1

Guerre à l'Occident, Guerre en Occident, par le Lieutenant-colonel Cerisier (éd. RL)

Disponible sur le site Riposte Laïque
[youtube]YoCQuYePU_Y[/youtube]
cliquez sur la couverture du livre pour commander
Guerreoccident1
Guerreoccident4




Valls, un politicien minable, cynique et creux…

 
valls-qui-fait-peurPendant  que le « Françou » se pavane à Manille avec ses deux nénettes (aux frais de la République,  bien sûr) en faisant mine de s’intéresser, entre voyages en « jets » et  séjours « en palaces », aux méfaits d’un réchauffement climatique qui n’est que sa nouvelle tarte à la crème pour enfumer les Français, le violoneux de Matignon entre en campagne électorale pour tenter d’éviter, à sa caste mafieuse socialiste, une « Bérézina » départementale…
C’est vrai qu’il n’y a plus en France le moindre problème à résoudre…
Le chômage « a baissé » (sic!) :  il s’établit, toutes catégories confondues,  à 5,23 millions de demandeurs d’emplois en janvier 2015, soient 16 000 de plus qu’en décembre…Mais comme la catégorie A s’est (légèrement) repliée, les enfumeurs ministériels et la caisse de résonance de la valetaille médiatique entonnent des « Te deum » …pour faire oublier la catastrophe économico-sociale!(1)
La dette ? elle atteint 90% du PIB et le déficit  budgétaire (90 milliards d’euros fin 2012) est en croissance continue…
La croissance? aux « abonnés absents » ! Quand on sait qu’il faut 1,5 point de croissance pour commencer à créer de l’emploi, on imagine fort bien l’avenir…
L’insécurité publique? au top! D’ailleurs, quand le violoneux et son faire valoir bas du front de Beauvau vont à Marseille, ils y sont accueillis par des rafales de Kalach. crépitant dans les « fameux quartiers des chances de la France » que l’on gave de subsides publics pour les maintenir en bonne forme…
Faut-il ici parler du désastre qui touche l’enseignement et l’Ecole laïque, gratuite et obligatoire, , dont l’envoyée spéciale du roi du Maroc assure,  de son fauteuil  ministériel lucratif, la destruction ?
Faut-il  évoquer ici la situation difficile (le mot est faible) des paysans d’un monde agricole soumis à la pression des décisions européennes (et des financiers mondialistes), et que l’on nourrit de subventions en leur faisant croire que l’Europe les aide…alors que cette Europe coûte, au seul budget de la France, 9 milliards d’euros par an?
Qui peut croire encore qu’avec les 21 milliards d’euros donnés chaque année à l’Europe de Bruxelles, et les 12 ou 13 milliards reçus en retour de cette technocratie, la France n’est pas un « dindon de la farce » européenne et que, en dehors d’elle, elle ne pourrait pas aider son agriculture? En tous cas, elle pourrait éviter, elle, de subventionner à hauteur de plusieurs centaines de milliers d’euros par an, la reine d’Angleterre ou le prince de Monaco….
Brisons là l’énumération: elle se suffit à elle même, mais ajoutons, quand même que la seule « politique » qui fonctionne vraiment, c’est celle de l’invasion migratoire dont nous gratifient le gouvernement actuel  et ses godillots de l’Assemblée et du Sénat, (marchant allègrement dans les traces de leurs prédécesseurs) , invasion qu’applaudissent, à l’unisson, les représentants du MEDEF comme ceux de la « gôche » de la « gôche » …tous unis pour détruire le Peuple de France et son identité profonde et historique.  Invasion qui pèse jusqu’à 35 à 40 milliards d’euros par an sur les budgets nationaux, territoriaux et sociaux!
Eh oui! Il n’y a plus aucun problème à régler, dans la France de Valls et de sa mafia politicienne socialo compatible…Mafia politicienne représentée par une liste fort longue de condamnés de toutes sortes et de tous délits, sans parler de la propension de ces « élus » à utiliser jusqu’à épuisement tous les avantages et toutes les prébendes gravitant autour de leurs sinécures politiciennes…De Guérini à Andrieux, d’Emmanuelli à Désir, de Delanoë à Bernardini,  de Cahuzac à Thévenou,  de Huchon à Granier, d’Hidalgo à Ayrault, de Ecochard à Destrade… La liste est longue…longue…longue…
Il n’y a plus aucun problème à résoudre pour l’incompétent de Matignon : il a échoué sur tous les tableaux !
Alors il a du temps pour transformer sa fonction de premier ministre en VRP électoral au service d’un parti politique qui ne représente même pas 15% du corps électoral français…
On revient à l’époque des candidats officiels que le régime en place promeut avec l’argent public en violant férocement les principes de la République et le rôle d’un gouvernement qui devrait être au service de tous les Français.
Mais le bougre est malin, à défaut d’être intellectuellement honnête et de pratiquer la morale républicaine :  il sait qu’il  a échoué, que le pire est à venir pour le peuple de France (tè, tout simplement, les conséquences désastreuses du traité transatlantique qui se négocie en catimini entre l’Europe et les USA…), qu’il n’a plus rien à dire aux citoyens sinon à tenter de les enfumer et de leur faire peur…
Alors le voilà tout fringant pour détourner les attentions, tromper les pensées, orienter les votes vers la satisfaction de ses propres incohérences….
Allez, zou!, désignons l’ennemi à abattre: le Front National et Marine Le Pen..(2) .Plus la manoeuvre et le mensonge sont gros, disait l’autre, il y a un temps…
Et toute sa cour de fonctionnaires  zélés au possible, toute sa valetaille de journaleux aux ordres et frétillant du croupion, toutes ses cohortes de responsables socialistes et assimilés gavés de prébendes locales et d’avantages en nature copieux, toutes ses unités de clients électoraux achetés à grands coups d’emplois aidés et locaux, de logements promis et donnés (ou non…), de subventions distribuées, de passe droits répartis , d’applaudir en caquetant bruyamment et en se gaussant des « sans dents » qu’ils supposent, aussi, sans neurones ni synapses!
La « grosse bertha » de la propagande calomniatrice et de la manipulation des esprits est en batterie et tonne sans arrêt… pour qu sa cacophonie bruyante étouffe les échos de la réalité économique, sociale, sociétale, sécuritaire, identitaire, internationale dont chaque aspect témoigne de la malfaisance du gouvernement ultra minoritaire en place!
Et si, dans leur majorité, tous ces « bouseux » besogneux, accablés d’impôts, de taxes, de contraintes diverses, tous ces « populaires » souverainistes, attachés à leur Histoire, à leur Nation, à leur identité, tous ces « Français » de la France réelle, unique, historique, qui depuis trente ans se soumettent au bipartisme contraignant,  se réunissaient pour filer, à ces petits marquis de l’absolutisme de la bien pensance et du « socialo-compatible » , une de ces trempes électorales dont ils ne pourraient se remettre?
Après tout, la mule du Pape, dit Alphonse Daudet, a ruminé 7 années  sa revanche…
Alors, trente ans…
Empédoclatès
1 – http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/enfumage-gouvernemental-non-le-chomage-na-pas-baisse-il-augmente,161399
http://www.lepoint.fr/economie/eclaircie-sur-le-front-du-chomage-25-02-2015-1907890_28.php
2- http://www.rtl.fr/actu/politique/valls-l-extreme-droite-ne-merite-pas-la-france-7776769362
 
 




Jacques Myard : la France doit changer de politique en Syrie au plus vite

Myard Jacques 07 07 10 (9)COMMUNIQUE DU DEPUTE JACQUES MYARD
J’ai effectué avec trois parlementaires de l’Assemblée Nationale du groupe amitié France-Syrie, un voyage à Damas du 23 au 26 février.
Ce voyage a été organisé avec le concours d’un certain nombre de personnes connaissant bien le proche orient et ayant des cabinets de consultants pour les entreprises françaises au Liban et en Syrie.
Ce voyage a suscité la colère des plus hautes autorités de l’Etat. Si le sujet n’était pas sérieux, je pourrais en rire. En effet, la diplomatie n’est pas l’art de parler qu’avec ses amis mais d’essayer de trouver des solutions politiques à une guerre civile qui a déjà fait plus de 200 000 morts.
Camper sur des postures dites morales, la main sur le cœur et refuser d’agir en prenant en compte les réalités est 100 fois pire qu’une faute morale. C’est une faute politique géostratégique qui ne peut aboutir qu’à la continuité de la guerre civile, avec son cortège d’horreurs.
Nous avons rencontré sur place du côté des autorités gouvernementales, le Président du Parlement, Jihad Allaham, le ministre des Affaires Etrangères ,Walid Moallem, le Vice- Ministre des Affaires Etrangères, le docteur Ayman SOUSSAN francophone, ainsi que l’Ambassadeur de Syrie à Beyrouth et nous avons été reçus à dîner par le grand Mufti, Ahmad Badr Al Din Hassoun, entouré du patriarche catholique Grégorius III et du patriarche Grec Orthodoxe, Ignace IV Hazim. Les deux patriarches chrétiens nous ont fait part de leur soutien à la politique du gouvernement.
Nous avons rencontré également Sœur Agnès Mariam de la Croix, de manière inopinée, dans le hall de l’hôtel.
Nous avons visité un hôpital généraliste où nous avons malheureusement vu des fillettes entre la vie et la mort. Il nous a été indiqué qu’il y avait un embargo sur les médicaments et les pièces de remplacement des équipements médicaux. Ce n’est pas acceptable .
Nous avons visité une ancienne école qui accueille 40 familles de réfugiés, rendu visite au centre sanitaire du Croissant Rouge où nous avons pu obtenir des informations intéressantes sur la situation sanitaire, rencontré la responsable de la Croix Rouge, Mariam Gasser, visité le Lycée Charles de Gaulle où malgré l’adversité, 250 enfants franco-syriens, continuent à apprendre le français dans des conditions périlleuses, deux roquettes étant tombées sur cet établissement sans faire heureusement de morts. Le lycée ne reçoit plus de subsides du gouvernement français : c’est inadmissible.
De plus, à l’hôtel où nous étions nous avons rencontré une délégation américaine dirigée par l’ex-Attorney-General à la Cour Suprême, Ramzy Clark ce qui prouve qu’il existe bien des contacts certes indirects avec les Américains.
De l’ensemble de ces prises de contact et aussi des entretiens que nous avons eus avec des responsables libanais à Beyrouth, très inquiets de la situation en Syrie, je retiens les éléments suivants à l’exclusion de notre conversation avec Bachar Al Assad dont je rendrai compte personnellement par écrit au Président de la République.
1) Il n’existe pas à ce stade de possibilités de victoire militaire sur le terrain d’une partie ou de l’autre.
Le gouvernement tient une grande partie du pays (60 % ? ) mais il existe toujours des zones d’insécurité y compris dans le voisinage de Damas. Les terroristes syriens seraient entre 50 et 80 000 selon diverses sources.
2) L’ensemble de nos interlocuteurs nous ont clairement indiqué que si la France continue à exiger le départ de Bachar au motif qu’il est infréquentable, la Syrie éclatera car il est le seul à pouvoir maintenir l’unité de l’armée, le Liban sera balayé, le chaos s’installera sur tout le Proche et Moyen Orient.
3) Seul un règlement politique peut ramener la paix.
A ce titre, il convient de relever :
– que Damas a donné son accord pour un cessez le feu de 5 semaines au représentant de Benkimoun. Stéphane de Mistoura négocie avec 5 groupes d’insurgés à Alep,
– qu’il y a eu récemment des négociations directes entre le gouvernement de Damas et des opposants à Moscou,
– que le gouvernement a mis en place un comité de conciliation nationale avec des députés Kurdes qui « déclarent leur volonté de rester dans la patrie syrienne ».
L’amnistie a été accordée à des terroristes repentis qui ont déposé les armes.
Il est évident qu’au-delà des postures qui ne font en rien avancer la sortie du conflit, il faut des initiatives pour avancer à petits pas. Le point n’est pas de savoir si on aime ou pas Bachar, il est un élément du conflit incontournable. Exiger son départ, c’est à coup sûr, poursuivre une guerre civile pendant des années.
4) Droits de l’Homme : j’avais avec moi une dépêche AFP mentionnant que des défenseurs de la liberté d’expression, membres du centre syrien pour les médias, étaient emprisonnés.
J’ai donné cette liste au Vice-Ministre des Affaires Etrangères en disant qu’il serait bien de faire un geste. Sur ce point précis, j’en ai personnellement parlé à Bachar Al-Assad lors de notre entretien.
De retour à Beyrouth, mercredi soir dans la nuit, j’ai appris qu’Ulaï Hussein avait été libéré sous caution.
Je n’ai pas la prétention de dire que c’est à la suite de mon intervention mais je le constate.
La France doit urgemment changer de politique en Syrie. Certains experts dénoncent l’incohérence de la France dans la lutte contre les terroristes. Nous luttons contre eux au Sahel, au Mali, au Nord Nigéria, en Irak, mais nous avons une politique confuse et brouillée en Syrie.
Je rappelle qu’à l’Assemblée Nationale, Alain Marsaud a montré aux députés des fusils Famas, livrés à l’ opposition dite modérée et qui se sont retrouvés dans les mains d’Al Nosra.
Tous nos interlocuteurs, au-delà du cercle gouvernemental, ont dénoncé le double langage et la complicité de l’Arabie Saoudite, du Qatar et de la Turquie, ce dernier pays commerce avec Daech et lui permet ainsi d’avoir des subsides financiers importants.
5) Un dernier point : nous avons appris qu’un gouvernement arabo-musulman emblématique devrait établir prochainement des relations diplomatiques avec Damas…..




Islam : les trois phases du djihad

J’ai découvert aujourd’hui une vidéo sur l’islam que chaque citoyen occidental devrait impérativement regarder. On y décrit de façon très didactique comment l’islam, à petit pas, à bas bruit, fait son nid quand il est encore très minoritaire et comment, ensuite, il s’impose jusqu’à dominer le territoire où il s’est installé.
Partagez, faites découvrir cette vidéo à vos amis, vos parents, vos collègues, et surtout à ceux qui ne veulent pas voir ce qui est en train de nous arriver en France, en Europe et dans bien d’autres endroits dans le monde.
Ecoutez :




Les méthodes de Valls contre le FN ressemblent de plus en plus à celles de Staline

VALLS ET HITLER MEME COMBATÀ Palaja, dans l’Aude, ce 25 février, le premier ministre a commis un discours. Je dis commis, parce que les mots prononcés annoncent un meurtre politique : le droit de ne pas partager paradigmes et certitudes affichées par le 1er ministre, son gouvernement et son parti, vont devenir des manifestations délictueuses contre la « république », contre la France.
Dans le discours de Valls, l’ennemi qu’il faut abattre, coûte que coûte, en le jetant hors de la république, dont on le déclare ennemi, c’est le FN, pour commencer. Derrière le FN, la « droite » est dans le collimateur. Après la « droite », viendront tous ceux qui, sous une forme ou une autre, refusent ou refuseront les fausses évidences Vallschvilistes.
Ne pas être d’accord avec l’idéologie Vallschviliste devient donc un acte de sabotage du pays, parce que vous ne vous enfermez pas dans le déni de réalité manifeste, rendu évident par la mise en œuvre des dernières actions meurtrières diversifiées de Daesh-Al Qaida en France.
Si vous n’acceptez pas de fermer les yeux sur les liens organiques, consubstantiels, entre Coran (sourates médinoises), sunna, Sira, hadiths et djihadisme (Boko-Haram, gouvernement génocidaire de Khartoum, Daesh et -en Syrie-Irak-Libye- les groupes d’Al Nosra, Hamas, Hezbollah, Mujao, Ansar Din, Erdoganistes destructeurs du kémalisme, groupes djihadistes armés balinais, thaïlandais, bengladeshi*…) pour Vallschvili, vous ne méritez pas la France, vous n’êtes pas républicain, vous rejetez les valeurs de la République.
Question, c’est quoi la république et ses valeurs, selon le 1er ministre ?
En écoutant le propos du 25 février, on est bien obligé d’être inquiet, la république, selon Vallschvili, est à la république démocratique ce que le socialisme, selon Josip Djougaschvili, était à l’économie socialisée et planifiée plus les soviets libres, élus et révocables, incorporant les acquis de la liberté politique réalisée par la « démocratie bourgeoise ».
La classe ouvrière et tous ceux qui, en URSS, pensaient encore, se détourneront du socialisme selon Djougaschvili. Pour se maintenir, le tyran géorgien, devenu un tsar rouge de flots de sang, dut bâtir, pierre par pierre, un édifice totalitaire sans précédent qui, en fin de compte, a été emporté comme fétu de paille par le vent de l’Histoire et a fini dans ses poubelles.
La république, selon Vallschvili n’est pas beaucoup plus reluisante, finira-t-elle aussi comme le socialisme djougaschvilien ?
Avec le rapport Cazeneuve, la république passe par-dessus la loi de 1905. Elle prétend ériger l’islam en religion spéciale, en confession financée par l’impôt (une forme laïque de la « djizya », placée au-dessus du droit démocratique de critique publique des dogmes religieux, de tous les dogmes religieux, parce que cela offenserait les hommes et femmes croyant en les dogmes islamiques.
En relisant le propos à l’emporte-pièce de Manuel Valls, on ne peut manquer de songer à son devancier, le Georgien Djougaschvili.
Ne pas partager les certitudes du pouvoir faisait de vous… un contre-révolutionnaire, un saboteur, une vipère lubrique, un individu à double face, peu recommandable et seulement bon à être cueillie au petit matin par les pistoleros du NKVD.
Chez Valls, devenant, chaque jour un peu plus, Vallschvili, le NKVD n’est pas encore la solution présente à la caractérisation de ses opposants (FN, « droite », « sectaires » de la république démocratique indépendante des cultes…), mais on s’y prépare manifestement.
Szya Waldman
*On apprend, dans « libération » de ce matin, l’assassinat, à la machette, d’un blogueur américain d’origine bangladeshi. La victime, Avijit Roy, animait un site soutenant l’athéisme (Mukto-mona/Pensée libre). Son exécution était publiquement réclamée, par différents prédicateurs islamiques exigeant aussi la mise à mort de tous les athées et l’interdiction de toute critique de l’islam…
Selon Vallschvili, encore quelqu’un qui n’aurait pas mérité la France, cet impertinent athée américano-bangladeshi qui stigmatisait une religion débordante de douceur et de tolérance et offensait ses croyants, au point qu’ils se soient indignés et mis en colère jusqu’à lui tendre une embuscade mortelle pendant qu’il visitait une foire aux livres…




J’ai vu : « Le dernier loup » de Jean-Jacques Annaud

Jean-Jacques Annaud fait partie de ces réalisateurs dont l’éclectisme dans le choix des sujets a toujours surpris et fait son succès, y compris à l’international.
Son dernier opus est là pour en témoigner puisqu’après avoir réalisé en 1997« Sept ans au Tibet » (avec Brad Pitt) qui l’avait un peu fâché avec les autorités chinoises, celles-ci (mais étaient-ce bien les mêmes?) sont venus le solliciter pour cette co-production franco-chinoise déjà visionnée par 7 millions de chinois !
Deux étudiants pékinois sont envoyés par le parti, en pleine Révolution Culturelle, en Mongolie intérieure pour «éduquer» une tribu de bergers nomades. L’un d’eux, fasciné par les loups dont les bergers doivent pourtant prémunir leurs troupeaux, va décider d’en capturer un pour l’élever.
Que dire ensuite, sans tout dévoiler, si ce n’est que ce film raconte une belle histoire pleine de sensibilité et d’émotion, qu’on y voit des paysages extraordinaires superbement filmés et qu’il offre une véritable leçon de vie à ceux qui veulent bien entendre et bien voir…
La défense des valeurs ancestrales par le vieux chef de tribu paraît s’imposer naturellement aux deux étudiants qui n’hésiteront pas longtemps à épouser la cause de leurs hôtes face aux exactions d’une sorte de « commissaire politique », de prime abord très peu au fait des réalités de la survie de la tribu dans son milieu naturel. On pourrait aisément transposer cette situation dans notre propre pays où certains politiques paraissent ne guère maîtriser leur sujet…
On apprend également des choses extrêmement intéressantes sur ces grands prédateurs que sont les loups des steppes. D’abord, ils chassent toujours en bande et obéissent à un meneur.
Ensuite, ils savent faire preuve de sélectivité dans le choix de leur proie et d’une extrême patience pour pouvoir fondre sur elle « au bon moment », c’est à dire quand elle est la plus faible et la moins véloce.
Cela ne vous rappelle rien ? à moi, si : des prédateurs « bien de chez nous », protégés par le pouvoir en place, barbus, enturbannés de frais ou enniquabées jusqu’aux yeux, et qui chassent en bande (la plupart du temps en toute impunité) l’enfant, la femme, le vieillard sans défense, le civil sans danger, le policier ou le militaire désarmé.
Bien sûr, il n’est pas question de les exterminer comme finiront par l’être les loups dans le film. Mais peut-être pourrait-on en finir avec une politique d’immigration folle, avec une justice aux abonnés absents et avec une politique sociale qui n’en finit pas d’attirer encore et encore des prédateurs toujours plus nombreux qui finiront par reléguer les indigènes que nous sommes dans le fameux « Camp des Saints » de Jean Raspail ou dans des bantoustans puisqu’il paraît que l’Apartheid serait devenu dernièrement une spécialité française !
Français, ne l’oubliez pas, Français, réveillez-vous !
Bernard Campan




Padamalgam : La propagande homosexuelle n'est pas la lutte contre l'homophobie !

« Au nom de la lutte contre lhomophobie, le ministère de lÉducation nationale agrée des organismes de prévention ouvertement gay dans les établissements scolaires« , révèle la Note bleue n° 06 de mai 2009 (analyse de la Fondation de Service politique, 83 rue Saint-Dominique F-75007 Paris) qui poursuit :
« Sous couvert de la lutte contre les discriminations » et l’homophobie, la propagande homosexuelle de ces organismes promet à l’école « lhomosexualité considérée comme « une orientation [soi-disant] naturelle de la sexualité« . La lutte contre les discriminations doit-elle justifier la propagande homosexuelle à l’école ?
Que doit-on penser de ces affirmations ? A-t-on raison de promouvoir la lutte contre l’homophobie par le moyen de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école ?
« Est-ce le bon remède » pour soigner ou prévenir cette soi-disant maladie politique de l’homophobie ?
« Les militants de la cause gay utilisent le registre » de la soi-disant lutte contre l’homophobie du lobby LGBT « pour faire taire leurs adversaires« . Pourquoi ces amalgames entre propagande gay et homophobie ?
« Que les associations gay demandent pour les personnes homosexuelles le respect dû à tout individu est une requête légitime… En revanche, en tentant de prendre en charge l’éducation sexuelle des enfants et des adolescents dans les établissements scolaires, elles changent de registre… »
« Exploiter politiquement les problèmes d’une minorité [gay], jouer sur les ressorts personnels, moraux, intimes pour culpabiliser.. et [vouloir] annihiler les réactions éventuelles [des familles hétérosexuelles], sont des méthodes caractéristiques des idéologies [sectaires]… Il ne sagit plus dune juste revendication, mais de prosélytisme et dune activité militante qui utilise la souffrance et la culpabilité pour parvenir à ses fins
Thierry Boutet a « été mis en examen pour provocation à la haine, à la violence ou à la discrimination, à l‘égard d‘une personne ou d‘un groupe à raison de leur orientation sexuelle« . Anciennement à la rédaction de Liberté politique, il a « publié sur le site Liberté politique… des propos très généraux sur le rôle des lobbies homosexuels dans les milieux de pouvoir… [dans] un entretien de Christian Vanneste durant la campagne des élections présidentielles
« Le Tribunal Correctionnel de Paris, reconnaissant, dans un jugement en date du 3 avril 2014… que les propos incriminés, dénués de toute véritable portée, n‘apparaissent pas de nature à inciter… à la haine, à la violence ou à la discrimination envers les homosexuels [a] « relaxé [Thierry Boutet] en première instance…
Sur appel du procureur, l’affaire sera examinée devant la 7ème chambre de la Cour d’Appel de Paris.
Thierry Boutet pense que le Garde des Sceaux et certains lobbies veulent « obtenir une condamnation pour faire jurisprudence et pour pouvoir ensuite s’en prendre à ceux qui ne pensent pas comme eux. C‘est l’opinion que l‘on veut mettre au pas, c‘est la presse libre que l’on veut intimider et museler.
« Si nous perdons ce procès, qui osera publier le moindre article libre et critique sur le sujet ?
« Nous devons le gagner afin que la liberté de penser et de s’exprimer soit protégée par la justice« .
L’arrêt Vanneste de la Cour de cassation du 12 novembre 2008 www.libertepolitique.com a mis fin aux procédures intentées par les militants de la cause gay contre la liberté d’expression sur la question de la propagande homosexuelle en faveur de l’homosexualité.
L’arrêt de la Cour de cassation a reconnu que « l’opinion exprimée par le député Christian Vanneste selon laquelle « il existe un modèle social qui est celui du mariage hétérosexuel et de l’éducation des enfants » et selon laquelle, face à ce modèle social, [la propagande homosexuelle en faveur de] l’homosexualité est « une menace pour la survie de l‘humanité« , constitue l’expression d’une opinion et à ce titre ne dépasse pas les limites admissibles de la liberté d’expression et ne peut, en conséquence, constituer une injure (au sens de la loi sur la presse) »…
L’arrêt de la Cour de cassation a constaté que « les expressions utilisées par Christian Vanneste sont mesurées, exemptes de toute invective et de volonté de blesser, ayant pour seul objet de nourrir un débat quant à la nécessité d‘adopter le texte qui sert de base à l‘incrimination, qu‘ainsi ces propos ne dépassaient pas les limites admissibles de la liberté d’expression… »
Selon l’analyse de la Fondation de Service politique, « le piège politique fonctionne [quand] les lobbies gays trompent les homosexuels en leur faisant croire qu‘ils seront… respectés lorsque leurs luttes obtiendront la reconnaissance… des comportements homosexuels à l‘égal des comportements hétérosexuels
Le piège politique, c’est aussi « l’utopie que l’on veut enseigner dans les écoles [pour soi-disant] libérer les tendances homosexuelles refoulées…
Le piège politique, c’est « conférer une identité à un individu sur la base de son comportement sexuel, c‘est à coup sûr l‘aliéner… Pour [le] respecter, il n‘est pas nécessaire de qualifier son comportement sexuel
« La réduction d‘un individu à ses actes entraîne une conséquence redoutable : juger un acte devient juger la personneet par conséquent la rejeter si cet acte est jugé négativement…
« L‘adolescence est fréquemment l‘occasion d‘expériences de toute nature, y compris homosexuelles, souvent passagères, voire réduites au stade préliminaire, expériences qui témoignent d‘une ambivalence… À cause de la confusion entre l‘acte et l‘identité, des jeunes qui ont eu une relation homosexuelle occasionnelle en viennent de ce seul fait à se [croire] défini comme homosexuels et ils sont contraints [par la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT] de s‘enfermer dans ce qui leur est imposé comme une identité.
Après cela, les idéologues du lobby LGBT veulent faire croire que certains de ces jeunes, qui se sont vu imposer, par la propagande homosexuelle du lobby LGBT, la confusion entre une relation homosexuelle occasionnelle et une soi-disant identité homosexuelle, se seraient suicidés du fait du harcèlement à l’école ou à la maison et du fait de soi-disant discrimination résultant de cette fausse identité homosexuelle usurpée.
C’est pourquoi, en menant un combat de manière irresponsable sur le plan politique, la propagande homosexuelle dans les médias gay fait des ravages psychologiques, ou même parfois psychiatriques, auprès de certains jeunes, dont la personnalité est souvent instable et fragile.
« Imaginer que l‘on va enseigner le respect de l‘autre en jetant un voile sur la structure profonde de la personnalité, en confondant identité et comportement sexuel à un âge où la personnalité est mouvante, relève de la plus pure utopie et d‘un grave déni de la réalité
« La lutte officielle contre l‘homophobie, parmi les dix priorités du ministère de l‘Éducation nationale, prévoit la promotion de la Ligne Azur… un « forum d’entraide et de soutien sur les questions d‘orientation et d‘identité sexuelles« . La brochure Homophobie, éditée par Sida-Info-Service, [veut et croit pouvoir] aider les jeunes à [soi-disant] « s‘identifier » sexuellementIl faut entendre les difficultés que les adolescent(e)s ont à se repérer et à se construire, car il y a souvent un manque d‘identification à des images valorisantes. Pourtant, des gays et lesbiennes sont reconnus [comme] Bertrand Delanoë, Elton John, Amélie Mauresmo
« L‘objet de l‘association Contact, agréée Par arrêté du ministre de l‘Éducation nationale, en date du 3 juillet 2008 (paru au B.O du 10 juillet 2008), est le dialogue entre les parents, les gays et lesbiennes, leurs familles et amis. Financés par le ministère de la Santé et le ministère de la Jeunesse et des Sports, ses membres sont des parents d‘enfants [soi-disant] homosexuels ou des [militant(e)s] « homosexuel-l-es » qui affirment que « l‘homosexualité est une composante de l‘identité« …
La mystification politique de l’idéologie des « ABCD de l’égalité » est détectée par la Circulaire n°2008-042 du 4-4-2008 : « l‘école doit offrir à tous les enfants des chances égales et une intégration réussie dans la société.
« Sa mission est aussi de promouvoir l‘égalité entre les hommes et les femmes, de permettre une prise de conscience des discriminations, de faire disparaître les préjugés, de changer les mentalités et les pratiques« … [sexuelles].
Dr Thierry Michaud-Nérard
N.B. « La Fondation de Service politique est un centre d‘étude politique créé en 1992. Indépendant de tout parti politique, son but est de promouvoir dans la vie publique une pensée politique cohérente avec l‘enseignement social de l‘Église. Elle publie depuis 1996 la revue d‘idées trimestrielle Liberté politique« .
 




Détruire la loi de 1905 : ça se précise…

Affiche-15-mars2L’ élyséen destructeur en chef de la laïcité et de la loi de 1905, et son porte flingue bas du front de Beauvau, viennent d’entrer en action :
L’Etat laïque et démocratique qui nous organise ne sera plus a-religieux, comme l’avait énoncé Aristide Briand, mais soumis à cette religion obscurantiste, ségrégationniste, sexiste et séparatiste qui s’appelle l’islam, religion dont  l’apparition comme le développement se sont faits dans le sang, la destruction, l’esclavagisme …
Cela ne surprendra que ceux qui, il y a près de trois ans, ont voulu nous faire croire que le Hollande allait asseoir la laïcité historique qui caractérise notre pays dans la Constitution (comme ils avaient cru que « son ennemi était la finance »!) et que le bonhomme allait apporter « le changement » alors qu’à l’instar d’un Mitterrand en 1981 (et 1988) et d’un Jospin (en 2007) il n’était que l’avatar des forces européistes, mondialistes, atlantistes et immigrationnistes qui avaient trouvé là le « young leader » susceptible de remplacer l’impopulaire Sarkozy pour faire ce qu’elles avaient, à Wall Street comme à La City, décidé.
Mais cela ne surprendra nullement les lecteurs de « Riposte Laïque » car notre « publication » avait consacré, dès cette époque, des textes fort argumentés démasquant l’individu qui voulait nous enfumer avant même d’être élu ! (1).
Et aujourd’hui, chacun pourra se référer à ce texte plus récent (2) pour bien vérifier que nous y avions annoncé cette entreprise de destruction de la loi de 1905 à laquelle se livrent le gouvernement actuel et son ministre « grand orient » ( et petite constitution…) de l’Intérieur, dont le but est de réactiver le fameux « rapport Machelon » (pour faire court…) commandé par le Sarkozy de l’époque et destiné à réintroduire les religions dans l’espace public, à mettre l’argent public à leur disposition, à pratiquer toutes les formes de soumission à leur égard, en particulier en bridant le droit de parole, de pensée, d’analyse, de satire quand elles seront objet de débat!
Tous les prétextes sont bons, et le dernier en date (il faut lutter contre l’islamisme….alors que l’islamisme n’est qu’une suite logique de l’islamique! (3) vaut son pesant de boulets destructeurs du mur de la laïcité qui  assure l’assise  de notre République démocratique.
Qu’on en juge : (4)
promotion de l’islam par la voie gouvernementale: loi de 1905, où es-tu?
instauration d’une structure pour « parler » des pratiques musulmanes dans l’espace public: loi de 1905, où es-tu?
déblocage de fonds publics pour équiper (et construire?) les mosquées: loi de 1905, où es-tu?
formation des imams par l’argent public: loi de 1905, où es-tu?
renforcement et financement des « écoles musulmanes »: loi de 1905, où es-tu?
Où est, ici, le principe clé (argent public réservé aux besoins publics) de la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat? Où est ici l’autre principe clé qui fait, qu’en France, il n’y a pas de croyants ou de non croyants, mais des « citoyens » à égalité de droits et de devoirs? Où est le rejet de toute forme de communautarisme que porte la loi fondatrice? Où est la liberté de conscience et la nécessité de donner, par l’éducation gratuite, laïque, obligatoire, les fondements de sa  propre conscience libre?
Allons-nous enfin entendre les associations (et autres structures) de défense de la laïcité qui s’autoproclament « exclusives » et se contentent d’entériner les décisions anti-laïques prises par un pouvoir qu’elles ont érigé?
Allons-nous enfin entendre les « penseurs » de la laïcité qui, à l’instar d’un Pena Ruiz ou d’une Kintzler, sont allés porter sur les fonds baptismaux du pouvoir le Hollande et sa clique mafieuse et qui n’en finissent pas d’avaler des anacondas sans oser de la moindre manière mettre en péril leur rente de situation?
Tous ces gens vont-ils enfin avoir le courage politique du citoyen, l’honnêteté intellectuelle du « défenseur de la laïcité » qu’ils prétendent être, l’indépendance de pensée que suppose leur statut?
Car  ce qui est en jeu, ici, c’est la mise en avant, dans l’espace public unique de la laïcité historique dont notre pays s’est doté , et à sa place, de l’islam, cette pseudo religion qui n’est, en fait, qu’un projet politique conquérant et destructeur de l’individu comme de la société, avant de voir y venir s’y disputer les dépouilles de la laïcité  les autres religions, tout heureuses de l’aubaine.
L’islam est incompatible avec la République laïque et démocratique: nous l’avons suffisamment démontré (5), et s’il faut en réguler la présence dans notre pays du fait des 6 à 7 millions de musulmans qui y vivent, nous avons apporté des solutions crédibles et en accord avec la loi créatrice de 1905.(6)
Le gouvernement actuel, piloté par les valets de la Mondialisation, de l’Europe, de l’Atlantisme étroit, et soumis à leur prolongement immigrationniste, s’attache à « anglo-saxonniser » l’espace public qui nous unit depuis plus d’un siècle en toute sérénité et à le communautariser en espaces séparés, antagonistes   et agressifs.
A la fin de la Nation, il ajoute la fin de notre espace unique laïque et démocratique, la fin de l’identité historique du Peuple de France.
A nous, maintenant, scrutin après scrutin, de le chasser.
Robert Albarèdes
1- http://ripostelaique.com/hollande-limposteur-sera-le-fossoyeur-de-la-loi-de-1905-au-nom-de-la-gauche/
http://ripostelaique.com/hollande-limposteur-est-demasque-pourquoi-les-responsables-laiques-essaient-ils-de-lui-sauver-la-mise.html
http://ripostelaique.com/hollande-limposteur-sera-le-fossoyeur-de-la-loi-de-1905-au-nom-de-la-gauche.html
http://ripostelaique.com/francois-hollande-veut-detruire-la-loi-de-1905.html
http://ripostelaique.com/laicite-hollande-limposteur.html
2 –http://ripostelaique.com/alerte-rouge-la-loi-de-1905-est-en-danger/
3- http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/02/20/01016-20150220ARTFIG00038-poussee-radicale-dans-les-mosquees-francaises.php
4 – http://www.fdesouche.com/567999-discours-de-cazeneuve-a-la-mosquee-de-bordeaux-priorite-a-la-lutte-contre-le-racisme-lislamophobie-et-lantisemitisme
http://www.lepoint.fr/politique/le-gouvernement-lance-la-reforme-de-l-islam-de-france-25-02-2015-1907797_20.php
5 – http://ripostelaique.com/lislam-question-centrale-pour-le-futur-de-la-france-1re-partie/
6- http://ripostelaique.com/lislam-question-centrale-pour-le-futur-de-la-france-2e-partie.html
 
 
 




MM. Valls-Cazeneuve, comment osez-vous dire qu'il faut protéger les musulmans ?

l-islam-cest-maintenant.CaptureMonsieur le Premier Ministre,
C’est avec une immense consternation que j’ai entendu hier votre Ministre Cazeneuve dérouler les mesures de modernisation de l’islam sous les auspices aussi honteux que troublants de la  » protection des musulmans « .
C’est sur notre terre de France que sont assassinés, par des musulmans et par eux seuls, des policières en service, des enfants juifs sur le seuil de leur école, des juifs au supermarché, des athées, agnostiques ou chrétiens au travail.
C’est sur notre terre de France que des chrétiens sortant de l’office se voient caillassés régulièrement.
C’est sur notre terre de France que les Chinois de Paris disent leur ras-le bol des agressions quotidiennes de leurs quartiers par des musulmans.
C’est sur notre terre de France que chaque jour des synagogues ou des églises sont abîmées au nom de l’islam.
C’est sur notre terre de France que de plus en plus de Français non musulmans quittent leurs quartiers ou leurs villes devenus insalubres du fait de l’islamisation rampante du pays.
Et vous osez, vous et votre gouvernement, dire qu’il faut  » protéger les musulmans « ?
Mais n’avez vous pas honte de cet ultime affront à la religion la plus importante de France qui est celle de la quiétude?
N’avez-vous pas honte après les assassinats odieux de Charlie Hebdo, de l’hypercacher, des écoles toulousaines, après les entraves continuelles au » vivre-ensemble  » qui sont perpétrées par des musulmans sur les marchés de France pour y interdire la vente de charcuterie, dans les écoles de France pour refuser de s’y soumettre à la loi commune et ce dès le plus jeune âge etc., n’avez vous pas honte de cet ultime affront?
En n’ayant que ces mots à la bouche (  » Protéger les musulmans, musulmans premières victimes « de l’islam etc.) vous renforcez cette religion dans le déni de réalité qui est le sien depuis quatorze siècles. Vous infantilisez ses ouailles pleurnichardes et les confortez dans leur sempiternel processus de victimisation dont ils usent et abusent au grand dam des Français soucieux de leurs devoirs.
Vous nourrissez son immaturité humaniste et démocratique.
La seule méthode à adopter avec l’islam consiste à:
1) Eloigner de soi cette fable d’un islam des lumières. L’islam n’a brillé que du reflet des peuples conquis et souvent dévastés, et qui, malgré sa férule indigeste, se battirent pour conserver vivants leurs savoirs, leurs écrits, leurs techniques et leurs beaux-arts.
2) Exiger de l’islam modestie et discrétion dans ses prétentions y compris prosélytes.
3) Selon Sami Aldeeb qui est sans nul doute l’un des meilleurs connaisseurs des textes coraniques, hadiths et sunna,  le droit musulman prescrit que, en terre où ils sont minoritaires, les musulmans ne sont pas tenus de faire la prière à tout moment, construire des mosquées, respecter les prescriptions alimentaires etc. des pistes sont à explorer auprès de ce savant.
4) Veiller à ce que cette religion ne devienne pas majoritaire en France. Car si elle le devenait, tous vos efforts auraient été vains.
Et nous serions tous des cibles en puissance de cette religion qui porte en elle, dans ses textes fondateurs,  ses propres dérives sectaires et que la lâcheté de ses  » représentants  » à contenir les ouailles déviantes, mais surtout de nos gouvernements successifs ont conforté dans un comportement d’enfant roi qui peut tout se permettre.
Il lui suffit, à l’instar de la chiffe molle nommée Boubakeur, de pleurnicher un peu sur quelques morceaux de lard jetés au pied d’une mosquée pour que soient honteusement remisés à  l’oubli les crimes odieux commis contre des enfants juifs, des Français innocents, des républicains honnêtes.
Faute de de rattraper rapidement la bourde de Cazeneuve, faute de fermeté envers une religion qui brille encore aujourd’hui essentiellement par ses archaïsmes, ses dénis de réalité, les crimes contre l’humanité commis en son nom sans grande révolte doctrinale,   son inaptitude à accepter – partout où elle passe – le droit des autres à l’autonomie, nous, Français non musulmans vous rendront comptable devant l’histoire des affrontements devenus inévitables entre deux conceptions incompatibles de la vie démocratique.
Est-ce cela que vous souhaitez, dans votre évidente chasse aux voix pour les prochaines départementales? De ce jeu personne ne sortira gagnant, qui risquera de se transformer pour notre pays en bain de sang.
Pensez-y. Faute de quoi, vous en serez comptables les uns et les autres devant l’histoire.
Viviane Lamarlère 
Copie à Hollande et Cazeneuve
http://www.vlamarlere.com/




Hollande va utiliser les morts de janvier pour museler les Français

Affiche-15-mars2Le 24 décembre 1800, au lendemain de la Révolution française, Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul, échappait de peu à un attentat particulièrement meurtrier contre sa personne, rue Saint-Nicaise à Paris. Le futur empereur déchaîna alors sa colère contre les Jacobins qui, dans les jours suivants, essuyèrent une féroce répression. Mais Fouché, ministre de la Police, ne croyait pas à la thèse jacobine. Bientôt, la ténacité du père de la Police moderne fit connaître les vrais responsables : des chouans, c’est-à-dire aux antipodes des Jacobins. Ceci freina-t-il la répression contre lesdits Jacobins ? Bien au contraire, elle se poursuivit à titre préventif, afin de nettoyer la place de toute opposition.
Vous voyez où je veux en venir ?
Le 23 février, au dîner du CRIF – à propos duquel je partage exactement l’opinion de Pascal Hilout dans son récent article sur R.L. –, François Hollande déclarait (je cite) :
« Il a donc été demandé aux réseaux sociaux de retirer ces messages racistes et antisémites, dès qu’ils sont signalés par une association. Mais il a fallu aller plus loin, saisir les tribunaux, qui ont enjoint les réseaux sociaux de transmettre les données permettant d’identifier les auteurs de ces messages. Parce que c’est trop simple, parce qu’on peut se maquiller, on peut se masquer, on peut emprunter des noms de circonstance pour proférer ces insultes. La Garde des sceaux, là encore, se chargera de faire exécuter ces jugements, parce qu’il ne peut pas y avoir d’impunité pour les auteurs racistes et antisémites. Ils doivent savoir, si ma voix peut aller jusqu’à eux, qu’ils seront poursuivis et condamnés pour leurs agissements.
Lutter, lutter sans relâche contre le rejet des autres, contre tous les racismes, contre toutes les intolérances, vous l’avez dit, Monsieur le Président, c’est le devoir de tout républicain. C’est le devoir aussi d’un pays digne de lui-même. »
[youtube]qC-T53FxPPI[/youtube]
https://www.youtube.com/watch?v=qC-T53FxPPI
Tout est dit.
Les socialistes répètent l’Histoire, sur laquelle il faut savoir surfer pour ne pas couler. C’est peut-être sordide à écrire, mais je crains, hélas, que les morts de janvier ne servent que des intérêts immoraux et strictement  politiques, au mépris de la réelle opinion française. Tous les courageux opposants au pouvoir en place vont être traqués comme du temps de Bonaparte. Et, en forçant le trait, jusqu’où ira Hollande dans le mimétisme, lui qui fustige si souvent la Russie ? Aurait-il des rêves de Moskowa ?!
Plus que jamais, la lutte est nécessaire, car ce gouvernement non-représentatif du peuple – la plupart des sondages d’opinion s’accordent au moins là-dessus – est en passe de promulguer des lois d’exception où seule l’injure du peuple national, dans son acception historique, sera permise. Autrement dit, nous assisterons à une révolution culturelle qui exclura d’emblée le roman national que les socialistes abhorrent.
Charles Demassieux