1

Macron dénigre les Gaulois pour transformer la France en province de l’Europe

 

Arrivé au Danemark, pays des Vikings et monarchie constitutionnelle, l’Empereur Macron Premier a voulu donner une bonne leçon de morale à son peuple.

« Il ne s’agit pas d’être naïf, ce qui est possible est lié à une culture, un peuple marqué par son histoire. Ce peuple luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années, n’est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement ! Encore que ! Mais nous avons en commun cette part d’Européen qui nous unit », a-t-il dit sans se rendre compte qu’il mettait encore une fois les pieds dans la gamelle des Français. Sa seule défense fut de déclarer qu’il plaisantait. Alors Macron Premier, tu nous donnes le droit de te charrier sur les antennes, dans les blogs et par des caricatures. Merci de ce côté-là de nous simplifier la tâche.

Mais en allant au fond de sa pensée unique, nous nous apercevons que Macron Premier suit la ligne de conduite politique qu’il s’est fixée au début de sa campagne : intégrer la France dans l’Europe, en faire la province la plus occidentale de l’Union européenne. Tous les moyens sont bons et il excelle à les mettre en avant dans ses propositions.

La première saute aux yeux : dénigrer le peuple français en l’insultant, en le poussant vers l’égout de l’Histoire, le réduire à un tas de «  fainéants », de «  bons à rien » et l’enfoncer dans la putréfaction qu’est devenue notre patrie. Ainsi, il veut démontrer qu’il était temps qu’il se fasse élire pour sortir la France de ce bourbier dans lequel elle plongeait.

Il a trouvé que sa meilleure plateforme de propagande malsaine était l’étranger. Il veut ainsi montrer aux autres pays européens qu’ils ont parmi eux une brebis galeuse, une société pestiférée qu’il faut à tout prix changer si l’on souhaite garder une place d’honneur en Europe et dans le monde. C’est une vieille méthode utilisée dans l’enseignement, quand le professeur met au coin l’élève récalcitrant, un bonnet d’âne sur la tête.

Là, au Danemark comme en Grèce et ailleurs, il présente son peuple comme le plus nul, le plus réfractaire, le plus cancre de la classe et qui a besoin de recevoir un  grand coup de pied dans le cul.

Un deuxième point important découle de ce qui a été dit précédemment : la France a besoin d’être à nouveau conquise et intégrée dans un grand royaume européen. S’il prend le modèle danois, c’est qu’il pense aux Vikings qui sont venus sur nos côtes et ont transformé la Normandie. Mais dans son arrière-pensée, il voit plus l’invasion irrésistible des Romains qui sont arrivés en force pour écraser ces perfides Gaulois, leur apprendre les principes du savoir-faire et de la modernité : administration, langue, innovations et ainsi forger une nouvelle civilisation gallo-romaine. Toutes nos traditions s’estompèrent, nos druides disparurent, notre fierté piétinée. Le peuple gaulois avait été maté. Il faut effacer ces barbares qui se roulent dans les «  gauloiseries », langue de la vulgarité, qui ont toujours conduit la France vers de sérieuses défaites dont les dernières sont cuisantes : 1940, l’Indochine, l’Algérie. Vercingétorix représentent le côté qui perd, tandis que César est celui qui gagne. Le bas peuple des inutiles (retraités, chômeurs, ouvriers) doit être réduit à néant et devenir des « soumis mondialisés » pour leur bien.

Macron Premier rêve de ce modèle  et voudrait l’imposer, d’abord en France puis sur l’ensemble de l’Europe, en ouvrant bien grand les portes de l’immigration qui apporterait à cette populace indisciplinée et bâtarde un nouvel horizon. Leur écarquiller les yeux sur ce qu’il y a de meilleur hors de nos frontières. Mélanger les religions, la luthérienne à côté de la musulmane, pour améliorer le «  vivre-ensemble » qui se traduirait aussi, grâce à l’éducation sexuelle prévue dans nos écoles primaires, par un  «  baiser-ensemble ».

Mais sa vision de l’avenir ne s’arrête pas uniquement à des transformations politiques, sociales ou culturelles mais à un changement brutal, celui réversible de notre constitution. Face à la Reine Margrethe II qui lui décerna la plus haute distinction danoise, « Chevalier de l’Ordre de l’Éléphant », il se sentit fier d’être presque reçu par cette caste royale. D’ailleurs, cette médaille convient bien à sa personnalité et à son caractère car, depuis qu’il est élu, il ressemble bien à un éléphant dans ce magasin de porcelaine qu’est la France. Il casse tout et, de sa trompe, tient cloué au sol son troupeau godillot qui siège à l’Assemblée nationale.

Ne pense-t-il pas qu’un jour, devant cet espoir qu’est «  cette part européenne qui nous unit », il parviendra à recréer une monarchie constitutionnelle qu’il admire au Danemark et dans d’autres pays ? Si la France a pu se débarrasser de cette partie de son Histoire au 19e siècle, la disparition de la royauté, elle pourrait se transformer à nouveau en une monarchie parlementaire et lui, véritablement devenir Macron Premier, le roi des Français. Cela fait partie de notre grande Histoire, ce changement de régime constitutionnel.

Ce fut, pour être lucide, le vrai message de Macron Premier au Danemark en s’attaquant ouvertement à ces «  Gaulois réfractaires » qu’il est temps de réformer dans tous les domaines : code du Travail, limitations de vitesse, baisse des retraites, cadeaux aux riches et, pourquoi pas, après deux mandats, devenir le nouveau Napoléon III, l’empereur de la Nation française !

Alors, sa tournée a du sens, certes peu apprécié par les partis traditionnels et les citoyens sans courage et sans audace devant un si brutal changement : elle prépare le terrain à des invasions linguistiques (l’anglais fait déjà des ravages), culturelles, sociales comme l’introduction de la « flexisécurité », terme barbare qui s’impose maintenant dans nos réflexions.

Voyons d’abord ce qu’il en est d’après la presse :

Le terme de « flexisécurité » (contraction de flexibilité et sécurité) désigne un dispositif social autorisant une plus grande facilité de licenciement pour les entreprises (volet flexibilité) et des indemnités longues et importantes pour les salariés licenciés (volet sécurité).

Le modèle danois « dont l’Europe tout entière gagnerait à s’inspirer » démontre que « l’État-providence peut être l’allié de la libre entreprise et que la compétitivité peut être conciliée avec l’environnement », a-t-il lancé, un « en même temps » qui résonne comme une réplique aux critiques anti-marché de son ministre démissionnaire Nicolas Hulot.

C’est, en bref, tout le programme mâché, digéré puis vomi par Macron depuis plus d’un an. Son nouveau code du Travail donne plus de « flexibilité » aux entreprises en matière de licenciements et prétend offrir plus de sécurité aux employés, ce qui se révèle être un grossier mensonge. Qu’importe à ses yeux et aux yeux de moutons abrutis, il a amélioré les conditions d’esclavage des ouvriers.

La libre entreprise, comme la libre commercialisation, la libre circulation des êtres et des produits de consommation, indique que, peu à peu, le nationalisme et les traditions irrationnelles des cultures se voient rabotés au profit d’un vaste partage des richesses et de l’ouverture des frontières. Macron n’hésite pas à exhiber sa fierté d’avoir enfin trouvé son dragon à vaincre, comme saint Michel :

« Je ne céderai rien aux nationalistes et à ceux qui prônent ce discours de haine. S’ils ont voulu voir en ma personne leur opposant principal, ils ont raison. »

La croisade tant souhaitée par notre prochain roi est claire : ses ennemis portent un nom et ont une origine. Il les abattra, se donnant le rôle d’une héroïne : Jeanne d’Arc.

Macron s’incruste dans le patrimoine de la France en tirant à lui tous les symboles de celles et ceux qui ont fait notre grandeur.

Et ces fiers Gaulois laissent faire, avec simplement quelques réprimandes et remontrances sans effet sur Macron. Alors, il jouit de se sentir hors de portée de la populace qui rouspète mais reste dans ses foyers.

C’est alors le moment de bien réfléchir à l’Europe que ces vulgaires Gaulois veulent : une nation indépendante ou un pays soumis aux lois de la finance et des lobbies !

André Girod




« À vos narines ! », l’appel au secours d’Anne Hidalgogues

Encore une bourde d’Anne Hidalgo, la sœur Anne qui essaie de voir son avenir du haut de l’hôtel de ville. La Madone des vespasiennes post-modernes de Paris vient, en effet, de sortir un livre consacré, dit-elle, à sa passion pour l’écologie mais destiné, en réalité, à  draguer l’électeur aux prochaines élections municipales.

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Apres-la-tempete-Hidalgo-respire-1570927

Ses conseillers en communication ont-ils déjà tous quitté son navire pour que la pauvre Anne ait opté pour un titre aussi grotesque, qui ne manquera pas de susciter à nouveau les sarcasmes et moqueries !

Tenez-vous bien, cet opuscule de 80 pages s’intitule « RESPIRER » !

Quel choix plus désastreux Anne Hidalgo pouvait-elle faire pour sa pub que d’en référer au domaine respiratoire, qui ne va jamais sans l’olfactif  ! Quand on s’illustre à la tête d’une capitale réputée sale, puante, envahie par les rats, squattée par les drogués et les migrants… avec l’insécurité qui va de pair !

Une ville où les services publics les plus élémentaires vont à vau-l’eau mais qui installe des « tinettes » que personne n’a demandées, ces Uritrottoirs ridicules qui offensent la vue et les narines et qui sont moqués jusque par-delà nos frontières !

Comment peut-elle croire que les Parisiens, qui ne peuvent plus la sentir, vont se précipiter sur son fascicule de propagande électorale pour prendre la température écologique de leur maire, recevoir  d’elle des leçons de propreté et le mode d’emploi pour respirer dans l’ex-Ville lumière livrée à la puanteur, à l’insécurité et aux dépôts d’ordures ?

Ce n’est vraisemblablement pas l’amour mais le désespoir et l’isolement politique qui rendent Anne Hidalgo non seulement dépourvue d’odorat mais aussi aveugle et sourde.

On n’osera demander combien a été payé le « nègre à Hidalgo » pour pondre 80 pages…

Vivement les élections municipales !

Victor Hallidée




Contre la venue de Médine au Bataclan, écrire à Olivier Poubelle…

À l’approche des concerts du rappeur islamiste Médine qui se tiendront les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan, nous devons rester mobilisés pour faire interdire la venue de cet artiste dans cette salle endeuillée par un attentat islamique.

Médine est un artiste qui prône le djihad, qui relaye la propagande de l’islam radical dans ses chansons et qui fait clairement de l’incitation à la haine raciale comme dans le titre ci-dessous :

« Les Blancs sont des démons,

Des cochons d’aucune moralité,

Ces incestueux nous ont barricadés,

Les Blancs sont des consanguins,

Ces porcs blancs vont loin,

Passe-moi une arme de poing,

Je vais faire un pédophile de moins »

(Chanson « Angle d’Attaque)

N’hésitez pas à contacter l’administration du Bataclan pour demander l’annulation des concerts de Médine :

Le Bataclan

Monsieur Olivier Poubelle, Directeur

56, Boulevard Voltaire

75011 Paris

Tel : 01 43 14 00 30

Caroline-Christa Bernard

Voir également :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/07/14/le-pere-dune-victime-du-bataclan-pas-de-rappeur-islamiste-au-bataclan/

https://www.youtube.com/watch?v=Yf4svyhDZDE




McCain, prisonnier de son rôle de « héros » collabo de la gauche anti-Trump

On a dit de McCain qu’il était un grand ami de George Soros et des islamistes. (Pierre-Alain Depauw, MPI). Pas question de participer au « concert de louanges qui accompagne l’annonce de son décès, assorti d’une biographie épurée. McCain était l’un des pires mondialistes, favorisant notamment les guerres en Irak, en Libye et en Syrie. McCain fut président de l’International Republican Institute (IRI) depuis janvier 1993, une prétendue ONG créée pour faciliter les activités de la CIA, en relation avec les services secrets britanniques, canadiens et australiens. Le budget de l’International Republican Institute est voté par le Congrès et relève d’une ligne budgétaire dépendant du secrétariat d’État. Dès 2007, le journaliste Seymour Hersh, prix Pulitzer, a décrit dans le New York Times comment le Pentagone et la CIA, avec l’aide de leurs alliés du Golfe, avaient conçu un plan de financement d’organisations djihadistes afin de provoquer un bain de sang qui justifierait une nouvelle intervention militaire américaine aboutissant à un redécoupage des frontières du Proche-Orient.

« Sur une photo qui date de 2013, au moment de la tentative de renversement de Bachar el-Assad en Syrie, on voit le sénateur McCain rencontrer des responsables de factions soutenues par les États-Unis.

« Parmi les personnages à côté de McCain, on voit al-Baghdadi, futur calife autoproclamé de l’EIIL.

« Cette photo a été prise sous Obama, en mai 2013, près d’Idleb en Syrie, où McCain est arrivé via la Turquie, pour y rencontrer des leaders de l’opposition armée. La rencontre avait été préparée par la Syrian Emergency Task Force, une ONG. Sur les photographies de McCain, on voit Mohammad Nour, porte-parole de la Brigade Tempête du Nord (du Front Al-Nosra, c’est-à-dire d’Al-Qaïda en Syrie).

« On y voit le brigadier-général Salem Idriss, chef de l’Armée syrienne libre et Ibrahim al-Badri, alias Abu Du’a, figurant sur la liste des 5 terroristes les plus recherchés par les États-Unis, avec lequel le sénateur est vu en train de discuter. De retour de ce voyage, McCain, affirma que tous les responsables de l’Armée syrienne libre sont des « modérés auxquels on peut faire confiance » (sic). McCain est un ami du spéculateur mondialiste George Soros, lequel finançait ($$$ !) le McCain Institute for International Leadership. »

« Décès du sénateur McCain : un « héros », vraiment ? (Floréal). Ce politicien, pseudo-rival d’Obama, vient de mourir. Mac Cain était plus présentable pour la gauche démocrate (corrompue) que Donald Trump ! Est-ce une raison pour que toute la presse hexagonale et… américano-formatée pleure en chœur la mort du prisonnier transformé en « héros » de la guerre du Vietnam ? John McCain, pilote d’un B 52 qui bombardait le Nord-Vietnam, a été fait prisonnier et retenu jusqu’à la fin des hostilités, conformément à la loi internationale. Quel est cet héroïsme de bombarder à 10 000 mètres de haut en larguant du napalm ou l’agent orange ? »

John McCain, c’est le héros prisonnier de son rôle de héros de la gauche contre Donald Trump !

Comment et pourquoi la gauche se prend-elle à vouloir admirer John McCain ?

Jim Newell, ancien journaliste politique, en charge de la couverture du Congrès : « J’aurais voulu ne pas admirer John McCain ! Il était surestimé, et même dangereusement. Il aura été l’un des faucons les plus déterminés de la politique américaine pendant des décennies avec un soutien indéfectible à la Guerre d’Irak !

« Contrairement à ses journalistes les plus idolâtres, je n’ai pas couvert sa campagne présidentielle de 2000. Mais à la fin 2016, correspondant au Congrès à plein temps, j’ai commencé à saisir d’où pouvait venir cette adulation. McCain contre Obama : Tout le monde savait que Barack Hussein Obama allait gagner !

« Il fallut attendre le discours de Sarah Palin qui allait bientôt contaminer toute la base républicaine !

« L’histoire de McCain, prisonnier de guerre au Vietnam, racontée dans son discours : « Un matin d’octobre, dans le Golfe du Tonkin,  je me suis retrouvé au milieu d’un lac à Hanoï, avec une jambe et deux bras cassés, et une foule en colère sur la berge. On m’a jeté dans une cellule sombre et laissé à mon propre sort. Lorsqu’ils ont découvert que mon père était amiral, ils m’ont emmené à l’hôpital. J’étais à l’isolement quand mes geôliers ont proposé de me libérer. Je savais pourquoi. Si je revenais chez moi, ils se serviraient de mon histoire comme arme de propagande pour démoraliser mes camarades prisonniers. Mais j’ai refusé.

« Beaucoup de prisonniers ont vécu des choses bien pires que moi. J’avais déjà été maltraité, mais après avoir refusé la libération qu’ils me proposaient, ils m’ont torturé comme jamais.

Le politicien McCain : « Je suis tombé amoureux de mon pays étant prisonnier dans un autre. Je l’ai aimé pour sa décence, pour sa foi dans la sagesse, la justice et la bonté de son peuple. Je l’ai aimé parce qu’il n’était pas qu’un lieu, il était une idée, une cause méritant qu’on se batte pour elle. Je n’allais plus jamais être le même. Je n’étais plus un homme n’appartenant qu’à lui-même. J’étais l’homme de mon pays. »

Jim Newell : « À l’été 2017, McCain, qui venait tout juste de se faire diagnostiquer une tumeur au cerveau, allait suivre un principe qu’il avait toujours porté en lui. Il agira pour le compte de quelque chose qui le dépassait, des valeurs que peu de politiciens de son envergure et de son époque ont pu posséder. »

La réforme américaine de la santé, cet épisode de « The West Wing », dure depuis sept ans (Jean-Marie Pottier). On se moque de Trump en affirmant qu’il ne connaissait pas la différence entre Medicare, le programme d’assurance santé pour les retraités, et Medicaid, qui cible les ménages à faibles revenus.

Avant de porter le nom d’Obamacare, il était officiellement connu sous celui d’Affordable Care Act : une « loi pour une assurance santé abordable » qui a étendu la couverture santé des Américains, y compris ceux qui souffrent d’antécédents médicaux, par des assureurs privés grâce à un système de subventions.

« La réforme santé de Trump : les Républicains, chauffés à blanc par le Tea Party, jurent d’avoir la peau de cette réforme « apocalyptique ». « Pendant la plus grande partie de la présidence Obama, la réforme n’a pas été populaire et les polémiques sur son adoption ont conduit à des victoires républicaines lors des élections de mi-mandat de 2010. Les Républicains ont adopté le slogan « abroger et remplacer » et ont eu le sentiment qu’ils étaient revenus au pouvoir en promettant aux électeurs qu’ils rempliraient cette promesse ».

La victoire de Donald Trump, quelques mois plus tard, place définitivement les Républicains devant leur responsabilité, celle de satisfaire la promesse présidentielle : « L’Obamacare va être abrogé et remplacé ».

« C’est un super-programme, en fait, je pense même qu’il va encore s’améliorer » s’est réjoui Trump.

« Ne vous y trompez pas, c’est une abrogation et un remplacement de l’Obamacare ».

Ce projet est la tenue d’une promesse de campagne. « Nous ne privons personne de remboursements de frais de santé » a déclaré Kevin McCarthy. « Aucun bénéficiaire de Medicaid ne va être radié. »

John McCain est un opposant très critique envers la façon hâtive dont les discussions ont lieu.

Et l’a fait savoir au moment décisif : « Une voix près, nous sommes passés à une voix près » !

McCain est revenu à Washington pour prononcer son verdict sur une énième version de la réforme santé. McCain pénètre dans l’hémicycle et interpelle du bras le secrétaire de séance avant de tourner le pouce vers le bas : c’est non ! Des applaudissements crépitent côté démocrate.

« Ce moment a constitué le baiser de la mort pour les tentatives républicaines de réformer le système de santé », tranche David A. Hopkins. « Ce qui s’est passé a été le moment décisif car, jusque là, la plupart des gens pensaient que l’Obamacare serait sûrement abrogé », renchérit David Super.

« Dans une démocratie libérale, nous sommes passés à un vote près d’un texte de loi qui bénéficie du soutien de 20 à 30 % seulement de la population. Cela devrait faire s’interroger sur le fonctionnement de la démocratie américaine », pointe Philip Rocco.

« Ce vote d’un de ses meilleurs ennemis au sein du parti républicain, Trump ne l’a pas digéré. »

La plupart des démocrates revanchards sont opposés à ce discours de réforme nécessaire, ce qui explique la propagande anti-Trump qui consiste à faire croire que Trump veut sacrifier les assurances maladie des pauvres pour financer les réductions fiscales des riches. « Si l’American Health Care Act est un projet de loi inhumain et destructeur, c’est parce qu’il vient d’un parti qui a érigé la cruauté en vertu ! » Ben voyons !

Pour la propagande de gauche : « La loi santé de Trump révèle la terrible cruauté des Républicains » (Jamelle Bouie) « Le vote du Trumpcare par les Républicains de la Chambre des représentants ouvre la voie à un texte qui sacrifie les assurances maladie des pauvres pour financer les réductions fiscales des riches ! Le parti républicain américain (a été élu contre l’alcoolique Clinton) en promettant d’aider les chômeurs, ceux qui n’ont pas d’assurance santé, ceux qui luttent, ceux qui ont peur. En réalité, son maître mot, c’est la cruauté ! »

C’est pourquoi le vote du social-traître McCain montre qu’il est resté prisonnier de son rôle de « héros » collabo de la gauche anti-Trump. Sa conduite est emblématique de la droite molle UMPS qui sévit en France, avec les incohérences du parti LREM-Juppé-Bayrou, le parti de la gauche caviar de Macron au pouvoir !

Thierry Michaud-Nérard




Brétigny : un jeune de 20 ans poignardé en pleine rue…

Depuis le 1er janvier 2018, le nombre d’agressions (hors les vols) a atteint le millier quotidien. Un record pour le premier semestre.

Les services de police et de gendarmerie font état de plus de 173 000 actes de violences, soit une moyenne de 956 agressions par jour.

À ce chiffre, il faut encore ajouter les agressions et les violences sexuelles qui ont véritablement explosé au cours de ce premier semestre, passant de 20 827 (premier semestre 2017) à 24 884 actes recensés pour la même période 2018.

Il s’agit donc de 140 agressions et violences sexuelles chaque jour en France, enregistrées par les forces de l’ordre.

Une hausse de près de 20 % et il ne s’agit que des actes déclarés car le « chiffre noir » (actes non déclarés) est au moins cinq fois plus important, selon les enquêteurs.

À méditer !

Après Paris et l’Île-de-France et, bien entendu, Marseille et sa région, c’était au tour de Créteil, Grenoble, Villeneuve-sur-Lot et Rennes, et voici qu’aujourd’hui c’est Alençon, dans l’Orne, qui vient s’ajouter à cette liste, qui s’allonge chaque nouvelle semaine, des villes où l’insécurité règne au quotidien.

Quelle sera la prochaine ville à s’afficher dans cette liste ?

Dans cette ville de province, on a peine à le croire, une cinquantaine de nationalités se côtoient. Français, bien sûr, mais également Turcs, Portugais, Espagnols, Vietnamiens, etc. mais aussi des Maghrébins, Tunisiens, Algériens et Marocains.

Il y avait également plus d’une centaine d’Afghans, 130 très exactement, et il n’en reste, pour le moment, qu’une quinzaine et hospitalisés pour la plupart.

Le 1er août, en fin d’après-midi, un affrontement d’une rare violence avait opposé une quarantaine de personnes, deux groupes, d’un côté les Afghans et de l’autre les « Arabes ».

La bataille a duré une demi-heure.

Massoud, un Afghan de 29 ans, est mort, tué par balles, et dix autres individus ont été blessés, dont quatre par arme à feu.

À l’hôpital, ils sont placés sous protection policière.

Aucune interpellation n’a encore eu lieu malgré les images de la vidéosurveillance.

Le procureur de la République de Caen, Carole Étienne, a expliqué que les Afghans lui avaient confié leur peur des « Arabes », désignant ainsi les Maghrébins de Perseigne.

Bayonne (64) – Dimanche 26 août vers 12 h, le patron d’un bar, situé rue Sainte-Catherine, est attablé à la terrasse de son établissement, buvant l’apéritif avec des amis.

Âgé de 53 ans, il est soudain poignardé par un adolescent de 15 ans, déjà bien connu des services de police.

Frappé d’un coup de couteau dans l’abdomen, son pronostic vital est engagé.

Le « mineur » a été placé en garde à vue au commissariat de Bayonne.

Les raisons et les circonstances de son acte criminel ne sont pas encore connues, ni d’ailleurs son identité et ses origines !

Brétigny-sur-Orge (Essonne) – Lundi soir, peu avant 1 h du matin, rue Paul Éluard, à proximité du lycée Jean-Pierre Timbaud, un jeune homme, âgé de 20 ans et habitant la commune, a été poignardé en pleine rue.

Il souffre d’une profonde blessure à l’abdomen mais ses jours ne sont pas en danger.

Les circonstances et les raisons de cette agression ne sont pas connues, ni, bien sûr, l’identité, etc.

Paris (19e arrondissement) – Vers 15 h 45, porte de Pantin, les forces de l’ordre, sur renseignement, ont interpellé 14 Sri-Lankais transportant des sacs remplis de haches, machettes, couteaux de chasse, barres de fer et bombes lacrymogènes.

Sans doute en préparation d’une attaque, soit contre une autre communauté, soit contre des personnes.

Ils ont été placés en garde à vue pour « participation à un groupement armé ».

Toujours à Paris, mais dans le 16e arrondissement, alors qu’il rentrait tranquillement chez lui, avenue Marcel Doret, un homme a été suivi jusque dans la cour de son immeuble par deux individus cagoulés qui ont tenté de lui voler sa montre de marque « Rolex ».

L’homme a résisté aux agresseurs mais a reçu quatre coups de couteau, deux dans le flanc et deux dans une cuisse.

Les pompiers lui ont prodigué les premiers soins avant de le conduire vers l’hôpital le plus proche.

Saint-Tropez (Var) – Le chanteur marocain, Saad Lamjarred, âgé de 33 ans, a été interpellé une nouvelle fois dimanche matin pour un soupçon de viol.

Plainte a été déposée par une femme pour des faits qui se seraient produits dans la nuit de samedi à dimanche.

Déjà soupçonné de viol en 2010 aux États-Unis, puis mis en examen en octobre 2016 à Paris et incarcéré pour viol avec violences aggravées, Saad avait été remis en liberté, en avril 2017, sous contrôle d’un bracelet électronique.

Autorisée à se rendre dans son pays, à Casablanca, en avril 2018, une jeune Franco-Marocaine porte également plainte pour viol.

Actuellement en garde à vue à la gendarmerie de Saint-Tropez, il serait urgent que cet individu peu recommandable, c’est le moins que l’on puisse dire, soit expulsé et interdit de revenir en France !

Manuel Gomez




Constance, et si tu exhibais tes gros nichons à Trappes, plutôt qu’à France Inter ?

Élisabeth Lévy, dans un jour de grande forme, avait ironisé sur les humoristes de France Inter. Elle avait même parlé de consanguinité, et manifestement, ce jour-là, Ardisson, dans un bon jour, approuvait, contrairement à l’ineffable Baffie qui ne paraissait pas avoir bien compris de quoi l’on parlait…

https://www.youtube.com/watch?v=rZwGmZmNhrI

Élisabeth Lévy remarquait qu’ils gloussaient tous ensemble, et toujours contre les mêmes. Comment ne pas penser à cette diatribe, quand on écoute les quatre minutes d’une nommée Constance qui, de retour de vacances, croit bon de s’indigner contre le retour de l’ordre moral sous le prétexte qu’on ne montrerait plus sa poitrine sur les plages et qu’on se couvrirait de plus en plus dans notre pays.

Elle croit discerner le retour d’un puritanisme moralisateur forcément catholique (une connerie sur Jésus-Christ au début de son sketch, et bien sûr rien sur Mahomet). Et c’est vrai que c’est facile d’être humoriste à France Inter, Élisabeth Lévy avait raison : quoi que vous disiez, tous les deux mots, vos dix complices autour de la table éclatent bêtement de rire.

Ayant manifestement préparé son coup, la bougresse finit donc son sketch, dans la dernière minute, en retirant d’abord son débardeur, puis son soutien-gorge, laissant donc apparaître sa poitrine généreuse (elle se revendique d’un 90) sur le plateau.

Bien sûr, tout le monde pouffe, et la présentatrice se permet même de dire qu’elle a des couilles, cette Constance. Et pourtant, se déshabiller sur un plateau de télévision, c’est d’une banalité consternante. Il faut passer à une autre chose pour dénoncer le puritanisme de notre société, chère Constance, de l’audace, que diable ! Pourquoi devrait-on se cacher quand on fait l’amour, dans ce pays de coincés qu’est devenue la France ? Pourquoi ne devrait-on pas montrer aux Français comment une femme peut caresser la poitrine d’une autre femme, ou comment elle peut tailler une pipe en direct, à un homme, pour libérer de leurs inhibitions ces pauvres Français constipés ? Et se faire prendre (tu préfères tringler, Constance ?) sur la table, sauvagement, par toute la troupe ! Petite joueuse, Constance, avec tes nibards à l’air !

Donc, quitte à décevoir les admirateurs de la prétendue humoriste, il n’y a plus aucun mérite à retirer, dans la France de 2018, son soutien-gorge sur une chaîne de télévision publique. D’abord tout le monde s’en fout, la poitrine des femmes n’est plus, depuis longtemps, avec les publicités, les films et les images qu’on trouve partout, un espace que les hommes sont prêts à tout pour découvrir, une zone inconnue et cachée. Et d’autre part, on ne risque aucune sanction, aucun responsable d’émission ne va avoir envie de passer pour le puritain de service catho en sanctionnant une telle attitude.

Quitte à décevoir Constance et ses groupies, je ne suis pas catholique, je ne suis pas puritaine, j’avais 20 ans dans les années 1975 et j’ai sur la question de l’émancipation sexuelle un vécu qui ferait sans doute rougir les prétendues gourgandines de la nouvelle génération.

Mais, n’en déplaise à ces donneuses de leçons qui traquent le moralisateur, forcément catholique, ce n’est absolument pas par puritanisme que les femmes ne se mettent plus poitrine nue sur les plages, à de très rares exceptions. C’est tout simplement parce que ce n’est plus un combat à mener (à supposer que cela l’ait été un jour) et qu’une poitrine de femme est devenue une chose d’une grande banalité. De même, ce n’est pas par puritanisme que les hommes gardent leur maillot de bain, c’est par respect pour celles et ceux qui n’ont envie de voir un sexe masculin sur une plage, quand ils y vont en compagnie de leur famille. Ajoutons qu’il y a des clubs naturistes, des clubs échangistes, où chacun a la possibilité de vivre les aventures qu’il désire.

Cela n’empêche pas de constater, sauf chez les gourdes de France Inter, que les femmes françaises, loin de tomber dans le puritanisme que croit avoir détecté Constance, sont plus ravissantes que jamais, exhibent leurs jambes de manière très suggestive, une partie de leur poitrine (ce qui émoustille davantage ces messieurs que la montrer totalement, stupide Constance) et portent des tenues d’une grande élégance. Elles sont autrement plus attirantes et sensuelles, ainsi, qu’en montrant, sans la moindre finesse, ses roberts (pour reprendre les expressions de l’humoriste) à tout le monde.

Par contre, j’attends avec impatience que la colère contre le nouveau puritanisme des Françaises de la fine équipe de France Inter s’exprime contre les voilées, contre les Belphégor, contre les bâchées, contre les emburquinées, contre les tchadorisées qui polluent notre paysage, de plus en plus, dans nos villes de France. Parce que elles, amie Constance, ce ne sont pas seulement leurs tétons qu’elles cachent, c’est l’ensemble du corps humain, certaines en arrivent même à se ganter, pour qu’on ne voie pas leurs mains. Et il n’y a qu’elles, amie Constance, qui refusent souvent de serrer la main aux hommes, au nom d’une prétendue pudeur.

Alors, que Constance et ses glousseuses arrêtent de donner des leçons d’émancipation aux Françaises et aux cathos (qui sont souvent beaucoup moins coincés qu’on ne le dit), la vraie régression, chez les femmes, est due à la religion musulmane et donc à l’islam.

Et contrairement à la présentatrice qui lui attribue des couilles qu’elle n’a pas, elle commencera à être une femme courageuse quand elle dénoncera cela, dans ses chroniques, et seulement cela, sans ouvrir le parapluie en renvoyant dos à dos les trois religions puritaines.

Charlotte d’Ornellas, dans une émission chez Pascal Praud, avait cloué le bec à tout le monde en disant qu’elle s’habillait en mini-jupe, à Paris, dans le 16e arrondissement mais certainement pas dans le 18e.

Donc, si vraiment Constance veut mener une action d’éclat contre le puritanisme et qu’elle veut faire preuve d’héroïsme, qu’elle aille à Trappes, simplement avec son équipe de télévision, sans les quatre-vingts policiers dont avait eu besoin Marlène Schiappa pour aller faire un numéro de vivre-ensemble. Qu’elle vienne voilée, dans la tenue que j’expose sur ma présentation d’auteur. Et qu’elle renouvelle son strip-tease à deux balles de France Inter, avec sa tenue de musulmane. Ou bien porte de la Chapelle, là où, malgré les demandes de Caroline de Haas, les trottoirs n’ont pas été élargis. Là, je dirais, peut-être à titre posthume, que la Constance, elle en avait…

Mais c’est tellement plus facile de jouer les libertines de bac à sable sur France Inter…

Martine Chapouton




Nos martyrs du Bataclan ne doivent pas être assassinés une deuxième fois

À quelques jours de la rentrée de septembre, il nous a paru intéressant de nous entretenir avec Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, afin de connaître les prochaines échéances de son association, et surtout son regard sur la situation politique de notre pays.

Riposte Laïque : L’été a-t-il été une période de vraies vacances pour les militants de la Ligue du Midi ?

Richard Roudier : Non, pas vraiment, tout le monde sait que le président de la Ligue du Midi part en vacances une semaine tous les cinq ans, donc l’été ne constitue pas pour nous une coupure. Nous avons réussi  à organiser une action à Marseille contre l’escale technique du bateau pirate « Aquarius » que la presse de propagande a évidemment passée sous silence. En plus de cette immixtion en terre provençale (occupée), l’été a égrené ses chaudes journées, entre un solstice d’été le 23 juin extrêmement chaleureux et fourni – Olivier me faisait remarquer qu’on en était arrivé à un nombre de participants maximum, car lorsque on lance un chant, les  plus proches du bûcher ont déjà fini quand les plus éloignés sont encore au milieu du dernier couplet.

Nous avons participé à un séminaire de travail et de cohésion à Aix-en-Provence avec des camarades européens, organisé un affichage dans la périphérie de Montpellier, envoyé une délégation aux fêtes de la Saint-Roch. Mais nous avons fait aussi travailler nos méninges lors d’une réunion du Comité de direction de la Ligue au cours de laquelle nous avons précisé les activités de la rentrée et, en particulier, la fête de du 1er septembre et la réponse incontournable à apporter à la provocation immonde du concert de Médine au Bataclan les 19 et 20 octobre – les deux pieds dans le sang des martyrs, comme le dit Batdaf.

Ah, j’oubliais, nous avons organisé une soirée de réflexion sur la situation catastrophique des Blancs d’Afrique du sud que les organisations « droitsdel’hommesques » contribuent à faire disparaître sous le tapis de l’Histoire officielle et nous avons sabré le champagne devant la porte fermée du local du RAIH, local fermé faute de subventions. Ouf !

Bref, la Ligue n’a pas chômé cet été, à l’ombre des pins et au chant des cigalons

A Montpellier, un squatteur a déposé plainte contre le propriétaire qui a osé récupérer son bien…

Riposte Laïque : La surdélinquance paraît progresser, ces dernières semaines, à Montpellier et dans votre région. Vous confirmez cela ?

Richard Roudier : Nous ne sommes pas exemptés, même en tant que militants, du syndrome de la grenouille dans le bocal d’eau chaude. Comme la Ligue l’a dénoncé lors de l’arrivée des premiers « migrants » (je ne dis pas immigrés, que nous subissons depuis bien plus longtemps), il y a un an et demi en janvier 2017 avec l’appel d’air télécommandé depuis Berlin par Angela Merkel… la surdélinquance se concentre plutôt sur l’agglomération de Montpellier en raison de la sur-représentativité des mineurs migrants isolés : voitures brûlées à la Pompignane, home-jackings violents en périphérie de la métropole, violences dans les piscines publiques, augmentation exponentielle des vols à l’arraché avec violence (sacs, colliers, bracelets, téléphones portables…) au centre-ville, attaques au couteau en boîte de nuit et fêtes votives. Nouveauté à Béziers et Montpellier : de jeunes mineurs agressent des personnes âgées à coups de pierres et, une fois le butin dérobé, s’acharnent sur leurs victimes, probablement dans le cadre d’une campagne d’enrichissement civilisationnel ou du vivre-ensemble

Un autre sujet d’amusement, ce sont les squats tournants. Ça ne veut pas dire qu’on y viole des filles à plusieurs (quoique…) mais que, quand il y a une expulsion policière, un autre squat se reconstitue à quelques centaines de mètres. Je dois quand même vous livrer la meilleure de l’été au sujet des squatteurs : c’est une situation pour le moins ubuesque (souligne la presse locale), improbable mais vraie, qui est survenue cette semaine dans le Clapas – surnom affectueux et enraciné de la ville de Montpellier. Après qu’une plainte eut été déposée par un propriétaire, des policiers se sont rendus dans un logement qui était occupé depuis plusieurs jours par un squatteur. Démunis, les fonctionnaires sont donc repartis, contraints de laisser le jeune homme, qui entre et sort de ce logement par une baie vitrée restée ouverte. Sur place, les fonctionnaires n’ont pas été en mesure d’expulser le jeune homme sûr de ses droits… Coup de théâtre. Dans la journée, profitant d’une sortie du squatteur, le propriétaire légal de l’appartement serait parvenu à le fermer à clef, au nez et à la barbe de l’intrus, laissant ses affaires à l’extérieur. En fin d’après-midi, la surprise venait cette fois frapper à la porte du commissariat de Montpellier. Car, ses affaires sous le bras, le sans domicile fixe venait à son tour déposer une plainte pour « violation de domicile » devant des policiers éberlués… mais stoïques. À ce jour, la procédure aurait bel et bien été enregistrée.

La France est en train de ressembler de plus en plus à la patrie du Père UBU…

N’en déplaise au député Muriel Ressiguier, je veux savoir à combien se monte la fraude organisée par le RAIH…

Riposte Laïque : Où en sont vos ennuis judiciaires, entre l’association immigrationniste RAIH et votre grande amie, la députée Insoumise Muriel Ressiguier, qui réclame votre dissolution ?

Richard Roudier : Je pense que l’affaire du RAIH  – prononcer comme Muriel Ressiguier : RAIL – (Réseau d’aide insertion migrants Hérault) est l’une des plus emblématiques et des plus réussies de la Ligue du Midi. Un véritable travail de réseau, incluant les élus patriotes au sein du Conseil départemental, a permis en aval et en amont d’informer et de relayer l’action de la Ligue du Midi sur le terrain. Dans un article paru dans la presse, le Président Mesquida a reconnu que  le RAIH avait volontairement fraudé, par une attitude plus « militante » que professionnelle, en ce qui concerne les « tests  de minorité » ouvrant droit aux avantages réservés aux mineurs. L’engagement politique de cette association n’a rien d’étonnant dans la mesure où elle n’est qu’un satellite de la Cimade (Proche de Houria Bouteldja et du P.I.R., Parti des indigènes de la République).

Mais nous voulons aller plus loin et je demande au Conseil départemental, en tant que contribuable dans l’Hérault, à combien se monte la fraude que l’on peut estimer, selon les données en notre possession (400 jeunes migrants à 90 000 euros par individu et par an, soit un budget de 36 millions) à plusieurs millions d’euros. Et je vais plus loin : y a-t-il eu une plainte déposée pour escroquerie ? Où en est l’enquête ? Y a-t-il eu, au sein du Département, des complicités ? Est-ce qu’il existe un outil d’évaluation de l’insertion de ces jeunes ? Est-ce que le Conseil départemental a mis en place un processus indépendant afin de modifier ce système opaque ? Est-il vrai qu’un jeune mineur de 10 ans a été interpellé à 3 heures du matin lors d’un vol à l’arraché avec violence en plein centre-ville ??? Évidemment, chez notre députée « Rance et soumise », c’est le déni le plus total et sa préoccupation, lors d’un colloque à Marseille le week-end passé, n’a été qu’une dénonciation du danger de l’extrême droite, avec sa compagne (comparse) l’avocate Mazas, présidente de la Ligue des droits de l’Homme.

À l’instar de son « mentor-menteur » Méluche, qui ose affirmer à la tribune que l’invasion n’est qu’un fantasme, Miss Goulag enfile les mensonges comme des perles : « Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, a fait de la prison pour incitation à la haine raciale »… « la Ligue du Midi est subventionnée par le Conseil départemental »… « je n’ai pas encouragé les émeutiers du 25 avril, bd du Jeu de Paume »… « j’ai obligé le maire Philippe Saurel à ôter son écharpe de maire lors de la commémoration Saint-Roch », etc., etc., tout cela n’étant que contre-vérités…

En ce qui me concerne – ça, c’est sérieux -, j’ai déposé, en début d’été, une plainte pour dénonciation calomnieuse contre celle qu’au Clapas tout le monde ne désigne plus que sous le sobriquet de « Miss Goulag ». Quant à l’affaire de l’intrusion dans le local du RAIH en juillet 2017, pour laquelle j’ai été relaxé, Olivier, lui, a été condamné à 1 mois ferme, dont nous avons relevé appel, et je pense que la justice va avoir du mal à confirmer cette peine, alors que tout démontre que la Ligue du Midi, qui se définit aussi comme « lanceur d’alerte », n’a fait que signaler une bande d’escrocs à son attention.

Fête de rentrée de la Ligue, avec un concert des Brigandes

Riposte Laïque : Vous organisez donc, dans les prochains jours, votre initiative de rentrée avec, entre autres, un concert des Brigandes. Pouvez-vous nous en dire davantage ?

Richard Roudier : Nous organisons, comme chaque année à pareille époque, en septembre, la fête de la Ligue du Midi qui est le temps fort de la rentrée pour les Identitaires d’Occitanie. Cette année, cette fête prendra un caractère plus éclectique puisque qu’en dehors des grands discours (Olivier Roudier, François Batdaf Galvaire, Général Christian Piquemal, Steven Bissuel, Renaud Camus), il y aura également quatre tables rondes, en simultané, portant sur l’islam, la situation en Afrique subsaharienne, les « requins de l’immigration » et la situation de l’enseignement, avec également un atelier permanent de forge, un atelier « chant » et un discours sur « l’état de la Ligue » que je prononcerai avant le repas – j’espère que je ne vais pas couper l’appétit à nos amis. Précisons que tant le hors-d’œuvre que le plat de résistance seront à base de… cochon et les vins du Languedoc.

Un des clous de la journée sera constitué par un concert privé des Brigandes avec de nombreuses nouveautés… n’oublions jamais que « les Brigandes » est un groupe d’inspiration patriote-identitaire dont le travail méta-politique et le courage militant méritent l’hommage de tous et « qu’un seul de leurs concerts ou de leurs clips vaut 1 000 distributions de tracts » (j’aime citer les bons auteurs, c’est de moi). D’ailleurs, le rejet et les attaques dont elles font l’objet de la part des ringards-progressistes démontrent qu’elles tapent dans le mille.

Riposte Laïque : Et peut-on encore s’inscrire ?

Richard Roudier : Au moment de cet entretien  nous avons franchi la barre des 210 inscrits, donc en progression par rapport à 2017, et j’en profite pour inciter les retardataires à effectuer leur règlement en ligne sur la page dédiée du blog de la Ligue www.liguedumidi.com . On risque, une fois de plus, de jouer à guichet fermé. Je voudrais signaler qu’à part Lyon et la Tchéquie, la participation sera essentiellement sudiste : Bordeaux, Marseille, Ardèche, Drôme, Vaucluse, Aix-en-Provence, Cannes, Clermont-Ferrand ; et, bien sûr, issue d’Occitanie : Nîmes, Alès, Cévennes, Camargue, Béziers, Sète, Aude, Catalogne-nord et bien évidemment  Montpellier, avec cette année une forte délégation de Toulouse.

Un seul mot d’ordre : les martyrs du Bataclan ne doivent pas être assassinés une seconde fois

Riposte Laïque : La Ligue du Midi sera-t-elle partie prenante de la mobilisation qui va se mettre en place, pour faire annuler le concert de Médine au Bataclan, les 19 et 20 octobre prochains ?

Richard Roudier : Oui, c’est une affaire trop importante pour ne pas en être partie prenante. Nos ennemis nous font un immense cadeau en créant à notre profit l’opportunité d’un événement rassembleur, comme l’avait été le projet de concert de Black M à Verdun à l’occasion du centième anniversaire de la bataille. Un seul mot d’ordre : les martyrs du Bataclan ne doivent pas être assassinés une seconde fois. J’ai répondu à l’appel de Renaud Camus et la Ligue du Midi participera en nombre à ce « Jour de colère ». Le premier objectif est de faire annuler le concert par la mairie et la Préfecture de police de Paris pour « risque de troubles graves à l’ordre public » et si les « autorités » ne prennent pas la mesure de l’insanité profonde de l’événement, nous devrons être des milliers devant le Bataclan les 19 et 20 octobre. D’ores et déjà, un certain nombre de personnalités – patriotes, identitaires, nationales – ont relayé cet appel et, au-delà, une coordination doit impérativement se mettre en place pour assurer un maximum d’efficacité car, ne nous leurrons pas, nos ennemis seront également dans la rue pour parachever le travail des bourreaux.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Richard ?

Richard Roudier : Je voudrais saluer le travail de sensibilisation de notre peuple que tu as entrepris, il y a 11 ans, mon cher Pierre, à la tête de ton équipe infatigable, bravant les menaces, les agressions et les poursuites judiciaires.

Le combat continue ! Résistance !

Propos recueillis par Pierre Cassen




Merkel ose insulter les manifestants qui protestent contre les crimes des migrants

Chemnitz : un Allemand de 35 ans poignardé à mort par un Syrien et un Irakien, 2 000 manifestants en colère réclament le départ de Merkel.

L’Irakien, un des deux auteurs de l’agression mortelle sur trois Allemands, a déjà un casier judiciaire. Âgé de 22 ans et déjà précédemment reconnu coupable de trafic de drogue et de plusieurs agressions.

Le Syrien de 23 ans, en revanche, n’a aucun casier judiciaire. Voilà qui est fait, il en aura un à présent.
Ce qui est certain, c’est que les deux pervers n’ont pas agi pour se protéger. Ils sont accusés d’avoir poignardé sans raison aucune trois Allemands dans la nuit de samedi à dimanche. Un jeune père de famille (35 ans) est décédé des suites de l’attaque au couteau, les deux autres sont grièvement blessés. Imaginez leur état, après de multiples coups de couteau.

Près de 2 000 personnes se sont rassemblées lundi.
Des milliers de sympathisants d’extrême droite se sont rassemblés le 27 août, dans la soirée, à Chemnitz sous haute tension. « Merkel doit partir », scandaient certains manifestants arborant des drapeaux allemands, du parti d’extrême droite AfD, et des pancartes telles que : « Arrêtez le flot de demandeurs d’asile » ou « Défendre l’Europe ! ». Qu’est-ce que j’aurais aimé y être !

Mot d’ordre de ce rassemblement : exiger que le gouvernement garantisse la sécurité de ses citoyens après le meurtre du jeune Allemand de 35 ans commis par deux ordures arrivées dans le pays pour se faire protéger, nourrir, pour se faire offrir travail et logement sans rien donner en compensation. Et après celui de Susanna, de Maria, de Camille, d’Adrien, du bébé décapité en pleine gare, du médecin, celui de tous les autres Allemands, Français, Belges, Suédois et autres Européens. Ça vous va, comme occasion ?

https://ripostelaique.com/allemagne-un-iranien-poignarde-a-mort-sa-voisine-encore-merci-merkel.html
https://ripostelaique.com/offenburg-medecin-egorge-le-maire-cdu-appelle-au-pas-damalgame.html
https://ripostelaique.com/susanna-14-ans-violee-assassinee-et-enterree-par-deux-migrants-merkel-coupable.html
https://ripostelaique.com/allemagne-bebe-decapite-en-public-merkel-tente-detouffer-laffaire.html

J’avais rédigé un papier sur l’odieux assassinat d’un médecin dans son cabinet, aujourd’hui je vais essayer de commenter ce que les médias font de ceux qui en ont – à juste titre – profondément ras-le-bol.

Lorsque j’argumente qu’actuellement, il y a nettement plus d’assassinats et d’agressions qu’auparavant, on me répond : mais non, c’est juste à cause de la télé, de l’internet et de Facebook, maintenant on le sait, avant on ne pouvait pas. Ça me fout en rage !
Les images que j’ai visionnées hier à la télé et sur mon ordinateur ont poussé mon exacerbation à son paroxysme. Chemnitz. On vous a montré les Allemands exaspérés qui ont peur pour leurs femmes et leurs filles ? Non. Qui voient leur pays envahi par des hordes de sanguinaires et qui, malgré tous ces drames, se conduisent comme des gens civilisés ? Non plus. Je vais vous montrer une photo des deux principaux dirigeants de l’AfD qui se font traiter de brutes :

Des brutes ?

Alice Weidel, née en 1979, économiste et femme politique. Avec Alexander Gauland, elle est à la tête du parti classé à l’extrême droite Alternative pour l’Allemagne en 2017. Elle a étudié la gestion à Bayreuth, doctorat en 2011.. Elle a adhéré à l’AfD en 2013 pour ses positions eurosceptiques, alors ligne principale du parti, avant que les questions d’immigration ne prennent le dessus. « Reconnue pour son intelligence et son tempérament », selon Le Figaro.

Alexander Gauland, avocat et journaliste de profession. Né en 1941 à Chemnitz. Fils d’un lieutenant-colonel ayant servi le royaume de Saxe. Il grandit dans un milieu de patriciens du district de Kassberg. Après le Bac en 1959, il entre au lycée de Karl-Marx-Stadt (Chemnitz). La poursuite de ses études lui étant interdite en RDA, il s’évade en RFA. À son arrivée à l’Ouest, il est placé dans un camp de transit de réfugiés. Après avoir obtenu l’équivalence de son Bac en 1960, il étudie l’Histoire, les sciences politiques et la jurisprudence. En 1970, il soutient une thèse sur « le principe de légitimité dans la pratique de l’État depuis le congrès de Vienne ».
Des brutes ?
Non, ce sont ceux-ci que les médias nous servent et nous resservent :

Les voilà, les brutes. Des frustes, des immondes nazis, les seuls sur qui les caméras rétribuées se braquent, pour prouver aux cagots qu’ils sont très vilains et qu’il ne faut surtout pas les écouter ! Pas une seule photo des groupes de gens ‘normaux’, des pères désespérés, des mamans en deuil, des grands-mères dans la peine, des orphelins, des jeunes filles violentées, harcelées, des petits retraités sans le sou, de tous ceux qui souffrent !

Le chaos, ce n’est pas l’AfD qui l’a provoqué, selon un commentaire donné ce matin, à 11 h 08 : après les manifestations qui ont fait des blessés à Chemnitz, Jörg Meuthen, https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%B6rg_Meuthen, porte-parole de L’AfD (pas une brute lui non plus, vous allez voir), a contesté toute responsabilité de son parti dans les affrontements violents. La responsabilité de l’AfD se situe « exactement au niveau zéro », a-t-il affirmé ce matin à la radio (SWR Aktuell). L’AfD n’a suscité aucun climat xénophobe à Chemnitz. Nous ne versons pas d’huile sur le feu, un climat lugubre règne dans tout le pays et nous ne pouvons que le comprendre.  »

A ce sujet, Beatrix von Storch, https://fr.wikipedia.org/wiki/Beatrix_von_Storch
vice-présidente de l’AFD, elle aussi diplômée en droit (et nullement une brute), se fait humilier en studio par deux authentiques pimbêches. Elle affirme à juste titre que les gens sont atterrés par les meurtres continuels, sans parler des multiples attaques et des viols quotidiens. Les deux tartuffes en tailleur griffé lui demandent, la mine dévote, si c’est un motif pour manifester, pour nuire aux autres réfugiés qui, les malheureux, n’en peuvent rien. (Si, ils en peuvent. Qu’attendent-ils pour lutter contre leurs coreligionnaires ? Pour défendre le peuple qui les reçoit et les nourrit ?) Et prétendent, les deux nigaudes, que les accusés étant en prison, il n’y a pas la moindre raison de manifester dans les rues ! J’en ai les bras qui m’en tombent. Une forte nausée m’envahit, monte, monte. Aucune raison ? Mais où allez-vous chercher cela ? On vous a filé une enveloppe ? Pour mentir, dissimuler ? Pas une raison, ça :

Taux de criminalité en Allemagne.

Je viens à l’instant d’entendre Merkel affirmer au micro de l’ARD : de telles attitudes (elle pense aux vilains manifestants qui ont fait du bruit l’autre soir) n’ont pas leur place dans notre pays ! Mais je rêve ! Et les violeurs, les tueurs, les éventreurs, les égorgeurs, les massacreurs, les exploseurs, les tortionnaires, les bourreaux et assassins d’enfants ? Les porteurs de couteau, les ceinturés d’explosifs, les fabricants de détonateurs en appartement, les lanceurs de projectiles, les hébergeurs de terroristes, les demandeurs d’asile qui en exigent de plus en plus, et les conducteurs (voleurs) de camions fous, ils ont leur place ?

Anne Schubert




Malgré Macron, l’Europe est en train de basculer dans le rejet de l’invasion migratoire

Résultat de recherche d'images pour "PHOTO GHETTOS AU DANEMARK"

“Contre les ghettos musulmans, le Danemark emploie la manière forte”, écrit le Figaro.

En effet, partout en Europe, les méfaits de l’immigration de masse posent problème et conduisent à une salutaire prise de conscience d’une part grandissante de la population.

Un réveil salutaire et la fin de l’aveuglement, espérons-le.

Résultat de recherche d'images pour "PHOTOS GHETTOS MUSULMANS AU DANEMARK"

Partout, sauf en France, où l’ennemi n’est pas l’islam politique mais la “lèpre populiste”, le “nationalisme” et le “laïcisme”, lequel, selon Macron, ne s’exprime qu’à l’encontre de l’islam.

« Le laïcisme est une conception étriquée et dévoyée de la laïcité qui dénote à la fois une insécurité culturelle profonde et une incompréhension historique de la France. »

Macron sème les germes du chaos racial de demain et assimile les populistes, en clair les patriotes attachés à leurs racines, à des lépreux !

Pour lui, patriotisme et nationalisme sont les ennemis du mondialisme et du multiculturalisme qu’il appelle de ses vœux.

Il vient encore de le confirmer à Copenhague, où il était en visite officielle.

“Le vrai Danois n’existe pas, il est déjà européen. C’est vrai aussi pour les Français…”

On le voit, Macron dénie aux peuples européens leur droit élémentaire à défendre leur identité, leur culture, leurs racines. Leur droit à décider de leur avenir.

Mais il nage à contre-courant. Partout, en Allemagne, en Italie, en Autriche, au Danemark, en Suède et dans les pays de l’Est, l’immigration de masse est devenue source de tensions et de division de la cohésion nationale.

Le Danemark veut démanteler 30 ghettos d’ici 2030, avec notamment un arsenal juridique anti-criminalité musclé, prévoyant un doublement des peines pour trafic de drogue, violences, cambriolages et vandalisme dans ces zones de non-droit.

Résultat de recherche d'images pour "PHOTOS GHETTOS MUSULMANS AU DANEMARK"

Ces ghettos, “ où la charia a plus force de loi que la Constitution du royaume, où les valeurs danoises sont rejetées et où il y a trop de gens assistés ne parlant même pas le danois et trop de criminels”, déclare sans fioritures la ministre de l’Immigration danoise !

Imagine t-on un Macron ou un Collomb parler ainsi de certaines de nos cités, où le diagnostic est rigoureusement le même ?

“Des décennies de laxisme dans la politique d’immigration ont abouti à une situation intenable où ont été accueillis plus d’étrangers que nous avons été capables d’intégrer”, affirme le Premier ministre, Lars Loekke Rasmussen.

“Il y a des quartiers où je ne reconnais pas que je suis au Danemark”, dit-il.

En 30 ans, la population danoise a augmenté de 14 %, à 5,8 millions d’habitants, alors que celle des immigrés extra-européens a décuplé.

Le Premier ministre se dit “profondément préoccupé par cette frange de la population qui vit selon ses propres lois, qui ne veut pas prendre de responsabilités et qui reste en marge”.

“Il faut en finir une fois pour toutes avec ces zones de non-droit qui constituent un défi à la cohésion de notre société”.

Quel ministre français oserait parler ainsi ? Pour Macron, il n’y a aucune zone de non-droit en France. Nos lois liberticides ont verrouillé la parole citoyenne et interdit tout débat sur l’immigration.

Ces lois ont tué la liberté d’expression et tué la vérité.

La France est en train de disparaître et il est interdit de le dire !

En Suède, le parti des patriotes (un parti d’extrême droite pour notre presse française subventionnée et totalement soumise à la pensée unique) a le vent en poupe.

En effet, le parti identitaire “Les Démocrates de Suède” gagne peu à peu l’opinion, espérant rafler la mise aux prochaines élections de septembre.

“Il faut faire quelque chose. Ces étrangers n’ont pas versé une couronne d’impôts et ont tous les bénéfices”, dit un nouvel adhérent.

Avec 163 000 demandeurs d’asile en 2015, un record, la Suède est proportionnellement le pays le plus accueillant d’Europe.

Mais c’est aussi “la capitale mondiale du viol” depuis trois ans…

Alors qu’une centaine de voitures ont brûlé à la mi-août dans les quartiers populaires de Göteborg, le leader du parti “Les Démocrates de Suède” a déclaré :

“La différence n’est pas entre les immigrés qui arrivent et ceux qui sont déjà là, mais entre ceux qui incendient les voitures et ceux qui les fabriquent” !

En Allemagne, la situation se tend sur fond de violences d’origine immigrée.

L’assassinat d’un Allemand de 35 ans, poignardé par un Syrien et un Irakien, a enflammé la ville de Chemnitz, en ex-RDA.

600 policiers ont perdu le contrôle de la situation face à 5 000 manifestants anti-migrants venus de plusieurs villes d’Allemagne pour réclamer justice.

L’AfD, le parti nationaliste anti-migrants progresse régulièrement.

“Si l’État ne protège plus les citoyens, alors les gens se rendent dans la rue pour se protéger eux-mêmes. C’est aussi simple. Aujourd’hui, c’est un devoir de citoyen que d’arrêter cette immigration qui apporte la mort”, a affirmé un député AfD.

Quant à Merkel, initiatrice de cette invasion dévastatrice, elle ne peut que déclarer, totalement impuissante :

“La haine dans la rue, cela n’a rien à faire dans un État de droit”.

À Milan, Salvini a rencontré Viktor Orban afin de mettre en œuvre une autre politique migratoire en Europe.

“L’Europe doit se doter d’une nouvelle Commission et d’un nouveau Parlement. Emmanuel Macron guide les forces qui soutiennent l’immigration. Nous voulons l’arrêter et renvoyer tous les immigrés chez eux”, a déclaré Viktor Orban, la bête noire de Merkel et Macron.

“Du succès de Matteo Salvini à stopper l’émigration en mer dépend la sécurité de toute l’Europe”, a-t-il ajouté.

Salvini défend la solution australienne, le “No Way”, qui renvoie en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ainsi que sur les îles Nauru et Manus, les migrants arrivés par bateau.

“Pourquoi ne louerions-nous pas une île, nous aussi ?” a t-il déclaré.

On le voit, la “lèpre populiste” devient de plus en plus contagieuse et Macron n’y pourra strictement rien.

Ni les menaces, ni les mensonges, ni les maquillages de statistiques, ni les lois liberticides, ni les condamnations contre les patriotes qui défendent leur identité à travers toute l’Europe ne freineront la vague patriotique qui se lève sur le continent.

Les peuples européens comprennent peu à peu que les fous de Bruxelles veulent les déposséder de leur pays. Cette politique suicidaire ne passera pas.

La société multiculturelle paradisiaque que veut nous imposer de force Emmanuel Macron mènera au chaos racial et social.

Partout, depuis 2015, on assiste au désastre de la politique migratoire imposée par Bruxelles, Merkel et Macron.

Les peuples n’accepteront jamais que l’Europe devienne un continent du tiers-monde et que des illuminés au pouvoir bradent cet héritage culturel inestimable hérité de leurs ancêtres et qu’ils veulent, à leur tour, léguer à leurs descendants.

Face à une immigration de masse qui refuse de s’intégrer et menace la civilisation occidentale, le réveil des nationalismes et le sursaut identitaire sont les seuls remparts à opposer à la folie des mondialistes.

Espérons que ce réflexe de survie se concrétisera dans les urnes lors des élections européennes de 2019.

Jacques Guillemain




Les Afghans importent en France la richesse de leur culture

LA FRANCE DES SAUVAGES.

Les Afghans (99,9 % de musulmans, record du monde), ont vraiment un problème avec la conception du handicap. À moins qu’il ne s’agisse d’un vieux traitement des infirmités physiques par la caresse du Prophète. Auquel cas, bien sûr, rien à dire.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/saint-brieuc/saint-brieuc-homme-26-ans-incarcere-soupconne-viol-garcon-12-ans-1531676.html

Afghans toujours. Le tribalisme ethnique et ses violences meurtrières importés jusque dans nos campagnes. Ils sont formidables ces « réfugiés » (AOC Attali) que nous accueillons à nos frais par centaines de milliers sans qu’on nous demande notre avis. Juste un peu voleurs, violeurs, meurtriers, égorgeurs, misogynes, antisémites et anti-chrétiens. D’extrême droite, en quelque sorte, non ? Moi qui croyais en être… Et ce sont d’autres coranisés qui leur ont cassé la figure et en ont étalé un. D’où la discrétion parfaitement conformiste des autorités et des médias. D’où l’importance vitale des médias de ré-information. CQFD.

http://www.bvoltaire.fr/alencon-un-mort-les-afghans-chasses-par-les-jeunes-le-monde-ne-comprend-pas/?mc_cid=59f2e02571&mc_eid=23ea7f8580

On relâche le fauve et hop, c’est reparti !

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5126869/arles-il-agresse-deux-hommes-au-tesson-de-bouteille-et-crache-sur-les-policiers.html

Crime passionnel, à ce qui se dit. 

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/5127134/meurtre-mysterieux-a-gap-dun-septuagenaire-le-suspect-age-de-22-ans-demeure-silencieux.html

Tiens encore un surineur familial « connu des services de police ». L’histoire ne dit pas si la bienveillance d’Allah a été sollicitée pendant la pénétration de la lame dans le frangin. 

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/seine-et-marne-un-homme-retranche-interpelle-apres-avoir-poignarde-son-frere-28-08-2018-7868328.php

Agression sexuelle ordinaire. La victime a été laissée en vie, de quoi se plaint-on ? 

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/l-hay-les-roses-il-agresse-sexuellement-une-femme-dans-la-rue-27-08-2018-7866978.php

« On ne va pas reprocher aux policiers, à chaque accident, d’être sur la voie publique pour en faire des responsables faciles ». Mais si, bien sûr !

http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-un-homme-se-tue-a-scooter-en-tentant-de-fuir-la-police-28-08-2018-7867593.php

La Poste, repaire de « déséquilibrés » ? Même recrutement qu’à la RATP ? Cherchez les indices. J’ai mon idée.

https://www.midilibre.fr/2018/08/26/braquage-a-montpellier-tout-ca-pour-des-cigarettes-quon-ne-vous-a-pas-donnees,4683021.php

Toujours maniaque de l’information hyper-exacte, Le Parisien a omis d’ajouter « algérienne » dans le titre, comme ça vous lisez juste « raciste » et vous vous sentez encore plus coupable parce que sale Français xéno-islamo-cono-phobe, dénonçable  à La Haye, à Nuremberg et autres lieux où l’on juge(a) les grands criminels de guerre.  

http://www.leparisien.fr/yvelines-78/plaisir-la-locataire-raciste-faisait-vivre-un-calvaire-a-la-gardienne-d-immeuble-28-08-2018-7868145.php


MACRON EST RENTRÉ DE VACANCES.

Il se nomme chef des services secrets. Prochaine étape : madone des ouvreuses de cinéma.

https://www.lejdd.fr/politique/emmanuel-macron-se-nomme-chef-des-services-secrets-3357200

Pour ceux qui ne pratiquent pas l’anglais. Traduction du texte original: Macron’s Partition of France?

https://fr.gatestoneinstitute.org/12932/macron-partition-france

Emmanuel Macron. Profession : immigrationniste. Notons la ressemblance frappante du personnage avec le Boris Vian de « La java des chaussettes à clous ».

http://https://actu.orange.fr/france/macron-endosse-le-role-d-opposant-principal-a-orban-et-salvini-CNT00000164h8S/photos/le-president-emmmanuel-macron-participe-au-forum-economique-franco-danois-a-copenhague-le-29-aout-2018-4a154a8842481f25b346a9a685359ef9.html

Le président Emmmanuel Macron participe au Forum économique franco-danois à Copenhague, le 29 août 2018

L’EUROPE DES BARBARES.

Les petits filleuls de Merkel sont des coquins.

http://www.fdesouche.com/1066823-grevenbroich-all-une-allemande-de-35-ans-violee-par-deux-jeunes-guineens-dans-un-foyer-pour-demandeurs-dasile

Ils ont vite compris comment fonctionne notre déliquescence. Le modèle : la banlieue en cours de partition. Le couple franco-allemand, c’est du solide question « commodités ».

https://www.news.suavelos.eu/plauen-des-policiers-attaques-par-les-migrants-lors-de-larrestation-dun-demandeur-dasile-libyen-pour-agression-sexuelle/

La journaliste Johanna Luyssen aurait fait merveille à la Pravda. Suggestion : deux mois d’immersion chez les clandestins afghans. Sans téléphone portable ni spray anti-regards appuyés.

http://www.liberation.fr/planete/2018/08/28/apres-les-emeutes-racistes-de-chemnitz-l-allemagne-inquiete_1675005?xtor=EPR-450206&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=quot

Vous avez dit Staline ? http://fr.euronews.com/2018/08/28/une-statue-doree-d-erdogan-erigee-en-allemagne «Des couteaux ont été observés»… On redoute leur déséquilibre générateur de coups en direction des carotides. https://www.tdg.ch/monde/La-statue-d-Erdogan-na-pas-resiste-a-la-polemique/story/12276289?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter Et la statue installée par une perfection de crétin utile fut, en fin de compte, retirée. L’ambiance monte chez nos voisins.


LE DANEMARK EST UNE HONGRIE SCANDINAVE.

Après l’Autriche pour la Mitteleuropa et l’Italie pour le Sud, il manquait un élément de résistance au Nord de l’Europe. Le voici, qui prend les mesures de simple bon sens contre l’entrisme musulman. Bravo !

http://www.lefigaro.fr/international/2018/08/28/01003-20180828ARTFIG00254-au-danemark-un-nouvel-arsenal-juridique-pour-les-ghettos-musulmans.php


UNE ONG DANS LE COLLIMATEUR DES GRECS.

Une ONG qui serait ainsi aux limites extrêmes de l’honnêteté financière ? Qui se referait un peu de trésorerie en se maquant avec les passeurs ? Par Allah, est-ce possible ?  Je refuse de croire une chose pareille.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/08/28/97001-20180828FILWWW00184-immigration-la-police-grecque-met-en-cause-les-membres-d-une-ong.php


CANADA : LA HAINE DE SOI, EXACTEMENT COMME CHEZ NOUS.

Ils finiront pas se trouver aussi des ascendances koweitiennes. 

https://francais.rt.com/entretiens/53355-canada-antiracistes-veulent-reecrire-histoire-partir-multiculturalisme-entretien


SAOUDIE : ON EN APPREND DE BELLES.

Harcèlement sexuel et rotations dans le sens de l’Histoire. Le pèlerinage n’est plus ce qu’il était. À La Mecque, oh my God, les empaquetées se font tripoter devant la pierre noire et lancent « balance ton Hadj ». Pourtant, on nous explique que le voile, c’est pour la pudeur et pour prévenir de la tentation. Il y a de quoi douter après de telles révélations. Et puis, peloter des femmes dans un lieu sacré, c’est, à mon avis pire, pour un  Vrai Croyant, que de se taper un jambon-beurre avec une bière à la gare de Laroche-Migennes. Tareq Oubrou, vous qui défendez depuis toujours, avec Alain Juppé, les naturistes de Montalivet (33930), par le Prophète, dites-nous que c’est là une déféqueniouze de mécréants jaloux.

https://algerie-direct.net/lactualite/harcelement-sexuel-au-hadj-des-femmes-livrent-leurs-temoignages/


LA FRANCHE RIGOLADE DU JOUR.

Grandiose, le « Dos Argenté » de la Ligue de Défense des Noirs ne veut plus bouffer le poulet halal de Slime Ben Cheick. C’est Shakespeare en Afrique. On va vers du saignant quand il va s’agir de liquider les stocks de gnou maquillés en mouton de l’Aïd.

http://www.fdesouche.com/1066915-la-ldna-appelle-au-boycott-des-commerces-tenus-par-des-non-noirs

L’auto-astiqueur exhibitionniste du RER C aurait dû être expulsé ; au final, nous allons le nourrir et l’héberger pendant 15 mois. On est cotents-cotents-cotents.

http://www.fdesouche.com/1066993-versailles-quinze-mois-de-prison-pour-lhomme-qui-a-agresse-une-ado-de-14-ans-malgre-lobligation-de-quitter-le-territoire

Mais bien sûr, c’est ainsi qu’Allah est le plus grand.


Jean Sobieski