Bavure policière à Lyon : R2D2 Cazeneuve gazé comme un putois

Cazeneuvelarmes

R2-D2 Cazeneuve gazé à Lyon comme un putois après son arrivée à l’hôtel de ville !

 

L’incident survenu à l’Hôtel de Ville de Lyon, le 28 avril en fin de journée, devait rester “secret”, “confidentiel défense”. Mais le gazage de R2-D2 Cazeneuve, digne d’un putois dans un terrier, a fuité de la réunion privée organisée à l’Hôtel de Ville, dans le cadre de la réunion internationale Technology against crime, réunissant les représentants de 47 pays. Selon la version officieuse, un fonctionnaire de police a par inadvertance dégoupillé sa grenade lacrymogène. Le geste malheureux a libéré un nuage de gaz poivre dans les salons de la mairie et a intoxiqué temporairement le ministre R2-D2 Cazeneuve et l’assemblée de notables socialistes présents sur les lieux.

Il a fallu ouvrir les fenêtres en grand pour dissiper les vapeurs irritantes, après quoi Bernard Cazeneuve a pu finalement s’adresser à son auditoire.

Alors qu’il ne voulait plus voir à Lyon un seul putain de ministre de ce gouvernement de merde !, le maire de Lyon avait fait une exception le jeudi 28 avril en fin de journée pour Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur. Une exception qui s’est soldée par le gazage de toute l’assemblée après qu’un fonctionnaire de police ait malencontreusement dégoupillé une grenade de gaz irritant dans le salon de l’hôtel de ville. Fenêtres grandes ouvertes, le nuage de gaz s’est dissipé et le ministre a pu entamer son discours.

av cazeneuve 5Bernard Cazeneuve venait annoncer l’arrivée de renforts pour les forces de l’ordre de Lyon. Mais la “maladresse d’un agent” a retardé son discours. Même s’il ne s’agissait pas de gaz sarin, certains témoins affirment que le ministre Cazeneuve vacillait, était vraiment indisposé et redoutent des séquelles. Il aura au moins testé ce qu’endurent les patriotes victimes de sa police lors de manifestations démocratiques !




Le programme de l’AfD : l’islam ne fait pas partie de l’Allemagne

Le parti Alternative für Deutschland (AfD) tient son congrès à Stuttgart en cette fin du mois d’avril. Son programme anti-islam a fait grand bruit. Il fallait donc y regarder de plus près. Après l’avoir traduit en arabe et publié sur le premier site d’information au Maroc (hespress.com), je le présente ici, tel quel, à nos lecteurs.

Même si seulement 2,8% du programme sont consacrés à l’islam, le ton est donné. Voici donc la traduction, par mes soins, du texte officiel paru ici

AfD Stopp Minarett und Schleier

————-

7.6 RELATION TENDUE ENTRE L’ISLAM ET NOTRE DEMOCRATIE LIBERALE ET ET NOS VALEURS

7.6.1     L’ISLAM NE FAIT PAS PARTIE DE L’ALLEMAGNE

L’AfD est pleinement engagé (sans réserves) pour la liberté de religion, pour la liberté de conscience et de conviction. Mais l’AfD exige que des limites à l’exercice de la religion soient définies par les lois de l’Etat, par les droits de l’Homme et par nos valeurs. L’AfD est clairement opposé à une pratique religieuse islamique dirigée contre notre constitution démocratique et libérale et contre les fondements judéo-chrétiens et humanistes de notre culture. Les règles de la charia (loi islamique) sont incompatibles avec notre Constitution et avec nos valeurs. L’islam ne fait pas partie l’Allemagne (*). L’AfD considère que sa propagation et la présence d’un nombre constamment croissant de musulmans constituent un défi majeur pour notre pays.

Un islam orthodoxe qui ne respecte pas notre système juridique ou va même jusqu’à le combattre et se proclame, avec autorité, comme seule religion valable, est incompatible avec notre droit et avec notre culture. Bien des musulmans vivent dans le respect du droit, s’intègrent et sont acceptés comme membres de notre société. Cependant, l’AfD exige que l’on empêche la formation de sociétés parallèles inféodées aux règles de la charia et recroquevillées sur elles-mêmes. Le parti veut empêcher la radicalisation des musulmans allant jusqu’à embrasser le salafisme prêt à user de la violence et du terrorisme religieux.

7.6.2     LA CRITIQUE DE L’ISLAM DOIT RESTER PERMISE

En vertu des lois générales, la critique de la religion, y compris la critique de l’islam, fait partie du droit fondamental de libre expression. La caricature et la satire religieuse sont, elles aussi, protégées par la liberté d’expression et de création. L’AfD soutient les efforts des critiques de l’islam visant à projeter un éclairage sur cette confession, de pousser à la réforme au sein de la communauté musulmane afin que l’islam s’adapte aux normes et aux valeurs de la modernité éclairée.

L’AfD s’oppose à la diffamation qui considère la critique de l’islam comme « islamophobie » voire comme « racisme ». Des islamologues, des historiens, des spécialistes du droit constitutionnel et des sociologues, y compris d’origine musulmane, exigent une reconsidération historico-critique du Coran et des actes du prophète ainsi que l’abandon de la charia et des constitutions islamiques.

Nous devons solidarité à leur égard et soutien à leurs objectifs face à la persécution et aux diverses menaces qui les visent.

7.6.3     METTRE FIN AU FINANCEMENT ÉTRANGER DES MOSQUÉES

Vu le danger de voir se propager des enseignements qui s’opposent à la constitution et à notre droit et conduisent à la radicalisation politico-religieuse, l’AfD exige qu’il soit interdit aux associations hostiles à la Constitution de construire et de gérer des mosquées.

Dans les rapports issus des administrations de protection de la Constitution, sont répertoriées un certain nombre d’associations dont les activités sont dirigées contre l’Etat constitutionnel libéral et contre ses lois. Elles doivent être interdites pour extrémisme. Le spectre de ces associations va de l’islam «légaliste» qui instrumentalise nos lois au service de ses objectifs anticonstitutionnels, jusqu’au salafisme. De toute évidence, aussi bien la sécurité intérieure de notre pays que l’intégration des musulmans sont menacées par de telles associations.

Il faut interdire le financement et l’exploitation des mosquées par des états islamiques, par des donateurs étrangers ou bien par leurs intermédiaires. A travers la construction et l’exploitation des mosquées, les états islamiques veulent répandre l’islam en Allemagne et étendre leur puissance. Il est impossible de concilier influence islamique étrangère croissante, d’une part, et préservation de l’état de droit libéral ainsi que l’intégration des musulmans vivant parmi nous, d’autre part.

Les imams doivent être formés en allemand, dans les universités allemandes, indépendamment des instructions données par des pays étrangers musulmans ou par des associations islamiques. Avec les imams provenant de l’étranger, s’introduit le risque d’endoctrinement de ceux qui fréquentent les mosquées.

L’AfD refuse l’érection des minarets, symbole de puissance hégémonique de l’islam ainsi que l’appel à la prière musulmane qui proclame : « En dehors d’Allah, il n’y a pas d’autre dieu ». Le minaret et l’appel à la prière musulmane sont en contradiction avec la coexistence tolérante des religions, telle que les églises chrétiennes modernes la pratiquent.

7.6.4     REFUS D’UN STATUT PUBLIC AUX INSTITUTIONS ISLAMIQUES

Vu qu’elles ne répondent pas aux exigences légales, l’AfD refuse que l’on octroie le statut d’institutions publiques aux organisations islamiques. A travers ce statut et les privilèges qui lui sont associés, les organisations islamiques cherchent à renforcer leur pouvoir. Les pré-requis pour obtenir ce statut sont une représentativité suffisante, la garantie d’une certaine pérennité et le respect des lois qui régissent les églises (les institutions religieuses). Ceci nécessite la reconnaissance de la liberté religieuse, de la neutralité idéologique de l’Etat et de l’égalité entre toutes les religions et convictions.

7.6.5     INTERDIRE LE VOILE INTÉGRAL

L’AfD en appelle à une interdiction générale du voile intégral (burqa ou niqab) sur la place et dans les lieux publics. La burqa et le niqab créent une barrière entre celle qui les porte et son entourage et handicapent ainsi lourdement et l’intégration culturelle et la convivialité. Une interdiction est donc nécessaire. Un arrêt de la Cour supérieure européenne lui fournit un fondement légal.

Le port du foulard devrait être interdit dans le secteur public. S’inspirant du modèle français, les enseignantes et les élèves ne sont pas autorisées à porter le foulard. Ce symbole politico-religieux contredit l’égalité des femmes et des filles avec les hommes et constitue un frein au libre exercice du droit à l’épanouissement personnel qu’elles ont.

———–

(*) « L’islam ne fait pas partie de l’Allemagne » est en fait une réponse à Mme Merkel qui, il y a un peu plus d’un an, avait proclamé le contraire. Un sondage avait alors démontré que deux tiers des Allemands affirmaient que l’islam (Islam) n’appartenait pas à l’Allemagne.

Pascal Hilout




Totalitaristes, enfumeurs, manipulateurs, les socialauds sont en campagne…

nuire-debout-les-vraisEt le premier d’entre eux, le scootériste libidineux qui squatte l’Elysée, s’inscrit aux premières loges  (maçonniques ?) : ne voilà-t-il pas qu’il affirme que “ça va mieux”  (pour sa bedaine, sans doute…) et qu’il  renchérit : “la reprise (de poids, certainement…) est là “…

C’est qu’il compte “surfer” (ça sera dur, avec son pédalo…) sur le “fameux” contrat des sous-marins à vendre à l’Australie… et les media, aux ordres et toujours aussi serviles et vendus, n’ont pas lésiné sur l’enfumage… en oubliant l’essentiel :

seuls 8 milliards reviendront à la DNCS, les bâtiments seront construits en Australie, avec de l’acier australien, les systèmes embarqués et l’armement seront américains (10 milliards pour les US), et le tout s’étalera sur, au moins 25 ans …pour peu que l’on soit sûrs de ce qu’il arrivera d’ici à 25 ans!!!

Certes, le savoir-faire français et la technologie française sont honorés, mais de là à sauter au plafond… La DNCS, d’ailleurs, n’a pas encore annoncé qu’elle renonçait à son plan social de suppression de 1000 emplois d’ici à 2018 …(1)

Aujourd’hui d’ailleurs, la valetaille médiatique n’en parle plus … préférant marquer sa soumission électorale en claironnant partout les “bons chiffres du chômage” qui aurait diminué de 1,7% en mars dernier…Outre que, si l’on additionne toutes les catégories, cette diminution n’est que de 0,1% (!!!) et qu’elle ne masque ni l’augmentation de 3,3% en un an, ni le total de 6 486 100 , ni le bond de 7,5% en un an des chômeurs de longue durée (catégorie A,B et C), ni les 1 180 000 chômeurs créés par la mandature hollandaise…(2)

Et ce n’est pas l’extase stupide du Sapin de service, tout content de nous jeter à la face les 0,5% de croissance pour le premier trimestre 2016 ( mais qui oublie de nous dire que les Français vont payer 1000 milliards d’impôts en 2017, un record !!! ( 3) qui vont créer de l’emploi, tant il est évident que, sur l’année à venir, la prévision de 1,1% de croissance pour la France faite par le FMI semble plus crédible que les 1,5% annoncés par la caste prébendière qui dirige : d’ailleurs, même à 1,5%, “on” ne crée pas d’emplois… ( pas plus que n’ont créé de l’emploi les 20 milliards d’aides perçus chaque année depuis 2012 par le patronat grâce au CICE – ( 4 )

Mais soyez sûrs que les annonces mensongères destinées à enfumer les “sans dents” (Ah, se dit tous les jours le libidineux scootériste de l’Elysée, s’ils pouvaient être sans neurones…et sans “couilles” !) vont se succéder de jour en jour, pour vanter les mérites du squatteur en sursis de l’Elysée , qui a mis en place l’orchestre de ses ministres, à la fois porte-flingues et lécheurs de carpettes, pour annihiler la réflexion des citoyens sous l’antienne stupide de “Eh, oh, la gauche” dont le ridicule n’a d’égal que la vacuité …et le comique involontaire de situation ainsi créé!

Mais le pouvoir en place, discrédité ( à peine 15% d’opinions favorables, un président sortant éliminé dans tous les sondages pré électoraux, 85% des Français qui ne l’écoutent plus et qui voient, eux, que rien ne s’améliore…) sait parfaitement que tout cela est du vent : aussi faut-il s’attendre à le voir s’engager dans une autre voie, celle de la répression des opposants et de la main mise sur l’espace médiatique, politique, électoral de toutes les manières possibles, en particulier par la force et le moyen d’une justice soumise au pouvoir exécutif et répressive.

Sans omettre toutes les modifications législatives destinées à empêcher l’émergence des candidatures de contestation, comme la récente modification des caractéristiques de la présidentielle à venir par laquelle le pouvoir en place veut l’élimination, avant même l’inscription, des “petites” candidatures, montrant ainsi son refus de la vraie expression démocratique des citoyens!

Nous entrons dans un moment de turbulences totalitaires que le pouvoir en place, ultra minoritaire, va nous imposer pour tenter de sauver sa minable peau et ses prébendes grasses…

Oh, je ne fais pas allusion aux congelés du cerveau de la place de la Nation, ou aux casseurs des manifs, venus aussi bien des zones de non droit protégées par le Cazeneuve et le Urvoas, ou même du Ministère de l’Intérieur pour qui l’infiltration et la manipulation des “gauchistes” ou “autres antifafs” est pratique “historique”… Ceux là ne risquent rien, et la chienlit qu’ils organisent aide plutôt les dirigeants actuels qui s’en servent pour apparaître fermes, légalistes, protecteurs du peuple…

Non, j’évoque ici la grande chasse aux militants de la libre parole, de la démocratie, de la laïcité qui, sur le créneau face à l’invasion migratoire, à l’islamisation de notre pays, à la destruction de notre Nation, à l’effacement de notre identité historique, se battent chaque jour contre l’ennemi de la France et de son Peuple que sont les féodalités financières, les pouvoirs politiques, les espaces médiatiques qui dirigent notre pays et le poussent vers l’abîme.

Combien de procès contre “Riposte Laïque”, “Résistance Républicaine”, leurs animateurs, leurs rédacteurs, leurs caricaturistes, leurs militants de base? Combien de tentatives pour faire taire la parole informatique de ces lanceurs d’alertes, de ces porteurs d’avenir ? Combien de menaces, combien d’agressions, combien de mensonges contre eux, leurs réseaux leurs vecteurs de communication?

Le lecteur régulier de “Riposte Laïque” peut répondre à ces questions, comme il peut comprendre que le combat mené aujourd’hui par le pouvoir en place n’est pas contre le terrorisme islamique (qu’il ne nomme même pas) ou les voyous des zones de non droit (qui imposent partout leurs lois criminelles et islamiques sans réplique des autorités) mais contre tous ceux qui, à leur place, aident à faire surgir des dénonciations fermes de la politique actuellement menée, une alternative de rupture afin de rendre à notre pays son Histoire, son identité, sa souveraineté, ses frontières; et à notre Peuple ses caractéristiques historiques, ses valeurs profondes, ses vertus laïques et démocratiques, son unité .

Et soyez sûrs que toute la mafia de l’Elysée, de Matignon, de Beauvau, de la place Vendôme, de la rue de Grenelle… et de Solférino (laissons de côté la dondon dodue écolo et son double profiteur bien placé dans son fromage ) ne va pas s’arrêter là : aux abois, elle est prête à tout! Et , en particulier, à se servir de la magistrature du “mur des cons” (qui a bien sa place sur ce pilori qu’elle a créé…) dont l’honnêteté intellectuelle s’est effacée devant  l’assiette de soupe  et le sens de la justice s’est détruit au profit de l’intérêt partisan des dominants.

A nous de résister, à nous de lutter, à nous d’imposer dans les urnes le choix de la rupture et du nettoyage des écuries pestilentielles de la république “socialo-écolo-gaucho”.

Dois-je préciser ici qu’il ne s’agit  d’élire ni  Juppé ni  Mélenchon… ni un quelconque gigolo de service depuis 40 ans dans les différents gouvernements?

Empédoclatès

1 http://www.rtl.fr/actu/economie/1-000-emplois-supprimes-a-la-dcns-d-ici-2018-7779657850

2 – http://www.journaldunet.com/economie/magazine/1038148-chomage/

3 – http://www.leparisien.fr/economie/impots/infographie-en-2017-on-paiera-1-000-milliards-d-impots-28-04-2016-5750889.php#xtor=EREC-109—-“Default_value”@1

4 –https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9dit_d%27imp%C3%B4t_pour_la_comp%C3%A9titivit%C3%A9_et_l%27emploi




Sarkozy-Morano, la danse des hypocrites, le bal des faux-culs “républicains”

SarkozyMoranoLa folie des primaires à droite produit des effets curieux. Un rapprochement entre le polymenteur Nicolas Sarkozy et l’affabulatrice Nadine Morano aurait lieu, nous dit l’Express, cette vieille bonne presse bien-pensante.

Alors que la bataille de la primaire fait rage chez Les Républicains, mercredi, Nadine Morano a été invitée à déjeuner en tête-à-tête par Nicolas Sarkozy, comme le révèle le JDD. Pourtant en froid depuis fin 2014 et le retour de l’ancien chef de l’Etat, il semblerait qu’un nouveau rapprochement soit à l’ordre du jour. (Source)

Folie de la primaire qui n’est, ni plus ni moins, qu’une copie des primaires de la gauche, bien loin de l’idée que se faisait le général De Gaulle d’un homme (une femme?) candidat à la Présidence devant le peuple de France. En effet, le général De Gaulle avait mis en place une constitution forte qui mettait le pouvoir exécutif en position de décider quitte à rendre des comptes devant l’Assemblée sous forme d’un vote de confiance. Le président étant à l’abri pendant 7 ans. Il permit l’élection du Président au suffrage universel. Cette élection, mère de toutes les élections par définition, puisque quasiment l’ensemble des pouvoirs émanaient de lui. Il voulait une sorte de Roi (Empereur?) républicain déposant sa couronne tous les 7 ans. Une constitution se rapprochant du modèle du Second Empire qui fut quoiqu’en disent les détracteurs de Napoléon III, une époque fabuleuse en terme d’économie, d’ouverture, sans compter les avancées industrielles qui fît de la France, bien en retard sur l’Angleterre et l’Allemagne sous le Roi Louis Philippe, un pays industriel très en pointe. La IIIéme République, qui organisa un coup d’état en 1870, en pleine guerre, lui doit quasiment tout, y compris l’école obligatoire dont on donne la paternité à un Jules Ferry que la gauche devrait aujourd’hui juger “raciste” si elle était cohérente avec ses délires. Mais elle n’aura jamais le courage d’accepter qu’il ne faut jamais confondre les époques, et mélanger les contextes historiques. La confusion et le relativisme sont ses deux mamelles.

Mais revenons au sujet, Nadine Morano, la gouailleuse, la grande gueule diront certains des “républicains”. Elle n’avait pas apprécié d’avoir été virée comme une malpropre, comme une sale gamine morveuse. Elle avait été aussi jugée incontrôlable par l’équipe de bras cassés sarkozyste. Elle s’était donc déclarée rebelle et avait mordu la main de son maître ! Colère de gamine qui piétine ses jouets? Réaction normale d’une femme blessée ? Dans tous les cas, elle avait quelque ressentiment du fait que Nicolas Sarkozy avait cédé aux pisse-froid centristes, et lui avait retiré son jouet de tête de liste aux régionales.  Elle se donna les moyens de nuire à son ancien mentor. Oh la vilaine…

En 2016, Nicolas Sarkozy, le baffeur de la Morano, n’étant plus trop sûr de faire le plein, d’être la vedette, d’être le gagnant, tente de récupérer les 3% que représenterait la candidature de la rebelle en colère.

Il ne faut jamais insulter une femme. Les femmes en général, tant qu’elles vous aiment, vous admirent, ont cette tendance à tout vous donner. En politique, c’est pareil mais si vous la faites cocu, ne vous attendez pas qu’elles viennent avec le martinet et le collier autour du cou, pour recevoir une fessée ou vous lécher les doigts de pieds. Il y a de fortes chances qu’elles vous retournent d’un coup, et vous coupent les précieuses avant même que vous n’ayez réalisé que vous êtes devenu eunuque. Certes, c’est une image heureusement, mais toujours ce méfier d’une femme en rage.

Donc, le bonimenteur Nicolas Sarkozy, sentant le vent du couteau, fait de grands sourires et se couche pour se faire pardonner. Position classique, depuis quelques temps, du personnel politique.

Il n’est pas le seul, le bougre, comme si le fait de porter le prénom de Nicolas vous obligeait à faire des compromis, si ce n’est des compromissions. Celui qui se croit le seul, (sourd et aveugle) méritant l’appellation de patriote, qui est Président de Debout la France, n’a pas hésité à faire de l’œil à la belle. Est-ce que celle-ci se serait montrée sensible au maton “souverain” ? Il ne suffit pas de ronronner, de miauler, de remuer la queue, de diffuser ces phéromones  pour que la chatte des voisins se sente toute chose. Le poil du Nicolas Dupont Aignan, n’offre pas la même brillance que la gamelle de l’autre Nicolas, dit le Républicain de la basse-cour. Deuxième leçon, une femme politique, même cocue, peut et sait pardonner si le jeu sonnant et trébuchant en vaut la chandelle. Pour l’ex Président, une victoire vaut bien un léchage d’escarpins. Ce ne sera pas la première fois d’ailleurs qu’il aura monté une embrouille, fait passer un manche à balai pour un Karchër, et jeté un référendum du peuple à la poubelle pour un traité du Congrès. Sa parole ne vaut plus rien, son honneur se trouve dans une cave de Neuilly Sur Seine, planqué dans un carton avec l’inscription “ne pas toucher, ni ouvrir” ! Idem pour la plupart de ses amis des Hauts de Seine qui,  comme les Ceccaldi-Raynaud et autres Balkany n’ont aucune idée de ce qu’est la parole donnée. Viendra le jour, où ils se dévoreront entre eux.

Qu’en dirait le général De Gaulle? Il n’y a que les vrais gaullistes qui se posent consternés, cette question.

Les autres,  les faussaires, les menteurs, les profiteurs et autres artificiers de l’idée même du gaullisme qui passe par la souveraineté, l’indépendance, les frontières, la monnaie, l’armée, la libre diplomatie en fonction des seuls intérêts de la France, se foutent du général De Gaulle comme de leurs premières chaussettes. J’ajoute dans le lot, toute cette “socia-lie” complice de la destruction programmée de la France.

Aujourd’hui, la réconciliation de Morano-Sarkozy n’est qu’une opération politique de bas étage. Nadine Morano se grandirait à prendre le large, s’assumer en tant que patriote, affirmer sa saine islamophobie, et continuer à soutenir la liberté des femmes en tant que femme née libre et égale en droit, c’est-à-dire à l’opposé du droit islamique (sourate 4 verset 34) qui considère la femme comme inférieure par la volonté d’un prétendu dieu, au travers d’un prophète fou, criminel contre l’humanité et de guerre, violeur, voleur et pédophile.

Si cette femme devait se rapprocher de Nicolas Sarkozy et le soutenir, elle aurait définitivement perdu sa crédibilité et prouvé que c’est d’abord ses intérêts personnels qui priment sur l’intérêt de la France.

Gérard Brazon (Liberté d’Expression)

http://dai.ly/x41r24f

 

 

 




Juste avant son agression, Sébastien Jallamion interviewait Christine

ChristineAnnonayCette interview de Christine Tasin par Sébastien Jallamion a été réalisée quelques heures avant l’agression dont le policier, révoqué pour deux ans, a été victime, dans les rues de Lyon.

Elle n’en est que plus significative, et prouve que, à sa façon, Sébastien, en animant un site militant, continuait le combat.

http://rhonealpesinfo.fr/interview-christine-tasin/

Nous tiendrons naturellement nos lecteurs informés de l’évolution de la situation de notre ami, qui devrait se faire opérer lundi de ses multiples fractures.

Lucette Jeanpierre

Lire également :

http://ripostelaique.com/cave-jallamion-se-rebiffe-balance-lont-balance.html

http://ripostelaique.com/linsupportable-mysterieuse-agression-de-sebastien-jallamion.html




Le gouvernement socialiste met en place un racisme d’Etat

RacismeEtatAu moment où le pape nous assène que le coran est un livre de paix malgré ce qu’il contient d’appels à la haine et ce qu’il en coûte de croiser le chemin des adeptes embrigadés par ce livre, c’est un autre renversement des valeurs qui a attiré mon attention.

L’Etat censé promouvoir le bon comportement en société et condamner le mauvais prend à cœur de faire la propagande des crimes et délits.

Ainsi, la campagne “tous contre la haine” suite aux attentats commis au nom d’Allah met en scène de fausses agressions racistes jouées par des acteurs blancs sur d’autres acteurs jouant des juifs, des noirs ou des musulmans,…
En dehors du parti pris raciste choisi par l`Etat de stigmatiser les leucodermes comme seules origines des actes racistes en France, et au-delà des préjugés que cela diffuse dans la société, je m’interroge sur cette attitude de l’Etat de construire de toutes pièces les crimes contre lesquels il dit vouloir lutter.

Il en est de même d’une autre campagne affichée actuellement un peu partout dans nos villes : #LesCompetencesDabord.

Cette campagne de communication est financée par le ministère de madame El Khomri c’est-à-dire par nos impôts comme la première. Elle associe systématiquement une réponse positive d’embauche à la couleur de peau blanche et une réponse négative pour les autres couleurs de peau (noire ou basanée).

Là aussi, on retrouve l’obsession de la race, alors que ce n’est pas le seul facteur de discrimination et surtout pas le plus fréquent comme le rappelle le 8ème baromètre DD/OIT de perception des discriminations dans l’emploi réalisé par l’IFOP en 2015. Celui-ci (http://www.ilo.org/public/french/region/eurpro/paris/actualites/download/barom8synthese.pdf) donne comme premier facteur de discrimination perçu l’âge (88%) loin devant la couleur de peau (62%).
Là aussi, l’Etat alimente notre imaginaire à grand renfort de photos montage.

Comment peut être perçu cette campagne à charge contre les blancs par mes collègues de travail d’origine africaine ou arabe ?
Vont-ils exprimer leur indignation face à cette campagne médiatique qui les oppose à leurs collègues blancs de peau ?
Vont-ils se prendre eux même pour exemple pour témoigner que le racisme ne fait pas la loi dans notre pays comme c’est encore le cas dans de nombreux pays extra européens ?
Penseront-ils aux millions de leurs compatriotes au chômage qui voient les portes de l’entreprise se fermer devant eux avec les mêmes arguments qu’ils aient ou non la peau basanée ?

La réponse est malheureusement plus cohérente avec la campagne de presse étatique.
La réaction de mes collègues de travail d’origine extra européenne à ces affiches est de considérer qu’eux ont eu de la chance d’être embauchés puisque la France est raciste…. comme le montre cette campagne….

Ils ont bien intégré que l’élément valorisé de nos jours était la couleur de leur peau. Et quand ils sont employés au même titre que leurs collègues blancs, ils ne peuvent imaginer que c’est en raison de leurs compétences qu’ils le sont mais seulement qu’ils ont eu de la chance de l’être « malgré » la couleur de leur peau….

Comme pour les campagnes sur les violences racistes, le même objectif est poursuivi et atteint avec des procédés construits de toutes pièces. Les blancs sont racistes. Les « preuves » construites pour le démontrer (film joué ou photo montée) finissent par se substituer au vécu de chacun à force d’être diffusées.

Moi qui croyais qu’accuser de racisme quelqu’un à partir de faits imaginaires était condamnable par la loi…

Il faut dire que l’Etat ne désigne pas un individu mais préfère stigmatiser carrément toute une communauté, celle des autochtones blancs de peau.
Ainsi, en voulant officiellement lutter contre le racisme, ces campagnes instaurent une approche communautaire de la société où la communauté désignée comme auteur de violences racistes ou comme bénéficiaire d’embauches illégales est blanche et les communautés toujours victimes sont les communautés noire et arabe.

Ça ne vous fait pas peur, vous, un Etat qui décide officiellement de criminaliser une partie de sa population sur la simple constatation de sa couleur de peau ?
Moi si !

Ça ne vous fait pas peur, vous, un Etat qui n’hésite pas à afficher cette propagande raciste sur les murs de nos villes ou à la diffuser sur nos écrans de télévision ?
Moi si !

Il a existé un temps où l’on savait parler des Français sans faire référence à leurs origines ou à la couleur de leur peau.
On parlait alors de peuple français.

Mais il paraît qu’en parler encore aujourd’hui c’est être populiste et faire le jeu de Marine Le Pen.
Chiche !

Franck BERNARD

PS : Ci dessous quelques montages photo réalisés en quelques minutes pour une campagne non raciste contre les discriminations :
RacismeEtat7 RacismeEtat6 RacismeEtat5 RacismeEtat4 RacismeEtat3 RacismeEtat2




Israël veut sauver son peuple, la France veut sa mort

Tsahal

Dès après les attentats de Janvier 2015, tandis qu’il eût été crucial d’y reconnaître à l’œuvre le signal d’une vague d’attentats commandités par l’État Islamique contre l’Europe, l’exécutif français, largement porté au pouvoir par un clientélisme musulman long d’une quarantaine d’années, avait préféré travestir le réel pour en faire une série d’assassinats visant exclusivement la liberté d’expression et certaines figures symboliques (Journalistes de la presse satirique, Forces de l’ordre, Juifs de France). Or, venu participer à la marche d’hommage du 11 Janvier organisée par un pouvoir français soucieux d’une courbe d’impopularité alarmante, le Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahou avait spontanément offert à la Nation française l’expertise israélienne indépassable dans les domaines de l’intelligence et de technologies uniques au monde, afin de lutter avec efficacité contre le fléau du terrorisme islamiste international. Le président François Hollande avait pris acte de la proposition.

Dix mois plus tard, celui-ci se précipitait vers minuit devant les caméras installées en dehors du périmètre de sécurité ceinturant la salle de spectacle du Bataclan dans laquelle 130 personnes perdraient la vie, d’autres demeureraient défigurées ou encore amputées. L’état d’urgence était proclamé avant même que les forces de sécurité n’aient eu donné l’assaut dans l’établissement, et l’on pourra reconnaître là l’aveu silencieux d’une menace réelle qu’on s’était acharnée à vouloir amoindrir.

À nouveau, le Premier ministre israélien avait offert son aide, tandis que le Président Français avait préféré lancer un débat sur l’opportunité de la déchéance de la nationalité pour les ressortissants bi-nationaux, s’engageant par ailleurs à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des Français…

Or, il y a quelques jours, la chaîne américaine Fox News révélait le rejet par la France d’une offre d’achat de la meilleure technologie mondiale permettant de traquer et de compiler des fragments d’activités internet des réseaux terroristes aux plans national et international. Joint par un journaliste de la chaîne, un haut-responsable de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) a refusé d’en justifier les motivations. Toutefois, un spécialiste de l’anti-terrorisme israélien ayant participé à la réunion a bien voulu déclarer que “les autorités françaises avaient aimé le produit, mais que la discussion s’était arrêtée en raison d’un ordre émanant d’un niveau supérieur interdisant à la DGSI d’acheter une technologie israélienne”.

Alors, à quoi joue-t-on au sommet de l’État ?
Déjà en Novembre, cette même technologie et le concours de l’Intelligence israélienne avaient permis aux services du renseignement allemand de déjouer une série d’attaques planifiées par l’État Islamique à Hanovre. Par ailleurs, moins d’une semaine après les récents attentats de Bruxelles, notamment au sein de l’aéroport international, les forces de police belges se sont empressées d’acheter à la compagnie israélienne Briefcam, une technologie de surveillance extrêmement performante “déjà en usage aux États-Unis dans plusieurs aéroports et sur le site de la Statue de la liberté” a précisé Dror Irani, le PDG de la firme interviewé par Fox News.

Que vaut donc le refus français de se doter des meilleures technologies disponibles sur le marché pour assurer la sécurité de ses Citoyens ?

Dès sa création en 1948, l’État d’Israël a eu à faire face au terrorisme islamiste, c’est-à-dire à l’Islam politique revendiquant l’éradication du peuple juif et la soumission de l’ensemble des Nations à un projet d’ordre fou sur le monde. En conséquence, ce dernier a développé les moyens d’une défense à la hauteur des périls.

Auriez-vous agi différemment si la vie de vos proches et votre territoire avaient été menacés ? Or, ceux-ci ne le sont-ils pas aujourd’hui ? Pourtant, le gouvernement français actuel y semble peu sensible, trop occupé à acheter les modalités de sa réélection.

Alors je repose ma question : À quoi joue François Hollande ?
Car, si tenter de restaurer son image profondément dégradée dans l’opinion publique en vendant des armes à des monarchies du Golfe finançant parallèlement l’État Islamique est un jeu imbécile, il est un crime supérieur contre de sa propre Nation de ne pas la doter des meilleures technologies de sécurité du marché au motif de ne pas froisser à la fois son électorat musulman et de funestes amis.

Gouverner, c’est toujours choisir l’intérêt général. C’est aussi savoir choisir des Alliés partageant une vision du monde qui s’absout de toute ambition de soumission anthropologique. Que le Président soit trahi par ses propres amis, le drame le regarde. En revanche, qu’il trahisse le mandat que les Français lui ont donné pour quelques mois encore, en n’assurant pas la sécurité la plus souhaitable est une de ces errances qui n’est pas pardonnable. Ou finira-t-on par croire que le monarque espère un nouvel événement tragique majeur, empêchant opportunément le débat démocratique de la campagne présidentielle d’avoir lieu ? Si proche de cette échéance, laquelle a toutes les chances de le disqualifier, en est-il réduit à ce genre de sordides petits calculs ? Utiliser l’État d’urgence pour tenter de faire taire des voix d’opposition qui s’élèvent partout, est-il une pratique digne de la plus haute fonction ?

Le cynisme, mes chers compatriotes, est de ces naturels qui reviennent au galop, sitôt que l’étau se resserre.
Enfin, il est très populaire en France parmi sa jeunesse notamment, de colporter le mythe qu’Israël fût un État nazi ne respectant pas les droits de l’Homme sur les territoires palestiniens. D’abord, la comparaison est peu heureuse dans un pays où la mémoire collaborationniste est encore douloureuse.Ensuite, lors de la guerre de Gaza en juillet 2014, combien a-t-on vu de ces jeunes gens ou brillants Intellectuels gauchistes participer à des manifestations brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : “Israel=Nazi”, “Juifs, quittez la France ! Ce pays n’est pas à vous”, “Juifs dehors !” ou encore “Mort aux Juifs!”, sans que les autorités ne fassent autre chose que de rappeler l’interdiction préfectorale de manifester. Était-on à Nuremberg pendant une autre nuit de Crystal ?

Non. Décidément, la vérité était ailleurs. L’Armée israélienne est la seule armée régulière du monde à faire larguer des millions de papiers sur les habitants palestiniens en les prévenant d’une attaque imminente et les exhortant à sortir de la zone de frappes ciblée, laissant toujours un minimum de 30 minutes entre l’annonce et le bombardement. Est-ce la faute d’Israël, si les organisations terroristes grouillant sur le territoire gazaoui placent systématiquement leurs roquettes et munitions sous des écoles et des hôpitaux avant de se précipiter de boucler les bâtiments, sacrifiant ainsi délibérément leurs “frères”, pris au piège de bourreaux qu’ils encensent ?

Le danger d’écouter un seul son de cloche est celui de perdre le sens du réel. Condamnerons-nous l’article 51 de la charte des Nations-Unies, lequel stipule clairement “qu’en cas d’agression, tout État a le droit de défendre ses concitoyens et ses frontières, par l’ensemble des moyens qu’il jugera nécessaires.”.

Et puis, si l’on se toque de vouloir suivre une politique des Droits de l’homme cohérente, on ne s’empresse pas de décerner la plus haute distinction française, la légion d’honneur, à un futur héritier du Royaume d’Arabie saoudite, où plus de 800 peines de morts sont prononcées chaque année en toute impunité et où les droits de la femme sont une autre fantaisie du désert. Assez d’hypocrisie ! Si l’on veut combattre le terrorisme islamiste avec une efficacité redoutable, il faut choisir son camp.

Par ailleurs, il serait également souhaitable qu’on ne tentât pas bientôt de faire, à la place du procès de Salah Abdelslam, celui du peuple français. Car, si des manquements devaient être constatés dans le parcours personnel et éducatif de cet infâme terroriste djihadiste franco-marocain nouvellement détenu à la prison de Fleury-Mérogis, ceux-ci seront seulement l’exact reflet des errances auxquelles aboutissent quarante années de clientélisme communautaire au détriment des intérêts supérieurs de la communauté nationale, à commencer par celle de l’école républicaine.

Enfin, au nom d’intérêts pétroliers avec les pays du Golfe et d’investissements économiques avec le Maghreb, pour l’un depuis avant le premier choc pétrolier de 1973 et pour l’autre ,depuis l’époque de la décolonisation, la politique de boycott permanent de l’État d’Israël par la France a abouti à un wahhabisme et salafisme si puissants sur le territoire national, que les autorités n’osent même plus faire le choix des mesures de sécurité les plus performantes. À la place, le gouvernement préfère employer son énergie à faire voter des résolutions onusiennes aberrantes niant tout lien religieux entre le peuple juif et le Mont du Temple. Or, nier l’Histoire des peuples par une succession de fables a-t-il jamais abouti à autre chose qu’à faire monter les nationalistes ? Au-delà de l’indignation, l’imbécillité de la démarche est solennelle. Dans la vie d’un homme, il est deux choses insupportables. La première est le sentiment de trahison par rapport à un mensonge originel pouvant conduire un fourbe au pouvoir. La seconde est celle de la falsification historique à des fins politiques.
Si l’État d’Israël n’est pas prêt à vendre la légitimité qui l’a fondé, pas plus que son peuple à se laisser détruire, il semble que le gouvernement français actuel soit prêt à ces deux sacrifices.
Mylene Doublet-O’Kane




Comment démolir l’agent de propagande Christophe Barbier

barbierComment démolir le Front national ? Tel est le titre choisi pour l’édito de Christophe Barbier, qui est aussi celui de la une du numéro de la semaine de L’Express.

Le directeur de la rédaction de L’Express considère que personne n’a réellement pris le temps de démonter pièce par pièce le programme du Front national, sauf le juppéiste Maël de Calan, qui publie un « livre de combat », La Vérité sur le programme du Front nationalChristophe Barbier pense que  le programme du FN est plein de contradictions :

« C’est la démonstration qu’il y a de l’amateurisme. C’est la démonstration qu’il y a de l’aventurisme. Cela montre aussi que les succès du Front national ne sont pas dûs à un vote d’adhésion. Les Français ne sont pas dupes. Ils ne veulent pas de ce programme. Cela demeure un vote de protestation. Parce qu’on est en colère contre la situation, parce qu’on est malheureux, parce qu’on est désespéré et surtout parce qu’on est fou de rage contre les autres partis. Ceux de la raison, ceux du sérieux. Ceux qui devraient monter des programmes courageux.

Et si Christophe Barbier consacrait un édito aux contradictions présentes dans les programmes des partis… « sérieux » ?

http://www.dailymotion.com/video/x471slp_comment-demolir-le-front-national-l-edito-de-christophe-barbier_news

Publié le 29 avril 2016 – Modifié le 29 avril 2016

 

*****************

 

Commentaires de Georges Colleter

Un « coup de gueule » ou un rappel à la réalité ?

–  Le Titre « Comment démolir le Front national ? » est déjà significatif du positionnement subjectif de « L’Express » envers un parti politique républicain, démocratique, avec quelques élus, et reconnu par le nombre votants français sur ces dernières années …, (si la question du Comment est posée, c’est que le jugement est effectué …). 

–  Le Titre « Comment démolir le Front national ? » indique qu’il doit être « démoli » alors que, n’ayant pas été « au pouvoir » pour gérer la France, il n’a pu nuire à notre pays, contrairement aux partis politiques, bien connus, en œuvre depuis des décennies qui détruisent à petit feu notre civilisation, notre Histoire, notre culture, (toutes issues du « vivre ensemble » entre Francs, auvergnats, bretons, occitans, corses, basques, alsaciens, lorrains, etc …, peut-être aussi par un jacobinisme centralisateur maintenu qui ne devrait plus avoir cours …). 

–  Je relève ci-dessus que « Cela demeure un vote de protestation. etc … », ce qui me semble ici exact, car bien en réaction envers nos politiciens professionnels, notre Administration à tous niveaux, et nos médias officiels, et tous bien « politisés » par des imprégnations neuronales d’idéologies qui ont mené à des dizaines de millions de meurtres et de drames humains, …, qui vivent et profitent du travail du « secteur marchand », et handicapent ces vrais travailleurs productifs. (N’occultez pas « la nourriture dans les assiettes » …, et voir la  définition et l’établissement du PIB par exemple …).

–  Je relève encore que « Maël de Calan, qui publie un « livre de combat », La Vérité sur le programme du Front national. », Bien entendu on ne peut tout lire …, mais je note ici que cet auteur est dit « juppéiste ». Ce qui renvoie à Alain Juppé ! Or ce personnage, Maire de Bordeaux, est un ami de l’Imam Tarek Oubrou, spécialiste expert en Takiya, et n’a pas lu le Coran et soutient l’islam qu’il défend et veut imposer à la France. (Un courrier personnel envoyé à Alain Juppé sur nombre de versets du Coran comparé à notre Code Pénal, Art. 222-17, etc …n’a reçu aucune réponse de sa part …). Monsieur Christian Barbier devrait éviter de faire références à ces personnages !

– Je relève la gentillesse que « C’est la démonstration qu’il y a de l’amateurisme, … ». Forcément, la Société Civile et les votants FN, (ainsi que les dirigeants du FN qui n’ont pas pu diriger notre pays), le nez sur le guidon du travail au jour le jour, de « l’employé » au « patron », dans le secteur productif du pays, n’ont pas ou peu de temps et de formation aux arcanes du « pouvoir » … . Par contre contrairement aux énarques et autres professionnels de la politique jusqu’à présent, ils savent que la machine humaine doit créer, trouver, … de la nourriture à mettre chaque jour dans son assiette sous peine de mort.

–  Je relève que : « Le directeur de la rédaction de L’Express considère que personne n’a réellement pris le temps de démonter pièce par pièce le programme du Front national, … ». Monsieur Christophe Barbier se fout de la gueule des électeurs du Front National et des autres votants ?

Vous trouverez en P.J. les commentaires, point par point, portés sur le Programme du Front National de 2012 par un citoyen lambda, qui l’a lu rapidement à cette époque …

Des anomalies ou sujets à améliorer y sont indiqués. Je pourrais le relire, car forcément diverses imprécisions et lacunes y sont, mais j’attends plutôt le programme de 2017 du Front National … . (Monsieur Maël de Calan serait le seul l’avoir lu et commenté ? Bizarrerie médiatique …).

– Dans cet article de Novopress, j’apprécie  bien « Et si Christophe Barbier consacrait un édito aux contradictions présentes dans les programmes des partis… « sérieux » ? ». C’est exactement ce qui doit être exigé de L’Express et de Monsieur Christian Barbier. (Car je me permets de douter de l’honnêteté intellectuelle et objective basée sur une culture historique …, de nos médias presse, radio, TV, politiques, …, « jusqu’à preuve du contraire » …).

Cordialement.

Georges COLLETER

(73 ans, retraité de l’agriculture et de l’industrie lourde, breton).




Hollande présumé battu, la campagne de propagande des bobos continue !

hollande-tient-paroleLa campagne de propagande des bobos vient au secours du président de la normalitude oisive, à 12 mois des élections représidentielles, quand Hollande va devoir se résigner au pire. Comme chacun sait que “moins que rien, c’est déjà quelque chose“, Hollande, le “président de rien du tout“, doit bien avoir encore ses chances ! L’issue, pour le président de la normalitude oisive en 2017, se précise un peu plus chaque jour.

C’est pourquoi Hollande continue à creuser un peu plus les déficits de la France, même si les intellos-bobos-collabos de la caste politico-médiatique essaient, chaque jour, de détourner l’attention des électeurs pour faire diversion. Il s’agit de faire oublier la candidature du vide et de l’éphémère à des électeurs déçus.

Hollande a fait un très grand pas vers la sortie, en tant que candidat socialiste à la re-présidentielle.

Avec Hollande, cette fin calamiteuse est sans suspense pour le “président de rien du tout“, de plus en plus contesté chez les socialistes, qui se retrouvent naturellement sans “candidat naturel” ! Même si Hollande n’y croit plus, il ne peut pas se résigner,  même si ses derniers jours de “président de la normalitude oisive” sont comptés. Il a encore dû s’incliner et jeter l’éponge face aux activistes du vide de la pensée de la fumeuse “nuit de boue médiatique“. C’est un tournant suffisant dans cette partie de poker menteur pour priver Hollande de sa re-présidentielle calamiteuse, pathétique et désespérée, qui semble être l’ultime obstacle à la survie de la république socialiste ! De nouvelles manifestations émaillées de violences et des échauffourées ont encore opposé des militants de la gauchosphère aux policiers, lors des rassemblements des activistes de la “nuit de boue médiatique“, qui mettent en scène le remake du coup d’État permanent des sans-papiers !

Les électeurs de la vraie France sont-ils prêts à lui donner la fessée électorale si méritée ? Comment faire pour arrêter l’énorme colère qui gronde dans les esprits des classes moyennes et de la population qui travaille, et aussi dans la rue, de ceux qui refusent obstinément de croire aux mensonges de Hollande et de la propagande socialo-populiste, relayée sans cesse par la télé officielle digne des “JT de la Corée du Nord” ?

Quand la colère populaire monte, comment faire pour rééduquer les citoyens au bonheur socialiste du lobby GOF-LGBT sans violence ? Dans “la France du déclin socialiste“, on veut culpabiliser les électeurs et les entreprises. La gauchosphère veut “interdire les licenciements“. Alors, pourquoi pas inventer “l’embauche obligatoire” de Hollande, avec les inutiles contrats aidés et les intermitteux sur le dos des contribuables ?

Avec l’Obs de gauche, Aude Lancelin veut faire peur avec le catastrophisme et les “néoréactionnaires ultradroitiers qui colonisent actuellement le débat français” en sollicitant les bavardages de la bobo-psycho de gauche, Élisabeth Roudinesco : “Il y a un désir inconscient de fascisme dans ce pays“. L’Obs de gauche, de Aude Lancelin, se lamente sur le vide permanent de la pensée des bobos-gauchistes, ce qu’elle appelle “la si longue éclipse publique de la pensée de gauche dans notre pays“. Mais elle oublie de citer le rôle décisif joué dans cette affaire par la “nostalgie du Goulag pour les néoréactionnaires” des activistes du vide de la pensée de la fumeuse “nuit de boue médiatique” ! La question morale de Lancelin : “Aujourd’hui, donc, nous récoltons les fruits (empoisonnés) de ce travail (de sape des valeurs morales de la propagande) de destruction !”

L’idéal de “l’industrie du mensonge“, porté par la caste politico-médiatique pendant le quinquennat de Hollande, a mis en scène l’opinion absurde du “Gender pour tous” de la névropathe Butler, contre le savoir, la vraie science et la connaissance, en émettant des doutes sur la totalité des savoirs qui ont nourri la culture scientifique. Bensahel fait, sur l’Obs de gauche, la propagande du non-sens pour les nuls : “Tous bisexuels ? Mon identité est mouvante et ça me va très bien… Aimer un homme, puis une femme, puis un homme… La “bi attitude” gagne du terrain… la “bi attitude” est une tendance. Certes, tout le monde ne couche pas encore avec tout le monde, mais la bisexualité gagne les esprits, à défaut des chambres à coucher. Chez les people, le coming out “bi” est du dernier chic. Gage de style et de modernité. Héloïse Letissier, alias Christine and the Queens, la chanteuse de 27 ans androgyne, a fait sensation lorsqu’elle a expliqué qu’elle était “pansexuelle”, “attirée par tous les sexes et tous les genres y compris les trans”. Dernièrement, les amours affichées de la jeune actrice américaine Kristen Stewart, l’ex-héroïne de la saga “Twilight”, avec la chanteuse française Soko, après une longue liaison avec l’acteur Robert Pattinson, ou celles de la top model Cara Delevingne avec différent(e)s ami(e)s ont définitivement inscrit la bisexualité en tête des critères du cool“.

À partir du moment où la révolution sexuelle du lobby porno-gay et la dictature gay-cosmopolite mondialiste deviennent l’équivalent du totalitarisme, la révolution homosexuelle est pire que l’anarchie qui s’installe dans les esprits faibles. Avec la lutte contre la laïcité à l’école et l’idéologie des “ABCD de l’égalité“,  la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT à l’école, les idéologues du lobby LGBT ne savent plus de quoi ils parlent. Tout cela est établi avec la tyrannie idéologique de l’État-PS, pour le triomphe GOF-LGBT du libéralisme homosexualiste, et ses idées toutes faites, vides de sens, “sans queue ni tête” ! C’est la mise en scène de la mystification de la grande inversion-perversion de tout ce dont on parle dans les médias.

La pensée s’est évanouie. Et, aujourd’hui, on atteint des records en matière de bêtise et de nullité, à la télé officielle de l’absurdie obscurantiste de la république socialiste, qui doit orchestrer le goulag médiatique de la vraie pensée libre accusée de dérive néoréactionnaire et ultradroitière par les intellos-bobos-gauchistes.

Avec l’Obs de gauche, Aude Lancelin continue à faire peur avec son catastrophisme de surenchère : “Nous pourrions n’être qu’au début d’un processus historique puissamment réactionnaire !” C’est pourquoi, avec l’Obs de gauche, François Reynaert nous refait le coup du Front Populaire “pour déconstruire les poncifs du Front Populaire : “La gauche était unie”, “la gauche était populaire”, “les congés payés ont empêché la France de se réarmer“… “Quand la gauche faisait encore rêver”, titre Marianne en plongeant tête baissée dans la piscine tièdasse du “c’était mieux avant”. “1936 : la gauche déçoit déjà”, ose la couverture d’Historia !

Le principe même du “Front Populaire” était le nom de l’alliance électorale formée, à partir de 1935, par les trois partis de gauche pour les législatives d’avril-mai 1936. Les socialistes de Léon Blum composaient “ce que l’on appelait alors la SFIO (section française de l’International ouvrière) qui, en héritiers de Jaurès, cherchaient à réaliser (une utopie avec) la (soi-disant) sortie du capitalisme, dans le respect des principes démocratiques“. Hollande n’a eu qu’à persister en copiant le vide de la pensée des socialistes de Léon Blum !

Thierry Michaud-Nérard




Je suis Geronimo

jesuisgeronimo

Certains policiers, ulcérés par la politique gouvernementale et par la soumission inconditionnelle de leur hiérarchie à cette dernière, ont décidé de faire de la résistance.

Contraints par leurs obligations statutaires de ne pas le faire au grand jour, certains optent pour la plume anonyme, dénonçant un certain nombre de réalités qu’aucun média ne divulgue à l’opinion.

Parmi eux se trouve un contributeur du site Riposte Laïque, ayant choisi de publier ses textes sous le pseudonyme de Geronimo.

Comme on pouvait s’y attendre, certains membres de la hiérarchie qu’il dénonçe mettent tout en oeuvre pour le démasquer, afin de le mettre hors d’état de s’exprimer (et non pas de nuire, car les seules persones à qui il nuit sont justement des personnes nuisibles à la fois pour l’institution policière, et par voie de conséquence à tous les citoyens qu’elle est censée servir).

Cette chasse aux sorcières pourrait paraitre légitime si les forces de l’ordre n’étaient pas au bord de la saturation et que notre pays n’était pas dirigé par des arrivistes plus soucieux de leur intérêt personnel que de l’intérêt général, attirant dans leur sillage des hauts fonctionnaires au même profil.

A l’instar de Géronimo, le seul espace de résistance qui est le nôtre est aujourd’hui internet, que nos dirigeants tentent de surveiller et de contrôler sans succès, et pour cause : c’est le dernier creuset où les libres penseurs peuvent avoir la parole !

C’est pourquoi je l’affirme haut et fort, en vous invitant à le faire également : JE SUIS GERONIMO !

Alain Dupont