1

2022 sera-t-elle l’année du sursaut?

L’année 2022, sera-t-elle, celle du sursaut des Français face à l’islamisation de leur patrie ?
Il ne faut pas qu’ils oublient que là où l’islam s’installe, il sera difficile de le déloger, car il considère que tout territoire sur terre où les mosquées prennent possession du paysage, celui-ci est définitivement acquis à Allah et que la charia devienne la norme.

L’oligarchie politico-médiatique a joué à l’apprenti-sorcier, en déclarant que l’islam est compatible avec la démocratie et la liberté, en se faisant rouler dans la farine par les adeptes de la taqiyya.
Le temps de la prise de conscience de la dangerosité de l’islam est-il arrivé ? Cette éventualité n’est pas encore partagée par les élites, car on entend encore certains intellectuels radoter sur les plateaux de télévisions et sur les ondes de radios, qu’il y a plusieurs islams. Certes, il y a différentes formes d’islam en fonction de la géographie et de l’histoire mais, il n’y a qu’un seul et unique coran qui prône la destruction de tout non musulman et que la haine du Juif, du Chrétien et des femmes y est inscrite depuis la création. Dans tous les pays islamiques, de Tanger à Djakarta, les lois qui régissent la société musulmane, sont inspirées de la charia, avec quelques différences ici et là, sans aucune importance, car la haine du non musulman (le mécréant) et l’infériorité de la femme par rapport à l’homme sont omniprésentes dans le quotidien.

Toute autre discussion n’est que de la masturbation de l’esprit pour faire diversion. De l’excellente taqiyya comme en savent sécréter les Aragènes!
L’islam restera l’islam quoi qu’en pensent les bisounours qui n’ont encore rien compris à l’histoire islamique présente et passée.
Et ce n’est pas demain que le coran changera son corpus guerrier.
L’islam restera jusqu’à la fin des temps boosté par le djihad et sans ce dernier, il pourra dire adieu à son existence.

Il est écrit dans le livre sacré mahométan que :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son Messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en étant d’humiliation » (sourate 9 verset 29).
Ce verset doit lu relu matin et soir par tous les Juifs et les Chrétiens de France et de Navarre afin qu’ils se souviennent du sort qui a été réservé aux Chrétiens d’Orient et ce qui pourrait leur arriver, si par malheur l’islam culbuterait la France.
« Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze (mois) dans la prescription d’Allah, le jour où il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. Durant ces mois, ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme s’ils vous combattent. Et sachez qu’Allah est avec les pieux » (sourate 9 verset 36).
« Ô Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et sois rude avec eux ; l’Enfer sera leur refuge, et quelle mauvaise destination ! » (sourate 9 verset 73).
Et qui peut prétendre encore que l’islam n’est pas expansionniste, belliqueux et haineux ?
Les images en provenance de Kaboul ne suffisent pas pour ouvrir les yeux de ceux qui croient à la tolérance de l’islam?

Il est vrai que les ouailles de la taqqiyya diront que les Talibans ne représentent pas le vrai islam et que le djihad, c’est l’effort sur soi, ce n’est pas la guerre, au contraire, c’est l’amour et la tolérance. Car pour eux, Allah s’est trompé de chemin entretemps. Encore le déni, et toujours le déni.
Désormais avec eux et leur vision tronquée, il faut lire le coran avec une loupe grossissante pour le comprendre au XXI siècles.
Pourquoi pas avec un télescope ?
Toute honte bue, leur hypocrisie n’a égale qu’aux mensonges qu’ils débitent, chaque fois qu’ils ouvrent la bouche.
Chez certains suiveurs de la taqqiyya, le déshonneur devient par un miracle d’Allah de la gloire (de l’honneur), et le mal équivaut au bien ; créant ainsi un monde à leur convenance, loin de l’humanisme de circonstance dont ils se costument.

Les vierges effarouchées doivent comprendre que l’heure de vérité est arrivée et que le train du déni est parvenu à destination et ses passagers devront descendre de leur première classe. Aujourd’hui ou demain, qu’importe l’heure.
L’année 2022, sera ou ne le sera pas, et c’est aux Français d’en décider.
Eric Zemmour a ouvert la voie, et c’est à eux maintenant de l’élargir tout en construisant une muraille de fer contre l’invasion islamique.
En attendant, je souhaite à l’ensemble des lecteurs et lectrices de RL, une heureuse année 2022, qui sera, je l’espère remplie d’espoir et d’un lendemain meilleur.

Hamdane Ammar