1

Lèche-babouches de la semaine : Michel Champrédon, maire PS d’Evreux

 

 

http://www.paris-normandie.fr/media/imagecache/article-taille-normale/protec/2011-04/2011-04-14/201104144da6432434f3b-0.jpg

Maintenant les élus islamo-collabos affichent fièrement et en grand format leur servilité halal dans les rues de leur commune ! On rêve devant le beau programme que cette affiche municipale propose pour un avenir radieux et les Ebroïciens doivent en saliver d’avance, rassurés par le mantra inscrit en bas sur fond rouge : «  Dans un esprit de dialogue républicain, et dans le respect des principes de Laïcité qui prévalent dans notre République, chacun doit pouvoir pratiquer dans des conditions décentes, la religion de son choix. ».

En effet quoi de plus merveilleux qu’une mosquée coincée entre un terrain de foot, un complexe sportif, un Intermarché, un Liddle, le tout collé à une ZUS (Zone urbaine sensible), traduire quartier à fort taux de délinquance et bien islamisé ! Pain, jeux, cages à lapins et bourrage de crâne islamique, un rêve pour le consommateur-électeur musulman si cher au cœur du sieur Michel Champrédon qui, par ailleurs aime tant sa maman qu’il porte son nom, laissant de côté celui qu’il reçut de son père à sa naissance : Seid Arezki (1)

http://sitamnesty.files.wordpress.com/2012/01/michel_champredon_maire-elus-collabo-mosquee_evreux.jpg?w=430&h=305

C’est qu’il s’est battu bec et ongles le maire d’Evreux pour faire aboutir son projet de mosquée, mosquée-cathédrale qu’il revendique avec fermeté dans cette vidéo de janvier 2012 :

http://rutube.ru/video/f90da7ba123c29ea51c479fa9a82e9a9/

Presque investi d’une mission apostolique, sans doute inspiré par les préceptes élastiques du Grand-Orient, il veut rassembler toutes les communautés musulmanes ( environ 10%des habitants d’Evreux) qui, comme d’habitude ont plutôt tendance à se bouffer le chèche entre associations et à tirer le tapis de prière à soi. Donc, choyé par l’UCME regroupant une dizaine d’associations plus ou moins enregistrées au J.O, le maire porte son onction sur son projet, malgré quelques désagréments juridiques causés par l’autre association musulmane, l’AME :

http://www.saphirnews.com/Mosquee-d-Evreux-la-mairie-choisit-l-UCME-l-AME-sans-terrain_a16363.html

Et : http://www.saphirnews.com/Evreux-le-conflit-pour-la-mosquee-s-enlise-la-mairie-condamnee-par-la-justice_a14570.html

« Qu’on ne m’en demande pas trop, je ne veux pas franchir la ligne jaune et être dans le champ du cultuel, là n’est pas ma responsabilité. J’ai déjà ce dossier qui n’est pas simple à gérer mais je le gère avec enthousiasme et avec l’envie d’aboutir » (sic)

Voici donc le fleuron de l’architecture islamique qui prendra le nom de mosquée-cathédrale selon les vœux du premier édile. Un petit air de bunker, peut-être ?

http://hautenormandie.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/mosquee_9.jpg?itok=3VqFrwwH

L’architecte, Alexandre Naime, décrypte son œuvre et, sans rire, nous montre qu’il a voulu transcrire le mouvement de prosternation du croyant vers la Mecque !http://haute-normandie.france3.fr/2013/04/15/presentation-de-la-future-mosquee-d-evreux-234727.html

Dans cet article de février 2012, le maire nous explique qu’il a bien mouillé la chemise depuis 2008 pour faire aboutir le projet :

http://www.paris-normandie.fr/article/evreux/evreux-oui-a-la-mosquee et qu’ « il s’agit d’une avancée fondamentale ». « Je n’ai aucun état d’âme, a souligné le maire en ouvrant deux heures de débats. Les musulmans ne demandent qu’à vivre en République. C’est une religion comme les autres. Il en va de notre responsabilité de donner le droit d’exercer dans la dignité son culte, cela veut dire aussi assurer l’intégration, ne pas exclure. »

Cependant :

Neuf élus du groupe Communistes et citoyens n’ont pas pris part au vote et expliqué leur choix par la voix de Laurence Chapelle :
Choix du terrain
« Est-ce vraiment fédérateur, l’endroit ne va-t-il pas stigmatiser davantage La Madeleine alors que l’on veut en faire un quartier comme les autres ? »
Cohésion sociale
« Le projet de fédérer les associations est en train de se fissurer. Nous n’avons pas à prendre des décisions qui se traduiraient par des fractures dans la population. »
Contenu du projet
« La partie culturelle et sociale du projet (bibliothèque, enseignement…) paraît incompatible avec nos valeurs laïques et républicaines qui ont vocation à rassembler les citoyens de toutes origines. »
Alors que le Front National a déposé un recours en annulation en huit points au tribunal de Rouen, dont voici les détails ci-dessous :

http://fn27.over-blog.com/article-recours-en-annulation-au-tribunal-administratif-de-rouen-117436222.html

le maire, le 6 août dernier, au lieu de prendre des vacances méritées, signe officiellement le bail emphytéotique avec l’ACME, pour un euro symbolique : http://michelchampredon.fr/?p=2181
Un discours poignant, laïque et républicain contenant bien sûr le mot « stigmatiser » sera prononcé avec chaleur et enthousiasme :
« La Laïcité, c’est la tolérance, c’est le droit donné aux citoyens de ce pays de pouvoir pratiquer la religion de leur choix sans discrimination. J’entends depuis quelques mois certains se parer de la laïcité au prétexte d’interdire et de stigmatiser : mais la République, celle que je représente en tant que Maire d’Evreux, c’est avant tout une idée de liberté et d’égalité. » (sic)

Le FN d’Evreux aura-t-il gain de cause sur ces points juridiques techniques ? Il semble confiant car, en plus, le projet de construction d’un centre culturel islamique sur le même terrain ne peut, selon le code des collectivités territoriales, bénéficier d’un bail à un euro symbolique. Pendant que l’ACEM et la mairie reverront leur copie, le FN attend les municipales…

Il est intéressant de consulter les règlements concernant l’édification d’édifices religieux qui eux-mêmes reconnaissent la difficulté de gérer le culte musulman :

http://www.seban-associes.avocat.fr/fichiers/pub_bedificesreligieux.pdf

Monsieur Arezki-Champredon vous ne connaissez rien à l’islam ou bien vous agissez en traître aux valeurs républicaines que vous ne cessez de citer pour mieux les dévoyer et les prostituer au joug islamique ! Savez-vous ce qui se dit déjà dans les deux mosquées et les deux salles de prière de votre ville, avez-vous connaissance de la teneur de certains prêches ? En voici un exemple : http://islamineurope.unblog.fr/search/evreux

Avec votre nouvelle caserne djihadiste vous allez islamiser encore davantage votre ville, vous allez faire augmenter encore le nombre de femmes voilées, de barbus, de gargotes halal, d’incivilités, de délits ( Evreux , en 2009, est classée 12ème sur 70 pour la criminalité parmi les villes entre 50 et 100000h,beau palmarès!) http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20090831/1233615_29b3_tauxdecriminaliteparville.pdf

Je vous offre à méditer ces paroles de Renaud Camus :

« Quand donc le monde consentira-t-il à admettre ce qui crève les yeux, que le mélange des civilisations (contrairement au jeu harmonieux de leurs influences réciproques) n’apporte que le malheur et la violence, surtout quand l’une des composantes est l’islam ? L’islam ne peut être composante de rien, sinon de lui-même. »

Danielle Moulins

 

(1)http://www.lexpress.fr/region/la-face-cachee-du-maire_775246.html

 

et http://www.paris-normandie.fr/actu/franc-maconnerie-le-maire-devreux-perd-son-proces-contre-lexpress

 

 

Pour compléter :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Champredon

 

 

http://www.islamisation.fr/archive/2013/04/16/le-projet-de-mosquee-d-evreux-normandie-devoile.html#comment

 

http://ucmeblog.blogspot.fr/2012/12/rencontre-avec-les-elus-de-guichainville.html

http://www.trouvetamosquee.fr/9projet-de-mosquee-evreux-une-ville-decomplexee35/

 

 

Evreux compte une quinzaine de lieux halal dont deux mosquées (une se nomme El Fath) , deux salles de prière, un kebab « Le Bled », un plombier et un coiffeur :

 

http://www.pageshalal.fr/halal/evreux/fr/1

http://www.conseil-general.com/mairie/mairie-evreux-27000.htm

Immigrés d’Evreux par catégorie socio-professionnelle :

 

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau_local.asp?ref_id=IMG3B&millesime=2010&niveau=1&nivgeo=COM&codgeo=27229

Un peu de culture locale :

 

http://www.youtube.com/watch?v=_iJhaMa-h1s
http://www.dailymotion.com/video/xa6tbq_madeleine-evreux-27_music

Interview d’Emmanuel Camoin (FN d’Evreux) par Christine Tasin

 

http://francaisdefrance.wordpress.com/2013/05/03/construction-de-mosquee-a-evreux-interview-demmanuel-camoin-co-auteur-dun-recours-en-annulation-aupres-du-tribunal-administratif/

http://www.resistancerepublicaine.eu/2013/construction-de-mosquee-a-evreux-interview-demmanuel-camoin-co-auteur-dun-recours-en-annulation-de-la-decision-du-conseil-municipal-devreux-datant-du-4-mars-2013/

http://www.resistancerepublicaine.eu/2013/mais-si-monsieur-camoin-une-mosquee-porte-atteinte-a-linteret-de-la-ville-et-de-ses-habitants-par-beate/#comments

 

 

 




Syrie : M. Hollande, vous n’êtes que le caniche d’Obama

Operation pedalo 1Lettre ouverte à François Hollande à propos de la Syrie

Monsieur le Président de la République

Ce n’est pas le respect de votre personne qui m’oblige, exceptionnellement, à vous donner le titre auquel vous avez droit, puisque je considère que vous avez été élu abusivement, compte tenu de vos mensonges et manipulations pour parvenir au pouvoir suprême.

C’est tout simplement parce que l’heure est extrêmement grave !

C’est parce qu’une nouvelle fois, sans consulter le Peuple, vous manigancez d’entraîner la France, avec nos soldats en première ligne, à défendre en Syrie, ceux que vous avez exhortés à combattre il y a peu au Mali, et ce sous un prétexte fallacieux dont personne n’est dupe – l’usage d’armes chimiques – qui reste à prouver, tant les deux camps sont également soupçonnés d’ avoir fait usage de gaz toxiques !

Ce n’est pas parce que l’opération engagement au Mali vous a valu à l’époque une remontée de quelques petits points dans les sondages – remontée bien vite escamotée par votre incompétence reconnue mondialement – que vous devez à nouveau jouer les matamores en envoyant nos jeunes soldats, qui ne sont pas de la chair à égorgeurs, affronter la pire engeance qui soit au monde, puisqu’aussi bien des deux côtés des combattants, n’existe aucune limite à la violence, la cruauté et la bestialité.

Alors si vous persistez à faire le jeu de l’indigne Obama, qui tout comme vous a su en son temps tromper son électorat, en le suivant dans son intervention en Syrie, juste pour faire croire que vous êtes un grand président – alors que vous êtes de loin le plus minable de tous ceux qui vous ont précédé – vous allez vous-même déclencher la révolution qui couve dans les rangs des citoyens, que vous écrasez de votre méprisable arrogance depuis votre élection. Et avez-vous pensé aux retombées en matière de risques d’attentats sur notre sol ? Vous inquiétez-vous du sort de vos concitoyens au lieu de vous soucier de ce qui se passe à l’autre bout du monde ? N’avez-vous pas suffisamment à faire en France avec le nombre croissant de chômeurs, la dette abyssale du pays, l’insécurité qui règne sur notre sol (malgré la traîtrise des médias nous sommes correctement informés figurez-vous) pour aller vous mêler de ce qui ne vous regarde pas ?

Votre médiocrité est-elle à ce point que vous ne réalisez pas combien tout ceci est grotesque et inconséquent ?  Ou alors, votre vanité n’a d’égale que votre incompétence, c’est dire l’énormité de la chose !

Que vous soyez assez fourbe pour avoir prétendu que « vous serez le président de tous les Français », alors qu’il est clair que vous faites tout pour nous remplacer par les pires des immigrés sans aucun respect, amour, ni considération pour notre Pays, c’est déjà énorme, mais que vous soyez impatient au point d’envisager de faire massacrer notre armée dans une guerre qui ne nous regarde pas, c’est en tous points ignoble et digne de votre bassesse.

Pour conserver le pouvoir – que vous ne savez même pas utiliser intelligemment – vous êtes prêt à tout, ne reculez devant aucune compromission ; c’est ainsi qu’en plus d’être aux ordres de Bruxelles, de vous vautrer lamentablement aux pieds des islamistes transformant notre Territoire en un immense cloaque où tout citoyen rejetant la charia peut y laisser sa vie, il faut maintenant que vous accouriez au sifflet d’un autre minable président qui ne rêve, lui – et il n’y a que vous pour ne l’avoir pas encore compris – que d’éradiquer l’Europe, pensant conforter ainsi la suprématie des Etats-Unis fortement mise à mal depuis quelques temps.

Mais vous n’avez nullement été élu –et par si peu d’électeurs, doit-on toujours vous le rappeler– pour aller faire le ménage au Moyen-Orient, et encore moins pour être le larbin d’Obama, mais pour gérer les problèmes de la France et des Français, qui, par votre faute n’ont fait que croitre depuis votre triste avènement.

Malgré la désinformation que vous vous appliquez à faire régner en France, personne n’est dupe de ce que sont réellement les Frères Musulmans, de leur fourberie, de leur dangerosité et de leurs accointances avec les mouvances extrémistes. Non seulement vous ne faites rien pour contrecarrer leur emprise sur notre territoire, mais vous tentez de nous faire croire qu’ils sont innocents alors que personne n’a plus de sang qu’eux sur les mains.

C’est d’ailleurs sans doute à cause de cette similitude que vous avez choisi un Fabius – responsable ET coupable dans le scandale du sang contaminé – comme ministre des Affaires Etrangères, puisque lui non plus n’a peur de rien en matière de déshonneur !

Que peuvent nous faire à nous Français, les luttes intestines entre les chouchous du Hezbollah et ceux d’Al Qaïda, incapables même de s’entendre entre eux, quand bien même ils ont la prétention d’étendre au monde entier leur charia, cruel et archaïque concept politique grimé en religion.

Les images d’horreur véhiculées par le Net et les Réseaux sociaux, nous parviennent malgré vos manœuvres de dissimulation de la vérité, et nous confirment que nos soldats n’ont rien à faire dans cette galère : ce n’est pas notre guerre, nous n’avons pas à trancher entre deux titans qui ne manqueront pas ensuite de se retourner contre nous,  y compris celui que nous aurons assisté !

Et par pitié, ne nous faites pas le coup de la compassion envers le peuple syrien – vous qui n’en avez aucune pour le vôtre – et du gazage qui vous révulse, vous qui avez toléré sans broncher le gazage de paisibles manifestants français par votre ministre de l’Intérieur !

Les Français ont encore en mémoire les manipulations américaines de Bush pour entraîner l’Europe, France en tête, dans la guerre qu’il comptait mener en Irak, sous le prétexte officiel d’armes atomiques – jamais trouvées – alors que c’était un tout autre butin qu’il convoitait ! Le scénario-imbroglio est aujourd’hui exactement le même, mais vous ne pouvez plus faire avaler cette nouvelle fable aux citoyens français, lesquels ne vous ont pas signé un chèque en blanc pour mener leur pays à la ruine et au déshonneur.

Alors, comme un très grand nombre de patriotes, je vous conjure instamment de renoncer à mettre à exécution vos irresponsables menaces d’engager la France dans cette guerre anticonstitutionnelle, quelle que soit la manière dont vous l’envisagez.

Vous comprendrez aisément, que tant que j’ignorerai si oui ou non il vous reste un minimum de bon sens pour enfin écouter le Peuple, je m’abstiendrai de toute formule de politesse.

Josiane Filio

Citoyenne, Patriote, et Résistante à vos menées criminelles contre la France




Valls va-t-il dissoudre Soral et Dieudonné ?

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x13lxa5_manuel-valls-invective-alain-soral-et-dieudonne_news[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x13lxa5_manuel-valls-invective-alain-soral-et-dieudonne_news

C’est qu’il est déchaîné, notre petit roquet (pour reprendre une célèbre expression de Chirac dans un débat l’opposant à Fabius, en 1985) de ministre de l’Intérieur. A l’écouter, les jours de Soral et Dieudonné sont comptés. Après avoir dissous Troisième Voie, les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires, l’Œuvre Française et les Jeunesses Nationalistes, après avoir glorieusement fait fermer le bar « Le Local » de Serge Ayoub (où pourtant Julien Landfried, candidat soutenu par le PS aux dernières législatives donna une conférence), le voilà qui annonce les noms des prochains dissous : Soral et Dieudonné ! Aux suivants !

Les bovins socialistes de l’Université d’été de La Rochelle, qui ne comprennent rien à ce que dit Valls, applaudissent à tout rompre le petit matamore de la place Beauvau, incapable ministre de l’Intérieur qui essaie de jouer au dur, et qui ose, ce vendredi, dans un incroyable numéro de faux cul, se réjouir des ahurissantes propositions de Christiane Taubira, qui consisteront à faire sortir de prison 98 % des détenus !

2 - DanseuseDuVentreVallsValls paraît décidé à éradiquer tout ce qui dépasse, et qui n’est pas de gôche. Entendons-nous bien, Soral n’est pas notre ami, même si, sur la Syrie, l’immigration et le communautarisme, nous pouvons tenir des discours proches. Mais un homme qui affirme préférer Tariq Ramadan à Riposte Laïque ne sera pas, au moment où il faudra choisir son camp entre la Reconquista ou la charia, aux côtés des patriotes. De même Dieudonné n’est pas notre ami, son projet de société n’est pas le nôtre, son discours sur les juifs nous paraît pervers. Nous avons trouvé dans la liste Euro-Palestine, qu’ils ont animée avec l’argent de l’Iran, tout ce que nous ne voulons pas voir en France.

Pour autant, nous n’avons absolument pas envie que Valls se permette d’interdire Soral et Dieudonné de parole, et commence à faire le ménage sur internet, à présent, comme il le laisse entendre à La Rochelle. Ce n’est pas notre conception de la société dans laquelle nous avons envie de vivre, parce que, pour nous, la liberté d’expression est un droit fondamental. Ces deux personnages, Soral et Dieudonné, islamophiles patentés, défenseurs du voile, représentent une sensibilité politique qu’il faut combattre idéologiquement, mais surtout pas interdire. C’est pourquoi Christine Tasin avait accepté de débattre avec l’humoriste. Par ailleurs, on peut s’interroger : dans sa diatribe, le ministre de l’Intérieur, qui paraît en surchauffe, reproche au président d’Egalité et Réconciliation d’avoir attaqué le journaliste de LCP Frédéric Haziza. Et alors ? C’est interdit maintenant, de critiquer les journaleux, même quand ils ont le profil tête à claques bobo prétentieux de ce peu sympathique personnage ?

La gauche d’aujourd’hui a vraiment un problème avec le débat démocratique. C’est pourquoi, faute d’arguments, elle excommunie.

Il est vraiment temps de se débarrasser de ce petit roquet agressif de Valls, et de toute la clique qui gouverne ce pays avec lui, et qui est en train de transformer notre France en goulag de la pensée unique.

Martine Chapouton

 




Que Hollande s’occupe des banlieues françaises

Islamectomie Plus PedaloHollande veut encore une guerre.

Si seulement on pouvait lui trouver une autre activité, l’occuper (enfin) utilement… C’est les vendanges, un retour aux réalités de la vie, l’échine courbée devant la vigne de France, lui ferait du bien ! Ou faire un stage pour fabriquer du fromage de chèvre dans le Larzac. Ça vous forge souvent un homme, bien  plus que les rodomontades politiques.

Il aime un peu trop faire la guerre. Comme plusieurs de nos présidents passés. Ces messieurs auraient-ils un complexe d’infériorité datant de l’école primaire, quand les chers petits comparaient les longueurs respectives de leurs organes en faisant pipi ? La guerre n’est pas un jeu, et il me souvient du temps où les rois se battaient au milieu de leurs hommes. Ils avaient au moins le courage et l’honneur de se battre eux-mêmes, et souvent en première ligne!

L’intervention au  Mali n’a pas changé la face du monde, et visiblement, il reste beaucoup à faire dans la région. Cela n’empêche pas l’Islam de faire des ravages partout, à commencer dans ses propres rangs.

Donc rebelote, et cette fois, Hollande veut entrer dans la cour des grands : La Syrie étant soutenue par la Russie, montrer qu’il hausse le ton, en tapant son petit poing sur la table du monde…. Ça devrait finir par lui donner la carrure internationale qui lui manque tellement.

Mais parmi toutes les guerres qu’il ne faut pas faire, celle-ci est sans doute la pire actuellement. Bachar n’est pas un saint. Mais est-ce pour autant que nous devons soutenir des démons ?

Le gazage des populations est largement sujet à caution concernant les responsables. Et mérite au minimum une vraie prudence, comme dans cet article :

http://jssnews.com/2013/08/26/syrie-entre-gazages-et-enfumage/

pour s’informer plus largement et à des sources parfois antagonistes :

http://benillouche.blogspot.fr/2013/08/le-mystere-de-larmement-chimique-syrien.html

http://www.alterinfo.net/ARMES-CHIMIQUES-EN-SYRIE-LES-DJIHADISTES-ET-LEURS-MAITRES-AMERICANO-TURCS-COUPABLES-_a89698.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/20130506.OBS8244/syrie-les-rebelles-ont-fait-usage-d-armes-chimiques.html

http://www.lepoint.fr/monde/en-direct-syrie-l-occident-deploie-ses-armes-en-mediterranee-29-08-2013-1719018_24.php

http://www.reuters.com/article/2013/08/28/us-syria-crisis-un-investigation-idUSBRE97R18F20130828 (anglais et instructif!)

http://www.cbc.ca/news/world/story/2013/08/29/syria-us-response-studied.html (idem)

Il est particulièrement ignoble et ridicule, que nos journalistes, qui n’ont plus de ce titre que les avantages fiscaux, posent des affirmations alors même que les experts restent d’une prudence de sioux !

Qui arrose le milieu journaleux français ? Certainement pas Bachar El Assad, pour lequel je n’ai pas de sympathie. Par contre, j’en ai beaucoup pour la vérité.

Il faudra que les vrais coupables soient punis, car laisser un tel crime impuni serait au déshonneur de tous ceux qui croient encore dans des valeurs humaines. Mais il faut punir les coupables, c’est-à-dire ceux à qui profite réellement le crime. Et pas servir les intérêts de l’Islamisme rampant.

Pour mémoire : beaucoup d’entre nous se souviennent d’une ville roumaine nommée TIMISOARA. Elle fut au centre d’une énorme magouille journalistique à la fin du règne CEAUCESCU. Certes il fallait que ce triste sire et sa clique communiste arrêtent de saigner leur pays. Mais il était indigne des journalistes de véhiculer les histoires de charniers sans rien vérifier. Ils montèrent en mayonnaise les pires ingrédients susceptibles de tirer la larme au bon français moyen qui ne voit pas plus loin que le bout de son « 20H ». Exactement comme pour les gazages dont Bachar serait coupable envers son peuple. Et on nous bassinait avec  SARKOZY  qui légiférait dans l’urgence quand il y avait un fait divers…..

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_charniers_de_Timi%C8%99oara

La gent journalistique doit être menacée de graves troubles mnémoniques, qui frisent l’Alzheimer pour certains :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Scandales_journalistiques

Ne laissons pas nos troupes aller au casse pipe sur de faux prétextes. Nous ne demandons pas à l’ahuri élyséen d’aller faire le ménage en SYRIE : qu’il s’occupe plutôt des banlieues françaises.

Hollande est incapable (gouvernement compris) de faire respecter la loi républicaine sur le sol de France, et il veut aller apporter la Démocratie (on ne rit pas) au Moyen-Orient.

Hier, on a entendu un syrien des forces anti Bachar hurler sur RMC, dés qu’un autre syrien a voulu remettre un peu d’ordre dans la vision très manichéenne qu’on veut nous imposer de la Syrie. La messe était dite. Et les Frères Musulmans, même s’ils cachent leurs vilaines barbes derrière quelques pseudos démocrates, continuent tout simplement leur travail de sape, quitte à tuer bien des innocents, dont les chrétiens d’Orient, otages de cette sinistre gabegie.

Virer Bachar El Assad signifie seulement virer une dictature personnelle, donc vouée à la finitude,  pour essayer de la remplacer par  une dictature religieuse qui pourrit la vie de millions de gens depuis des siècles. Si notre hollandesque président n’est même pas capable de comprendre cela, il y a plus que péril en la demeure de France !

Que Hollande commence donc par nettoyer les bases arrières du jihadisme en France et en Europe, puisqu’on est tellement dedans.

Qu’il commence par faire enlever les tenues de Belphégor (autorisons-nous un néologisme : les mochesphégor !) à celles qui noyautent la République.

Qu’il fasse le ménage dans les mosquées sous influence étrangère et sous influence radicale tout court.

Qu’il remette la République et ses valeurs au cœur de la Nation.

Le reste est enfumage, manipulation, endaubage, et probablement graissage de pattes à grande échelle.

En effet, l’Arabie Saoudite vient de signer un contrat d’un milliard d’euros avec la France, effet au 1er septembre.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/08/29/la-france-decroche-un-contrat-de-1-milliard-d-euros-avec-l-arabie-saoudite_3468629_

Et nous savons que derrière ces mirifiques contrats, il y a toujours une kyrielle d’intermédiaires plus glauques les uns que les autres.  Beaucoup d’argent accompagne le milliard de base, sous formes de commissions occultes qui ont la curieuse manie de disparaître! Enfin pas pour tout le monde ! C’est d’un vaporeux une commission sur les contrats internationaux !

Qui a acheté qui ? Qui sert qui ? Qui lèche les babouches dorées ?

Attention, pour lécher les babouches des islamistes (cachés derrière les poussahs puants de la péninsule arabique) il faut adopter une position propice. Mais on sait ce que la Gauche pense de la sodomie! Merci de ne pas imposer cela à toute une Nation, ni à son armée !

Laisserez-vous des Français aller se faire trouer la peau, pour instaurer une dictature salafiste en Syrie ? Tout en laissant des arriérés vouloir ici détruire la République ! Il est temps d’écrire aux députés pour dire NON à la politique de Hollande. Débouchez-leur les oreilles et préparons-nous à faire déborder les urnes, au moment où le gouvernement naturalise à tour de bras pour se constituer un électorat …qui le rejetera.

Le socialisme rend bête et l’Islamisme rend fou ! !

Si le gouvernement croit acheter la paix dans les banlieues, et surtout le vote communautariste en allant soutenir les islamistes en Syrie, il se met beaucoup de minarets dans l’œil !

L’impéritie du gouvernement prend des proportions cataclysmiques.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo




Christine Delphy et les féministes soutiennent les discriminations imposées par l’islam

Islamectomie1On voyait quotidiennement les médias relayer la propagande honteuse de la « lutte contre l’islamophobie », et on regarde quotidiennement les responsables politiques faire allégeance à l’islam. Mais on n’aurait jamais pensé que cet islam conquérant allait trouver des supplétives zélées chez les féministes françaises. 

Le Nouvel Observateur du 16 aout 2013, publiait la première partie de l’entretien de Sylvia Duverger avec la sociologue féministe Christine Delphy, auteure de plusieurs textes analysant le sexisme et le racisme qui ont présidé aux lois contre le port du foulard (2004) et du voile (2010) :

( http://feministesentousgenres.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/08/16/titre-de-la-note-488249.html )

Quand on sait qu’en 2003, Christine Delphy était l’une des signataires de la pétition « Un voile sur les discriminations » (Le Monde, 17 décembre 2003), et l’une des fondatrices du Collectif des féministes pour l’égalité (CFPE), on ne s’étonne pas de l’orientation de cette fondation.

Dans son entretien, Christine Delphy affirme : « Le caractère de protestation du foulard, puis, quand celui-ci est interdit dans les lycées, du niqab, est clair. Cette protestation contre le racisme prend des formes différentes de celle de groupes qui ont des organisations fortes, et peuvent se faire entendre des médias et des dirigeants politiques. »

DelphyChristine Delphy aux musulmanes : pour lutter contre le racisme, soumettez-vous aux discriminations moyenâgeuses imposées à la femme par l’islam

Ainsi, pour Christine Delphy, le port du foulard et du niqab, ne constitue pas une adhésion à l’islam et une acceptation du statut de la femme tel qu’il est défini non seulement par les préceptes du Coran, mais par les législations officielles de pays arabo-musulmans. Pour cette féministe, qui pratique le déni de réalité, le foulard et le niqab ne sont que des symboles de la protestation contre le racisme. Autrement dit, la logique de notre féministe veut que la meilleure manière de lutter contre le racisme, c’est de se soumettre aux discriminations imposées aux femmes par l’islam !

Cette féministe continue ainsi son analyse : « Chez les populations d’origine immigrée, et surtout chez les descendants d’anciens colonisés dont la majorité étaient musulmans et qui vivent en Europe, on rejette un islam ritualiste et tiède, associé à ce qui est perçu comme un manque de combativité des parents, en faveur d’un islam intellectuel et exigeant ; et du même coup on met en cause, par la pratique, le climat antireligieux et particulièrement antimusulman de la société dominante. »

Par  ce raisonnement lumineux, Christine Delphy, nous explique que les « descendants d’anciens colonisés » rejettent l’islam tiède pour se revendiquer d’un « islam intellectuel et exigeant » ! Elle oublie tout simplement de nous dire en quoi consistent les exigences de cet « islam intellectuel ». Son aveuglement l’oblige à ne pas dévoiler le caractère discriminatoire imposé à la femme par ces exigences. Par idéologie, elle s’enfonce dans ses contradictions au point de renier tous ses principes féministes quand il s’agit de défendre l’islam : là, elle ne lutte plus contre les discriminations imposées aux femmes. Au contraire, elle soutient les musulmanes qui se soumettent à ces discriminations moyenâgeuses. Pour Christine Delphy, c’est la meilleure manière de remettre en cause le climat « antimusulman de la société dominante » ! 

Pour Christine Delphy, la réislamisation du monde musulman est la conséquence de la colonisation !

Ainsi, dans la suite de l’entretien, elle élargit son raisonnement à l’ensemble du monde musulman, en disant : « Cette réislamisation des jeunes générations n’est pas propre à l’Europe, elle a lieu dans tous les pays, y compris ceux qui sont majoritairement musulmans, pour diverses raisons — mais il faut noter que tous ces pays ont été colonisés par des puissances occidentales, et, dans l’histoire récente, souvent attaqués militairement par ces mêmes puissances.»

On peut faire deux remarques à Christine Delphy :

  • Vous ignorez ou vous faites semblant d’ignorer que ces populations ont été colonisées par l’invasion arabo-musulmane, bien avant la colonisation occidentale. En fait, vous faites une différence entre le colonialisme que vous soutenez et celui des occidentaux. Pour vous, le colonialisme arabo-musulman, son racisme, son esclavagisme et son véritable apartheid appelé dhimmitude, est tout à fait acceptable. Contrairement au colonialisme occidental que vous condamnez comme un crime imprescriptible, vous trouvez que le colonialisme arabo-musulman n’existe pas ou fait tout simplement partie de l’identité de ces populations conquises lors de l’invasion arabe.
  • Si le colonialisme est responsable de la réislamisation de monde musulman, comment expliquez-vous que cette réislamisation s’est produite après les indépendances de ces pays. En fait, vous pratiquez le déni de réalité. Vous refusez de voir que ce n’est qu’après s’être libérés du colonialisme occidental, que ces pays se sont réislamisés.

Christine Delphy veut ignorer que c’est l’invasion arabo-musulmane qui a instauré le niqab

En fait, Christine Delphy et ses amies ignorent ou légitiment le colonialisme arabo-musulman qui a imposé ce voile islamique aux populations colonisées.

A titre de preuve, on peut voir quelques photos de femmes algériennes portant le niqab dans les années 1900-1960. C’était ainsi que ma propre mère, mes tantes et ma grand-mère portaient le niqab : en arabe « At-Naqbou ».

Zohra Nedaa-Amal




Syrie : de quoi je me mêle ?

Nous avons éliminé quelques milliers de terroristes…bravo !

Nous sommes intervenus militairement au Mali…bravo !

Mais croyons-nous avoir réglé le différend historique entre « noirs » et « Touaregs » ? Certes non.

Ils poursuivent leur affrontement dans le sud algérien et le nord malien et les morts se comptent quotidiennement.

N’avons-nous pas l’exemple sanglant de tous les pays musulmans qui ont cru accéder à la démocratie et se retrouvent gouvernés par des islamistes radicaux, des « Frères musulmans ».

N’avons-nous pas l’exemple de la Libye où notre « courageuse » intervention aérienne n’a eu pour résultat que de plonger le pays dans une nouvelle révolution.

N’avons-nous pas l’exemple de l’intervention militaire américaine en Irak qui a livré le pays au terrorisme le plus sanglant de son histoire.

N’avons-nous pas l’exemple de toutes ces « républiques » africaines qui poursuivent leur génocide ethnique dans l’indifférence internationale.

Tous ces exemples ne serviraient à rien ?

Allons-nous risquer un conflit mondial pour installer en Syrie des « djihadistes » et « la charia » ?

Et demain ce sera où ? Au Liban, en Iran, en Algérie ??

Il y a eu des bombardements chimiques et des innocents sont morts, mais qui a bombardé ?

La mission de l’ONU ne livrera qu’un résultat incomplet et dirigé. Elle est intervenue trop tardivement sur le terrain et les preuves irréfutables ont disparues.

57 pays arabes appellent à une action décisive de l’Occident contre la Syrie, pourquoi n’interviennent-ils pas eux-mêmes directement ? Ne sont-ils pas davantage concernés que nous ?

L’Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie, etc. sont des pays riches et musulmans, ils possèdent l’aviation et les armes nécessaires à une telle intervention, nous les leur avons vendus. Qu’ils se dépatouillent entre Chiites, Sunnites, Alaouites, islamistes radicaux, fondamentalistes, djihadistes, frères musulmans et terroristes.

Nous avons nos problèmes et ils sont loin d’être résolus.

François Hollande incapable de s’imposer dans son pays, incapable de prendre les décisions vitales pour notre avenir, incapable de diriger son équipe…si équipe il y a !!! joue les « roquets » sur la scène internationale, il essaie d’aboyer sachant parfaitement qu’il ne peut rien faire seul.

De quoi je me mêle, monsieur le président ?

La France a-t-elle été agressée ou menacée par la Syrie ?

Sommes-nous en légitime défense ?

Bien sûr que non !

Alors de grâce ne jouez pas les « matamores » hors de vos frontières. Gardez vos forces, vous en aurez besoin pour régler les « agressions » qui risquent de nous déstabiliser prochainement.

Manuel Gomez




La seule chance des jeunes enseignants est d’initier un mai 68 à l’envers

Operation pedalo 179% des jeunes enseignants souffrent d’un manque de reconnaissance. Faut-il s’en étonner quand on mesure l’étendue du naufrage de l’Education Nationale ? N’est-ce pas là l’héritage de mai 68, ce contre modèle de société où il est interdit d’interdire ? N’est-ce pas là le résultat de cette société multiculturelle que la gauche nous a tant vantée depuis des lustres ? Si nos enseignants n’étaient pas aussi politisés et se limitaient à la transmission du savoir, nous n’en serions pas là.

La vérité est que ces derniers ont tout fait pour perdre leur autorité, discipline laxiste et notation complaisante étant devenus la norme. Ce nivellement par le bas a eu le résultat prévisible, à savoir la perte du goût de l’effort chez des élèves qui ont parfaitement compris que le mérite n’était plus récompensé. Ajoutons que les modifications des programmes d’histoire, pour faire sans arrêt le procès de notre pays au nom du politiquement correct, n’ont rien arrangé. Comment la jeunesse pourrait-elle aimer et respecter un pays qui se vautre quotidiennement dans la repentance et a honte de son passé ? Quand on se limite à dépeindre Louis XIV comme un despote et Napoléon comme un boucher, oubliant tout l’héritage positif de leur règne et les belles pages d’histoire qu’ils ont écrites pour la grandeur de la France, on ne fait que se discréditer soi même aux yeux de la jeunesse. Ne voir dans la colonisation que les violences et le pillage, en oubliant l’oeuvre civilisatrice admirable de la troisième république, c’est tromper honteusement les élèves. Dénoncer l’esclavage comme un crime contre l’humanité, tout en omettant d’évoquer la traite arabo-islamique ou la traite inter africaine, qui ont fait tout autant de victimes, ce n’est plus enseigner l’histoire, c’est faire du lavage de cerveau. Le respect et la reconnaissance, ça se mérite. Et on ne respecte pas des profs qui n’ont plus le droit de sévir et qui sont les représentants d’un pays de salauds.

C’est là le triste résultat du combat contre l’ordre moral que mènent les biens pensants depuis deux générations. C’est fort regrettable, mais il appartient maintenant aux jeunes enseignants d’en assumer le lourd héritage, ils n’ont pas le choix, sauf à initier à leur tour un mai 68 à l’envers. Après tout, le déclin d’un pays n’est jamais inéluctable…

Jacques Guillemain




Il y a cent jours Dominique Venner nous envoyait un message…

Il y a cent jours, Dominique Venner décidait souverainement de mourir en « samouraï d’Occident ». Ses proches, ses amis, ses collaborateurs, beaucoup de ses lecteurs ont su alors trouver les mots justes pour parler de cet homme d’une qualité rare, qui a toujours suivi un idéal de Grec, de Romain, de chevalier, et a toujours vécu droit et au plus haut de lui-même. Le caractère unique et exceptionnel de son œuvre d’« historien méditatif » a été souligné comme il convenait : l’avenir lui fera la place qu’elle mérite. Son dernier geste a été interprété comme il fallait : un sacrifice, un acte sacré pour appeler au courage et à l’honneur d’être européen.

Je voudrais dire ici simplement ce que cet aristocrate de l’intelligence et du comportement m’a apporté en mon automne : j’ai trouvé en lui le maître de réflexion et d’action dont j’avais besoin pour me rappeler que « vivre c’est combattre ».

Nous étions nés la même année.

A la différence des jeunes gens et des hommes mûrs d’aujourd’hui, nous avons été « façonnés par l’horizon de la guerre ». Notre initiation au tragique et à « l’imprévu dans l’histoire » a commencé très tôt, sous ce qu’il a nommé « notre regard muet d’enfant attentif ».

Au sortir de l’adolescence, ce fut à notre tour de devenir acteurs d’une guerre. Celle-ci était aussi une guerre civile, entre Français. Nous choisîmes, lui et moi, des camps opposés, entre lesquels nulle conciliation ne fut jamais possible.

Au cours d’une longue existence, ni  lui ni moi n’avons jamais renié nos engagements de ce temps – et chacun comprenait la fidélité de l’autre. Est-ce parce que nous avions veillé « à ne jamais sortir de notre jeunesse », un de ses derniers conseils dans son dernier livre ? Est-ce parce que, mus par une passion de même intensité pour la France et « restés étrangers à l’utopie d’une intégration multiethnique » (ce sont ses mots), nous avions été moins opposés que nous l’avions pensé ? C’est surtout, je crois, parce que notre mère commune, la Grèce, nous avait enseigné, au fil des ans, que, à certains moments de l’histoire, le devoir est aussi impératif pour Antigone, l’idéaliste qui se réfère à l’éternel, que pour Créon, le réaliste en charge de la cité ? Si les dieux se plaisent tant à tourmenter les humains, ne serait-ce pas, d’abord, pour que ceux-ci sortent des nécessités plates du quotidien, pour qu’ils apprennent qu’il y a en chacun d’eux un au-delà de l’homme ordinaire, pour qu’ils grandissent, qu’ils deviennent plus forts, mais, également, plus sages, pour qu’ils mesurent les risques de l’hybris, qui, de nos jours, s’appelle le sectarisme politique ou encore l’abandon aux séductions de l’argent ? La terrible épreuve de l’Algérie fut, pour le jeune militant de droite et le jeune gaulliste que nous étions, comme pour d’autres Français de notre génération, une occasion – oserais-je dire : une chance ? – pour mieux comprendre le monde, réfléchir sur ce qu’est une vie humaine et ce que chacun peut ou doit en faire, sur ce que chacun se doit à lui-même.

Je le crois profondément : Les grandes épreuves sont là pour nous contraindre à un choix : se soumettre, c’est-à-dire renoncer à l’estime de soi, à la dignité, à l’honneur, ou dire non, se rebeller, résister, combattre, grandir.

Aujourd’hui, c’est notre peuple, le peuple de France, le peuple d’Europe, c’est notre civilisation tout entière, c’est donc chacun de nous qui doit répondre à la question : se soumettre ou résister, s’avilir ou combattre, mourir ou grandir ?

Le « siècle de 1914 » ne cesse de nous imposer le karma nocif de ses années d’agonie gâtifiante. Nos dirigeants (ils ne méritent pas le nom de « chefs ») continuent, comme leurs prédécesseurs d’il y a vingt ou trente ans, à maintenir les portes de la cité grandes ouvertes à un envahisseur qui, depuis quatorze siècles, nous agresse avec le but, sacré pour lui, de nous anéantir. Assuré de la complaisance servile de nos édiles, l’ennemi édifie chez nous ses temples, qui sont autant de bastions avancés pour mobiliser ses troupes. Osant nous narguer et sûr de notre passivité, il affiche au fronton de ces forteresses son objectif : « la conquête ». Nous le laissons piller, incendier, trafiquer, chasser les nôtres de leurs maisons, exhiber ses drapeaux et ses uniformes, imposer ses lois et ses coutumes ; nous lui concédons, au prix de notre paix civile, des quartiers, des villes, des portions de notre terre… Pendant le même temps, nous laissons des rhéteurs débiles, ses collaborateurs, défigurer notre passé dans nos écoles, interdire à nos enfants de faire connaissance avec nos grands hommes, nos victoires, nos chefs d’œuvre. Jusqu’à notre langue, notre plus noble héritage, que des agents de l’étranger mutilent, dégradent, infectent et chassent de nos agoras et de nos lieux de commerce. Des politiciens, crétins et traitres, offrent à nos adversaires les plus déclarés des soldats et des armes pour que, avec nos faux alliés, ils dégarnissent notre limes de sécurité au profit des despotes les plus cruels et les plus méprisables, mais aussi les plus dangereux. Partout, chez nous, complaisance au déclin ; partout, la lâcheté, la résignation, la veulerie, mais aussi la stupidité, mais aussi l’avidité sans limite et la corruption. Faut-il, comme un personnage de Montherlant, se contenter de dire : – Dieu m’a donné à profusion la vertu d’écœurement » et ne rien faire ?

Il y a quinze ans, quand j’ai décidé de m’intéresser de nouveau à l’islam, que j’avais fui après mes années d’étude comme on s‘échappe d’un marécage grouillant, mais stérile, asphyxiant et mortifère, je voulais combattre, je sentais en moi l’urgence de combattre, mais je doutais de la victoire. Dominique Venner, lui, avait des certitudes. Il disait : L’Europe n’est qu’en « dormition ». « Je ne crois pas  – je le cite – que les Européens se laisseront écraser dès lors qu’ils prendront connaissance du danger […] Les réveils historiques sont toujours très lents, mais, une fois commencés, on ne les arrête plus » (Le choc de l’histoire). La lecture de ses textes et des textes des historiens dont il s’était entouré m’ont ancré dans cette foi.

L’Europe doit faire face à un danger comme elle n’en a connu que lors des guerres médiques ou au moment de la première invasion arabe, aux VIIe et  VIIIe siècles. Un défi de vie ou de mort. Je suis persuadé que, prenant conscience de la menace, nous sortirons de la culpabilisation, de l’affaissement, de l’apathie et nous retrouverons nos vertus, notre ardeur, notre courage, notre intelligence et, d’abord,  la fierté de notre identité. Et nous vaincrons. La libération, la reconquête, la Reconquista sera pleine et entière, car nous apprendrons dans la lutte que, avec l’idéologie totalitaire, sanguinaire, exterminatrice, qui nous assaille, aucune cohabitation paisible n’est possible sur notre territoire. Dans cette épreuve,  l’Europe  se sera reforgé une âme, et je ne doute pas qu’elle se sera débarrassée d’ajouts qui l’ont parasitée et affaiblie, comme les dogmes absurdes de l’universalisme ou du messianisme, qui ne sont pas dans ses gênes.

L’Europe redeviendra elle-même. Ecoutons la définition qu’en donne l’auteur de Histoire et traditions des Européens : « le respect des ancêtres, la communion avec la nature, le courage stoïque devant l’inéluctable pour ce qui et noble et beau, le mépris de la bassesse et de la laideur », mais aussi « le droit à une patrie », « terre sacrée où reposent les aïeux », « l’individualité enracinée dans la tradition », le culte de « la tenue physique et morale »…

Par son suicide, Dominique Venner a fait retentir l’éclat d’une diane parmi nos peuples. Nous devons célébrer son sacrifice magnifique comme le premier acte d’une Renaissance. Il a dit à chacun de nous : « Mystique d’abord ». Construisez votre « citadelle intérieure ». Il nous a répété le chant du Grec Eschyle face à la menace des barbares de l’Orient : « Délivrez la patrie, vos enfants, vos femmes, les demeures des dieux et les tombeaux de vos aïeux ! Maintenant, c’est le suprême combat ! »

Oui, le suprême combat est commencé.

Comme Dominique Venner l’avait prévu, l’Europe déjà résiste, l’Europe déjà se libère, l’Europe déjà renaît.

Merci à lui de nous avoir rappelés à nos devoirs d’Européens, de nous avoir donné la foi en la victoire et de nous en avoir indiqué les moyens. Honorons-le par nos actes. Prenons-en l’engagement sur nos dieux, sur nos ancêtres, sur nos enfants, sur notre patrie, sur l’Europe.

Je terminerai par cette phrase, qui doit être comme une devise pour nous, les Européens, que tous les enfants européens apprendront, un jour (je n’en doute pas), de leurs parents et de leurs maîtres : « La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon ». Que chacun de nous fasse de ces mots exaltants sa règle de vie dès aujourd’hui, dès « le bel aujourd’hui » !

 René Marchand




Les minables menaces du réalisateur de « Plus belle la vie » contre Riposte Laïque

Nous allons faire profiter nos lecteurs d’un échange savoureux qui montre, mieux que de longs discours, les méthodes d’intimidation auxquelles recourent sans vergogne quelques vedettes médiatiques à l’encontre de sites comme Riposte Laïque, qui osent se démarquer du discours dominant.

Le Mercredi 28 août, à 19 h 09, nous recevons ce courriel

De : Philippe Carrese

Envoyé : mercredi 28 août 2013 19:09

À : ripostelaique@orange.fr

Objet : demande expresse.

Bonjour

Je constate que vous avez utilisé mon texte « j’ai plus envie » dans votre blog sans aucune autorisation de ma part. De plus, vous me citez comme réalisateur de la série Plus Belle la Vie, ce qui est vrai, mais qui n’a rien à voir avec ce texte vieux de sept ans, sorti de son contexte et utilisé sans aucun accord ni du journal « mars mag » dans lequel il était paru, ni de moi.

Je vous demande expressément de l’enlever de votre blog, et de le faire le plus rapidement possible. En cas de retard dans la suppression de ce texte sur vos pages et dans vos liens, ma riposte risque de ne pas être laïque mais judiciaire.

Merci. Salutation

Philippe Carrese

Nous répondons une première fois à 21 h 12

Le 28 août 2013 à 21:12, ripostelaique a écrit :

Quel empressement ! Quelle finesse dans la menace : riposte juridique ! On tremble !
Quitte à vous décevoir, il va vous falloir être plus précis. Vous ne figurez pas dans nos auteurs, et, quitte à décevoir votre ego, on ne voit absolument pas à quel texte vous faites référence.
Donc, il faut nous aider, envoyez-nous le lien. Je n’ose vous dire bonne soirée, de crainte de subir de nouvelles menaces
judiciaires.
Cyrano

A 21 h 36, Philippe Carrese nous fait parvenir le texte incriminé

http://ripostelaique.com/le-realisateur-de-plus-belle-la-vie-craque-et-ecrit-quil-ne-supporte-plus-marseille.html

De quoi est-il question ? Un texte, titré « J’ai plus envie » a largement circulé sur la toile, où le réalisateur de « Plus belle la vie » se répand en propos désabusés sur la dégénérescence de sa ville.

Sur son blog, il écrit d’ailleurs ceci : J’ai plus envie » est une chronique parue en 2006 dans le défunt magazine « Mars Mag ». Ce texte coup de gueule circule sur la toile depuis quelques temps, dans son intégralité. Je ne sais pas pourquoi ni grâce à qui ces mots se transmettent d’un internaute à l’autre, mais ça n’a aucune importance, tant qu’il circule à la virgule près comme je l’ai écrit. Le voici tel qu’il est paru à l’époque. Depuis cinq ans, rien n’a changé, malheureusement…

Ph. Caresse

Autrement dit, Philippe Carrese reconnaît l’existence de ce texte, confirme qu’il a été repris par beaucoup de sites, et surtout affirme qu’à partir du moment où il circule à la virgule près, il n’y voit aucun inconvénient. Il suffit d’ailleurs d’aller sur Google, et de taper « Philippe Carrese, j’ai plus envie », pour constater que des dizaines de sites ont repris ce texte.

Quelle mouche a donc piqué le réalisateur, pour qu’il brandisse de telles menaces, sur un ton aussi directif ? Aurait-il peur d’avoir dit la vérité, en 2006, et que cela puisse lui coûter quelques contrats, sept ans plus tard ? Aurait-il subi des pressions de son milieu professionnel, lui faisant savoir qu’il était repris par des sites d’extrême droââââte, et que cela était abominââââble ? Serait-il effrayé par le fait que, curieusement, depuis trois jours, l’article écrit il y a deux ans fait un malheur quant au taux de visite ? N’aurait-il pas apprécié la manière dont Florence Labbé parlait de son feuilleton et de ses manipulations idéologiques bien pensantes ?

http://ripostelaique.com/marseille-dans-plus-belle-la-vie-les-mechants-sont-forcement-les-chretiens.html

Toujours est-il que le bougre veut joueur au méchant, rouler des pectoraux, et tenter de nous intimider : retirez cet article dans la seconde, ou je lâche mes avocats !

Eh bien la réponse est non. Cet article restera sur notre site. Nous en avons plus qu’assez de ces restrictions permanentes à la liberté d’expression qu’on veut nous imposer. Nous  estimons, certains de notre bon droit, qu’on peut encore, dans ce pays, publier un texte, et le commenter. Nous avouons que nous préférons Philippe Carrese qui, en 2006, rompant avec le politiquement correct, ose dire des vérités sur Marseille que l’actualité confirme chaque jour, que le pathétique réalisateur de la série bobo « Plus belle la vie » et ses minables menaces.

Paul Le Poulpe

 

 

 

 




Syrie : les mensonges d’Obama-Hollande sont vraiment trop gros…

Islamectomie Plus PedaloExceptionnellement, je m’oblige à regarder le 20h de TF1 ce soir, afin de voir ce que la pravda nous a cuisiné pour nourrir nos petits cerveaux gavés de distractions perpétuelles destinées à les rendre somnolents. L’actualité est calamiteusement bouillante puisque même notre catastrophe nationale, le porte-avions Charles de Gaulle, est sournoisement envoyé en Syrie, afin sans doute de finir de le détruire en toute discrétion. Les pauvres Syriens, comme s’ils n’avaient pas assez de soucis comme ça…

Montre en main, le reportage sur cette guerre longuement préparée aura duré deux minutes trente, pas plus. Même le reportage sur Valérie Trierweiler sur une plage avec des enfants immigrés à qui la France a payé des vacances a duré plus longtemps. Les braves petits ont d’ailleurs donné une belle leçon d’humilité à la maîtresse de Pépère puisqu’ils ne savaient même pas qui elle était, l’appelant tour à tour Caroline de Monaco ou Bernadette Hollande… Bref…

Alors résumons, Bachar Al-Assad est d’accord pour se faire contrôler par l’ONU mais histoire de mettre un peu d’ambiance festive à son contrôle, il aurait décidé de gazer son peuple quelques jours avant… Ce serait comme si un restaurateur foirait volontairement son plat servi au visiteur du Gault et Millau ! Plus c’est gros et mieux ça passe…

Les gentils rebelles islamistes (probablement modérés puisque la presse unanime occulte sciemment le terme de djihadistes pour les désigner) refusent quant à eux toute vérification de quoi que ce soit et tirent même à vue sur les inspecteurs qui pourraient découvrir sous leur matelas la légère odeur de gaz qui en émane encore.

Autant dire qu’on nous mène en bateau et sans même prendre le soin de rendre l’histoire un peu crédible, c’est vous dire à quel point nous sommes considérés comme des crétins par nos élites ! Et pourtant nous avons déjà été bien échaudés avec l’Irak où l’on attend toujours, dix ans plus tard, de découvrir les fameuses armes de destruction massive pour lesquelles nous avons mis à bas un régime et un pays.

RI7fabius racailleDans la ville syrienne de Banias ont été découverts dans une cache de ces terroristes islamistes une quantité de produits chimiques dangereux telle qu’elle pouvait suffire à détruire un pays entier ! (1). Par ailleurs, la Russie détient la preuve que les islamistes avaient déjà fait usage de gaz sarin le 19 mars dernier dans la région d’Alep, une preuve confirmée par les témoignages unanimes des habitants du village de Khan el-Aklass, victimes d’un missile tiré par le groupe djihadiste du Front al-Nosra. (2)

En 2012 la BBC censurait un article et une vidéo embarrassante montrant les fameux « rebelles » forçant un prisonnier à commettre un attentat suicide et l’obligeant à conduire un camion bourré de 300kg d’explosifs (3). Evidemment, la vidéo entachant quelque peu l’image des petits chouchous de l’Occident, il a bien fallu la soustraire aux regards. Dans le même temps le New York Times diffusait un film à la gloire des combattants rebelles titré « Les Lions du Tawhid ».

En juin 2011 un article du journaliste Michel Collon (4) relatait le témoignage d’un Syrien : « Depuis un mois, des bandes armées circulaient à moto ou en voiture dans la ville et les environs et y semaient la terreur. Puis ils ont tué des policiers (Les TV ont montré deux charniers découverts par l’armée après son entrée dans la ville), ont mis le feu aux bâtiments publics et ont détruit à l’explosif l’immeuble des forces de sécurité tuant 67 personnes ».

Il y dénonçait les manipulations et mensonges des médias inventant des manifestations qui n’ont jamais eu lieu, avec notamment un mort présenté comme martyr alors qu’il avait simplement succombé à une crise cardiaque en sortant de la mosquée.

La BBC, encore, avait en mai 2012 diffusé une photo de soi-disant victimes syriennes alors que ladite photo datait en réalité de 2003 et montrait des morts… irakiens ! (5) D’autres médias ne se sont pas gênés pour reprendre également des clichés d’Irak ou du Liban.

Michel Collon dénonçait l’ingérence occidentale comme « le colonialisme des temps modernes », mais au nom de la démocratie et des droits de l’Homme, bien entendu. Ces fameux droits de l’Homme qui servent opportunément de prétexte au régime de Hollande pour aller faire la guerre dans un pays en y ajoutant encore plus de morts à la liste de ceux qu’il prétend venger… Cherchez l’erreur…

Que ne va-t-on guerroyer les Yéménites, les Saoudiens ou les Chinois qui en matière de droits de l’Homme en sont encore à l’âge de pierre ?! 1 200 000 morts tibétains, j’attends avec impatience que Pépère envoie ses troupes à Pékin et son porte-avions foireux sur le Mékong…

Radio Courtoisie le 18 mai dernier diffusait le témoignage d’une religieuse oeuvrant en Syrie, Sœur Marie-Agnès de la Croix, qui dénonçait l’hypocrite malhonnêteté des dirigeants occidentaux et la lâcheté de ses pairs chrétiens terrifiés à l’idée de dénoncer les horreurs perpétrées par les islamistes : « Cannibalisme, viols par dizaines de terroristes islamistes mariés religieusement pour l’occasion sur des jeunes filles tuées atrocement par la suite, assassinats de la manière dont vous vous doutez. La tentative de destruction de ce pays depuis deux ans, au prix de mensonges tellement grossiers que les peuples occidentaux ne peuvent plus avaler. Personne ne croit plus au dirigeant sanguinaire mais plutôt une tentative d’anéantissement de ce pays… pays de première importance géo-stratégiquement ! ».

A la même période étaient diffusées des images montrant un « gentil » chef rebelle arrachant puis dévorant le cœur et le foie d’un partisan de Bachar (la vidéo a bien sûr disparu depuis) (6). Le chef y déclamait son amour pour Allah tandis qu’il se remplissait la panse des abats du malheureux « Nous jurons devant Dieu que nous mangerons vos cœurs et vos foies, soldats de Bachar le chien. Takbir ! Dieu est Grand. Oh héros de Baba Amr, massacrez les Alaouites et découpez leurs cœurs pour les manger ». Des exactions d’ailleurs légitimées par le silence et les mensonges des grands reporters dépêchés sur place…

Ces jours-ci c’est le quartier chrétien de Damas qui a été attaqué par les roquettes lancées par les fameux rebelles. Alep n’est plus ravitaillée en denrées alimentaires ni en carburant, les prix sont prohibitifs et la ville est en partie détruite, les habitants ne peuvent plus circuler tranquillement, ils sont enfermés chez eux « assiégés » dans leur propre ville. « Depuis le début du Ramadan, les rebelles ont bloqué les routes par lesquelles passent les camions censés approvisionner les deux millions d’habitants de la ville. Les gens peuvent tenter de passer des quartiers sous contrôle gouvernemental aux régions contrôlées par les rebelles. On appelle ce chemin le “passage de la mort” » explique une femme. (7) Elle s’étonne que la plupart des islamistes soient en réalité des étrangers luttant pour la Palestine. Ces factions contribuent en outre à détériorer la bonne entente entre les différentes communautés religieuses qui coexistaient pacifiquement jusque là, puisque la Syrie de Bachar est laïque et ne montre aucune préférence pour une confession particulière. « Ils ont mis en place un tribunal qui marie et prononce le divorce par la seule phrase “Allah akbar”. Ce tribunal peut s’emparer de n’importe quelle maison, n’importe quel bien, en disant “Allah akbar”. Cette formule est un mot de passe qui leur donne le droit de faire ce qu’ils veulent, au nom de l’islam ».

On le voit, que ce soit à des milliers de kilomètres d’ici ou dans nos rues, le danger partout est le même et s’appelle islam, et grâce à nos dirigeants corrompus, il est valorisé, vanté, installé. Comme en France, l’âme du peuple syrien est vendue au diable mahométan, y causant le même malheur, le même mortel poison, et cela pour des intérêts financiers colossaux, pour du gaz, du pétrole, des stratégies politico-financières. On joue la vie des peuples pour les bienfaits de quelques-uns, d’une élite qui ne dit pas son nom mais qui prend un plaisir particulièrement sadique et pervers à diviser pour mieux régner.

70% des Syriens sont favorables à Bachar Al-Assad (ils ne sont pas rancuniers dites donc). Et si on leur demandait de venir faire de l’ingérence chez nous et d’intervenir pour destituer notre dirigeant ? Qu’en pensez-vous ?

Caroline Alamachère 

En supplément afin d’y voir plus clair, ce récapitulatif des différentes appellations des islamistes :

Bons et mauvais islamistes

–       Islamistes modérés : oxymore sorti du chapeau médiatique permettant de faire passer les islamistes dangereux pour des gens aimables et fréquentables. On doit comprendre à la lecture de cette expression que des intérêts qui nous dépassent et ne nous regardent pas sont en jeu.

–       Groupuscules islamistes : clairement montrés du doigt par les médias comme étant ceux à détester, histoire de désengorger un peu vos ardeurs revanchardes, on vous signifie tout de même qu’ils sont très très minoritaires pour ne pas que vous vous inquiétiez inutilement.

–       Partisans d’Al-Qaïda / Ansar Dine : comme les précédents, vous êtes priés de vous défouler tant que vous voulez dans les commentaires puisque de toute façon vous ne les croiserez jamais en vrai, ce sera toujours de la bile en moins utilisée pour vous en prendre aux intégristes autrement plus nombreux et invasifs qui pourrissent votre quartier.

–       Rebelles : ce sont des saloperies d’intégristes comme les autres mais les différents dirigeants (attention, ils vous observent) ont besoin d’eux pour servir leurs propres intérêts économiques. Ils vous sont donc désignés comme des mecs plutôt cools bien qu’un peu bourrus. Le rebelle dans votre imaginaire c’est un peu James Dean, Elvis Presley, Patrick Swayze, bref le ténébreux râleur mais avec un cœur gros comme ça, sachant exciter la libido des filles et auquel peuvent facilement s’identifier les garçons en mal de virilité. Ce sont ceux qu’on vous désigne comme sympas en Syrie et comme méchants en Afghanistan, selon les intérêts géopolitiques du moment.

–       Déséquilibrés : on reste bel et bien chez les djihadistes, les mêmes que ceux qui s’entraînent en Afghanistan ou en Irak, sauf qu’eux n’ont pas su trouver l’organisme pour leur financer le voyage ou ont raté leur examen d’entrée. On trouve le déséquilibré de base dans la rue, le métro, le quai de gare, le bureau de tabac ou encore au rayon halal de votre supermarché. Généralement armé d’un couteau, un cutter, un tournevis, un sabre ou une hache, il est souvent fumeur, alcoolique ou drogué et se reconnaît à sa façon de brandir son coran ou à défaut, de réciter des slogans incompréhensibles invoquant le nom de son hypnotiseur, Allah. 

–       Musulmans modérés : eux sont très très gentils et parfaitement intégrés, d’ailleurs ils adhèrent en tous points aux règles démocratiques et laïques. Chacun de nous en connaît et peut attester de leur parfaite bonne foi. Les modérés préparent depuis de très nombreuses années une manifestation géante afin de prouver qu’ils souhaitent ardemment se distinguer des méchants islamistes, car selon eux l’islam des islamistes ce n’est pas l’islam. Mon optimisme m’autorise à penser que la génération de nos enfants aura certainement la chance de pouvoir assister à cette gigantesque manifestation… Inch’allah…

(1) http://www.fdesouche.com/389555-syriegaz-sarin-les-rebelles-aussi-russie

(2) http://www.voltairenet.org/article178472.html

(3) http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-bbc-censure-une-video-montrant-121624

(4) http://www.michelcollon.info/Temoignage-Ce-qui-se-passe-en.html

(5) http://www.telegraph.co.uk/culture/tvandradio/bbc/9293620/BBC-News-uses-Iraq-photo-to-illustrate-Syrian-massacre.html

(6) http://www.silviacattori.net/article4437.html  et http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/syrie-temoignage-poignant-d-une-39228

(7) http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Syrie-A-Alep-je-me-sens-assiegee-jusque-dans-ma-maison-2013-08-11-997196