1

Macron et sa clique font une guerre quotidienne impitoyable aux Français

L’épisode de Marlène Schiappa prenant la plume pour demander aux préfets de prioriser les clandestins dans la reconstruction du pays sera-t-il la goutte d’eau qui fera déborder le vase ? En tous cas, cela a fait réagir Marine Le Pen, mais aussi notre fondateur, qui a estimé qu’elle méritait les tribunaux, et la peine maximale.

https://francais.rt.com/france/84271-passe-armes-entre-schiappa-rn-integration-etranger-plan-relance

Mais si l’ineffable Marlène mérite ce verdict, y a-t-il un seul membre du gouvernement qui peut échapper à la sentence ? Notre ami Laurent Droit a depuis longtemps estimé que le chef de la clique, Emmanuel Macron en personne, méritait la peine de mort.

https://ripostelaique.com/emmanuel-macron-voila-pourquoi-vous-meritez-detre-condamne-a-mort.html

Dans ce cas, que dire de Gérald Moussa Darmanin, mais aussi de ses prédécesseurs LREM Gérard Collomb et Christophe Castaner, mais encore d’autres prédécesseurs comme Bernard Cazeneuve ? Chargés de faire respecter l’ordre, et donc de défendre les Français dans leur sécurité quotidienne, ils ont d’abord imposé à notre peuple, depuis 2015, des millions de nouveaux venus, majoritairement africains et musulmans, qui, par leur présence et leur culture, fort différente de la nôtre, ont transformé nombre de nos villes et villages, et ensauvagé notre pays.

Mais en plus, leur tradition faisant qu’ils se baladent, pour beaucoup d’entre eux, avec des couteaux, cela se traduit par de plus en plus de Français agressés, blessés à coups de couteaux, et hélas parfois tués, égorgés, au nom d’Allah, ou parfois pour de sombres raisons de vols avec violences. La formule, à présent, nous fait comprendre que la malheureuse victime était « au mauvais endroit, au mauvais moment », comme si c’était finalement de sa faute. Le fait que le frère d’une de ces victimes, à Bordeaux, ait choisi de montrer, en publiant des photos, la réalité physique de ces agressions, confirme que les nôtres sont abandonnés par nos gouvernants, qui veulent surtout cacher la réalité aux Français.

Darmanin et ses préfets sont capables de multiplier les descentes policières chez des patriotes, à 6 heures du matin, pour leur confisquer leurs armes, mais ils n’ont encore pris aucune décision pour demander aux forces de l’ordre de multiplier les fouilles contre ceux qui ont le profil de porter des couteaux, ou parfois même des sabres, sur eux. Ils ne le font pas pour deux raisons. D’abord, cela ne les dérange pas, au contraire, que la racaille terrorise les Français, dans la rue. Cela leur permet d’asservir encore davantage notre peuple, qui, ne pensant qu’à sa survie, ne mène pas d’actions de lutte contre ce pouvoir d’assassins et de traîtres. D’autre part, ils peuvent s’appuyer sur toute la gauche et l’extrême gauche, le Conseil d’État et autres officines gangrenées par la propagande mondialiste et droit-de-lhommiste, pour interdire aux policiers d’effectuer des contrôles au faciès, comme si c’étaient les vieux Français qui faisaient du trafic de drogue ou multipliaient les attaques au couteau.

Que dire de la guerre quotidienne menée aux Français au nom de la crise sanitaire ? Depuis un an, ce sont d’abord les nôtres qui sont touchés, privés de liberté, harcelés et sanctionnés par les forces de l’ordre, et victimes, notamment pour les professions libérales, de la politique criminelle de ce régime. N’oublions pas nos anciens, livrés à la solitude, au nom de prétendues précautions, qui meurent de désespoir, et les jeunes, privés d’avenir et désespérés, qui sombrent dans la dépression. Et manifestement, ce régime n’a aucune envie d’en finir avec ces restrictions, au contraire, il rêve d’imposer à la France un troisième confinement, pour mieux faire passer l’annulation des régionales, et mieux imposer l’asservissement du peuple. Et comme si cela ne suffisait pas, ils veulent nous imposer leur passeport vaccinal européen, même si Macron, selon sa bonne habitude, essaie de nous enfumer avec son « pass sanitaire ». À Nice, sous la direction de l’ineffable Estrosi, on voit même des caméras se mettre en place pour traquer les mauvais confinés.

Tout cela est lié, et a sa cohérence. Les soixante-huitards, au pouvoir depuis 1981, ont méthodiquement détruit la France, tels des taupes creusant ses galeries pour que le sol s’effondre. Tous les secteurs de la société ont été minés de l’intérieur : armée, police, école, justice, médias, université, familles, sports, culture… Macron, imposé par le système avec la complicité des juges et des journalistes, a accéléré cette destruction, depuis bientôt quatre ans. Il a été mis là pour cela. Il bénéficie de la complicité de l’ensemble de la classe politique, qui l’appuie sur sa politique migratoire et sanitaire, très complémentaires pour achever une France déjà moribonde.

Marine Le Pen est-elle le seul rempart, comme le disent nombre de patriotes, pour avoir une chance de gagner en 2022 ? Ou bien est-elle devenue la marionnette préférée de Macron, qui rêve de l’affronter de nouveau ? La candidature Zemmour, qui fait rêver de plus en plus de patriotes – séduits par son discours sans concession – sera-t-elle le grain de sable qui peut bouleverser la donne ? Ou bien serait-il instrumentalisé pour faire battre le RN et l’empêcher d’être au second tour ?

Au-delà de ces questions, incontournables à quatorze mois de la présidentielle, la France a besoin de vrais Insoumis à la dictature immigrationniste et sanitaire, et ce ne sont pas les pantins de Mélenchon qui peuvent faire l’affaire.

Les vrais Insoumis, les bêtes noires du régime, aujourd’hui, s’appellent les médias de la réinformation, ceux que nos ennemis de la collabosphère appellent la fachosphère ou complosphère, et nous avons la fierté d’en faire partie, avec d’autres. Mais nous avons aussi besoin de voix pour porter notre discours, dans les grands médias, qui demeurent, même si cela nous agace, les lieux où l’opinion de construit et se manipule quotidiennement. C’est un pot de terre contre un pot de fer, les moyens des uns, gavés de subventions bien que propriétés de milliardaires, n’ayant rien à voir avec ceux des autres, qui ne survivent que grâce à leurs lecteurs, et à leurs dons.

Malgré tout, nous avons encore des porte-parole qui, sur les plateaux de télévision, nous rendent fiers d’être français et d’aimer notre pays. Aujourd’hui, nous avons trois fers de lance : Éric Zemmour, tous les soirs sur CNews, et Florian Philippot, qui mène un combat acharné – et seul – contre la dictature sanitaire, puis enfin Jean Messiha, qui, bien qu’ayant quitté le RN, continue à démasquer les imposteurs et les traîtres, sur les plateaux qui l’invitent encore.

Face à la guerre quotidienne que mène Macron aux Français, c’est peu ; mais il ne dépend que de nos compatriotes pour que cela suffise à renverser la tendance, et, dans la rue ou dans les urnes, à balayer les nuisibles et les traîtres qui veulent nous éradiquer.

Cela s’appelle la Résistance, pour préparer la Reconquista…




La police déployée partout : Darmanin déclare la guerre à la racaille !

https://twitter.com/AnonymecitoyenS/status/1366075850815401985

https://twitter.com/ClementLanot/status/1366061145497419776

https://twitter.com/ClementLanot/status/1366061145497419776

https://twitter.com/tvlofficiel/status/1365935091361447937

A Montpellier, encore, nos vaillants pandores se sont distingués contre les très dangereux joueurs de pétanque…

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-a-montpellier-il-organise-un-tournoi-de-petanque-sous-le-soleil-les-policiers-le-verbalisent_4313585.html

À Nice, les caméras de surveillance d’Estrosi sont mobilisées 24 heures sur 24 pour traquer les méchants non-confinés…

https://www.lci.fr/societe/covid-19-les-cameras-de-video-surveillance-utilisees-a-nice-pour-faire-respecter-le-confinement-2179402.html

A La Baule, un joggeur s’est fait prendre à 19 heures, en train de courir au bord de la plage. Les cow-boys ont voulu l’arrêter, mais l’homme a plongé dans la mer à 9 degrés. Les flics ont cru qu’il était noyé et s’apprêtaient à commencer les recherches. Et ce couillon, bon citoyen, les a appelés pour prévenir qu’il allait bien. 135 euros d’amende !

https://www.cnews.fr/france/2021-02-27/couvre-feu-un-joggeur-part-la-nage-pour-echapper-au-controle-de-la-police-1052402

Euh, non, ce n’est pas à Paris, les boches ne sont pas encore revenus…

https://twitter.com/lolaweb71/status/1366070146205442049

Chez nos amis belges, ils ont envoyé les drônes et la police, bien sûr, pour faire rentrer chez eux les salauds qui voulaient profiter du soleil…

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_grande-foule-au-bois-de-la-cambre-ce-dimanche-apres-midi-la-police-disperse-un-groupe-de-plus-de-100-jeunes-en-debut-de-soiree?id=10708163&fbclid=IwAR2HjbCCQLIffBTmOgwzSWp0DUBRnBVt_Ei1ooFRWDmPuKughYZ57ycyCos


LA GUERRE À L’INTÉRIEUR DE LA FRANCE MALADE

FNACA Fédération nationale anciens combattants d’Algérie… Cherchez un peu… Quelques « jeunes » issus de ce pays seraient  peut-être offensés par la présence de cette association… Bobigny : les anciens combattants victimes de vandalisme à répétition – Le Parisien

L’ennemi s’est parfaitement implanté. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/les-jeunes-sont-desensibilises-a-bondy-les-habitants-effrayes-par-l-escalade-de-la-violence-20210227

Merveilleux, ils n’ont plus qu’à recommencer : « Placés en garde à vue, les adolescents ont été présentés à un juge des enfants dans le cadre d’une procédure ouverte pour extorsion aggravée et ont été remis en liberté. Également interpellé, un majeur qui se trouvait en leur compagnie a lui aussi été remis en liberté. » Val-d’Oise. Ils enlèvent un chien à Osny et demandent une rançon | La Gazette du Val d’Oise (actu.fr)

Marseille, enrichissement bulgare : Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille – Sputnik France (sputniknews.com)

Marseille abandonnée aux trafiquants de drogue : Mediapart : A Marseille, des habitants prisonniers d’un point de deal tout-puissant – Fdesouche

L’INDIFFÉRENCE À GORGE OUVERTE. Un dimanche comme un autre

Un photo-journaliste de 65 ans entre la vie et la mort. Il faisait un reportage sur des jeunes, il a reçu un pavé en pleine tête. Ce ne sont donc pas les journalistes qui manifestent contre les flics, avec les gauchos, pour défendre les racailles et les casseurs ? Mais de Darmanin à Bachelot, tout le monde est solidaire de la victime et de la profession, durement touchée. Les égorgés attendront quant à eux. https://fr.sputniknews.com/faits_divers/202102281045283958-un-photo-journaliste-de-65-ans-violemment-agresse-a-reims-son-pronostic-vital-engage/?

https://francais.rt.com/france/84273-photo-journaliste-agresse-grievement-blesse-quartier-sensible-reims

Multiplication d’attaques au couteau, silence politico-médiatique. On veut par force cacher cette réalité aux Français, aucun ministre de l’Intérieur ne demande aux policiers de fouiller les jeunes qui ont le profil, sous le prétexte de la campagne des gauchos contre les contrôles au faciès. Merci les gars, merci beaucoup, les égorgés vous saluent. On veut interdire de parler de l’exemple de Bordeaux, les Français pourraient apercevoir la réalité. Les paillasses au pouvoir continuent à nous imposer l’invasion migratoire, donc envoient à la mort tous les Français qui ont la malchance d’être au mauvais endroit, au mauvais moment, et qui paieront, en plus, 135 euros d’amende s’ils vont déposer plainte après 18 heures. On a renversé des régimes pour moins que cela.

http://www.nicematin.com/faits-divers/un-jeune-homme-poignarde-dune-vingtaine-de-coups-de-couteau-en-pleine-rue-a-cannes-650344

https://www.fdesouche.com/2021/02/27/bordeaux-agresse-au-couteau-par-des-mineurs-son-frere-publie-les-photos-horribles-de-ses-blessures-pour-alerter-lopinion/

Grenoble ville « apaisée », mais attention un « mauvais regard » peut tuer : https://www.fdesouche.com/2021/02/28/grenoble%e2%80%8b-un-jeune-couple-agresse-au-couteau-en-pleine-rue-pour-une-histoire-de-mauvais-regard/?fbclid=IwAR25LJLuq7M7iT4zoJvyqXB3hJ40FsBNodZGMpFndowFaIV5irWspFd4JDo

Grenoble encore : https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2021/02/28/isere-grenoble-faits-divers-blesse-a-coups-de-couteau-alors-qu-il-s-opposait-au-vol-de-son-scooter

On demande le petit Piolle au parloir, allo ?

C’était il y a un an. Un an plus tard donc… Clémentine Autain s’est levée à midi. Marlène Schiappa est au marché. La superbe Alice Coffin ne répond plus au téléphone. Quant à la sublimissime Caroline de Haas, elle cherche un restaurant ouvert pour le dénoncer aux autorités. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/02/18/01016-20110218ARTFIG00358-violee-et-egorgee-elle-survit-en-faisant-la-morte.php

Février 2021. Marlène, Clémentine, Caroline et Alice sont heureuses d’annoncer : http://www.leparisien.fr/oise-60/violee-poignardee-et-sequestree-le-calvaire-d-une-jeune-femme-dans-un-appartement-de-creil-06-01-2021-8417628.php

À propos de la Clémentine Autain, toujours sur les bons coups ; Clémentine Autain est non seulement irrécupérable mais surtout foncièrement nuisible :

JDD du dimanche 28 février 2023 : « Une trentaine de Français massacrés dans un village. Les chevaux sont sous le choc ». http://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2021/02/27/pas-de-calais-une-trentaine-d-animaux-massacres-dans-un-pre-les-proprietaires-sous-le-choc

COMME UN SENTIMENT D’INVASION

Les clandés entrent de plain-pied dans le plan de relance : Marlène persiste et signe, et accuse Marine des heures les plus noires de notre histoire. Original ! https://francais.rt.com/france/84271-passe-armes-entre-schiappa-rn-integration-etranger-plan-relance

CORONACORANODINGOS

Nicolas Dupont-Aignan Assez de ce silence coupable dans les médias ! Au Royaume-Uni, en Israël, aux États-Unis, on ne parle que de l’Ivermectine, dont les résultats sont exceptionnels et démontrés unanimement par 21 études randomisées ! Ras-le-bol d’Olivier Véran et de cette presse subordonnée.

Voilà ce que disent les études : https://c19ivermectin.com/

Voilà ce qu’en disent les journaux étrangers :

https://www.mirror.co.uk/…/scabies-head-lice-drug-could…

https://www.frontiersin.org/…/fphar.2021.643369/abstract

https://www.dailymail.co.uk/…/Drug-used-treat-lice…

https://www.jpost.com/…/five-israeli-companies-fighting…

L’idée du nouveau confinement se pointe : cette fois, des réactions, voire des révoltes ?  https://lemediaen442.fr/marcel-en-a-ras-le-cul-du-covid-19-la-revolte-gronde/

En tout cas, à Nice, ils ont pris le maquis. Pourvu qu’ils ne contaminent pas Monaco. https://lemediaen442.fr/des-kilometres-de-bouchon-a-la-sortie-de-nice-les-habitants-fuient-en-masse-le-confinement/

Le Forum économique mondial ne jure plus que par les confinements. Bavards impénitents. https://francais.rt.com/international/84272-forum-economique-mondial-juge-que-confinements-ameliorent-villes-ravise

Castex demande aux préfets de réprimer encore plus durement les Français. Les flics vont vraiment aller dans les cités ? On s’assied pour le spectacle : places réservées et popcorn à volonté. https://francais.rt.com/france/84266-covid-19-castex-demande-renforcement-controles-mesures-en-vigueur

Angela casse la boutique de Choupinet, qui essaie de nous endormir avec un passeport sanitaire. Elle parle bien de passeport vaccinal européen. M’en fous… je ne vais jamais en Allemagne. https://lemediaen442.fr/leurope-se-coordonne-angela-merkel-annonce-elle-aussi-larrivee-dun-passeport-vaccinal-pour-lue/

GROTESQUES EN FOLIE

Le Yéti grand cocaïnomane selon l’ancien dealer du show-biz Gérard Fauré (à partir d’environ 11mn) : https://www.youtube.com/watch?v=haeXwgThvGE&feature=youtu.be

Jean Messiha est bien courageux ! Yassine Belattar reproche à Jean Messiha d’être allé à une manifestation « avec des Blancs » – vidéo – Sputnik France (sputniknews.com)

Yvelines, eh bien quelle mesure martiale ! La vente et l’utilisation des mortiers illégales jusqu’au 15 mars dans les Yvelines – Le Parisien

Périgueux : Finalement, c’est facile de se tirer de prison.  http://www.sudouest.fr/dordogne/bergerac/dordogne-deux-detenus-s-evadent-de-la-prison-en-sciant-les-barreaux-1454337.php

Les écolos, dernier rempart contre la peste brune : ce sont eux qui le disent, tant il est vrai que lorsque l’on est le choléra vert, on sait de quoi l’on cause. http://www.lepoint.fr/politique/julien-bayou-emmanuel-macron-perdra-contre-marine-le-pen-27-02-2021-2415646_20.php

AUTRES FRONTS

Suède enrichie : « L’étude de l’université de Lund a confirmé ce que tout le monde savait sans oser le dire : la majorité des violeurs condamnés en Suède sont issus de l’immigration et près de la moitié sont nés à l’étranger. » https://fl24.net/2021/02/27/fin-dun-tabou-une-etude-officielle-le-confirme-en-suede-la-majorite-des-violeurs-sont-des-immigres/?fbclid=IwAR3cnjcZEury6wMk7BT2juOxmG1D_XkZhPxUBejnST643q6OeG0okBtsJw0

USA. La belle et la bête. http://au.news.yahoo.com/horrific-detail-in-background-of-live-stream-lead-to-sinister-discovery-015458388.html?guccounter=1

Sénégal : il faut leur envoyer Pelloux ou Herr Doktor Marty. http://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/02/26/au-senegal-certains-prefereraient-mourir-que-d-etre-vaccines-contre-le-covid-19_6071352_3212.html

« La France n’est pas malade, mes amis. Elle est dead, la meuf » (Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski

 




Confinement et bouchons : les Niçois sont tous partis au ski !

Pendant que Bozo le clown continue ses pitreries à la télé, les Niçois se barrent à la campagne !

Les amis, il ne me semble pas injustifié de penser qu’enfin les premiers remous de la révolte qui s’annonce sont de plus en plus perceptibles, notamment à Nice, où leur collabo de maire (fallait pas l’élire, non plus !) qui a su « briefer » comme il convient son préfet… les a confinés à demeure tout le week-end, en plus du couvre-feu à 18 h.

« https://lemediaen442.fr/des-kilometres-de-bouchon-a-la-sortie-de-nice-les-habitants-fuient-en-masse-le-confinement/

En même temps, il relançait les stations de skis, où les gestes barrières (et les masques pour certains) semblent déjà aux oubliettes, ce qui vaut immédiatement un tweet facétieux :

C’en était trop pour de nombreux Azuréens qui aussitôt ont pris le maquis, partant prendre l’air sous des cieux plus cléments… dans les départements épargnés, pour l’instant, du sadisme persistant de nos tortionnaires, provoquant ainsi un bordel monstre sur les routes, dans les deux sens :

https ://twitter.com/i/status/1365350475172872197

J’en connais un qui, comme le dirait Marcel avec son franc-parler, doit « faire de l’huile ! » ; voici en l’occurrence ce qu’il écrit, correspondant vraisemblablement à la virgule près, à ce que pense l’énorme majorité des citoyens qui en ont… « ras le c.. » comme il dit :

« Le calme apparent est trompeur et Macron est très au courant qu’il marche sur des œufs, la biscotte à la main, un beurrage un peu trop appuyé et c’est le drame, le cauchemar des Gilets Jaunes est dans sa tête. »

Rien que de me projeter moralement et l’imager me met de bonne humeur pour plusieurs heures.

« Si les villes de Nice et Dunkerque jouent le rôle de confinement le week-end, c’est juste pour faire un test, voir si c’est applicable à d’autres villes, départements, régions… Et dans cette bataille navale à grande échelle, l’exode des habitants se fait sentir et quand une population se tire avec la valise en carton, c’est qu’ils veulent échapper à la terreur, car, disons-le clairement : on en a ras-le-cul, plein les guiboles de leurs conneries ! »

https://lemediaen442.fr/marcel-en-a-ras-le-cul-du-covid-19-la-revolte-gronde/ 

Il en aura fallu des ascensions ininterrompues de mesures toujours plus liberticides, de décisions iniques, suivies d’insupportables proclamations de prétendues réussites, là où « ils » ne semaient que le chaos et la désolation, pour que le calme apparent commence à craquer.

Et ce n’est qu’un timide début, messieurs les imposteurs !

Car tous ceux qui ont encore sur l’estomac l’ignoble manière dont vous avez « cassé » le mouvement légitime et spontané des Gilets jaunes savent désormais de quel bois pourri vous êtes tous faits, et ne semblent « résignés » qu’en apparence seulement.

L’épisode aura au moins servi à faire « sortir du bois » les traîtres, chargés de tout faire pour le discréditer de l’intérieur, et les prochains « chefaillons » qui oseront s’auto-proclamer meneurs se verront renvoyés illico, avec le goudron et les plumes, seul costume qui leur conviendra.

Il serait injuste de ma part, puisque l’ayant déjà proprement étrillé ici par le passé, pour des positions opposées à celles de RL, de ne pas souligner la superbe intervention de Yann Moix, sur « Balance ton post », où il énonce très clairement les conséquences des confinements fous auxquels nos prétendues « élites » nous ont condamnés, et qu’ils menacent très exactement, malgré leurs hésitations apparentes, de renouveler à l’échelon national, après quelques galops d’essai à Nice et Dunkerque.

À noter, à la fin, la réaction des faux-culs tenant à leur emploi, précisant immédiatement que la conclusion de Moix « n’est pas la position de la chaîne » ! Encore un qui risque de se faire virer car devenu trop « raisonnable ».

https://twitter.com/i/status/1365041593540108294

De partout fusent des « on en a marre ! », qui nous réchauffent le cœur, mais qui doivent indéniablement aggraver la colique gouvernementale… (Mon Dieu, la moquette neuve !).

https://twitter.com/i/status/1365352703409467394

D’autant plus que beaucoup de médecins témoignent de l’absurdité du confinement.

Certains mondialistes fous commencent d’ailleurs à « revoir leur position », en édulcorant un tant soit peu leurs messages, conscients du danger pour eux de dévoiler trop tôt l’enfer qu’ils nous préparent…

Trop tard !

Ainsi, le Forum économique mondial (WEF) qui voyait décidément des opportunités dans la crise liée au Covid-19 que traverse le monde, a dû retirer de la circulation un tweet s’étant attiré les foudres des internautes, à propos des bénéfices supposés du confinement.

« Les confinements améliorent silencieusement les villes dans le monde », a ainsi déclaré le WEF, accompagnant son message d’une vidéo montrant des rues désertes et des usines à l’arrêt, dans laquelle était notée la baisse record des émissions de CO2 en 2020 ».

Le tweet renvoyait en outre à un article, publié en collaboration avec l’agence Reuters, affirmant que les confinements avaient « considérablement réduit l’activité humaine et son impact sur la croûte terrestre, ce qui a conduit à la période la plus calme de la Terre depuis des décennies ». « Le bruit ambiant généré par les voyages et les usines a chuté de 50% pour atteindre les niveaux les plus bas jamais enregistrés ».

Ces ordures oubliant juste de dire que dans le même temps, eux ne se privaient aucunement de continuer leurs vies de débauchés, se goinfrant égoïstement comme à leur habitude, sans se priver de rien, et surtout pas des libertés qu’ils confisquent aux autres !

Face au tollé suscité par le message sur les réseaux sociaux, le WEF a fait machine arrière, supprimant son tweet ce 27 février et déclarant, dans un nouveau message : « Nous supprimons ce tweet. Les confinements « n’améliorent pas silencieusement les villes » dans le monde. »  

L’organisation a pour autant souligné que les confinements constituaient « une partie importante de la réponse de santé publique au Covid-19 ».

https://francais.rt.com/international/84272-forum-economique-mondial-juge-que-confinements-ameliorent-villes-ravise

Toujours se méfier des gros matous, capables de faire des mines pour vous embobiner, quand au fond ils ne cèdent sur rien.

Ainsi, il n’aura échappé à personne (enfin, chez les citoyens éclairés), que selon l’estimation de l’ONG Oxfam, le 25 janvier 2021, dans son rapport annuel sur les inégalités, que les grandes fortunes mondiales étaient jusqu’ici sorties indemnes voire renforcées de la pandémie, renouvelant son appel à taxer la richesse afin de combattre « le virus des inégalités ».

Car pendant que le chômage est en voie d’exploser comme jamais, au même rythme que la pauvreté généralisée, les suicides d’entrepreneurs et artisans ruinés, ainsi que de nombreux étudiants poussés au désespoir, les ordures mondialistes s’enrichissaient encore toujours plus.

Puissent-ils un jour en crever d’indigestion !

À l’échelle mondiale, les milliardaires ont même vu leur fortune augmenter de 3 900 milliards de dollars entre le 18 mars et le 31 décembre 2020, selon l’ONG qui s’appuie en particulier sur les données de Forbes et de Crédit Suisse. En France, les milliardaires – dont Bernard Arnault, troisième fortune mondiale derrière les américains Jeff Bezos et Elon Musk – ont « gagné près de 175 milliards d’euros » sur la même période, « dépassant leur niveau de richesse d’avant la crise ». C’est la troisième plus forte progression, après les États-Unis et la Chine.

https://francais.rt.com/economie/83146-arnault-bezos-musk-grandes-fortunes-mondiales-sorties-indemnes-covid-19-oxfam

Pendant ce temps, le clown à lunettes maintient le cap infernal, en demandant aux préfets, entre deux sketches censés nous faire croire que ces « braves gens » hésitent à nous reconfiner (mon œil !), de renforcer les mesures de contrôles en vigueur !

Même avec l’accent, ces continuelles saloperies ne nous font plus rire !

Car, au-delà du ridicule, il y a la stupéfaction de découvrir que tous ces avortons humains se prenant pourtant pour des géants sont capables de toujours pire pour leurs concitoyens, qu’ils savent si bien brosser dans le sens du poil quand ils ont un poste en vue… pour mieux les trahir à la première occasion, afin que leur pré carré soit toujours préservé et qu’ils puissent continuer à se goinfrer sans souci !

Comme il l’avait tweeté auparavant, le Premier ministre, avec ses potes malfrats, les ministres de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la Santé Olivier Véran, a rappelé les objectifs du gouvernement de « tout faire pour éviter un confinement national et adopter des mesures territorialisées ».

https://francais.rt.com/france/84266-covid-19-castex-demande-renforcement-controles-mesures-en-vigueur

Pour ceux qui n’ont toujours pas compris ; ces gouverne-menteurs ne se soucient aucunement du fait que si le virus est encore présent c’est, d’une part parce que depuis le début ils ont tout fait foirer, en prenant au fur et à mesure des mesures inverses à celles logiques et réellement nécessaires, et d’autre part parce qu’ils bidouillent les chiffres à dessein de nous claquemurer encore, si possible jusqu’en 2022, où ils pourront (croient-ils) nous faire le remake de la dernière scandaleuse élection aux États-Unis !

Mais puisque monsieur Castex ne semble pas vouloir connaître ce que désirent les citoyens, on va lui poser une seule question, passible de bien le piéger à son propre jeu :

M’sieur Castex, pouvez-vous nous dire par quelle banlieue « perdue pour la République » vos si dévoués policiers vont-ils commencer afin de distribuer des amendes à 135 € (et plus si affinités) à toutes les racailles à capuche et coutelas, se faisant un plaisir de bafouer nos lois, et en l’occurrence les interdictions tous azimuts pour cause de Covid ???

J’attends !

Et ne venez pas me dire « oui, je peux le dire » ; dites-le, franchement… ça changera !

Suis pas sûre d’obtenir une réponse à ma question, mais rien que de la poser, prévoyant que cela augmentera conséquemment les coliques dans les couloirs de la Macronie, je m’en réjouis d’avance… Il n’y a pas de petites vengeances dans un combat à mort contre les traîtres !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression




La nouvelle vague de Covid ou l’arnaque du siècle

Les jours passent, et la terrible nouvelle vague de Covid qui épouvante les plateaux télé semble se faire attendre, un peu comme les armées ennemies du « Désert des Tartares »… Le bilan quotidien annonce 150, 200 morts, tout au plus 300 les jours les plus endeuillés… Une mortalité équivalente à celle des épidémies de grippe les plus virulentes – et d’ailleurs le covid semble avoir totalement escamoté le virus saisonnier cette année. Pour mémoire, les gazettes de 2018 parlaient déjà de salles de réanimation engorgées à cause de la grippe. À l’heure où je m’exprime, il y a à peine plus de 3 000 lits occupés, les médias s’alarment d’une saturation à court terme, oubliant que notre pays dispose de 5 000 lits privés, en plus des 6 000 dans les hôpitaux… On hystérise les pics de pandémie à Nice, Dunkerque, en Moselle : dans certaines régions, il n’y a rien, pas la moindre victime en vue. Il suffit de transférer les malades d’un département à l’autre pour assurer des soins de qualité à chacun. Les variants anglais, sud-africain, brésilien épouvantent les commentateurs : depuis deux mois qu’on en parle, on ne constate pas de hausse de la contagion ni de la mortalité. En Italie, où la chloroquine est désormais administrée massivement, depuis décembre dernier que le Conseil d’État l’a autorisée, le ralentissement de la contagion comme de la mortalité est impressionnant : bizarrement, le sujet ne passionne pas les médias. L’Italie ne les intéresse que lorsque les hôpitaux sont saturés, pas lorsque les bars et restaurants rouvrent. Et cela fait désormais un mois et demi que c’est le cas, sans que l’épidémie ne reprenne la moindre intensité. Les traitements sont tous récusés d’un revers de la main : on dirait que cela n’intéresse pas car il faut absolument que le virus soit là. Seule la vaccination passionne, mais, manque de pot, il n’y a plus de vaccin… Ce n’est pas demain la veille qu’on éliminera le virus avec Pfizer, et on dirait que pour certains, c’est mieux comme ça…

Comme l’a dit récemment sur LCI le docteur Gérard Kierseck, cette épidémie n’est pas la peste annoncée. Aujourd’hui, ce sont les mesures sanitaires qui tuent la population, plus sûrement que le virus. Et la population active, jeune, dynamique est la plus visée par notre gouvernement : restaurateurs, commerçants, artisans, étudiants… Dépressions, problèmes conjugaux, financiers, tentatives de suicide se multiplient. Tout ça pour ça…

Oui, mais voilà, comme à chaque grande crise, si la plupart sont essorés, d’autres en tirent de plantureux bénéfices. Voir la Bourse, à son plus haut niveau historique (j’en parle dans une vidéo diffusée cette semaine sur ce site  » Comment les banques centrales pilotent le Grand Reset »).

https://ripostelaique.com/comment-les-banques-centrales-pilotent-le-great-reset.html

Surtout, la pseudo-pandémie permet de faire admettre bien des hérésies que l’on aurait rejetées massivement en temps normal : couvre-feux, confinement, autorisations de sortie, censure de l’information, pour ne pas gêner la « politique sanitaire » du gouvernement. Poursuite contre des opposants (Lalanne, Bigard), internement de médecins récalcitrant (Fourtillan) ; et maintenant, le nouveau « pass sanitaire », mesure qui ouvre la porte à un fichage généralisé.

Désormais, il faudra montrer patte blanche pour se déplacer, voyager, sortir de chez soi. Et probablement demain s’exprimer : si ce que l’on dit publiquement peut avoir des conséquences sur la santé publique, comment tolérer que des individus « dangereux » aient le droit de livrer leur opinion ? Comme aux plus beaux jours de l’URSS, les « déviants » doivent être circonscrits, éloignés, confinés, empêchés d’influencer le peuple.

Et puis, il y a la « com » gouvernementale. Entièrement tournée vers un seul objectif : il faut sauver le soldat Macron. Après en avoir reçu plein la figure, lors de la première vague, voila que celui qui nous sert de Président a trouvé la martingale pour redorer son blason et se faire réélire : hystériser les commentaires autour d’une seconde vague fantasmée, avec l’appui zélé de médias qui captent ainsi l’attention du public. Puis faire monter les appels à un reconfinement, y compris au sein de son gouvernement, et finir par se faire passer pour un résistant à la dictature sanitaire. Aujourd’hui même, c’est l’organe quasi-officiel du macronisme, le JDD de l’ami Lagardère, qui nous fait passer Macron pour Batman, le seul capable de sauver la ville en danger… Dites-le vous bien : si nous ne sommes pas reconfinés, c’est grâce à Macron, qui résiste héroïquement aux injonctions des Véran, Delfraissy, Salomon, Castex, Estrosi, Hidalgo. Et de toute la crème de la haute médecine française, qui rêve de s’accrocher encore longtemps à la notoriété et au pouvoir que le virus lui a offerts.

Macron s’est déguisé en leader populiste, à la faveur d’une pandémie largement surévaluée par les médias et le corps médical. Il espère en tirer les bénéfices électoraux, l’année prochaine. Mais surtout pas pour défendre la cause du peuple : pour achever le travail commencé, à savoir transférer le patrimoine des Français au profit de la superclasse mondiale, lui enlever ses libertés avec les pseudo-« pass sanitaires » et la censure généralisée. À bon entendeur…

Olivier Piacentini




Pierre Cassen et Pascal Gannat invités par les Patriotes à Nantes

Ce samedi 27 février, devant le monument des 50-Otages, à Nantes, Alain Avello et les Patriotes avaient invité, outre leurs intervenants habituels, notre fondateur, Pierre Cassen, et le conseiller régional du Pays de Loire, Pascal Gannat.

Malgré les vacances scolaires, il y avait une cinquantaine de participants, qui eurent le plaisir d’écouter les différents intervenants.

PRÉSENTATION D’ALAIN AVELLO

DISCOURS DE PIERRE CASSEN

DISCOURS DE PASCAL GANNAT

RAPPEL : CHRISTINE TASIN À PARIS, LE 16 JANVIER

VIDEO DU DIMANCHE 28 FEVRIER DE FLORIAN PHILIPPOT

Pass Sanitaire, QR Codes… Non à ce monde inhumain !

Aux Français de multiplier ce genre d’initiatives, dans un maximum de villes françaises, et de venir nombreux à celles qui existent déjà.

Lucette Jeanpierre




Macron est-il con au point de ne pas admettre de soigner ?

Macron, qui n’est pourtant pas pris généralement pour un sot, n’a toujours pas compris que sa conduite de la crise sanitaire, faite d’arbitraire et d’autoritarisme, de confinement et de couvre-feu pour estourbir la population, va lui revenir en pleine figure.

Car si sa gouvernance ne vise que la contrainte par le biais de la vaccination, qui est et restera un échec pour cause de mutations virales, et par son corollaire le passeport vaccinal, Macron va s’écraser contre le mur du rejet de l’opinion.

Mais il ne mérite pas mieux, quel que soit le bout par lequel on prend sa gouvernance. Particulièrement en ce qui concerne l’effondrement de l’économie, l’immigration islamisée et son corollaire l’insécurité qui explose.

Rappelons que, depuis le début de cette épidémie, Macron, Véran et la clique scientifique nous annoncent qu’ils contrôlent la situation et que la France est prête.
Petit rappel édifiant de l’enfumage de ces charlatans incompétents et menteurs :

Quand, en plus, on sait que la peur a été créée et entretenue pour une épidémie très peu létale, même pour les personnes âgées ou à comorbidités, uniquement dans le but d’imposer la vaccination au profit de l’industrie pharmaceutique, on comprend la forfaiture de l’opération.

Car jamais le protocole paracétamol de Véran et de Santé publique France n’a orienté le malade vers la médecine de ville pour un traitement dès les premiers symptômes.

Au contraire, Véran a toujours prétendu qu’il n’y avait pas de traitement. Il a même interdit d’en utiliser certains et a ostracisé le professeur Raoult qui a soigné dès le début.

Alors que Macron et Brigitte, contaminés par le coronavirus, ont eu le privilège d’être soignés, le peuple devrait-il se résoudre au service réanimation ou au « tri » Rivotril ?
https://ripostelaique.com/et-brigitte-torpilla-veran-son-protocole-et-sa-gestion-de-crise.html

C’est le scandale sanitaire qui a provoqué une surmortalité anormale. Qui se compare mal avec la mortalité réduite de l’IHU Méditerranée où le Pr Raoult a soigné précocement avec l’hydroxychloroquine et l’azithromicyne.
https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

Au moment où on apprend que Macron a engueulé Véran qui ne l’a jamais informé de l’existence du traitement préventif par anticorps monoclonaux.

Mais Macron aurait-il informé Véran qu’il a été soigné dès sa contamination, et donc que le traitement existe pour éviter l’engorgement des services de réanimation ?

Car il n’y a qu’une solution : tout rouvrir, responsabiliser les gens à risques mais surtout tester, isoler et soigner les contaminés dès les premiers symptômes.
Car les traitements existent : vitamine D, zinc, huiles essentielles, plaquénil, ivermectine, azithromicyne, anticoagulants…
https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

Mais Véran est un incapable incompétent, ce qui vient d’être confirmé par l’enquête du « Quotidien du Médecin ». Il a été jugé arrogant et hautain, et a obtenu la note de 3,3/10 !
Et pour l’affaire de l’hydroxychloroquine, la note de 0/10 pour le tiers des médecins interrogés !
https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/politique-de-sante/vaccins-hydroxychloroquine-communication-veran-severement-note-par-les-medecins-un-apres-sa

La conclusion, c’est bien qu’à force d’injonctions contradictoires pour nous conduire vers l’entonnoir vaccinal, Macron, Véran et la clique scientifique continuent à nous prendre pour des cons.


Ce que Macron a explicitement traduit dans ce message à l’abruti Véran “Tiens bon, on les aura ces connards”.
https://www.20min.ch/fr/story/tiens-bon-on-les-aura-ces-connards-888242355684

La macronie confirme ainsi que l’action gouvernementale est dictée par la schizophrénie, l’autoritarisme et l’arbitraire au profit de l’oligarchie mondialisée mais aux dépens de l’intérêt général et de la France.

Alors le temps viendra où tous ces malfaiteurs qui ont effondré et surendetté la France, attenté aux libertés individuelles, devront rendre compte à la Nation et au peuple.

Alain Lussay




Huit ans plus tard, j’ai réécouté une conférence de Pierre et Christine…

Par le plus grand des hasards, je viens de tomber sur cette vidéo, qui date de fin 2011. Pierre Cassen et Christine Tasin venaient de publier le livre « La faute du bobo Jocelyn », et prévoyaient, en cas de victoire de François Hollande, une France de tous les dangers.

Jean Robin, qui à l’époque paraissait encore à peu près normal, avait organisé une conférence de presse, avec un public important, dans un café parisien.

https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/conference-pierre-cassen-et-christine-tasin-sur-la-faute-du-bobo-jocelyn-CNT0000019dv7z.htm

Dans cette vidéo, Pierre et Christine nous alertaient avec une justesse et des prédictions impressionnantes sur l’avenir de notre beau pays qui pourrait virer au Liban des années 1980.

On croirait que cette vidéo vient d’être faite, tant ce qui était annoncé il y a huit ans s’est réalisé.

Loin du discours type « nous sommes foutus » ou bien « nous allons devenir musulmans », c’est déjà un appel à la Résistance que lançait ce couple courageux.

Huit ans plus tard, les Francais trinquent par la volonté du pouvoir de les enfermer, censurer et de leur faire perdre peu a peu leur liberté au profit de grands groupes qui ne veulent plus s’emmerder avec des revendications « d’un autre temps ». Pour preuve les procès délirants intentés a Pierre et Christine, à l’heure ou l’on nous rabâche qu’il n’y a pas assez de juges et que les tribunaux sont engorgés !

Malgré les « bonnes recettes » républicaines qui marchaient encore un peu lorsque le pays était composé de gentils Blancs, blonds, bruns, Bretons, Occitans, Parisiens, Alsaciens… chrétiens ou chrétiens et royalistes malgré eux, nous sommes confrontés aujourd’hui à plusieurs nouveaux fossés mis en avant par Pierre et Christine. Le « melting-pot » français se fissure.

Nous devrions tous revoir cette vidéo et nous en imprégner. Il est remarquable, dès les premières secondes, d’écouter ces critiques, certainement dues à la richesse culturelle et à son ancien poste de prof pour Christine et à la réalité du monde du travail pour Pierre, qui font mouche.

Quelques mois plus tard, ils organisaient une marche contre le fascisme islamique, dans les rues de Paris, avec près de 3 000 personnes.

https://www.dailymotion.com/video/xv0jma

Joël Locin

 




Salomon, ou l’art majeur de l’incompétence autosatisfaite

Jérôme Salomon, c’est un peu le général Robert Nivelle – l’homme du désastreux Chemin des Dames, en 1917 – : la persistance en plus car, après la bataille susnommée, Nivelle a été remercié et écarté du commandement en chef.

Avec sa tête satisfaite d’elle-même – à la manière du pharmacien Homais de Flaubert –, Salomon demeure ainsi directeur général de la Santé. Salomon qui, depuis plusieurs mois d’épidémie de Covid-19, « s’étend, et s’enfle, et se travaille », à l’image de la grenouille de La Fontaine. D’ici qu’il finisse comme l’animal de la fable…

Rappelons que ledit Salomon est tout de même accusé d’un petit détail qui, à lui seul, mériterait de l’envoyer au tribunal et pas devant les caméras. En effet, il aurait tout bonnement fait pression sur un rapport d’experts pour dissimuler son impéritie dans la gestion des stocks de masques. Des éléments de preuves sont d’ailleurs en la possession d’une commission d’enquête du Sénat. Rétrospectivement, on comprend mieux « l’inutilité » du masque affirmée par le même Salomon au début de l’épidémie en 2020, vous vous souvenez ?

Pour autant, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement ayant succédé à Oui-Oui – je veux parler de Sibeth Ndiaye –, a, toute honte bue, affirmé à propos de Salomon : « Heureusement qu’il reste à son poste, on est en pleine crise sanitaire ! Il est à la tête de la Direction générale de la Santé et je peux vous dire que, pour le voir dans les réunions, il est dévoué corps et âme à protéger la santé des Français. »

https://www.lepoint.fr/politique/penurie-de-masques-pas-question-que-salomon-demissionne-assure-attal-11-12-2020-2405391_20.php

Au lieu de faire profil bas, Salomon continue donc de s’étirer et se travailler. C’est ainsi qu’il vient d’accorder un entretien au Journal du Dimanche où il claironne que le couvre-feu – absurdité sortie des cerveaux dérangés qui nous gouvernent ! – « fonctionne très bien », rien que ça ! Tout comme doivent très bien fonctionner les fermetures des cafés, restaurants, musées, cinémas, etc. Tandis que dans les rames du métro parisien, c’est la fête du slip ! Parce qu’en plus d’être amateur de piano, Salomon joue fort bien du pipeau…

Salomon ne se lasse pas de nous abreuver de chiffres, ou plutôt de SES chiffres. Car, pour ma part, j’attends avec une impatience fébrile d’autres chiffres : le nombre de suicidés depuis cette gestion minable et infantilisante de la crise du Covid-19, par exemple. J’aimerais aussi savoir combien d’enfants ont été maltraités pendant le confinement et le couvre-feu :  des enfants privés de tout sinon de leurs bourreaux ordinaires. Ces chiffres-là nous éclaireraient nettement mieux que ceux déglutis régulièrement par Salomon, Véran – la diva nerveuse du ministère de la Santé – et consorts…

Salomon s’est encore félicité du confinement local le week-end en Guyane, ignorant sans doute que la Guyane ce n’est pas l’Île-de-France ou la Région PACA, tant sur le plan démographique que géographique ! Alors, je vais tâcher de l’édifier :

Selon Wikipédia, la superficie de la Guyane est de 83 846 m2, avec 3,3 hab./km2. La superficie de la région PACA est de 31 400 km2 pour 161 hab./km2. Avec l’Île-de-France, on pète la baraque : 12 011 km2 pour 1 017 hab./km2. Ces chiffres le prouvent, soit Salomon est stupide, soit il est un génie incompris. Je laisse à chacun le soin de choisir. De mon côté, mon choix est fait.

Mais qu’importe, Salomon persiste et signe : « Des régions pourront aussi être concernées par des mesures plus strictes. Et si la situation s’aggrave vraiment, l’ensemble du territoire pourra être concerné. » Et si ça ne marche pas – comme tout ce qui a été entrepris d’ailleurs –, eh bien, il restera l’isolement de la population dans les arbres à un par branche, pourquoi pas ? Mieux, on mettra tout le monde sur des canots pneumatiques au large du Crotoy !

C’est vrai, pourquoi ne pas y aller franchement, hein, Jérôme ? Toi qui, à l’instar de Dominique, « En tous chemins, en tous lieux, / Ne parles que du confinement / Ne parles que du confinement », ton « arme absolue » que tu dis !

Les morts, les dépressions irréversibles qu’auront occasionnés ces mesures aussi idiotes que criminelles, on n’aura qu’à les inscrire dans la case « victimes collatérales », n’est-ce pas ?! Mesures qui n’auront pas ou peu touché les agneaux des cités, lesquels jouissent depuis des lustres de dérogations particulières s’agissant du respect de la loi, c’est bien connu !

Si « gouverner ne consiste pas à aider les grenouilles à administrer leur mare ! » (Michel Audiard), il ne faudrait peut-être pas non plus leur refiler des postes importants aux grenouilles… de bénitiers sanitaires !

Charles Demassieux




La Belgique a son Tommy Robinson : Julien D’Alessandro

En Belgique, la justice coffre les patriotes. Quant aux bâchées, elles peuvent manifester par milliers sans être dérangées.

Tommy Robinson va devoir survivre 66 jours dans une prison infestée d’islamistes ! – Riposte LaïqueRiposte Laïque (ripostelaique.com)

Il fut un temps, je n’y aurais pas cru. Les citoyens qui défendent courageusement leur pays se font enfermer, c’est ce qui est arrivé à Julien D’Alessandro, jeune Belge propre sur lui, aux beaux yeux bleus, hyper covid-free, patriote et père de famille responsable.

« Je ne suis désormais plus le porte-parole de la Droite Conservatrice, mais toujours impliqué à 100% dans la lutte contre la Gauche, et ce Gouvernement de siphoneux ! J’aimerais faire partie du Vlaams Belang Brussel, je suis prêt à déménager en Flandre ou à Bruxelles pour y arriver sil le faut (C’est un Liégeois qui le dit…) . Il est hors de question que je laisse le pays couler avec la gauche, je continuerai à militer, à crier, à hurler, pour l‘empêcher jusqu’à mon dernier souffle…

Supprimés de la plupart des rézosossiots, le groupe Val Appeltants et Julien D’Alessandro sont forcés de passer leur message à coups de vidéos.

Je voulais consulter sa page sur Facebook,

https://www.facebook.com/julien.dalessandro.792/videos/104230348139355

et voici ce que j’ai lu :

Désolé, cette page n’existe pas ou n’autorise pas les traductions.

(Alors qu‘elle existe ! Ce n‘est-il pas un monstrueux mensonge??)

Antifa est le nom collectif utilisé par différents groupes se réclamant de l’antifascisme. La plupart sont antigouvernement voire anticapitalistes, et appartiennent à des mouvances d’extrême gauche, principalement anarchistes, parfois issues de rangs communistes ou socialistes. Connus pour leur recours à l’action directe afin de s’opposer frontalement aux mouvements qui tentent de défendre la race blanche, pouvant aller jusqu’à la destruction de biens matériels et la confrontation physique lorsqu’ils le jugent nécessaire. Voici ce qu’ils ont récemment pondu au sujet des patriotes comme Julien :

« Quelques infos sur les groupuscules d’extrême droite belge

En ce samedi superbement ensoleillé, de petits fachos ont poussé, tels de petits champignons fétides et vénéneux, devant le Palais de Justice de Liège.

Légende sous une photo du groupe : Photo de famille des champignons toxiques. Certain.e.s avec masques, d’autres sans, on se fiche qu’ils se refilent un éventuel Covid-19, nous voulons une réponse adéquate et justifiée de la policeb!!

Donc, non seulement brutes, mais aussi demeurés !

Lanceur d’alerte, Julien consacre presque tout son temps au patriotisme, amoureux de la France et de la Belgique. Il veut – comme nous tous – dénoncer l’immigration massive – qui nous ruine – avec ses coups de gueule, ses vidéos et ses participations aux manifestations. Rien de plus, rien de moins.

Rien à voir avec les surineurs, ces “jeunes mineurs” clandestins que chérissent tant ceux qui vont s’évanouir au vu des photos et nous traiter de racistes et de xénophobes.

J‘ai choisi la moins pire, mais aucun quotidien stipendié n’osera publier par crainte d’être poursuivi pour “instrumentalisation de blessé”, pour „crime de lèse-vivre-ensemble“ ou « incitation à la haine ».

Le 17 février dernier, la justice belge a décidé de l’incarcérer à la prison de Lantin près de Liège, pour incitation à la haine raciale.

Vous ne rêvez pas. Il ne s’agit pas d’un énième terroriste ou d’une énième racaille mais bel et bien d’un patriote honnête, courageux, pacifiste !

Il est placé à l’isolement total. Le système carcéral belge est différent du nôtre, mais on peut dire qu’il est dans une sorte de préventive. Tous les 30 jours, il devra repasser devant un conseil qui décidera ou non de le relâcher. Voilà  le sort réservé aux patriotes.

Les veuves de guerre, les orphelins, les prisonniers de guerre, les mutilés, blessés du poumon, gueules cassées, aveugles des deux guerres vont se retourner dans leur tombe. J’aurais voulu citer Jeanne d’Arc, mais la pauvre, ils n’en ont rien laissé que des cendres.

Est-ce ainsi qu’on traite des hommes qui ne veulent pas que leur pays et leur culture disparaissent ? On veut nous faire taire, mais ça n’arrivera pas.

Julien a demandé de l’aide. Point financièrement. Il demande de le soutenir sur les réseaux sociaux.

Je vous fais donc part ci-dessous des profils Twitter et Instagram de soutien avec le hashtag #relacherjudalessandro.

Lien Twitter : https://twitter.com/juliensecours?s=21 ou tapez @juliensecours dans la barre de recherche.

Lien Instagram : https://www.instagram.com/rela_cherjudalessandro/ou tapez @rela_cherjudalessandro dans la barre de recherche

Tous ses autres profils Instagram et Facebook ont déjà été effacés par les Gafa ou à la demande de la justice belgehttps://twitter.com/juliendalessan5?s=21

On ne serait pas en train de nous manipuler ?

Ne vous découragez pas. N’oubliez pas ceux qui sont incarcérés pour notre cause.

Anne Schubert




Honteuse récupération de la mort de Ilan Halimi par l’extrême gauche

Allan Knoll (en manteau gris) au rassemblement du 14 février 2021 à la mémoire de Ilan Halimi à Paris, 12e arrondissement (Photo Allan Knoll)

Le dimanche 14 févier 2021, quelque deux cents personnes se sont rassemblées dans le XIIe arrondissement de Paris, jardin Ilan-Halimi (anciennement jardin 54, rue de Fécamp), en hommage au jeune homme Ilan Halimi, 23 ans, mort il y a quinze ans, le 13 février 2006, torturé trois semaines durant par le « gang des barbares » de Youssouf Fofana parce qu’il était juif. Dans le jardin de jeu de l’enfance d’Ilan étaient présentes des associations qui n’avaient rien à faire dans ce rassemblement. Il s’agissait d’une grossière et crapuleuse récupération pseudo-politique et de propagande qui n’a rien à voir avec la lutte contre l’antisémitisme prise en otage.

Suite à ce rassemblement, j’ai eu personnellement à m’entretenir avec Allan Knoll, fils aîné de Mireille Knoll (85 ans), elle aussi sauvagement assassinée et partiellement brûlée le 23 mars 2018 par son voisin, Yacine Mihoub (28 ans) [1], drame survenu dans le même arrondissement presque un an après le meurtre de Sarah Halimi (65 ans), torturée et défenestrée par Kobili Traoré, le 4 avril 2017 [2].

Apprenant la nouvelle – distillée toutes les heures sur RTL le matin même de ce dimanche 14 février – du rassemblement en mémoire des Juifs assassinés, Allan Knoll a été avec son épouse pour y participer, d’autant qu’il s’agissait aussi d’un hommage à sa maman.

Il a été scandalisé, outré et blessé par ce qu’il a découvert et entendu sur place [3].

Un rassemblement hétéroclite de représentants (et de badauds) de mouvements connus pour leur antisémitisme affiché : indigénistes, mouvements racialistes noirs, Acab (acronyme de l’anglais « All cops are bastards », « Tous les flics sont des salauds »). S’est joint à ces derniers quelques LGBTQ (collectif « Judéité Queer ») ainsi que des activistes du collectif Adama Traoré et du NPA, le Nouveau Parti anticapitaliste d’extrême gauche communiste et révolutionnaire, au nom d’une prétendue convergence des luttes.

Des membres de l’Unef (Union nationale des étudiants de France) assuraient le service d’ordre. Ce même syndicat qui, aujourd’hui, n’est plus ni féministe, ni laïc. Il a défendu le voile islamique à l’Université sous la pression et accord avec l’association des Étudiants musulmans de France (EMF), connue pour son double discours et son lien dangereux avec les Frères musulmans. Sans compter les dérives racialistes, la logique de censure intégriste et identitaire, les déclarations racistes et scandaleuses de ses membres (notamment lors de l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris) et un islamo-gauchisme affiché et agressif.

Le plus consternant dans cette commémoration gâchée par des parasites de la faune des idéologies indigéniste, racialiste et décoloniale, est de voir des Juifs (mais est-ce vraiment le cas ?) d’extrême gauche présumés antiracistes pactiser avec des imposteurs, au nom de la lutte contre l’antisémitisme, dont la nouvelle association, le RAAR (Réseau d’actions contre l’antisémitisme et tous les racismes) [4], et l’association Juives et Juifs Révolutionnaires, qui veut « recréer un front uni contre le racisme qui inclut l’antisémitisme » (notons que dans la déclaration l’antisémitisme est seulement inclus aux autres racismes que la gauche instrumentalise). Ils étaient là pour un autre discours…

Le lendemain de la rencontre, cette dernière nébuleuse tweete : « Depuis hier, suite au rassemblement nous subissons une attaque concertée de la droite et de l’extrême droite, qui ne supporte pas la mise en relation de l’antisémitisme avec les autres racismes. » Sauf que ce collectif ment et fabule au sujet de la réalité, et dès que l’on s’indigne de ces honteuses récupérations on est accusé par ces fascistes d’extrême gauche du classique anathème frelaté d’être d’extrême droite.

Car, selon Allan Knoll, le premier discours a été correct, a dénoncé les crimes antisémites et contre les chrétiens d’Orient. Aussitôt, le deuxième discours d’un activiste du collectif Adama Traoré a changé de ton, pour associer aux crimes antisémites ceux prétendus de la police de « racisme systémique » contre les Noirs et les Arabes, sachant que, selon les derniers sondages (22 février 2021), « 78 % des Français considèrent qu’il n’y a pas plus de racisme dans la police que dans d’autres corps de métiers ».

C’est à ce moment-là seulement que les banderoles affichant les victimes juives des crimes antisémites se sont levées ainsi que celle de lutte « contre l’antisémitisme et tous les racismes » du RAAR, et non dès le début de la cérémonie ou au premier discours sobre. Face aux médias convoqués, il fallait bien associer, au discours biaisé, l’image des victimes de l’antisémitisme et par association sous-jacente orienter l’émotion victimaire vers le racisme systémique de la police envers Adama Traoré et autres minorités. Il faut reconnaître que c’est une abjecte récupération des gauchistes.

On ne s’attardera pas ici sur l’imposture de Assa Traoré, sœur d’Adama, et de ses délires racialistes, indigénistes et décoloniaux. La presse et les médias complices et complaisants s’en sont déjà copieusement chargés afin de nous imposer les thèses de BLM, Antifa et autres groupes anarchistes, et de nous les montrer sous un angle favorable, en dernier lieu un article de Libération à l’eau de rose [5], dévoyant comme d’habitude la réalité de ce rassemblement récupéré par l’extrême gauche malfaisante et hypocrite.

Indigné, Allan Knoll conclut : « Je ne voulais pas être mêlé à cette mascarade. J’ai planté dans le sol le pieu au bout duquel était affichée une photo de ma mère et je suis parti en colère. On s’est fait avoir avec cette ignoble récupération politique des drames ! J’ai même envoyé balader un journaliste d’Europe-1 qui voulait m’interviewer à mon départ précipité. »

Mais qu’en est-il de ce Réseau d’actions contre l’antisémitisme et tous les racismes (le RAAR) dont l’un de ses membres, Joseph Benamran, a été l’un des organisateurs de ce rassemblement ?

Dans le communiqué (voir note 4), le réseau entend lutter contre l’antisémitisme « en rappelant que la droite et l’extrême droite, fidèles à leur xénophobie, veulent faire croire que l’antisémitisme viendrait d’« ailleurs » et ne plongerait pas ses racines dans plusieurs traditions politiques françaises vieilles de plusieurs siècles. » Il nous rappelle « qu’un antisémitisme diffus est resté bien vivace et qu’il est nourri aujourd’hui par tous les intégrismes religieux. » Il rejette « toute interprétation de l’antisémitisme comme provenant essentiellement de la population musulmane. Cette position est instrumentalisée par la droite et l’extrême droite et reprise dans certains secteurs de la gauche. » Enfin, les membres du RAAR entendent participer « aux luttes contre tous les autres racismes et en apportant [leur] solidarité à toutes leurs victimes », refusant « notamment l’opposition entre les actions contre l’antisémitisme et celles contre l’islamophobie, le racisme antimusulman », et en « [se] solidarisant avec les étrangers et les étrangères en butte à la répression de l’État. »

Vaste programme, mais « quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt » ! Car, dans ce qui précède il y a quelques confusions et inexactitudes, voire un aveuglement (intentionnel ?) tendancieux. Le RAAR au lieu de désigner clairement le mal, préfère l’occulter et inverser les rôles, s’en prend à une droite patriote (désignée d’« extrême droite ») – qui ne tue pas et n’égorge pas au nom d’Allah. Ce sont des procédés orwelliens d’inversions coutumières des gauchistes à accuser l’altérité de ce qu’ils sont eux-mêmes.

Certes, il reste encore des antisémites de tous bords et d’extrême droite, mais on ne va pas nous faire croire que de nos jours ce n’est pas celui qui vient d’« ailleurs », d’Afrique du Nord et subsaharienne, d’Orient et de tradition et culture coranique, le seul qui tue parmi « tous les intégrismes religieux » – vicieusement inclus par ce pluriel indigne –, sans omettre la responsabilité de l’État français, d’une partie de la classe politique (gauche comme droite) et des médias dans cette triste et dramatique situation [6]. Bien plus que l’extrême droite de nos jours, l’extrême gauche palestinolâtre et pro-Hamas est antisémite par nature et idéologie. L’extrême gauche islamo-gauchiste instrumentalise à cet effet le palestinisme, paravent de l’antisémitisme qui se cache à l’ombre de l’antisionisme.

L’extrême gauche islamo-gauchiste instrumentalise à cet effet le palestinisme, paravent de l’antisémitisme qui se cache à l’ombre de l’antisionisme

De plus, la prétendue islamophobie, néologisme inadéquat et inapproprié – fer de lance des Frères musulmans pour interdire toute critique de l’islam – n’est pas un « racisme antimusulman ». Depuis quand une religion (l’islam) est-elle une race, et la critique de sa doctrine jihadiste meurtrière et conquérante, un racisme et une phobie pathologique ? Le RAAR mélange les genres… d’autant qu’il refuse l’opposition abusive entre les actions contre l’antisémitisme et celles contre la prétendue islamophobie, plutôt une islamo-lucidité qui, jusque-là, n’a pas tué. Drôles de correspondances et de raccourcis regrettables aux relents nauséabonds de l’idéologie islamo-gauchiste : à la lutte des classes qu’ils ont abandonnée, ils l’ont permutée par la lutte des races et de la religion (islamique).

À la lutte des classes qu’ils ont abandonnée, ils l’ont permutée par la lutte des races et de la religion (islamique)

Enfin, quels étrangers et étrangères sont-ils en butte à la répression de l’État ? Lorsqu’on sait que la France est devenue une auberge espagnole à dépenser des dizaines de milliards en prestations sociales et médicales à plus de 40 % d’étrangers (sans compter à un pourcentage conséquent de faux Français, de « papiers » crachant sur la France), et lorsque ses frontières sont grandes ouvertes à tous les immigrés économiques et illégaux par centaines de milliers (faussement désignés par cette gauche de « réfugiés » et d’« exilés »). De surcroît, le pays est en proie de plus en plus aux crimes crapuleux de la part d’étrangers (de 2000 à 2020, le nombre d’homicides a bondi de 90 % en France) [7], et que leurs méfaits sont souvent jugés mollement, condamnés à de ridicules peines par une justice fort laxiste et qui n’expulse même pas les délinquants et les criminels multirécidivistes compulsifs illégaux ainsi que les jihadistes dangereux.

Le RAAR vit sur quelle planète ? On voit bien que la lutte contre l’antisémitisme est prise en otage pour d’autres buts et un tout autre discours, celui d’une gauche aux abois qui fait feu de tout bois pour ne pas sombrer dans le marécage de ses utopies déchues. Ce présumé combat contre l’antisémitisme de cette gauche est une récupération sournoise afin d’occuper ce terrain laissé jusque-là à la droite mais en lui greffant dessus avant tout d’autres luttes marxistes fumeuses.

Mais quelques questions s’imposent.

D’abord, jusqu’à quand accepterions-nous ces imposteurs d’extrême gauche, eux-mêmes d’une extrême intolérance totalitaire et d’idéologie fasciste, voire anarchiste, à récupérer hypocritement des drames dans le seul but de diviser la nation, de semer le chaos et de tenter d’imposer par la force, le chantage et la violence des options idéologiques que le trois-quarts des citoyens refuse et ne veut pas ?

Ensuite, pourquoi et comment l’État accepte-t-il la création et la multiplication exponentielle de ces associations présumées antiracistes, toutes animées par une idéologie nihiliste et subversive, grassement subventionnées par l’impôt des contribuables ? Comment ne sont-t-elles pas encore dissoutes depuis tant de leurs dégâts ?

Enfin, à qui profite le crime ? Si ce n’est qu’à ceux qui ont instrumentalisé cette extrême gauche contre les Gilets jaunes, contre les patriotes et maintenant contre Les Identitaires qu’on veut dissoudre parce qu’ils défendent symboliquement – et dans la légalité de la loi – les frontières de la France et démontré que l’État lui-même n’est pas crédible et depuis longtemps.

Reste à savoir si l’on devrait être indulgents avec ces présumés antiracistes d’extrême gauche sous prétexte de leur hypothétique lutte contre l’antisémitisme ? Au lecteur de juger…

En tous les cas, l’habit ne fait pas le moine. Derrière de présumées bonnes intentions il y en a parfois de très mauvaises.

François Sweydan

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © François Sweydan pour Dreuz.info.

Références