1

La discrimination positive, c'est génial pour trouver du boulot !

Madame la directrice,
C’est avec un grand intérêt que j’ai découvert votre offre d’emploi n° 224-7 pour un poste d’assistant-e comptable-e confirmé-e sur le site muslimjobs.com.
Je pense correspondre tout à fait au profil que vous recherchez. En effet, je suis de confession musulmane, d’orientation sexuelle lesbienne, d’origine maghrébine et de type négroïde. Ces aptitudes professionnelles permettront à votre entreprise de relever le défi du métissage et d’obtenir par mon embauche le label « diversité » qui lui autorisera l’accès aux marchés publics.
Cela permettra également à votre groupe de communiquer sur cette embauche afin de contrebalancer sa condamnation par la Halde pour n’avoir pas proposé des menus conformes aux besoins des employés de confession musulmane dans ses cantines d’entreprise.
Je porte le voile et je suis sans-papiers, ce qui constitue des atouts supplémentaires dans la nécessité actuelle d’une représentation multiculturelle au sein de votre entreprise.
Nous concilierons ainsi ensemble la passion pour les droits humains – je milite moi-même au MRAP et à l’UOIF – et la complémentarité entre vos besoins et ma carrière professionnelle.
Par conséquent, je sollicite le poste que vous proposez mais je suis également disposée à étudier toute autre proposition de la part de votre entreprise ou de votre groupe.
Veuillez trouver ci-joint :
– Un certificat d’appartenance à l’islam établi par la mosquée de La Courneuve
– Une copie du récépissé de ma déclaration d’appartenance à une minorité visible auprès du Secrétariat d’Etat à la Diversité et au Métissage
– Une copie de ma carte d’adhérente à la Fédération Unitaire des Lesbiennes Féministes
– Un C.V. anonyme.
Dans l’attente et l’espoir d’un prochain contact, et avec l’aide de Dieu, je vous prie d’agréer, Madame la directrice, mes sincères salutations.
Leila Adjaoud




Louis Schweitzer : La Halde devra imposer la journée du voile dès 2010

Riposte Laïque, sans grand espoir, a sollicité un rendez-vous, pour une interview, avec Louis Schweitzer, président de la Halde. A notre grande surprise, celui-ci a accepté, et nous a donné rendez-vous, hier, dans un grand hôtel parisien. Pierre Cassen, Roger Heurtebise et Martine Chapouton étaient présents, pour notre rédaction. Le président de la Halde était seul.
Pierre Cassen : Merci Monsieur Schweitzer de nous avoir accordé cette interview, malgré l’ampleur de nos divergences….
Louis Schweitzer :
Attendez, je vous arrête immédiatement. Pouvez-vous m’expliquer pourquoi vous avez envoyé trois personnes de couleur blanche, pour m’interviewer. C’est une provocation, un piège que vous me tendez ?
Roger Heurtebise : Il se trouve que beaucoup de membres de la rédaction travaillent, n’habitent pas à Paris, et qu’à l’horaire que vous nous avez fixé, nous étions les trois seules personnes disponibles. Mais nous voulons vous rassurer, monsieur le Président, nous avons un Français d’origine roumaine, une Française née en Italie, une homosexuelle, un marocain, par ailleurs musulman, et autant d’hommes que de femmes dans notre rédaction.
Louis Schweitzer :
Cela ne me convient pas totalement. Essayez d’intégrer un asiatique, un transsexuel et un ressortissant d’Afrique noire. Et j’aimerais que vous ayez autant de seniors que de juniors, je ne veux aucune discrimination pour raison d’âge. Je vous donne un mois pour vous mettre aux normes. Ce préalable effectué, l’entretien peut commencer.

Martine Chapouton : Monsieur le Président, certains de vos travaux ont été fortement contestés, voire brocardés par la presse. Votre rapport sur les programmes scolaires, avec notamment votre critique d’un poème de Ronsard, où vous avez vu une discrimination contre les personnes âgées et votre proposition de parler des homosexuels dans les problèmes de mathématiques n’a pas remporté un franc succès. Comment expliquez-vous cela ?
Louis Schweitzer :
(signe de croix) Il faut éduquer le peuple, éduquer le peuple, vous comprenez ? Nous sommes conscients de l’importance de la mission qui nous est confiée, et nous sommes reconnaissants de l’appui – et des 11 millions d’euros par an – que nous apporte Nicolas Sarkozy. Il faut que notre peuple se fasse à l’idée que le métissage est aujourd’hui, dans la France de 2009, au cœur de l’Europe, dans une société mondialisée, plus qu’un devoir, une obligation. Le métissage, ce n’est plus la France moisie, la France recroquevillée, la France peureuse, c’est fini, tout cela, il faut s’ouvrir à la réalité des autres cultures, et cesser cette vision de village gaulois, et autres sornettes, dans laquelle certains nostalgiques veulent nous faire retomber…
Roger Heurtebise : Mais concrètement, à part écrire des rapports, et poursuivre les citoyens devant les tribunaux, vous allez faire quoi ?
Louis Schweitzer :
Nous avons, pour 2009, deux grands projets. J’ai regardé, l’autre soir, « La journée de la jupe ». J’ai beaucoup souffert (signe de croix). Ce film islamophobe a donné la vedette à une enseignante blanche, alors que la majorité des élèves sont de couleur. Comment voulez-vous que cela marche ? Les attaques contre l’islam étaient inacceptables, il n’y avait aucune attaque contre la religion juive, ni contre la religion catholique (signe de croix). Nous allons donc convoquer le réalisateur, et lui recommander, sous peine de poursuites, de revoir des parties de son film, et d’équilibrer ses critiques religieuses.
Martine Chapouton : Mais c’est sa liberté d’expression….
Louis Schweitzer :
Il n’y a pas de liberté d’expression quand il y a discrimination vis-à-vis de la religion des pauvres et des opprimés, messieurs de Riposte Laïque. Et justement, ce film m’a donné une idée. La raciste islamophobe Sonia Bergerac, incarnée par Isabelle Adjani, a lancé l’idée d’une journée de la jupe. Nous allons, à la Halde, IMPOSER, oui IMPOSER la journée du voile. Nicolas Sarkozy nous a promis de nous appuyer, ainsi que Martine Aubry, Marie-George Buffet, Olivier Besancenot et Noel Mamère. Nous avons également le soutien de l’Eglise catholique (signe de croix), et du Consistoire. Tous les 19 mars, date du cessez le feu en Algérie, en 1962, je proposerai, en signe de repentance de l’Etat français, que chaque Française doive porter le voile, à l’école, même dans les maternelles, sur son lieu de travail, dans la rue, ou même à son domicile. Et je proposerai de verbaliser les contrevenantes, pour tenue incorrecte et trouble à l’ordre public.
Pierre Cassen : C’est énorme, Monsieur le Président ! Pensez-vous que cela va contribuer à améliorer votre popularité ?
Louis Schweitzer :
Quand on a une mission à accomplir, (signe de croix), on se moque d’être aimé ou détesté. Du moment que le Président nous donne les moyens de travailler, l’avis d’un peuple raciste et nostalgique du colonialisme, on s’en branle ! Oh, pardon ! (signe de croix) !
Martine Chapouton : Et quel serait votre deuxième grand chantier, monsieur le Président ?
Louis Schweitzer
(s’emportant) : Je veux éduquer le peuple, éduquer le peuple, vous comprenez ? La télévision est chez moi une source d’inspiration. Je regardais, samedi soir, les Français jouer au football contre une équipe de communistes, la Lituanie. J’ai été très ému de voir un joueur, Franck Ribery, faire des prières musulmanes avant la rencontre (signe de croix). Je remarque d’ailleurs que c’est lui qui a marqué le but, preuve supplémentaire que l’islam est une chance pour la France. Mais j’ai été très heurté. Il n’y avait sur le terrain que des hommes, entre 20 et 32 ans. Cela signifie que des millions de téléspectateurs ont vu un spectacle excluant les femmes, tous les jeunes de moins de 20 ans, et tous les adultes de plus de 32 ans, soit environ 90 % de la population…
Roger Heurtebise : Mais, monsieur le Président, ce sont les règles du sport de compétition….
Louis Schweitzer
(rouge de colère) : Eh bien cela va changer, je veux éduquer le peuple, éduquer le peuple, vous comprenez ? J’ai proposé à Nicolas Sarkozy de mettre fin à cette discrimination insupportable, et de donner une feuille de route au sélectionneur, Raymond Domenech. L’équipe de France devra être mixte, autant d’hommes que de femmes….
Pierre Cassen: Mais, monsieur le Président, le football se joue à onze, comment on fait ?
Louis Schweitzer
(hurlant) : Silence ! Silence ! Cessez vos insolences ! On en mettra douze sur le terrain ! Je veux six hommes, et six femmes dans chaque équipe. Je veux que toutes les tranches d’âge soient représentées. Je veux que la diversité soit affirmée. Je veux des équipes sportives à l’image de la société, je ne veux plus aucune discrimination, c’est ma mission (signe de croix), et j’irai au bout, j’irai au bout, vous entendez, Riposte Laïque ?
Pierre Cassen : Calmez-vous, monsieur le Président, dernière question : pourquoi ne mettez-vous pas vos actes en accord avec vos principes, et vivez-vous à Paris, dans un endroit où il y a peu de mixité sociale, plutôt que d’aller vivre dans le 93 ?
Louis Schweitzer
(tapant des poings sur la table) : Je vous déteste, je vous déteste, je vous hais (signe de croix). Nous restons à Paris, parce que le devoir nous y appelle, mais nous sommes de tout cœur, au quotidien, avec tous nos frères victimes des discriminations d’une société cruelle, inhumaine et égoïste…
Roger Heurtebise : Euh, en parlant d’égoïsme, Monsieur le Président, en tant qu’ancien patron de Renault, ancien directeur de cabinet de Fabius et actuel président de la Halde, sans oublier votre présidence du conseil de surveillance au « Monde », vos revenus ne constituent-ils pas une discrimination vis-à-vis du monde du travail ?
Louis Schweitzer
(s’étouffant de rage) : Voyous, malappris, insolents ! J’ai travaillé toute ma vie, j’ai fait des études, j’ai prié sans relâche pour arriver là où j’en suis arrivé (signe de croix) ! Mes stock-options, je ne les ai pas volées. Je suis un catholique de gauche, et je demeure un vrai socialiste, alors, vos remarques déplacées, gardez-les pour vous ! Rien ne me fera dévier de ma voie : éduquer le peuple, éduquer le peuple, éduquer le peuple (signe de croix)…
Martine Chapouton : Donc, monsieur le Président, si nous devons résumer cet entretien, les 11 millions d’euros qu’on vous donne chaque année, vont servir, en 2010, à imposer le voile à toutes les femmes, le 19 mars, et à faire jouer des mémés et des pépés dans l’équipe de France de football. Avons-nous tout compris ?
Louis Schweitzer
(l’air illuminé, entrant en transe) : Ce n’est qu’un début, messieurs de Riposte Laïque, ce n’est qu’un début, j’ai une mission, je la mènerai jusqu’au bout, je ferai le bonheur du peuple, malgré lui, je vais éduquer le peuple, éduquer le peuple, éduquer le peuple….
La rédaction de Riposte Laïque s’en va alors discrètement, l’abandonnant à son monologue, et lui laissant l’ardoise à payer.
Propos recueillis par Roger Heurtebise, Martine Chapouton et Pierre Cassen




Halde-là : discrimination non positive à Miss France

Délibération n° 2010-24 du 1er avril 2010
Le Collège,
Vu la directive 2000/78/CE du Conseil du 27 novembre 2000 portant création d’un cadre général en faveur de l’égalité de traitement en matière d’emploi et de travail ;
Vu la loi n°2008-496 du 27 mai 2008 portant diverses dispositions d’adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations ;
Vu la loi n°2004-1486 du 30 décembre 2004 portant création de la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité ;
Vu le décret n°2005-215 du 4 mars 2005 relatif à la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité ;
Sur proposition du Président,

Décide :
Monsieur X a saisi la haute autorité le 2 décembre 2009 d’une réclamation relative au refus de sa candidature à un concours de beauté en raison de son sexe, de son âge, de sa nationalité, de son apparence physique et de sa situation de famille.
Monsieur X, de nationalité tunisienne, pacsé et vivant en concubinage avec son compagnon, a 52 ans et mesure 1,68 m lorsqu’il se porte candidat pour une élection primaire à un concours de beauté. Sa candidature est refusée par le comité Y en raison de son sexe, de son âge, de sa nationalité et de son apparence physique et de sa situation de famille.
En effet, le règlement du concours prévoit dans son article 1 : « Sont admises à participer aux élections primaires (élections locales et/ou départementales), puis aux finales régionales précédant l’élection nationale de Miss France, les personnes nées de sexe féminin, françaises de naissance ou naturalisées, âgées de 18 à 24 ans à la date du 15 novembre de l’année en cours, d’une taille minimum d’lm70 sans talons, célibataires, ni divorcées, ni veuves, ni pacsées, sans enfant et ne vivant pas en concubinage. L’inscription au concours est gratuite. »
Le comité Y organise des concours locaux et régionaux puis un concours national afin de valoriser les qualités physiques de personnes choisies par des jurys et par le public. Ce comité est également coproducteur d’un programme audiovisuel destiné à être diffusé en particulier sur la chaîne de télévision Z lors du concours national connu sous le nom de « Election Miss France ».
Interrogés par la haute autorité sur les conditions de l’article 1 du règlement, le comité Y et la chaîne de télévision Z mis en cause ont répondu en substance qu’elles apparaissaient conformes à l’esprit et la finalité du concours.
La directive 2000/78/CE prohibe toute discrimination fondée sur le sexe, sur l’âge, sur la nationalité, sur l’apparence physique et sur la situation de famille, notamment en ce qui concerne les conditions d’accès aux activités salariées et non salariées. Elle devait être transposée au plus tard le 2 décembre 2003.
Cette mesure a été transposée par la loi n°2008-496 du 27 mai 2008 portant diverses dispositions d’adaptation au droit communautaire dans le domaine de la lutte contre les discriminations qui prévoit que « toute discrimination directe ou indirecte fondée sur sexe, l’appartenance ou la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race, la religion ou les convictions, le handicap, l’âge ou l’orientation sexuelle […] est interdite […] en matière […] de travail, y compris de travail indépendant ou non salarié […] ».
La loi en question vise de manière générale le cadre du travail sans en donner de définition.
D’une part, la notion de « travail » peut être définie de manière générale comme « une activité humaine, manuelle ou intellectuelle, exercée en vue d’un résultat utile déterminé » (CORNU (G.), Vocabulaire juridique, PUF, 2005, 967 p.).
D’autre part, conformément à une jurisprudence constante de la Cour de justice des Communautés européennes, elle doit être interprétée à la lumière de la directive 2000/78. Or, selon les travaux préparatoires, le législateur communautaire a entendu la notion de travail largement afin de viser les activités salariées, les activités non salariées et indépendantes et les activités bénévoles.
En l’espèce, la prestation attendue des candidats tout au long du concours en question consiste à participer à des manifestations et à des présentations au public. Le règlement du concours exige des candidats retenus une disponibilité importante à cet effet. Il leur appartient d’organiser la suspension de tout engagement professionnel et/ou de se libérer de toute obligation professionnelle qui contreviendrait à cette exigence.
Les candidats doivent également effectuer des prestations scéniques impliquant une préparation particulière et ce, durant plusieurs semaines. L’investissement personnel des candidats, tant dans son contenu que sa durée, n’apparaît donc pas purement marginal et accessoire.
Mais surtout, le concours débouche sur des contrats avec des entreprises commerciales ou des associations humanitaires. Les candidats ont l’obligation de signer les contrats qu’ils finaliseront. L’élection de candidats à tous niveaux du concours entraîne de plein droit, à son égard, la mise en œuvre des contrats. Ainsi, la finalité du concours en cause consiste en réalité à lancer la carrière professionnelle d’une ou plusieurs personnes. L’enjeu de ce concours est donc directement professionnel.
En conséquence, le contenu et la durée de la prestation requise des candidats ainsi que ses débouchés potentiels sur une carrière professionnelle permettent de considérer qu’il s’agit bien d’un « travail », cette notion devant être entendue largement au sens de la loi du 27 mai 2008 transposant la directive 2000/78.
Dès lors, l’impossibilité pour les personnes de sexe masculin et/ou de nationalité non française et/ou âgées de plus 24 ans et/ou de taille inférieure à 1,70 m et/ou non mariées et/ou divorcées et/ou veuves et/ou pacsées et/ou avec enfant et/ou vivant en concubinage caractérise autant de différences de traitement fondée sur un motif prohibé par la loi.
En principe, une discrimination fondée directement sur un critère prohibé ne peut pas être justifiée (C.J.C.E. 8 novembre 1990 Dekker, aff C-177/88). Toutefois, ce principe admet des dérogations exceptionnelles.
L’article 4-1 de la directive 2000/78 permet par exemple qu’« une différence de traitement fondée sur l’âge ne constitue pas une discrimination lorsqu’en raison de la nature d’une activité professionnelle ou des conditions de son exercice, la caractéristique en cause constitue une exigence professionnelle essentielle et déterminante, pour autant que l’objectif soit légitime et que l’exigence soit proportionnée ».
Une telle dérogation n’est possible que si l’Etat le prévoit et ce, « dans des circonstances très limitées ». En tout état de cause, « ces circonstances doivent être mentionnées dans les informations fournies par les États membres à la Commission » (considérant 23 de la directive 2000/78). Ces dispositions s’inspirent largement de l’article 2-2 de la directive 76/207/CEE sur l’égalité de traitement entre travailleurs féminins et masculins qui a été largement interprétée par la C.J.C.E.
La jurisprudence communautaire a précisé que la mise en œuvre de toute dérogation au principe de non-discrimination autorisée par les directives au niveau national doit être interprétée strictement, ne vise que des activités spécifiques et doit faire l’objet d’un examen objectif et transparent.
De plus, dans la mesure où la Cour a d’ailleurs expressément consacré le principe de non-discrimination comme un principe général du droit communautaire dans son arrêt Mangold, toute dérogation à ce principe devrait donc être entendue strictement. Par ailleurs, la Cour a notamment récusé la fixation d’un pourcentage de postes attribués en fonction du sexe pour des emplois dans la police nationale et l’administration pénitentiaire parce que ce dispositif n’était régi par « aucun critère objectif défini dans un texte législatif ou réglementaire » et que cette situation empêchait toute forme de contrôle de la part de la Commission et des juridictions et des personnes lésées (C.J.C.E. 30 juin 1988 Commission c/ France, aff. 318/86).
En tout état de cause, la Cour n’a eu à connaître que de législations ou de réglementations visant à déroger au principe de non-discrimination fondé sur le sexe au sujet d’activités professionnelles nommément désignées.
En effet, ainsi que l’avocat général La Pergola a pu le relever dans l’affaire Kreil « la réserve formulée à l’article 2, paragraphe 2, de la directive n’autorise aucune disparité de traitement basée sur des considérations générales d’ordre social ou politique. Les discriminations fondées sur le sexe (…) ne s’avèrent justifiées que lorsque le législateur national les a prévues en raison d’exigences spécifiques, intimement liées à la nature ou aux conditions d’exercice d’un travail, résultant éventuellement du tissu culturel d’un pays à un moment donné de l’histoire » (conclusions sous C.J.C.E. 11 janvier 2000 Kreil, aff. 285/98).
Concernant l’âge, la loi n°2008-496 du 27 mai 2008 a transposé la directive 2000/78 de la manière suivante : le principe de non-discrimination ne fait pas obstacle aux différences de traitement fondées sur l’âge « lorsqu’elles répondent à une exigence professionnelle essentielle et déterminante et pour autant que l’objectif soit légitime et l’exigence proportionnée » (article 2).
Contrairement aux dérogations prévues au principe de non discrimination fondé sur le critère du sexe, cette loi ne prévoit aucune liste d’activités spécifiques nommément désignées ou de dispositif spécifique à chaque critère qui, a priori, pourrait justifier des différences de traitement sous réserve du respect du principe de proportionnalité. Sa rédaction pourrait donner l’impression que chaque employeur ou donneur d’ordre peut apprécier l’opportunité de déroger au principe de non-discrimination fondé sur l’âge si l’activité en cause ou les conditions de son exercice exigent d’avoir un âge particulier. Cependant, une telle interprétation n’apparaît pas conforme aux exigences de contrôle et de transparence posées par la jurisprudence communautaire aux conditions de mise en œuvre des exceptions fondées sur l’exigence professionnelle essentielle.
En conséquence, il apparaît que la loi de transposition actuelle ne dispense pas le gouvernement de définir plus précisément les exceptions fondées sur l’exigence professionnelle essentielle. Or, ni le législateur ni l’exécutif n’ont encore défini d’exception visant les âges limites.
En tout état de cause, même en l’état actuel du droit positif, il demeure de principe constant que, sauf à vider de tout contenu la protection apportée par l’interdiction des discriminations, les dérogations ne sauraient être admises que de manière très limitative et sous réserve du principe de proportionnalité.
En l’espèce, le comité Y ainsi que le télédiffuseur Z n’ont pas justifié toutes les limitations de l’article 1 de leur règlement pour participer aux concours et aux émissions. Les sociétés Y et Z n’ont pas démontré en quoi le fait d’empêcher la participation de toute personne de plus de 34 ans, de sexe masculin, de nationalité étrangère, de petite taille, non célibataire, etc. était essentiel, déterminant, légitime et proportionné au regard de l’objectif de ces concours et de ces émissions.
Compte tenu de ce qui précède, l’impossibilité pour toutes ces personnes participer à l’émission de télévision en cause constitue une différence de traitement à raison de critères divers qui n’est pas justifiée au regard de l’article 2 de la loi n°2008-496 du 27 mai 2008.
Ce refus doit donc être considéré comme discriminatoire.
Conformément à l’article 11 de la loi en portant création, le Collège de la haute autorité recommande l’abrogation des critères de sexe, d’âge, de nationalité, de taille et de situation de famille dans le règlement des concours en cause. Il demande à être tenu informé des suites données dans un délai de deux mois.
Par ailleurs, la haute autorité recommande au gouvernement, en vue notamment d’éviter un grand nombre de contentieux, de préciser, par voie réglementaire, la portée de la dérogation prévue par l’article 2 de la loi n°2008-496 du 27 mai 2008 conformément aux exigences qui découlent de la jurisprudence communautaire. La haute autorité demande à être consultée par le gouvernement sur ce projet de texte.
Le Collège de la haute autorité demande au Premier ministre ainsi qu’au Ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité de lui rendre compte des suites données à sa recommandation dans un délai de six mois.
Le Président
Louis SCHWEITZER




Bertrand Delanoé assure la promotion de « Les dessous du voile »

Les bonnes nouvelles se succèdent. Au bout d’un mois, nous avons dû procéder à un nouveau tirage de notre livre, les 1000 premiers exemplaires étant déjà partis. A peine le coup de fil passé à l’imprimeur, nous avons appris, aujourd’hui, une information qui nous a stupéfait. Le maire de Paris a eu un véritable coup de foudre pour notre livre. Il l’aurait eu en sa possession dimanche soir, et aurait passé une nuit blanche à le dévorer. Dès le lendemain, il a donné des consignes précises à ses services, pour le mettre en valeur.
Il a d’abord demandé à la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) d’en faire la promotion dans le métro, et sur les bus parisiens. Dès ce mardi, ce fut fait, voilà ce que les Parisiens pouvaient lire sur les bus.

Il a ensuite demandé aux services municipaux parisiens de faire immédiatement une publicité – gratuite pour nous – pour l’ouvrage.

Nous sommes incapables, à l’heure où nous bouclons ce numéro, d’expliquer les raisons d’un tel revirement, de la part d’un maire qui s’est plutôt distingué, jusqu’à ce jour, en donnant le nom de Jean-Paul II au parvis de Notre-Dame, et en finançant la fête du ramadan, à Paris.
Notre rédaction, dès qu’elle a été informée de la nouvelle, a cherché à entrer en contact, vainement pour le moment, avec le maire de Paris.
Nous ne pouvons que remercier la mairie de Paris, ce qui ne nous empêchera pas de demeurer particulièrement vigilants, notamment face au projet de construction de mosquée, à la Goutte d’Or, et aux 28 millions d’euros qu’il envisageait de mettre sur la table.
Cyrano




Les rendez-vous féministes et laïques

Mercredi 1er avril
A Bruxelles
La Belgique doit-elle participer à Durban 2 ?
Invitation : « 8 FOUNDATION », David WEYTSMAN et les JEUNES MR de Bruxelles-Capitale
Organisateur : 8 Foundation
20:00 h à 22:30
rue de Paris, 1
Ville : Ixelles, Belgium
Adresse électronique : oriane@powerof8.org & david@weytsman.be
http://www.facebook.com/event.php?eid=77769075539&ref=mf
« 8 FOUNDATION », avec David WEYTSMAN et les JEUNES MR de Bruxelles-Capitale vous invitent à une conférence-débat qui abordera toutes ces questions, sans langue de bois avec la participation exceptionnelle de :
Son Excellence Madame Tamar SAMASH – Ambassadrice d’Israël
Madame Viviane TEITELBAUM – Députée bruxelloise
Monsieur Denis DUCARME – Député fédéral
Monsieur François DE SMET – Philosophe et Collaborateur scientifique au Centre de Théorie Politique à l’ULB
Les Ambassadeurs des pays suivants ont également été invités: Libye, Iran, Egypte, Jordanie, Ligue des Pays Arabes, ainsi que la Déléguée de l’Autorité Palestinienne.
A ce jour, nous n’avons pas encore de réponse positive.
Renseignements :
Oriane Schoonbroodt, Co-fondateur & Directeur Exécutif 8 Foundation oriane@powerof8.org – 0476/96 40 82 – www.8foundation.com
David Weytsman, Président des Jeunes MR de Bruxelles-Ville, Conseiller 8Foundation david@weytsman.be – 0474/ 55 73 95 – www.weytsman.be
Mercredi 1er avril 2009, à 20h
au Café du Pont Neuf (métro Pont Neuf)
La Fédération de Paris de la Gauche Moderne
a le plaisir de vous inviter à son prochain
café politique
qui aura pour thème:
 » Femmes et enfants, premières victimes des drames humanitaires:
le cas du Darfour »
avec
Dr Jacky MAMOU
président du Collectif Urgence Darfour
ancien président de Médecins du Monde
Témoignage d’une femme réfugiée darfouri
animé par
Serge FEDERBUSCH
animateur fédéral- Paris
et
Francine GIROND
animatrice de la commission « femmes dans la société »
La Gauche Moderne Paris
Contact : 06 47 15 45 50
La section Sciences-Po de l’UEJF vous convie à son prochain débat : La France doit-elle participer à « Durban 2 » ?
Jeudi 2 avril 2009
19 h 30 à 21 h 30
Centre Edmond Fleg (métro Odéon)
8, bis rue de l’Eperon
Paris
en présence de :
– François Zimeray, Ambassadeur pour les Droits de l’Homme, chargé de veiller à la préparation de la France à la Conférence de Genève
– Claude Goasguen, député et initiateur d’un appel parlementaire au retrait de la France de la Conférence de Genève
– Dominique Sopo, président de SOS Racisme
Jeudi 2 avril
La Fédération des Associations Laïques aura le très grand plaisir de pouvoir accueillir Hélène Langevin-Joliot à Roubaix, le 2 avril prochain, (à 18H au théatre Pierre de Roubaix). (cf l’invitation en pièce jointe) sur le thème: « LA SCIENCE GARANTE DE LA DEMOCRATIE? »
(le 3 avril de 9H à 11H, conférence réservée à des élèves de terminale – lycées Van der Meersch de Roubaix, et Colbert de Tourcoing,- et leurs enseignants, )
Hélène Langevin-Joliot, physicienne, est Présidente de l’Union Rationaliste.
La FAL partage de nombreux objectifs de l »Union Rationaliste, en particulier :
-Populariser l’usage de la méthode scientifique, car il n’en existe pas d’autres pour appréhender le réel avac fiabilité.
-Renforcer la laïcité institutionnelle, sans laquelle la liberté de conscience première des libertés, ou l’égalité entre les citoyens, ne seraient qu’illusoires.
-Promouvoir la laïcité scolaire afin que l’état assume véritablement sa fonction de protection des jeunes contre toute forme d’endoctrinement , et donne à l’école publique indépendance et prestige.
– (….) cf site de l’UR: http://www.union-rationaliste.org
La venue d’Hélène Langevin – Joliot à Roubaix, est un évènement.
Nous vous invitons à venir nombreux à cette conférence débat, et à sensibiliser autour de vous tous ceux qui sont susceptibles d’être attirés par ce débat, en particulier les enseignants.
Hélène Langevin Joliot, dans le N° d’octobre 2008 de « Textes et Documents pour la classe » : intitulé SCIENCES ET SOCIETE (p 18):
« Dans de telles conditions, la frontière entre sciences et pseudo sciences est aisément franchie. Plus grave, le citoyen est mal armé, pour aborder de manière rationnelle des débats démocratiques sur les grands choix technologiques, dont la nécessité est cependant reconnue par tous. » […]
« Une conception de la culture scientifique trop exclusivement limitée à la transmission de savoirs, ne répondra pas aux attentes.
Il faut faire connaître aussi les méthodes de la science, à partir d’exemples de découvertes récentes, comme de découvertes plus anciennes. Notre société, au delà de la formation des scientifiques, nécessaire au développement de la recherche, et à l’économie, a impérativement besoin de citoyens formés dans cet esprit, comprenant ces méthodes, pour sauvegarder la démocratie elle même.
Développer la culture scientifique, est aujourd’hui un objectif aussi important que le fût l’alphabétisation en d’autres temps. »
Michèle Talfer
mtalfer.falroubaix@orange.fr
site de la FAL:
http://www.falroubaix.fr
Samedi 4 avril
16 heures
Création d’un café laïque
Libre débat
Le créationnisme est-il contre nature ?
Menace-t-il notre société ?
avec Catherine Picard
Présidente de l’Unadfi
Chez Pedro, 88, rue Pierre Sémard, 78200 Mantes-la-Jolie
Soutenu par l’Association des Libres Penseurs des Yvelines (Alpy)
Samedi 4 et dimanche 5 avril 2009
EUROPE ET MEDITERANNEE : LES ENJEUX DE LA LAICITE
à la Bourse du Travail de Saint-Denis (93200), 9-11, rue Genin (entrée rue Bobby Sands)
Entrée libre
Une femme aussi emblématique de la lutte contre l’intégrisme que Taslima Nasreen, des intellectuels aussi rigoureux que Catherine Kintzler et Henri Peña-Ruiz, des militants de terrain de plusieurs pays, des élus et des représentants des courants les plus engagés du combat laïque et social… seront présents pour cette 2e édition des RLI.
En 2007, les Rencontres de Montreuil se séparaient sur un appel : « La laïcité, dans ses fondements les plus profonds, est un principe universel. La séparation du religieux et du politique représente un progrès de l’humanité vers le respect de l’individu, de ses libres choix. C’est aussi la condition incontournable du vivre ensemble.
La laïcité se voit attaquée à la fois par tous les fanatismes religieux et les fanatiques d’une dérégulation du monde qui, sous couvert de loi du marché, vise à asservir les plus faibles. » Où en est-on en 2009 ?
Face aux dangers qui pèsent sur le monde, et plus particulièrement dans le contexte des prochaines élections européennes, nous devons internationaliser le combat laïque et social pour créer le rapport de forces de demain.
Programme
OUVERTURE par Horria SAIHI (UFAL Saint-Denis)
• Samedi 14h à 16 h
Table ronde 1 – Aujourd’hui comme hier, la raison contre l’obscurantisme
Moulay CHENTOUF (MDSL – Mouvement Démocratique Social et Laïque – Algérie)
Marieme HELIE-LUCAS (Fondatrice du WLUML)
Harsh KAPOOR (South Asian Citizen’s Web)
Catherine KINTZLER (Philosophe de la laïcité, UFAL 75)
Christian TERRAS (Rédacteur en chef de la revue Golias)
Modération : Roger CORDIER (Conseiller de l’Ordre, Grand Orient de France)
• Samedi 16h 30 à 18h 30
Table ronde 2 – Les luttes féministes, une lutte centrale
Aouicha BEKHTI (MDSL -Mouvement Démocratique Social et Laïque – Algérie)
Azar MAJEDI (Organisation for Women’s Liberation)
Maryam NAMAZIE (Campagne contre la Sharia en Angleterre)
Taslima NASREEN (Ecrivain et journaliste bangladaise)
Fatou SOW (Coordinatrice internationale du WLUML)
Modération : Jocelyne CLARKE (UFAL, co-responsable secteur Féminisme et laïcité)
Samedi 4 avril sur place (Bourse du travail de Saint-Denis) : soirée à 20h 00 (PAF)
BAAZIZ, auteur, compositeur
Cet artiste algérien populaire, engagé contre les islamistes, contre l’inégalité en droits des Algériennes, contre la détresse des jeunes, prolongera en chansons cette première journée des RLI !
• Dimanche 10h à 12 h
Table ronde 3 – Contre les discriminations, construire des institutions républicaines
Philippe FOUSSIER (CLR – Comité Laïcité République)
Nadia GEERTS (Réseau d’Actions pour la Promotion d’un Etat Laïque, Belgique)
Gérard KERFORN (MRAP Landes)
Pascale LE NEOUANNIC (Conseillère municipale PG à Antony – 92 )
Yves PRAS (CAEDL – Mouvement Europe et laïcité)
Modération: Caroline BRANCHER (UFAL et ProChoix)
• Dimanche 14h à 15h 45
Table ronde 4 – L’école face aux défis de la marchandisation et des communautarismes
Caroline FOUREST (Charlie Hebdo et ProChoix)
Eddy KHALDI (coauteur de Main basse sur l’école publique)
Jean Noël LAURENTI (UFAL, secteur Ecole)
Modération : Marie PERRET (UFAL, responsable du secteur Ecole)
• Dimanche 16h à 18h
Grands témoins :
Henri PENA-RUIZ (Philosophe de la laïcité) – « Laïcité ou guerre des dieux »
Pierre GALAND (Président du Centre d’action laïque – CAL) – « Les particularités de la laïcité en Belgique. »
Conclusion : La laïcité économique, pierre angulaire de la République sociale
Bernard TEPER et Marie PERRET (Secrétariat national de l’UFAL)
Modération : Monique VEZINET (Présidente de l’UFAL)
Lundi 6 avril
à 20h,
Une représentation de l’opéra-bouffe d’Offenbach
« La Belle Hélène »
sera donnée au profit du collectif Urgence Darfour.
en partenariat avec le théâtre du Ranelagh,
au théâtre du Ranelagh
5, rue des Vignes. Paris 16°.
Participation aux frais : 25 € (scolaires et étudiants : 15 €).
Pour réserver : envoyer chèque à l’adresse:
Collectif Urgence Darfour
Maison des Associations
54, rue Pigalle
75009 Paris.




Sélection de quelques réactions

COURRIER DES LECTEURS

La journée de la jupe

Bonjour Cyrano
Je n’ai pas eu le temps de t’écrire plus tôt (beaucoup de travail ces jours-ci), mais je tenais à te remercier, et Riposte Laïque, pour m’avoir signalé le passage de La journée de la jupe sur ARTE.
Je l’ai regardé, et vraiment, que dire ? C’est un tellement beau film, un film, avant tout, HUMAIN. Je crois qu’il n’y a pas grand-chose à ajouter.
Sinon, un petit mot à Chantal Crabère : le pape a encore droit à la liberté d’expression, non ? Même si c’est pour dire des conneries.
Le comparer à Omar El-Béchir, c’est un peu fort de café !
Penser que tous les africains, même les chrétiens profondément croyants, vont suivre ses conseils simplement parce que c’est le pape, c’est un peu les prendre pour des cons !
Rappelons quand même que son prédécesseur disait la même chose, et que par contre, il a toujours vigoureusement condamné la peine de mort. Espèrement que Benoit XVI va faire de même sur ce sujet, parce que c’est vrai que pour le moment, je ne crois pas qu’il en ait beaucoup parlé.
Enfin quoi qu’il en soit, je pense quand même que ces propos sur les préservatifs ne convertiront que ceux qui le sont déjà, et on est loin des appels au meurtre de nombreux responsables musulmans.
Attention, Chantal, parler de crimes contre l’humanité pour une phrase avec laquelle nous ne sommes pas d’accord, c’est faire de la parole un délit, un crime contre l’humanité. Réfléchissez-y, quand même.
Je pense que ce n’est pas cela que nous voulons ! En ce qui me concerne, bien au contraire : comme Voltaire, comme le premier amendement à la constitution américaine, je suis pour le droit à l’expression des imbéciles.
Ah ! Et puis j’ai vu que ma dernière lettre a eu les honneurs d’être publiée en article ! Je ne m’y attendais absolument pas, inutile de jouer les modestes, ça fait toujours plaisir !
Amitiés.
Vincent Maunoury
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Vincent,
Vous avez raison : le pape a en effet droit à la parole, à la liberté d’expression, droit que nous revendiquons, pour le pape, comme pour nous tous. Pour autant, le pape est-il un homme ordinaire ? Quel poids a sa parole, écoutée dans le monde entier par des millions d’individus ? S’il veut être crédible et s’exprimer sur les dogmes avec l’infaillibilité admise dans sa fonction, il faut qu’il soit extrêmement attentif à ses recommandations. Là il ne s’agit pas de dogme mais de jugement sur un comportement sanitaire mondial. A part l’abstinence sexuelle, qu’a-t-il proposé ? Je persiste à penser que ses positions, sont, par rapport à l’urgence du moment, tout à fait absurdes, et qu’il sera responsable, tout comme son prédécesseur, de la mort de quelques milliers de personnes. Qui le jugera pour cela ?
Il serait intéressant de réfléchir à la position que prendrait le Christ, par rapport à la démographie de la planète et au problème du sida, s’il revenait sur terre aujourd’hui. Il chercherait certainement, auprès des médecins, de quelle manière aider l’humanité souffrante. Sans doute désavouerait-il ses serviteurs romains du XXIème siècle !
Bien cordialement,
Chantal Crabère
Bravo et une précision
Bonsoir Cyrano,
Bravo pour votre texte.
Une précision récente : 18:14 Arte annule les rediffusions du film d’Adjani ! http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-24922-arte-annule-les-rediffusions-du-film-d-adjani.html
Le film « La journée de la jupe » avait permis vendredi à ARTE de réaliser l’une des meilleurs audiences de son histoire, et pourtant la chaîne vient d’annuler les rediffusions du film avec Adjani qui étaient prévues. Il faut dire qu’avec 2 millions de téléspectateurs les redifs auraient pu handicaper les sorties en salle.
Du coup ARTE explique sur le blog du film: « Suite au succès de la première diffusion sur l’antenne d’Arte de La Journée de la Jupe, la chaîne a, en concertation avec les producteurs et exploitants de salle, décidé de différer ces rediffusions (date non encore déterminée pour l’instant). Nous incitons le public à découvrir ce film en salles à partir de mercredi 25 mars 2009, ou en DVD en septembre 2009 ».
Yves Clément
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Yves,
Les producteurs et exploitants de salle ne pouvaient pas réagir autrement : intérêt financier oblige ! De nombreux téléspectateurs ont d’ailleurs été surpris que le film passe en priorité sur le petit écran. Mais l’arrière-fond politique demeure.
Cordialement,
Cyrano
La journée de la jupe
Je viens de lire l’Edito de Cyrano sur le film.
Beaucoup de ressemblances avec tes appréciations. Je suis contente de comprendre pourquoi j’éprouvais un malaise devant le film « Entre les murs », où je n’avais pas le même point de vue que l’une de mes collègues « de gauche ». Je me croyais  » réac »! Mais non ! Je réagissais devant un film où le prof est malmené d’un bout à l’autre ; quant aux élèves, rares sont ceux qui ont eu ma sympathie, aucun je crois; d’où mon sentiment de me croire « réac ». OH, Oh, voilà-t-y pas que je me politise ? Non, je crois que je suis trop lâche pour ça. Mais je ne veux pas que les média ou autres m’imposent leur pensée.
Bon courage avec nos élèves de province, plus sympas et pas « pollués » -comme dit mon frère –
Frédérique Lefeuvre
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Frédérique,
Tu as tout dit, en peu de mots : le malaise devant l’innommable qu’on veut nous faire passer pour normal, la culpabilisation induite par les « gôchistes » et, enfin et surtout, ton besoin de liberté de pensée, absolu. Merci pour tout.
Amitiés,
Christine Tasin
La journée de la jupe
Ceci me rappelle A CONTRE CORAN (2004), l’excellent livre de Jack Alain LEGER (Editions Hors Commerce ISBN 2-915286-18-3) auteur de TARTUFFE FAIT RAMADAN (Denoël 2003). Je cite la présentation de l’ouvrage par l’auteur :
« Amis de la liberté, champagne ! Nous avions perdu une bataille, nous n’avons pas perdu la guerre. Comme tout se dévoile soudain ! Le débat de société qui agite la France depuis quelques mois nous révèle enfin ce qui se cachait derrière l’affaire du voile islamique à l’école : des années de honteuses reculades des politiques devant la montée de l’Islamisme et du communautarisme musulman, une cabale des dévôts politiquement corrects, une alliance de militants totalitaires bruns, rouges, roses ou verts unis dans la haine de notre civilisation …
« Peut-on encore, au pays de Molière, juger intolérable les mariages arrangés et les violences faites aux femmes ? Mais oui !
Peut-on encore, au pays de Voltaire, critiquer une religion dont certains aspects heurtent notre sensibilité et notre idée des droits de l’homme – et surtout de la femme ? une religion dont le prophète eut recours à la guerre et à l’assassinat ? Peut-on, sans se voir intenter un procès en sorcellerie, rappeler ce qu’en dit, par exemple Claude Lévi-Strauss ? Mais oui !
A nous de nous montrer solidaires de nos compatriotes qui se trouvent à la fois victimes et du racisme anti-maghrébin et d’une certaine incivilité musulmane que je me refuse à taire ou à excuser sous le prétexte fallacieux des biens-pensants : la dénoncer serait faire le jeu et des islamistes et du Front National ! Revendiquons non pas le droit à la différence mais le droit à l’indifférence religieuse. »
Valornay
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Paul,
On pourrait même ajouter le «droit à la ressemblance»… sur fond de valeurs laïques et républicaines.
Bien à vous,
Maurice Vidal
La journée de la jupe
Bravo Anna Zelenski pour votre article « Une jupe en forme de bombe »…du caractère, du réalisme, de la culture, de la dignité, du courage et de la pugnacité suintent à travers votre prose ! Bravo ! ça fait du bien aux lectrices et aux cinéphiles !
Et si on proposait aux femmes de porter la jupe fièrement le 8 mars ( journée qui leur est dédiée …même si je ne vois pas trop au nom de quel principe..mais ça c’est un autre débat) comme on porte la culotte ? amusante proposition mais qui peut faire sens Je suis une femme .
Mimiche
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Madame,
Je suis à la fois fier et heureux que vous soyez une femme et que vous soyez fière et heureuse de le dire. La cause des femmes est celle de l’humanité. Tous ceux qui ne comprennent pas cela sont monstrueusement dangereux, par bêtise et par violence. En ce sens, La journée de la jupe fait du bien au genre humain !
Je vous embrasse,
Maurice Vidal
La journée de la jupe
Merci à Anne Zelenski, Christine Tasin et Annie Sugier pour leurs
commentaires sur « la journée de la jupe ».
J’ai vu ce film sur Arte et dès le début, j’ai été vissée à mon
siège et j’ai ressenti tout au long du film une émotion violente
faite de révolte et de jubilation, tant ce film sonne juste. Quelle
différence avec le prof « gnan-gnan » manipulé et fier de l’être, de
cet autre film porté au nues par les critiques, je veux parler d’
« entre les murs ». Ce dernier film m’a tiré des hurlements de rage
impuissante.
Merci à JP Lilenfeld d’avoir eu le courage de faire ce film : courage
de résister à la peur des éventuelles représailles, celles-là mêmes
qui font reculer les chaînes de télé et les salles de cinéma à
l’idée de passer ce film.
Quant à « riposte laïque » , merci à vous d’exister, car c’est
toujours un immense plaisir de vous lire même si je ne suis pas
d’accord avec tout ce que vous écrivez.
Anne Villemin
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Anne,
Nous comprenons d’autant plus vos propos que notre liberté de ton est elle-même à la merci d’éventuelles représailles. C’est une des raisons qui nous font apprécier ce film et son réalisateur. Etre humain, c’est «tendre» et «être tendre» !
Bien à vous,
Maurice Vidal
La journée de la jupe
Je viens de voir l’excellent film « la journée de la jupe » qui a d’ailleurs de très bonnes critiques dans le Canard Enchaîné, Télérama etc…. Il est à noter qu’à la fin de la séance, les spectateurs ont applaudi. Commentaire de mon voisin « au moins c’est autre chose qu’entre les murs, ici tout est dit ». Je lui ai conseillé d’aller lire la critique sur le site riposte laïque qu’il ne connaissait pas…. Toutes ces réactions montrent que notre « douce France » est en train de se réveiller. Réjouissant non ?
Je vous joins également un diaporama venu du Canada, qui montre que le bon sens est une valeur universelle, mais que les problèmes comme les épidémies ne connaissent pas de frontières.
Amitiés.
Pierre Lehagre
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Pierre,
Effectivement, les Français sont en train de jucher le coq gaulois sur un réveil à l’ancienne ! Et ça, c’est magnifique, parce que c’est la France «éternelle» !
Un authentique merci pour avoir parlé de nous à votre voisin : la solidarité relève de nos pas quotidiens.
Bien à vous,
Maurice Vidal
La journée de la jupe
Bonjour Cyrano,
Bravo pour ton édito « La journée de la jupe » ci-dessous que je m’apprêtais à diffuser.
Mais une amie qui a vu le film et apprécié Isabelle Adjani dans ce rôle a déjà largement transmis l’édito.
Mais je vais poursuivre la diffusion de mon côté. On comprend mieux pourquoi ce film avec Isabelle Adjani qui ne s’exhibe jamais, qui tourne peu, mais à chaque fois en un film réussi, n’a pas mobilisé
les médias ! A bientôt .
André Le Lan
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher André,
Merci du compliment ! La journée de la jupe a dû effectivement faire grincer plus d’un média, mais à qui la faute : au réalisateur, ou à ceux qui construisent la réalité socio-politique dans laquelle nous sommes ?
Cordialement,
Cyrano
La journée de la jupe
Oui, j’ai vu le film.
Courageux !!!!
Patrick Guiol
La journée de la jupe
Salut Cyrano
Ce film est excellent, et en dit long sur l’état de notre pays…
Bien à toi,
Bruno José Lebeau
La journée de la jupe
Bravo pour le film, Adjani et votre édito !
Jacques Montanuy
La journée de la jupe
RIEN A AJOUTER !
J’ai vu le film, et j’ai aimé Adjani dans ce rôle … A VOIR !
A.D
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chers lecteurs,
Un grand merci pour vos encouragements, qui en disent long sur ce que ressentent les Français face à ce problème majeur, abordé page à page dans notre ouvrage Les dessous du voile.
Cordialement,
Cyrano
Les dessous du voile et La journée de la jupe
Bonjour à toute l’équipe de rédaction de Riposte Laïque à qui j’adresse tous mes compliments pour les articles de grande qualité informative de votre lettre électronique. Je suis allée retirer votre ouvrage « Les dessous du voile » hier matin à la poste. Il est tout simplement superbe et mérite des félicitations pour tout le travail accompli pour faire aboutir ce livre. S’agissant du film « La journée de la jupe », je me suis tout de suite dit que cela allait vous réjouir… ! Je n’en ai vu qu’un extrait, au journal, quand la professeur(e) braque son pistolet sur la tête d’un élève et lui hurle « Alors, tu vas me le dire le nom de Molière, hein, tu vas me le dire… »… c’était très puissant… il faudra que je voie ce film dans son entier. Je ne dirai qu’une chose de plus : BRAVO.
Aimée Toulgoat, lectrice fidèle
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Aimée,
En lisant Les dessous du voile, vous revivrez les moments forts de La journée de la jupe, les deux s’éclairant mutuellement. Le réalisateur de ce film courageux n’est donc pas seul, pas plus que nous ne le sommes nous-mêmes : les laïques et les républicains ne sont jamais seuls.
Bien à vous,
Maurice Vidal
Les dessous du voile
Bonjour chers amis de Riposte Laïque,
Je voulais vous informer que j’ai reçu hier votre livre « Les dessous du voile ». Je m’y suis plongée aussitôt ! Je vous félicite et vous remercie pour votre travail d’information et d’alerte. Je ferai lire ce livre à mon entourage et espère inciter quelques personnes à l’acheter.
Pour vous aider à mon humble échelle je vous ferai parvenir ces jours-ci un chèque car je sais que l’argent est toujours le nerf de la guerre, même si votre travail est bénévole.
Bien amicalement,
Régine Maget-Dana
Les dessous du voile
Bien Cher Cyrano,
Soyez rassuré, je vais faire court (d’autres se chargent de faire long), simplement pour vous dire, que j’ai bien reçu votre ouvrage hier.
Particulièrement occupé, j’ai tout de même pris le temps de lire le préambule, que j’ai trouvé à l’image de son rédacteur, visiblement doué pour son « coup de plume », car l’ouvrage est présenté de manière claire, précise et concise, en trois mots tout est dit, pour inciter à lire la suite.
J’ai parcouru rapidement le sommaire, ainsi que visualisé l’intérieur : très bon travail. Dès que possible j’en poursuis la savoureuse lecture, et vais me faire un devoir et une joie de le faire connaître encore plus.
Enfin, les numéros 80 et 80 bis de RL, sont encore une fois extrêmement intéressants, et l’on ne peut que féliciter les auteurs des articles.
Au moment de conclure, je ne voudrais surtout pas que d’aucuns s’imaginent que je passe la « brosse à reluire ». Loin de moi cette idée, c’est le cœur et la raison qui s’expriment. Les fonctions que j’ai exercées pendant près de sept lustres m’incitent, avec mon observation quotidienne, à dire encore une fois : Riposte Laïque a raison de mener ce combat. Résistons tous les jours à la désinformation, et autres manipulations du « système », (de moins en moins crédible, mais hélas encore efficace, tant il y a d’ignorants ou d’aveugles consentants), qui quotidiennement nous prend pour des demeurés.
Bonne semaine, et amitiés à toute l’équipe de RL.
Jean-Claude COLLET
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Régine, cher Jean-Claude,
Un grand merci pour ces lignes qui nous dynamisent et nous montrent que les Français lucides et solidaires existent. En diffusant notre livre, vous contribuez à la défense de nos valeurs.
Cordialement,
Cyrano
Bravo aux Dames de RL
Bien cher Cyrano,
J’ai un peu honte de vous mettre encore à contribution, pour vous prier de bien vouloir transmettre un grand bravo à toutes les Dames de RL qui écrivent, ou interviennent en vidéo (Mme TASIN), elles sont courageuses et formidables. Excellent papier de Madame BOURDILLON, concernant MAM. J’allais dire : »elle est nulle », enfin ce n’est pas les mots qui conviennent, elle est simplement la représentante ad hoc du système. C’est à pleurer ! Jusqu’à quand va-t-on devoir supporter cette incurie?
Enfin bonne nuit, bon courage pour la suite, et amitiés à toute l’équipe.
Jean-Claude COLLET
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Jean-Claude,
C’est avec plaisir que j’ai transmis vos compliments à ces «Dames de RL», qui luttent pour que cesse l’incurie dont nous sommes tous victimes, à quelque degré que ce soit.
Amitiés,
Cyrano
Quebecquois de passage en France
Bonjour,
Je suis du Quebec, en visite chez ma fille, à Neuvic. Je vous envoie un chèque pour le livre « Les dessous du voile ».Je milite au sein du groupe issu d’Hérouville. Pour nous, nous considérons que nous sommes en guerre contre l’islam et votre site Riposte Laïque nous met du baume au coeur. En vous remerciant de votre action militante, recevez, chers amis, toute notre gratitute.
Roger Mougeot
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Roger,
Quand tu auras lu le livre, et s’il te plaît, il faut le faire connaître au Quebec, et pourquoi pas nous inviter là-bas, pour une dédicace ?
Amitiés,
Cyrano
Chers amis de Riposte Laïque
Chaque numéro de votre journal me fait chaud au coeur, car vous défendez courageusement la cause de la laïcité. Les femmes surtout ne se rendent pas compte que la perte de la laïcité nous entraînerait dans un manque de liberté totale avec la prise en mains des religions. Bon courage dans votre lutte. Je vous envoie un chèque de 19 euros pour « Les dessous du voile ».
Mes salutations les meilleures.
Nicole Pley
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Nicole,
Nous attendons avec impatience vos commentaires sur notre livre, et merci de vos encouragements.
Amicalement,
Cyrano
Merci à vous,
Cher Cyrano,
Par l’intermédiaire de notre soeur, nous recevons régulièrement Riposte Laïque, et nous sommes très heureux de ces lectures qui nous réjouissent, correspondantes à nos idées et à notre connaissance du monde. Nous vous remercions pour cet élan de luttes et d’enthousiasme.
Avec toute notre gratitude,
Claude Thibaut et Claudine Vaze
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chers lecteurs,
Bravo à votre soeur, mais pourquoi ne pas vous abonner directement à notre journal ? Vos compliments nous font énormément plaisir, merci à vous.
Amitiés,
Cyrano
Bravo pour vos appels à la haine !

Bonjour,
J’ai lu avec plaisir quelques uns de vos articles et je tiens à vous féliciter de ce merveilleux appel à la haine des musulmans particulièrement et des croyants de manière générale. J’aurais juste une petite question, que proposeriez-vous de faire si vous étiez au pouvoir puisque vous estimez que le gouvernement n’en fait pas assez? Les brûlez vifs? Les renvoyer « chez eux » (sauf que la plupart sont nés en France), leur extraire le cerveau et les passer sous une bonne dose de Javel ?
Merci pour votre réponse.
Sarinaa
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère madame,
Vous avez l’air d’aimer la provocation, cela ne nous dérange pas.
Donc, rassurez-vous, nous sommes pour le droit de croire, ou de ne pas croire. Nous ne nous reconnaissons pas dans certaines pratiques athées, qui ont persécuté physiquement des individus pour leur seule foi. Par contre nous sommes pour la libre critique de tous les dogmes, donc de toutes les religions.
Vous ne lirez aucun appel à la haine contre les musulmans sur notre site. Par contre, quand nous lisons le Coran, nous lisons beaucoup d’appels à la haine contre les non-croyants, les juifs, les femmes ou les homosexuels.
J’espère sincèrement que vous militez contre cela.
Cordialement,
Cyrano
Edito la journée de la jupe
Bravo pour cet édito et bravo à Arte! J’avoue ne pas avoir pu visionner ce film jusqu’au bout car il évoquait trop de souvenirs pénibles, il reflète en effet la bien triste réalité de bon nombre de nos établissements scolaires.
J’ai lu avec beaucoup d’intérêt le papier de Mireille Popelin sur le vieillard lubrique. Cette question de la surpopulation n’est bizarement jamais évoquée par tous ceux qui détiennent la parole sur le sujet de l’environnement, du changement climatique, etc….ni les Nicolas Hulot, Yann Arthus Bertrand, J C Jancovici et consorts n’en font mention. Y aurait-il par hasard quelque tabou religieux (ou politiquement correct) qui interdirait de dire que les hommes devraient limiter leur natalité? Je ne savais pas que l’ONU mettait la barre à 30 milliards d’humains. Ils doivent être un peu dérangés ! Quant aux 11 milliards de Roger Marie Bonnet, ils me semblent tout de même un peu exagérés. Avec 6 ou 7 milliards, nous avons déja largement scié notre branche et nous ne laissons pratiquement plus de place aux autres terriens que sont les éléphants, gorilles, orang outans, baleines, tigres, etc…Je crains bien qu’avec 11 milliards d’humains la cote d’alerte ne soit largement dépassée.
Encore merci et bravo pour vos écrits
Daniel Carturan
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Daniel,
Une de mes amies, qui a enseigné les lettres durant huit ans dans la banlieue parisienne, n’a pas voulu regarder La journée de la jupe. Les raisons de son refus sont celles que vous invoquez, ce qui montre à quel point ce film est véridique.
Quant à la surpopulation mondiale, elle n’est pas autre chose qu’une bombe à retardement, que la misère grandissante finira par faire exploser. Plus que jamais les hommes sont responsables de tous les hommes.
Bien à vous,
Maurice Vidal
La Grande Récré
Bonjour
La Grande Récré vient d’écrire pour présenter ses excuses et dit se retourner contre l’éditorialiste fou.
Je vais supprimer de mon blog l’article appelant au boycott et avertir toutes les personnes que j’avais contactées pour les informer que l’objectif est atteint. Je pense qu’il n’y a plus de raison que l’article que je vous avais proposé reste en ligne. Si je me félicite de cette victoire, je regrette que sa rapidité vous impose un surcroît de travail.
Il était important de réagir et de montrer qu’on ne peut pas nous insulter impunément. C’est important pour nous, pour notre image et notre combativité, ça l’est aussi pour que nos adversaires ne se croient pas tout permis.
Bien cordialement
Frédéric
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Frédéric,
Ne regrettez rien : vous avez agi selon votre conscience et vous avez bien fait.
Respectueusement,
Maurice Vidal
A Roger Heurtebise
Merci Monsieur, pour votre partie 4
J’ai eu une petite idée pour les gites ruraux (et peut être aussi
bowling, salle de sport…)
Recevoir la personne, mais y mettre partout des affiches à message
laïque (ou des caricatures anticléricales) , et des photos + ou –
suggestives (calendrier sportif rudbymens?)…
juste pour la circonstance!
Je pense que rien ne l’interdit.
Fuite garantie des bigots.
Fabien Clairefond, peintre http://dessins-peintures-fabien.over-blog.net/
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Merci pour vos compliments, Fabien.
Moi aussi j’ai eu ce type d’idées ! Tout comme Caroline Fourest qui proposait à Fanny Truchelut (affaire du gîte des Vosges) de projeter des « pornos lesbiens pour faire fuir les intolérants », ou Bernard Teper de l’Ufal qui lui conseillait de servir de la « charcuterie corse » ou du « coq au vin ». Je ne l’ai pas mentionné dans l’article, puisque ça me fait penser à une version soft de la « soupe au cochon » des Identitaires parisiens, strasbourgeois ou niçois.
Mais je suis sûr que nos lecteurs sont nombreux à avoir envie de ce genre d’initiatives.
Sur le forum musulman mejliss.com, il y avait deux fils de discussion initiés l’un par une voilée refoulée d’un bowling, l’autre par une voilée refoulée d’une salle de sport. Et la majorité des réactions des autres participants n’étaient pas de les soutenir, mais de les condamner pour aller dans de tels lieux de perdition non mixtes et très « haram ». Il faut également souligner ce genre de contradictions !
Cordialement,
Roger
Oreslan
Bonjour,
Je vous demande de prendre partie pour ou contre la chanson scandaleuse et anti femme du « rappeur » Oreslan
Parce que la laïcité c’est aussi défendre le droit des femmes
Cordialement
Marc Bandet
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Il y a longtemps que nous allumons les rappeurs racistes et sexistes.
Si vous voulez nous proposer un article sur ce thème, nous sommes preneurs.
Bonne journée,
Cyrano
A propos du livre d’ Abdelrahman Marrhaba : « confession d’un Imam »
Chaque fois qu’un homme intelligent remet en question ses convictions , ses croyances et, parfois, sa vie toute entière, c’est une lueur d’espoir pour l’avenir de notre humanité.
Je voudrais rappeler 2 auteurs qui, bien sûr, ne font pas encore la une des médias, mais… l’espoir fait vivre!! :
1) – Ibn Warraq (Indo Pakistanais) et son livre: « Pourquoi je ne suis pas musulman » aux éditions « L’Age d’Homme » Mobiles géopolitiques »
2)- « Lire Jean Meslier », curé et athée révolutionnaire par Serge Deruette aux éditions *aden « opium du peuple »!
Ce curé qui vécut de 1664 à 1729 dénonce dans un testament, avec une lucidité en avance de 3 siècles, les évangiles et les injustices issues des religions.
Ces 2 livres sont à lire absolument par tous ceux qui dénoncent l’obscurantisme et la bêtise humaine.
Bravo pour votre journal.
Amicalement.
Renée Setbon
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Renée,
Magnifique lettre et magnifique conseil ! Je connaissais Ibn Warraq, et vais, grâce à vous, m’intéresser à Jean Meslier.
Merci beaucoup.
Maurice Vidal
Diaporama Union européenne
Bonjour Cyrano,
Je présume que ce diapo a déjà dû vous arriver à RL mais je vous l’envoie au cas où ce ne serait pas le cas… il y aura certainement un(e) rédacteur(trice) pour rédiger un article sur ce rapport au Conseil de l’Europe concernant « l’enseignement de l’évolution » et le « créationnisme ». Le rapporteur préconise un enseignement séparé : l’évolution dans l’enseignement des sciences et le créationnisme dans l’enseignement des religions.
Le rapport, selon le député Guy LENGAGNE, a été repoussé en commission, ce qui signifierait un « enterrement de première »… Il compte sur les médias pour prendre le relais pour que cela ne soit pas le cas, car lui-même quitte la députation… Le rapporteur est très en colère et très très inquiet, il pense que le danger est plus grand qu’il ne le croyait…
Amicalement,
Aimée Toulgoat
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Aimée,
Guy Lengagne a malheureusement raison d’être très inquiet devant la progression du cancer créationniste. Notre collaborateur Maurice Vidal a déjà écrit à ce sujet dans Riposte Laïque (25 novembre 2008).
Cordialement,
Cyrano
Diaporama Union européenne
Prenez le temps d’écouter ce diaporama (15 à 20 minutes) qui retransmet une conférence de presse très révélatrice de l’entrisme des intégrismes religieux dans les institutions de l’Union européenne.
Monique Dental
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
J’ai d’autant plus été sensible à ce diaporama que j’ai dénoncé l’avancée de l’intégrisme musulman en ce domaine dans un article intitulé Le darwinisme, supercherie de Satan (Cf. Riposte Laïque n° 65).
Bien à vous,
Maurice Vidal
Provocation contre Tisséo
Bonjour, félicitation pour cet article :
http://www.ripostelaique.com/Provocation-islamogauchiste-contre.html?var_recherche=toulouse
J’ai juste une question, est ce que des poursuites ou une quelconque action ont été engagées contre les auteurs de ce film pour avoir montré un homme qui faisait son travail à visage découvert ? je crois qu’il y a atteinte au droit à l’image là.
Et, savez vous qui on doit contacter pour lancer une action sita ?
En tout cas continuez vous faites du bon travail, la France a besoin de gens comme vous.
Cordialement
Matriks
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher ami,
Merci de vos encouragements.
Je vous mets en contact avec une personne qui pourra vous donner les meilleures réponses à votre question.
Bonne journée,
Cyrano
L’UMP n’est pas seule responsable de ce qui se passe à l’école
Bonjour Cyrano,
Bien d’accord avec vous tant sur la qualité du film et du message que sur la portée, à l’heure de grande écoute.
Un peu plus réservé sur la tirade contre le gouvernement, et ses ministres autoproclamés ! Avant ce gouvernement, il y en a eu d’autres qui n’ont guère été meilleurs sur ce chapitre de notre histoire.
Bonne journée.
Claude Leroy
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Claude,
Nous partageons totalement votre critique sur les gouvernement précédents, de droite ou de gauche, et nous ne nous privons pas pour l’écrire régulièrement. Mais aujourd’hui, il est légitime d’attaquer le gouvernement en place, pour toutes ses complaisances et ses capitulations devant l’offensive de l’islam contre la République.
Cordialement,
Cyrano
ET LES AUTRES RELIGIONS ???? vous semblez les oublier ??????
bonjour
je ne sais pas si je peux vous répondre sur ce courriel mais si c’est oui pourquoi ne parlez vous pas des 2 autres religions monothéistes ? le judaïsme et le christianisme ? ils sont tous 3 partis du même « L »ivre l’ancien testament et ils disent tous 3 la même chose alors pourquoi tant de Haine uniquement contre l’Islam et je dirai même pourquoi ne parlez vous pas des Autres Religions
Religion Opium du Peuple ??????
Sylvie zarkan
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Sylvie,
Nous attaquons ce qui menace la laïcité, c’est-à-dire ce qui menace la paix civile ! La menace la plus importante vient actuellement des revendications communautaristes de l’islam. Si vous pensez que nous nous trompons sur ce point, faites-le nous savoir par les arguments qui vous paraîtront les meilleurs. Quant à la formule marxiste : la religion «opium du peuple», elle mérite autre chose que six points d’interrogation dont on ignore le contenu.
Respectueusement,
Maurice Vidal
L’église toujours moderne
Je ne trouve rien à redire à la question de la Conférence Episcopale espagnole : « Si nombre d’espèces animales bénéficient d’une grande protection, y compris pénale, pourquoi protège-t-on moins la vie d’humains qui vont naître ? » que je trouve frappée au coin du bon sens et de la pure logique. Il y a là en effet un paradoxe et je serais curieuse de comparer les fonds destinés à la protection animale à ceux visant à aider les mères qui voudraient garder leur enfant et doivent y renoncer pour raisons économiques.
Je rappelle d’autre part à Monsieur Chevrier que, comme la religion, l’avortement est un choix personnel et privé et qu’il n’y a pas plus à faire la promotion sur ce site de l’avortement que d’une quelconque religion.
Respecter la vie humaine autant que la vie animale est peut-être jugé « archaïque » par Monsieur Chevrier, mais je lui rappelle également que la nature a horreur du vide, selon la formule bien connue, et que le faible taux de natalité de l’Occident n’est pas sans relation avec l’islamisation rampante que nous connaissons aujourd’hui pour avoir dû faire appel à des allogènes chargés de combler ce vide.
Merci
Myriam Baudrillard
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Myriam,
Avec mes remerciements,
Maurice Vidal
La Mosquée N-D…1 article du 6 mars 09 par J-F. Chalot
Monsieur,
Grace à Internet, j’ai pu lire une partie du livre cité plus haut. Je ne l’ai pas encore terminé ( c’est pénible sur internet, j’attendrai sa sortie en librairie pour lire la suite)
Contrairement à vous, je suis assez d’accord avec l’auteur pour ce qui est de dire que si on en est arrivé là c’est parce que nos prêtres ont cessé de défendre la culture judéo chrétienne et je rajouterais ,de défendre leur propre religion, comme s’ils en avaient honte, sous prétexte de tolérance et du slogan selon lequel toutes les religions se valent..Pour moi, bien que je ne sois pas un pilier d’église, le Dieu qui dit de tendre la joue droite quand on nous frappe sur la joue gauche ne peut pas être le même dieu qui dit oeil pour oeil dent pour dent..
Ainsi, combien, parmi nos prêtres sont d’accord de marquer leur religion avec discrétion en ne sonnant pas les cloches de leur église ou acceptent, voire décident, lors de nouvelles constructions de ne pas construire de clocher ou de les construire tronqués ou sans cloche , pour ne pas « heurter » les communautés du quartier qui ne sont pas chrétiennes..Alors que pendant ce temps se contruisent à tout va ,des mosquées avec leur minaret..même sil n’y a pas (pas encore) l’appel du muezzin..
Par contre, je suis d’accord avec vosu sur l’impression d’un livre de science-fiction au scénario trop invraisemblable pour qu’il puisse se réaliser.
Cependant, souvent la fiction rattrape la réalité.
Ainsi je me souviens quand dans les années 70 , sortit le livre de jean Raspail « Le camp des saints »..dont l’action se passait ..à la fin du XXème siècle!! Scénario d’une telle invraisemblance que l’auteur reçu les critiques les plus acerbes, même Max Gallo trouvait ce scénario ridicule…(il faut croire que ce livre dérangeait car pourquoi critiquer un scénario d’un livre qui n’est qu’un roman.. tous les romans à l’histoire farfelue ne sont pas attaqués ;justement parce que ce sont des romans)
Et pourtant, 30 ans après, on se rend compte que ce scénario est très proche de la réalité. Ce que jean Raspail avait fait se dérouler en quelques jours ( encore une fois, c’est un roman), se déroule en quelques années, sur les mêmes lieux. …
Alors, rdv dans 40 ans à Notre-Dame de Paris…si nous sommes toujours de ce monde…
Bonnes salutations
Monique Durand
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
La pilule et les cheveux des femmes font des dégâts, selon le Vatican et Téhéran lundi 9 mars 2009, par Anne Assieh PAk
Bonjour,
ci-dessous un passage de « Shalimar le clown » de Salman Rushdie, p 449:
Firdaus Noman secoua la tête: « comment le visage d’une femme peut-il être l’ennemi de l’islam? » demanda-t-elle, très en colère. Anees prit ses mains dans les siennes. « Pour ces idiots, il ne s’agit que de sexe, maej, excuse-moi. Ils pensent qu’il est établi scientifiquement que les cheveux d’une femme émettent des ondes qui excitent les hommes et les poussent à commettre des actes de dépravation sexuelle. Ils pensent que si les jambes nues d’une femme se frottent l’une contre l’autre, même sous une robe qui descend jusqu’à terre, la friction de ses cuisses va générer une chaleur sexuelle qui sera transmise par ses yeux dans les yeux des hommes et les enflammera d’une façon impie. » Firdaus écarta les mains en un geste de résignation. « Donc, parce que les hommes sont des animaux, selon eux, les femmes doivent payer. C’est une vielle histoire. Rien de surprenant. »
amicalement
Céline Bahuon
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Chère Céline,
Le passage que vous citez est très éclairant : quelle que soit la raison invoquée, la femme a toujours tort parce qu’elle est femme ! J’aborde ce problème au chapitre 14 de notre livre intitulé Les dessous du voile. Evidemment, ce que j’en dis ne peut avoir qu’un sens impie pour l’intégriste. Voilà pourquoi il importe d’imposer chez nous nos propres valeurs.
Bien à vous,
Maurice Vidal
De la barbe et du voile
C’est avec une grande attention que je lis régulièrement votre journal en ligne « riposte laïque ». En moisson, de mes lectures j’ai relevé différents sujets sur lesquels j’aimerai vous éclairer. Souvent, j’ai noté votre haine des barbus.
L’absence de barbe n’est pas un signe de laïcité, bien au contraire. A l’origine raser sa barbe est un acte religieux !
« le clergé normand n’était pas pour la liberté des cheveux et de la barbe : au-delà de certaines limites, il la détestait à l’égal de l’hérésie, et il prêcha si bien ses ouailles pour leur faire partager son antipathie, que celles-ci ne balancèrent pas, pour la plupart, à sacrifier leurs riches toisons à l’honneur de la religion. En peu d’années, sur tous les points de la province, les nuques furent tondues et les mâchoires rasées.. … » extrait de l’ histoire de la barbe et des cheveux en Normandie A.Canel.
Chers amis, posez-vous la question, depuis le XX siècles pourquoi le port de la barbe est devenu assez rare en occident ?
Jules Ferry n’était il pas laïc ?
J’ai lu aussi que vous vous révoltez contre le port du voile et la burka dans la rue. Récemment je me promenais dans le 18éme arrondissement de Paris et j’ai croisé plusieurs Papa loubavitz avec leurs jeunes fils.
Je vous pose la question : Serait-ce un comportement laïque, de les interpeler sur leur façon de s’habiller ?
Que dire de la kippa qui coiffe de nombreuses têtes parisiennes ? Doit on au nom de la laïcité leur dire que la rue est un lieu public laïc ?!!
Non !
Le fascisme, commence avec la haine de l’autre. Haine qui a comme base uniquement aspect extérieur de l’autre de l’étrange de l’étrange.
Et vos circonvolutions intellectuelles ne changent en rien de vos propos à l’odeur fascisante.
Par ailleurs, je suis extrêmement choqué de constater que dans un mouvement comme le votre avec autant de têtes pensantes que personne ne pose la vraie question :
« pourquoi l’Islam a tant de succès auprès des pauvres et des opprimés ? »
Ensuite, je vois rien contre les propos du Pape, qui déconseille le port de préservatif aux africains et qui excommunie une jeune femme violée, et communie de nouveau avec les intégristes…
Où est votre riposte laïque , sur ces sujets ?
Shéhérazade avait sept voiles, le dernier cache la vérité.
Quelle est la couleur de votre dernier voile ?
Je le vois brun ! Mais peut-être que vous allez dire que je suis daltonien !
Bob Dalton
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Bob,
Rassurez-vous : vous n’êtes pas daltonien, et nous n’avons pas de voile. La voile qui nous pousse sur la mer du politique a nom laïcité, dont vous ne comprenez pas le sens. Qu’à l’origine, se raser la barbe soit un acte religieux n’empêche nullement qu’on puisse se raser en toute indépendance ! Les origines sont faites pour être dépassées : vous n’êtes plus le nouveau-né que vous avez été, et nous ne vivons plus à l’âge des cavernes ! La rue appartient à tout le monde : les signes religieux y sont donc déplacés, quel que soit le Dieu dont ils se prétendent les témoins. C’est la raison pour laquelle les hommes construisent, non des rues religieuses, mais des édifices religieux ! Ne pas faire cette différence, c’est entretenir les haines séculaires, car les hommes ne peuvent pas s’entendre sur Dieu, puisqu’ils n’ont pas le même Dieu. Or, la laïcité permet le religieux, qu’elle protège du politique, comme elle permet le politique, qu’elle protège du religieux. Le fascisme dont vous nous accusez n’a, de ce fait, aucun sens, puisque le fasciste ne protège pas mais tue ! Si, dans une république, vous ne voulez pas que la haine de l’autre l’emporte, faites en sorte que l’autre ne l’emporte pas sur la loi républicaine ! Notre premier devoir est un devoir de ressemblance, d’où notre lutte pour que les pauvres et les opprimés soient toujours moins nombreux, et les hommes toujours plus éclairés par les lumières rationnelles qui, soit dit en passant, ne sauraient conseiller la suppression du préservatif pour lutter contre le sida ! Je crains donc, cher lecteur, que votre riposte à Riposte Laïque ne soit que de mauvais aloi.
Respectueusement,
Maurice Vidal
100% d’accord
Et pourtant je considère l’islam «éclairé» comme une des grandes religions de ce monde
Mais 100% d’accord
Patrice HERNU
Président de France-Europe-Planète bleue (45 000 affiliés)
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Président,
Votre adhésion nous touche profondément : nous vous en remercions.
Maurice Vidal
Sur la connaissance du grec par les chrétiens à la fin de l’empire romain
Le grand empereur romain Constantin, après avoir unifié l’empire d’Occident, avec l’aide des chrétiens auxquels il accorda la liberté de culte, manœuvra pour unifier sous sa gouverne tout l’Empire romain tant en Occident qu’en Orient et choisi d’en installer sa capitale à Byzance-Constantinople. Au sommet de sa gloire, il n’oublie pas de faire de la religion chrétienne l’unique religion officielle de l’Empire, et pour sceller l’unité de l’Empire, il fait du latin l’unique langue d’usage. C’est la raison du sac des bibliothèques comme celle d’Alexandrie, de la chasse aux philosophes, de l’extermination des syriaques hellénisants, surtout les Nestoriens. Malgré le paradoxe apparent c’est vraiment l’Islam qui seul a instruit la chrétienté des richesses de l’antiquité grecque. Même les trésors de l’Antiquité grecque que l’Église d’Orient apporte en Italie, dans sa fuite devant les Ottomans au XVe siècle, ne sont que des copies de manuscrits grecs produits par les copistes des universités de l’Islam, de Samarkande à El Andalus. Vérifiez à Bologne si vous êtes incrédules. Je cherche toujours un vrai laïque.
Le discours de Ratisbonne est un exemple clair de l’ignorance crasse que chrétiens et laïcs maintiennent en Occident et vous venez faire la leçon au reste du monde.
Yves Legault
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Yves,
Nous ne sommes pas incrédules, sommes de vrais laïques, laissons le discours de Ratisbonne à la responsabilité de Benoît XVI, et ne faisons en rien la leçon au reste du monde, car le monde ne commence ni avec nous, ni par nous ! Nous restons simplement attentifs à toutes les agressions dont la laïcité peut être l’objet, et, sauf à vous déplaire, ces agressions sont multiples. Nous combattons donc sur plusieurs fronts.
Respectueusement,
Maurice Vidal
Pour information
Dans le Figaro d’aujourd’hui (lundi 23 mars) un article m’a paru révélateur de l’état d’esprit du Gouvernement face au Conseil Français du Culte Musulman. Sous une belle photo d’Isabelle Adjani figure un article avec l’intitulé suivant. LA CREATION D’UN CONSEIL DES MUSULMANS LAÏQUES REPOUSSEE, dont voici le texte. « Le CRIM attendra. Imaginé comme une réplique du CRIF, ce conseil musulman devait tenir un diner de lancement le 25 mars 2009 à l’Ambassade du Qatar. Une rencontre finalement repoussée, devant les hésitations de l’Elysée. D’un coté le conseiller Henri Guaino encourage Malika Benlarbi sous préfète à paris, à monter une structure politique et culturelle qui rassemblerait les Maghrébins de France, et ferait entendre une voix différente des religieux ou encore des jeunes des banlieues sensibles.
De l’autre des conseillers comme David Sénat, du bureau des cultes, craignent de fâcher le CFCM. Or les religieux n’ont guère envie de se voir doubler par des universitaires comme Malek Chebel, de figures de proue comme Zinedine Zidane, ou Isabelle Adjani ».
Il est désolant que le CFCM structure jugée indispensable et interlocuteur du Gouvernement, ne supporte pas les principes mêmes de la laïcité, en vienne à faire quasiment la loi, en ne tolérant pas une autre vision de la société. Inacceptable qu’on craigne ses réactions ! Ne sommes nous pas en démocratie, et l’Etat n’est il pas laïque ? La loi de 1905 permet à toutes les philosophies, et à toutes les religions d’exprimer leur pensée, dans la plus grande neutralité de l’Etat, qui est garant de leur liberté, et ne doit obéir à personne. Il ne s’agit pas de tolérance mais de neutralité. La loi exige que ces musulmans laïques (on les suppose tels quand on a vu le dernier film d’Isabelle Adjani) aient le droit de se réunir et d’exprimer leur pensée. Si le CFCM est intolérant et en vient à troubler l’ordre public, à empêcher la loi de s’exercer, il faut faire en sorte de modifier sa composition, où le mettre au pas. Une dernière solution : Cherchons ceux à qui le CRIM ne profite pas et mettons les dehors !
Citoyen acadien
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Citoyen,
Vous avez de l’humour et une juste vision des choses ! Monsieur Sarkozy n’a pas vraiment mesuré ce qu’il faisait lorsqu’il a créé le Conseil Français du Culte Musulman : quand on donne une légitimité à un organisme appelé à prendre de l’importance par le nombre de ceux qui revendiquent leur islamité en dehors de toute laïcité, on ne peut avoir que ce genre d’ennuis… pour commencer !
Bien à vous,
Maurice Vidal
A Christine Tasin
Bonsoir Christine Tasin,
Je travaille en tant que musicothérapeute depuis de nombreuses années mais j’ai à la fois un passé de musicien/auteur/compositeur mais aussi de prof des collèges en musique. J’exerçais ce déjà difficile métier dans le nord, à Roubaix, dans les années 80. J’ai vécu ce que vivent bien des profs aujourd’hui. S’il y avait eu volonté et courage politique ainsi qu’une prise de conscience de l’Education Nationale à l’époque, nous aurions plus d’outils et de méthodes alternatives à notre disposition pour affronter ces élèves difficiles, même si certains d’entre eux n’ont leur place que dans une structure adaptée à leur problème de désocialisaton. Toujours est-il que j’enseignais la musique à des classes allant de la sixième à la troisième. Il n’était déjà pas rare dans certains quartiers « populaires » de la banlieue de Lille-Roubaix-Tourcoing qu’on tire à la carabine sur les bus. Certains élèves de ma classe de quatrième ont cambriolé leur propre classe (!) et d’autres me proposaient allégrement le dernier autoradio qu’ils avaient subtilisé la veille. Je ne comptais plus les pierres lancées sur ma voiture quand je sortais du parking, ni les menaces téléphoniques anonymes. La cabine de tel. public se trouvait juste en face du collège et sous les yeux du proviseur laxiste, les élèves téléphonaient à tout va. Mon père déjà âgé reçu un coup de fil lui annonçant ma mort. Bref, l’enseignement dans le secondaire n’a été pour moi qu’un passage dans ma vie de créateur et de thérapeute mais il y avait dans ces prémices d’incivilité, dans ce laboratoire social de Roubaix avec sa très forte densité de population issue de la diversité tous les ferments du malaise profond de maintenant.
Philippe
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher Philippe,
Merci pour ce témoignage qui montre, s’il en était encore besoin, qu’il y a beau temps que le système dysfonctionne et que si les politiques l’avaient voulu ils auraient pu redresser la barre. Pourquoi ne l’ont-ils pas fait ? Quels obscurs desseins, soutenus pas les pédagos fous, ont-ils poursuivi ???
Les professeurs payent le prix fort. Les élèves payent le prix fort. Le savoir paye le prix fort. La société paye le prix fort. La France est en danger.
Cordialement,
Christine Tasin
Sur Durban II
Quel est l’objectif essentiel pour des laïques de surcroît anti-sexistes ?
Bien évidemment faire progresser le camp laïque et l’égalité entre les sexes.
Comme vous le savez (sans doute mieux que moi) l’esclavage des femmes est multiple.
Institutionnalisé quotidiennement par la religion dans certains états, principalement (mais pas exclusivement) dans les pays africains.
Institutionnalisé massivement en particulier en « occident » par la prostitution.
C’est là, en particulier que le bas blesse.
Vous condamnez avec juste raison les régimes, qui appliquent la charia demandant en conséquence la fin de ces régimes mais pour l’occident capitaliste et financier, vous considérez que ce sont de bons régimes auquel il faut simplement apporter des améliorations en particulier sur la prostitution.
Et bien non, la prostitution est également intimement liée à « nos » régimes de types USA/UE.
Vous savez très bien les conséquences sociales que l’effondrement de l’URSS a eu comme effet sur les femmes de pays de l’EST.
Vous connaissez très bien le tourisme sexuel.
Je ne doute pas un instant de votre indignation sur ces situations.
Alors ou est notre désaccord.
Pour vous un simple toilettage de l’Occident est nécessaire et une refonte complète de reste des sociétés de la planète.
En une phrase, on doit donner la bible aux indiens et eux nous donnent leurs terres ou pour faire plus moderne, on leur donne notre philosophie, nos valeurs et eux leurs ressources.
Je me doute que ce n’est pas ce que vous voulez mais c’est comme cela que ça sera interprété.
En faisant une lutte tout azimut y compris envers la Russie et la Chine (qui sont des états laïques) « on » a tout le monde contre nous en perdant sur l’essentiel : l’égalité des sexes.
Dans ce cadre là, éffectivement, il vaut mieux ne pas aller à Durban II.
Sur Caroline Fourest.
Sur le fond, je ne me prononce pas, je lis également Pro-choix sans être choqué (sauf pour l’affaire de Fanny).
Mais sur la méthode ça me pose des questions, j’ai le sentiment d’assister à une chasse aux sorcières et j’ai du mal à lire vos articles quand ils ont des attaques aussi ciblées sur une personne.
Il vaudrait mieux, pour vous, critiquer la ligne éditoriale de Pro-choix sans en arriver à des problèmes d’individu(s).
Pour conclure
Vous restez, actuellement pour moi, une bonne source de lecture mais j’ai le sentiment d’une dérive qui vous éloigne de vos origines.
Alte
REPONSE DE RIPOSTE LAIQUE
Cher ami,
Nous avons du mal à bien comprendre la première partie de votre texte –veuillez nous en excuser – même si nous comprenons que vous approuvez le fait de ne pas aller à Durban.
Quant à votre reproche concernant nos articles sur Caroline Fourest, il n’y a de notre part aucune attaque personnelle de bas niveau : il y a simplement un débat vif, avec une personne qui a une notoriété. Je vous signale que ce n’est pas Prochoix qui a pris position pour Durban 2, mais Caroline Fourest.
Donc, aucune chasse aux sorcières, mais une demande, comme lors de l’affaire Truchelut, d’un vrai débat, sur des thèmes dont dépend l’avenir de notre modèle laïque.
Bien à vous,
Cyrano




Interview de Daniel Ducarme, ministre laïque belge, opposé à Durban 2

Riposte Laïque : Monsieur le ministre, cher Daniel, pouvez-vous dire à nos lecteurs qui vous êtes, quel est votre parcours politique, et quelles sont actuellement vos responsabilités politiques ?
Daniel Ducarme :
Je siège actuellement en tant que Député fédéral à la Chambre des Représentants de Belgique, je suis également Ministre d’Etat. Pour être complet, je fais partie depuis 2007 de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et de l’Union de l’Europe Occidentale. Dans mes mandats précédents, j’ai été le président-fondateur du Mouvement Réformateur, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-capitale. J’ai également, au cours de ma longue carrière politique, exercé à plusieurs reprises les mandats de député européen et de député fédéral.

Riposte Laïque : Les internautes ont découvert votre texte, intitulé « Appel humaniste à l’Europe : non à Durban 2, oui à la laïcité active » (1). Pourquoi avoir écrit ce texte ?
Daniel Ducarme :
Parce que je sens monter doucement, subrepticement des courants de pensées qui charrient des valeurs diamétralement opposées à celles que nous avons mis des siècles à installer, l’héritage des Lumières, et qui ont été le véritable catalyseur de notre essor et de notre prospérité. L’importance de la démocratie libérale, la tolérance envers l’Autre, l’importance de la connaissance, la laïcité qui organise l’espace public en respectant les croyances de tous, l’égalité Hommes/Femmes etc… Ce sont autant d’acquis fondamentaux de nos sociétés et nous ne pouvons, pour quelques raisons que ce soit, abdiquer sur ces valeurs essentielles. Quand on abdique sur l’indispensable, comment allons-nous nous comporter envers nos autres valeurs séculaires comme la liberté d’expression, le respect de la propriété et du travail ?
Riposte Laïque : Durban 2 fait-il l’objet, en Belgique, d’un débat politique
Daniel Ducarme :
Comme dans de nombreux pays européens, le cœur du débat se concentre depuis le mois de septembre sur la crise économique et financière que nous traversons et au vu de l’ampleur des événements et des risques pour les épargnants et pour les particuliers, cette préoccupation est légitime. Néanmoins, c’est le rôle du politique de rester vigilant, de participer au débat et idéalement de l’anticiper. C’est le sens de ma démarche et de mon action publique. Le débat prend corps en Belgique, j’y participerai activement. Le contraire serait une faute politique grave.
Riposte Laïque : Vous évoquez le risque d’un esprit de Munich. Malka Marcovich a également utilisé cette formule, dans une interview qu’elle nous a accordée. Pensez-vous que comparer la montée du nazisme des années 30, avec celle de l’islamisme, soit opportun, et juste ?
Daniel Ducarme :
J’ai évoqué l’ « esprit de Munich » dans le même sens que Winston Churchill l’avait fait. Dans le sens de l’abandon et du déshonneur de l’Europe. A ce titre, je ne fais pas de parallèle entre les deux. Je lance un appel à la vigilance envers toute forme d’intégrisme rampant et de fanatisme abscons dont le but est de mettre à mal nos valeurs qu’ils exècrent et qui sont à leurs yeux des abominations. Par contre, ce que je sais, c’est qu’au travers des siècles, la communauté juive en a toujours été la première victime expiatoire et sa stigmatisation, à travers des actes antisémites odieux et récurrents, a toujours été la prémisse à la montée du fanatisme religieux.
Riposte Laïque : Vous vous affirmez libre penseur, et dans votre Appel, vous encouragez les responsables politiques et les citoyens à « refuser les vérités et les modes du moment ». Avez-vous des exemples à nous fournir, sur ce suivisme du politiquement correct que vous appelez à dépasser ?
Daniel Ducarme :
Fondamentalement, le rôle politique n’est pas de plaire ou de dire ce que les gens veulent entendre mais d’anticiper et d’avoir une vision. Un homme d’Etat doit parfois prendre des décisions impopulaires mais nécessaires pour l’avenir. Tout simplement prendre réellement ses responsabilités et tenir le cap contre sa propre opinion. Quant aux exemples, il y en a foison, Giscard qui soutient la loi pour l’IVG qui a libéré les femmes, Robert Badinter qui a bataillé contre vents et marées pour interdire la peine de mort en France dans les années 1980 ! On peut citer les pères fondateurs de l’Europe qui ont eu le courage de faire le pari de la réconciliation franco-allemande, de l’espoir sur l’expérience, alors qu’on sortait de trois guerres franco-allemandes meurtrières en seulement 60 ans ! Que dire du courage d’un homme d’Etat comme Franklin Roosevelt qui a lancé son pays dans la Seconde Guerre mondiale alors que sa population y était majoritairement opposée !
Riposte Laïque : Autre passage fort de votre Appel, vous appelez au remplacement de l’assistante sociale par le travail social communautaire. Voulez-vous dire qu’en Belgique, et dans d’autres pays européens, il y a trop de social, et plus assez de défense de la valeur travail ?
Daniel Ducarme :
Je suis un homme pragmatique. On ne peut pas partager une richesse qui n’existe pas, il faut d’abord la créer avant de pouvoir la redistribuer. La seule manière de la créer étant de dynamiser nos sociétés et d’avoir une croissance forte. La valeur « travail » est un des pivots essentiels de nos sociétés. On a trop tendance à l’oublier. Pour le reste, comme tout démocrate, je suis attaché au système de sécurité sociale dans son rôle de protection indispensable pour ceux qui sont atteints par les malheurs de la vie. Personne ne remet en question ce système et certainement pas moi.
Riposte Laïque : Vous terminez votre texte par un encouragement à « affirmer les valeurs européennes ». Comment expliquez-vous qu’une partie de la gauche considère ce genre de propos comme un appel au « choc des civilisations », notamment contre l’islam ?
Daniel Ducarme :
C’est un phénomène qui date des années 1980. Les figures marquantes du socialisme historique les Blum, les Jaurès, Mendès-France ou encore les pères fondateurs du communisme étaient quasiment tous des laïcs convaincus, voire des antireligieux féroces à l’image de Marx qui avait déclaré en 1844 que « La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, comme elle est l’esprit des conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple. » La gauche actuelle a préféré obtempérer pour une capitulation idéologique, une abdication purement électoraliste. Il ne faut pas se leurrer, sociologiquement parlant, les choses ont évolué. La classe ouvrière, berceau naturel des socialistes, n’est plus ce qu’elle était au sortir de la guerre et s’est embourgeoisée au fil du temps étiolant par la même son vote. On peut aisément dire que la classe immigrée a repris cette fonction aux yeux de nombreux socialistes et ce, au prix de nombreux compromis de leur part, notamment avec la laïcité, qui sonnent pour moi comme autant de renoncements.
Quant au Choc des civilisations, il fait figure d’argument « péremptoire » pour ceux qui n’ont rien à dire. Je suis un homme de dialogue et d’ouverture. La logique des blocs n’a jamais fonctionné. C’est pourquoi j’en appelle à la réconciliation et, qui mieux que la laïcité peut permettre le développement d’une nouvelle agora publique dans le respect des différences propres à chacun ?
Propos recueillis par Pierre Cassen
www.valeurs-europe-values.org




Caroline vous ne pourrez pas rester au milieu du gué

En 1989, quand apparaissent les premières affaires de voile à l’école, j’enseigne l’EPS depuis plus de 25 ans, je sens tout de suite que cette affaire n’est pas anodine. Vouloir afficher, par le biais du corps des femmes, de leurs vêtements, à l’intérieur de l’école, une conviction religieuse a quelque chose de bizarre et me pose questionnement. Depuis trente ans, dans l’école française et, en France en général, pas de jeunes filles voilées. Les femmes musulmanes pensent sans doute, après la décolonisation, avoir gagné leur liberté. Cependant, d’Iran, et surtout d’Algérie arrivent des signes très forts, d’une trahison des femmes, et de l’obligation musclée pour elles de repasser sous l’autorité théocratique. Il y a donc là des signaux d’alerte. Je pense alors : « notre ministre, va soutenir les profs, les chefs d’établissement, ce n’est rien si on réagit tout de suite »…. Que nenni…. Débrouillez-vous, Lionel Jospin décide de….. ne rien faire ! Une simple analyse, une simple réflexion aurait dû lui faire comprendre qu’il avait une position privilégiée et une autorité pour gérer rapidement cette attaque. L’histoire de la France en eût sans doute été changée. A-t-il manqué de jugeote, de courage, n’a-t-il pas senti la gravité du moment ? Pourquoi donc cette offensive sur l’école française Monsieur Jospin ?

Pendant plus de 15 ans les dirigeants de l’Islam de France avancent leurs pions poussés en cela par des prêcheurs venus de l’étranger et payés par l’argent de l’Arabie Saoudite. Les histoires de voile se multiplient, l’idéologie intégriste musulmane gagne du terrain., on revient sans cesse au voile, pour casser notre école laïque et imposer des accommodements.
J’étais inquiète, malheureuse de voir ma famille de gauche se défausser ainsi de ce qui était jusqu’alors son combat, l’égalité à l’école, la promotion des femmes, pour toutes les femmes. Non la gauche a choisi de ne rien voir. Et puis un jour, chère Caroline Fourest je vous vois à la télévision, c’est pour moi une révélation, vous êtes brillante, convaincante, instruite, vous parlez vrai, vous parlez avec clarté des idéologues musulmans, de leur proximité avec le mouvement Hitlérien dans les années 30. Moi, fille de résistant déporté, c’est vous Caroline qui me faîtes comprendre la gravité de la situation. Je lis vos livres et bien d’autres, et, pour mieux comprendre, je lis aussi le Coran. Et là ce que je trouve me fait dresser les cheveux sur la tête. Condition des femmes, versets violents, appels au meurtre….! Trop de trop….Je comprends que l’Islam , sous couvert de religion, est un mouvement politique en marche, et que ce mouvement totalitaire brise les femmes et les libertés là où s’installent les républiques islamiques.
Maintenant que, grâce à vous, pour beaucoup d’entre nous, s’est imposée la nécessité d’une résistance il est difficile de comprendre vos récentes déclarations, vous brouillez le message très clair de vos positions courageuses. Voir et dénoncer le danger des religions, de toutes les religions, doit rester une liberté fondamentale, ça n’a rien de raciste. Sauf à envisager que vos livres soient retirés des librairies, qu’il faille emprisonner Taslima Nasreen, Ayaan Irsi Ali, tuer Salman Rushdie et tous les libres penseurs qui, dans les pays musulmans, dénoncent les travers de l’Islam, il nous faut condamner nettement, sans tourner autour du pot, ce qui se prépare à Durban II en nous retirant de la conférence. Caroline vous ne pourrez pas rester au milieu du gué.
Chantal Crabère




Durban 2 et les journées internationales laïques : grand écart entre les positions du GODF et celles de Caroline Fourest

Les trois grandes obédiences maçonniques progressistes, Grand Orient de France (GODF), Grande Loge Féminine de France(GLFF), Fédération française du Droit Humain (FFDH), ont signé un communiqué commun le 6 mars 2009 demandant au gouvernement français de refuser, en retirant la participation de notre pays, de cautionner la conférence prochaine de Genève dite de DURBAN II faite au nom de l’ONU.
Ce communiqué souligne l’invraisemblable présentation par la Libye et l’Iran dans le document préparatoire contre le racisme et les discriminations,
– de l’Islam comme une religion supérieure aux autres !!!
– de la nécessité d’établir un délit de blasphème, en contradiction avec les valeurs de la liberté absolue de conscience et d’expression, et de la laïcité.
– d’accusations à caractère raciste contre Israël et ses citoyens,
– de thèses sexistes hostiles aux droits des femmes
– de soutien à des mesures étatiques allant à l’encontre des droits de l’homme et en faveur de groupes communautaristes.
– etc.
Ce communiqué honore ces obédiences maçonniques qui donnent enfin le signal aux milieux républicains de notre pays d’engager la lutte non seulement contre l’impérialisme terroriste de l’Islam politique radical mais aussi contre l’impérialisme des fidèles de l’Islam dit modéré mais tout aussi dangereux pour les valeurs de liberté individuelle et d’égalité en droit qui fondent la laïcité; cette lutte doit se faire en effet à l’exemple de celle menée par nos parents et grands-parents des siècles précédents qui ont fait démanteler le totalitarisme de l’Eglise catholique.

Cette prise de position rend encore plus intenable la compromission de la direction nationale de l’Union des Familles Laïques (UFAL) avec Caroline Fourest, présidente du mouvement Prochoix, laquelle soutient sans état d’âme cette conférence de Durban 2. L’article qu’elle a fait publier dans le journal Le Monde du 14 mars 2009 étant extrêmement grave dans l’alignement qu’elle implique aux thèses mises en avant par les régimes maghrébins et la Mosquée de Paris au nom de la lutte contre l’islamophobie et les privilèges culturels.
Cette compromission de la direction de l’Union des Familles Laïques (UFAL) est intolérable quand elle ne publie à ce jour, contrairement à l’ADLPF, aucun communiqué condamnant Durban 2, certainement pour pouvoir inviter Caroline Fourest et son adjointe Caroline Brancher comme participantes officielles actives (jusqu’à être modératrices et oratrice !) dans les tables rondes des Rencontres Laiques Internationales de Saint Denis des 4 et 5 avril 2009 et avoir ainsi la caution de régimes musulmans du Maghreb dit modérés.
Il n’est ni moral ni judicieux politiquement de cautionner ainsi dans des rencontres laïques internationales des gens qui comme Caroline Fourest dérivent de plus en plus, d’accord avec certaines dispositions du rapport Machelon commandé par Sarkozy, notamment sur l’utilisation de baux emphytéotiques à taux réduits pour favoriser la construction de mosquées et autres lieux de culte en France.
Caroline Fourest s’est fait connaître en dénonçant courageusement par ses écrits et prises de positions publiques les sectateurs de l’Islam politique radical comme Tarik Ramadan, mais son instrumentalisation par les régimes musulmans modérés du Maghreb et de la Mosquée de Paris (qui dépend du régime algérien) pour à la fois lutter contre les islamistes mais pour à la fois favoriser l’implantation d’organisations musulmanes qui veulent s’octroyer des privilèges communautaristes dans la république française, sans compter pour aussi les dédouaner dans leur politique internationale pro-islamique, est aujourd’hui connue et évidente.
Les laïques sont connus pour être des personnes ouvertes au dialogue. Pour autant, il y a des prises de position qui excluent, de par leur gravité et leurs conséquences, leurs auteur du camp laïque. Ainsi, quand Mouloud Aounit, toute la direction du Mrap, celle de la LDH, soutiennent l’offensive islamique, depuis des années, notamment celle du voile à l’école, nul ne songerait à les inviter à un colloque sur la laïcité, sous peine de discréditer l’ensemble des participants, et la justesse du combat mené. Peut-on considérer que Durban 2, et ses conséquences, ne sont qu’une divergence mineure, ou bien que cela engage l’avenir de la laïcité et de la liberté d’expression, en France ? Peut-on encore, à l’instar du Mrap et de la LDH, être considérée comme laïque quand on soutient, comme le fait Caroline Fourest, Durban 2 ?
Le Grand Orient a accepté en la personne de son Grand Maitre-adjoint Roger Cordier de participer en tant que modérateur à une table ronde de ces Rencontres Laïques Internationales de St-Denis les 4 et 5 avril. N’a-t-il pas l’impression que sa prise de position, exemplaire, sur Durban 2, et sa notoriété, servent de caution à des organisateurs qui, par leur silence ou leur complaisance sur cet événement d’une gravité extrême, tournent le dos à un principe laïque fondamental : la liberté d’expression, donc le droit au blasphème ?
Hubert SAGE
Président du Cercle Laïcité et République Sociale
http;//laicite.republique.free.fr




Tropique FM et l'antiracisme à la sauce durbane

Entendu ce matin sur la radio de la fréquence antillaise : « Israël, le Canada et (je n’ai pas retenu le troisième pays) refusent de participer à la conférence de Durban2 contre le racisme. Peut-être qu’ils ne connaissant pas de problème de racisme ces pays. Ou peut être qu’au contraire ?… »
L’annonce et le commentaire émanent de l’hebdomadaire Jeune Afrique.
En d’autre termes, cette publication se fait l’outil francophone, vers les français des départements d’outre mer dans l’annonce en question, du « roi des rois », le dictateur Kadhafi. L’actuel président de l’union africaine, s’est en effet emparé du titre laissé vacant par le dernier empereur éthiopien. Kadhafi est un ami bien connu des malheureux Africains cherchant qui, en embarcations de fortune, qui à pieds traversant le Sahara, cherchent gagner ce qu’il croient être l’eldorado européen.
Jeune Afrique essaie de vendre auprès d’un groupe de français très naturellement sensibles à la question du racisme, les revendications de la conférence des états islamistes qui parle dans une langue de bois digne de la période stalinienne des procès de Moscou, our instaurer précisément un ordre mondial raciste sous prétexte mensonger de lutte contre le racisme.
Ce que Jeune Afrique et derrière elle la radio Tropique FM essaient de placer auprès du public antillais, c’est un « anti racisme » pour lequel la loi de 1981 en Mauritanie ne doit pas être critiquée. En conséquence :
– La cause des noirs, anciens captifs des maures, qui sont libres depuis cette loi, doivent payer une rente à vie à leur ancien propriétaire ; ce n’est pas une cause pour Durban2.
– La cause des Noirs du Darfour, objet trop longtemps de la traite négrière, jusqu’encore aujourd’hui, dont trois cent mille ont été assassinés par les milices esclavagistes de Khartoum, dont plus de deux millions ont été « définitivement expulsés de leurs villages » (dernière déclaration du Président El Béchir la semaine passée) , ce n’est pas une bonne cause pour ces « antiracistes » qui comptent officier à Genève pendant la conférence de Durban2. La cause des Darfouri, intégrés de force dans le soudan colonial britannique, c’est une mauvaise cause. La cause des populations noires du Darfour, c’est une cause sioniste nous explique le nouveau roi des rois, le chef à vie du « socialisme islamiste » libyen.
– La cause des pygmées, que l’humoriste afro breton de langue française, bien connu pour son combat « antisioniste », brocarde sans retenue dans ses derniers spectacles, ce n’est pas une bonne cause.
Merci sa munificence Roi des rois, les tueurs peuvent impunément continuer de traquer les Pygmées, pour les tirer dans des safaris d’un genre qui ne semble guère préoccuper ni Jeune Afrique ni la Conférence des états islamiques. Ce ne sont pas des hommes, les Pygmées, ce ne sont que des animistes des forêts africaines. Ce ne sont pas des hommes. Comme les Papous du Timor, islamisés de force et dépouillés de tout, ils vont nus. Ce ne sont pas des hommes. Ils ne sont donc pas concernés par la lutte « antiraciste » !! Antiraciste la conférence dite Durban2 ?
Nos compatriotes antillais, tous les auditeurs de la radio tropique FM sont pris à témoin. Voyez ces ignobles sionistes ! Ils ne veulent pas aller à la conférence « antiraciste » dite de Durban2. Avec les américains et les canadiens ils ne se sentent pas concernés. Ce sont donc des racistes.
Question, c’est quoi l’antiracisme selon Durban2 ?
C’est un antiracisme qui refuse que l’on défende les Pygmées.
C’est un antiracisme qui n’est pas choqué par les dizaines de milliers de Papous massacrés pour cause d’islamisation armée, contraints de renoncer à leur culture ancestrale pour ne pas être tués.
C’est un antiracisme qui n’a pas un mot pour les Darfouri et pour les ethnies Four et Agawa du Tchad victimes, elles aussi, du djihad de Khartoum.
Antiracisme la conférence de Durban 2 ?
Antiraciste comme la conférence de Munich de 1938, ou Chamberlain, Daladier et Hitler, sauvaient la paix !
Durban2 et son antiracisme me font penser à cette blague qui se racontait en 1956 dans les usines de la Pologne stalinienne : « camarade, c’est quoi le capitalisme ? Le capitalisme camarade, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme. Bien camarade ! Et le socialisme ? Le socialisme, c’est le contraire. »
Alain RUBIN