1

Le « jour d’après » de la France ne peut se faire avec le traître Macron : dehors !

La crise appelée « Coronavirus » se termine, même s’il faudra mettre un masque pour aller au restaurant, à partir de mardi, et attendre ce jour pour parcourir plus de cent kilomètres !

Depuis plus de trois mois, les preuves se multiplient que nous sommes dirigés par un traître dont toutes les décisions ont été à l’encontre des intérêts du peuple français.

Nous le savions depuis 2016, et n’avons cessé de l’expliquer à nos lecteurs, et à l’ensemble de nos compatriotes. Les trois premières années de Macron au pouvoir n’ont été qu’un ensemble de décisions catastrophiques pour l’intérêt de notre pays, et dévastatrices pour celui de nos compatriotes. La dette a explosé, 450 000 envahisseurs supplémentaires par an ont été accueillis en France, et l’islam est plus que jamais devenu une religion d’État. La sur-délinquance, majoritairement africaine, transforme de plus en plus de territoires perdus de la République en zones de non-droit, où chacun peut se faire agresser, massacrer, insulter, violer ou assassiner, pour « ne pas avoir été au bon endroit, au bon moment ».

Les trois mois de crise ont été à l’image des trois ans de Macron. Même si les enquêtes détermineront nombre de zones d’ombre, nous avons constaté que ce régime, et son Président, ont multiplié, avant le début de l’épidémie, des décisions surprenantes, compliquant l’accès d’un médicament, la chloroquine, qui, depuis cinquante ans est prescrit dans le monde, avec les précautions nécessaires des médecins, à la satisfaction générale des patients. Nous avons assisté, après la négation du danger, à un confinement à la chinoise, d’une extrême violence, avec une stratégie de la peur, véhiculée tous les soirs par un véritable croque-mort, déguisé en directeur de la Santé. Nous avons vu un pays miser sur 500 000 morts, sans la moindre preuve crédible, et axer sa politique de santé sur ce chiffre, quitte à laisser mourir nos anciens, voire à accélérer leur mort, dans des conditions sordides qui demanderont des comptes. Nous avons vu un président de la République davantage obnubilé par les frontières, qu’il fallait, selon lui, laisser ouvertes, que par la sécurité sanitaire de nos compatriotes.

Nous avons vu l’arrogance du gouvernement, à l’image de sa pathétique tocarde, par ailleurs d’une suffisance insupportable, Sibeth Ndiaye, dont le seul mérite, en période de confinement, est d’avoir fait rire la France entière. Nous avons vu que la priorité de Macron, dont les policiers ont collé 950 000 procès-verbaux aux Gaulois, était, outre les frontières, de tancer ceux qui les fermaient, de militer pour l’annulation des dettes africaines, et de multiplier les dons aux pays maghrébins, quand nos agriculteurs, nos salariés du privés, nos artisans et nos commerçants étaient privés d’emplois et de revenus. Nous avons vu la lâcheté et la complaisance de nos dirigeants avec les racailles islamisées de banlieue, qui ont fait comprendre à la France que nos lois ne s’appliquaient pas pour eux, et ont multiplié les émeutes dès qu’un imbécile se tuait en faisant du rodéo sur un scooter, souvent volé. Nous avons vu le lynchage parfaitement organisé par le pouvoir et la mafia médicale du génial professeur Raoult, que le monde entier nous envie. Nous pouvons affirmer que si on l’avait écouté dès le début, des milliers de morts auraient été évités, et que notre pays aurait pu se passer d’un confinement criminel et stupide. Nous avons vu enfin qu’à peine 48 heures après la fin de la première phase du déconfinement, l’urgence de Macron a été de faire voter la liberticide loi Avia, pilotée en coulisses par le Crif et le CCIF, pour museler encore davantage la liberté d’expression.

Nous pourrions ajouter des pages et des pages à ce réquisitoire. Toutes les décisions de ce régime sont tournées contre la liberté des Français, avec l’alibi sanitaire, ou de la prétendue lutte contre la haine, pour mieux imposer, de manière perfide, une dictature qui ne dit pas on nom.

Ce que nous avons vu hier, dans les rues de Paris, confirme ce qu’est exactement la France de Macron : celle de la diversité, essentiellement africaine, contre la France des petits Blancs, qu’il méprise par tous les pores de sa peau. Il est évident que si 5 500 personnes, majoritairement gauloises, avaient bravé un interdit pour imposer une manifestation de rue, Macron aurait sommé Castaner et son larbin Lallement d’exercer une répression impitoyable, avec des morts à la clé. La presse aux ordres nous aurait fait le coup du 6 février 1934. Et là, rien, silence complice des autorités françaises et de ses larbins… On assiste par ailleurs, outre-Atlantique, au même scénario, comme si les « progressistes » se servaient de la racaille et des barbares pour empêcher tout processus électoral donnant une inéluctable victoire à Donald Trump.

C’est donc ce traître à la Nation, qui, selon les propos historiques de Clemenceau, mériterait, en temps de guerre, douze balles dans la peau, qui ose se poser en posture gaullienne, et comme celui autour de qui le pays doit se rassembler. Comme si celui qui déteste le pays qu’il dirige, qui méprise ses habitants d’origine, pouvait être l’homme capable de prendre les décisions nécessaires pour sauver le pays.

Rappelons que dans les années 1975, lors des manifestations, la gauche réclamait le départ de Giscard. N’oublions pas que dans les années 1982, la droite criait, dans la rue « Mitterrand fout le camp ». Une opposition digne de ce nom ne devait avoir qu’un seul mot d’ordre : « Dehors, le traître Macron, destitution et procès pour haute trahison ».

Et le peuple, s’il tenait à son pays et à ses libertés, devrait être comme un seul homme derrière cette opposition…




USA : 97 % des Noirs tués par des Noirs, 81 % des Blancs tués par des Noirs…

Afficher l’image source

Le chaos racial en Amérique, c’est un avant-goût de la France de demain.

La mort de George Floyd, un Noir de 46 ans décédé suite à une interpellation musclée à Minneapolis, donne lieu à des manifestations violentes à travers tous les États-Unis.

Atlanta, New York, Detroit, Dallas, Memphis, Houston, Las Vegas, Denver, Portland, Los Angeles, Philadelphie, Miami, Chicago s’embrasent.

Etats-unis : manifestations après la mort de George Floyd.

https://actu.fr/monde/mort-de-george-floyd-pillages-et-emeutes-aux-etats-unis-couvre-feux-dans-les-grandes-villes_33972394.html

Destructions, incendies, pillages et scènes de guérilla urbaine sont devenus le quotidien de nombreux citoyens américains.

Afficher l’image source

Les quatre policiers mis en cause ont été limogés par le maire de la ville de Minneapolis et  le policier responsable du drame a été arrêté et inculpé d’homicide involontaire.

Mais rien n’y fait, les violences redoublent. Couvre-feu et déploiement de la Garde nationale ne suffisent pas. La police militaire est mise en alerte dans l’État du Minnesota.

Tout en dénonçant la mort tragique de George Floyd, Donald Trump a déclaré à juste titre :

« Nous ne devons pas laisser un petit groupe de criminels et de vandales détruire nos villes », attribuant les violences et les pillages aux groupes d’extrême-gauche et aux Antifas.

Ces émeutes raciales aux États-Unis, dénonçant les violences policières à l’égard de la communauté noire, n’ont rien de bien nouveau. Et ce n’est pas demain que l’Amérique entrera dans l’ère post-raciale. Des tueries, il y en a chaque année.

À Charleston, c’est Dylan Roof, un jeune suprémaciste blanc, qui massacre neuf fidèles dans une église noire, en juin 2015.

À Dallas, c’est Micah Xavier Johnson, un vétéran noir d’Afghanistan, qui tue cinq policiers blancs, en juillet 2016.

Toute bavure policière embrase le pays, mais il convient de relativiser car la réalité des chiffres est sans appel. Il y a 30 000 meurtres par arme à feu chaque année.

Sur 100 victimes noires, 2 % sont tuées par des Blancs, 1 % par la police et 97 % par des Noirs.

Sur 100 victimes blanches, 81 % sont tuées par des Noirs, 3 % par la police et 16 % par des Blancs.

Un Noir a donc 97  fois plus de risques de tomber sous les balles d’un Noir que d’être tué par un policier. La guerre des gangs fait des ravages.

Les bavures policières sont inexcusables, certes, mais ce ne sont pas les policiers qui sont responsables de l’hécatombe parmi les Noirs victimes de mort violente. La désinformation est totale.

Afficher l’image source

Pour ce qui est des crimes interraciaux, le constat est éloquent :

La question raciale et ses drames sont ancrés dans ce pays depuis quatre siècles et font partie de son Histoire.

Afficher l’image source

1776  Déclaration d’indépendance

1861-1865  Guerre de Sécession et abolition de l’esclavage

1865  Naissance du Ku  Klux  Klan

1896  Élaboration des lois de ségrégation raciale

1914  Naissance du Mouvement nationaliste noir

1960  Fin de la ségrégation dans les écoles et les transports

1961  Instauration de la discrimination positive (affirmative action)

1963  Discours historique de Martin Luther King à Washington, et son célèbre « I have a dream » pour l’égalité entre Blancs et Noirs

1964  Civil Rights Act qui abolit toutes les lois ségrégationnistes

1965  Voting  Rights Act qui accorde le droit de vote aux Noirs

1968  Assassinat de Martin Luther King

2008  Obama devient le 44e président des États-Unis.

La route fut longue pour en arriver là. Mais  ceux qui ont vu dans l’élection d’Obama l’avènement de l’ère post-raciale en sont pour leurs frais.

Car ce fut avant tout un vote racial puisque tous les Noirs ont voté démocrate. Ils n’ont pas voté pour un programme mais pour leur frère de race.

Ensuite, le poids de l’Histoire ne s’est pas allégé pour autant, le contentieux entre Noirs et Blancs reste un fardeau écrasant…

Malgré toutes les avancées de ces dernières années en faveur de la minorité noire, la société américaine vit avec un racisme permanent plus ou moins avoué.

Complexe de supériorité chez les uns, complexe d’infériorité chez les autres, on n’efface pas quatre siècles d’esclavage et de ségrégation raciale avec quelques lois humanitaires.

Quand on regarde les chiffres, il est clair que la minorité noire peine toujours à s’intégrer et  que l’élite intellectuelle reste très majoritairement  blanche. Ce sont deux communautés qui vivent côté à côte, sans la moindre mixité sociale et où les mariages mixtes sont  l’exception.

Quand les Noirs sont jugés trop nombreux dans certaines villes, les Blancs fuient à la périphérie, où ils vivent entre eux. Les Noirs ont les mêmes droits mais c’est le règne du chacun chez soi.

Chez les 48 millions de Noirs, il y a proportionnellement trois fois plus de pauvres que dans la population blanche.

Les Noirs représentent 14 % de la population totale, mais 40 % de la population carcérale.

Les Noirs dénoncent un système judiciaire raciste, les Blancs y voient une prédisposition à la délinquance chez les Noirs.

88 % des  Afro-Américains estiment que le racisme reste le problème majeur de la société et 84 % estiment que l’esclavage a encore une incidence sur leur vie quotidienne.

https://www.vie-publique.fr/parole-dexpert/273693-la-question-noire-aux-etats-unis-depuis-lelection-de-donald-trump

Bref, l’Amérique, c’est la vitrine de l’échec absolu du « vivre ensemble », bien que ces deux communautés partagent la même religion.

Par conséquent, en France, les doux rêveurs qui nous vendent une société multiculturelle et multiconfessionnelle paradisiaque ne sont que les fossoyeurs de la nation.

Il suffit de parcourir le Coran pour voir que ce n’est pas le « vivre ensemble » qu’on y prêche à longueur de sourates !

De même qu’il n’y aura jamais de société post-raciale aux États-Unis, il n’y aura jamais de « vivre-ensemble » idyllique en France.

En ouvrant les frontières à tout-va, nous importons le chaos racial de demain.

Tout autre discours n’est que douce illusion.

Jacques Guillemain




Le député Lambert à une manif interdite de clandos : destitution, et en taule !

GUERRE + GUERRE = GUERRE

Cent-quatre-vingt-dix (190) associations ont soutenu ce scandale qui insulte la France et les Français. Macron donne des leçons au monde entier et laisse la France se faire humilier publiquement. Castaner et Lallement sont impitoyables avec les Gaulois, et lâches devant les clandestins. Pétrifiés. La poule devant le serpent. Mais qui sont donc ces gens qui occupent les fauteuils du pouvoir au pays de Jacques Cœur, de Hugo, de Jean Moulin ? Qui sont ces spectres, ces phasmes, ces hybrides de cloportes et de blattes ? Français, vous les avez vraiment élus, en 2017 ? 

https://www.bvoltaire.fr/des-milliers-de-clandestins-defient-dans-paris-le-covid-19-et-la-france/?

Et celui-là, parmi eux : le député ex-LREM Lambert, un écolo passé par LREM juste le temps de se faire élire, et qui a quitté depuis le groupe. Avec son écharpe, il a cautionné, par sa présence et son discours, l’initiative, et a fait une prise de parole. Ce type devrait être destitué immédiatement, et jeté en prison ! En soutenant l’invasion migratoire, majoritairement musulmane, il se fait l’agent d’une puissance étrangère. Dans le droit français, c’est 30 ans de prison ! Mais les seuls à qui on a retiré l’immunité parlementaire, c’est Marine Le Pen et Gilbert Collard, ceci pendant qu’El Guerrab, l’assommeur de socialistes, continue à réclamer, lui aussi la régularisation de tous les clandos. Détail intéressant, ce Lambert est né à la Havane, et possède la double nationalité franco-cubaine. Une synthèse ! https://www.liberation.fr/france/2020/05/30/a-paris-une-marche-des-solidarites-avec-les-sans-papiers_1789927

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois-Michel_Lambert

Guerre Corona, conséquences, pertes et profits :

En revanche, précautions draconiennes dans nos restos, et pas le droit de boire un verre debout devant le bar.  Quelle bande de nazes, quand 5 000 diables surgis d’une boîte dansent dans Paris. Un mot sur Véran, et son décret scélérat. Il se dit que Choupinet serait furieux envers son ministre, et envisagerait de le virer. Il est capable de rappeler Buzyn ! https://www.bvoltaire.fr/vous-pouvez-sortir-vous-etes-libres/?

Franchement ça fait envie, bouffer sous cloche, quel progrès !

Hélas la « création » tout droit sortie du Meilleur des Mondes semble faire un tabac, y compris à l’étranger ! On remarquera l’emploi du globish sur toute la ligne, signe marquant du  « progressisme » mondialiste, avec un soupçon de LGBTQ-compatible : https://francais.rt.com/videos/75487-distanciation-sociale-oblige-manger-sous

Cannes, ça devient dingue ! https://www.lci.fr/population/coronavirus-covid-19-pour-rassurer-les-touristes-la-ville-de-cannes-desinfecte-ses-plages-2155173.html#Echobox=1590845476

D’un contact FB en colère : « Voici les pelouses des invalides à Paris après le passage des bobos parisiens hier soir, les mêmes qui roulent en vélo ou en trottinette et font chier la terre entière avec leurs élucubrations écologiques … Si c’est pour venir déposer vos merdes chez nous cet été, restez chez vous, bande de cons ! C’est à se demander si vous ne chiez pas où vous mangez ! »

Et vidéo :  https://www.lci.fr/sante/en-direct-coronavirus-covid-19-deconfinement-a-paris-l-esplanade-des-invalides-couverte-de-detritus-2154205.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3YssltX-oPK84gl3hhiotH8dihMZF4wTSota3LyflrToakRschRk62-_g#Echobox=1590914338

Paris, entre terrasses et vélos partout, le bonheur pour tous ! Anne la Dingo profite de la crise sanitaire pour imposer sa vélomania : « Depuis quelques jours, elles sont apparues dans Paris afin de faciliter l’usage du vélo dans la capitale et elles vont perdurer. « Je ne souhaite pas de retour en arrière, un nouveau modèle s’impose. », a répondu Anne Hidalgo aux détracteurs de ces nouvelles coronapistes. » https://www.lefigaro.fr/flash-actu/anne-hidalgo-precise-son-plan-les-bars-et-les-restaurants-a-paris-20200530

Rififi Raoult/Véran et suites politiques : https://www.huffingtonpost.fr/entry/chloroquine-raoult-contre-attaque-sur-le-fond-a-letude-du-lancet-et-il-nest-pas-le-seul_fr_5ed0cd03c5b611c4a8df6249

Et Choupinet, très colère contre Véran, serait-il sur le point de le remplacer : http://www.francesoir.fr/politique-france/le-raout-de-trop-pour-veran-qui-peut-precipiter-le-remaniement

On n’entend guère parler de ces cas dramatiques : « Des patients qui se croyaient guéris du Covid-19 font état de rechutes, plusieurs semaines après la contamination. Perte de goût et d’odorat, atteinte respiratoire, phlébite, diarrhées, perte cognitive, etc. Un large éventail de symptômes que les médecins ont du mal à soigner. »  https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/coronavirus-medecins-ne-savent-pas-si-je-vais-guerir-malades-semaines-leur-etat-ne-s-ameliore-pas-1835234.html?fbclid=IwAR33VDtTvr-LNx9y2-lCYTEo3YARBHsMqv3eZJx8baRYEeByVBT8SawwNl0

Histoire de garder le moral, le pire nous attend : « Le scientifique américain Michael Greger met en lumière le fait que les zoonoses, les maladies dont les agents se transmettent naturellement des animaux à l’homme, sont les clés de tous les malheurs en termes de virus et que le Coronavirus n’est pas le dernier à une telle échelle qui frappera l’humanité. Dans son dernier livre « Comment survivre à une pandémie », le docteur explique qu’un nouveau virus apocalyptique frappera bientôt à la porte de l’humanité si rien ne change.  D’après lui, ce virus apocalyptique sera « 100 fois pire » quand il arrivera. Michael Greger fait savoir que le nouveau porteur du virus H5N1 est une poule dont la viande est consommée à grande échelle. Le corps humain devient de plus en plus vulnérable au virus en raison des conditions de fabrication non stériles et des produits chimiques qui font grandir les volailles. » et : « L’auteur du livre a fait remarquer qu’il était important de commencer à élever les poules non dans des usines immenses, mais dans de petites fermes et avec moins d’oiseaux, dans des conditions plus hygiéniques, pour éviter une nouvelle épidémie. » https://fr.sputniknews.com/sante/202005301043871772-cent-fois-pire-un-nouveau-virus-predit-pour-lhumanite/?utm_source=push&utm_medium=browser_notification&utm_campaign=sputnik_fr

La punition des Français commence à peine :  c’est la levée annoncée d’un impôt européen pour rembourser la dette, dette créée par les incroyables fautes politiques, ou crimes politiques, lors de l’épidémie du Corona, et par une immigration que les assassins qui nous tuent veulent encore accentuer. Nos pays sont ruinés, à terre, ils veulent encore nous pressurer davantage, imposant toujours et toujours plus de clandestins, qu’il faut financer : https://www.valeursactuelles.com/economie/coronavirus-vers-un-impot-europeen-pour-rembourser-la-dette-119947

Et en plus, Choupinet s’est fait vaseliner profond par Bruxelles. Nous sommes les grands perdants du plan européen, si l’on en croit notre ami Olivier Piacentini : https://www.bvoltaire.fr/la-france-grande-perdante-du-plan-de-relance-europeen/?

LA GUERRE EN GAULE

Perpignan : tous contre Aliot. Après le retrait du LREM, retrait de l’écolo. Les crabes sont vraiment à l’aise dans leur panier : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/perpignan-la-candidate-ecologiste-annonce-son-retrait-pour-un-front-republicain-contre-le-rn-aliot-20200530

https://www.bvoltaire.fr/faire-barrage-a-louis-aliot-une-question-de-salubrite-publique/?

Le replacement des moisis-vermoulus continue. Après Fabius au Conseil constitutionnel, voici Moscovici à la Cour des comptes. Voir la brillante carrière de Moscovici, qui a occupé tous les postes clés, en France et en Europe, avec le résultat qu’on peut constater : https://www.lejdd.fr/Politique/info-jdd-emmanuel-macron-va-nommer-pierre-moscovici-a-la-cour-des-comptes-3971824?Echobox=1590857523#utm_medium=Social&xtor=CS1-4&utm_source=Twitter

http://www.fdesouche.com/1381297-pierre-moscovici-sera-nomme-mercredi-a-la-tete-de-cour-des-comptes-annonce-lelysee

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Moscovici

On vous le remet, c’est pour ne pas oublier de boycotter ; Adidas France se lance aussi dans la mode sportive islamique. Ça va renifler vilain sous les suaires : https://www.valeursactuelles.com/societe/hijab-de-course-adidas-france-se-soumet-son-tour-la-mode-islamique-119911

https://www.bvoltaire.fr/hijab-de-sport-soumissions/?

Renault. Ils vont se faire… (choisir le terme) dans les grandes largeurs. Il faut reconnaître qu’il n’y a pas que les clandos qui sont dans la rue, il y a aussi les syndicats qui soutiennent les clandos, et qui ne veulent pas que les usines Renault ferment, avec leur lot de licenciements. Ils sont comme cela, les syndicats, complètement schizophrènes. Ils virent les militants du RN, ils sont pour l’UE, contre le protectionnisme, ils ne vivent que de subventions, mais il faut bien qu’ils fassent semblant d’exister. Ils chantent même La Marseillaise en fin de manif. Ils osent tout et c’est bien à ça qu’on les reconnaît :

ENSAUVAGEMENTS

Après l’agression du petit Blanc de Manosque, n’oublions pas tout de suite ce sordide fait divers, à Montpellier. Le môme a 15 ans, dépouillé en pleine rue, il ose se défendre, il a le visage balafré d’un coup de couteau. On sait quelle sorte de citoyens ont pu faire cela, on connaît leurs complices, ceux qui les défendent et les font venir. Un commentaire, Cédric Herrou ? Une remarque, Aurélien Taché ? http://www.midilibre.fr/2020/05/30/montpellier-balafre-et-roue-de-coups-a-15-ans-pour-des-baskets-et-une-sacoche,8909250.php

Une nuit « apaisée » (comme on dit en mairie à Grenoble) à Montpellier :

– Un étudiant défenestré

– Un homme grièvement blessé par arme à feu

– Une « dispute » à l’arme blanche

– Une rixe au marteau et au révolver

– Un passant blessé par un tir de plombs

– Une rixe au sabre

– Vols avec violences de « mineurs non accompagnés »

– Un « mineur non accompagné » planté avec un tournevis.

https://actu.fr/occitanie/montpellier_34172/montpellier-cambriolages-et-agressions-les-raids-nocturnes-de-mineurs-non-accompagnes_33954544.htmlhttp://

Abominable, une histoire d’amitié contemporaine avec coups de surin et eau de javel ; des noms siouplaît ? https://fr.sputniknews.com/france/202005301043872175-humilie-ebouillante-force-a-boire-de-la-javel-le-calvaire-dun-jeune-homme-diffuse-sur-snapchat/?utm_source=push&utm_medium=browser_notification&utm_campaign=sputnik_fr

Gironde, 92 vols et dégradations de véhicules : 6 mois de sursis. À la limite, pourquoi continuer à enquêter, les interpeller, etc. ? https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/gironde/libourne/trois-personnes-interpellees-dont-deux-mineurs-apres-longue-serie-vols-roulotte-gironde-1835398.html?fbclid=IwAR2wPzfT35XTq8lkLHBUJpPQpc6JLNGJdHaj4_v4YgmuZyye3J6Tc3E19k4

AUTRES FRONTS

Bientôt chez nous, qu’en pense Big Avia ? Elle réfléchit sans doute… https://www.patriote.info/videos/video-covid-19-la-chine-installe-des-cameras-de-surveillance-dans-les-foyers/  Et vidéo :

Canada, des scientifiques contestent aussi l’étude de The Lancet : https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/202005/29/01-5275586-des-scientifiques-attaquent-letude-sur-lhydroxychloroquine.php?fbclid=IwAR0__SVF01gSEINWOL9faBt4e1F9W3OfJr5jyKs4rktY1BoyRBW03nTEIbY

États-Unis, l’équipe de Biden, candidat démocrate, a payé les cautions des émeutiers à Minneapolis :  https://www.reuters.com/article/us-minneapolis-police-biden-bail-idUSKBN2360SZ?fbclid=IwAR24AtivnZxe8cKn3xPL2wUKVCc-MzAL3j1OjL6RrL31TLY1dpxSdsyW6i0

USA : Climat de guerre civile, entretenu par la gauche et l’extrême gauche, et les associations noires. Curieux, tout de même, après la destitution ratée, qui a duré 3 ans, après le Covid et le sabotage des démocrates confineurs, voici venu le temps des émeutes. La gauche voudrait empêcher la tenue d’élections qu’elle sait perdues d’avance qu’elle ne s’y prendrait pas autrement, quitte à en passer par une guerre civile. Et sur CNN, le racisme anti-Blancs s’affiche décomplexé, ce qui n’a pas empêché les émeutiers de casser les locaux de la chaîne. Soros, quelque part sous ce lisier parfaitement orchestré ? http://www.fdesouche.com/1379587-indignation-aux-etats-unis-apres-la-mort-dun-homme-noir-lors-de-son-interpellation

Et chez nous, c’est pour quand ? https://fr.sputniknews.com/international/202005311043874219-trump-declare-que-le-mouvement-antifa-sera-reconnu-comme-organisation-terroriste/?utm_source=push&utm_medium=browser_notification&utm_campaign=sputnik_fr

https://twitter.com/NationalistTV/status/1266430216836186112

« Alors, ça, j’aime, j’aime vraiment beaucoup » (Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski




Scandale de la chloroquine : ces criminels ne peuvent s’en sortir ainsi !

Le 27 mai 2020, le gouvernement de la Grande faucheuse des Ehpad, de l’exterminateur des personnes âgées, a publié un décret au Journal officiel qui revient à interdire l’utilisation de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine pour soigner les malades souffrant d’un prétendu Covid-19.
« Que ce soit en ville ou à l’hôpital, cette molécule ne doit pas être prescrite pour les patients atteints de Covid-19 », a précisé le ministère de la Santé.

Cette interdiction fait suite à la publication d’une fausse étude dans la prestigieuse revue médicale The Lancet.
Mais au fait, de quoi s’agit-il exactement ?

Qu’est-ce que l’affaire The Lancet ?
Une « étude » a été publiée le 21 mai 2020 par l’une des revues médicales les plus réputées au monde, The Lancet, et 4 auteurs, aux titres universitaires de « professeur » ou de « docteur », en sont signataires, l’auteur principal, l’Indien Mandeep R. Mehra (prof.), l’Américain (USA) Sapan S. Desai (docteur), le Suisse (Zurich) Frank Ruschitzka (prof) et l’Indien naturalisé américain (USA) Amit N. Patel (docteur).
Une preuve statistique robuste de la dangerosité de la chloroquine et de  l’hydroxychloroquine.
L’auteur principal de l’étude a déclaré à son sujet qu’elle démontrait que « la chloroquine et l’hydroxychloroquine ne bénéficient pas aux patients atteints du Covid-19 ». Il a par ailleurs précisé qu’il s’agissait de la « première étude à large échelle » à établir une « preuve statistique robuste » que ces traitements sont « inefficaces, et même néfastes ».

Une « étude » prétendument fondée sur l’analyse statistique médicale de 96 000 patients
https://libre-consentement-eclaire.fr Les auteurs auraient étudié la situation médicale personnelle de 96 000 patients admis dans 671 hôpitaux de divers pays, entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, et qui sont depuis déshospitalisés ou décédés, et dont ils affirment qu’ils étaient infectés par le virus SARS-CoV-2.

Premières questions au sujet de ce qui nous est raconté
Au sujet des patients et des hôpitaux :
– Comment les auteurs ont-ils pu avoir accès à des données médicales hautement confidentielles de la part de 671 hôpitaux dans le monde ?
– Qu’elles sont les données médicales précises de chaque patient qui auraient été transmises aux 4 auteurs de l’étude ?
– Est-ce que les 96 000 patients ont donné leur accord pour que leur situation médicale personnelle fasse l’objet d’une étude à visée de publication ?
– De quoi souffraient par ailleurs les 96 000 patients objets de la prétendue « étude » ?
– Quel était l’exact motif de l’hospitalisation de ces 96 000 personnes ?
– Quels tests ont été utilisés pour détecter leur positivité au Covid-19 et quelle est la fiabilité scientifique de ces tests (la fiabilité de tous les tests actuellement utilisés est remise en cause par tous les experts indépendants qui affirment qu’aucun test ne peut permettre de dire qu’une personne est infectée du Covid-19) ?

Au sujet des hôpitaux
– Quels sont hôpitaux, sont-ils publics, privés, avaient-ils le droit de transmettre des données médicales personnelles à des tiers ? À quelles conditions ? Ont-ils touché de l’argent pour cela ? Si oui, dans quel cadre ?
– Où sont précisément situés ces hôpitaux (ville et pays) ?
– Quelles sont les données précises qu’ils ont transmises aux auteurs ?
– Sous quel programme informatique ces données ont-elles été transmises (tableur, traitement de textes, etc.) ?

Au sujet du travail des auteurs de la prétendue étude
– Comment a été organisé leur travail individuel (96 000 dossiers médicaux à étudier pour 4 personnes, cela représente 24 000 dossiers par personne) ?
– Combien de temps ont-ils passé à l’étude de chaque dossier et pour quelles informations traitées et analysées (2 heures par dossier sont un minimum, cela représente 192 000 heures de travail, soit 48 000 heures par auteur et si l’on compte 200 heures de travail par mois, cela représente 240 mois, soit 20 années de travail par auteur sans le moindre congé) ?
– Quelles sont les données précises, patient par patient, qu’ils ont analysées et corrélées ?

Au sujet du coût et du financement de leur étude
– 50 millions d’euros, soit un peu plus de 520 € par patient (en recherche clinique, les médecins investigateurs sont rémunérés jusqu’à 10 000 € par patient) est l’estimation la plus basse au sujet du coût de cette « étude », compte tenu des tarifs et honoraires pratiqués en recherche clinique et de la rémunération des auteurs d’études, mais quelle était leur exacte rémunération ?

– Qui a financé cette « étude » pour le Brigham and Women’s Hospital Center for Advanced Heart Disease de Boston qui en serait le promoteur, pour quelles raisons ?
Sur ce dernier point, il semblerait que les auteurs affirment qu’ils auraient fait cette étude sur leur temps libre, en dehors de leur travail habituel. Comment croire à cette fable ?
15 000 patients auraient directement concerné par la chloroquine ou l’hydroxychloroquine contre 81 000 (groupe témoin) qui n’en aurait pas reçu.

Selon les auteurs, 15 000 patients auraient été séparés « informatiquement » (après coup, sur données informatiques) en 4 groupes et chaque groupe aurait reçu soit une association « chloroquine seule ou associée à l’antibiotique azithromycine », ou « hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique ».
Les 4 groupes « informatique » auraient été comparés aux 81 000 patients appelés « groupe témoin » qui serait également un groupe informatique.

Nouvelles questions au sujet de ce qui nous est raconté
– Comment auraient été répartis les 4 groupes (âge ; sexes ; pathologies préexistantes, traitements associés) ?
– Comment étaient repartis les 81 000 patients (âge ; sexes ; pathologies préexistantes, traitements associés) ?
Résultats publiés par The Lancet, qui offre ainsi toute sa notoriété aux 4 escrocs à la solde de l’Église mondialiste de son Grand prêtre Bill Gates et de sa succursale commerciale, l’OMS.
Alors que le risque de mortalité aurait été de 9,3 % dans le « groupe témoin de 81 000 patients, il aurait été nettement supérieur dans les 4 groupes des 15 000 patients sous chloroquine ou hydroxychloroquine seules ou associées à l’antibiotique azithromycine.

Nous aurions respectivement, à la place des 9,3 % de décès du groupe témoin :
– 16,4 % de décès avec la chloroquine seule et 22,2 % lorsqu’elle aurait été associée à l’antibiotique
– 18 % de décès avec l’hydroxychloroquine seule et 23,8 % lorsqu’elle aurait été associée au même antibiotique.
The Lancet n’hésite pas à valider les conclusions des 4 escrocs qui estiment que le risque de mortalité est de 34 % à 45 % plus élevé chez des patients prenant ces traitements que chez ceux qui ne les prennent pas.

Par ailleurs, nos 4 compères affirment qu’ils auraient « découvert » des arythmies cardiaques graves et plus fréquentes chez les patients recevant chloroquine ou hydroxychloroquine avec 8 % des malades contre 0,3 % dans le groupe témoin, soit un risque 5 fois plus élevé.
Quant à l’Européen du quatuor « alcaponesque », Frank Ruschitzka (centre hospitalier universitaire de Zurich), il affirme, sans en citer une, que des études préliminaires à petite échelle ont « échoué à identifier des preuves robustes d’un bénéfice » de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19.

Le Brigham and Women’s Hospital Center for Advanced Heart Disease de Boston, qui serait le promoteur de cette « étude », a déclaré que les chercheurs avaient eu accès aux données de cinq hôpitaux enregistrant 600 patients australiens Covid-19 et 73 décès australiens au 21 avril.

Problème 
– Les données de l’université Johns Hopkins (Baltimore, dans le Maryland) affichent quant à elles seulement 67 décès dus à Covid-19 pour toute l’Australie au 21 avril 2020 ;
– Le département fédéral australien de la santé affirme que ses données collectées sur les notifications du Covid-19 dans le système national de surveillance des maladies à déclaration obligatoire n’avaient pas été communiquées à des tiers (le département de la Santé de l’État du Victoria a confirmé que les données australiennes de l’« étude » ne concordaient pas avec les données de l’État (y compris les admissions à l’hôpital et les décès) et le ministère de la Santé de la Nouvelle-Galles du Sud a indiqué qu’il n’avait fourni aucune donnée aux « chercheurs ».

Les effets de cette « étude »
– La succursale commerciale de l’Église mondialiste et de Bill Gates, l’OMS, a interrompu tous ses essais impliquant l’hydroxychloroquine en raison des préoccupations soulevées dans l’étude concernant son efficacité et sa sécurité.
– La même succursale aurait exigé du gouvernement australien qu’il fasse interrompre une étude clinique sur l’hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19
– Le ministère australien de la Santé a indiqué que la chloroquine et l’hydroxychloroquine ne devaient être utilisées que dans le cadre d’essais cliniques et non pas en traitement hospitalier courant
– L’étude australienne Ascot sur l’hydroxychloroquine aurait été interrompue suite à la publication du The Lancet
– En France, pays transformé en autre pays transformé en autre autre succursale commerciale de Bill Gates et de l’Église mondialiste, le gouvernement a interdit le recours à la chloroquine ou à l’hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints du prétendu Covid-19 (nous disons « prétendu », car aucun test ne permettrait de déceler réellement la présence d’un Coronavirus spécifique et pour nous, les pathologies hivernales de cette année sont semblables à celles des autres années, ce que confirment les chiffres sur la mortalité).
Réactions du The Lancet après les dizaines de protestations officielles de par le monde sur le sérieux de cette « étude » (excepté en France où seuls les complotistes et populistes comme nous se permettent de la contester).

The Lancet a déclaré au journal Guardian Australia « Nous avons demandé des éclaircissements aux auteurs, nous savons qu’ils enquêtent de toute urgence et nous attendons leur réponse. »
« Surgisphere » sort du chapeau du chef du gang « alcaponesque médical », Mandeep Mehra
Suite aux demandes d’éclaircissement du The Lancet, Mandeep Mehra a déclaré qu’il avait contacté Surgisphere, la société qui a fourni les données afin de comprendre.
Surgisphere serait une société d’analyse de données de soins de santé et de formation médicale fondée par l’un des 4 escrocs, l’Américain (USA) Sapan S. Desai (qui n’hésite pas à dire qu’il n’a pas été rémunéré pour cette étude, en oubliant toutefois de préciser ses liens financiers avec Surgisphere).
Le Dr Allen Cheng, épidémiologiste spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital The Alfred Health (Melbourne, Australie) qui apparaîtrait dans l’étude, a déclaré qu’il n’avait jamais entendu parler de Surgisphere, et que son hôpital n’avait fourni aucune donnée à cette société.
Il s’est par ailleurs étonné qu’il n’y ait que 4 auteurs dans une étude impliquant presque 100 000 patients (ce qui serait pour lui, comme pour nous, manifestement impossible).

Il n’y aurait donc eu aucune étude et aucun travail scientifique derrière cette escroquerie dont on aimerait connaître les véritables commanditaires.
En France, combien de morts, d’assassinats médicaux en plus ?
En France, le 27 mai 2020, le gouvernement de la Grande faucheuse des Ehpad, de l’exterminateur des personnes âgées, a publié un décret au Journal officiel qui revient à interdire l’utilisation de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine pour soigner les malades souffrant d’un prétendu Covid-19.
« Que ce soit en ville ou à l’hôpital, cette molécule ne doit pas être prescrite pour les patients atteints de Covid-19 », a précisé le ministère de la Santé.
Faute de soins efficaces que la Grande faucheuse des Ehpad a décidé d’interdire, cette interdiction provoquera la mort de combien de centaines ou de milliers de personnes âgées en plus ?
*****
Le Maroc et la chloroquine « Une étude française a montré l’efficacité de la chloroquine contre la Covid-19, mais elle a disparu ».
Khalid Aït, ministre de la Santé du Maroc, a révélé au Parlement marocain que « trois études internationales ont montré ses effets positifs (chloroquine), dont une française qui aurait mystérieusement disparu. »
Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez sur « Une étude française a disparu ».

France : Didier Raoult et l’étude du The Lancet
Deux tweets de Didier Raoult
« Les autorités australiennes interrogées par le Guardian Australia s’interrogent sur les fortes discordances entre les données de l’article de Mehra et Al dans le Lancet et leurs données nationales. Elles ne comprennent pas quels hôpitaux ont partagé leurs données patients »
« Le Lancet demande des comptes aux auteurs de toute urgence. Ceux-ci se défendent en expliquant qu’un des 5 hôpitaux australiens était en fait un hôpital asiatique. Toujours des écarts inexpliqués. La magie du big data ! »

Algérie
Déclaration fracassante du Dr. Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de Covid-19 en Algérie et président du Conseil de l’Ordre des médecins algériens qui a réagi à l’annonce de l’OMS concernant l’hydroxychloroquine en s’étonnant de la décision de l’OMS puisque : « tous nos malades sont sortis guéris avec ce traitement ».
Pour regarder la déclaration de Mohamed Bekkat Berkani, cliquez sur « Tous nos malades sont sortis guéris avec ce traitement »

Australie
Dans l’étude publiée dans The Lancet, au 14 avril 2020 il y aurait eu en Australie 73 morts dans 5 hôpitaux.
Problème : les autorités gouvernementales australiennes auraient précisé qu’au 14 avril 2020 il y a eu en tout est pour tout, c’est-à-dire dans 693 hôpitaux publics et 657 hôpitaux privés : 61 morts…

Océanie
Dans l’étude publiée dans The Lancet, il est fait état d’un taux de mortalité de 9,3 % au minimum.
Problème : les autorités sanitaires océaniennes annoncent un taux de 1,53 %
Demande d’une enquête internationale, le neurologue Paul Trouilla s’implique.
Le professeur de neurologie trouverait inacceptable de prescrire de la chloroquine ou de l’hydroxychloroquine à des patients porteurs de maladies cardiaques graves, insuffisances cardiaques et arythmies cardiaques, comme cela est suggéré dans l’étude publiée dans The Lancet.

Il considérerait qu’une enquête internationale serait nécessaire pour comprendre « comment de telles pratiques ont pu être diligentées par l’auteur et par les services sous sa responsabilité. Il convient de connaître les services français affiliés à l’auteur qui ont pu commettre ces fautes médicales lourdes. »
Pour lire une interview de Paul Trouilla ; cliquez sur « Il veut démasquer les assassins des malades »
*****
Bien courageusement à tous, préparons-nous au pire, mais résistons !

*****
À ne jamais oublier
Sous la présidence d’Emmanuel Macron, l’État français et ses millions de fonctionnaires sont devenus les instruments d’une terreur néonazie actuellement symbolisée par :
– l’interdiction des soins autres que ceux agréés par le Grand prêtre du Nouvel Ordre Mondial, Bill Gates, véritable propriétaire de l’OMS (et dont l’exterminateur des personnes âgées, Emmanuel Macron est le représentant de commerce en France) ;
– la suppression de nos droits d’être humain et de nos libertés fondamentales, dont celle primordiale d’aller et venir où cela nous chante sans avoir de compte à qui que ce soit (dans le respect de la DDHC de 1789, naturellement).
Sous le regard silencieux et complice de la totalité de la classe politique française actuelle, de Marine Le Pen au raciste Jean-Luc Mélenchon, avec la participation active des fonctionnaires, l’éborgneur de Gilets jaunes, la Grande faucheuse des Ehpad, Emmanuel Macron a transformé :
– les Ehpad en camps concentrationnaires et en camps de la mort pour personnes âgées dont des dizaines de milliers ont été laissées sans soin, sans nourriture, dans un isolement total et dont beaucoup sont décédées sur leurs excréments et déshydratées (aucune enquête pénale n’a été à ce jour ordonnée à notre connaissance) ;

– une grande partie de la police française en gangs criminels organisée en véritables « Sections d’assauts » au service d’une répression sanglante de toutes les manifestations citoyennes (à l’image de celles des Gilets jaunes et de leurs yeux crevés, de leurs mains déchiquetées par des grenades militaires, tabassages, gazages généralisés, arrestation et détention arbitraire) ;
– une grande partie de la « justice » française, en machine à condamner les citoyens qui s’opposent à l’État, aux hauts fonctionnaires et aux politiciens corrompus (condamnations à la chaîne de dizaines de milliers Gilets jaunes sans aucun fondement juridique et avec des milliers de peines de prison ferme ni justifiées en fait et en droit) ;
– les pathologies hivernales habituelles en fausse pandémie (sous la gouverne de l’OMS de Bill Gates), afin de justifier la suppression de nos droits d’être humain et de nos libertés fondamentales, dont celle d’aller et de venir là où cela nous chante sans n’avoir de compte à rendre à personne (nous sommes attachés à nos domiciles avec le droit de faire 100 km alors que les étrangers peuvent aller où ils veulent ;
– la Santé publique française, organisation de type mafieuse, car intégralement corrompue par l’industrie pharmaceutique chimique, en organisation criminelle de masse à l’origine de l’extension de la meurtrière vaccination obligatoire, de l’interdiction des médecines naturelles ou encore de celle des traitements efficaces contre les pneumopathies hivernales (hydroxychloroquine couplée avec l’antibiotique azithromycine, injection de vitamine C à hautes doses, Artemisia, etc.).

Rappels
Notre santé ne les intéresse pas.
Seuls les flux financiers qu’elle génère et les bénéfices personnels qu’ils peuvent en tirer motivent leurs décisions auxquelles nous devons nous soumettre de plus en plus de force.
La liberté, y compris thérapeutique, nos droits fondamentaux d’êtres humains sont comme jamais menacés par de véritables tueurs médicaux en série.
Pour regarder le cri d’intelligence de la courageuse Hélène Potrich, médecin qui déclare qu’elle refuse d’être dépistée et d’être vaccinée (c’est nous qui intitulons sa vidéo : ni pute, ni dépistée ni vaccinée), cliquer sur « Ni pute, ni dépistée ni vaccinée ».
Au sujet des mortels vaccins
Voir ou revoir le parfait résumé du scandale vaccinal, par l’avocat Robert Fitzgerald Kennedy Jr, cliquez sur « le résumé de Robert Fitzgerald Kennedy Jr ».
Glaçant : pour tout savoir ou presque, de l’utilisation des fœtus humains dans la fabrication des vaccins, cliquez sur « fœtus et vaccins ».
L’OMS, qui est devenue l’organisation la plus criminelle et la plus corrompue de toute l’histoire de l’humanité.

Espérons que comme les États unis pas mal de pays africains quittent cette succursale commerciale et criminelle de Bill Gates et rappelons que l’exterminateur des personnes âgées, Emmanuel Macron, a refusé la proposition australienne d’ouvrir une enquête sur sa gestion de la fausse pandémie Covid-19.
Didier Raoult a confirmé ce que libre consentement éclairé explique depuis le début :
« Le confinement ne protège pas vraiment de l’infection. Maintenant, on en a la preuve » a-t-il déclaré et il ne faut pas hésiter à lire ou relire notre lettre de Patrick Ledrappier du 18 mars 2020 en cliquant sur « Ce coronavirus va-t-il vous tuer ? »

Les trois sbires de la Grande faucheuse des Ehpad qui sont associés aux milliers de morts dus au refus de soins et de délivrance de médicaments efficaces
Trois criminels directement impliqués dans le drame qui vient de se jouer sous nos yeux sont cités par Didier Raoult, il s’agit de Dominique Martin, de Franck Chauvin et Patrick Brouet.

Dominique Martin, directeur de l’ANSM (l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) grand opposant aux médicaments qui soignent, il a défendu l’interdiction de l’hydroxyclorychine associée à l’azithromycine.

Franck Chauvin, Président du Haut Conseil de la Santé publique qui a imposé la prescription d’hydroxyclorychine sans l’azithromycine lorsque c’était inutile et dangereux : chez les malades gravement atteints et en stade terminal.

Patrick Bouet, président du Conseil Nationale de l’Ordre des médecins qui aurait menacé d’interdit professionnel les médecins adeptes du protocole thérapeutique « hydroxyclorychine et l’azithromycine ».

Bien amicalement à tous, préparons-nous au pire, résistons !

Pierre Lefevre




À Paris, des milliers de clandos défient la France : dehors !

Toute la pourriture de ce régime est apparue, ce samedi 30 mai, dans les rues de Paris. 5 500 clandestins africains, en toute impunité, malgré l’interdiction d’une manifestation soutenue par 195 partis, associations, syndicats de gauche,  ont pu manifester sans le moindre problème de l’Opéra à la République. Les Français ont eu une nouvelle confirmation que ce régime ne réprimait que les Gaulois, et laissait une liberté totale aux habitants des quartiers islamisés et aux envahisseurs africains. Ce gouvernement de criminels confirme, aux yeux de tous, son mépris des Français et sa préférence étrangère, alors que notre pays est ruiné, et que Macron évoque, pour la première fois, un impôt européen pour payer la crise… et l’immigration. Avec de vrais dirigeants patriotes, la seule réponse possible, face à ce genre de situation, se résume en un seul mot : dehors !




Covid et destruction de nos libertés : Macron a marqué des points

On hésite longtemps avant de publier un état des lieux aussi catastrophique, car comment rester lucide et ne pas désespérer ?

D’où que l’on considère la situation, on ne peut que constater que tout va bien plus mal qu’avant. La nouvelle dégringolade que nous venons de subir est bien plus violente et transversale que les précédentes. Dans tous les domaines les mondialistes poussent leur agenda et les décrochages sont impressionnants. La France de Macron est le pays qui aura le plus surjoué la crise du Covid-19 au profit des mondialistes. C’est le pays où la population se sera le plus montrée prête à tout subir, c’est le pays où la conquête musulmane et la partition territoriale et ethnique auront reçu le plus d’aval. L’état des lieux de sortie de la crise est catastrophique.

Perte des libertés. Depuis sa constitutionnalisation en 2016, l’état d’urgence est devenu permanent : sécuritaire, puis économique et social, et maintenant sanitaire. Le pays n’est plus gouverné que par exception et sans plus aucun contrepouvoir institutionnel. La loi Avia est venue interdire la parole, en apothéose de toutes les lois liberticides qui l’ont précédée et en attente de la suite. Censure extrajudiciaire et étrangère par les réseaux sociaux. Répression judiciaire des opposants sans précédent. Triomphe des censeurs, triomphe du politiquement correct et de l’idéologie mondialiste seuls autorisés à s’exprimer. La liberté d’expression perdue, c’est la clef de voûte de toutes les libertés qui a disparu. C’est ainsi que même la liberté de circuler a pu nous être retirée. Avec le confinement et l’assignation à résidence, 67 millions de prisonniers politiques se sont laissés enfermer sans broncher. L’accoutumance à la perte des libertés s’est installée. C’est spectaculaire, aucun régime totalitaire, nulle part dans le monde, n’était jamais parvenu à un tel résultat, aussi vite et aussi facilement.

Contrôle social, abrutissement de masse, soumission. La crise du Covid-19 a permis la réussite d’une expérience de contrôle social intégral à l’échelle 1 sans aucune opposition ni réaction collective significatives. L’excellent article de Michel Geoffroy sur Polémia décrit parfaitement le mécanisme de la mise en état de sidération collective par la peur.

sideration-et-soumission-effets-secondaires-du-covid-19

On peut être certain que les mondialistes auront capitalisé ce savoir-faire, avec intention de le dupliquer régulièrement jusqu’à aboutissement de leur projet. Attendons-nous donc à voir resurgir régulièrement de nouvelles crises et de nouvelles mises en état de sidération collective. Il y a tout lieu de craindre que les dégâts sur l’imaginaire collectif soient malheureusement irréversibles. Le peuple de France ne se pense plus désormais comme un peuple libre. Il ne rêve plus que d’égalitarisme, de protection, de soumission et surtout d’abandon et de renoncement. Tout plutôt que le moindre effort. Tout plutôt que la moindre prise de risque. Où peut encore résider l’espoir dans ces conditions d’abandon collectif ?

Confirmation de la connification de masse. Le processus était déjà bien avancé, la crise vient de le confirmer. Là encore la régression mentale collective est impressionnante. Les immatures régressifs ne veulent plus sortir du cocon dans lequel on les a enfermés. Alors qu’il faudrait saisir le mors aux dents et cravacher pour sortir le pays de l’ornière, le bobo festivus ne veut plus retourner au boulot. Il veut rester chez lui. Questions prioritaires pour lui ; ses vacances, la plage. Alors que l’économie du pays s’effondre, qu’il est resté chez lui deux mois et demi payé à rien foutre, il veut faire les ponts, profiter de la vie, traîner aux terrasses des bistrots, lézarder au soleil. Marie Delarue sur Bd Voltaire a parfaitement résumé la situation avec tout le talent qu’on lui connaît.

syndrome-de-la-cabane-et-si-lon-essayait-le-coup-de-pied-au-cul

Les coups de pied au cul ne serviraient rien. Une grande partie de la population est complètement décérébrée. Il n’aura pas fallu longtemps pour finir de la coucher en PLS. Macron leur a dit « restez chez vous, on paiera quoi qu’il en coûte ». Ils l’ont cru et surtout ils croient que ça peut durer. Alors que des millions de gens vont se retrouver sans emploi, alors que les managers vont en profiter, et ils auront mille fois raison, pour délocaliser et redimensionner leurs structures, les gens ne voient pas venir qu’ils vont se retrouver sans travail et, pour certains, sans espoir de jamais en retrouver. Force est de le constater, un très grand nombre de gens n’ont plus aucun goût pour l’effort. Ils sont prêts pour le revenu universel, pour l’assistanat, la dépendance et la soumission à vie. C’est littéralement catastrophique. C’est à pleurer. L’avilissement consenti de millions de gens, la perte totale d’idéal et d’élan vital sont irréversibles. Surtout, ils gagnent. Dans ces conditions d’avilissement généralisé, alors que la partie restée saine de la population se rétrécit comme peau de chagrin, où trouver l’espoir ? 

On veut bien croire que certains soient des victimes. Mais, à ce point, le consentement à la régression est inexcusable. Finalement, la seule liberté à laquelle les gens soient attachés, c’est celle de ne rien foutre et de glander. Les bistrots vont fermer, peu leur importe, ils iront se pochetronner à la bière le cul dans les herbes folles, au bord des eaux putrides, au milieu des rats et des déjections de toute sorte. Ils en sont à un tel point qu’ils ne se voient même plus, qu’ils ne voient plus rien de leur condition.

La connification de masse du peuple de France et son avilissement pour le faire sortir de l’Histoire sont pratiquement aboutis. L’un des seuls peuples majeurs qui par son Histoire, sa tradition et le magistère qu’il exerçait, aurait pu entraver le projet mondialiste est par terre, infantilisé, décérébré. Il aura suffi de 40 ans, deux générations. Oui, la crise du Covid a consacré l’affaiblissement définitif de notre sang. Qui peut dire le contraire ?

Catastrophe économique. On ne sait pas si on aura un nouveau Jérôme Salomon pour nous psalmodier tous les soirs l’évolution des millions de nouveaux chômeurs. Toujours est-il que les conséquences économiques de cette crise vont être colossales et que nous n’en avons encore rien vu. Le pays croule sous la dette, sous la dépense publique, sous l’impôt, sous le poids de l’assistanat de masse, de la gabegie et de l’immigration incontrôlée qui nous ruine. Les délocalisations vont se poursuivre, les plans de licenciement aussi, les fermetures d’entreprises et les faillites jusque dans la profondeur du tissu économique. L’économie informelle va fleurir comme dans les pays du tiers monde, et le travail au noir finira de ruiner le tissu économique local ; particulièrement l’artisanat et le petit commerce. Bref, paupérisation généralisée et ruine de la classe moyenne de souche âgée dont les revenus, les économies et le patrimoine foncier vont disparaître dans la combustion finale. Ruine et mise en état de dépendance économique de ce qui reste des catégories actives. 

Partition ethnique et territoriale, triomphe de l’islam. Corolaire de tout ce qui précède, pendant la crise du Covid, le pouvoir se sera ingénié à envoyer un message très clair : totale latitude d’échapper aux lois d’exception pour les banlieues ethniques et islamisées, répression drastique à l’encontre des populations de souches seules sommées de subir leur assignation à résidence. C’est ainsi qu’on a vu la police définitivement abandonner le terrain à la racaille ; vraisemblablement sans espoir de retour ; nouvelle étape dans la consécration de la partition de fait de certains territoires et de certaines catégories de population. Le massage aura été reçu 5 sur 5 aussi bien par le conquérants islamistes qui gèrent à la perfection leur progression dans les espaces que leur ouvre le pouvoir ; que par la population de souche qui sait n’avoir d’autre choix que de se soumettre. L’ouverture à l’intensification de la conquête musulmane et la soumission forcée des populations de souche sont actées par tous. La conquête se fera à marche forcée et par tous les moyens ; notamment celui de l’épandage au plus profond de la France périphérique. Nouveau gage donné aux conquérants ; l’enseignement de l’arabe dès le primaire. 

Submersion migratoire. Toujours plus vite, toujours plus fort, mensonge et occultation de la réalité des chiffres. Ne plus rien croire, se fier à l’œil nu, seul instrument de mesure encore fiable.

Barbarie, racisme anti-Blancs. La crise du Covid aura également marqué l’explosion de la barbarie quotidienne et de l’ultraviolence de la jeunesse issue de l’immigration. Violence raciste exclusivement tournée vers les Blancs, battus, frappés, et humiliés au vu de tous sur les réseaux sociaux. Là encore aucune réaction du pouvoir, aucune poursuite, aucune sanction. Au contraire, plus que jamais la population de souche est sommée de subir et, gare à elle si jamais elle venait à se faire justice ou simplement à rendre les coups. Le message est très clair : populations blanches, soumettez-vous à la loi de la violence imposée par les conquérants. Là encore une étape a été franchie pendant la crise du Covid et la compilation des fait divers démontre l’intensification brutale, à la fois en nombre et en violence, des attaques. Par l’assignation à résidence, par les lois liberticides interdisant la parole, le pouvoir a soumis les Blancs, il les a placés à la merci des musulmans qui ont bien compris qu’ils avaient toute latitude d’en disposer et de les violenter.

Triomphe de l’écologie mortifère. Là encore, la crise du Covid aura permis aux mondialistes de faire avancer l’agenda écologiste dont le seul but est de ruiner les pays majeurs d’Occident. De manière suicidaire, la France s’est positionnée aux avant-postes de la manipulation ; c’est ainsi qu’Air France et Renault moribondes ont été sommées de jouer la transition écologique au péril de leur vie. Enfin, le Président Macron a fait des annonces intenables sur le nucléaire, sur l’éolien, sur la voiture électrique. À part de finir de ruiner un pays déjà moribond pour le faire disparaître de l’Histoire, on ne voit pas où conduisent ces mesures alors que partout au monde les industries mondialisées et les transports qu’elle génèrent polluent comme jamais.

Disparition de l’opposition républicaine. Le point n’est cité que pour mémoire tant il est insignifiant. Qui a entendu l’opposition républicaine pendant la crise du Covid-19 ? Où était la riche rentière ? La France, elle s’en fout. Soyons sûrs en revanche qu’elle sera là en 2 022 pour faire fructifier sa petite affaire électorale et assurer la perpétuation de nos adversaires au pouvoir.

Triomphe du mensonge, rejet de la parole publique. Le mensonge et la manipulation sont devenus la règle, preuve du caractère totalitaire du régime Macron et du projet mondialiste. Si, à titre personnel, on veut sauvegarder son libre arbitre, sa lucidité et même sa santé mentale, il ne faut plus rien croire de ce qui nous est dit. Le seul espoir de conserver son intégrité réside dans le doute systématique et dans le rejet a priori de toute information officielle.

Quelques notes d’espoir. La récente relaxe de Christine Tasin qui a consacré son incroyable pugnacité et son talent et, peut-être, un ressaisissement de certains magistrats, les derniers communiqués de Renaud Camus sur le site du CNRE, qui malgré ses problèmes de santé a continué à clignoter, et avec quelle intensité ; dans le doute qui nous assaille, ces rayons de lumière nous redonnent, sinon tout à fait l’espoir, au moins le courage de tenir nos postes de combat.

Martin Moisan

 

 




Pour en finir avec le financement public de SOS Racisme

Dominique Sopo
Dominique Sopo, pdt de SOS Racisme

Cela n’est un mystère pour personne : l’association SOS Racisme est une succursale du parti socialiste, dès son origine, et de nombreuses personnes ont fait l’expérience de sa totale indifférence concernant le racisme dont sont l’objet des personnes qui ont le tort d’avoir la peau blanche. Et pour cause : l’antiracisme n’est pas son sujet. C’est un prétexte. Un appât pour attirer des personnes issues de l’immigration en les victimisant à outrance, dans l’unique but de les faire voter « comme il faut », et permettre à certains d’accéder et de se maintenir au pouvoir.

Après la sortie récente d’une actrice sur le « racisme » des forces de l’ordre, qui a suscité à juste titre de vives réactions, le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, a saisi la balle au bond pour se faire un peu de publicité, et se poser en expert de la question en réagissant en direct sur La Pravda BFM TV :

Celui qui voit des nazis partout n’en finit plus de se ridiculiser, à l’instar de cette communication pour le moins douteuse où il s’était rendu dans un kebab à Béziers, curieusement reprise par… le candidat socialiste aux élections présidentielles de 2017. Et tant mieux si c’est ainsi qu’il prend son pied, après tout chacun à le droit de s’épanouir comme il veut, y compris dans la médiocrité. À la différence que dès lors que c’est avec notre argent que ces pitreries sont commises, nous avons notre mot à dire. Et en l’espèce, il est clair qu’il serait temps de siffler la fin de la récréation.

Dominique Sopo ayant cru bon de lancer une pétition pour lutter contre le « racisme dans les rangs de la police nationale et de la gendarmerie », l’association ANDELE a lancé la sienne, intitulée : « pour la fin des subventions publiques accordées à l’association SOS Racisme« , et dont voici le texte :

Nous considérons que l’association SOS RACISME présidée par Dominique Sopo est une structure politisée qui sous couvert de lutte « anti-raciste » véhicule une propagande qui a pour effet d’aggraver le climat social en France en victimisant à outrance les personnes issues de l’immigration sans jamais prendre en compte le problème du racisme dès lors qu’il fait des victimes parmi les personnes dont le seul tort est d’avoir la peau trop blanche.

Par ailleurs, le fait que Dominique Sopo se permette de lancer une pétition pour que soit lancé un « chantier pour la lutte contre le racisme dans la gendarmerie et la police nationale » est purement scandaleux car cela laisse entendre que le racisme est une pratique tolérée au sein de nos institutions républicaines, et contribue à affaiblir leur image tout en participant au climat délétère qui se développe dangereusement dans notre pays.

Par conséquent, il est anormal que l’association SOS Racisme et son président Dominique Sopo soient financés par des subventions publiques, c’est-à-dire par nos impôts, pour véhiculer une propagande contraire à l’intérêt général.

C’est pourquoi nous demandons la fin des subventions publiques accordées à l’association SOS RACISME.

L’occasion de faire comprendre à ceux qui ont une lourde responsabilité dans le climat qui règne aujourd’hui dans notre pays que nous en avons assez de les voir persister dans leur déni de réalité, en promouvant sans cesse un multiculturalisme dont les conséquences se traduisent par des conflits, pour ne pas dire des émeutes raciales, comme nous en voyons encore aujourd’hui aux États-Unis, et qui sont une aubaine pour ceux qui soufflent sur les braises dans l’espoir de détrôner ceux qu’ils jugent trop « conservateurs ».

Sébastien Jallamion

Pour signer la pétition : c’est ici.




Macron nomme Moscovici pour liquider la Cour des comptes


Moscovici, le socialiste planqué va faire un tabac pour couler la Cour des comptes. Le rentier de la gauche bobo-friquée n’est sûrement pas pauvre, mais il est trop payé sans jamais avoir honte de son argent.
Macron, le président de la gabegie, a voulu réaliser le suicide de la Cour des comptes par la gauche opportuniste recyclée LREM. La gabegie de Macron gay-friendly peut alors s’étaler sans honte avec toutes les nominations des copains GOF-LREM-LGBT. La convergence des luttes gaucho-révolutionnaires pour des postes grassement rémunérés a amené les nombreux partisans du vieux monde d’extrême-gauche à être récompensés par Macron. Ce type d’actes de vandalisme intellectuel très crapuleux continue sérieusement à décrédibiliser Macron. Ça ne va pas manquer de créer un furieux bazar de critiques outrancières justifiées !

Moscovici, le socialiste planqué, contribue à décrédibiliser Macron de gauche devenu complètement inaudible par ses discours politiques vides de sens et incohérents et par le fracas des casseroles GOF-LREM-LGBT à répétition de Macron gay-friendly avec la PMAGPA pour tous les copains homosexuels. Déjà, Édouard Philippe a joué au père fouettard bolchevik avec sa limitation arbitraire des routes à 80 km/heure ! Et en même temps, Macron voulait régner dans les cercles huppés de la bourgeoisie pour claironner la vanité de son ego démesuré et exhiber son arrogance narcissique. Il est passé le temps où tout le monde se taisait !

Macron de gauche n’a semble-t-il toujours pas réalisé que si la grande majorité des Français ne disait rien, ce n’était pas parce qu’ils adhéraient aux thèses du GIEC, les prophètes de l’Église de climatologie et du réchauffisme planétaire, mais tout simplement parce depuis Hollande UBU ils ont subi l’invasion des migrants venus d’Afrique et ils ont appris à se protéger des socialistes en se fondant dans le décor et en se consacrant à leurs propres affaires. Qui savait que les socialistes allaient un jour revenir au pouvoir avec Macron ?

Et ils y sont parvenus pour plonger le pays dans le marasme économique et le copinage généralisé qui perdure encore aujourd’hui avec Moscovici, le socialiste planqué qui va couler la Cour des comptes, avant de développer la censure Avia, les camps de rééducation selon le modèle du Goulag et les polices politiques écolo-stalinienne pour imposer l’État d’Urgence sanitaire totalitaire. La mission de Moscovici, socialiste rentier planqué et ex-gauchiste révolutionnaire d’opérette paresseux et très médiocre : couler la Cour des comptes !

La révolution de Macron totalitaire pour couler la Cour des comptes, c’est sa guerre ! C’est sale et ça mutile, ça défigure et ça supprime la vérité. Un révolutionnaire façon Macron, c’est un fou furieux prêt à tout qui refusera obstinément de se plier face à la réalité pour renverser d’un coup de plume la Cour des comptes.
Depuis son élection usurpée, Macron a été ridicule en voulant jouer au révolutionnaire d’opérette, ce petit-bourgeois court sur pattes qui bombe le torse en Algérie quand il est candidat et qui joue au décolonial !

Comme pour attirer les mouches, même socialistes recyclées LREM, Macron n’attire pas Moscovici, le socialiste planqué pour couler la Cour des comptes, avec du vinaigre ! Il faudra payer le bon prix à Judas !
Les LREM socialistes, adeptes de l’État-Providence pour ceux qui ne font rien, éructent et vocifèrent ! Le ministre des taxes, des impôts et des prélèvements obligatoires devra absolument augmenter les impôts !

Comme quoi, il aura fallu que la gauche recyclée LREM tout entière, ou tout du moins ce qu’il en reste, se lève et hurle plus fort que tout le monde, qu’elle fasse la leçon aux masses et qu’elle leur impose la vérité de la révolution de Macron totalitaire : Si France va mal, si les Français sont en colère, ce n’est pas à cause des impôts et des taxes qui tuent les entreprises et imposent des bas salaires avant leur délocalisation à l’étranger, mais les inégalités des riches qui vont comprendre l’urgence de leur délocalisation à l’étranger !

Conclusion : il faut maintenir la fraude sociale à près de 50 milliards, le scandale des pensions aux Algériens décédés, les abus des migrants et donc augmenter les impôts. La diversion des écolo-gauchistes et le mythe du dérèglement climatique, c’est le scandaleux complot capitaliste, contre lequel l’État n’en fait pas assez. C’est la domination des altermondialistes, de Hidalgo bobo-anti-bagnole intégriste et autres ayatollahs de l’écologie punitive qui veulent rétablir la taxe carbone contre le scandale du diesel soi-disant polluant !
Les écolo-dissidents LREM peuvent revendiquer la justice fiscale d’un espoir de rétablissement de l’ISF, cette bannière de l’exception fiscale socialiste française, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de fortunes à taxer dans le pays. Il ne restera que les milliardaires qui ne paient pas d’impôts en France et les mafias LREM socialistes au pouvoir dont les abus seront protégés par Moscovici, le socialiste planqué qui aura coulé la Cour des comptes. Depuis toujours, le hold-up fiscal reste la spécialité de la gauche ! (lire Olivier Maurice).

Qui veut gagner des millions ? Le gagnant est Pierre Moscovici à la tête de la Cour des comptes !
20minutes.fr : L’ancien ministre socialiste et ex-commissaire européen Pierre Moscovici sera nommé président de la Cour des comptes, a indiqué l’Élysée. La Cour des comptes doit contrôler l’emploi des fonds publics sans jamais pouvoir sanctionner les abus socialistes de leur bon usage. L’ex-député socialiste Pierre Moscovici va pouvoir bénéficier de l’État providence pour les copains selon le fumeux modèle social français.

Idéologie des mafias LREM socialistes sous l’autorité de Macron totalitaire : Pierre Moscovici peut-il redevenir à la mode quand « Macron-À ma guise » impose cette nomination iconoclaste ? Mais alors, quel sens ça peut avoir aujourd’hui quand les Français dénoncent la mainmise des milliardaires de gauche sur le Pays ? Ce qui, évidemment avec Macron, est vrai. Alors pourquoi pas couler la Cour des comptes ? Avec Macron, on ne doit pas nier ce retour à l’anormal LREM quand il nomme Moscovici pour enterrer la Cour des comptes !

Moscovici « pour les nuls » est un adepte d’un monde multiculturaliste où tout le monde il est gentil !
Sébastien Jallamion a écrit sur Riposte Laïque : « Moscovici, apôtre (de la bêtise) du multiculturalisme (et de l’Absurdistan), nie les racines chrétiennes de l’Europe ». Pierre Moscovici a été déguisé par Hollande en commissaire européen. Il n’est sûrement pas une lumière. Il a seulement brillé dans la bêtise en affirmant qu’il ne « croyait » pas aux « racines chrétiennes de l’Europe ». Moscovici « pour les nuls » ne croit pas à l’Histoire, comme il ne croit pas à la science ! C’est oublier que Moscovici, le songe creux socialiste, parle dans le vide, « sans autre intention que de mettre en avant sa figure du vide de la pensée ». Moscovici est un apôtre de la mondialisation de Macron LREM-socialiste progressiste $$$ gay-cosmopolite, le gars qui se croit élu « citoyen du monde de la bêtise politico-médiatique », mais seulement pour pouvoir « passer et repasser à la télé ».

Ce bavardage islamo-populiste et gay-mondialiste de Moscovici à la télé gagnerait à tomber dans l’oubli, comme Moscovici lui-même, le songe creux socialiste pour les nuls ! La bêtise du multiculturalisme et de l’Absurdistan, qui nie les racines chrétiennes de l’Europe, ne doit pas être traitée à la légère, comme c’est le cas par la caste politico-médiatique des intellos-bobos de la gauchosphère LREM anarcho-mondialiste.

La bêtise à la télé n’est plus entravée par une éthique contraignante. Aussi, le négationnisme LREM des racines chrétiennes de l’Europe concerne des faits de violence morale et religieuse, dont les victimes doivent prendre conscience pour voter juste en 2022. C’est pour cela que le mouvement de la « Manif pour tous » agit pour qu’une grande partie des classes moyennes, qui ont conscience de leur mission historique, se révoltent contre l’État-Macron. C’est pourquoi la « Manif pour tous » s’efforce d’amener cette conscience des classes moyennes à contrer « l’impunité de la bêtise de Moscovici  » pour qu’elle ne puisse persister.

Avec Moscovici à la Cour des comptes : c’est encore la république des homards qui continue !
Valeurs Actuelles : « Pierre Moscovici va prendre la tête de la Cour des comptes ! » (Au secours !)
D’après le JDD, Moscovici, l’ex-commissaire européen rentier paresseux aux Affaires économiques et financières, va prendre la relève de Didier Migaud à la tête de la Cour des comptes. Le président de la Cour des comptes, nommé par décret pris en Conseil des ministres, est censé s’assurer de la justesse de l’emploi de l’argent public dans un rapport où elle délivre ses conseils pour la saine gestion imaginaire des finances publiques jamais suivis d’effet par les socialistes au pouvoir. Un bon retournement de situation ($$$) pour l’ancien ministre de l’Économie de François Hollande recasé à Bruxelles, une rente très confortable. ($$$).

Moscovici voulait déjà être le candidat de Macron à la présidence de la Commission Européenne !
Après coup, il obtient une bonne rente de substitution à la présidence de la Cour des comptes.
Après une vie d’imposture politicienne sans fin, Moscovici, qui s’imagine en « homme nouveau » à la présidence de la Cour des comptes ($$$), s’invite au banquet de la république des homards de Macron !
Éric Verhaeghe : « Dans son parcours, il a besoin de se désolidariser des naufrages (socialistes) des finances publiques pour (faire croire à) sa candidature quand Moscovici incarne la médiocrité socialiste.
« Et le champion européen de la paresse est… Pierre Moscovici ! » Le journal économique allemand Handelsblatt n’a pas fait dans la dentelle pour décrire le commissaire européen aux Affaires économiques, Moscovici. Le journal Handelsblatt juge très sévèrement Moscovici. La raison : une bourde lors d’une réunion avec l’Eurogroupe. Il serait « inattentif, ignorant et [ferait preuve de] désintérêt ». « Malgré cela, cela ne nuit pas à ses ambitions de carrière », critique le quotidien. Pour étayer cette médiocrité crasse, Handelsblatt rapporte une réunion européenne sur la Grèce. Le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem avait d’abord « lutté » pour se faire entendre : « Pierre, pouvez-vous dire quelque chose à ce sujet ? » a-t-il demandé. Le sujet en question était l’approbation ou non de la prochaine tranche de crédit pour la Grèce. À trois reprises, Jeroen Dijsselbloem s’adressera en vain à Moscovici, d’après le quotidien. Enfin, Declan Costello, représentant de la Commission européenne dans les négociations entre les créanciers et la Grèce, lui a envoyé une « antisèche ».

Moscovici, « apparemment sans méfiance », selon Handelsblatt, lisait tout ce qui était écrit dessus : la question de Dijsselbloem et la réponse à apporter. Le malaise s’installant, le reste de l’Eurogroupe serait resté silencieux. Une séquence qui a inspiré le titre de l’article d’Handelsblatt : « Champion européen de la paresse ». Source : Rt.com » © dreuz.info. Les politiciens professionnels sont désireux de profiter de toutes les rentes de situation de Macron. C’est pourquoi, avec Moscovici, on a l’éloge de la paresse et de l’ambition politicienne !

Pour Moscovici, l’éloge de la paresse et de l’ambition politicienne agit pour la suppression de la liberté du contrôle démocratique des finances de la Cour des comptes qui doit protéger l’argent des Français.
Ça ne représente pas de difficulté pour le système bureaucratique médiocre et corrompu de Macron et des socialistes-LREM. Moscovici va sauver sa planque juteuse, comme la plupart des professionnels de la politique politicienne, les usurpateurs, profiteurs, et spécialistes en manipulations politiques. La bonne soupe de la « profitation », c’est le principal enjeu des politiciens socialistes professionnels, Moscovici ne l’oublie pas ! On conçoit l’ambition politicienne des socialistes LREM et la paresse qui en découle. Moscovici l’incarne avec détermination. Avec Moscovici à la présidence de la Cour des comptes, la France risque le pire !

Moscovici, président de la Cour des comptes ! Un scénario digne de Hollande, le roi UBU déchu.
Avec Macron socialiste, tous les politiciens professionnels médiocres doivent être récompensés !
Eric Verhaeghe : « Moscovici avait besoin du soutien de Macron pour être président de la Commission à la place de Juncker fin 2019 ». Après Bercy où il a brillé par sa paresse, son ambition de politicien médiocre et son immobilisme, Moscovici est passé par Bruxelles où il a été le socialiste-modèle de service friqué et planqué. Comme ce coup de Macron a raté, Moscovici est nommé président de la Cour des comptes !
Alors, que peut-on attendre de ces gens-là, tous ces profiteurs invités au banquet de la république des homards de Macron, ces sinistres donneurs de leçons en fiscalité socialiste prédatrice contre le peuple, ces idéologues adeptes de la religion du pognon de Macron et du progrès $$$ ?

Tout ça va mal finir !

Thierry Michaud-Nérard




Front populaire : Michel Onfray rend folle la gauche immigrationniste !

Michel Onfray, un philosophe girondin de gauche qui dérange la gauche bien-pensante.

Nous savons, depuis quelques temps, que Michel Onfray que nous avons pu voir débattre avec civilité et arguments avec Éric Zemmour va lancer prochainement une prochaine revue s’appelant Front populaire.

Je ne suis pas un fervent partisan de ce nom qui me rappelle les heures du pacifisme, de la démilitarisation, de l’inconscience du danger nazi et des gouvernements pusillanimes à répétition. Certains me diront « les 39 h, et les congés payés » ce à quoi je leur répondrai que cela nous a coûté une défaite, l’occupation, Vichy et Pétain pour qui le Front populaire a voté comme un seul homme les pleins pouvoirs.

Le Front populaire est mort, vive la revue Front populaire de Michel Onfray dont on ne sait pas, par avance s’il reprendra nos articles, ni même des extraits, et s’il ne proposera pas aux rédacteurs de Riposte Laïque, d’écrire un article ou deux.

Bon, d’accord, mon appel du pied est un peu lourd, mais Michel Onfray a les pieds solides, bien ancrés dans le terroir, et la tête pensante, dans le bon sens du verbe penser vraiment, réellement, la réalité et non du bien-pensant de bobos parisiens nantis et donneurs de leçons comme ce tartufe de Guy Bedos, exemplaire typique, presque caricatural, qui vient de disparaître il y a peu.

J’aime bien Michel Onfray. Pourtant, il est girondin autant que je suis bonapartiste. Je ne dis pas jacobin car ces gens-là me rappellent trop Robespierre, sa folie vertueuse, son génocide contre les Vendéens, et ses milliers de morts sur les places publics, sans compter Fouquier-Tinville, Carrier, Saint Just, etc. Là aussi, on me dira, sans Révolution de 1793, pas de général Bonaparte ! Ce n’est pas faux. (Source)

Reste que cette revue Front populaire fait pousser des boutons de fièvre à « la gauche », voire des boutons purulents d’où s’écoule une haine visqueuse envers tout ce qui se rapproche des souverainistes et de la lutte contre l’islamisation et sa folle charia si violente, inhumaine, inégalitaire, misogyne, raciste, et j’en passe, comme en Iran où une femme doit se prendre 148 coups de fouet plus 32 ans de prison pour ses opinions féministes et anti-voile.

D’ailleurs, à ce sujet, je me suis laissé dire que le Coran était sur des bureaux d’imminents fonctionnaires préfectoraux dans le but de « l’apprendre » (sic) voire de le « comprendre » alors même que trois sourates suffisent pour savoir que le Coran est anticonstitutionnel. (Sourate 2 verset 191- Sourate 9 verset 29 – Sourate 4 verset 34). Mais évidemment, ces gens-là sortent de l’Ena, et ne peuvent pas réaliser ce que toute personne ayant un peu de bon sens, les pieds sur terre, a depuis longtemps compris.

Michel Onfray subit déjà les critiques des donneurs de leçons, des possesseurs de la vérité officielle avant même qu’ils n’aient pu lire la première ligne. Rendez-vous compte, il y a des auteurs maudits comme Céline Pina, ex- socialiste qui lutte contre l’islam sexiste, Jean-Pierre Chevènement qui serait devenu pour eux de la graine de fasciste, Philippe de Villiers que je ne présente pas, et Barbara Lefebvre qui dénonce les dérives scolaires et leurs programmes, et bien d’autres à venir comme Éric Zemmour dont Michel Onfray dit qu’il sera le bienvenu.

Pour ces diffuseurs de la vérité vraie, gauchistes, immigrationnistes, mondialistes et progressistes, il leur est impossible d’accepter des personnes venues d’horizons divers, de la gauche et de la droite, et qu’elles se retrouvent dans une revue pour échanger des idées, faire part de leur savoir, et émettre des opinions intelligentes sans avoir le tampon sacré du gauchisme déclaré vrai et unique.

Laurent Mouchard dit Joffrin de Libération

On trouve parmi ces gens-là Abel Mestre et Laurent Joffrin. L’un du Monde, et l’autre de Libération, ces deux journaux subventionnés par des milliardaires adeptes du gouvernement mondial.

Abel Mestre, le chantre du gauchisme au journal Le Monde.

De gauche ? C’est encore dans l’esprit de certains, des « gens du peuple », des « socialistes » voire des « humanistes » qui n’ont comme seul ressort que la haine du fascisme. Car pour eux, tout ce qui se trouve à la droite du LR est d’extrême-droite, fasciste, pétainiste, antisémite, raciste et… nazi !

Je ne vous ferai pas le couplet des origines de ces mouvements politiques issus de l’extrême-gauche dans les années 1920/30 ! Ces petits joueurs le savent bien, mais… le but étant de vous intoxiquer, ils ne vous diront rien, et surtout pas le petit Laurent Mouchard (Joffrin de son nom de plume) fils du milliardaire Jean-Pierre Mouchard, grand patron d’édition.

Que nous dit dans l’Observatoire du Journalisme l’anthropologue Jean-Loïc Le Quellec ? Il qualifie la méthode de « déshonneur par association ».

La recette est simple : invoquez l’orientation d’« extrême droite » de certains futurs contributeurs de Front populaire comme disqualification initiale, secouez le tout pour en faire un bon amalgame, le tour est joué. Le breuvage sera imbuvable pour une frange de lecteurs potentiels peu curieux. C’est l’effet recherché. (Source)

Un grand classique qui se fait systématiquement depuis les années Mitterrand à gauche.  En résumé, vous répétez un mensonge mille fois par jour sur tous les médias, et il devient une vérité. Vous ne pensez pas comme la gauche, où allez plus loin dans la réflexion que le LR, vous êtes d’extrême droite. Il en faut bien du courage pour accepter bon gré, mal gré, l’étiquette que ces donneurs de leçons veulent vous mettre sur le dos. Du jour au lendemain, vous devenez un pestiféré pour les esprits faibles, comme j’ai pu m’en apercevoir dans ma ville de Puteaux.

Miche Onfray n’échappera pas à cette étiquette ! Comme pour Éric Zemmour, Marion Maréchal, Jean-Yves Le Gallou, Karim Ouchick, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Frédéric Poisson, Paul-Marie Couteau et bien d’autres, comme Pierre Cassen et votre serviteur. La différence c’est qu’entre-temps, les Français ont changé.

Beaucoup, pas tous hélas, ont compris les manipulations et savent que ce ne sont pas des Abel Mestre, gauchiste notoire, ancien trotskiste, militant acharné des frontières ouvertes à l’immigration, destructeur de la nation France, tout comme Laurent Joffrin, lui aussi ancien trotskiste, qui a pourtant bien profité de l’argent de papa Mouchard que vient la vérité, mais de l’intox et que leurs propos, récriminations et moraline sont à jeter dans les poubelles.

Alors bienvenue à la revue Front populaire et attendons ce qu’elle nous apportera et nous saurons féliciter, critiquer dans le bon et le mauvais sens.

Gérard Brazon




Décapitée par son père à 13 ans au nom de l’islam : chut !

 

Le 21 mai, en Iran, une fillette de 13 ans a été décapitée par son père au nom des lois islamiques mais c’est l’omerta, personne n’en parle en France. Il ne faudrait pas choquer certains musulmans…

Romina Ashrafi, 13 ans, a fui la maison paternelle pour partir avec son petit ami âgé de 30 ans, qu’elle voulait épouser. Mais son père s’y opposait. À cause de la différence d’âge ? Bien sûr que non, en islam ça ne choque pas et le « beau modèle » n’avait-il pas à 50 ans épousé une gamine de 6 ans, déflorée à 9 ?

C’est parce que le jeune homme était sunnite, alors que la famille de Romina était chiite, que le père s’y est opposé.

Le père a donc porté plainte. Le couple a été arrêté cinq jours plus tard. Romina, une ravissante jeune fille, a supplié la police de ne pas la remettre à son père. En vain. Le père, sans une ombre de pitié pour sa progéniture, dans le sommeil de sa fille a essayé de l’étrangler sans y parvenir. Alors il lui a proprement coupé le coup, avec une faucille.

Par exception, les réseaux sociaux iraniens se sont emparés de cette histoire et l’indignation est énorme. D’un côté, c’est la preuve que tout n’est pas complètement perdu en Iran. Les Iraniens se sont étonnés que la jeune fille n’ait pas été remise à des organisations de défense de l’enfant, plutôt qu’à sa famille, connaissant l’archaïsme de la région du Nord où cela s’est passé, et la psychorigidité du père.

Car on sait très bien ce qui se passe dans les familles. Une histoire du même genre avait fait parler aussi. Une fillette dont le mariage avait été arrangé avait fui la violence de son mari, qui la battait en permanence.

La famille avait fait semblant de l’accueillir mais de nuit, alors que toute la famille dormait sur la même terrasse, elle avait été égorgée au milieu des siens sans que quiconque ne lève le doigt pour la défendre. Le père ayant reçu une dot ne se voyait pas la rendre et pour laver son honneur, avait tué sa fille.

Mais en Iran, selon le code pénal islamique, un père est considéré comme le propriétaire de sa fille. Le père qui tue sa fille ne sera condamné qu’à une peine entre trois et dix ans de prison. Alors qu’un meurtre ordinaire est passible de la peine capitale.

Imaginez qu’en France, de nos jours, un père protestant ou catholique refuse que sa fille épouse un homme de l’autre religion chrétienne, cela nous paraîtrait invraisemblable.

Mais l’Iran, un temps modernisé par les Pahlavi, est retourné à l’âge des cavernes. Des siècles et des siècles de soumission à l’islam ont laissé des traces indélébiles.

Les Iraniens les plus modernes et qu’on croirait définitivement arrachés à l’obscurantisme, sont parfois subitement repris par leurs vieux atavismes.

Je pense à un cousin médecin qui était allé en Iran rendre visite à un ami avec lequel il avait fait ses études de médecine. L’Iranien, très moderne en France, était retourné cinq cents ans en arrière en retrouvant son pays. Il avait un harem, et sa femme était invisible, cachée quelque part dans la maison.

L’excellent Gilles-William Goldnadel s’est ému que les féministes ne s’emparent pas de cette histoire et il appuie là où cela fait mal : « Une fois de plus je constate que le néo-féminisme bruyant s’arrête aux frontières de l’Occident. Il ne donne de la voix que contre le seul mâle blanc ».

Seuls Éric Ciotti et Valérie Boyer en ont parlé. Le premier a stigmatisé « la barbarie islamiste qui avilit les femmes». Pourquoi « islamiste » ? C’est attribuer à une frange extrême ce meurtre. Il aurait dû dire « islamique », car c’est bien l’islam dans son entier qui est concerné.

La seconde a rappelé la fragilité des femmes en Iran. Mais où est le reste des politiques français ? Tous à applaudir la manifestation interdite mais tolérée dans les faits, d’une horde d’irréguliers dont beaucoup étaient musulmans, à Paris, hier ?

Les commentaires sous l’article sont éloquents : « l’islam est une idéologie criminelle et névrosée au même titre que le communisme et le nazisme. »

Et : « quand on pense qu’il peut décapiter sa fille de sang-froid, alors imaginez pour vous quand ils vont être assez nombreux » !

Christine Tasin a eu du fil à retordre avec ses tracts « islam assassin » mais a finalement été acquittée en cour d’appel. Qui est assassin dans ces crimes d’honneur, n’est-ce pas l’islam et ses textes ?… Corrigez-moi si je me trompe…

Sophie Durand