2017 : Encore subir ces musulmans modérés qui nous tuent ?

Comme je le disais dans cet article (http://ripostelaique.com/des-musulmans-vraiment-moderes-1.html), personne n’ignore l’identité réelle des tueurs. Pour aider à imposer leur choix d’une arrivée massive de migrants musulmans, les merdias et le système avaient choisi de diffuser la photo d’un enfant syrien mort. Aujourd’hui, (pour dissimuler les horreurs des tueurs musulmans ), pour ne pas provoquer la révolte contre leur trahison et le sang qu’ils ont sur les mains, les mêmes tiennent un discours différent: « Il faut protéger les victimes et leurs familles », et ne pas diffuser (surtout) les images de bébés écrasés à Nice et à Berlin…

Ils avaient traité de tous les noms d’oiseau Trump et les dirigeants avisés de certains pays hostiles (la Hongrie, la Pologne du chauffeur tué par Anis Amri) à cette arrivée. La folie de Bruxelles alla même jusqu’à imposer contre ces pays une amende de 250 000 € par Afghan, Irakien ou Syrien « non accueilli ». … Alors Merkel, Hollande, Valls, Fillon, Obama, Clinton, etc. le terrorisme est-il une chance pour nous? Or, il n’y a pas meilleure autopromotion de l’islam (par des traîtres) que cette imbécile et suicidaire politique de quota, de répartition des migrants, et donc des mosquées dans chaque portion du territoire européen.

Dans cette vidéo inédite (

), des musulmans « modérés », « pacifiques » et « tolérants », appellent (conformément au livre « sacré ») à égorger d’autres Français (des juifs…), et cela non pas à partir de la lointaine Syrie ou d’Irak, mais en plein Champs-Elysées, devant des gendarmes médusés… Contrairement aux allégations du journalisme imbécile, le terrorisme (musulman) n’est pas né ou lié à la Syrie, à l’Irak, etc. Le sang prescrit dans le livre « sacré « , préexiste à toutes les crises contemporaines. Le « modéré » considère « sacrés » les appels abjects de son « prophète », ne les dénonce pas.

A partir de combien de tués et de handicapés sur le sol français et européen, la caste pourrie et les journaleux vont-ils commencer à considérer que le problème du terrorisme, c’est la doctrine du coran et ses appels à la haine et à la mort? Combien de condamnations judiciaires (contre des résistants et patriotes) faut-il pour que le système dénonce la cause du terrorisme ? Devons-nous être coupables de dénoncer l’idéologisation de la mort, sa glorification (pour le « paradis), partout présente dans les textes musulmans ? Ou au contraire, faut-il, comme le disent des traîtres, nous adapter et vivre avec cette (nouvelle) « culture française » ? Puisque pour eux, Mahomet, Allah, les attentats, les égorgements, les explosions, les coups de poignard, les écrasements de foule, de bébés (au cri d’allah akbar), font désormais partie de la « culture française » et européenne…

Et pourquoi donc ne voudraient-ils pas se faire affubler de prénoms (musulmans) ? Quand on a fini de vanter « les lumières de l’islam », ses « valeurs », sa filiation française, pourquoi devrait-il être dégradant ou y avoir un souci à assumer les surnoms Farid Fillon, Mohamed Valls, Ali Juppé, etc. ? » Considérer cela comme indigne ou insultant, est de leur part, l’expression d’une forme d’ « l’islamophobie », c’est-à -dire, ce dont ils accusent eux-mêmes, les sites, de plus en plus populaires, de la réinfosphère.

Cette fabrication politico-merdiatique, appelée « islamisme » n’est que le cache-sexe d’une idéologie barbare et mortifère : Mahomet n’a jamais dit que (ses actions ou) ses appels et ceux d’Allah à la haine, à la mort (des « mécréants », juifs, chrétiens, etc.) , devaient être dénommés « Islamisme ». Et que ses destinataires étaient des « islamistes » et pas des musulmans. « Croyez-vous donc à une partie du Livre et rejetez-vous le reste ?… » (S2,v85).Or, comme il le dit lui-même, l’islam est une totalité fonctionnant comme une armée : il y a des soldats de première ligne (qui tuent), il y a aussi le génie civil, les médecins, les cuisiniers, etc. On ne fait pas la guerre contre une partie d’une armée car tous ses membres ne rêvent que de sa victoire : c’est une pure et dangereuse illusion de croire qu’il y a des « modérés » qui seraient pour la victoire du camp républicain, occidental…

Combien de synagogues « radicales » ont été fermées pour prêche de la haine et du terrorisme (jihad) ?. Combien de paroisses ou de temples bouddhistes sont fermés pour les mêmes motifs ? Combien de prêtres, de pasteurs, de rabbins, de personnes de confession catholique, protestante, judaïque, bouddhiste, sont suivis par les services de police ou de renseignements, en relation avec des projets d’attentats ?

La guerre qui nous est imposée ne se fera pas aussi sans déconstruction idéologique et intellectuelle du terrorisme : il faut arriver à priver les tueurs de leur rêve du « paradis ». Tuer ou être tué (dans le sentier d’allah) ne mène pas au « paradis »… Même si ces tueurs sont disculpés de leurs crimes : « Ce n’est pas vous qui les avez tués (les non-musulmans): mais c’est Allah qui les a tués » (S.8,v.17). En attendant, où et quand aura lieu le prochain attentat ? Combien de tués, de handicapés, de bougies, de fleurs ?

Sango Loba

image_pdfimage_print