1er mai 2017 : Du bal des cocus au bal des faux-culs

Publié le 30 avril 2017 - par - 4 commentaires - 741 vues
Share

Le séisme politique provoqué par les résultats du premier tour des présidentielles, avec une France divisée en quatre puis en deux par la règle institutionnelle, n’a pas fini de cracher ses magmas incandescents. Il vient même de faire émerger un récif que les médias au service d’Emmanuel MACRON n’avaient pas vu venir et qui s’appelle Nicolas DUPONT-AIGNAN. Mais depuis, quel tollé partisan !

L’importance de cette éruption se mesure aux réactions d’un petit monde culturel qui n’a pas de mots assez orduriers pour qualifier le phénomène, repris sur l’air de la « trahison » en concert par des politiques de droite comme de gauche disqualifiés au premier tour, et symbolisés en particulier par François BAYROU qui s’y connaît en matière de « retournement de veste » ! En espérant qu’il lui en reste une à prendre !

Ces réactions en fait donnent la mesure du point de rupture et d’opposition frontale qui caractérise notre société sur deux projets différents, portés au final par Marine Le Pen d’un côté et Emmanuel Macron de l’autre, sur un choix de société qui ne peut plus être reporté ! Cette confrontation sans concession est indispensable !

Nicolas DUPONT-AIGNAN met sans nul doute du baume au cœur aux militants des « Républicains », sonnés par l’échec de François FILLON (pour une large part grâce au « Cabinet noir…) auquel ils auront voulu croire jusqu’au bout. Ils se sont retrouvés à 20 h 05 au « Bal des Cocus » sur les prises de position immédiates et préméditées de nombreux élus Républicains appelant à voter « MACRON », dont ils ont dit pis que pendre, tout en pronostiquant leur « victoire aux législatives »… Entre schizophrénie et utopie fulgurantes !

On lui souhaite qu’au moins 80% des militants de « Debout la France » le suivent !

Mais, sans lire dans la boule de cristal, je crois que les Républicains peuvent mettre leurs ambitions législatives au pilon… Sachant que sur leurs troupes, un très fort pourcentage rejoint la pensée et les positions de cette militante repérée sur Boulevard Voltaire : http://www.bvoltaire.fr/lettre-ouverte-dune-electrice-depitee-republicains-a-francois-fillon/

…qui considère que « (ce) choix pour le second tour de l’élection présidentielle et votre appel explicite à voter pour le candidat d’En Marche constituent pour moi un point de rupture définitif et irréversible »… et concluant que « pour le second tour de cette élection de tous les dénis et les renoncements, je donnerai ma voix au parti des patriotes de Marine Le Pen, seul susceptible dorénavant de procéder au redressement de la France »…

Acceptons-en l’augure !

Alors oui, pour le coup, sur ces prises de positions « hors sol » des Républicains en faveur d’Emmanuel MACRON, et la trahison majeure de FILLON sans se donner à l’instar de Jean-Luc MELENCHON le temps de la réflexion, on peut parler de « Bal des Faux-Culs », quand leurs vraies préoccupations ne visent qu’à conserver un mandat, voire un maroquin comme Bruno LE MAIRE.

Mais que dire de cet indicible Xavier BERTRAND, qui s’est fait inviter sur le plateau d’Antenne 2 pour dénoncer le manque de fermeté de certains élus LR envers le FN, quand il ne doit son élection qu’aux voix de gauche devenues En Marche, et pense bien sûr au prochain tour, en s’abstenant depuis ces régionales de reprendre des propositions martelées face à des journalistes souvent partisans (encore), le 25 janvier 2015 sur LCI, et le 1er février sur Europe1 en ces termes :

Qu’il s’agisse de la « guerre contre les djihadistes pour éviter la guerre civile », avec l’impératif de « les détruire »,… qu’il serait irresponsable à l’inverse de devoir s’y « habituer »,… la « tolérance zéro » en incluant la « burqa »,… qu’on ne peut plus confondre « réduction des déficits » et « baisser la garde sur la sécurité, la justice, la défense »,… de revoir encore la « mixité sociale » dans les logements sociaux contre le communautarisme, en passant par l’éradication des trafics de drogue et d’armes…
Autant de sujets (fillonnistes…) recouvrant l’adhésion de nos concitoyens !

Sinon ces autres mesures qu’il préconisait : « intervention de l’Armée » dans les cités à risque, un « service national obligatoire » civique et militaire, la « réforme de l’éducation » avec la détection de l’illettrisme et contrôle de l’assiduité, le
« renforcement des forces de police et de gendarmerie » comme de leurs moyens dans une meilleure cohésion, en passant par « l’harmonisation de l’usage des armes », ou encore, une réelle « assimilation » plutôt qu’une intégration paravent des immigrés, comme bien d’autres mesures touchant au social et à la régénération de la cohésion de notre société, entre impact de la religion et politique de la ville, solutions auxquelles on ne peut qu’applaudir… et qui datent de 2002 avec Jacques CHIRAC…

Solutions qui pour être appliquées aujourd’hui sont de la seule légitimité et exigences de Marine LE PEN et Nicolas DUPONT-AIGNAN, et sur lesquels les vrais patriotes vont se rejoindre !

Inutile de compter sur Emmanuel MACRON malgré sa « tolérance zéro » affichée !
Il en sera de même pour l’immigration puissance 10…

Un mot encore sur Christian ESTROSI, élu illégitime à quelques voix près au regard de sa famille politique d’un front républicain qui lui font mouiller sa chemise et réclamer l’exclusion des Républicains qui refusent de « faire voter » pour MACRON. Car sur ce postulat les élus seraient propriétaires de nos voix !? On comprend qu’il ait tenu à recevoir Emmanuel MACRON avant son meeting pour finir sous les huées autant des militants Républicains que des Frontistes. A rejeter !

On trouve tout de même à côté des élus Républicains ou alliés plus lucides comme Jean-Frédéric POISSON qui ne peut pas être taxé d’extrémisme et qui explique pourquoi il ne votera pas pour MACRON. Sur la vidéo de 9 à 12 minutes = 3 minutes.
https://www.tvlibertes.com/2017/04/25/16871/peuple-contre-mondialisme-journal-mardi-25-avril-2017 Je le rejoins totalement

Ou encore Georges FENECH lucide qui nous dit « Je n’ai pas trouvé 1 seul des électeurs de droite que je connais qui m’ait dit « Je vais voter Macron »…
http://www.libertepolitique.com/Actualite/Coup-de-projecteur/Ces-responsables-LR-qui-refusent-de-voter-Macron

En cette soirée du premier tour, sur le « chaos » annoncé dès 20h00 et avec préméditation par les « stratèges » de la droite « en cas de victoire de Marine LE PEN », et appelant au « front républicain » pour voter MACRON, dont on sait tout le bien qu’ils en disaient (François BAROIN TF1), je rejoins l’analyse de Michel ONFRAY qui, dans une interview au Figaro, considère que « le parti de Marine Le Pen est moins combattu qu’utilisé comme épouvantail pour que rien ne change ».
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/04/23/31001-20170423ARTFIG00255-michel-onfray-rien-de-ce-qui-a-rendu-marine-le-pen-possible-n-a-ete-combattu.php

C’est-à-dire que rien n’est vraiment fait, gauche et droite confondues, pour lutter contre la pauvreté, le chômage de masse, la désolation dans les campagnes, l’immigration sauvage et tous ces maux précisément dénoncés plus haut par Xavier BERTRAND, et qui entraînent à juste titre une adhésion continue au Front National, la souveraineté et l’identité en plus, bradés par ces politiques déchus.

Rien de nouveau en fait sous le soleil quand Marine LE PEN dénonçait « l’UMPS » qui depuis Jacques CHIRAC en 2002 se repasse le pouvoir à force de « front républicain » biaisé, et des élus illégitimes, les candidats à la soupe des législatives étant toujours les mêmes ! UMPS devenue LRPS et aujourd’hui LRPSEM !

Un front républicain « pourri » effectivement ! Pour une première sortie le 7 mai !

Mais la vraie question c’est : quel est l’état de la France ?

Il ne faut pas bien sûr compter sur les médias « politiquement correct » et affidés du pouvoir en place pour le savoir mais sur les médias dits de « réinformation » ou même à l’étranger comme cette vidéo diffusée en Allemagne et qui fait ressortir une situation qu’on a pu vivre à Paris en l’occurrence , comme à Rennes, Nantes, Montpellier et autres métropoles ou des hordes de « sauvages » ont pu s’en donner « à cœur joie » depuis 2012, rassurés de la tolérance du gouvernement Hollande-Valls-Cazeneuve, avec comme consigne aux préfets et donc aux forces de l’ordre de ne « pas faire d’interpellations »… Bonjour les dégâts sur les forces de police et gendarmerie ! Comme sur le mobilier urbain et les vitrines ou services publics !
Vidéo : http://www.politikversagen.net/frankreich-faellt

Si jamais… c’est bien en France et sous le mandat de M HOLLANDE !

Alors, sur ces thèmes où le « flic » sert de chair à canon, je repense à cette Xéme « cérémonie » organisée par l’Elysée suite à l’exécution de Xavier JUGELE, tué de deux balles dans la tête, par un multirécidiviste auteur d’agressions insoutenables (tentatives de meurtres) contre des policiers, Karim CHEURFI, un « Français » de 39 ans, au lourd passé judiciaire (4 condamnations, deux passages en prison), selon des sources proches de l’enquête. Et pourtant modestement condamné et libéré…

Une cérémonie « d’hommage » organisée par l’Elysée dans les murs de la Préfecture de Police, en se gardant bien de le faire sur les lieux de l’assassinat pour ne pas risquer de s’exposer à des réactions du public de franche indignation !

Un mort de trop… en attendant les autres, puisque rien de sérieux n’est vraiment fait pour mettre hors d’état de nuire, avec des peines à perpétuité et incompressibles, tous les auteurs de crimes visant des représentants de « l’ordre », sinon écarter définitivement les fameux « fichés S » convaincus « d’intelligence avec l’ennemi ».

Hollande, Valls, Cazeneuve, responsables depuis 2012 c’est une certitude ! Qui ont, comme le disait Philippe DE VILLIERS « du sang sur les mains ».

Après bien sûr, rien d’étonnant à ce que des policiers manifestent une colère qui ne retombe pas comme le mercredi 26 avril à Paris aux Champs-Elysées. En tête de cortège, les manifestants tenaient une grande banderole noire en lettres blanches «policiers en deuil» : http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-une-marche-de-la-colere-policiere-apres-la-mort-de-xavier-jugele-26-04-2017-6891729.php

Manifestation précédée par celle d’épouses de policiers « en colère » à Paris le 22/04/2017. Un rassemblement décidé avant la mort de Xavier JUGELE sur les Champs-Elysées. http://www.sudouest.fr/2017/04/22/manifestation-d-epouses-de-policiers-en-colere-a-paris-3388708-5458.php

Mais qui s’en soucie vraiment ?

« Aujourd’hui c’est la manifestation des gardiens de la paix, des gardiens de la République. Des ouvriers de la police nationale », a déclaré Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité-SGP FO. Selon le deuxième syndicat de gardiens de la paix, organisateur de la marche, 10.000 policiers ont répondu à l’appel.

Unité-SGP FO est le deuxième syndicat de gardiens de la paix. Les autres syndicats (dont on sait qu’ils avaient tous été écartés par les manifestations de policiers après le crime de Viry-Châtillon…), n’avaient pas appelé au rassemblement, notamment le syndicat « Alliance », majoritaire dans la police nationale, qui, en même temps (selon la formule macronienne), a lancé un appel à « voter contre la candidate du Front national » et donc pour Emmanuel Macron, pour « faire barrage au candidat qui remettait en cause la démocratie sociale » ou « le choix républicain…»

Proprement ahurissant quand on sait tous les risques auxquels ont été exposés les représentants des forces de l’ordre par le pouvoir socialiste depuis 2012 ! Les retombées matérielles, toujours en fait insuffisantes, ne justifient pas la soumission !

Alors, après tout cela, on ne peut qu’être révolté par ce concert du « cœur des vierges effarouchées » contre le succès du Front National et de Marine LE PEN, avec Debout la France et Nicolas DUPOND-AIGNAN, qui s’adressent aujourd’hui à tous les Français pour remettre en ordre le pays, sur des rails relevant du respect de la stricte application de la loi, de la protection de ses représentants, de la souveraineté de la France et du rétablissement des frontières.

Sur cette débâcle prévisible de la droite et de la gauche, certains rêvaient de la constitution immédiate d’un « comité patriote », rassemblant au mieux la droite, Debout la France et le Front National.

Ils l’ont fait. Il reste quelques jours pour convaincre nos compatriotes du choix de société qu’ils portent et les soutenir !

A une amie qui me disait qu’elle s’inquiétait du risque Le Pen pour ses enfants et petits-enfants, je lui ai répondu que nous avions la même préoccupation mais que pour être inquiet c’était plutôt de Macron que j’avais à craindre. Un énarque télé-évangéliste, clone de Hollande et pur produit de la finance et des bobos parisiens ou de province, champion de l’immigration façon Merkel et chantre du multiculturalisme, quand il affirme n’avoir jamais vu de culture française ! Ben m… alors !

En 1970, quand le chômage « de masse » et le nombre d’immigrés étaient encore absorbables, avec une criminalité insignifiante, l’Europe était une « vision ». Elle est devenue un carcan qui nous pond des règles supranationales au rythme que l’énarchie (excusez-moi) avec approbation de nos représentants…

Alors il faut en changer, d’Europe ou de représentants pour la France.

Et avec Emmanuel Macron ce sera pire !

« Utiliser l’argument du soi-disant moindre mal que serait Macron est une manière de se défausser de toute responsabilité face à des choix de civilisation libérale libertaire dont ce candidat hors-sol est porteur »… (Cf Thibaud COLLIN)
http://www.bvoltaire.fr/non-jean-pierre-denis-macron-nest-moindre-mal-chretien/

Pour des décisions dramatiques.
Comme avec son mentor Hollande.

Georges Albert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
danièle

Finalement, je ne voterai pas pour Mme Marine LEPEN pour cause de dépit suite à l’échec Mr FILLON ! l’enjeu pour l’avenir est trop grave.Cela sera soit blanc,soit Mr Macron.

Auguste

Macron n’a pas vu de culture française. A-t-il vu une culture islamique ? Une culture, c’est un ensemble d’éléments, tels la musique, la peinture, la littérature, poésie, sculpture, chant choral, cinéma, théâtre, etc… Or l’islam interdit tous ces éléments constitutifs d’une culture. A part l’architecture copiée sur la byzantine, l’islam ne peut prétendre être une culture.

incongru

quand vous parlez de Bayrou, est-ce le même que Houelebec prévoit comme 1er ministre dans Soumission?

Jean-Paul Saint-Marc

En ce jour de 1er mai, rappelez aux gauchos que le 1er mai fête du travail (et de la cocncorde natioanle) est une fête VICHYSTE !
C’est fou comme l’intitulé se rapproche de la situation du 1er 2017 !
Ils devraient avoir HONTE de la fêter !
:-))