Depuis 2 mois, j’ai quitté Paris et me suis installé à Prague

Publié le 18 mai 2016 - par - 55 commentaires - 4 606 vues
Share

PragueRiposte Laïque : Je t’ai rencontré à Prague, il y a quelques jours. Nos chemins s’étaient déjà croisés lors de manifestations parisiennes. Pourrais-tu d’abord te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Jean-Gabriel Viviet, j’ai 43 ans, je suis originaire du Roussillon, célibataire sans enfant (pour l’instant), je travaille dans le négoce agroalimentaire. Je suis installé à Prague depuis pratiquement 2 mois. Juste avant, j’ai habité Paris une dizaine d’années.

Riposte Laïque : Tu as donc quitté la France, il y a quelques semaines, pour venir t’installer à Prague. Coup de tête, ou plan longuement réfléchi ? Quel est le détonateur d’une telle décision ?

J’ai quitté Paris et la France à cause du changement de population qui s’y opère et l’islamisation qui va avec. Je me sentais de plus en plus étranger dans mon propre pays. Je ne supportais plus de croiser des voiles ou des boubous à tous les coins de rues, de n’avoir affaire  pratiquement qu’à des non Européens en faisant mes courses, jusqu’au boulanger!  Je n’arrive pas à comprendre comment certaines personnes, DE BONNE FOI, peuvent nier le grand remplacement.  J’ai été marqué par le 2ième tour des régionales. Incompréhension totale qu’un mois après les attentats du 13/11 les Français puissent avoir plus peur du FN que de l’islam. Cela faisait 2/ 3 ans que je songeais à partir sans arriver vraiment à me décider. Il n’y a pas eu de détonateur mais plutôt une accumulation et un trop plein qui un jour a débordé. J’ai envoyé mon préavis à mon propriétaire et fait mes valises.

Riposte Laïque : Pourquoi Prague ?

Certains de mes amis, pour les mêmes raisons, ont quitté ou veulent quitter Paris mais pour la campagne. Je souhaitais encore profiter des avantages qu’une grande ville peut offrir.

Pour ne pas retrouver la même situation qu’à Paris, toute l’Europe de l’ouest étant touchée, il ne pouvait s’agir que d’une ville de l’est. J’avais travaillé il y a quelques années à Prague, je m’y étais beaucoup plu. Financièrement, professionnellement et familialement, je pouvais me le permettre, le choix a été vite fait.

Riposte Laïque : Après ces premières semaines, quelles impressions ? Jamais de regrets ?

J’ai l’impression d’avoir fait un bond en arrière dans le temps de 30 ans. Tu m’en as toi même fait la remarque lorsque nous avons croisé une classe de primaire, elle ressemblait à celles que nous avions connues. Prague est une ville à 95% européenne où il fait bon vivre, les Tchèques sont cultivés, bien élevés et paisibles. Prendre le métro ici est un véritable plaisir. On ne ressent  pas « l’agressivité ethnique » propre aux villes d’Europe de l’ouest et pour cause…

Seules les difficultés à parler la langue me rappellent que je ne suis pas chez moi mais je m’y sens bien.

Absolument aucun regret, à la fin je me sentais mal en France donc je n’ai vraiment pas le mal du pays.

Riposte Laïque : Que répondrais-tu à quelqu’un qui te reprocherait, en ayant quitté la France, d’avoir déserté le terrain ?

Je lui répondrais que le jour où ça explosera en France, ce qui est selon moi inévitable, si je reste planqué à Prague et ne trouve pas le courage de rentrer, il pourra alors effectivement me traiter de déserteur. Autrement qu’il se rassure. De Prague je peux reproduire ce que je faisais à Paris: en m’enregistrant au consulat, voter pour le parti qui me semble le plus à même de lutter contre l’immigration (même si je doute de plus en plus de ce parti), faire un don aux associations luttant contre l’islamisation du pays, manifester à Dresde quelques lundi soir par an avec Pegida au lieu de Paris avec RL, écrire des posts ou des tweets rageurs… Bref pas grand chose, je le concède, mais peut être ce quelqu’un n’en fait-il pas plus que moi?

Riposte Laïque : Dans ton imaginaire, dans quelles circonstances reviendrais-tu vivre en France ?

J’ai beaucoup de mal à répondre à ta question et pourtant mon imagination est d’habitude assez fertile. Je te dirai simplement que pour l’instant même dans mon imaginaire, je ne me vois pas revenir vivre en France.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share

55 réponses à “Depuis 2 mois, j’ai quitté Paris et me suis installé à Prague”

  1. pablo dit :

    Les Tchèques ont beaucoup souffert de l’occupation nazie !
    Ils ont également beaucoup souffert de l’occupation soviétique !
    On peut espérer au moins pour eux que le dicton  » jamais deux sans trois  » ne se vérifie jamais !

  2. Philippe dit :

    Quand je vois tous ces gens qui quittent la France, que ce soit comme Monsieur Viviet pour la Tchéquie ou comme de respectables djihadistes pour la Syrie, j’ai le même message de sympathie pour eux :
    « J’espère que vous avez beau temps et surtout, ne revenez pas ! « 

  3. audiophile dit :

    Deux chiffres:

    en 2011 il y avait 1 619 000 000 de musulmans dans le monde.

    En 2050 ils seront 2 800 000 000.

    Je serais vieux ou mort mais je n’ose imaginer ce qui se passera entre 2050 et 2100

    • Atikva dit :

      Ce n’est pas une question de quantité, c’est une question de qualité, et elle n’est pas du côté des envahisseurs.

      • Philippe dit :

        C’est aussi une question de point de vue.
        Dans certains endroits, on pense que les envahisseurs sont ceux qui chantent l’espoir de la Atikva…
        Allez comprendre.

        • Atikva dit :

          Ha Tikva. On ne ‘pense’ pas vraiment dans ces endroits-là, parce que la cervelle habitants est en béton armé.

          • Philippe dit :

            Oh, quand on voit des chars d’assaut qui arrivent sur vous, je crois que tout le monde pense à peu près la même chose…

  4. audiophile dit :

    De nombreuses personnes sentent que la guerre civile va arriver et souhaitent a moyen terme quitter le pays.

    Certains veulent aller en Russie ou en Chine qui sont des pays ou règne l’ordre ce qui est une grande chose.

    D’autres souhaitent aller en thailande, vietnam cambodge.

    D’autres encore souhaitent partir en Amérique du sud, l’Argentine, le chili et l’uruguay étant les pays les moins dangereux.

    La France rayonnera sur le monde mais lorsque cette dernière aura été « broyée » par DIEU pour en garder l’unique bon grain (intéresser a la prophétie de la fraudais, à la prophétie de l’abbé souffrant et aux trois secrets de la Bretagne).

    Il existera deux refuges en France: la Bretagne et la Vendée car elles sont restées chrétiennes.

    • Jotab dit :

      Mais votent à gauche, donc seront conquises à terme aussi !!…

    • christiane dit :

      la France se meurt petit à petit et les commentaires sont des lamentations, et bien moi je vous fais savoir que je voterai Marine le Pen , son pére EN 2010 PARLAIT DE LA MONDIALISATION A ÉCOUTER CETTE VIDÒ https://www.youtube.com/watch?v=XV13CVcf_os
      le plus beau discours de Mr Le Pen.mp4 – YouTube, une vidèo qui donne le moral
      donc AU LIEU DE PENSER A PARTIR DE FRANCE, il faut s’agripper à la bouée de sauvetage de Marine, notre mère France qui est en danger à nous de la défendre,, se battre pour elle et sanctionner tous les politiciens UMPS , ne plus être des complices, ne plus se laisser enfumer par les médias et l’umps et agir, faire diffuser des messages qui informent se battre par internet surtout ne pas baisser les bras., patriotes debout le peuple va gagner.
      http://resistancerepublicaine.eu/2016/02/11/juppe-en-campagne-defend-lidee-dune-france-islamique/

  5. Clamp dit :

    Moi aussi je comprend ce monsieur, d’autant qu’il sous-entend qu’il pourrait revenir combattre en France. Célibataire à 43 ans, il a raison d’espérer pouvoir encore faire sa vie. Et moi aussi, je serai obligé de partir à l’étranger pour des raisons de santé. Mais finalement, ce n’est pas plus mal d’avoir un contingent de français à l’extérieur ; ils pourront constituer une armée de retour et une force de conviction face aux autorités de l’Est pour les amener à venir à notre secours.

    En 40, c’est sur le sol britannique que ce sont reconstituées les troupes militaires françaises à l’appel du Général de Gaulle. Un scenario un peu similaire pourrait bien se profiler à l’horizon.

    Je suis quand même embêté de savoir qu’il existe pourtant déjà une population musulmane à Prague, comme l’ont révélé les articles sur la fondation de Forteresse Europe et qu’elle est déjà revendicative et ostentatoire. J’espère qu’elle n’est pas en passe de faire un boom démographique là-bas aussi, ce serait dur.

  6. Pelletier dit :

    Quitter la France, devant l’envahissement de notre pays par des extra-européens bien sur, j’y ai pensé comme beaucoup d’entre nous. Français depuis la nuit des temps j’aime mon pays, j’aime la ville ou je vis. Mais ça serait un déchirement de les abandonner lâchement en cette période ou il faut nous battre pour garder notre place dans notre pays forgé avec le sang de nos ancêtres.
    Que de changements en 40 ans ; on a maintenant vraiment l’impression d’avoir franchi la méditerranée et le phénomène s’est accéléré d’une façon exponentielle ces dernières années. Dans nos écoles, il faut les compter sur les doigts de la main nos « chères têtes blondes » Ça promet pour l’avenir ! et pourtant nous avons besoin d’une immigration mais choisie! aucun de nos élus de quelques bords que se soit ne se sont arrêtés sur ce phénomène par manque de courage et aussi quelques sombres calculs électoraux. Bien que la partie me semble perdue, je m’oblige a croire que nous n’avons pas perdu la guerre !.

    • lilypoppins dit :

      90% de l’immigration annuelle en France est une immigration « familiale » (mariages au bled, regroupements familiaux avec des ascendants qui rappliquent pour se faire prendre en charge par l’AFPA.) Cette immigration là est pourtant inutile et vient grossir les rangs des assistés et des travailleurs précaires.
      Ne jamais perdre de vue que dans la mentalité des ex-colonisés, il y a un désir de revanche tel, que la destruction et l’accaparement des richesses nationales à leur profit n’est qu’un droit.
      Pourquoi nos dirigeants ne font pas plutôt venir de la main d’oeuvre roumaine, ou bulgare et préfèrent-ils s’adresser toujours aux maghrébins ,??

  7. thierry dit :

    2° autre chose, voyez vous ce qui se passe en ce moment avec les communistes ? les antifa, les zadistes, les racailles, les islamistes, les féministes, les homos, libertaires et j’en passe sur les nombreuses idéologies gauchiste. qui se ressemble s’assemble !!! l’ennemi de mon ennemi est mon ami ! aide extérieur financé par soros, aide extérieur d’antifa qui viennent grossir les rangs et la violence ! malgré des différences, l’opportunité rassemble ! une bête prend forme ! immonde, dangereuse ! apocalyptique.
    pire que tout autre, car uniformisé sous une seule idéologie, là c’est une agglomération d’un tas d’idéologie et un gros tas de merde de débile ! haineux de soi haineux de la France ! écolo mondialiste toute une schizophrénie ! vous pourrez apercevoir des féministes soutenir l’islam et même des homos ! de gauche jusqu’à droite ! si bien connu sous l’appellation herpès. une bête mondial ! qui étend sa névrose partout sur la planète. la fin du début.

  8. thierry dit :

    1° je comprend que des personnes fuient. au moins, elles peuvent aussi contribuer a l’extérieur au combat idéologique ! elles peuvent continuer a vivre dans une communauté qui ne risque pas le métissage ! reste la contribution au vote. on est coincé et ça n’avance pas pour le meilleur et désolé j’ai du mal a croire a une solution politique et au final pacifique. je ne juge donc point ! mais perso, étant petit fils de résistant, je ne peut quitter mon pays et je me dois de faire mes preuves au moment de l’épreuve. c’est propre a ma personne, mon histoire personnel…ceci étant dit, j’aimerais vivre a l’est et je connais bien cette mentalité et ses mœurs dont je me reconnais très volontiers. ici étant agriculteur l’avenir pour moi y en a plus ! ce métier est fini et je rame. mais j’ai des liens historique plus fort et attend.

    • Jotab dit :

      Je me retrouve dans votre commentaire, et votre fierté de terrien face a la détresse. Il faut se regrouper, tisser des réseaux, boire un coup ensemble

  9. Louve Normande dit :

    A ceux qui fuient, j’ai fait « mien »(transformé) ce texte « d’Henry V » de Shakespeare :

    Le bon vieillard racontera cette histoire à son fils ;
    et d’aujourd’hui à la fin des siècles, ce jour solennel ne passera jamais,
    qu’il n’y soit fait mention de nous ; de nous, petit nombre d’heureux, troupe de frères : car celui qui verse aujourd’hui son sang avec moi sera mon frère.
    Fût-il né dans la condition la plus vile,
    ce jour va l’anoblir :
    et les guerriers de France, qui reposent en ce moment dans leur lit
    se croiront maudits de ne s’être pas trouvés ici.
    Comme ils se verront petits dans leur estime, quand ils entendront parler
    l’un de ceux qui auront combattu avec nous contre les envahisseurs et les traîtres

  10. Louve Normande dit :

    Plusieurs points de « mon point de vue » :
    – la France est Mon Pays, je ne laisserai pas la « place libre » aux envahisseurs et aux traîtres.
    – la France est Mon Pays, et je suis prête à MOURIR pour lui.
    – je sais que les « Prophéties » sont en train de se réaliser… et que… la Guerre, la vraie, celle qui détruit les terres, les villes et les gens va arriver avant les prochaines élections….

    – Si j’avais la chance de gagner de l’argent au loto/euromillions, je ne m’en servirai pas pour FUIR, je m’en servirai pour aller dans « ces pays de l’Est » pour y acheter des armes, j’achèterai des villages/hameaux abandonnés pour y accueillir les Vrais Résistants.

    – l’Histoire est en marche et je veux en faire partie et pas seulement être « témoin lointain » !

    Dieu, le Roi et la France !

  11. JotaB dit :

    Pour poursuivre, dans ma génération des 25-35 ans, il y a 3 catégories:
    – Les convaincus et lucides (auxquels je considère appartenir), sentant la conquête musulmane, voulant réagir (Bravo à Génération Identitaire, des jeunes qui ont des c…)
    – Ceux qui sentent la situation mais qui socialement et moralement ne veulent pas l’exprimer. Ceux la sont gênés par le mot extrême, et votent encore LPR ou assimilés, leur conscience leur interdisant le FN (si seulement JM Le Pen n’avait jamais « dérapé » sur les chambres à gaz…)
    – Les dogmatiques, complètement formatés par la soupe des médias, sourds aux arguments de bon sens, et montant sur leurs grands chevaux à la moindre critique de l’islam. Ça vote à gauche, ce sont les plus fascistes, car fermés au débat

  12. Djemaa dit :

    Je comprends la décision de cette personne qui a choisi de partir à Prague. N’oublions pas que les pays de l’Europe de l’Est sont encore épargnés -pour combien de temps?- par les vagues migratoires. Certes, certains (nes) vont crier à la désertion mais à Paris et banlieue, je crois qu’il y urgence et de bonnes raisons de ne plus rester sur place. On fait effectivement dans ces anciens pays communistes, des « bonds » en arrière de trente ou quarante ans qui rappellent notre pauvre France. Enfin, faut-il avoir aussi les moyens de foutre le camp…

  13. JotaB dit :

    Merci pour ce témoignage franc
    J’ai 35 ans, et comme vous le malaise que je ressens au quotidien (dans les rues, qu supermarché, dans les transports publics, au parc des enfants,…) monte depuis 3 ans.
    C’était le cas en Alsace ou les Musulmans sont à l’offensive, profitant des avantages du concordat pour leurs lieux de culte (cf mosquée géante et multifonction en construction à Mulhouse), et du régime CPAM d’Alsace Moselle (90% remboursés au lieu de 70% et en 7 jours, mutuelles moins chères).
    C’est encore le cas actuellement dans le Nord. Il y a peu j’ai fait le trajet à pied gare Saint Charles de Marseille jusqu’à la Canebière. Un véritable choc, indescriptible. On n’est plus en France, c’est sale, désorganisé, que des magasins tropicaux, populations mal habillées, zombies, très peu de blancs de souche…

  14. AUBERT dit :

    Je me pose sérieusement moi aussi le question: quitter la France où je suis né. Depuis quelques mois, alors que j’étais un adepte de France Inter, Arte, la télévision publique, je ne peux plus entendre un journal d’infos. La désinformation est partout même maintenant sur Arte. La presse n’en parlons pas….Quel est ce pays où il faut se boucher les oreilles? Liberté, Fraternité, Egalité: fini. Je comprends ceux qui ont les moyens de partir, on a la vie que l’on se fait.

  15. François doate dit :

    Le clin d’oeil aux courageux du net, aux patriotes de canapé dans le paragraphe « désertion » est vraiment bien vu. Si je le pouvais, je ferai comme lui.

    • legrand dit :

      ben oui mais la couille molle Française ne donne aucun espoir … lorsque l’on regarde l’histoire pendant les guerres, les résistants (les pauvres) se faisaient massacrés et ce n’est pas grâce à eux si la guerre a été gagné même si ils ont un peu aidé …

    • legrand dit :

      car même si il faut combattre les muzzs, en même temps il faut se battre contre : les traitres/ collabos, les métissés, les gauchos, les conjoints(es) des muzzs (et il y en a un drôle de paquet) les faibles, les lobotomisées, égoïstes et j’en passe …
      bon je ne veux pas être pessimiste mais ça sera super difficile …

    • jan-vrai-patriote-qui-se-fera-enterrer-en-France-! dit :

      Vous vous décrivez bien cher Doate ! faites donc comme votre courageux. quand on veut on peut !
      Allons, ( pas enfant de la patri.. ie !!…, rire !) abandonnez le canapé !

      • François Doate dit :

        Je n’ai jamais prétendu être courageux comme vous, j’ai juste selon de signer de mon nom et de ne pas utiliser un pseudo. Et vous « vrai patriote », concrètement, que faites vous de plus que la majorité d’entre nous?

  16. Barnabé dit :

    Moi j’ai quitté la France pour Budapest. En Hongrie on retrouve l’Europe de notre jeunesse. Les groupes d’élèves qui se déplacent en ville avec leurs enseignants ressemblent à ceux que j’ai connus dans mon enfance, je n’en dirai pas plus de peur d’être qualifié de raciste.
    On commence malgré tout à voir apparaître quelques voiles. On me dit que les voilées sont les épouses ou les filles de hongrois qui sont allés combattre aux côtés des musulmans bosniaques lors du démantèlement de la Yougoslavie et ont été contaminés à cette occasion.
    Le premier ministre Orban ne cesse de répéter que la Hongrie a des racines chrétiennes. Mais il n’hésite pas à critiquer le pape quand ce dernier raconte des conneries : pour Orban, qui est protestant, l’infaillibilité du pape c’est complètement bidon.

  17. BALT dit :

    Ce monsieur est à Prague pour des raisons professionnelles et il n’est pas le seul.Mais il devrait donner pour son pays un peu plus que ça. En particulier, si ça barde…

  18. Pierre dit :

    Courage fuyons et laissons la place aux ennemis !

    • Atikva dit :

      Suite.
      Ce n’est pas comme s’il s’agissait de renverser un groupuscule de tyrans qui auraient tout d’un coup pris l’Elysée d’assaut, c’est la population tout entière qui a voté à multiples reprises pour y mettre tous ces jean foutre qui s’y sont succédé depuis 40 ans et plus.

      Il y a plus de courage à prendre son destin en main et à s’expatrier qu’à attendre que ça se passe devant un clavier. Maintenant dans l’éventualité où la majorité en France se réveillerait un jour et serait prête à risquer enfin quelque chose pour reconquérir sa liberté, je suis certaine que les expatriés ne manqueront pas de lui prêter main-forte.

    • Atikva dit :

      Mais c’est vous en France qui avez laissé la place aux ennemis il y a plus de 40 ans !

      Lorsque vous vivez dans un pays démocratique où la grande majorité de vos concitoyens vous imposent un mode de vie que vous trouvez inacceptable, il vous reste deux solutions : ou bien vous rebeller contre les décrets de la majorité et prendre le maquis – sans aucune chance de changer quoi que ce soit ; ou bien vous incliner devant les décisions de la majorité et lui laisser la place, partir et sauver votre famille avant qu’il soit trop tard.

      Ce n’est pas comme si un coup d’Etat avait forcé les Français à vivre dans l’enfer qu’ils se sont créé, ce sont eux qui l’ont voulu, qui se sont laissés enfumer, qui ont refusé – et qui refusent encore – de croire aux cris d’alarme qui se sont élevés ça et là.

      Suite ci-dessous.

      • jan-vrai-patriote-qui-se-fera-enterrer-en-France-! dit :

        Mais c’est vous en France qui avez laissé la place aux ennemis il y a plus de 40 ans !
        et vous atikva , vous n’ y etes pour rien ? !
        vous n’êtes pas un lâche vous !?

        • Atikva dit :

          Pour rien en effet puisque j’ai quitté la France il y a plus de 40 ans.

          Quand à la lâcheté, c’est paraît-il à l’heure de la mort qu’elle se révèle et je suis toujours bien vivante. Pour le moment, vous n’en savez pas plus sur la mienne que j’en sais sur la vôtre, restons-en donc là pour le moment.

  19. hathoriti dit :

    Très belle, la photo d’illustration ! On a l’impression, la vision du « propre », du net, cette dégueulasserie que l’on voit à Paris souillé et dans nos grandes villes, est absente. Et pas de voile à l’horizon !

  20. Filochard dit :

    un dégonflé de plus ? Un qui ira voter au consulat Français à Prague , ça ou je m’y connais pas c’est être patriote. Alors je lui donne un conseil, qu’il change de nationalité et qu’il nous foute la paix, et même si on est dans la M… La France s’en sortira toujours et ça moi j’y crois.

    • Atikva dit :

      Peut être, mais pas de sitôt. Marek Edelman, héro du ghetto de Varsovie et de Solidarnosc, racontait qu’il avait vu en 1939 des officiers allemands couper la barbe d’un vieux Juif juché sur un tonneau à la grande joie des passants et il disait : «C’est là que j’ai compris que le plus important, c’est de ne pas se laisser poser sur un tonneau.» Eh bien la France y est, sur un tonneau, et il est trop tard pour qu’elle en descende.

      Qu’est-ce qui pourrait bien empêcher ‘les autorités’ de passer une loi interdisant par exemple à vos femmes & vos filles de sortir seules de chez elles après 20 heures et réglementant leur manière de se vêtir en public – pour assurer leur protection; ou une autre excluant les enfants Juifs, dans leur propre intérêt, des écoles de l’Etat où ils sont déjà en butte aux violences de leurs camarades non Juifs? Qui irait protester autrement qu’en paroles? Vous n’avez pas de foi, pas de chefs, pas d’armes, pas d’unité, il vaut mieux regarder la vérité en face.

    • Filochard dit :

      -19 c’est pas mal mais pas assez , car je vois que l’on préfère ceux qui se débinent à ceux qui assument et son prêts sur place , bravo. mettez moi encore un peu plus de négatif, je n’ai jamais été Pétiniste ni Gaulliste d’ailleurs mais Français avant tout. Et je défendrais dans la mesure de mes moyens mon pays coute que coute

  21. pascal dit :

    Quelque part, ce brave monsieur est également un migrant qui débarque dans un pays étranger sans en parler la langue.

    • celtillos dit :

      un migrant n’est pas forcément un parasite comme le sont ceux qui nous envahissent, cet homme honorable lui, apporte quelque chose avec lui, une capacité de travail, une connaissance, un savoir, et aussi une culture, bref tout ce que n’ont pas nos envahisseurs parasites!

    • Atikva dit :

      Et alors ? Il n’y a pas qu’une seule sorte de ‘migrants’. Il y a les honnêtes, ceux qui ont choisi une nouvelle patrie, qui apprennent sa langue et son histoire, adoptent sa façon de vivre, travaillent et paient des impôts. Ceux-là, tels que les Portugais, les Espagnols venus autrefois en France ou M. Viviet en Tchécoslovaquie, sont parfaitement respectables.

      Et puis il y a ceux qui sont arrivés en conquérants pour imposer leur mode de vie aux autochtones, au besoin par la force, et qui les exploitent en faisant la manche auprès des autorités, en volant, violant et attaquant tout ce qui bouge, en se livrant à toutes sortes de trafics, sans oublier au terrorisme. Ce genre de peste ne sont pas des migrants, ce sont des envahisseurs qui n’auraient jamais dû être admis dans un pays qui se respecte.

  22. Evelyne dit :

    Je peux comprendre que l’on ait envie de quitter Paris ou d’autres grandes villes de France car le problème n’existe malheureusement pas qu’à Paris Je suis parisienne de plusieurs générations. Je ne quitterai jamais mon Pays car je ne veux pas le leur abandonner. Je pense qu’au contraire il faut reconquérir notre territoire .Regardez ce qui se passe à Londres les Anglais ont fui leurs quartiers, ils ont laissé la place .

  23. Roland Paingaud dit :

    Pierre Cassen et ce Jean-Gabriel Viviet incarnent la clarté du choix présent : concevoir l’intervention physique nationale, ou abandonner le pays sans appel.
    Tout autre aspiration du type administratif, c’est-à-dire électorale, républicaine, etc. , n’est qu’une mélopée qui ne dépassera jamais le fracas général.

  24. legrand dit :

    bravo, il a raison, le Français couilles molles laissent la France tombée … alors comment voulez-vous vous battre, lutter ici ? comment ? SEUL ? oui car le seul petit nombre résistant n’a aucune chance, il faut le reconnaitre, trop de couille molle, de traitre, de corrompu, de lobotomisé, d’ égoïste …. moi aussi j’ ai eu les jambes coupées aux régionnales croyant un VRAI sursaut des Français … pourtant je ne suis pas vraiment pro FN mais peut-être, je dis bien peut-être est-ce encore notre dernière chance mais malgré tout quoi que, de toute façon il faut bien les essayer le FN … incroyable, dégouté, depuis je n’allume même plus ma télé …
    j’ai un fils et pour lui rien que pour lui je resterai à ses côtés juste pour le défendre me batterai rien que pour lui à moins qu’il décide de quitter la France avec moi …

    • Daniel Boutonnet dit :

      Je crois que M. Viviet a assez bien répondu à cette objection. De l’étranger on peut faire quasiment autant qu’en France. Sauf putsch militaire quand même assez improbable, pour l’instant les seules actions possibles c’est inonder les réseaux sociaux avec des messages défendant nos idées (le cas Black M montre que ça ne fonctionne pas si mal) et voter pour le bon parti, le seul qui ait une organisation désormais bien structurée et qui défende peu ou prou nos valeurs patriotes et occidentales communes (comme l’a dit récemment Marion MLP lors d’un colloque, « qui peut dire: je suis à 100% d’accord avec le parti pour lequel je vote, quel qu’il soit ? » Je rajouterai à part les lobotomisés du PC dans les années 50-60. Et il a très bien indiqué que si la bataille s’engageait en France, il ne resterait pas les bras croisés à Prague. Bien sûr militer sur le terrain compte, mais quand on est en pleine activité professionnelle, en particulier indépendante, ce n’est pas forcément simple.

      • lilypoppins dit :

        Le FN dont vous dites qu’il défend les valeurs patriotes n’a pourtant JAMAIS
        jugé utile d’organiser une grande marche anti-immigration anti-islamisation de l’ampleur de celle de la « manif pour tous ». Il en a pourtant la légitimité.
        Alors pourquoi ne l’avoir pas fait ?
        Les Le Pen ne sauveront pas la France comme Jeanne d’Arc, lol.

    • henri ubeda dit :

      Moi aussi j’ai quitté la france il y a apeu pres + de 35 ans , quitter Marseille est une chose terrible , mais j’avais vu a cette époque une escalade de violence et de mepris du cote de nos chers invites, je ne pouvais pas me sentir en securite dans les quartiers ou j’habitais, j’ai ete insulte, caillassé, agresse dans ma voiture etc etc mais avant cela j’ai ete miraculeusement sauvé de l’egorgemant avec mere ,pere et g’mere en A.F.N, ,mes enfants sont tous avec moi et ont reussi leur vie ici d’une façon spectaculaire, proprietaire d’une ou xxxxx maisons etc . Mais je pleure Marseille tous les jours sans espoir d’y retourner m’y installer helas, quelques sejours en vacances dans le sud m’ont fait comprendre que le future en France est une UTOPIE.

      • lilypoppins dit :

        Seule une remigration ordonnée des éléments les plus hostiles sauvera ce pays mais comment déterminer ceux qui sont loyaux et ceux qui ne le sont pas ?
        Et les pays d’origine accepteront-ils de recevoir les bi-nationaux ?
        Supprimer le droit du sol et la double nationalité serait déjà un grand pas .
        Ensuite supprimer toutes les aides sociales aux non français.

        Je comprends votre dilemme. L’état français a fait le choix incroyable d’importer ceux qui nous égorgeaient et il vous a obligé à vivre aux côtés des anciens tortionnaires. Pire : l’état a aussi accueilli des islamistes du GIA soit disant « repentis ».
        Tous ceux qui ont participé aux différents gouvernements de 1962 jusqu’à nos jours devraientnt être traduits en justice en raison de leurs choix..

  25. anonyme dit :

    que ce Monsieur a de la chance mais tout le monde ne peut pas faire comme lui et puis c est un peu fort être Français et devoir quitter sa patrie pour faire place à tout ces étrangers c est à VOMIR un jour hollande sera jugé pour sa trahison envers son peuple lui anti-Français qui déroule le tapis rouge aux pieds des ennemis de la FRANCE de NOTRE FRANCE pour nous exterminer et faire le grand remplacement des peuple que j espère beaucoup de Français ne veulent pas .HOLLANDE EST A VOMIR PAR CES ACTIONS ENVERS LE PEUPLE FRANÇAIS.

  26. Anne Lauwaert dit :

    ben oui, moi j’ai quitté Bruxelles il y a 36 ans avec les mêmes impressions pour m’installer au Tessin et aucun regret et surtout tout faire pour que la Suisse ne dégénère pas comme la Belgique.

  27. jan-vrai-patriote-qui-se-fera-enterrer-en-France-! dit :

    ??? Quel intérêt cet article ?
    Vous êtes praguematique… monsieur Viviet
    Sinon , j’aimerai bien visiter Prague, ville mystérieuse et ésotérique paraît il
    ( bon ok , c’est pas la seule… ), mais j’ai pas les moyens…
    Au fait , y a combien de musulmans en Tchéquie ? Et à Prague ?
    Parce que va falloir y penser ! Ces créatures se multiplient TRES vite ! Aujourd’hui il y en a une, demain matin 10, et demains soir 100 ! …
    Non, je dis ça , c’est pour vos enfants.. Ah oui c’est vrai ,vous en avez pas… Pas encore du moins. ( Vous y songez donc ? )
    Bon, mais au cas ou vous en auriez dans le futur proche , prévenez les bien de se préparer à émigrer vers la Pologne, au cas ou…
    Qu’ïl suivent l’exemple de leur papa !…

  28. Gérard dit :

    Oui, à Prague, à Bratislava, à Budapest, Belgrade (vous savez, la capitale des méchants Serbes qui ne peuvent pas piffer les muzz), villes que j’ai visitées récemment, on se sent … en Europe, tout simplement. Vive leur attachement à notre culture commune et le refus de se laisser envahir !

    • Daniel Boutonnet dit :

      J’ajouterai Ljubljana. Chaque fois que j’y vais, pour raisons professionnelles, je suis enchanté par la tranquillité qui y règne. La vie nocturne y est très animée dans le quartier piétonnier, le long de la rivière, et à minuit les femmes peuvent se promener dans les rues sans le moindre souci. Et puis, comme vous le dites, comme le dit J.G. Viviet , il y a ce sentiment de revivre « chez nous », sans barbus, sans tchadors, sans djellabas…Un moment de bonheur profond !

    • wika dit :

      N’écoutez pas les méchantes langues qui vous traitent de déserteur, Jean-Gabriel. J’ai pas mal voyégé dans ma vie, et je comprends votre point de vue. Je ferais la même chose si je ne redoutais pas de m’éloigner de mes enfants.
      On trouve toujours un travail dans ces pays si on n’attend pas de travailler selon les lois françaises. Internet facilite les choses, et on ne vous explique pas qu’à 60 ans passés, comme c’est mon cas, vous êtes bon pour la déchetterie