1

Pourquoi vouloir imposer aux autres ses névroses ?

Ri7vive-la-mondialisation-0011

Plus personne n’ignore la vague d’agressions et viols souvent liés à l’immigration. Malgré cela ce dimanche 27.09.15 à Bruxelles 15 000 personnes ont manifesté pour « accueillir les migrants » au lieu d’exprimer de l’inquiétude.

En fait, des femmes, jeunes filles et enfants ont défilé en sachant qu’elles risquent des violences et en les acceptant à l’avance.

En Suède « le modèle multi culturel est devenu multi criminel » http://lesobservateurs.ch/2015/09/27/en-suede-le-modele-multiculturel-est-aussi-multicriminel/

Quand des personnes (Moix par exemple) souhaitent une France musulmane s’agit-il d’ignorance, de mauvaise foi ou de pulsion subconsciente d’autocastration, de se faire du mal à soi-même ? C’est-à-dire d’automutilation ? (qui est liée à l’anxiété, dépression, stress, manque affectif, remise en question de soi-même, etc. voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Automutilation )

Parallèlement, « l’oikophobia ou ecophobie est une aversion contre ce qui concerne la maison ou de ce qu’elle contient (…)  une attitude  de gauchistes typiques, d’impulsions politiques et d’idéologies xénophiles”… voir https://en.wikipedia.org/wiki/Oikophobia

L’appel à l’immigration est-il une forme d’automutilation et d’oikophobie?

Aldo Sterone suggère que  tout ça est très freudien et que pour  “90% c’est une affaire de cul”… “Jihadisme social” 18.08.15

https://www.youtube.com/watch?v=mwQYMkBQqu4

Ben oui, comme le décrit Vian:  “Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny, Envole-moi au ciel Zoum! Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny,Moi j’aime l’amour qui fait boum! »

https://www.youtube.com/watch?v=4mCnXEjahg0

 À voir la tête qu’ont les suédoises après avoir été violées, elles sont bien servies, mais, étonnamment,  ces photos ne suffisent pas pour mettre en garde.

 Cependant dans un pays libre chacun doit pouvoir penser, dire et agir selon sa conscience mais pas au dépens des autres. Être favorable à l’immigration,  oui, mais pas au dépens des autres : ceux qui veulent l’accueil doivent eux-mêmes accueillir, loger, nourrir, vêtir, entretenir sans imposer les conséquences de  l’accueil sur les autres et faire payer la note par la communauté.

Ainsi, Moix n’a pas le droit de vouloir une France musulmane à imposer sur les autres, mais il a le droit de s’imposer l’islam à lui-même et de se faire musulman.

 On connaît « le Plan » Hallstien-Kalergi-Hunke » et le Nouvel Ordre Mondial. Mais pour que ces idéologies puissent germer elles doivent tomber dans un terrain favorable. En amont il y a quoi ?

Nous vivons le résultat de 2000 ans pendant lesquels on nous a inculqué de tendre l’autre joue, d’aimer les autres comme nous-mêmes et de  battre notre coulpe en récitant ce mantra « c’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute… »

Par contre, les juifs, eux, se considèrent le peuple élu de dieu.

Les mahométans ont le devoir de soumettre l’univers.

Les hindouistes ont inventé le karma : quelqu’un est malheureux, estropié, misérable ? tant pis pour lui, c’est son karma, il le mérite  comme rédemption de ses exactions dans une vie antérieure …

Les musulmans sont d’accord pour payer 200 mosquées en Europe, mais c’est pas eux qui construisent des homes pour femmes abandonnés, orphelins, handicapés dans les bidonvilles de Calcutta, non, ça c’est typiquement  chrétien.

Contrairement aux autres, nous, chrétiens, nous devons nous humilier, demander pardon, faire repentance,  être généreux, compassionnels et charitables.

A Sparte on éliminait les enfants chétifs par contre les chrétiens protègent d’abord les faibles. Pour les couples dont la santé empêche de procréer, on invente des thérapies miraculeuses sans en connaître les conséquences à long terme. Nous maintenons en vie des grands prématurés ou les comateux qui sans les machines mourraient.  La sélection naturelle et la compétition intellectuelle sont devenus des scandales.

La négation de nous-mêmes nous interdit de dire « moi et mon copain » non c’est mal élevé on dit « mon chien et moi, ma fille et moi, mon voisin et moi » toujours les autres avant moi…

Le Pape, au lieu de nous exhorter à aller défendre les chrétiens en Orient, (horreur ! pas de croisades svp !) nous incite à accueillir tout le monde, on ne sait même pas qui, peut-être aussi ceux qui massacrent les chrétiens ou qui nous sont hostiles, ça fait rien, nous devons aimer nos ennemis…

Les gauchistes, immigrationnistes,  automutilationistes, autolésionistes, oecophobes et les gens comme ce Moix, sont-ils donc des intégristes chrétiens qui s’ignorent ?  (cf.mon article du 17.VI.14 « le complexe occidental est-il chrétien ? » dans http://lesobservateurs.ch/2014/06/17/anne-4/ )

 Somme toute, avec la « crise migratoire », nous sommes en train de vivre l’apothéose du christianisme, le martyr ultime de la victime sacrificielle consentante, le chant du cygne dans la fosse aux lions…

La question est de savoir quel pourcentage de la population se sent une vocation de martyr.

Anne Lauwaert




Les migrants ont un coût, les Français les plus modestes vont payer 

banc

 Comme tous les autres budgets depuis leur arrivée au pouvoir les socialistes se gardent bien d’évoquer les difficultés grandissantes et les situations catastrophiques des entreprises, des artisans, des professions libérales et de bon nombres de salariés. Mais côté social le gouvernement prévoit de raboter le budget des aides personnalisées au logement pour compenser les dépenses pour l’accueil des réfugiés, notamment. Le ministère du Logement (Sylvia Pinel) va devoir économiser 225 millions d’euros sur les aides personnalisées au logement (APL), selon le projet de budget pour 2016.

 Ces mesures vont compenser les dépenses supplémentaires prévues l’an prochain : 150 millions d’euros d’ »aides à la pierre » (subventions aux bailleurs sociaux pour la construction d’HLM) en plus, et 120 millions pour renforcer les capacités d’accueil des réfugiés, selon l’entourage de la ministre du Logement Sylvia Pinel.

 Les APL, très connues et octroyées sous conditions de ressources, sont aussi le principal poste de dépenses du ministère du Logement pour un montant de 15,5 milliards d’euros. Selon le projet de budget, elles seront rabotées de 225 millions en 2016 et de 314 millions en 2017 par trois mesures d’économies cibles. (…)

 Le gouvernement socialo-stalinien va utiliser les allocations pour le repeuplement des campagnes et y envoyer les migrants comme il a déjà commencé http://www.francesoir.fr/politique-france/des-migrants-de-calais-installes-dans-un-centre-daccueil-temporaire-en-bourgogne

 Le ministère de l’Intérieur refuse de mettre en place les quotas régionaux de réfugiés que réclame le maire du Blanc-Mesnil et préfère se servir des mesures plus qu’incitatives de la nouvelle loi sur le droit d’asile.

 On pointe un dispositif central prévu à cet effet du côté de la place Beauvau : l’hébergement directif. Sur le papier, la méthode se veut simple et efficace : les demandeurs qui refuseraient les solutions d’accueil proposées perdraient l’allocation financière qu’ils touchent. Un dispositif efficace, garantit-on au ministère de l’intérieur, qui entrera en vigueur dès le 1er novembre.

 Cette nouvelle loi modifie aussi la nature des aides financières que reçoivent les demandeurs d’asile. Les anciennes allocations (AMS et ATA), qui s’élevaient de 91€ à 718€ par mois selon les cas, seront réunies au sein d’une aide unique : Allocation Demandeur d’Asile (ADA). Une fois que les demandeurs d’asile obtiennent le statut de réfugiés, ils bénéficient des mêmes droits que les ressortissants nationaux comme le RSA.

Pour tenter d’inciter les réfugiés à s’installer ailleurs qu’en région parisienne, les agents de l’Office français pour l’immigration et l’intégration (OFII)  http://www.ofii.fr les préparent à s’installer en province ou en zone rurale. « On va essayer de les emmener sur place : pour reconnaître un peu les lieux, pour qu’ils voient où ils vont aller et scolariser leurs enfants », explique Yannick Imber, directeur de l’OFII.

Pour ceux qui ne se laisseraient pas séduire, la perte potentielle de leur allocation devrait représenter un argument de poids.

 Question : quel sera alors l’état économique de notre pays quand en 2017 les socialistes et leur chef de guerre en tête tels des rats auront quittés le navire ?

 Antonin Bruniquel