1

Laïcité, République, islam, identité nationale : 45 minutes d'une conférence de Riposte Laïque, en vidéo

Le document que nous vous proposons est une richesse pour notre site. Nous devons d’abord remercier Josiane Sberro, qui a invité Pierre Cassen et Riposte Laïque à Saint-Leu, le samedi 17 octobre 2009. Nous devons ensuite être reconnaissants à Richard Lessman, animateur du site jforum http://www.jforum.fr/, qui a filmé cette conférence, et nous a fait gracieusement parvenir ces vidéos.
1re partie, 16’05 : http://www.dailymotion.com/video/k14NaKiTststIv1fcca
2e partie, 17’22 : http://www.dailymotion.com/video/k3BDQrO5rv0zgp1fckN
3e partie : 10’ 10 : http://www.dailymotion.com/video/k4o0XUDKROuMjY1fcJ1
En trois vidéos, pendant 45 minutes, vous pourrez entendre Pierre Cassen développer les thèses de Riposte Laïque : laïcité, droit des femmes, République, offensive islamique (le passage le plus important), communautarisme, identité nationale, Marseillaise, Front national, intégration, immigration, mondialisation, Europe, Sarkozy l’anti-laïque, dérive de la gauche, école publique, Nation… Il faut préciser qu’au moment où notre conférencier s’exprimait, Eric Besson n’avait pas encore lancé le débat sur l’identité nationale, qui a mis le feu aux poudres dans la classe politique française, et montré encore davantage la dégénerescence de toute une partie de la gauche.

Grâce à internet, cette conférence est aujourd’hui à la disposition de tous. Internet, n’en déplaise à ceux qui s’accrochent à une vision élitiste de l’information, est réellement un outil permettant de faire voler en éclat le monopole médiatique de la bien-pensance, longtemps incarné par des journaux comme « Le Monde », « Libération » ou « Le Nouvel Obs ». Nous espérons que cette vidéo donnera envie à d’autres associations, ou lecteurs de RL, d’inviter nos conférenciers dans leur ville, pour mieux nous connaître, et approfondir des débats que la réalité rend incontournables. Nous sommes naturellement disponibles pour cela.
Depuis la première réunion publique, fin septembre, à Vichy, Pierre a fait, ce mercredi, à Troyes, à l’invitation d’un de nos lecteurs, Bernard Dick, sa septième conférence. Mais d’autres orateurs ont déjà défendu les couleurs de notre journal, ou s’apprêtent à le faire dans les prochaines semaines : Annie Sugier, qui vient d’être décorée de la Légion d’Honneur par Nicolas Sarkozy, Anne Zélensky, par ailleurs présidente de la Ligue du Droit des Femmes, Maurice Vidal, professeur de philosophie, et exceptionnel tribun, Guylain Chevrier, historien, qui va en animer quatre début décembre, Pascal Hilout, un musulman laïque qui ne tourne pas autour du pot pour qualifier le Coran et Mahomet, et qui veut monter des réunions autour de la finance islamique, Brigitte Bré Bayle, ancienne présidente de la coordination Féministe Laïque (CFL), auteur d’un remarquable chapitre sur l’islamisation de Marseille dans notre livre, Marie-José Letailleur, infirmière, qui a combattu, à Champs-sur-Marne, l’implantation d’une mosquée salafiste clandestine, et d’autres, en fonction de thèmes à approfondir…
Riposte Laïque, c’est aussi des rédacteurs qui ne font pas de conférences, mais qui contribuent, par leur plume, à la qualité de notre journal. Plus que jamais, c’est une équipe soudée par la réussite de notre livre, « Les dessous du voile », et par les agressions et menaces que nous avons subies, depuis début septembre.
Après avoir vu avec plaisir la mission parlementaire sur le voile intégral, présidée par André Gérin, se mettre en place (auditions d’ Annie Sugier et d’ Hubert Sage, bientôt de Pascal Hilout), nous allons nous saisir du débat sur l’identité nationale pour développer nos thèses. Peu nous importe qu’il puisse y avoir des calculs politiciens de la part du gouvernement. Ce qui est essentiel est que cette question, malgré les vociférations de la majorité de la gauche, et les amalgames lamentables de la bien-pensance, soit enfin abordée. Il est temps, dans ce pays, de pouvoir parler de l’identité nationale, de la République, de la laïcité, de la Nation, de l’intégration, sans se laisser intimider par ceux qui n’ont que les mots « Pétain » « Le Pen » ou « raciste » à la bouche pour pourrir le débat.
Mais cela ne marche plus. Dans l’émission « C dans l’air », d’Yves Calvi, l’historien Daniel Lefeuvre a ainsi évoqué le scandale de la rue Myrha, révélé par notre enquêteur Maxime Lépante, et a défendu l’identité nationale, face au communautariste du Cran Stéphane Lozes, et à un Hervé Le Bras, caricature de toute cette élite intellectuelle repue, arrogante, méprisante et suffisante, qui a contribué, depuis trente ans, à casser des valeurs qui constituaient l’identité de notre pays.
http://www.youtube.com/watch?v=Qd_bI0D5ftk
L’UMPS a dilapidé une grande partie de l’héritage de la France, depuis 30 ans. Les compères, relayés par l’extrême gauche trotskiste, ont utilisé sans vergogne la répulsion que suscite le Front national pour discréditer ceux qui, malgré le matraquage médiatique, continuent à se réclamer de ces valeurs. Gabrielle Desarbres propose, dans ce numéro, un premier texte, tandis qu’ Anne Zelensky a envoyé une contribution retenue par Libération, que nous rendrons publique dès publication.
Nous sommes convaincus, comme le dit Pierre Cassen à la fin de son intervention, que la France est au pied du mur, et à un tournant de son Histoire. Nous militons plus que jamais pour une Résistance laïque et républicaine, symboles de notre Identité nationale, et pour la reconquête de trop de valeurs abandonnées depuis trente ans.
Je ne peux m’empêcher de vous faire profiter de ce texte émouvant que nous a envoyé un lecteur, hier :
Il y a maintenant vraiment un style, un ton RIPOSTE LAIQUE qui appartient à tous les rédacteurs de R.L mettant au monde une superbe oeuvre de journalisme et de VERITE.
L’unité de style et de ton est presque musicale et lire R.L. s’apparente à écouter une symphonie dont l’édito de Cyrano donnerait le LA.
RIPOSTE LAIQUE est la musique d’un univers en marche.
Chaque fois, tout au fond de moi-même, c’est avec la même émotion que je découvre les articles de R.L.
Je suis persuadé que RIPOSTE LAIQUE est en passe de devenir un phénomène de société tout-à-fait novateur qu’on citera comme référence dans l’histoire de la presse.
 » Nous étions combien ? Ca ira. Bientôt cela débordera sur les trottoirs » Léo Ferré
Amitiés militantes
Huineng

Nous ne prenons pas la grosse tête, mais cela fait du bien. Nous encourageons nos lecteurs à faire circuler cette vidéo, et à continuer à faire connaître le message de Riposte Laïque. C’est vraiment le moment…
Cyrano

SIGNER LA PETITION CONTRE LE VOILE ET LA BURQA

http://www.ripostelaique.com/Halte-a-la-burqa-et-au-voile.html

LES PROCHAINES CONFERENCES RIPOSTE LAIQUE

Jeudi 5 novembre
à 20 heures, à Lille
Siège de la MRES, 23, rue Gosselet,Métro le plus proche « République ».
A l’invitation de l’AFAL, (Association Familiale Laïque de Lille et environs), membre de la structure MRES ex-MNE (Maison de la Nature et de l’Environnement).
Conférence-débat : Les enjeux féministes et laïques de la mission parlementaire sur le voile intégral
avec Pascal Hilout, membre de la rédaction de Riposte Laïque, fondateur du nouvel islam, auditionné par la mission parlementaire sur le voile intégral,
et Marie-José Letailleur, infirmière, présidente de L’AFL de Champs-sur-Marne, présidente d’une association citoyenne contre l’implantation illégale d’une mosquée salafiste dans sa ville.

COMMANDER LES AUTOCOLLANTS

http://www.ripostelaique.com/Tous-a-vos-autocollants-voile-et.html

COMMANDER LES DESSOUS DU VOILE

http://sitamnesty.wordpress.com/2009/03/11/livre-les-dessous-du-voile/

MIEUX CONNAITRE RIPOSTE LAIQUE

Nous vous recommandons, pour cela, sur notre site, l’interview donnée à Radio Libertaire par nos deux collaborateurs, Anne Zelensky et Pierre Cassen, qui expliquent fort bien la philosophie de notre journal.




Identité nationale, un débat capital, qui illustre la dégénérescence de cette gauche

Dès l’annonce par Eric Besson du lancement d’un débat sur ce qui fait l’identité nationale, les réactions n’ont pas tardé. Une fois de plus la gauche n’a pas failli dans sa préférence pour les insultes primaires, caricaturales qualifiant ce débat de manipulateur, nauséabond, pétainiste, vichyste, maurassien.Tout y passe !
Au lieu de s’en saisir pour affirmer sa manière de voir l’avenir pour la France, elle préfère s’en tenir à l’invective pour cacher son incapacité à offrir une alternative crédible aux Français. Dans cet exercice, la palme revient assurément à l’Humanité et au parti communiste
Plus maligne, Marine Le Pen dit chiche ! Ce débat intéresse tous les Français et ne doit pas se dérouler dans l’enceinte fermée des préfectures ou réservée à quelques associations ou personnalité triées sur le volet, contredisant les propos fort surprenant du député Vallini qui affirme que l’identité de la France doit être discutée par les experts, les historiens et non laissée aux politiciens. Singulière conception de la politique pour un élu du peuple !
Or, la question de l’identité nationale concerne tous les Français. Confrontée à la mondialisation débridée, à la crise financière, aux délocalisations et au chômage, aux directives européennes qui n’ont d’autres ambitions que de détruire les Etats nations aux profits des particularismes régionaux et de flatter les minorités ethniques habillées sous le vocable diversité au détriment de citoyens égaux, oui les Français se sentent fragilisés et menacés. Ils l’ont déjà signifié aux pouvoirs publics à deux reprises. En mettant le Front national au deuxième tour lors des élections présidentielles de 2002 et en rejetant clairement le référendum sur le traité européen en juin 2005.
Cette incertitude sur l’avenir de la France est également illustrée par certaines populations immigrées qui n’ont pas voulu s’intégrer et qui, parfois, bien qu’ayant acquis la nationalité française et revendiquant le fait d’être Français, s’en servent pour contester les valeurs de la République. Qu’il s’agisse de siffler la Marseillaise contre l’équipe de France, qu’il s’agisse de porter le voile, la burqua ou les kamis, une fraction de cette population immigrée ou d’origine immigrée veut remettre en cause les valeurs fondamentales de la République et en particulier la laïcité. Plus subtilement mais aussi fortement certains, en avançant les concepts de diversité et son corolaire les statistiques ethniques, en se revendiquant comme une communauté sur la base de l’origine ethnique, d’une couleur, d’une religion, cherchent ni plus ni moins à mettre en cause le principe constitutionnel d’une France une et indivisible.

On peut très honnêtement s’interroger pour savoir dans quelle bulle vivent tous ceux qui s’étranglent à l’idée que l’on ose mettre en relation l’identité nationale et l’immigration !
Que l’on ne se méprenne pas : tout immigré n’est évidemment pas une menace ! En revanche, des dizaines, voire des centaines de milliers d’immigrés mal intégrés, ne connaissant pas les valeurs de la République ou choisissant délibérément de les manipuler – réduisant ainsi le principe de laïcité à la seule liberté de pratiquer sa religion sans autre contrainte – finissent par miner les fondements de la France telle qu’elle s’est construite parfois douloureusement au travers des luttes, des combats des défaites et des victoires. Cette attitude est d’autant plus facile qu’ils ne trouvent face à eux que des dirigeants politiques trop souvent prêts aux accommodements raisonnables pour préserver leurs places.
La France est un pays du mélange. Les Français n’ont cessé de se renouveler mais autour de valeurs communes et en faisant leur une histoire. Malheureusement, cette histoire, cette culture n’est plus guère enseignée et ce socle, ce ciment qui fonde le vivre en France a tendance à tomber en poussière. De nombreux jeunes se mobiliseront plus facilement pour saluer la mémoire de Mickael Jackson, défendre le droit de pirater, musique DVD, le droit de s’habiller comme bon lui semble que pour défendre la laïcité. C’est souvent assez affligeant.
Il n’empêche. Il est encore temps d’affirmer que l’avenir de la France ne se réduit pas à la concurrence libre et non faussée, à la loi du marché, du profit de quelques uns dont les valeurs seraient le métissage, le multiculturalisme, le confessionnalisme, une société à la libanaise, divisée qui débouche sur la guerre civile ou religieuse.
Mais il va falloir faire très vite, et surtout opérer un virage spectaculaire par rapport à ce qui s’est fait depuis trente ans, car la situation actuelle, illustrée par les violences de Marseille et de Fréjus, est extrêmement grave.
Gabrielle Desarbres




XXIe siècle, et toujours cette honte du corps féminin !

On pensait, en France au moins, en avoir terminé avec la honte du corps féminin. Le débat de l’assemblée nationale dit du voile intégral doit nous interpeller et nous devons nous poser la question : avec la volonté des idéologues musulmans qui ont des visées sur notre République, la honte du corps féminin n’a-t-elle pas de beaux jours devant elle, ne repart-elle pas pour une seconde jeunesse, est-ce qu’on n’est pas en train de nous présenter de nouveau le plat ?
Dans sa courageuse intervention contre les voiles devant les députés, Sihem Habchi affirme haut et fort : je n’ai pas besoin de me cacher. De façon vibrante et intense, elle parle de son malaise de petite fille: « je n’ai jamais compris pourquoi, et c’est la première des choses contre laquelle je me suis opposée petite, je n’ai pas compris ce que j’avais de honteux, je ne comprenais pas, je le demandais à ma mère, qu’est ce que j’ai de honteux ? J’étais très renfermée sur moi, parce que je ne comprenais pas cette injustice, qu’est-ce que j’ai de honteux ? Je porte une marque ? J’ai quelque chose ? C’est là ? »
On aurait envie de la questionner sur cette honte du corps. Comment lui a-t-elle été transmise ? Par qui ? Sa mère ? Son père ? L’entourage social ? La tradition ? Le poids de la religion ? On aimerait surtout savoir comment a-t-elle fait pour être, aujourd’hui, si forte si déterminée afin de faire sien ce combat, cette lutte pour l’égalité afin que cette honte et cette injustice ne soient plus transmises aux générations futures ? Qui l’a blindée ainsi ? L’école sans doute ? L’école de la République certainement, la laïcité sûrement. Que faire si la laïcité flanche, si la République laisse tomber une partie de ses citoyennes ?
Les religions portent toutes en elles et ont transmis et transmettent encore, depuis des lustres aux fillettes la honte du corps. Religions inventées, dirigées, verrouillées par les hommes depuis si longtemps et pour combien de temps encore ? C’est l’éducation dans un système laïque qui, en France a permis aux femmes de donner un grand coup de pied dans la fourmilière des archaïsmes chrétiens. Elles ont bénéficié pour cela de la République, de la laïcité, appuis formidables pour l’émancipation. Les femmes musulmanes, plus nouvellement arrivées dans notre République, semblaient, elles aussi prendre ce chemin, elles étaient près du but, mais c’était sans compter sur les idéologues de l’Islam. Et si la femme musulmane leur échappait ? Si elle voulait, elle aussi, comme la femme occidentale, s’approprier son corps ne plus en avoir honte, vouloir l’égalité devenir indépendante alors que deviendrait l’Islam ? Les religieux redonnent donc depuis vingt ans un sérieux tour de vis… visible dans toutes les villes de France, (aussi en Europe et en terre d’Islam). Et on repart pour le discours : au nom de la pudeur la femme doit cacher son corps ! Honte à vous femmes dévoilées ! A ce flot rétrograde comment pourront résister les femmes musulmanes si elles sont abandonnées par la République car l’habileté des hommes est de leur faire accepter l’idée qu’en couvrant leur corps de plus en plus « elles manifestent ainsi leur liberté » ! Beau tour de passe-passe !

Le corps de la femme n’est pas honteux, il n’a pas à être caché pour quelque raison que ce soit. C’est ce qu’est venue dire la Présidente des NPNS. Elle veut aussi de l’ aide, elle crie haut et fort à nos responsables : « la burqa ou la République, la démocratie ou la mort ! » Il est du devoir de nos politiques d’entendre ces paroles là. Il est vital pour la gauche d’être dans ce combat aux côtés des féministes musulmanes plutôt qu’aux côtés des imams. Mais où est la gauche actuellement ? Grande muette qui regarde passer les voiles et les burqas, allant jusqu’à faire sienne l’idée que burqa= liberté. Gauche où est ton idéal ?
Alors qui aidera les féministes musulmanes ? Qui favorisera leur émancipation ? Qui les protégera des prédicateurs ? On doit se méfier de Nicolas Sarkozy et de ses discours de Latran et Ryad, cependant sa déclaration: « la burqa n’a pas sa place en France » a tout de même le mérite de la clarté. La burqa, n’est pas le sort qu’il veut réserver aux jeunes françaises musulmanes, dont acte, et la gauche ? Qu’attend-elle pour avoir cette parole ?
Notre école a encore du travail pour faire connaître aux jeunes musulmanes leurs droits à l’émancipation. Réaffirmons que l’école laïque doit être émancipatrice et redonnons aux enseignants la mission originelle de 1905.
Chantal Crabère




Les rendez-vous laïques et féministes

Mercredi 28 octobre
A 7 h 45, Pierre Cassen sera l’invité du jour de « Thème Radio »
A 20 heures 30
Troyes
Amphithéâtre de l’Hôtel du Petit-Louvre
Place du Préau
Conférence-Débat : comment défendre la laïcité en 2009 ?
Avec Pierre Cassen, animateur de RL.
Renseignements : 03.25.79.27.00
Jeudi 5 novembre
à 20 heures, à Lille
Siège de la MRES, 23, rue Gosselet,Métro le plus proche « République ».
A l’invitation de l’AFAL, (Association Familiale Laïque de Lille et environs), membre de la structure MRES ex-MNE (Maison de la Nature et de l’Environnement).
Conférence-débat : Les enjeux féministes et laïques de la mission parlementaire sur le voile intégral
avec Pascal Hilout, membre de la rédaction de Riposte Laïque, fondateur du nouvel islam, auditionné par la mission parlementaire sur le voile intégral,
et Marie-José Letailleur, infirmière, présidente de la Fal de Champs-sur-Marne, présidente d’une association citoyenne contre l’implantation illégale d’une mosquée salafiste dans sa ville.
Vendredi 13 novembre2009
FEMMES SOLIDAIRES
&
LA LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES
Vous invitent
à Paris, au Palais du Luxembourg,
Salle Gaston Monnerville
à une Journée d’information et de débats sur le thème
«Le CEDAW trente ans après : où en sommes-nous?»
Placée sous le marrainage de Madame Michèle André, sénatrice
du Puy-de-Dôme, présidente de la délégation aux droits des femmes
du Sénat et ancienne ministre du droit des femmes.
Cette journée a pour but de marquer le trentième anniversaire de la signature de la « convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes » plus connue sous son acronyme anglais CEDAW.
Elle se déroulera autour de trois tables rondes consacrées successivement à :
• La présentation de l’état des lieux rappelant les caractéristiques de cette convention, les avancées qu’elle a permise mais aussi les menaces dont elle est l’objet
• Des témoignages de « femmes debout », femmes politiques, intellectuelles, pionnières, … qui ont refusé de s’incliner face aux discriminations
• Des interventions montrant de quelle façon des ONG ont mis en place des réseaux d’information et élaboré des « contre rapports » apportant un regard critique sur le contenu des rapports officiels produits par les Etats
Le programme détaillé est en cours de finalisation et sera rendu public ainsi que les invitations début octobre.
Contact :
[femmes.solidaires@wanadoo.frou->femmes.solidaires@wanadoo.frou] 01.40.01.90.90
[www.femmes-solidaires.org->www.femmes-solidaires.org]
[www.ldif.asso.fr->www.ldif.asso.fr]
Dimanche 15 novembre
14 heures à 18 heures
Guylain Chevrier dédicacera « Les dessous du voile » au salon du livre du Bnai Brith, mairie du 16e arrondissement, Paris 16.
Jeudi 19 novembre 2009
FEMME TRAVAIL HANDICAP
Sous le patronage de la Mairie de Paris
L’association « Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir »
Organise son quatrième forum national
Parrainé par Claudie HAIGNERÉ,
présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris, médecin et spationaute
à la Mairie du 18ème arrondissement de Paris
PROGRAMME
(Traduction assurée en vélotypie et LSF, boucle magnétique)
8h 30 – Accueil des participants
9h 00 – Ouverture du Forum par Maudy Piot, présidente de FDFA, Daniel Vaillant, maire du 18ème arrondissement, Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, Véronique Dubarry, adjointe chargée des personnes handicapées, Claudie Haigneré, marraine du forum.
10h 00 – Table ronde « Femmes, un certain regard sur le travail », animée par Michèle Ferrand, sociologue (INED), avec :
• Margaret Maruani, sociologue, directrice de recherches au CNRS, fondatrice du MAGE, directrice de la revue Genre et société : « Genre, travail et emploi : des discriminations durables ».
• Michela Marzano, philosophe, chercheuse au CNRS : « Soyez performantes ! Epanouissez-vous ! Les femmes et le handicap face aux nouvelles injonctions contradictoires du monde du travail » ;
• Pascale Molinier, maître de conférence au CNAM, rédactrice en chef de la revue Travailler : « Femme, travail et santé mentale » ;
11h15 – Discussion avec la salle
11h 40 – Intervention de notre Grand Témoin, Marie Geneviève Le Droguen.
12h 30 – Message de Patrick Gohet, délégué interministériel aux personnes handicapées.
13h à 14h 15 : Déjeuner libre
14h 15 – Ouverture par Fatima Lalem, adjointe au Maire de Paris chargée de l’égalité femmes/hommes.
14h 30 – Intervention de Fabienne Jégu, chef du pôle santé et handicap de la HALDE : « L’emploi des personnes handicapées, l’expérience de la HALDE ».
15h 00 – Début des 5 tables rondes réunissant des responsables associatifs handicapés, des responsables d’entreprise, des médecins du travail, des travailleurs sociaux et cinq grands témoins, sur les thèmes suivants (inscription obligatoire, voir bulletin ci-joint) :
1 – L’emploi, trajectoires dans l’entreprise
2 – Femmes créatrices (emploi, activités domestiques, artistes…)
3 – Accès à l’emploi
4 – Fonction publique : maintien dans l’emploi
5 – Etre femme et handicapée : un autre regard sur le travail
16h 15 – Retour des tables rondes, échanges avec la salle
17h 00 – Conclusion du forum par Nicole Ameline, ancien ministre, députée du Calvados.
17h 30 – Intermède musical avec Angélina Tezanou et la compagnie Mozaïque afro caribéenne.
18h 00 – Le mot de la présidente, Maudy Piot
Au cours de la journée, interventions surprise des Clowns Analystes
Un espace rencontre entre entreprises et personnes handicapées en recherche d’emploi sera ouvert toute la journée. Pensez à vous munir de votre CV.
Il n’y a aucun frais d’inscription. Vous pouvez soutenir l’association sous forme d’un don pour nous permettre de faire face aux frais d’organisation de ce forum (chèque libellé au nom de FDFA, à adresser au siège de l’association).
Femmes pour le dire, Femmes pour agir
16, rue Emile Duclaux, 75015 – Paris Tél. 01 45 66 63 97
fdfa.asso@free.fr
www.femmespourledire.asso.fr
VENDREDI 20 NOVEMBRE 2009
de 17 H à 21 H
Colloque à Vaux-le-Pénil
Familles,
politiques publiques
et droits des enfants
Vingt ans après son adoption par l’ONU et dix-neuf ans après sa ratification par la France, la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) doit constituer un puissant levier de mobilisation des familles et une formidable source d’inspiration des politiques publiques.
Ce texte confère en effet aux enfants et aux jeunes de toutes conditions un ensemble de droits cohérents et complémentaires : à la protection, au respect et au bien-être, ce qui est essentiel ; mais aussi à l’expression, à la participation et à l’émancipation, ce qui ne l’est pas moins. Ces droits se renforcent mutuellement, mais ils sont loin sinon d’être reconnus, du moins d’être concrétisés dans la vie courante, y compris en France.
Pour progresser en ces domaines, la CIDE confère aussi des droits et devoirs renforcés aux adultes, parents, professionnels, militants ou décideurs :
* intervenir sur les sources des injustices, des inégalités et des solitudes qui affectent un grand nombre d’enfants dans leur vie quotidienne, notamment familiale ;
* réussir à rendre les enfants et les jeunes acteurs, et pas seulement consommateurs ou spectateurs, des différents espaces et temps consacrés à leur éducation et à leur temps libre.
C’est à ces conditions que la CIDE, même et surtout en temps de crise, peut contribuer à un développement humain et social véritablement durable.
Contact : Jean-François CHALOT
Tél : 01.60.59.14.01 – Port: 06.03.05.55.91
PROGRAMME
17h 30 : accueil
17h 45 : interventions des institutionnels : Inspecteur d’Académie, Président de la CAF, Directeur départemental Jeunesse et Sports
18h : conférence de Frédéric Jésu, pédopsychiatre, vice-président de DEI-France
18h 45 : débat avec la salle
19h 45 : conclusion ; film
20h 30 : pot apéritif, puis repas convivial.
[http://ufal-afl77.fr/FJ20novh.html->http://ufal-afl77.fr/FJ20novh.html
Vendredi 11 décembre
a 20 h 30, à Conflans-Sainte-Honorine
Pierre Cassen présentera « Les dessous du voile », à l’invitation de la Maison des Jeunes et de la Culture.




Sélection de quelques réactions

Vous devriez avoir honte d’attaquer les plus défavorisés socialement !
C' »est sûr que s’ils avaient des locaux décents pour prier, ils ne seraient pas sur le trottoir en train de le faire sous la pluie, dans les gravas et devant des barrières de chantiers. Mais vous n’y avez sans doute pas pensé.
J’aimerais bien arrêter de recevoir vos lettres pleines de haine et de racisme, soi-disant laïques mais dont les vindictes et autres insultes sont toujours dirigées contre les mêmes, qui sont d’ailleurs et comme par hasard les plus défavorisés socialement. Je vous parle en tant qu’athée convaincu et mlilitant laïque. De laïques, vous avez glissé vers le racisme. Par ailleurs, ce monsieur Cyrano ferait mieux de signer en son nom propre, que tout le monde connaît, ainsi que ses relations fascisantes, tout comme son éditeur.
Olivier Doubre
Discours classique du bénêt compassionnel de gauche, rien à ajouter…
Cyrano
La résistance va se mettre en place
Bonjour.
J’ai découvert Riposte Laïque, tout à fait par hasard, il y a 3 semaines et j’en suis devenu un lecteur assidu et un « fan ». Je suis en totale osmose avec les idées de ses excellents animateurs.
Enfin, on voit des gens se lever contre cet islamisme qui devient de plus en plus agressif et qui menace clairement notre République et une certaine idée du vivre-ensemble à la française.
La mollesse et l’incurie de la racaille politicienne qui abandonne les Français et piétine les principes républicains, sont en grande partie responsable de cette montée de l’obscurantisme religieux en général, musulman en particulier.
Toujours, je me dresserai contre ce cancer et cela commence par la diffusion des fameux autocollants de RL qui va contribuer à le faire connaître mieux du grand public.
J’ai été atterré de voir les vidéos sur le blocage illégal de rues entières pour la prière. Les commentaires,émanant des youtubeurs étrangers, ne sont guère tendre à l’égard des Français, qu’on présente comme des larves amorphes qui se laissent envahir et dicter leur loi par les fanatiques. L’impact sur les étrangers de ces images ou des images d’affrontements de bandes en plein Paris, doit être catastrophique. Que doivent penser les touristes étrangers qui ont une image idyllique de Paris et qui se retrouvent confrontés à la triste réalité? Tout cela, nos politiques n’y pensent pas, occupés à leurs chamailleries et à leurs coups tordus sous les ors des palais nationaux.
Je perçois un très net déficit d’image de la France à l’étranger. De porte-drapeau du progressisme et de la liberté, elle est devenue le pays de l’abandon et du déshonneur. Elle est moquée et vouée aux gémonies et cela m’est insupportable.
Je suis sûr qu’une grande partie des Français a les mêmes idées que nous, mais à cause de la dictature de la pensée et du discours uniques, imposée par la gauche boboïsante des beaux-quartiers, ils sont tétanisés et font le gros dos par crainte et préfèrent se taire.
Les officines totalitaires comme le MRAP, la Licra ou la LDH, qui se croient les seules autorisées à défendre l’antiracisme, seront toujours promptes à vous traîner devant les tribunaux sous l’accusation de racisme, comme ça a été le cas dans l’affaire Fanny Truchelut, qui m’a profondément scandalisée.
La réaction a commencé et la résistance va se mettre en place. Je vais y contribuer.
Bien à vous.
DIDIER
A Vincent Peillon, qui défend la burqa
Monsieur le Député, vos commentaires sur le fait que le port de la Burqua ne menace pas la démocratie et la république me laisse rêveur.
En temps que vieux militant laïque de gauche et Délégué Départemental de l’Education depuis de nombreuses années, je pense que le fait de ne pas perdre les voix de la communauté maghrébine vous oblige à fermer volontairement les yeux ainsi que pas mal de vos camarades.
Nous ne devons pas accepter ni de croix , ni de Kippa ni de voiles et encore plus de prisons ambulantes dans la sphère publique.
Dans le privé chacun peut faire ce qui lui plait et s’habiller à sa guise en fonction de ses convictions.
L’islamisme est à nos portes et la république et sa loi de 1905 bien en danger.
Vous emboîter le pas à notre Président (encore pour le moment) avec sa laïcité positive.
Réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard.
Salutations laïques
Claude SOMMER
Que fait la police?
Où est le maire? Et l’état qui est au courant que fait-il? La france change en pire On ne reconnait plus nos façons de vivre , nos idées, notre idéal. Il n’y a plus moyen de vivre à la française. Les musulmans veulent nous imposer leur façon de vivre, leur religion intolérante. La religion catholique n’est pas mieux, mais c’est la nôtre; on y tient. J’accuse Sarko, Ségo, Delanoe, de vouloir laisser la gestion et la morale françaises dens les mains des musulmans qui veulent le pouvoir et nous imposerleurs prières et leurs prèches. On n’en veut pas! FRANCE , fille aînée de l’église doit le rester et s’imposer? Que fait le clergé?
Jakou
C’est grave
Bonjour la défense de la laicité et la liberté de circuler… Mais ou sont donc le PS et l’UMP pour défendre les valeurs de notre république ? Combien de temps on va devoir encore supporter ce qui ressemble plus a une colonisation que de l’immigration. Les peuples européens sont des indiens en devenir si on laisse faire l’immigration colonisation.
Flexi
Je suis choqué
Cher ami,
Il est bien vrai que la tolérance doit avoir des limites et que la prière, qui fait partie de la vie intime, doit garder la plus grande discrétion. Je suis, personnellement, choqué par ces derrières qui s’exhibent de manière insolente et impudique.
Avec toute ma solidarité,
Jean Revet
L’esprit laïque est-il en recul?
Au nom de la  » tolérance », de « l’antiracisme », de je ne sais quelle « culpabilité », les pratiques religieuses ostentatoires dans les services, dans l’armée, même à l’école, à l’Université ( salles de prières) ne suscitent aucune réaction, bien au contraire, de l »indifférence, voire de l’acceptation de ces pratiques….au nom de la République! accueillante et respectueuse…….!!!!!!
Ilios Yannakakis
Merci pour ces vidéos
Bonjour. Merci pour vos vidéos qui révèlent l’ampleur du scandale de l’inaction des politiques face à l’emprise toujours plus grande de l’islamofascisme. Il est bien sûr plus facile de faire la chasse aux gens qui possèdent deux livrets A, que de s’attaquer à ces barbares moyennâgeux dont le but, à peine dissimulé, est de nous supplanter par le lapinisme, d’abattre la République et d’instaurer la loi coranique. Je me suis donné pour mission d’alerter le maximum de gens sur ce péril que beaucoup de Français ignorent ou sous-estiment et vos vidéos m’y aideront beaucoup. Je vous envoie une invitation et vous encourage à continuer à montrer la réalité brute, puisque pouvoir et médias nous la dissimulent.
Gallia
Vos arguments contre les bien-pensants m’ont séduit
Lecteur de RL depuis le début, j’ai été complétement séduit par les arguments défendant le journal contre les accusations de certains « biens-pensants » ou de certains partisans de la pensée unique.
Dans le cadre de cette défense consistant à prendre des arguments d’où qu’ils viennent et après avoir donné à l’imam de Bordeaux théologiens « ex »(? à voir) UOIF, la palme de la coranerie, on pourrait peut être faire de la publicité sur sa façon de voir le voilage quelqu’il soit des musulmanes( interview du Monde du 15/10):
Quelle est aujourd’hui votre position sur le port du foulard islamique ?
Tarek Oubrou: Si je voulais être provocateur, je pourrais dire aux femmes : mets ton foulard dans ta poche. Aujourd’hui, je dis que c’est une recommandation implicite qui correspond à une éthique de pudeur du moment coranique. Pour autant, une femme qui ne le met pas ne commet pas de faute. Mais, aujourd’hui, la communauté musulmane est fragile, et s’attache à des adjuvants et à des normes. C’est aberrant de réduire une femme musulmane à son foulard ; c’est de l’ignorance. Le foulard n’est pas un objet cultuel, encore moins un symbole de sacré
alors????N’avons nous pas raison de demander le retarit de tous ces voiles
amicalement
Pitou
Il faut répliquer !
Merci pour cette information.
Mais les habitants ne peuvent ils pas RIPOSTER …. ?????
En mettant à leurs fenêtres des appareils de musique qu’ils mettraient à fond avec des musiques très sonores (et pas du tout en harmonies)
Je rentre d’Egypte où régulièrement les mosquées diffusent leurs chants à l’aide d’appareils qui démultiplient les sons, c’est insupportable
Est-ce que nous allons devoir subir ça aussi en France ???
Et en plus on paie pour ça …
En fait on paie pour tout …
Elisabeth
Quelle honte
Je suis horrifiée, le gouvernement qui ne réagit pas devrait prévenir les Français qu’ils ne sont plus dans une république laïque, mais dans un pays musulmans.
Alors que dans les pays musulmans nous n’avons même pas le droit de prier dans une église. Honteux.
Mydlena
A propos des agressions de pseudo-laïques :
Ouh là là !
Ceux qui vous lisent, par définition, ne s’intéressent pas aux pipoles (CF, CB, MS, etc.)
Ils recherchent des informations et des analyses.
Autant j’apprécie que vous fassiez un article de fond pour décortiquer les méthodes agressives de nos adversaires soi-disant laïques, autant je déplore tous ces articles les dénonçant.
Les plus anciens préfèrent RL aux autres sites Internet qu’ils ont forcément fréquentés antérieurement et qui les ont déçus.
Les plus jeunes peuvent comparer, pour peu qu’ils aient quelque esprit critique !
Satisfaisons-nous de la publicité qu’ils font à votre site.
Mais par pitié ne leur en faites pas !
Ils ne sont plus que des pipoles en perte d’audience qui, comme je vous l’ai déjà écrit, font un dernier baroud d’honneur après avoir pris conscience de leur inéluctable défaite.
Tous vos lecteurs avertis en ont pleinement conscience comme ils ne cessent de vous le répéter dans leurs courriers.
Quant aux amateurs de pipoles, en avons-nous vraiment besoin ?
Les pipoles et leurs admirateurs se font et défont au rythme des modes.
La défense des valeurs républicaines et laïques s’inscrivent dans les siècles.
C’est nous –vous et vos supporteurs- qui devons continuer l’Histoire par delà ces épiphénomènes.
(J’ai commencé à m’intéresser à la laïcité à partir des agressions islamiques ; sur les sites et autres publications soi-disant laïques je n’y ai lu que des traitres, jusqu’à la découverte du premier numéro de RL dans lequel je me suis immédiatement reconnu ; votre succès populaire démontre que les vrais laïcs ne reconnaissent que vous ; et en France, c’est toujours grâce au peuple que les choses ont évolué ; pour moi MAI 68, ce n’est pas les slogans à la con des étudiants mais la grève générale !)
Eozen
RL favorable aux accommodements catholiques ?
On aura tout vu !
Coup sur coup, Brigitte Bré Bayle, Elisseievna et Léon Tourtzevitch défendent maintenant les jours fériés catholiques !
Je vais finir par croire que ceux qui vous accusent de christianophilie ont raison !!!
Serais-je encore plus ultra laïcard que RL ???!!!
Comme je l’ai déjà dit pour le RL 104, moi je serai ravi de voir disparaître les fêtes catholiques fériées au profit des fêtes laïques et républicaines qui ne manquent pas (déclaration des droits de l’homme et du citoyen, loi sur l’abolition des privilèges, révolutions républicaines, Républiques, constitution, loi de 1905 sur la laïcité voire de 2004, déclarations européenne et universelle des droits de l’homme, dates historiques de l’UE et de l’ONU)
Ca ce serait des fêtes laïques et républicaines à valeur universelle plutôt que les fêtes catholiques de l’assomption, l’ascension, la résurrection, la pentecôte (ah !disparue celle-là !) d’une famille juive palestinienne !
Par contre, Noel est bien une belle histoire de fête païenne immémoriale récupérée par ces odieux catholiques puisque la naissance de Jésus ne serait pas le 25/12, même pour les chrétiens orthodoxes !
Eozen
Laïcité et religion
Les religieux reprochent souvent aux laïques d’ignorer leur religion pour leur interdire de la critiquer.
Personnellement, je pense que ce n’est pas aux laïques à apprendre les religions mais aux religieux à apprendre la laïcité.
Et moi, je ne me place que sur les atteintes de la laïcité par les religieux.
Il m’est complètement indifférent de savoir si tels ou tels textes sacrés aient prévu ou non de violer la laïcité.
La seule chose qui compte pour moi, c’est que la laïcité soit respectée intégralement.
Comme ça, je peux continuer à m’instruire sur des sujets d’avenir et non pas sur des contes et légendes protohistoriques.
Eozen
Qu’on fiche les prieurs !
Bonjour,
Si cela n’est pas un trouble à l’ordre public qu’est ce donc?
j’espere que ces gens seront dans le nouveau fichier des groupes qui nuisent à l’ordre public de Mr horteufeux. La question serait à poser…
amicalement.
Lex
Ces vidéos m’ont attéré
J’ai découvert Riposte Laïque, tout à fait par hasard, il y a 3 semaines et j’en suis devenu un lecteur assidu et un « fan ». Je suis en totale osmose avec les idées de ses excellents animateurs.
Enfin, on voit des gens se lever contre cet islamisme qui devient de plus en plus agressif et qui menace clairement notre République et une certaine idée du vivre-ensemble à la française.
La mollesse et l’incurie de la racaille politicienne qui abandonne les Français et piétine les principes républicains, sont en grande partie responsable de cette montée de l’obscurantisme religieux en général, musulman en particulier.
Toujours, je me dresserai contre ce cancer et cela commence par la diffusion des fameux autocollants de RL qui va contribuer à le faire connaître mieux du grand public.
J’ai été atterré de voir les vidéos sur le blocage illégal de rues entières pour la prière. Les commentaires,émanant des youtubeurs étrangers, ne sont guère tendre à … plus
Gallia
Lettre à la Libre Pensée du 57
Bonsoir,
J’ai fait partie des 5 personnes qui ont assisté à ce long monologue interminable sur un sujet ennuyeux à mourir qu’est le philosophe C-A Helvétius et ses citations imbouffables.
Je suis aussi une des 5 personnes qui n’a pas fermé l’œil de la soirée !!!
Je n’ai aucune formation en philosophie, sinon celle de la vie actuelle qui m’apprend chaque jour les réalités de la vie.
Faire un long exposé sur des théories d’autrefois, dans une France qui était le centre du monde est franchement une aberration à l’heure actuelle.
J’ai aussi appris que M Blondel, que je n’ai pas du tout apprécié en tant que chef de FO, était pour l’emprisonnement textile des femmes musulmanes, volontaires, n’est ce pas.
Et vous, de comparer les « belles fées gores » avec les « bonnes sœurs » est une pure vue de l’esprit (étroit).
Pour le peu qu’il en reste, la « bonne sœur » est habillée en costume de travail, tout comme le postier, le gendarme ou le chef de gare.
Imaginons une ville où les passants seraient tous habillés d’un même uniforme, par exemple de gendarme, mais sans visage visible.
De la part d’un homme apparemment ouvert d’esprit, c’est étonnant qu’il ait l’esprit aussi ringard.
Pour un libre penseur, c’est un bien triste à notre époque.
Et comme disait Pierre DAC, « un penseur avide de ses pensées est un penseur de radin »
Pour finir sur la réunion, dépenser autant d’énergie pour un long monologue est bien peu constructif, d’autant qu’il n’y a pas eu discussion ou débat.
J’en connais un participant qui n’aurais pas eu sa langue dans sa poche. Mais il aurait fallu tenir jusque minuit au moins et sans fermer l’œil.
Jupiter
Chose vécue à Jussieu
Bonjour,
Je sais que je suis un pessimiste-né, mais je ne pense pas être un
paranoiaque. Je voudrai, néanmoins, vous faire part de quelque chose
que je viens de vivre à 14h30 ce Vendredi, aussi incroyable que cela
puisse vous paraître.
Je sortais du campus Jussieu pour revenir à mon labo à la Fac, et je
passe sur la petite place en face de l’entrée de Jussieu devant un
attroupement. C’était un prêcheur musulman, barbu bien entendu, avec
micro qui parlait moitié en arabe, moitié en français. Devant une
trentaine de musulmans sur leurs tapis de prière, femmes voilées, des
jeunes avec le foulard palestinien montant la garde tout autour. Le
prêche était concentré sur les « sionistes » qui veulent détruire les
palestiniens, qui veulent détruire la mosquée de l’esplanade à
Jérusalem, etc… Je n’en croyais pas mes oreilles. A un moment
l’imam a monté d’un ton en disant explicitement « que les musulmans du
monde entier vont se lever et detruire tous les sionistes, Israël et
leurs suppots, dans le monde entier ». Là, j’avoue, j’ai piqué un coup
de colère et ai engeulé l’imam, en disant que c’était absolument
inadmissible. Je me suis fait agripper manu militari et poussé
violement assez loin, avec des propos plus que menaçants. Quand k’ai
essayé de prenfdre une photo avec mon portable, alors là ça a été
pire : menaces de me « saigner à blanc au couteau ». Il y’en a même un
qui est intervenu sur un ton plus diplomatique en me disant « mais
pourquoi tu défends les juifs puisque tu n’en est pas un toi-même? ».
J’en suis resté baba. Et quand j’ai insisté en disant qu’ici en
France ce genre de propos est interdit par la loi, on m’a repliqué
verbatim « bientôt ce sera à nous ». Cerise sur le gâteau, quelques
centaines de mètres plus loin, trois cars de policiers. Je m’arrête,
leur explique. Réponse : « Oui, on sait, on a même des collègues en
civil sur place. Mais que voulez-vous, Monsieur, on ne peut pas
intervenir car ils ont une autorisation préfectorale, et ce genre de
chose se reproduit de plus en plus souvent et partout ».
No comment, mais je crois qu’on est mal barrés.
Bien à vous.
Herbert AXELRAD
Témoignage espagnol
Bonjour
25000 chinois sur 40 millions d’algériens. Les islamistes considèrent que c’est trop, qu’ils dérangent avec leurs coutumes et doivent retourner chez eux. Ne devrions nous pas appliquer las réciprocité en Europe?
Des algériens condamnés en Algérie pour abandonner l’Islam et pour pratiquer une autre religion en vertu d’une loi. l’État Algérien est intégriste.
Je suis membre en Espagne de EUROPA LAICA qui n’est pas signalé dans vos liens. J’ai passé vos coordonnées à la présidence.
europalaica@europalaica.com
Pierre Shapira 10ème adjoint au maire de Paris chargé des relations internationales est un « ami » d’enfance de Boufarik (Algérie). Vous trouverez la lettre que je lui ai écris en son temps à propos de la place Jean Paul II.
J’ai fais une escapade de 3 ans au PSOE c’est pourquoi vous trouverez une lettre adressée au Secrétaire d’organisation signée par moi depuis mon patelin à propos des intentions du parti de financer l’Islam depuis les caisses de l’État. Quand j’ai constaté l’incroyable infiltration existante de taupes du défunt Monseigneur Tarrancón provenant de la JOC, JEC, Phalange et autres organisations catholiques y inclus l’Opus Dei je suis reparti en courant. Vous comprendrez pourquoi le PSOE est le parti socialiste le plus à droite des partis socialistes européens excepté le parti travailliste britannique créé sur des bases d’inspiration chrétiennes.
Que fout Ana Hidalgo écologiste de service dans toutes ces affaires de laïcité, comme bonne andalouse serait-elle un peu bigote? Elle est comme Dany le social-traitre, elle la ferme. Moi, il fut un temps, j’étais même « Juif-Allemand ».
Salut
Apure YVORRA
Témoignage belge
Cher Cyrano
Dans Le Soir d’hier (quotidien francophone bobo -gaucho-socialo, il y avait une enquête sur Molenbeek (enclave islamique). Il en ressortait que les braves bobos qui avaient foi dans la multiculturalité et qui s’y étaiernt installés, provoquant ainsi un début de gentrification qu’Ecolo dénonce (ça fait fuir les pauvres -sic) commencent à regretter leur choix et à croire avec moins de conviction dans les vertus de la multiculturalité !. La récompense de leur « compréhension », c’est des agressions, des insultes, des cracahats dans la figure, des véhicules dégradés, etc. Ils commencent à fuir…
Je le répète : C’est bien la preuve qu’il y a épuration ethnique. C’est exactement comme au Kosovo.
Petite anecdote toute récente à ce propos : Je connais un garçon (Flamand) qui s’est fait démolir l’autre jour du côté de Ribaucourt. Un automobiliste maghrébin avait accroché son rétroviseur. Ce garçon est un ancien hooligan, un bagarreur qui sait se battre, et il est taillé en athlète. Il est sorti de voiture et a interpellé l’autre, qui est également sorti de voiture. La bagarre à deux n’a pas duré longtemps. Aussitôt les premiers coups échangés, des Marocains sont arrivés en force (des dizaines sortis d’on ne sait où) et ils ont tabassé le garçon qui pourtant en a vu d’autre mais qui en l’occurrence a été submergé par le nombre ! Ils semblaient décidés à le massacrer. Mais les hostilités se sont brusquement arrêtées : sa femme était sortie de la voiture. C’est une Marocaine. Là, on ne touche pas..C’est juste s’il n’a pas eu des excuses !.
Un sondage de La.Libre Belgique (qotidien francophone plutôt calotin) a révélé il ya quelques mois un sondage selon lequel les Flamands devenaient de plus en plus islamophobes. Mais pas n’importe lesquels : des gens plutôt à gauche, instruits et cultivés. Nombreux étaient ceux qui disaient avoir lu le Coran, étudié l’islam, écouté des amis musulmans de leur milieu leur prêcher un « islam des Lumières », mais, ajoutaient-ils, « on attend toujours les textes canoniques allant dans le sens d’un islam modéré et éclairé, mais on ne voit rien venir… Alors, nous ne croyons plus à cette fable. Nous voyons bien la véritable nature de l’islam, rétrograde, étouffant et violent ».Les commentaires du journal étaient fort embarrassés, et, en définitive, assez comiques !
Bien cordialement
Christian Manneken
Je suis allé à la manif des femmes
Bonsoir
Je me suis rendue à la manif pour les droits des femmes .Le rendez vous était place de la BASTILLE. Je n’ai vu aucune des féministes estampillées de gauche AUBRY, BUFFET etc. Elles ont pris certainement
le train en marche à la République ou plus loin si j’en juge par les infos du soir. Pour ma part, j’étais déjà partie car j’étais effrondrée de ce que j’avais vu.
Après avoir marché dans un défilé mollasson portant des mots d’ordre écrits sur de petites pancartes gentillettes, afin de ne pas choquer qui que ce soit, des slogans mous, dilués, en vrac si je puis dire, je désespérais devant ce manque d’offensivité, et d’humour si ce n’est qu’un type se baladait avec un t shirt où était inscrit ce slogan : ne tirez pas sur la femme adultère, je suis derrière » …. une femme qui avait coiffé un balai d’un haut de burka pour demander une loi contre le port de cette prison de tissus…et quelques autres ….
J’ai collé quelques étiquettes « anti voile et burka » sur les poteaux des feux de la circulation, je me suis sentie bien seule.
Il est vrai que j’ai connu les manifs féministes des années 70 80 c’était largement autre chose….
Les intégristes de tous poil ont de beaux jours devant eux……
Cordialement
Monique Vigneau
Veuillez trouver ci jointe, la dernière lettre du RIF numéro 35
Comme vous pouvez le constater p 4 notre atelier immigration et laïcité s’est prononcé pour soutenir votre pétition pour l’interdiction du voile et de la burqa dans l’espace public.
Cdt,
Alain Bournazel,
Secrétaire Général du *RIF <http://www.r-i-f.org/>
Ethnocide
Bonjour,
Pensez vous que l’on peut utiliser le terme « ethnocide » en constat de l’offensive islamique et la régretion des valeurs morales,sociales et culturelles en France?
Aussi je constate notement sur wikipedia qu’il est impossible sous risque de censure d’ajouter des éléments actuels concernant la loie sur la séparation de l’église et de l’état comme il en est de meme sur l’article concernant l’islam en france(cet article est absoluement horrible par son aspect a sens unique qui victimise les musulmans comme par exemple lorsqu’il est ecrit que les musulmans sont la population majoritaire ds le milieu carcérale..a croire que c’est la raison de leur emprisonnement!)bref il est impossible de modifier ces article sous peine d’etre directement..censuré)décidement il n’y a apparement aucuns moyen dans ce pays pour exprimer la réalité des choses sous pretexte d’une paix sociale (qui en réalité exacerbe les rancoeures) c’est a ce demander si la lutte armée ne serait elle pas la seule solution…
J’ose esperer que non mais l’on peut s’interroger sérieusement suites a tant de trahisons de révisionisme historique et de désinformations…les bras m’en tombent.nous ommes dans une societe facsisante et une véritable perte d’identité!tout cela fait le jeu de l’extreme droite sans aucun doute!les gens ont ils oublié que le FN est arrivé au second tour il n’y a pas si longtemps? Le mérite de Sarkozy etait d’avoir mis aux oubliettes ce parti..mais qu’en sera t’il aux prochaines élections?puisque les promesses n’ont pas ete tenues..le peuple ne se fera pas rouler dans la farine une seconde fois!enfin… voila… tout cela est bien triste!Les communautarismes grandissent, la loi est violée, le peuple négligé, la censure morale au top! Que faire?
Axel
Humour
Bonjour,
Je suppose qu’on vous les a déjà envoyées, mais au cas ou….
L’humour tue, mais ne fait pas de vrais morts, justes les idées idiotes et malsaines n’y survivent pas.
Et je peux dire que je connais des musulmans pratiquants de france, hommes et femmes qui peuvent trouver drole ces moqueries, et souhaiter voir limiter toutes les atteintes à la laïcité, n’en déplaise aux belles âmes qui ne connaissent rien à la réalité.
Mais ces gentils croyants ont peur de le dire, hésitent à l’avouer, et plus encore à se faire connaitre, quand on vit dans certains lieux, c’est impossible,. En outre, ils pourraient vous en raconter de pires encore que tout ce que vous écrivez. Donc votre défense de la laïcité n’offensent pas ceux que l’on croient, et elle libère ceux que les idiots utiles prétendent protéger.
Amicalement,
Isabelle Chavane
Attaquez toutes les religions !
Vous vous insurgez à juste titre contre :
– le port du voile ou de la burqua par certaines femmes musulmanes. Très bien, mais vous semblez oublier que dans certains ordres religieux, catholiques surtout, des femmes portent aussi le voile ou du moins une grande coiffe que l’on peut considérer comme tel(voir pièce jointe)
– les prières effectuées en pleine rue par certains musulmans, rues barrées en plus. Là aussi, il ne faut pas oublier certaines pratiques chrétiennes en France : là où j’habitais pendant ma jeunesse, l’église catholique organisait de grandes processions dans des rues décorées, jonchées de pétales de roses…et interdites à la circulation.
D’accord donc avec votre prise de position, à condition qu’elle ne s’exerce pas seulement contre une seule religion.
Pierre Kaizer
Quelques liens belges utiles pour vous
Madame, Monsieur,
Etant abonné à votre journal électronique, je me suis permis de penser que les liens suivants seraient d’un grand intérêt pour votre équipe rédactionnelle.
Il s’agit de la publication d’un pamphlet contre la collusion entre certaines mouvances politiques et les islamistes en Belgique :
http://www.levif.be/actualite/belgique/72-56-41208/-il-faut-oser-dire-qu-il-existe-une-extreme-droite-musulmane-.html
http://www.actualitte.com/actualite/14403-lettre-progressistes-islam-reac-belgique.htm
Le blog du sénateur :
http://destexhe.blogs.com/
Invitation à la présentation du livre (tout public admis – entrée libre) :
http://destexhe.blogs.com/.a/6a00d83451b18269e20120a6435ad6970c-pi
Il est question des accomodements raisonnables, du relativisme culturel, etc. et de la « trahison » idéologique de certains libéraux et socialistes, traditionnellement (normalement) progressistes et anticléricaux en Belgique depuis le XIXè siècle.
Alain Destexhe est du genre à « ruer dans les brancards » (même si personnellement je ne partage pas toutes ses idées, loin s’en faut). Pour la Belgique francophone, il me semble que ce livre, si imparfait soit-il, a le mérite de lancer un pavé dans la mare. Ses auteurs se disent eux-mêmes prêts à être lynchés pour cet outrage, pardon, cet ouvrage :-).
Pour info, je ne suis pas militant du Mouvement Réformateur (vous seriez en droit de le croire) mais simple citoyen sans couleur politique. Je me suis simplement dit que vos combats et ceux dont il est ici question ont des similitudes certaines…
N’hésitez surtout pas à me tenir au courant par e-mail de votre réaction face à cette publication, je vous en serais reconnaissant.
Bien à vous.
H. R.
Caroline Fourest
Elle peut désormais écrire pour Riposte Laïque après sa chronique dans le Monde du 23/10/09. J’espère qu’elle ne vous a pas échappé. Non seulement elle porte aux nues le livre dénonciation « Ma vie à contre-courant » mais elle se fait le chantre de la lutte pour la laïcité !!! Elle a fumé quoi ou alors il y a deux Caroline Fourest. Enfin tant mieux si elle se range enfin du côté des lucides. Qu’en pensez-vous ? Je vous soutiens plus que jamais.
Anita Bazzo
Burqa et Libre Pensée
bonjour
J’appartiens à la Libre Pensée,et nous avons eu d’épiques discussions concernant le port de la burqua que je condamne personnellement fortement,je n’ai pas compris et ne comprends toujours pas la position de la LP sur ce sujet,confirmée par le dernier congres .Il semble bien que cette position vienne en effet de vieux reflexes du POI auquel la grande majorité des libres penseurs appartient .Ceci n’explique pas le pourquoi de cette position:dire que ce port relevé de la sphère privée,me parait un non sens puisque les femmes musulmanes ainsi revêtues circulent dans un espace public.
J’ai passe une semaine à Marseille au printemps ou elles sont assez nombreuses. On ne peut s’empêcher devant ces rencontres d’une forte sensation de malaise, et que dire de leur confort par les températures qui règnent dans le midi..
Robert Benet
Il ne reste que la Révolution !
La burqa, les rues de Paris envahies par des fanatiques religieux qui
empêchent la libre circulation des citoyens et des moyens de transport,
enseignantes agressées en classe par des talibans en culotte courte,
les musulmans qui imposent leur loi religieuse totalitaire dans notre pays laïc et pour corser le tout, le silence des responsables gouvernementaux et autres qui s’allongent devant la charia qui menace le pays. Lorsqu’il n’y a plus rien à espérer, il ne reste que la révolution et je crains qu’elle ne soit plus très loin.
Je m’inscris à cette dernière et ultime solution.
Barbara
Attaquer toutes les religions
Si je partage toutes les analyses de »Riposte laîque » je souhaite que l’on
débusque, en même temps, les phénomènes religieux de tout poil. Toutes les religions s’imiscent dans notre vie républicaine. Si elles ne le font pas pas par la force, cela est aussi incidieux. Les nones er curés en
robes se permettent de défiler dans la rue. A Lyon le 8 décembre un
défilé d’intégristes manifestent avec croix et autres objets dans le
cadre des festivités pour le remerciements d’une vierge(?). Leur
comportement ressemble à s’en méprendre aux comportements des musulmans intégristes dans les rues de Paris. Ce dernier phénomène peut être combattu par le biais de la justice. Pourquoi ceux qui ne peuvent sortir de chez eux ou ne peuvent circuler dans les rues citées, ne déposent-elles pas plainte? Fraternellement.
Gérard Villedieu




Dieu, cet athée, de Marcel Bauwens

Intelligence et humour contre l’intégrisme!
Pour notre plaisir renouvelé, l’auteur se transforme en nouveau prophète d’une nouvelle religion : « le théathéisme »
Les autres prophètes étaient analphabètes ou presque, vivaient dans le désert et véhiculaient une religion de haine-il suffit d’ailleurs de se référer aux textes « sacrés » pour s’en persuader.
Le nouveau prophète, lui, est un intellectuel qui vit au bord de la mer et prône la tolérance, l’amour et le refus de la bêtise!
Mahomet s’affirmait le dernier prophète. Eh bien tant pis pour lui, en voici un nouveau et « ce n’est pas à lui que je dois rappeler le devoir de soumission à Dieu…Même si Dieu est une femme »!?
Le lecteur sourit, apprécie beaucoup l’humour de l’auteur, ce qui ne l’empêche pas bien au contraire de réfléchir, très sérieusement comme on l’y invite, aux enjeux du combat contre l’intolérance religieuse.
Les différents « kits » des « prêts à penser » sont présentés et aucune des religions du livre n’est oubliée dans la distribution du prix de l’indigence de la pensée.
Les messages de haine véhiculés par les livres « saints » et parfois occultés par certains sont mis en exergue comme cet extrait de la Bible: « Celui qui blasphémera le nom de l’Eternel sera puni de mort… »!
Les islamistes n’ont rien inventé, leurs zélateurs ont repris les textes de base et le Coran qu’ils considèrent comme actuels, à la virgule près.
L’auteur réclame à juste titre la liberté d’expression pour tous, y compris les athées que les autorités oublient assez souvent.
Si les « responsables » religieux ont le droit de prôner à leurs ouailles telle prescription, ils ne doivent pas empiéter sur le territoire civil.
Si la laïcité n’est pas un principe en Belgique où vit et travaille Marcel Bauwens, des responsables politiques savent parfois, ici et ailleurs prendre leur responsabilité : quand le président du parlement iranien a demandé à son hôte, le président de la chambre des députés belge que l’on ne serve de vin à personne, Hermann De Croo a eu le sens de l’honneur et de la répartie en déclarant: « Pas de vin? Pas de festin! » avant d’annuler le repas!
« Les libres penseurs et les athées demandent simplement qu’on leur foute la paix une bonne fois pour toutes. Ils exigent de l’autorité publique, au nom de la laïcité, qu’on oblige les religieux à ne pas déborder sur l’espace public… »
Théathée et son prophète ont à la fois le sens de l’humour et celui du respect des principes et je veux bien les suivre quand ils prescrivent d’éclater de rire cinq fois par jour!
Jean-François Chalot
« Dieu, cet athée
Essai théologico-philosophico-humoristique »
écrit par Marcel Bauwens
Coëtquen Editions
octobre 2008
61 pages
10 €




Adieu à Carole Roussopoulos

Adieu à Carole Roussopoulos. « Ses amies féministes de Paris ». Juste quelques mots sur un ruban qui enserre un bouquet de fleurs blanches, comme elle l’avait souhaité. Ce sera notre dernier hommage à l’adresse de celle qui a inscrit notre histoire dans celle de la vidéo des années mouvement.
Carole avait la beauté élégante des êtres portés par la passion. Je la connaissais à peine et pourtant je l’ai souvent vue « couvrant » nos actions, caméra au poing, regard aigu, approchant l’événement et surtout celles qui en étaient les actrices.
Bien des années après nos premières luttes, à la fin de la décennie 90, elle m’a appelée. Voix étonnante, un peu rauque, comme celle d’une comédienne qui prononcerait chaque syllabe avec précaution pour être entendue, sans avoir besoin de crier. Elle voulait faire une interview de moi, car elle avait décidé réaliser un documentaire autour de quelques figures du féminisme de la deuxième vague du mouvement. Ce sera « Debout ! Une histoire du Mouvement de libération des femmes (1970-1980) sorti en 1999. Quel plaisir que cette rencontre ! Quelle attention dans son regard, quelle curiosité dans ses questions, comme si elle découvrait une histoire qu’elle connaissait sur le bout des doigts !
Un texte circule sur la toile qui lui rend hommage. Il faut le lire pour prendre la mesure de l’œuvre qu’elle laisse derrière elle.
J’en extrait quelques lignes qui concernent plus particulièrement le féminisme.

« Le militantisme vidéo de Carole Roussopoulos s’inscrit dans le courant de contestation culturelle issu de mai 68. Tout au long de la décennie 70, dotée d’un sens aigu de l’Histoire, elle accompagne les grandes luttes qui lui sont contemporaines, livre une critique des médias, dévoile les oppressions et les répressions, surtout féministes.
« En 1982, Carole Roussopoulos fonde, avec l’actrice Delphine Seyrig et Ioana Wieder, le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, premier centre de production et d’archivage de documents audiovisuels consacrés aux femmes créé grâce au soutien financier du Ministère des droits de la femme d’Yvette Roudy. Elle y réalise de nombreux documentaires sur l’éducation non sexiste, les femmes immigrées, des métiers féminins méconnus ou non reconnus, comme celui d’agricultrice, et tourne des portraits de féministes. À partir de 1984, au sein de Vidéo Out, transformé en SARL, elle poursuit son exploration de sujets ignorés (pauvreté extrême, sans-abris, toxicomanie, prisons, mort des malades) et commence sa série sur l’inceste, « le tabou des tabous ».
« Entre 1986 et 1994 à Paris, Carole Roussopoulos dirige et anime le cinéma d’art et d’essai « L’Entrepôt », espace culturel regroupant trois salles, une librairie et un restaurant. En 1995, elle revient vivre en Suisse, à Sion, et continue d’y travailler comme réalisatrice, défricheuse de terrains négligés : violences faites aux femmes, viol conjugal, combat des lesbiennes, excision, études sur le genre, mais aussi personnes âgées, dons d’organes, soins palliatifs, handicap.
« En 1999, elle réalise Debout ! Une histoire du Mouvement de libération des femmes (1970-1980), un long-métrage documentaire qui alterne images d’archives et entretiens avec les femmes qui ont créé et porté le mouvement en France et en Suisse. Le film rend hommage à leur intelligence, leur audace et leur humour et a enthousiasmé les jeunes féministes. C’est avec le même souci de transmettre une histoire méconnue et souvent falsifiée, qu’elle s’était récemment engagée dans le projet « Témoigner pour le féminisme », mis en place par l’association Archives du Féminisme (France) en partenariat avec le LIEGE (Laboratoire Interuniversitaire en Études Genre de l’Université de Lausanne) et l’Espace Femmes International (Genève), et qui entend répondre à l’urgence de sauvegarder la mémoire des luttes féministes passées et actuelles.
« Carole Roussopoulos a réalisé et monté plus de cent-vingt documentaires, toujours dans une perspective féministe et humaniste, mue par la volonté constante de « faire comprendre que c’est un grand bonheur et une grande rigolade de se battre ! Nous avons toutes à gagner de lever la tête, tout le monde, tous les opprimés de la terre ».

Annie Sugier




Barbares, barbarie nos députés emploient des mots forts contre l'intégrisme islamique

Lors de l’affaire des caricatures François Cavanna, dans un article intitulé : « Chasse Dieu à coups de pied, il revient enturbanné » disait que les chrétiens et les juifs quand ils étaient victimes de moqueries mêmes envers leurs Dieux n’étaient pas prêts à déclencher la guerre sainte, et il ajoutait : L’Islam lui, oui. Tout au moins, je me plais à le croire, une frange d’excités de l’Islam. Or l’Islam est partout en occident. Et donc partout où est l’Islam, cette minorité d’excités est aussi . Il faut dire que la peur règne » Ainsi parlait cet humoriste dans le Charlie hebdo du 8 février 2004 lors de l’affaire des caricatures.
Alors on ne peut qu’être très positivement impressionné par la détermination des députés de la commission Gérin. Ils pourraient avoir peur, mais non ils n’ont pas peur. Remercions-les pour cela. Remercions-les pour leur analyse clairvoyante des phénomènes burqa, voile intégral, de tout ce qu’il y autour et au dessous et de leur détermination à apporter des réponses.

Ils ont bien identifié les hommes derrière les femmes portant la burqa, le niqab le voile intégral, ils les nomment : Salafistes, Tablighs et wahabbites, certains font même référence aux Taliban, et emploient les mots forts tels que barbares et barbarie. Face aux intervenants mous qui ne voient rien, qui n’ont pas compris les vrais dangers pour notre société, ou qui ont des objectifs cachés que nous ignorons, ils ne s’en laissent pas compter. Ils ont sur certains chercheurs l’avantage d’être des femmes et hommes de terrain au contact des vrais problèmes que ces agressions vestimentaires infligent à la population française et au malaise qui s’installe.
Devant la clairvoyance de ces femmes et hommes on peut se poser quelques questions : Comment et pourquoi n’a-t-on pas pu empêcher ces prédicateurs d’entrer en France ? Pourquoi n’a-t-on pas stoppé cette poussée fondamentaliste il y a 20 ans alors que tous les Français, musulmans ou non, la voyait sévir et progresser dans les cités ? Pourquoi a-t-on récupéré sur le sol de France des prédicateurs dont, pour certains, les prêches étaient interdits dans leurs pays d’origine ? Qui porte la responsabilité de ces longues années d’aveuglement devant la montée de l’intégrisme musulman dans notre pays ? La tâche n’en est que plus difficile aujourd’hui pour nos élus, mais ils s’y attèlent avec une rigueur et un courage exemplaires. Ils auditionnent à Paris, mais aussi en province, ils écoutent ils débattent. Dans ces débats ils ne s’en laissent pas compter par tous ceux qui voudraient que surtout on ne fasse rien face au problème posé. Sans doute ont-ils conscience que c’est maintenant ou jamais qu’il faut agir et nous devons les remercier pour cela.
Leur tâche n’est pas facile, leurs décisions devront être claires. Bien que certains leur demandent de ne pas stigmatiser la femme qui porte le voile intégral, il semble actuellement évident, pour tout le monde, que le stigmate c’est le costume lui-même que certains musulmans imposent à leurs compagnes et que c’est aussi, souvent, de l’auto stigmatisation ou une volonté délibérée de provoquer la République. Que cette tenue soit subie ou revendiquée, ils la jugent intolérable dans l’espace public.
On pourrait donc maintenant conseiller aux membres de cette commission de réfléchir à la violence que ces « niqab, burqa ou voile intégral », provoquent chez la personne qui les voit ou les côtoie. Le droit à la provocation est-il un droit religieux ? Il faut entendre les personnes que cette indignité féminine choque. La protection des non-croyants s’impose dans les espaces ouverts et partagés. Puisque les députés veulent couvrir très largement le problème ils devront aussi analyser pourquoi certains se permettent la prière sur le trottoir ?
Sans doute faudra-t-il une réaffirmation et une consolidation de l’idée de la laïcité car en 1905 l’Islam n’existait pas en France et aucune religion depuis lors, n’a été aussi loin dans les excès de violence envers les femmes et envers les autres.
Chantal Crabère




Sous le voile, qu'est-ce qu'il y a ?

Le poète et fou chantant, Charles Trenet, nous demandait : « une noix, qu’y a-t-il à l’intérieur d’une noix ? »
Moi, lorsque je croise ces femmes enfermées, masquées à nos regards depuis les orteils jusqu’au bout des ongles, dont le visage nous est dérobé et le regard lui-même nous être interdit, je me demande : lorsqu’une de ces femmes est une femme battue, comment peut-on l’aider ?
Je sais, chez ces hommes à la barbe en broussaille, au pantalon coupé, replié ou rentré dans des chaussettes au-dessus des chevilles, il n’y a rien que de doux et bon maris ; jamais aucune brute ne frappe son épouse, sa fille ou sa sœur, dans ce milieu.
Non, c’est seulement chez les « impies » que cela peut se passer qu’un époux, qu’un frère ou qu’un père frappe une femme, sa fille, sa sœur ou son épouse.

Quant une femme ou une fillette est battue, même si telle ou telle chose la retient d’aller voir l’autorité légale pour se faire protéger, le voisinage, témoin de ses souffrances ou qui les constate, peut se substituer à la victime en prévenant l’assistante sociale ou l’autorité policière.
Mais là, c’est impossible, absolument impossible puisque la femme est invisible. L’agression occasionnelle ou répétée ne peut être vue en dehors du couple lui-même.
Je sais, nous dirons la fédération de la « pensée en berne », le NPA, les islamistes, c’est impossible, vous diffamez une population, on n’a jamais vu une femme être battue par son frère, son père ou son époux dans ces milieux très observants de la loi du prêcheur de la Mecque et de Médine. Votre hypothèse est une impossibilité absolue…
Une impossibilité qu’une femme enfermée sous des vêtements religieux puisse être, en plus, rouée de coups ??
Même si une seule femme, enfermée sous l’uniforme intégrale salafiste, taliban, wahhabite et autre, était battue, sans que la société française puisse la protéger, ce serait une victime de trop.
Non à la bourqua et à ses variantes !
Démocratie, garanties pour chaque femme, comme pour chaque homme !
Alain RUBIN
PS. Pour dénoncer comme « liberticide » le projet de prohiber les tenues venues d’ailleurs qui enferment des femmes en les dérobant totalement au regard des autres, dans l’espace public, on nous oppose les mœurs douces des croyants et le libre choix de personnes et la liberté de se vêtir comme elles l’entendent.
Ces mœurs excluraient qu’une épouse, qu’une sœur, qu’une fille puisse être frappée par son entourage masculin ayant prise légale sur elle du point de vue de la charia.
C’est sûrement cette douceur des mœurs résultant de la charia qui a poussé des villageois égyptiens à se rendre hier chez un voisin copte et à le tuer, parce que son fils était soupçonné, par le voisinage musulman venu se faire « justice », d’entretenir de relations amoureuses illicites avec une jeune fille musulmane.
C’est encore cette douceur des mœurs des tenants du grand djihad, le djihad de l’effort sur soi, qui s’est illustrée cette semaine par la condamnation d’une journaliste saoudienne.
Cette saoudienne, a été condamnée a recevoir soixante coups de fouets, au motif qu’elle avait participé à une émission télévisée au cours de laquelle un saoudien avait ouvertement parlé de sexe… Liberté vestimentaire, liberté religieuse, que d’infamies en ton nom.
Alain RUBIN




Le médecin rwandais, la mondialisation et le communautarisme islamique

Ce n’est, peut-être, qu’un simple fait divers anodin que l’interpellation de ce médecin rwandais officiant à l’hôpital public de Maubeuge ( « Le Figaro.fr » du 17/10/09 – voir ci-dessous : 1 ) …Il est, pourtant, parfaitement révélateur de ce que le système capitaliste-libéral mondialisé est en train de mettre en place pour asseoir sa puissance, déstructurer les Nations, imposer un nouvel ordre mondial susceptible de maintenir le taux de profit maximum qui le justifie en tant que système économico-politique.
Exagération ?…Voire ! Passons, à propos de ce fait divers, sur l’extrême désinvolture dont a fait preuve l’hôpital de Maubeuge en recrutant ce personnage qui, s’il n’a peut être pas commis les faits dont il est accusé, faisait quand même l’objet d’un mandat international de recherche par Interpol….pour nous intéresser à ce qu’aucun média complaisant et bien-pensant (l’expression n’est qu’un pléonasme…) n’a relevé, à savoir qu’il y a, dans les services de santé de notre pays, de milliers d’emplois de médecins et infirmiers (ères) occupés par des étrangers formés dans leurs pays respectifs.
Etonnant, non ? quand on sait que des milliers d’étudiants se voient refuser toute formation en nos facs de médecine, que des milliers d’autres « croupissent » dans des filières sans perspectives tandis que rien n’est fait pour développer les centres de formation aux différents métiers qu’imposent notre développement…
Etonnant seulement si l’on oublie ce qu’est le système qui nous organise et nous impose ses finalités.cette « mondialisation » qui s’appuie sur la libre circulation des capitaux, des biens et des services et la division internationale du travail , qui promeut la libre circulation de la main d’œuvre, le tout sous la houlette des puissances financières multinationales et transnationales pour lesquelles la notion de Nation est obsolète et qui s’imposent aux Etats considérés comme des relais de leur main mise planétaire.
Que cela se fasse sous la conduite de celui qui est le plus fort économiquement, militairement, idéologiquement ne peut surprendre…Que cela conduise à une réorganisation politique globale est dans l’ordre des choses : et la construction européenne actuelle, à l’anglo-saxonne, pilotée par feu le traité constitutionnel relooké « Lisbonne », et appuyée par les forces politiques européennes de droite comme de gauche, en est un exemple frappant…
Que cela conduise inéluctablement à un affrontement entre ceux qui rêvent d’un monde unipolaire qu’ils domineraient (suivez mon regard « Atlantique ») et ceux qui s’y opposent (voir la Chine et la Russie notamment) est la simple vision réaliste d’un avenir probable ( et le déplacement par le président US du « curseur géopolitique » vers l’Asie centrale n’en est que la phase préparatoire.)…
Cette vision « globale » ne nous a pas éloigné du problème posé par le cas de ce médecin rwandais, exemple typique (même si ce cas n’en relève pas) des conséquences futures de l’accord passé en août 2008 entre les ministres européens de « l’immigration » et prévoyant d’ouvrir aux flux migratoires (sous prétexte « d’immigration choisie ») tous les métiers susceptibles d’être pourvus dans les pays de l’Union Européenne…
Quand on voit croître régulièrement le nombre de demandeurs d’emplois dans notre pays, quand on s’aperçoit du nombre croissant de nos étudiants et lycéens sans perspectives ni formations, quand on sait qu’un tiers des demandeurs d’emplois n’a aucune qualification particulière, on peut s’étonner de voir les responsables politiques de tous bords (qu’ils soient aux affaires ou dans l’opposition) justifier une immigration massive de travail et refuser de mettre un terme à l’immigration de peuplement qui caractérise les flux actuels. Nous avons démontré dans des numéros précédents de notre médium – voir ci-dessous : 2 à 6 – (et au chapitre 9 des « Dessous du voile ») que notre pays pouvait se passer de toutes les formes de l’immigration (de travail, de peuplement, et, bien entendu, illégale) et il est curieux que si notre lettre électronique a suscité des qualificatifs aussi peu ragoûtants que ceux de « raciste » ou de « frontiste lepéniste », on n’a jamais vu quiconque (et surtout pas ceux qui remplacent l’examen du réel et le raisonnement par le collage d’étiquettes infâmantes) nous proposer une mise en cause de notre démonstration.
Et pourtant les flux migratoires massifs, quand ils ne correspondent ni à une vraie demande d’emploi, ni à un besoin démographique, ni à une nécessité sociologique et idéologique, pèsent de manière insupportable sur les ressources publiques et sociales de notre pays (36 milliards d’euros par an de déficit si l’on fait la balance recettes-dépenses), accentuent la demande de logements au point d’empêcher qu’elle soit vraiment satisfaite, concentrent les nouveaux arrivants là où sont les « anciens » et transforment nos cités et banlieues en ghettos communautarisés, déstabilisent l’équilibre sociétal en imposant des pratiques, des coutumes, des lois à l’opposé de celles qu’à élaborées notre Histoire, mais constituent un volant d’emplois dans tous les secteurs qui va peser sur les salaires et les conditions de travail, qui va bloquer la demande revendicative par la constitution d’un volant inextinguible de « demandeurs d’emplois ».

L’enrichissement qu’apporte la main d’œuvre immigrés est celui de l’entrepreneur : grosse société du BTP « à la Bouygues » ou petit maçon local, grand propriétaire terrien ou paysan-maraîcher du Vaucluse, sociétés de services et patrons d’hôtellerie-restauration, sans oublier les avantages qu’en tirent les « élites » de ce pays en y puisant « leurs gens de maison ».
On comprend, dès lors, pourquoi tous ceux qui nous gouvernent et leurs « doubles » dans l’opposition, tous ceux qui constituent le monde des média et du spectacle, de l’industrie et du commerce, de « la bien pensance » organisée comme de la « jet-set » alcoolisée, sont si empressés de mettre en avant leur « grand cœur » charitable pour justifier l’apport de la main d’œuvre immigrée, le regroupement familial, et, très souvent, l’immigration illégale : il ne s’agit pour eux, en fait, que de défendre leurs petits intérêts égoïstes et leurs possibilités d’exploiter une population qu’ils maintiennent en un rang inférieur permanent. Il ne s’agit pour eux, en fait, que de participer à l’essor impétueux d’une mondialisation dans laquelle ils se reconnaissent et qui porte leurs intérêts.
Et ce, doublement. Car, au-delà de son aspect économique, l’immigration que nous subissons (et cet aspect est accentué par son pendant illégal) porte en elle les forces qui permettront de déstructurer l’espace sociétal laïque et démocratique qui nous réunit, et d’imposer une dilution de la Nation « une et indivisible » dans une mosaïque de communautés où chacune revendiquera sa loi, sa coutume, sa « culture » tout en s’efforçant de les imposer aux autres…
L’exemple (et le danger) le plus significatif de cette réalité est fourni, aujourd’hui, en France, par le prosélytisme islamique et la pression des associations musulmanes pour imposer leur loi religieuse, leurs coutumes séculaires, leurs pratiques « moyenâgeuses » ( c’est peut-être dépréciatif pour notre Moyen Age) fortement relayées par une multitude d’imams venus d’Arabie Saoudite, du Maroc et d’Algérie. Car c’est faire preuve de cécité angélique que d’oublier que l’islam a surfé (et surfe encore) sur les vagues migratoires qui ont suivi les lois sur le regroupement familial et la primauté du droit du sol, sans oublier les avancées de la politique sociale de notre pays qui l’a rendu attractif pour tous ceux qui voulaient s’y installer.
On a raison de s’insurger contre « la chosification » de la femme maintenue dans un statut discriminatoire, contre des mutilations sexuelles d’un autre âge, contre les mariages forcés, contre l’occupation de l’espace public pour des prières qui devraient rester privées, contre la dilapidation de l’argent public pour aider à la construction de mosquées en nombre excessif et souvent « pharaoniques », contre l’imposition de « carrés musulmans » dans les cimetières de la Nation Républicaine, contre la revendication de pratiques alimentaires obsolètes. Mais on doit bien remarquer que toutes ces altérations de l’espace laïque et républicain qui nous réunit sont nées avec l’arrivée massive des flux migratoires de ces dernières années, flux que rien ne pouvait justifier.
Et toutes ces altérations de l’espace laïque et républicain qui nous organise sont de nature à le nier, à construire à sa place un espace « communautarisé » qui le détruira. Ce communautarisme islamique (et il ne s’agit pas ici « d’islamisme » terroriste) participe parfaitement de la construction d’un espace sociétal européen à l’anglo-saxonne, dont rêve et les libéraux et les socio-démocrates de l’UE. Il ne faut pas chercher ailleurs les raisons profondes qui expliquent l’extrême complaisance dont font preuve les élus de droite comme de gauche, ici, en France, face à la demande prosélyte politique et sociétale islamique.
Détruire l’espace public organisé autour de la laïcité et de la pratique démocratique, tel est la visée qui sous-tend l’action de tous ceux qui se retrouvent dans la construction de l’Europe politique… Et force est de constater qu’ils se recrutent dans un vaste arc politique allant des Verts et du PS au Modem et à l’UMP, en passant par le Nouveau Centre et quelques petits partis disséminés ici ou là … le PCF (attaché à son « os » électoral qui lui fait tout accepter et qui bouge encore un peu) et le NPA (du petit facteur du Hezbollah) se contentant de jouer « les idiots utiles » du capitalisme libéral en apportant leur caution humanitaire à l’immigration « tous azimuts » et en prêchant « le multiculturalisme » dont on attend toujours qu’ils nous précisent ce que ce mot veut dire, tout en rêvant de trouver là un « nouveau peuple » à manipuler (les naïfs !!!)
Le cœur sur la main, la bouche « en cul de poule », il n’est aucun représentant de la caste politique, à quelque niveau que ce soit, qui ne s’engage à défendre la laïcité, à promouvoir « le bonheur de chacun dans la prospérité de tous », à tenir compte des demandes et aspirations « du peuple de France »… L’examen du réel dans ce qu’il a de plus concret, de plus banal, de plus quotidien s’inscrit en faux contre ce qui n’est que promesses dont on sait, d’ailleurs, qu’elles n’engagent que ceux qui les écoutent…Le discours politicien est celui du « non dit », du masque, du jeu de rôle, de la posture convenue…Il est destiné à jeter un rideau de fumée épaisse sur la réalité des choix faits pour nous par ceux qui possèdent la puissance, et, d’abord, la puissance financière…
La « mondialisation » à la sauce libérale se construit sans relâche…l’Europe à la sauce libérale, atlantique, communautarisée, se prépare dans la destruction des Nations et des identités nationales… la France « métissée », multiculturelle, ouverte à des communautés pourvues de leurs droits spécifiques s’inscrit parfaitement dans les deux projets précédents.
Une force politique nouvelle pourra-t-elle surgir pour s’opposer à ce qui se révèle être la destruction de notre Histoire, de nos principes et de nos valeurs ?
Robert Albarèdes
1 – [http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/17/01016-20091017ARTFIG00693-a-maubeuge-un-medecin-soupconne-d-implication-dans-le-genocide-rwandais-.php->http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/17/01016-20091017ARTFIG00693-a-maubeuge-un-medecin-soupconne-d-implication-dans-le-genocide-rwandais-.php]
2 – http://www.ripostelaique.com/La-France-n-a-pas-besoin-d.html
3 – http://www.ripostelaique.com/La-France-n-a-pas-besoin-d,1474.html
4 – http://www.ripostelaique.com/La-France-n-a-pas-besoin-d,1496.html
5 – http://www.ripostelaique.com/La-France-n-a-pas-besoin-d,1527.html
6- http://www.ripostelaique.com/Les-dangers-evidents-de-l.html