1

Varennes : 200 migrants, 200 collabos et 3000 planqués…

Varennescollabos

Les apparatchiks islamo-collabos locaux

Ce qui s’est passé à Varennes, ce jour, est révélateur de la réelle situation de la France. Rappelons, en quelques mots, les faits.
L’ancienne caserne des gendarmes, que la municipalité envisageait de récupérer pour des projets locaux, a été réquisitionnée par le préfet de l’Allier, pour y loger deux cents clandestins, appelés migrants.
Courageusement, deux lecteurs de Riposte Laïque ont aidé un homme seul, qui distribuait un tract, à informer les habitants de Varennes de la réalité de la situation.
Ils ont été interrogés par des gendarmes qui n’ont pas hésité à leur demander leur pièce d’identité, et à contester, de manière scandaleuse, la légalité de leur distribution.
De nombreux habitants de la ville ont alors sollicité Claudine Lopez, secrétaire départementale du FN, afin qu’elle les aide à organiser un rassemblement de protestation, place de la mairie, puis une marche qui devait se diriger vers le lieu où on a imposé ces nouveaux venus, musulmans, à une population qui, majoritairement, n’en voulait pas. La manifestation se mettait en place.
C’est alors que les pressions ont commencé, l’appareil d’Etat et ses satellites mettant toutes leurs forces pour intimider Claudine Lopez, lui demandant de se démarquer des propos du tract, par ailleurs attribués à Riposte Laïque.
Peu courageux, disons-le, ceux qui paraissaient prêts à en découdre ont commencé à prendre leurs distances, craignant des représailles. Devant cet état de fait, mais aussi devant des pressions de la direction nationale et régionale du FN, la responsable départementale, qui a démissionné depuis de ses responsabilités, a décidé d’annuler le rassemblement, que la presse locale attribue à Riposte Laïque (on ne prête qu’aux riches).
Résultat, ce matin, il y avait deux cents contre-manifestants, venus soutenir la présence des clandestins. 200 collabos, 200 apparatchiks locaux, 200 vendus au système, 200 traitres, qui ont soutenu l’invasion de leur pays, et de leur région.
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/31/200-personnes-mobilisees-en-soutien-aux-refugies-a-varennes-sur-allier_11645553.html
Pendant ce temps-là, les habitants de Varennes étaient terrés chez eux. Chers compatriotes, si vous voulez garder vos libertés, et surtout votre cadre de vie, il va falloir sortir de chez vous, et vous organiser, comme essaient de la faire certains courageux Calaisiens.
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/31/200-personnes-mobilisees-en-soutien-aux-refugies-a-varennes-sur-allier_11645553.html
Sinon, vous n’aurez que ce que vous méritez.
Paul Le Poulpe
RAPPEL DES FAITS
Ri7Jugement RL
Deux lecteurs de Riposte Laïque se rappelleront longtemps leur mésaventure de ce dimanche 25 octobre, à Varennes. Ils étaient venus faire leur marché dans cette ville, connaissant d’autre part, par la lecture de leur journal préféré, la récente implantation de deux cents clandestins, que la presse locale appelle « migrants », dans une ancienne caserne de gendarmerie.
Amis de longue date, révoltés par la récente implantation de deux cents clandestins dans cette paisible petite ville de l’Allier, ils avaient décidé de venir prendre la température de la ville, en allant sur le marché. Ils rencontrèrent alors un homme seul, qui distribuait un tract, et se proposèrent de l’aider.
Comme l’explique Aline Poursain dans cet article, l’accueil de la population fut excellent, à la hauteur de la révolte devant ce qui est vécu comme une véritable invasion par les gens du cru.
http://ripostelaique.com/tractage-a-varennes-la-population-ne-veut-pas-des-200-clandestins.html
C’est alors que les choses se compliquèrent, pour eux, dans un mécanisme dont nous allons vous décrire les différentes étapes.
PREMIERE ETAPE
Alors que l’accueil est excellent partout, aussi bien par les commerçants que par les habitants de la ville, ils sont malgré tout pris à partie par la première adjointe de la mairie et son époux, qui déclarent que la population de Varennes est déjà très inquiète et leur reprochent avec véhémence de ne pas être de la ville, et de souffler sur les braises. La conversation prend fin, et nos amis s’éloignent.
DEUXIEME ETAPE
Gendarmes St Tropez et giletsQuelques minutes plus tard, trois gendarmes se dirigent dans leur direction (est-ce à l’appel de l’adjointe ou de son mari, nous ne le savons pas…) et exigent l’identité de nos amis, ainsi que celle d’un habitant de la ville, par ailleurs membre du FN, qui discutait avec eux. Les représentants de l’ordre se livrent à un véritable abus d’autorité, en leur affirmant que la diffusion de tract sur la voie publique était illégale, ce qui est totalement faux.
http://www.l214.com/legislation/tractage
Ils exigent alors les papiers de nos amis, qui, sous la menace d’être conduits au poste, finissent par décliner leur identité. Le moins qu’on puisse dire est que ces trois gendarmes, payés pour protéger nos compatriotes, ont fait un excès de zèle peu glorieux, qui leur vaudra sans doute les félicitations de leur hiérarchie, mais pas celles des patriotes.
TROISIEME ETAPE
Les deux lecteurs de Riposte Laïque font parvenir en le scannant un exemplaire de leur tract à Riposte Laïque et à Résistance républicaine. Christine Tasin décide de l’utiliser, tout en le remaniant, pour que le texte soit plus court, et plus conforme au style habituel de son association. La nouvelle version est mise en ligne sur les sites RL et RR.
Tract pour Varennes sur Allier tract-Varennes-sur-Allier
QUATRIEME ETAPE
bourbonnaisencolereLes choses remuent et les autorités apprennent qu’il va y avoir un rassemblement depuis la mairie, jusqu’à l’ancienne caserne, ce samedi 31 octobre. Que faire, se demandent les autorités locales ?
CINQUIEME ETAPE
arnaudcochetprefetdelalllierLe vaillant Préfet de l’Allier, Arnaud Cochet, courageusement, saisit le Procureur de Cusset. Il estime que le contenu de ce tract « peut faire l’objet d’une qualification pénale », et refile donc la patate chaude à son copain le procureur de la République.
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/27/migrants-le-prefet-de-l-allier-saisit-le-procureur-apres-la-diffusion-d-un-tract-actualise_11640052.html
Monsieur le Préfet, content de lui, communique cette information à la presse. Il a ouvert le parapluie, et donc son chef Cazeneuve peut être fier de lui.
SIXIEME ETAPE
EricMazaudprocureurcussetLe Procureur Eric Mazaud se retrouve donc avec la patate chaude que vient de lui passer le Préfet. Que faire pour préserver sa carrière et ne pas s’attirer le courroux de Christiane Taubira ? Diligenter une enquête pour « incitation à la haine contre un groupe de personnes en raison de son appartenance religieuse ». Ce que le bougre annonce immédiatement à la presse locale en précisant avoir confié l’enquête à la gendarmerie. Bref, lui aussi a ouvert le pébroque… L’AFP, après avoir téléphoné à Christine Tasin, relaie l’information, ce qui va donner une dimension nationale à ce qui est en train de devenir une affaire.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/28/97001-20151028FILWWW00163-allier-distribution-de-tracts-anti-migrants.php
Les informations régionales relaient l’information, uniquement à charge contre les auteurs du tract. Le maire de la commune se sent obligé d’ajouter son grain de sel, tandis que les responsables locaux du FN affirment ne pas en partager l’ensemble.
http://www.fdesouche.com/662657-varennes-sur-allier-03-la-justice-saisie-apres-un-tract-anti-migrants
SEPTIEME ETAPE
Jeunesocialiste40Bien évidemment, dans ce contexte, les collabos locaux ne pouvaient pas rester silencieux. Je veux parler naturellement de toute la clique des prétendus humanistes, syndicats, antiracistes, partis de gôche, pseudo laïques, parents d’élèves dégénérés (les Parents, pas les élèves), anarchistes d’Allah et autres pleureuses professionnelles dont voici la liste.
(*) Les signataires : FSU, les unions départementales CGT, CFDT, Unsa, les unions locales FO de Moulins, Vichy et Montluçon, Solidaires 03, l’Observatoire de la laïcité, la Libre pensée, la Ligue de l’enseignement, les parents d’élèves FCPE, le PS, EELV, PCF, Ensemble!, le Parti de Gauche, Alternatives libertaires Auvergne, Attac, le Mrap, Réseau Education sans frontières (RESF 03).
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/28/migrants-plusieurs-organisations-de-l-allier-disent-non-au-racisme_11641165.html
Ces islamo-collabos d’Etat (car tous passent à la caisse) appellent bien évidemment à une contre-manifestation, et nous font le coup du racisme, épouvantâââble. Bref, ils servent la soupe au préfet pour lui permettre d’interdire le rassemblement, au nom du trouble à l’ordre public. Que du classique, une méthode classique de la gauche totalitaire…
HUITIEME ETAPE
prisonA partir du moment où les gendarmes zélés, ayant pratiqué un abus de pouvoir, se sont permis de relever les identités de nos deux lecteurs, la suite est cousue de fil blanc. Nos amis vont dans un premier temps être interrogés par les gendarmes, et peut-être inculpés d’incitation à la haine contre les musulmans, et traînés devant les tribunaux, avec toutes les conséquences possibles pour eux, alors que le tract ne contenait rien de répréhensible.
CONCLUSION
socialaudsenprisonVoilà deux paisibles lecteurs de Riposte Laïque, qui, pour avoir eu un réflexe citoyen, voire patriotique, d’aider un homme à distribuer un tract sur un marché, vont se retrouver, nous le craignons, devant les tribunaux, à cause de la diligence des services de l’Etat, bien plus réactifs quand il s’agit de persécuter des patriotes sincères que lorsqu’il s’agit de protéger la population contre les exactions des clandestins (comme à Calais).
Signalons que ce tract ne peut pas être poursuivi, parce que nulle part l’ensemble des musulmans ne sont accusés (ni l’ensemble des 200 clandestins musulmans), mais seulement une partie d’entre eux (et une partie des 200 clandestins).
Par contre, le préfet de l’Allier et le procureur de Cusset peuvent décider de compliquer la vie de ces sympathisants en les convoquant éventuellement, et, bien que cela serait ridicule, en les poursuivant. De telles poursuites auraient le même résultat que celles contre Marine Le Pen, pour ses propos sur l’Occupation des rues par des musulmans : le procureur lui-même a requis la relaxe, car MLP visait une partie des musulmans (ceux qui occupent illégalement nos rues) et non tous les musulmans.
Dans cette affaire, ce qui est révélateur, une fois de plus, c’est la rapidité avec laquelle la hiérarchie de l’Etat s’en prend à des patriotes, pendant qu’elle ne fait strictement rien contre les hordes musulmanes qui nous envahissent, mais au contraire les soutient, les aide, les finance, les implante à travers notre pays, dans le but de le détruire.
Si nous étions dans un pays encore normal, nos deux amis auraient fait leur distribution de tracts, auraient bu un bon coup, et seraient rentrés chez eux, avec la satisfaction du devoir accompli. Or, pour avoir eu un réflexe patriotique, ils ont d’abord été menacés par trois gendarmes, et risquent de finir au tribunal.
Merci aux trois gendarmes, merci à ceux qui les ont appelés, merci au Préfet de l’Allier, merci au Procureur de Cusset, merci aux islamo-collabos de gôche pour l’énergie déployée contre deux Français, pendant que notre pays est submergé par des clandestins musulmans qui, s’ils respectent leurs textes sacrés, doivent tuer tous les non-musulmans et transformer la France en terre d’islam.
Habitants de Varennes, ne vous laissez pas intimider par ces grossières manoeuvres, tous devant la mairie, le samedi 31 octobre, à 12 h 30 !
Lucette Jeanpierre




Lettre à Joseph, un homme bon, droit et délicat

Joseph-Scipilliti
Cher Joseph,
Je n’approuve ni ne juge ton double geste de ce funeste jeudi.
A la lecture de ton testament, j’en mesure néanmoins toute la puissance, symbolique au moins autant qu’excessive et douloureusement définitive. Apprenant la tragédie dans laquelle ton acte nous a tous plongés avec toi, une camarade commune à qui tu avais su prodiguer tes généreux et désintéressés conseils, s’est délestée de son effarement par ces quelques mots « c’était un homme bon et doux »… Sache, cher Joseph, qu’elle a dit une prière pour toi et aussi pour celui que tu as visé par trois fois.
Depuis ce drame, des bribes de souvenirs me reviennent, un repas avec de la charcuterie, du vin et des rires, des conseils pleins de bon sens à des questions parfois candides, et toujours ce brin discret de l’affection dans tes réponses, cet échange, cet été même, où tu avais pris de ton temps pour aller chercher des éléments pouvant m’aider alors que je ne t’avais même pas sollicité, simplement par empathie, par désir de bien faire et d’aider ton prochain. Je me souviens aussi de cette fin de soirée invraisemblable après le procès contre Jacques Philarchein et Renaud Camus que tu évoques dans ton testament, cette froide soirée de février 2014 où tu n’avais pas pu récupérer tes affaires au vestiaire…
En te lisant, je n’ai pu m’empêcher de penser à Winston, celui qui ne voulait pas se faire écraser par la broyeuse étatique totalitaire de 1984. Comme lui, tu luttais pour la liberté, pour la justice, comme lui tu refusais de te laisser happer par un système odieusement mafieux, dont l’écoeurant Mur des Cons avait éclairé pour un temps les actualités, avant que les bonnes gens oublieux retournent à leurs activités, feignant opportunément d’ignorer que l’ampleur du Mal en interne est bien plus terrible encore que ce seul Mur, et ses adeptes bien plus nombreux.
Quant aux victimes quotidiennement intimes de ce système judiciaire si bien rôdé, elles sont condamnées au silence, sous peine de représailles par les Frères tout puissants, et à une doucereuse et confortable résignation. Concilier le désir noble de vouloir rendre la Justice pour finalement, toute sa carrière durant, ne côtoyer que l’injustice et les malversations jusqu’au jour de rendre sa robe, quelle perfide ironie !
A la vue de l’ornement de la rampe du grand escalier menant à la 17e Chambre avec son œil dans un triangle, le même exactement que celui placé en haut de la déclaration des Droits de l’Homme, on comprend immédiatement où l’on se trouve.
https://www.youtube.com/watch?v=usvbk6NNRK4&feature=youtu.be
Que tu as été patient toutes ces années ! J’admire ta constance dans l’adversité, ton sens de la justice et de la justesse, ton honnêteté jamais vacillante. Comment as-tu fait pour être resté si droit dans une mafia si épaisse, si étanche, si monstrueusement malhonnête ?
http://static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2015/10/Journal-indélicat-Enregistré-automatiquement.pdf

« Tellement grand est le conformisme général que si l’impertinent n’est pas là pour se défendre avec un dossier solide, il est condamné d’avance« .

Que dire de ces vils laquais médiatiques qui te salissent aujourd’hui et dont certains sont de cette même communauté, de cette fraternité maçonnique possédant, à elle seule, plus de pouvoirs encore que le chef de l’Etat ? Rien que de coutumier. Ils parlent de ton testament mais n’en mettent surtout pas le lien. C’est qu’il ne faudrait pas que les gens sachent.
Et puis diable ! Deux cent quarante pages ! Qui aujourd’hui prend le temps de lire autant de mots ?! Avec une telle fainéantise intellectuelle des Français, la magistrature franc-maçonne peut continuer à rouler tranquille, à bafouer ses propres lois, à se repaître dans des petits arrangements communautaires qui rapportent. Les sans-dents continueront de subir la justice, mais celle-ci continuera de se contourner, au vu et au su des propres membres de son ministère.
Ce monde, heureux de sa propre ignorance, continuera de tourner de travers. L’important c’est que le bon peuple soit convaincu que tu étais un mauvais homme, un homme qui pensait mal, qui avait de mauvaises convictions, des convictions qui ne rentrent pas dans le moule de la propagande. Winston n’a qu’à bien se tenir. Les faux rebelles de pacotille font mine de condamner le terrifiant monde de 1984 mais nous savons bien que ce n’est qu’une posture. En réalité on dirait bien que chacun est au contraire ravi d’y adhérer en regardant ailleurs. Surtout ne pas chercher à connaître la vérité, on ne sait jamais, des fois qu’elle ne soit pas comme on imagine.
Alors la magistrature restera ce qu’elle est : un état dans l’Etat, avec ses propres codes, ses passe-droits, ses modalités particulières, ses barbouzes, ses faussaires. Et le peuple béat n’y verra que du feu parce qu’on lui aura expliqué que tu délirais, que tu étais à l’ouest, pire même, que tu étais… dé-sé-qui-li-bré !
Les pseudo défenseurs des droits de l’Homme, ces pions imbéciles, continueront d’accorder leur silence tacitement complice à la détresse impuissante des avocats à la probité moralement torturée par des pervers maçons oeuvrant dans les couloirs froids des Palais. C’est que le laminoir à Cons de la magistrature a ses rouages bien huilés, feutrés et silencieux… Silence on broie…
Ton geste fou, désespéré, c’est si peu toi, l’homme patient, calme, courtois, bien élevé, soucieux des convenances, gentil, … délicat.
Tu étais de ces êtres discrets qui ne font pas d’éclats mais dont on sait d’emblée qu’ils ne transigeront pas.
La liberté est un bien précieux, le plus précieux de tous. Ta vie t’en a été témoin, ton geste tragique et ton départ encore plus.
Nous, tes compagnons de route dans la cohorte des têtes qui dépassent du rang et ne veulent pas se laisser faire, sommes en état de sidération aujourd’hui. Nous comprenons que tu as été poussé à bout après tant d’années de patience, mais tu nous laisses dans la peine.
Où que tu aies enfin posé ton fardeau, cher Joseph, je t’embrasse.
Caroline Alamachère




Musulmans vous n'êtes en rien les meilleurs vous êtes les derniers de la classe


Si la vantardise avait une religion, ce serait incontestablement l’islam. Le dernier des derniers des musulmans se veut supérieur au meilleur des meilleurs des non-musulmans pour le simple fait de son appartenance à la communauté adoubée par Allah à la première place de la hiérarchie humaine« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah » [ Sourate 3, verset 110 ]. C’est écrit dans le Coran, les musulmans y croient dur, non pas comme fer, mais comme la pierre de la Ka’aba, vu qu’ils ne sont jamais sortis de l’âge pierre, plutôt de la culture du vent du vent et de la poussière de sable. Aucun musulman n’oserait mettre en doute une telle fanfaronnade de peur de commettre une apostasie. Mus par leur seule certitude que le monde est à leurs pieds et qu’ils sont les vainqueurs sans jouer la partie. Des seigneurs qui règnent en maîtres sur leurs serfs, alors qu’ils sont des éternels esclaves achetés par Allah pour le servir à leur corps défendant et contre leur plein gré.
Persuadés qu’ils sont les premiers de la classe et nul besoin de le prouver. Se voulant porteurs de la vérité de laquelle devra jaillir la lumière qui éclairera toute l’humanité. Leurs prétentions hallucinatoires et leurs délires de grandeur sont symptomatiques de leur état de troubles mentaux et psychiques. Un être humain raisonné et réfléchi n’a pas besoin de clamer à hue et à dia ses qualités. Si réellement ils sont ce qu’ils prétendent être, ils devraient se garder d’en faire leur slogan publicitaire et c’est aux autres de leur renvoyer l’image qu’ils ont de soi.
Plus arrogants et suprémacistes que les musulmans, il n’en existe guère. Il n’y a pas de vérité que celle de la place des musulmans dans le concert international où ils occupent les dernières places. L’islam n’est pas la religion agréée d’Allah, puisque c’est l’intéressé lui-même qui l’affirme et dont on doute de son objectivité : Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam » (Coran 3/19). Et il dit encore: « Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera dans l’au-delà, parmi les perdants » (Coran 3/85). Mahomet non plus n’est pas la perfection faite homme et encore moins un modèle pour tous les hommes au regard de son comportement ultra-violent, ses dérives morales et sa perversion sexuelle: : « Et tu es certes d’une moralité éminente. » (Sourate Al-Qalam, verset 4) « En effet vous avez dans le Prophète un excellent modèle, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » (Sourate Al Ahzâb, verset 21) ou encore Dis : » Ô hommes ! je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la Royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie, Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en son Messager,le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés. » (Sourate Al-A`râf, verset 158).
Allah les aurait installés dans le wagon de tête, certainement celui qui roule à reculons, pour leurs supposées vertus morales et intellectuelles pour entraîner les autres communautés dans leur sillage, des pilotes nés, des guides et des éclaireurs pour ramener les égarés, les insoumis et insubordonnés aux lois de l’islam. Islamiser l’humanité non-musulmane contre son bon vouloir si elle ne veut pas essuyer le courroux d’Allah, l’extermination, et finir dans les bûchers ardents de l’enfer,
Ils se disent les meilleurs dans tout et l’humanité leur est redevable de tout. Grâce à l’islam, elle est passée de la jahiliya, l’obscurantisme à la lumière. Ce qui dénote de l’ignorance absolue des autres peuples et culture et de l’histoire des civilisations humaines et de la nature ethnocentrique de l’islam. La modestie n’est pas sa vertu première.
Les musulmans trop centrés sur leur nombril et  trop occupés à se voiler la face, ne descendront jamais de leur piédestal pour mesurer les écarts abyssaux qui les séparent des hommes qui ne vivent pas sous la dictature de l’islam. Ni Allah ni ce livre sans auteurs appelé le Coran ne méritent de figurer  au palmarès des plus grands scientifiques comme des oeuvres scientifiques qui ont révolutionné la vie de l’humanité. Si tel est le cas la charité, bien ordonnée comme par soi.
La réalité des faits devraient les aider à réfléchir, mais un musulman qui réfléchit est un apostat. Qu’ils se posent les vraies question: pourquoi là où l’islam sévit, c’est la misère à tous les niveaux ? Quand on aime on a tendance à trop idéaliser l’être aimé. Le monstre a toujours un visage humain pour l’aveugle. Les musulmans sont atteints de cécité mentale, ils ne s’inquiètent jamais de leur absence flagrante dans toutes les compétitions mondiales sportives, scientifiques, technologiques, médicales, industrielles, artistiques, culturelles, intellectuelles, astronomiques, aéro-spatiales, nanotechnologiques, économiques, architecturales.
Quand on a du talent, il faut le démontrer sur le terrain et laisser le soin aux autres de juger de nos capacités. Or, il est difficile d’évaluer leurs apports au bien commun de l’humanité. En revanche, ils excellent dans sa destruction et son anéantissement.
Ils peuvent toujours dire que c’est la faute aux autres, mais ils oublient de reconnaître que la braise n’est jamais éteinte depuis la mort de Mahomet d’une part et d’autre part, il n’y a que les irresponsables, les lâches et les faibles qui sont incapables d’assumer eux-mêmes leur propre destin. S’ils étaient forts, ils ne seraient pas l’objet de manipulation et de simples faire-valoir dans les conflits entre les grandes puissances. Le mal est en eux.



Pour une riposte armée et une réforme de la légitime défense

ThibaultmontbrialRéagir efficacement aux attaques islamistes contre des particuliers en France : l’avocat Thibault de Montbrial est favorable à une riposte armée et à une réforme urgente de la légitime défense.
Le pénaliste réputé du Barreau de Paris avance l’idée d’une protection des citoyens par citoyens professionnels autorisés à porter constamment leur arme de service.
ENFIN ! Une des voix les plus autorisées ose s’élever pour une évidence VITALE qui doit primer le fatalisme des pleureurs de marches blanches post massacres. Matériel disponible en kit de com publique et marketing territorial.
Disons-le d’emblée, ce n’est pas d’hier que Maître Thibault de Montbrial se préoccupe de la question ; l’avocat spécialisé dans la défense des policiers, gendarmes, agents de change, bijoutiers, convoyeurs de fonds et autres qui ont un jour le malheur de s’opposer à des malfrats en leur tirant dessus. En termes de justice actuelle, traduisez : ces infâmes travailleurs qui ont osé truffer de plomb la racaille venu les détrousser et leur faire peu ou prou la peau. Là commence le calvaire de ceux qui autrefois auraient été félicités, voire décorés.
Et ce que nous explique l’avocat parisien, via plusieurs déclarations, conférences et interviews, à retrouver sur http://www.crsi-paris.fr/qui-sommes-nous   (Centre de Réflexion sur la Sécurité Intérieure, créé le 20 janvier 2015 par Thibault de Montbrial). http://www.institutpourlajustice.org/nous-connaitre c’est que trop souvent des juges  – déconnectés de la réalité – ergotent jurisprudentiellement sur le nombre de coups de feu tirés, de secondes, sur l’angle de tir, la proportionnalité de la riposte, avant de passer au peigne fin le respect des abusives conditions de légitime défense qui conduiront tout droit en prison le bon père de famille ; le tout dans un climat compassionnel envers les pauvres agresseurs stigmatisés solitaires en masse! Un usage qui depuis longtemps ne passe plus pour l’homme honnête et le policier intègre; l’affaire du Mur des cons caractérisant le mépris  et l’insulte d’une partie des magistrats pour des victimes.
A contrario, avec les mots justes du spécialiste de droit pénal positionné sans concession aux côtés des agressés, Me De Montbrial aime illustrer son discours* : si vous êtes au restaurant en famille et qu’un terroriste surgit avec son fusil d’assaut, vous serez sans doute content si votre voisin de table le neutralise soudainement avec le Glock ou le Sig de service qu’il doit être autorisé à porter. De même si vous êtes victime d’un des nombreux home-jacking (violentes attaques à domicile) et qu’il vous faut subir  le vol de vos valeurs et le viol de votre épouse, vous n’aurez ni le temps, ni le sang froid de disserter sur l’adaptation de votre réaction (* pour l’exactitude des propos se reporter aux vidéos).
L’offensive islamiste, sans précédent en France, aggrave l’insécurité et l’abandon national voulus par les politiques
Récent invité de TV Libertés pour la sortie de son livre Le sursaut ou le chaos – chez Plon – (sans jeu de mots), Thibault de Montbrial a livré son analyse de l’évolution de la délinquance, du banditisme, du trafic d’armes en provenance de l’ex Yougoslavie et de la déferlante immigrationniste encouragée et liée aux attentats islamistes dont l’intensification ne saurait faire de doute. Valls a même prévenu tout en préférant ordonner la répression des patriotes et la tolérance zéro pour sanctionner les automobilistes.
Avec les manipulations des statistiques du taux d’élucidation des affaires et l’impunité réelle des coupables, on comprend la défiance du peuple de France envers les gouvernements et les institutions républicaines.
Alors les quelques lignes de Cicéron citées par Me De Montbrial sur  l’impérieuse nécessité de chacun à défendre sa vie et les limites de la confiance qu’il accorde à un Etat théoriquement en charge de sa sécurité prennent tout leur sens. De même que la notion d’effroi d’une victime et son traumatisme que constatent les commissariats et les gendarmeries mais beaucoup moins souvent les juges, bien plus tard au tribunal.
Le pénaliste De Montbrial leur lance donc des invitations à venir partager régulièrement ce quotidien, sur le terrain, dans les quartiers et autres lieux publics encore accessibles aux forces de l’ordre. Chiche?
Face au terrorisme islamiste, le déni n’a que trop duré;  voici le courriel que j’ai adressé à l’attention de Me Thibault de Montbrial
Maître,
Je viens de visionner votre entretien avec TV Libertés quant à la guerre déclenchée contre notre pays par les combattants islamistes : Thibault de Montbrial – Face au terrorisme islamiste, l’heure n’est plus au déni  https://youtu.be/dhz82atTAlI
https://youtu.be/dhz82atTAlI
Je partage votre avis sur la sinistre perspective d’un prochain « 11 septembre version française »; de même qu’il est à prévoir l’activation des éléments dispersés de la « 5ème colonne » présente sur notre territoire et renforcée sans cesse par des délinquants dits « migrants ».
Je partage également votre constat à propos de la présence massive d’armes de guerre dans nos quartiers ; et de guerriers dans les mosquées, ajouterai-je. 
Parallèlement, la population française est désarmée, résultat de décennies de volontés gouvernementales. Pire encore, depuis la suppression du service militaire, des palanquées de jeunes français ignorent le maniement  des armes à feu. Malheureusement aussi, toute une génération élevée casque sur les oreilles, smartphone à la main, Jesuischarliepasdamalgame est promise à la dhimmitude et à la soumission sans trop s’offusquer, quant elle n’y oeuvre pas de plein gré! Une autre génération est à la fabrique d’abrutis et de crétins dans l’école asexuée de Vallaud – Bel-Kacem. Le tout avec la participation active des média majoritairement complices.
Alors mieux vaut penser aux autres, aux innocents et aux résistants pour qui la France n’est pas terre de charia. A ce propos, je vous indique avoir attiré à deux reprises – en vain – l’attention du Bâtonnier du Barreau de Saint-Etienne sur la question du droit coranique qui se presse à la porte de nos tribunaux. Mon interpellation faisait suite à sa déclaration de crainte de voir le droit anglo-saxon prendre le pas sur « notre droit continental romain » (lors d’une conférence de presse, en avril dernier, contre le projet de loi Macron qui avait réuni pour la première fois tous les professionnels ligériens du droit à Saint-Etienne).
Je souscris intégralement à votre propos concernant la rapidité de la riposte et la riposte tactique dans les lieux publics, qui fait ses preuves en Israël, ce que vous avez clairement exposé et ce que montrent nombres d’articles et de vidéos sur les sites de Tsahal ou d’Europe Israël news.  A toutes fins utiles, voici le lien de mon site internet SAINT-ETIENNE EXPRESS INFOS  http://chassaingjacque0.wix.com/express-infos-st-et  
Pour votre information aussi, je suis l’auteur de l’article Plaidoyer pour le port d’arme et son corollaire à réviser, la légitime défense :   http://ripostelaique.com/plaidoyer-pour-le-port-darmes-aux-francais.html
Ayant exercé le métier de convoyeur de fonds et d’agent de sécurité, je suis entièrement d’accord avec l’idée d’un volant supplétif de nos forces de l’ordre, effectifs formés, y compris  de seniors d’expérience – dont je fais désormais partie à 60 ans. 
J’y ajouterai ma détermination à assurer ma propre sécurité et sûreté, celle de ma famille et celle de mes compatriotes tout en servant mon pays attaqué dans ses valeurs et traditions les plus profondes et les plus anciennes.
Je me tiens donc à votre disposition pour  soutenir votre lucide et nécessaire projet d’armement des citoyens au sens où vous l’entendez, dans un sursaut et une union des patriotes.
Avec mes salutations,
Jacques Chassaing




Un homme conteste la légalité des sanctions contre Maître Scipilliti

jugeNous avons reçu cette vidéo d’un homme qui paraît s’interroger sur les sanctions prises contre Joseph Scipilliti. Il remet en cause le comportement de certains bâtonniers, qu’il qualifie de comportement de « petits caïds », et la légalité du conseil de discipline ayant frappé notre avocat. Nous allons bien évidemment, dans les jours qui suivent, approfondir cette piste. Nous n’avons toujours pas la date des obsèques de la victime.
Lucette Jeanpierre
https://www.youtube.com/watch?v=usvbk6NNRK4&feature=youtu.be




En militant contre le FN, le Crif roule contre la France

Cukierman
Page 18 du FIGARO de ce samedi 31 octobre 2015 : Monsieur Roger CUKIERMAN s’exprime au  nom du conseil représentatif des juifs de France pour inviter ses ouailles à ne surtout pas voter pour le Front National. Cela au nom des valeurs et de l’enrichissement pour la collectivité résultant obligatoirement « de la rencontre des mémoires et des identités« .
Il y a une valeur primordiale qui est ainsi purement et simplement bafouée par Monsieur CUKIERMAN : c’est la laïcité. En prêchant pour ou contre un parti politique, quel qu’il soit, il fait œuvre de communautarisme. En sa qualité de président du CRIF, il est parfaitement fondé à rappeler quelles sont les valeurs reconnues et pratiquées par les citoyens français de confession juive. En cette même qualité, en revanche, il ne peut prendre une position ouvertement politique contre un parti dont l’existence est admise et reconnue par la République. En évoquant le passé, il fait fi de l’existence légale de ce parti et du fait qu’on ne vote pas sur le passé mais sur l’avenir.
Imagine-t’on que le président du conseil français du culte musulman appelle ouvertement les musulmans à voter de telle ou telle façon?
Ce serait la consécration du communautarisme politique et de la libanisation de la France, situation totalement contraire au principe constitutionnel d’une République une et indivisible, peu important le sexe, la religion, la race et tout ce qui est facteur de division dès lors que les principes de liberté et d’égalité sont reconnus.
Non seulement Monsieur CUKIERMAN agit dangereusement pour les valeurs qu’il prétend incarner mais il commet une bévue historique en soutenant « qu’il est possible de vivre ensemble ». Et bien non, il n’est pas toujours possible de vivre ensemble que ce soit entre individus (divorces, séparations,voisins) ou entre identités. Monsieur CUKIERMAN devrait pourtant se souvenir que les juifs qui n’ont pas voulu ou n’ont pas pu quitter l’Allemagne ou la France il y a plus de 70 ans, l’ont payé de façon tragique. Il n’était tout simplement pas possible de cohabiter avec les nazis. Et, même après la SHOAH, la cohabitation en terre d’Israël a dû être imposée dans le sang. Et l’avenir, en Israël, n’est toujours pas assuré.
Combien de juifs aujourd’hui en Arabie, au Yémen, en Egypte, en Irak? Pourtant les juifs habitaient à MEDINE (et ailleurs en ARABIE) et ont accueilli Mahomet quand il était en difficulté.
L’histoire revient, mais ce n’est jamais le même chapitre. Les croix gammées appartiennent à l’Histoire.
Les drapeaux noirs islamiques et les décapitations ou les coups de couteaux relèvent malheureusement de l’actualité.
Les territoires perdus de la République ne sont pas des territoires conquis par les protestants, les bouddhistes, les athées, les juifs ou les adeptes de SHIVA. Ce sont des territoires de l’Islam. Faut il rappeler qu’en Islam il n’existe que deux territoires : le dar El Islam (territoire de l’Islam) et le dar el Harb (territoire de la guerre, à conquérir).
Nous sommes devenus un Dar El Harb, malgré nous. Il est inutile de fermer les yeux. Cela n’a jamais sauvé personne.
Monsieur CUKIERMAN pratique la langue de bois en prêchant le vivre ensemble alors qu’il est particulièrement bien placé pour connaître l’histoire et le fait que pour l’Islam nous sommes tous nés musulmans. Si nous ne sommes pas musulmans, c’est que notre entourage a prêché le mensonge. Le dialogue entre l’Islam, tel qu’il est actuellement (c’est à dire fondé sur un coran incréé), et les menteurs est ainsi aussi crédible que la vie sur la Lune.
En prônant l’exclusion d’un parti, dont l’existence est parfaitement légale, malgré tous les puissants qui rêvent de son éradication, Monsieur CUKIERMAN poursuit nécessairement des intérêts ténébreux à court terme, ou même à rebours, peu compatibles avec ceux des citoyens français, qui souhaitent simplement assurer l’avenir en essayant de traiter, en temps utile, des difficultés réelles, plutôt que fermer les yeux et croire au monde des Bisounours.
Isabelle HAMEDINE




Les Frères musulmans ont pignon sur rue grâce à l'UOIF et Fils de France

bechikLe nouveau site « L’Observatoire des Frères Musulmans en France », après avoir sollicité une contribution de Pierre Cassen il y a quelques jours, a demandé à Christine Tasin d’écrire à son tour sur ce sympathique nouveau confrère. La présidente de Résistance Républicaine a donc écrit sur le rôle de l’UOIF et de Fils de France dans notre pays.
https://www.fmmonitor.fr/en-france-les-freres-musulmans-ont-pignon-sur-rue-grace-a-luoif-et-fils-de-france/
Article publié par Pierre Cassen :
https://www.fmmonitor.fr/opinion-france-pays-des-droits-de-lhomme-ou-de-la-charia/




Suisse : Roger de Weck exige une presse monolithique de gauche

Médias suisses. Monopole du Service public, recherche orientée et propos scandaleux du directeur général… Et personne ne proteste !
RogerdeWeck
Le lundi 26 octobre  2015 au journal du matin, à 6 h, Roger de Weck (photo), directeur général de la SSR/SRG, a tenu des propos scandaleux sur la presse en Suisse, et plus particulièrement sur celle de  Suisse alémanique. Tout le monde sait que les médias sont massivement de gauche en Suisse et encore davantage en Suisse romande, qui ne connaît pas comme la Suisse allemande, plusieurs journaux libéraux, dits de droite, mais qui en réalité sont beaucoup plus ouverts que ce que prétend une gauche furieuse de cette concurrence à succès.

Dans cette émission, il était question des difficultés financières de la presse et du fait qu’elle serait pour cette raison sous influence, entendez soumise à des pouvoirs économiques et financiers, donc tirée à droite, comme cela ressort aussi du dernier  rapport annuel Annales Qualité des médias, édition 2015.
Oui, il y a eu un début de rééquilibrage par rapport à l’orientation générale de gauche et politiquement correcte en Suisse alémanique avec notamment  Die Weltwoche de Roger Koeppel, en plus brillamment élu sur la liste UDC zurichoise au Conseil national (de quoi faire enrager tous les bien-pensants), et la Basler Zeitung.
Commentaire de Roger de Weck, homme de gauche donc (je cite de manière synthétique) : « cette présence d’une presse de droite n’est pas malsaine s’il s’agit d’un simple rééquilibrage mais si elle cherchait à prendre le contrôle de l’opinion publique, il y aurait danger de berlusconisation ! »
De tels propos sont tout simplement indignes, scandaleux. Visiblement le mainstream de gauche ne gêne pas R. de Weck puisque c’est son idéologie. Mais imaginer que  2-3 journaux puissent « prendre le contrôle  de l’opinion publique » montre quelle image méprisante il a de nos citoyens, qui seraient donc susceptibles de se laisser influencer aveuglément et unilatéralement par la presse, alors que les critiques sont de plus en plus virulentes envers elle. Mais lui  prend visiblement ses propres publics pour des imbéciles culturels taillables et corvéables à merci par des médias dont le moindre article laisse pourtant deviner où l’on veut amener le lecteur, et ce dernier s’en rend parfaitement compte.
Honte et irrespect profond.
Rappelons la réponse du père de Roger de Weck qui répondait à un interlocuteur étonné par l’orientation politique de gauche de son fils : « Mon fils a fait beaucoup de progrès. Maintenant il est de gauche. Avant il était d’extrême gauche » ( voir sur notre site,  John Longeole qui relate ces dires : http://lesobservateurs.ch/2015/09/26/medias-nos-lecteurs-au-regard-decapant-sur-levolution-de-la-presse-et-des-medias-romands/).
Au nom de quoi devrions-nous continuer à tolérer de tels propos de la part d’un directeur général de la SSR/SRG aussi orienté idéologiquement ? Totalement à l’opposé de la très large majorité de la population. Suffit-il encore d’un nom à particule et d’une orientation à gauche, pour se faire pardonner ses origines, pour être nommé aux plus hautes responsabilités du pays ? Car c’en est vraiment une de responsabilité.
Pour moi ça suffit, et la demande d’une direction générale moins idéologique, après tant d’autres prises de position idéologiques, toujours à gauche, voire même à l’extrême gauche ! (souvenons-nous par exemple de son éloge dithyrambique de Cohn-Bendit lors d’une cérémonie de reprise de prix en Allemagne), ne me semble nullement excessive.
La radio nous rappelait, après cette envolée idéologique socialisante de son directeur général, que la Commission fédérale des médias allait publier sous peu un rapport qui servira de base à la discussion générale sur le  rôle du Service public médiatique, discussion tant promise avant et après la votation sur la Révision de la Loi sur la Radio-Télévision du 14 juin 2015; votation qui a failli être refusée, ce que personne n’imaginait quelques mois avant la votation, et qui constitue un signal clair de la révolte d’une grande partie de la population envers nos médias officiels, quoi qu’on en dise.
Je peux déjà affirmer que ce rapport confirmera très probablement quelques représentations stéréotypées et, elles aussi, très orientées idéologiquement. Lors de la votation susmentionnée il est apparu très clairement que les chercheurs qui produisent ces rapports annuels des Annales Qualité des médias (ça ne s’invente pas), sont très majoritairement de gauche et certains reçoivent des crédits énormes de la SSR/SRG, du FNRS, etc., et n’ont cessé d’affirmer, je caricature à peine, que seuls le Service public et quelques rares journaux offraient des produits de qualité.
L’on retrouve certains de ces  chercheurs, de même que le directeur de la TSR , etc. dans cette Commission fédérale des médias. Ce ne sont pas eux qui vont militer pour une vraie pluralisation des médias, autrement que verbalement, se contentant de souligner en permanence leur grande diversité, alors que l’on sait depuis longtemps que la diversité n’assure en rien un vrai pluralisme. A cela ils ajouteront tout aussi rituellement que sans un Service public puissant et très riche la Suisse va s’effondrer, comme ils l’ont fait avant la votation.
Il faudra donc absolument que nos politiques prennent conscience de ce problème. Bien des acteurs politiques au plus haut niveau sont toujours surpris quand je tente d’attirer leur attention sur cette situation, avant de devoir reconnaître qu’il y a bien là un vrai problème. Certains auraient-ils peur de ne plus être invités dans ces médias s’ils font preuve d’esprit critique et exigent eux aussi davantage de pluralisme et de démocratie. Ce serait un comble.
Roger de Weck passe d’ailleurs un temps considérable à défendre les mêmes thèses sur l’absolue nécessité d’un puissant service public ( je suis aussi pour un vrai service public mais pas pour un monopole aussi scandaleux et présent dans aucun autre pays démocratique). Lui aussi affirme  rituellement et partout que sans un Service public aussi puissant, riche et monopolistique, l’identité nationale et l’entente confédérale  seraient en grave danger !
Ce mensonge, en fait une volonté aussi de créer et de jouer sur la PEUR, tendance toujours dénoncée par ailleurs et attribuée « aux populistes », doit être rappelé, également de manière continue et sans fin.
En attendant, les milieux politiques officiels concernés, devraient protester énergiquement contre ces  propos du directeur général, « proche » de la gauche, voire de l’extrême gauche,  et envisager de  remplacer le plus tôt possible Roger de Weck,  par une personnalité plus compétente, indépendante, ouverte et neutre. Rappel : un salaire annuel de  frs 560.000.- Ce montant pourrait sans problème être réduit.
Autant de mesures à prendre au plus vite afin de rapprocher à nouveau la population du Service public et des médias en général, plutôt que de laisser le fossé continuer à se creuser dangereusement.
Journalistes Gauchistes
Le danger n’est pas la berlusconisation des médias mais bien l’orientation générale idéologique à gauche et le monopole anti-démocratique, insuffisamment pluraliste et concurrentiel, de ce Service « public » médiatique, et cela à tous les niveaux, également chez une grande partie des milliers de fonctionnaires embarqués massivement dans ce bateau ivre du politiquement correct.
Uli Windisch
Articles parus sur Lesobservateurs.ch en rapport  avec la thématique traitée :
http://lesobservateurs.ch/2015/03/25/medias-le-mammouth-du-service-public-suisse-votations-populaires-du-14-juin-2015-la-revision-de-la-loi-sur-la-radio-et-la-televisionlrtv-une-vraie-tricherie-et-un-inavoue/
http://lesobservateurs.ch/2015/06/11/medias-non-categorique-a-un-service-public-monopolistique-non-pluraliste-et-a-une-propagande-officielle-mensongere-votation-federale-14-6-2015/
http://lesobservateurs.ch/2015/07/01/medias-r-de-weck-directeur-de-la-ssr-mr-560-000-frs-sinvite-chez-lui-a-la-rsr-pour-ronronner-de-contentement/
 




Montmorency (95) : 79 "migrants" d'Allemagne, malgré l'opposition du maire

Montmorency (95) : 79 "migrants" en provenance d'Allemagne, malgré l'opposition du maire

Il est clair que, partout, Valls impose ce qu’il a annoncé pour le logement social, à savoir le remplacement du pouvoir des maires par celui des préfets, qui, outrepassant leur rôle, piétinent le premier niveau de représentation des citoyens que nous sommes, la commune.
http://www.leparisien.fr/montmorency-95160/la-maire-de-montmorency-reticente-a-l-accueil-des-migrants-16-09-2015-5098043.php
http://resistancerepublicaine.eu/2015/coup-detat-valls-decide-de-remplacer-les-maires-qui-refusent-la-mixite-sociale-par-les-prefets/
Il est clair également que l’appel d’air fait par Merkel il y a quelques semaines va aboutir, inexorablement, à ce que la France récupère tous ceux dont l’Allemagne ne voudra pas ou qu’elle ne pourra pas accueillir, de préférence tous les indésirables outre-Rhin.
http://resistancerepublicaine.eu/2015/allemagne-nous-avons-perdu-le-controle-de-la-situation/
http://resistancerepublicaine.eu/2015/la-france-est-destinee-a-etre-le-terminus-du-voyage-de-millions-de-pseudo-refugies/
Et comme notre pays est pris en sandwich entre la Grande Bretagne et l’Allemagne…
Christine Tasin



Mme Fourest, n'instrumentalisez pas la mort de mon avocat !

Ri7Fourest Venner - CopieIl est assez troublant de voir une féministe comme Caroline Fourest profiter d’un double drame humain pour se jeter des fleurs. Elle se donne ainsi bonne conscience, à nos dépens ; nous autres, engagés dans la rédaction de Riposte Laïque ou bien dans le mouvement Résistance Républicaine qui lutte contre l’islam et contre l’islamisation.

Il est tellement facile de désigner la violence et les violents, de les dénoncer, pour s’imaginer et laisser entendre qu’on est proche du camp des saints. C’est ce que vient de faire Caroline Fourest dans un billet lapidaire. Un billet bien taillé pour continuer à nous lapider, à petits cailloux :

Elle y écrit ceci :

« Joseph Scipilliti, avocat du mouvement d’extrême droite Riposte Laïque, a tiré sur Henrique Vannier, le bâtonnier de Melun, dans son bureau. Depuis 2007, Prochoix met en garde contre la radicalisation et l’incitation à la violence du site Riposte Laïque ».

Sauf que la dénonciation, ad nauseam, d’une dérive vers l’extrême-droite de Riposte Laïque n’arrivera jamais à cacher la lâcheté de Mme Fourest face au viol islamique que subit la France depuis des décennies. Tous ses écrits policés et bien ficelés n’arriveront pas à dissimuler sa lâcheté face à l’islam, face à ses principes et face à ses pratiques (a)sociales quotidiennes, à tout jamais incompatibles avec ses propres principes, qui sont aussi les miens.

Que Mme Fourest le veuille ou non, nous sommes tous les deux, hier comme aujourd’hui, des militants pour l’égalité et pour l’émancipation des femmes et, par conséquent, de toute leur progéniture, féminine et masculine. Il m’importe peu que ces femmes soient d’origine française, polonaise ou africaine. Mais contrairement à Caroline Fourest, je n’ai rien à reprocher au christianisme. Ce n’est pas lui que j’ai subi dans ma chair, surtout au bout de mon zizi. De plus j’aime toute la France, telle qu’elle est, avec son identité intégrale : judéo-chrétienne, gréco-romaine et païenne. Depuis sa droite extrême jusqu’à l’autre extrémité, à gauche, du moment que tout ce beau monde respecte le pacte républicain et le creuset de fusion que la France fut et qui ne l’est plus : l’islam interdit à la musulmane d’épouser des non-musulmans. Pour moi, l’islam, avec cette ségrégation congénitale, n’a pas sa place en France. Point c’est tout ! C’est clair et net et ça n’est ni de droite, ni de gauche.

La prétendue dénonciation de « la radicalisation et de la violence » qui nous est attribuée en tant que mouvement par Caroline Fourest n’est qu’une peau de mouton. Elle ne trompe que les naïfs qui n’ont pas idée de ce qu’est la violence et la montée aux extrêmes, telle que Carl von Clausewitz les a si bien analysées. Ceux qui, aujourd’hui, nous jouent les agnelles et les agneaux, contribuent, à n’en pas douter, à paver le boulevard des Champs Elysées pour Marine Le Pen. S’il dure trop longtemps, leur jeu malsain nous préparera une réelle guerre intestine. Boualam Sansal, un des deux lauréats du prix de l’Académie française cette année, vient de nous le rappeler avec brio. Les sonneurs de tocsin, auxquels nous sommes fiers d’appartenir, désignent l’ennemi mortel par son nom : c’est l’islam qui nous menace et non pas l’extrême droite !

Mme Fourest aimerait bien pouvoir ignorer la violence quotidienne faite à la France depuis des décennies à travers une immigration non maîtrisée et nullement choisie. La sourde violence faite aux filles et aux femmes (surtout musulmanes) dans nos banlieues n’augure rien de bon pour la suite des événements.

Réveillez-vous, Mme Fourest ! De jeunes musulmans français ont déjà commencé à décapiter des êtres vivants ; non seulement en Orient, mais ici-même, sur le sol français, près de chez vous et de chez-moi ! Les « sauvageons » de Jean-Pierre Chevènement sont devenus des sauvages, purement et simplement. Cet « ensauvagement » de la France se réalise au quotidien, dans nos villes et dans nos banlieues.  Les colonnes de Riposte Laïque le dénoncent et n’en sont pas la source. Nous dénonçons la violence faite à la France et vous savez parfaitement quelle est l’idéologie religieuse qui l’alimente. Je regrette que vous soyez devenue la représentante, par excellence, d’un militantisme pervers. Vous commencez par mal énoncer le problème et puis changez les priorités du combat. Vous êtes toujours engagée dans une lutte féroce contre la droite que vous supposez chrétienne, anti-lesbienne, anti-IVG …, alors que ce n’est pas le parti de Marine Le Pen ni les fidèles de Saint-Nicolas-du-Chardonnet qui constituent la réelle menace pour votre liberté, qui est aussi la mienne et la nôtre, à Riposte Laïque. Réfléchissez un peu et vous me comprendrez certainement !

Nous sommes issus du même camp de gauche pour qui l’émancipation des femmes musulmanes avait un sens, mais nous ne désignons pas les mêmes souches pathogènes. Mon diagnostic est une équation très simple, du tout premier degré. J’attends toujours de mes amis contradicteurs qu’ils me démontrent sa nullité. La maladie se nomme islam = vénération du Coran et de Mahomet ; alors que vous vous obstinez, Mme Fourest, à perdre votre temps à dénoncer les Frères Musulmans, les salafistes, les djihadistes, entre autres musulmans bien atteints de cette saloperie qu’est l’imitation des pratiques islamiques de Mahomet. Je ne demande jamais des preuves que je n’exigerais pas de moi-même. Des faits historiques prouvent la nullité de votre théorie et l’inanité de votre combat : plusieurs dictateurs, bien musulmans, ont combattu et combattent toujours les Frères Musulmans, les salafistes, les djihadistes… En Algérie et en Égypte, par exemple. Résultat : les germes pathogènes sont toujours là, jamais aussi bien portants qu’aujourd’hui. Le combat contre l’islamisme est une masturbation intellectuelle qui n’engendrera rien d’utile à l’humanité ! C’est même devenu une litanie religieuse et un business politique qui consiste à sacrifier les êtres humains les plus atteints pour flatter ceux qui sont modérément contaminés, pour acheter ainsi leur voix et épargner les souches pourtant bien identifiées. Voilà donc comment fonctionne votre business totalement gauche, qui n’est pas celui de la gauche sincère que j’ai tant aimée !

Arrêtez donc vos inanités et vos litanies à propos de l’extrême droite ! Je vous recommande de lire et de vous en tenir au témoignage de notre avocat : c’est la chronique d’une époque qui tue et qui peut rendre fous tous les amoureux de la France et de la justice. Joseph Scipilliti s’est éteint. Ni vous, ni moi, Mme Fourest, n’avons le droit, de l’instrumentaliser dans nos débats contradictoires et dans nos combats divergents. Pour moi, personnellement, sa violence à l’égard du bâtonnier et de lui-même reste totalement inacceptable. Nous autres combattants pour la dignité humaine, avons toujours d’autres moyens que la violence pour faire avancer la justice à laquelle nous aspirons. Nos adversaires doivent être mis hors d’état de nuire et non pas tués, même lorsqu’ils sont jugés coupables.

Mais je peux vous comprendre, Mme Fourest : vous n’aimez pas Riposte Laïque ni Résistance Républicaine parce que nous sommes issus des mêmes combats de gauche, pour la justice sociale et pour l’émancipation. Nous sommes tes frères et tes sœurs et il est vrai qu’il n’y a pas plus féroces que les frères-et-sœurs-ennemis ! Joseph Scipilliti l’a très bien compris : il mettait le nez de ses semblables devant leur propre lâcheté. Vous avez de quoi nous en vouloir, car, nous aussi, à Riposte Laïque et à Résistance Républicaine, nous vous démontrons que nous avons le courage de désigner le cœur du réacteur islamique : le Coran et Mahomet. Vous avez bien peur de vous y frotter et vous nous collez des étiquettes : Extrême-Droite !

C’est totalement puéril et complètement stérile, chère amie ! Sachez bien que « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre », comme l’a si bien dit Jacques Chirac.

Pascal Hilout, né Mohamed