1

Centrale nucléaire de Zaporijia : il faut éviter la catastrophe

Il y a tout juste six mois, les bombardements massifs du Donbass par les forces armées ukrainiennes allaient provoquer l’agression de la Russie contre l’Ukraine le 24 février 2022. Depuis l’engagement des troupes russes sur le territoire ukrainien, le narratif fourni par le régime ukrainien et relayé, voire dicté par les États-Unis est le seul présenté par les médias européens qui imposent une grille de lecture de la situation et de son évolution plus qu’orientée et partiale, propre à empêcher toute réflexion indépendante et sérieuse.

Cette guerre est un grand malheur pour l’Europe dont les dirigeants n’ont malheureusement pas su tirer les leçons de l’Histoire d’autant plus qu’ils sont aveuglément soumis aux États-Unis qui ont réussi jusqu’ici à empêcher tout rapprochement avec la Russie depuis la fin de la Guerre froide. Ce conflit qui aurait pu être évité démontre l’incapacité des Européens à comprendre leurs propres intérêts sur le long terme. La France n’a aucun intérêt à défendre en Ukraine ou en mer Noire si ce n’est la paix pour l’Europe tout entière. Il faut d’ailleurs reconnaître qu’elle a raté un rendez-vous capital lors de la présidence de l’UE qu’elle assurait au cours du premier semestre 2022.

Aujourd’hui, si on examine les positions des troupes russes et ukrainiennes sur le terrain, c’est-à-dire la ligne de front, force est de constater que 20 à 25 % du territoire ukrainien dans sa partie est et sud sont occupés par les Russes. Et dans cette partie occupée est située la centrale nucléaire de Zaporijia, plus grande centrale nucléaire d’Europe avec six réacteurs de 1000 MW chacun, un site très sensible qui est l’objet de bombardements sporadiques qui pourraient provoquer l’irréparable si un ou plusieurs des réacteurs étaient touchés. Il faut donc tout faire pour qu’un accident nucléaire ne se produise pas. Cette préoccupation devient pressante et doit pousser tous les dirigeants à œuvrer rapidement et activement pour empêcher une catastrophe. Cela ne doit cependant pas – la diplomatie ayant été rendue non seulement silencieuse mais interdite d’exercer son rôle – empêcher des acteurs non gouvernementaux, engagés dans la défense des intérêts de l’Europe et par voie de conséquence dans la défense de la paix sur le continent européen, d’apporter leur humble mais sincère contribution visant à conduire les dirigeants russes et ukrainiens à accepter, malgré le conflit en cours, un accord sur le problème posé par la centrale nucléaire de Zaporijia. C’est d’ailleurs l’intérêt des deux parties.

Le sujet est complexe mais les mesures à adopter doivent déboucher sur un compromis pour être acceptées par les deux parties. Il faut cependant rester lucide et réaliste et éviter d’exprimer des exigences, comme le fait le Président de la République après son entretien avec le Président ukrainien. Les Russes n’évacueront pas la centrale nucléaire et le secteur environnant. A-t-on déjà vu, au cours d’un conflit, qu’un des belligérants ayant pris un avantage sur le terrain l’abandonne avant toute négociation sur le retour de la paix ? Ce sont deux sujets différents sur un même conflit : situation militaire (ligne de front) et problème spécifique posé par la centrale nucléaire. Ce faisant, en exigeant ce retrait, le Président Emmanuel Macron reconnaît l’occupation de la centrale par les troupes russes alors que son fonctionnement est assuré par les Ukrainiens et admet implicitement que les bombardements subis par ce site sensible sont le fait des forces ukrainiennes. Par ailleurs, pour engager ce délicat processus d’obtention d’un accord entre deux belligérants, il est impératif que le médiateur ne soit pas considéré par l’une des parties comme soutien d’un des belligérants. Le Président français ne peut manifestement pas être ce médiateur car il s’est discrédité auprès de la partie russe en dévoilant dans la presse des conversations tenues avec son homologue russe et a pris le parti d’aider l’Ukraine contre la Russie. Il peut et doit, en revanche, dissuader le Président ukrainien de toute velléité de bombarder la centrale nucléaire de Zaporijia.

Une grande partie des pays membres de l’UE et de l’OTAN qui ont pris également le parti de l’Ukraine ne sont pas en mesure d’assurer une médiation. C’est la raison pour laquelle des acteurs non gouvernementaux pourraient contribuer plus efficacement à l’obtention d’un accord sur la centrale nucléaire de Zaporijia afin d’éviter une catastrophe.

Des propositions qui pourraient obtenir l’assentiment des deux parties et aboutir à un accord pour éviter une catastrophe sur la centrale nucléaire de Zaporijia sont présentées ici.

Il conviendrait, en premier lieu de provoquer une réunion extraordinaire ou d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU pour aboutir à l’adoption d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui pourrait recommander ou énoncer les mesures suivantes :

  1. application d’un cessez-le-feu immédiat complété par une interdiction de survol dans un rayon de 50 km autour de la centrale de Zaporijia ;
  2. évacuation de tout armement lourd (artillerie) qui serait positionné à l’intérieur de la centrale nucléaire ;
  3. mise en place d’une équipe d’observateurs (OSCE ?) à l’intérieur de la centrale pour s’assurer du respect de cette mesure ;
  4. envoi d’une mission de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) à la centrale pour effectuer un état des lieux, s’assurer du fonctionnement technique de la centrale, répertorier les réparations éventuelles engageant la sécurité nucléaire, contrôler la composition (effectifs) et les conditions de vie/travail des équipes ukrainiennes assurant le fonctionnement de la centrale nucléaire. Cette mesure semble déjà rencontrer l’approbation des deux parties ;
  5. incorporer/insérer au dispositif de l’AIEA deux équipes d’experts dans le domaine de la sûreté et sécurité nucléaires, l’une ukrainienne, l’autre russe ;
  6. déterminer la durée de la visite du site ;
  7. publication d’un communiqué à la fin de la visite et d’un compte rendu à l’issue qui pourrait être présenté au Conseil de sécurité de l’ONU pour validation des préconisations établies par l’AIEA sur le plan technique ;
  8. l’acheminement vers la centrale nucléaire (arrivée et départ) des équipes (AIEA, experts ukrainiens et russes, OSCE) doit être réalisé en toute sécurité (avion + hélicoptère) et éviter tout incident/accident/provocation, ce qui exclut toute traversée, terrestre ou aérienne, de la ligne de front ;

Nota les mesures 1, 2 et 3 restent permanentes pendant toute la durée du conflit et correspondent à une démilitarisation de cette zone excluant tout survol et tout bombardement.

Le but étant d’éviter à tout prix un désastre humain et écologique, quel dirigeant, quel responsable politique russe ou ukrainien pourrait – même s’il n’est pas encore prêt à discuter de paix – refuser un accord visant à empêcher une catastrophe nucléaire ? Les membres permanents du Conseil de sécurité peuvent sur ce sujet établir un consensus. La Russie et la Chine ont tout à y gagner. De plus, face à l’Ukraine, la Russie montrerait sa bonne volonté. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, au pied du mur, ne peuvent pas s’y opposer. Ce serait irresponsable.

Tous les moyens de pression sur les deux parties doivent être mis en œuvre rapidement collectivement avec l’aide notamment des médias et de toutes les bonnes volontés. La diplomatie ayant été écartée dans ce conflit, les dirigeants des deux parties ne se parlent pas. Il faut les convaincre de le faire.

Général (2s) Antoine MARTINEZ




Paray-le-Monial : les lèche-babouches de la LDH en croisade contre les cathos de L’Emmanuel

Germaine Lemétayer

« L’Emmanuel, bouge de là !!!! », tel est le slogan d’un tract distribué par la Ligue des Droits de l’Homme dans la cité du Cœur de Jésus. C’est la présidente locale de la LDH, Germaine Lemétayer, qui a ouvert les hostilités.

La surprenante accroche de ce flyer bas de gamme, qui n’est pas sans rappeler le vocabulaire du parler racaille du   style : « parle-moi meilleur », a choqué nombre de Parodiens, davantage habitués à des discours plus charitables.

Il y a ceux aussi qui se souviennent d’une thèse sur les protestants de Paray-le-Monial, de la cohabitation à la diaspora, 1598-1750, écrite en termes académiques par une certaine Germaine Lemétayer.

Pourquoi tant de haine ?

Chaque été, la Communauté catholique de l’Emmanuel accueille, par roulement, des milliers de participants à ses sessions à thèmes. 

« Le thème de la session est développé par des invités et des grands témoins. Plusieurs carrefours permettent d’aborder des sujets variés pour réfléchir à sa vie personnelle, sa vie de couple ou de famille, son engagement dans son travail et dans la société. Les veillées alternent temps de prière, témoignages et temps festifs.
Sont également proposés des temps pour chanter sa foi, pour prier en silence ou célébrer la messe à plus de deux   mille ! »

Le programme de cette année : 

https://emmanuel.info/paray/

Qu’est-ce qu’une session de Paray ?

https://youtu.be/gyyjoMjsXYY

« Hors du Moulin Liron ! », c’est l’injonction écrite et répétée par la LDH parodienne qui ne supporte plus la vue des barnum et des équipements installés temporairement dans ce magnifique parc, à deux pas de la basilique et de la rivière La Bourbince.

La LDH ne supporte pas non plus les voitures des fidèles, les autocars, à qui elle reproche d’utiliser les immenses parkings mis pourtant gratuitement à la disposition de tous les Parodiens à longueur d’année.

La bruyance des sessions festives de l’Emmanuel est aussi dans le collimateur de la LDH.

À la lecture du tract incendiaire retrouvé sur leurs voitures, d’aucuns ont remarqué qu’ici, la Ligue des Droits de l’Homme entend plus les hauts parleurs du christianisme qu’ailleurs la Ligue des Droits de l’Homme n’entend ceux permanents des mosquées de l’islam en France.

Tout comme ailleurs, la Ligue des Droits de l’Homme ne s’offusque pas de l’occupation de parkings et de terrains par la communauté des « Gens du voyage », pas plus que de l’occupation du stationnement de rue pour la prière coranique du vendredi. 

En outre, la LDH ne supporte pas le mélange religion et politique. Du moins quand il s’agit du catholicisme.

Il vrai qu’un bout de papier à en-tête « bouge de là ! » en direction de ces publics vaudrait, en n’en pas douter, quelques explications au bugne-à-bugne, aux militants tractants.

Le maire balaie l’affaire d’un revers de manche. Pour Jean-Marc Nesme, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Même celui de Satan, pourrait-on ajouter. 

Pour lui, la violence du tract de la LDH actionnée par Germaine Lemétayer ne le surprend pas au vu des dernières réunions municipales. L’angle d’attaque n’est pas nouveau.

L’édile alors explique une nouvelle fois que les retombées économiques (qu’il ne chiffre toutefois pas) des Sessions justifient la gratuité du stationnement, d’autant que le  parc Liron reste ouvert à tous.

Côté commerçants et tiroirs-caisses, on s’en doute, le tract LDH-Lemétayer n’est pas en odeur de sainteté, quand on sait l’importance du « tourisme » religieux dans la ville.

Faut-il donc prêter quelque dessein politique à l’offensive de Lemétayer-Droits-de-l’hommiste ? On peut légitimement le croire quand un des griefs de la LDH est la présence aux sessions de l’Emmanuel de politiciens identitaires, anti-démocratiques et encore pire etc. (air connu). 

Autre cause de la quasi-apoplexie de Germaine Lemétayer, c’est que l’Emmanuel a œuvré pour la Manif pour Tous, puis a adhéré à Sens Commun et à Reconquête. Dixit, ainsi que le rapporte le Journal de Saône-et-Loire daté du samedi 20 août 2022.

Le maire LR, lui, voit une attaque contre l’Église et contre la Communauté de l’Emmanuel.

Session du 12 au 17 juillet 2022 – Best Of

https://youtu.be/TeWZOwVlxIE

Session du 26 au 31 juillet 2022 – Best Of

https://youtu.be/RIFXSuKhLYk

Que fait la LDH ?

La haine anti-chrétienne frappe l’église Saint-Patrice, à Rouen

https://avenirdelaculture.info/articles/la-haine-anti-chretien-frappe-leglise-saint-patrice-a-rouen?utm_source=ActiveCa

Jacques CHASSAING




La franc-maçonnerie en Charente-Inférieure

« … Desaguliers, La Fayette, Guillotin et les quatre sergents de La Rochelle : nombreux sont les francs-maçons qui ont glorifié le territoire de Saintonge… »                               (Jean-luc Aubarbier (1))

 

Il me faut l’avouer, je suis un ours, un sauvage doublé d’un misanthrope. Je déteste ce qu’on appelle « les mondanités » : côtoyer, souvent dans l’ambiance bruyante d’une volière, autour d’une table où les plats sont, en général, aussi chiches que prétentieux (et le vin servi avec parcimonie), des gens avec lesquels je n’ai aucun atome crochu, tant ils sont tièdes, tolérants, compréhensifs à l’égard de la dégénérescence de notre pauvre pays, me fatigue et m’ennuie au plus haut point.

Donc j’évite autant que faire se peut les dîners mondains mais il arrive aussi que je sois obligé d’y participer. Dans ces cas-là, j’aime jeter un pavé dans la mare des péroraisons pontifiantes de celui (ou celle) qui parle le plus fort. C’est un plaisir malsain, diront certains. Je n’en disconviens pas mais si ça peut éviter à mes hôtes de me réinviter, c’est toujours ça de pris !

J’aime bien les repas « à la bonne franquette », entre amis (ou avec des gens sympathiques), autour d’une cuisine roborative et des vins gouleyants. Des soirées où le rire, l’humour gaulois et la bonne humeur ne sont pas considérés comme des insanités voire des grossièretés.

Récemment je me suis trouvé dans un de ces soupers où je m’ennuie comme un rat mort car le bavard que je suis n’a absolument RIEN à dire : on m’a appris, quand j’étais jeune, qu’en société il ne faut parler ni de politique, ni de religion, ni de son travail. L’humour y est également malvenu et le rire, carrément déplacé. Que reste-t-il alors ? Rien ! Nada ! Que dalle !

Des généralités sur le temps qu’il fait, des platitudes, des fadaises, des lieux communs, bien consensuels, pour ne froisser personne. On y caquette allègrement, et on n’est même pas assuré que la chair y soit de qualité. C’est long comme un jour sans pain ou un discours d’Emmanuel Macron, et, comme eux, ça fait du bien… quand ça s’arrête.

Mais heureusement, dans ces dîners d’un ennui mortel, il y a souvent le con de service : il parle fort, avec assurance et emphase. Il est pontifiant, sentencieux et moralisateur. On sent celui qui sait tout et qui a vécu. Les autres convives l’écoutent avec respect car il est cadre dirigeant, haut fonctionnaire (2) ou général. Habitué à commander, il n’aime pas être contredit, il est donc de bon ton de l’écouter religieusement, avec respect, sans l’interrompre, si possible en opinant du chef (ce n’est pas une contrepèterie) pour lui signifier votre adhésion totale à ses idées.

Ce soir-là, c’était un « général-quart-de-place » issu du service militaire des essences (3).

Durant sa longue carrière d’embusqué, il n’a jamais risqué sa précieuse peau sur un théâtre d’opération mais il arbore fièrement deux rosettes qu’il doit sans doute à la souplesse de son échine : « la rouge » et « la bleue » (4), glanées dans les bureaux. Il ressemble aux bidets « Jacob Delafon » : un robinet bleu pour l’eau froide et un rouge pour l’eau chaude ; ou aux fines porcelaines de Chine qui « supportent bien les décorations mais craignent le feu ».

Nous nous sommes déjà rencontrés, une ou deux fois, chez d’autres mondains. Alors que je n’ai aucune envie d’engager la conversation avec lui (je fais mienne la citation de Michel Audiard « je ne parle pas aux cons, ça les instruit »), il se croit obligé de m’agresser en me demandant :

« Alors, vous êtes toujours aussi obsédé par la franc-maçonnerie ? ». 

Je lui réponds en souriant, sans agressivité : « L’obsession, cher monsieur, c’est une idée, une image, accompagnée d’un état émotif, qui s’impose à l’esprit sans relâche. On peut être obsédé sexuel, mais pas par les « frères la gratouille « … » Je n’ai rien d’autre à dire, mais cet imbécile tient à avoir le dernier mot : « il est vrai que dans votre province, vous êtes peu concerné(s) ».

 J’ai omis de vous dire que ce type vient de la région parisienne, ce qui l’autorise à regarder les provinciaux, les gueux, les ploucs, avec la condescendance du gros colon devant le bon sauvage.

Il se trouve que je suis arrivé en Charente-Maritime par hasard. Je n’en suis pas originaire. Feu mon père m’a toujours dit que « la chèvre broute là où est son piquet », c’est donc mon métier d’inspecteur d’assurances qui m’a conduit dans ce beau pays il y a plus de 40 ans. Depuis, en dehors d’un intermède de quelques années en Bretagne, j’y suis resté car je m’y trouve bien.

Mon travail m’amenait à me déplacer dans toute la France, je n’ai donc pas eu, comme tant d’autres, l’obligation d’aller vivre à Paris. Depuis que « la plus belle ville du monde »  est devenue, au fil des années, la plus sale, la plus bigarrée et la moins sûre des capitales européennes ; depuis que la grande Bertrande Delanoé puis Haîne Hidalgogol en ont fait « Boboland », j’évite d’y aller.

Mais, hélas, La Rochelle et l’île de Ré sont, comme le Luberon, des réserves naturelles où le bobo parisien vient se reposer de ses nuits blanches, de ses excès de coke ou de ses partouzes, et se ressourcer en pédalant sur un vélo électrique. À Paris, il pédale toute l’année sur un « Vélib’ »  au milieu d’une faune allogène en scooter ou en trottinette. Chez nous, il pédale aussi mais dans un cadre plus bucolique et surtout beaucoup plus propre.

Mais revenons à mon général-pompiste qui croyait tout savoir. Je me suis vu dans l’obligation de lui rappeler que la « Charente-Inférieure » est depuis le XVIIIe siècle une terre franc-maçonne.

C’est le Rochelais Jean-Théophile Désaguliers qui est considéré comme le père de la franc-maçonnerie moderne. Il était le fils de Jean Désaguliers, pasteur huguenot réfugié en Angleterre en 1683, juste avant la révocation de l’Édit de Nantes. On raconte que sa femme et son fils le rejoignent en 1690 et que l’enfant aurait quitté la France caché dans un tonneau de vin, (ou dans un panier à linge ?). Devenu pasteur anglican comme son père, en 1712, Jean-Théophile est initié en maçonnerie à la loge « Antiquité ». Il est élu en 1719 comme Vénérable de la loge. En août 1721, à l’occasion d’un voyage en Écosse, il devient membre de la loge des « Maîtres maçons d’Edimbourg ».

Les historiens le citent comme grand maître-adjoint de la « Grande Loge de Londres » en 1724 et 1725. À cette époque, il participe à la rédaction des « anciens devoirs » maçonniques.

Le pasteur James Anderson est chargé de la rédaction de ce qui  deviendra les « Constitutions d’Anderson ». C’est ce texte que la « Grande Loge de Londres » adopte pour règle en 1723, fondant ainsi la franc-maçonnerie moderne (5). Jean-Théophile Désaguliers était l’ami et le disciple d’Isaac Newton, lui-même franc-maçon. Il a donné son nom à de nombreuses loges maçonniques : au temple maçonnique de Montréal, à la « Grande Loge de France », au « Grand Orient de France », à la « Loge Nationale Française », etc.

Dès 1744, la ville de La Rochelle possédait deux loges maçonniques. Au XVIIIe siècle, il existait des loges à Rochefort, Saintes, Saint-Jean-d’Angely, Marennes, Pons, Marans, Aulnay et Barbezieux.

Un peu plus tard, en 1777, la guerre d’indépendance américaine sera essentiellement une affaire de francs-maçons. Le jeune marquis de La Fayette y jouera un rôle primordial en posant les bases de l’amitié (maçonnique) franco-américaine. Le « héros des deux mondes » demeura toute sa vie un franc-maçon actif et un suppôt inconditionnel des Lumières. C’est pour cette raison, entre autres, que, bien que Charentais d’adoption, je n’ai pas mis le moindre centime dans la construction de la copie de « l’Hermione », le bateau de La Fayette, qui s’avère être un gouffre financier.

Et, pour une fois – une fois n’est pas coutume – j’étais d’accord avec Ségolène Royal quand, présidente de notre région, elle avait exigé que le conseil régional cesse de subventionner ce projet fumeux.  « Démarré en 1997, le chantier fut un spectacle prodigieux. Plus de quatre millions et demi de personnes sont venues et revenues voir travailler les charpentiers, forgerons, ébénistes, gréeurs et voiliers… La route fut plus longue que prévue. Près de huit ans de retard sur le calendrier d’origine. Plus chère aussi. Le budget final s’élève à plus de 40 millions d’euros, dont la moitié pour la seule construction du navire » écrivait « le Monde » en avril 2015.

Depuis l’eau a coulé sous les ponts et l’ardoise s’est alourdie, c’est un puits dans fond !

Les écolos avaient exigé que le bois servant à la construction de la coque du navire ne soit pas traité avec des produits chimiques. « L’Hermione », rongée par un champignon, est en réparation (ou en sauvetage ?) dans un chantier de Bayonne depuis de longs mois.

Finalement, ce bateau qui voulait symboliser les valeurs de « Liberté. Égalité. Fraternité » de la franc-maçonnerie, est comme elles, complètement pourri !

Citons le bon docteur Guillotin, Saintais et franc-maçon, qui inventa le « rasoir national ».

Passons rapidement sur la triste histoire des quatre sergents de La Rochelle, impliqués dans la tentative d’insurrection antimonarchique du général Berton en 1822. Ils refusèrent de dénoncer leurs chefs en maçonnerie dont… le marquis de La Fayette (lequel avait réuni 70 000 francs pour corrompre le directeur de leur prison et les faire évader).

Depuis toujours, la vie politique de Charente-Inférieure a été marquée par la maçonnerie.

Le frère le plus connu fut Émile Combes qui s’illustra par ses combats contre le catholicisme.

Ce con pontifiant de général, qui pensait que les culs-terreux d’Aunis et Saintonge n’étaient pas concernés par la franc-maçonnerie n’a pas su me dire pourquoi l’opération d’encerclement de la poche de Royan a été  nommée « Opération Vénérable » ? Moi je sais. Et la preuve que je ne suis pas « obsédé » par la franc-maçonnerie, c’est que je vis en Charente-Maritime, que j’adore cette belle région et que je m’y trouve fort bien.

Eric de Verdelhan

1) « Guide secret de la Charente-Maritime » de Jean-Luc Aubarbier ; éditions Sud-Ouest ; 2019.

2) Vous aurez noté, chers lecteurs, qu’en France il n’existe pas de bas fonctionnaires.

3) Il en faut : ce service est indispensable à la bonne marche de nos armées.

4) La « rouge » est la Légion d’honneur, la « bleue », l’Ordre national du mérite.

5) Ce texte sera remplacé en 1815 par les « nouvelles Constitutions » dont se dote la « Grande Loge Unie d’Angleterre », créée en 1813.

 




Malgré sa déroute aux législatives, Macron n’a toujours rien compris

Macron le médiocre petit bourgeois petit banquier veut transformer la France en État totalitaire. Les Français ont vécu dans le détail toutes les violations du droit commises par les covidistes-enfermistes à la solde de Macron. Ils ont tous violé le droit des centaines de fois depuis qu’ils ont eu le pouvoir de nuire à la France et aux Français. Ils l’ont fait une fois de plus en lançant un arrêté d’interdiction des Panneaux anti-piquouses qui ont eu tant de succès à Toulouse (par Jules Ferry, Résistance républicaine)

Macron vient de tomber dans le piège tendu par les covidistes-enfermistes. Mais, grâce aux réseaux sociaux et à quelques médias, ces affiches sur les dangers des faux vaccins à Toulouse ont largement été diffusées dans toute la France… C’est donc une victoire de la liberté d’expression que la macronie vulgaire est obligée de censurer. Sous Macron II, le médiocre petit bourgeois petit banquier, tout s’arrête en août sauf la censure qui s’applique immédiatement sur un simple coup de fil ! L’État totalitaire, c’est la censure et l’abus de pouvoir politique de la macronie vulgaire. Moralité : Pas de liberté d’expression sous Macron.

Les affiches sont censurées ! Sonia Backes, la secrétaire d’État en charge de la censure a annoncé que l’État interdirait par arrêté les affiches hostiles à la (fausse) vaccination (mensongère) anti-Covid, et la saisine du procureur de la République, alors qu’une campagne d’affichage est en cours à Toulouse.

Sonia Backes : Un arrêté préfectoral va interdire des affiches hostiles à la vaccination contre le Covid-19 qui ont fleuri à Toulouse sur plusieurs panneaux publicitaires. Alertée sur la campagne d’affichage anti-vaccination en cours à Toulouse, j’ai demandé au préfet d’utiliser les voies de droit appropriées pour la faire cesser. Un arrêté d’interdiction sera pris, et un signalement adressé au Procureur de la République.

Les victimes d’effets secondaires graves des faux vaccins apprécieront : myocardite, thromboses…

Et c’est bien plus grave parce que les effets secondaires graves des faux vaccins ne sont pas encore tous connus. Pourquoi l’ont-ils fait ? Non pas parce qu’ils pensent que les faux vaccins sont utiles contre la propagation des virus, car ils savent que ce n’est pas le cas. Ils l’ont fait parce que les faux vaccins sont leur arme absolue pour dominer, ficher, humilier et soumettre la population. La liberté d’informer les Français par les affiches de réinformation sur les faux vaccins est ce qu’il leur faut écarter par tous les moyens, et même par la censure. Chacun sait qu’ils ne s’arrêteront pas à la fausse vaccination en bande organisée au profit des labos et d’ailleurs, la fausse vaccination en bande organisée n’a pas eu pour seul but ce qui en a été dit.

Les agents antigéniques sont entrés en force dans les organismes des Français sans avoir obtenu leur consentement éclairé, ni sans jamais présenter de justification par des essais scientifiques validés. Les gens n’ont jamais pu avoir entre les mains des arguments scientifiques probants. Tout cela est illégal.

Les choses se passent ainsi sous présidence de Macron. Ce qui veut dire que cela a été ce qu’on appelle la censure dans un État totalitaire, une censure digne du KGB. Et cela pour les raisons qui servent en général de soubassement à la propagande sanitaire malveillante des covidistes-enfermistes. Tout cela va être imposé de façon à trouver ce qui pourrait permettre la fausse vaccination de masse, en falsifiant la réalité.

Et cela bien sûr, en s’appuyant sur la censure et des semblants de justification des membres du faux comité scientifique payés par les labos, ce qui pourrait permettre cette fausse vaccination de masse. Et tous les motifs imaginables pourront être imaginés. Les accros des chaines d’information de gauche en continu ne voient formuler que les délires pro-vaccins des commentateurs covidistes-enfermistes les plus abjects.

Certains rêvent même d’une peine de prison prononcée contre les anti-vaccins. La censure illégale menée par Sonia Backes n’a pas été une action menée pour empêcher un crime ou un délit, mais une action illégale dans laquelle la vérité à détruire sur les effets secondaires graves des faux vaccins a été désignée clairement. Il s’agit pour la macronie de fabriquer de toutes pièces le crime de réinformation. C’est pour cela que les commentateurs conservateurs font des comparaisons avec les méthodes de la Stasi ou du KGB.

C’est d’une extrême gravité. Et ce n’est pas un hasard si la censure sur les effets secondaires graves des faux vaccins a lieu après que la macronie ait échoué et n’ait pas réussi à présenter des moyens de mettre les Français et la France en coupe réglée après la sanction électorale des législatives perdues par Macron.

Quand une manœuvre sordide échoue, Macron et la macronie essaient autre chose. Si la censure sur les effets secondaires graves des faux vaccins échoue, ils essaieront une autre manœuvre sordide, et ainsi de suite. De quoi craindre une censure permanente de la vérité sur les effets secondaires graves des faux vaccins, si rien d’autre ne marche. Les Français doivent être très vigilants face aux juges d’extrême gauche En Marche, avec d’autres actions judiciaires possibles lancée contre les anti-vaccins. Pour quels motifs ?

Macron ne le sait pas. Il a seulement désigné la vérité à détruire. Il lui restait à fabriquer le ou les crimes imaginaires des anti-vaccins. C’est une accusation qui peut s’appliquer à n’importe qui : homophobie, transphobie, racisme, islamophobie si des gens s’opposent à la propagande LGBT et des islamo-gauchistes.

Cela ouvre à des milliers d’accusations gratuites. Comprendre l’acharnement contre les anti-vaccins et pourquoi ils sont devenus les ennemis absolus des surprofits des labos, c’est comprendre pourquoi la macronie vulgaire viole le droit, et contribue à faire passer le pays en dictature sanitaire. Macron impose un tel régime autoritaire, ce qui implique la mise en perspective de la soumission absolue des Français. La tentative de prise de pouvoir par les labos est justifiée parce que les affaires sont les affaires ! La censure de la dictature sanitaire a montré que Macron et la macronie vulgaire se croyaient encore en Union Soviétique !

Sonia Backes est chargée de traquer les activités anti-vaccins dans les réseaux de réinformation actifs dans le pays pour tenter de les démanteler. Les labos sont repartis à l’assaut et les faux vaccins se sont appelés vaccins-Arn, les mots ont été différents, mais les buts sont les mêmes. Il faut détruire la vérité sur la gestion calamiteuse de la pandémie du Covid 19 par Macron pour faire de la France une tyrannie sanitaire et une société soumise sans repères ni libertés. Il faut affaiblir la France pour qu’elle ne soit plus une puissance économique, politique, militaire et culturelle dans le monde. Les macronistes ont utilisé la stratégie d’avancée vers l’hégémonie conçue par le mondialisme qui repose sur l’infiltration des progressistes dans la culture, les médias, l’économie, la politique et l’enseignement. Ils ont infiltré toutes les institutions pour les détruire.

Macron a parachevé l’infiltration et mené un travail de sape contre l’économie, la société, la police, l’armée, et conduit une politique étrangère désastreuse et nuisible à la France. Macron 2 devait parachever le travail. Les socialistes en perte de vitesse et ses dirigeants acceptaient d’être dans l’opposition pourvu qu’ils gardent quelques sinécures. Éric Zemmour a compris le danger pour la France et les Français, et il s’est présenté à la présidence pour opérer un redressement et pour briser l’action du mondialisme vulgaire.

Il a élaboré une stratégie et il pensait pouvoir gagner, et il avait raison. Les membres de la macronie ont compris quel péril Éric Zemmour incarnait pour eux. Dès que Éric Zemmour a paru en position de gagner, ils sont passés aux manœuvres sordides et illégales. Ils ont tout fait pour le faire tomber et l’empêcher d’agir.

Il n’a pas pu agir autant qu’il l’aurait voulu : il n’a pas réussi à drainer le marécage !

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard




Les « boomers » ont bon dos pour disculper la gauche

Quand Isabeau de Bavière – d’origine étrangère, comme M. Cohn-Bendit – a livré la France aux Anglais en 1420, à la faveur de la folie de son pauvre mari Charles VI, on n’a pas pour autant déclaré traîtres tous les Français et tous les Parisiens. Est-il juste et réfléchi, quelques siècles plus tard, de traiter de profiteurs égoïstes tous les gens nés aux alentours de 1950 ?

La raison de cette accusation est assez astucieuse, en vérité. En accusant toute une génération, on détourne les reproches justifiés qui devraient viser la gauche. Rappelons un seul chiffre : le nombre de candidats au bac en 1968 est de 208 000, soit un peu moins que le quart des naissances en 1950 : 862 000. Autant dire que le mouvement, d’abord estudiantin et qui l’est resté pour une bonne part, au moins dans ses manifestations violentes, ne concernait qu’une minorité des personnes de l’époque.
Les manifestants et agitateurs qui « foutaient le bordel », selon les mots de la bourgeoisie de droite d’alors, étaient surtout des jeunes bourgeois de gauche, souvent enfants des premiers. Souvenons-nous de ce père, bourgeois de droite exaspéré, incendiant lui-même la voiture qu’il avait offerte à son fils, très impliqué dans le mouvement libérateur.

Il serait injuste de jeter tout ce qui est arrivé en 1968, l’ambiance récré, les gens qui se mettaient à se parler, l’augmentation des bas salaires, misérables à l’époque, même si elle fut vite avalée en partie par l’inflation. On en profitera pour dire, comme beaucoup l’ont oublié, qu’une large proportion de la population restait pauvre à l’époque, même si la prospérité, à grand renfort de voitures, télévisions, machines à laver, etc. commençait à se diffuser dans le pays depuis le début et surtout le milieu des années 1960. Ceux qui croient que la richesse matérielle de la France remonte à loin ont la mémoire courte.

Ainsi, les boomers aujourd’hui mis en accusation ont pour la plupart beaucoup travaillé, pour de petits salaires au début de la période. S’ils n’ont pas connu le chômage, c’est justement parce qu’ils bossaient, fréquemment depuis l’âge de 14 ans. Cela relativise les remarques sur les jeunes d’aujourd’hui, génération sacrifiée qui poursuit des études souvent hasardeuses jusqu’à un âge avancé, quand ce ne sont pas de pures études d’agrément… Ajoutons que les retraités boomers, qui ont beaucoup cotisé, ont des retraites beaucoup moins avantageuses que celles de la génération précédente, retraites par ailleurs quasiment bloquées depuis six ans au moins, ce qui est une véritable spoliation.

Si aujourd’hui la France va mal, ce n’est pas à l’ensemble des « boomers » qu’il faut le reprocher. En revanche, la gauche notamment issue de mai 68 a une responsabilité écrasante dans la faillite politique, économique et morale que connaît notre pays. Les « petits maîtres » de la gauche soixante-huitarde, comme on les a justement appelés, ont pris le pouvoir en politique mais surtout se sont arrogé le pouvoir moral, relayé par tous les médias, en passant par Libé, Le Monde, Télérama, pour ne citer que ceux-là.
Le pire dans cette affaire, c’est que même les partis dits de droite ont été presque totalement contaminés par les idées les plus destructrices, notamment dans le domaine dit « sociétal ». Déjà Maurice Druon notait il y a longtemps : en France, il y a deux grands partis, tous deux de gauche, mais dont l’un est appelé « de droite » par convention.

Nul n’ignore par ailleurs que les petits maîtres ont envahi l’Éducation nationale, réinventant pour les enfants une histoire de France honteuse, esclavagiste, colonialiste, collabo etc. On a bâti une France collabo, où tous ceux qu’on allait bientôt appeler les « Franchouillards » ne pensaient qu’à s’enrichir au marché noir et à obéir servilement aux Allemands. Tout cela est faux, l’immense majorité des Français détestaient les Boches et s’efforçaient de pratiquer une résistance passive. Il fallait élever ses gosses, et tout le monde n’est pas un héros. Et malgré un antisémitisme très répandu à l’époque, beaucoup de Français ont sauvé leurs voisins juifs.
Aujourd’hui, il est bien commode d’accuser les boomers de tous les maux. Accusons-les, oui, mais en désignant ceux qui ont bâti cette gauche méprisante (qu’on se rappelle le film « Dupont la Joie »), arrogante, se croyant supérieure en tout, et détestant ce peuple qu’elle était censée défendre, mais qu’elle trouvait « pue-la-sueur », ridicule avec son goût pour le camping et la bière à bon marché.

Certes, les boomers dans leur ensemble n’ont pas su transmettre le merveilleux patrimoine de la culture française et l’amour légitime du pays. Mais il était bien difficile de défendre les enfants et les jeunes contre les puissants « éducateurs » du temps : l’école, la télé, la radio, puis l’ordinateur, le téléphone etc. Beaucoup ont été faibles, lâches, c’est vrai. Beaucoup avaient honte de ne pas avoir les « bonnes idées ». Et c’est d’autant plus terrible qu’une large majorité, sans doute, n’épousait pas les idées et commandements en vigueur. C’est ainsi qu’on a laissé les jeunes s’éprendre d’une vaste entreprise commerciale à succès à base de vulgarité, d’obscénité souvent, de haine presque toujours et, peut-être surtout, de laideur : le rap. Les vieux croyants vous diront que le goût voire le culte de la laideur est « satanique ». Mais on sait que la plus grande ruse de Satan est de faire croire qu’il n’existe pas.
Aujourd’hui encore, bouclant la boucle, les enfants de la « gauche caviar », si bien nommée et si désastreuse, font souvent le même choix que la jeunesse dorée de 1968, celui de l’extrême-gauche, des pavés, de la violence et de la casse. Peut-être faut-il en passer par là pour changer d’époque. On rappellera en passant ce mot du cinéaste italien Pasolini, lequel, sans aimer spécialement la police, déclarait ceci lors de manifs de la jeunesse : entre les étudiants manifestants et la police, je choisis les policiers, car ce sont eux les vrais fils du peuple. Mais où sont aujourd’hui les fils du peuple, où est le peuple ?

Didier Blonay




Covid, guerre, pénuries, inflation : Résistants, tous à Paris le 3 septembre!

Avec une constance remarquable, qui force l’admiration, Florian Philippot, depuis plus de deux ans, mène le combat, y compris dans la rue, contre la dictature sanitaire. Nous sommes donc ravis, à deux semaines de son initiative de rentrée, de lui donner la parole, sur cette question, mais aussi sur d’autres.

Pour le moment, les opposants à Macron à l’Assemblée nationale ne nous ont rien montré

Riposte Laïque : Avant d’évoquer votre initiative du 3 septembre, revenons aux événements qui ont marqué l’année 2022 : la victoire de Macron à la présidentielle, avec 58 % des voix, et les législatives qui ont suivi, où, pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, le président sortant n’a pas eu la majorité à l’Assemblée. Comment expliquez-vous cela ?

Florian Philippot : Macron pensait que tout lui était dû, qu’il allait avoir sa majorité législative facilement, sans avoir besoin de chercher à convaincre les Français.

Cette arrogance a, je le crois, agacé pas mal de monde. Si vous ajoutez à cela un bilan épouvantable et un projet d’avenir bien peu réjouissant, il est logique que Macron ait fait un si faible score !

Maintenant, les oppositions ont le pouvoir à l’Assemblée, mais que vont-elles en faire ? Se feront-elles bêtement la guerre sous le regard amusé des macronistes ou agiront-elles pour stopper ce régime fou et imposer des débats aujourd’hui inexistants ? Pour le moment, on n’a rien vu de brillant venir des oppositions ! On verra à la rentrée. 

Dommage que le RN soit embarqué dans une stratégie solitaire…

Riposte Laïque : De nombreux patriotes regrettent que ce qui a été possible à gauche, avec la Nupes, où Jean-Luc Mélenchon a su rassembler, le temps d’une élection, son camp, n’a pas été possible chez les patriotes souverainistes, Marine Le Pen ayant choisi une autre stratégie. A l’arrivée, toute la gauche, Insoumis, communistes, socialistes et écologistes, a des représentants à l’Assemblée et seul le RN représente, et nombre, le camp patriote. Que pensez-vous de cette situation?

Florian Philippot : C’est à déplorer ! Des courants entiers de l’opposition nationale ne sont pas présents à l’Assemblée, à commencer par les frexiteurs ! Et les partisans de la sortie de l’OTAN sont aussi absents, à un moment où ces sujets sont plus cruciaux que jamais.

Avec DLF, Les Patriotes ont proposé, présenté et construit dès le 14 mars 2022 une alliance législative, et on a dit et redit publiquement qu’elle était ouverte à tous ! Génération Frexit l’a d’ailleurs rejointe très tôt.

Dommage que le RN soit à ce point embarqué dans une stratégie solitaire !

Nous n’avons pas encore gagné la guerre, mais plein de batailles !

Riposte Laïque : Vous avez été le seul homme politique de premier plan à organiser la résistance, dans la rue, contre la dictature sanitaire, depuis que Macron a imposé le passe sanitaire aux Français, le 12 juillet 2021. Vous avez, sans sectarisme, invité des centaines d’intervenants à prendre la parole. Mais, selon les chiffres officiels, 90 % des Français ont été vaccinés, dont de nombreux enfants. Aujourd’hui, alors qu’ils rêvaient d’avoir la majorité à l’Assemblée, et de poursuivre sa politique, ce régime paraît avoir du mal à entretenir le climat de peur qui a justifié les ahurissantes mesures liberticides imposées aux Français durant deux ans. Pensez-vous que nous avons gagné cette bataille ?

Florian Philippot : Nous n’avons pas gagné la guerre, pas encore, mais on a gagné des batailles oui !

Souvenez-vous, il y a encore six mois il était impossible de douter de l’efficacité des vaccins covid. Aujourd’hui, personne ne fait sa 4e dose et seuls 5% des enfants ont été vaccinés.

Début juillet dernier, un projet de loi rétablissait un Pass sanitaire aux frontières. Finalement, à force de manifestations et de lobbying auprès des députés, on a réussi à éviter ça !

Le débat sur les travailleurs suspendus, soignants, pompiers, est aussi de plus en plus présent.

Et plus généralement, à force d’expliquer les choses, on a réussi à faire comprendre à pas mal de monde que, sur tous les sujets, le gouvernement allait jouer sur les peurs et les restrictions. C’est un acquis.

Heureusement qu’on n’a pas écouté ceux qui nous disaient que se mobiliser ne servait à rien ! C’est toujours utile. 

Maintenant, on a encore du pain sur la planche. Le nouveau comité qui remplace le Conseil scientifique est présidé par une immunilogue, Brigitte Autran, qui est une forcenée de la vaccination. On voit aussi qu’ils risquent fort de vouloir utiliser le sanitaire pour nous tenir en laisse si jamais on s’énervait trop au sujet de l’inflation et des pénuries énergétiques cet automne. Il faut n’être dupe de rien et continuer de se battre.

D’autant que les suspendus ne sont toujours pas réintégrés, et ça c’est inadmissible !

La volonté de punir les soignants et les pompiers non-vaccinés est un scandale d’Etat

Riposte Laïque : Aujourd’hui, l’hôpital public est dans une crise qui s’aggrave de jour en jour, et malgré tout cela, le gouvernement refuse de réintégrer les soignants non-vaccinés suspendus. Les incendies reprennent dans le sud-Ouest, est les mêmes refusent de réintégrer les pompiers non-vaccinés suspendus. Comment expliquez-vous cet acharnement contre ceux qui ont refusé la vaccination obligatoire, quand les faits leur donnent raison ?

Florian Philippot : Ils ont eux-mêmes craché le morceau : ceci n’a rien de sanitaire, mais il s’agit de « punir » les « récalcitrants » ! De punir ceux qui ont refusé le narratif officiel. Qui ont eu l’immense courage de savoir dire NON.

On ne dit pas non à un régime corrompu. Il vous le fait forcément payer…

On ne laissera jamais tomber ces personnels suspendus, et dès la grande manifestation du 3 septembre nous remettons en place la collecte de biens alimentaires qui leur est destinée. Beaucoup vivent aujourd’hui dans une grande misère. 

Cette affaire est lamentable, choquante, honteuse, indigne, de A à Z !

Braun est un homme la Macronie et de l’UE

Riposte Laïque : Véran est devenu porte-parole du gouvernement, Bourguignon, un temps pressentie pour être ministre de la Santé, a été battue aux législatives, et finalement, nous avons François Braun, qui se distingue en fermant les urgences. Pensez-vous que Braun et Véran, c’est la même chose ?

Florian Philippot : Oui globalement, même si Véran a un côté tête à claques plus fortement prononcé que Braun. Mais l’idéologie est la même. Je rappelle que Braun était le conseiller santé du candidat Macron. C’est un homme de l’UE, de la Macronie et des labos.

Covid, inflation, pénuries énergétiques, guerre : une crise voulue pour attaquer nos libertés individuelles

Riposte Laïque : Vous appelez donc, ce samedi 3 septembre, place de la Bourse, à 14 heures, à un rendez-vous de la Résistance. Le thème de cette manifestation sera-t-il celui que vous avez impulsé tout au long de l’année 2021-2022, avec une pugnacité admirable, ou bien élargirez-vous la mobilisation à d’autres sujets, et si oui, lesquels ?

Florian Philippot : On va élargir. Aujourd’hui toutes les crises s’accumulent : Covid, variole du singe, inflation, pénuries énergétiques, guerre… Mais elles ont toutes un point commun : elles ne tombent pas du ciel ! Les gouvernements n’en sont pas les victimes mais la cause ! Ces crises sont le fruit de choix conscients qui sont parfaitement réversibles. Et elles s’attaquent toutes à nos libertés individuelles et à notre souveraineté de peuple.

On appelle cet événement « Rendez-vous de la résistance » car je pense qu’il y a aujourd’hui « l’opposition », qui reste dans le cadre, et « la résistance », qui sort du cadre. Or on a besoin de sortir du cadre !

Rendez-vous place de la Bourse, le 3 septembre

Riposte Laïque : Comment se déroulera cette initiative, et qui, à ce jour, a répondu positivement à votre invitation ? Allez-vous reprendre toutes les semaines vos rassemblements devant le ministère de la Santé ?

Florian Philippot : Ce sera un cortège qui partira de la place de la Bourse, symbole de cette spéculation, de ce règne du fric qui attaquent les peuples, et on ne finira pas devant le ministère de la Santé, justement pour montrer que ces rendez-vous dépassent la crise covid. J’annoncerai quelques jours avant le lieu d’arrivée. Symbolique et fort.

On a invité énormément de personnalités de la résistance, dont vous êtes, ainsi que tous les députés d’opposition, sans exception, comme je le fais désormais à chaque manifestation et comme je le ferai systématiquement. Maintenant qu’ils sont majoritaires, il faut qu’ils prennent leurs responsabilités. D’ailleurs quelques députés RN (pas connus) étaient venus à notre manif du 11 juillet devant l’Assemblée nationale, c’est une bonne démarche. 

Plusieurs personnalités m’ont déjà répondu positivement, mais permettez-moi d’attendre un peu avant de dévoiler des noms car plusieurs sont en contact en ce moment avec nous et hésitent encore. 

La guerre contre la Russie n’est absolument pas la nôtre

Riposte Laïque : Vous êtes en pointe également sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine, et, contrairement à la majorité des médias et de la caste politicienne, vous ne paraissez pas éprouver beaucoup de sympathie pour le président ukrainien Zelensky. Pensez-vous que ce conflit n’est pas celui de la France, et que Macron entraîne notre pays et les Français dans une situation dangereuse ?

Florian Philippot : Cette guerre n’est absolument pas la nôtre. Elle est celle d’un clan américain qui a sur son agenda une guerre avec la Russie et avec la Chine. Il suffit de lire la stratégie « OTAN 2030 » pour s’en convaincre et de voir l’avancée continue de l’OTAN dans cette région du monde depuis 30 ans. 

Une folie totale dans laquelle la France n’a rien à faire. Au contraire, on devrait dénoncer cet engrenage, préserver nos intérêts, investir dans notre défense nationale, et chercher au maximum la Paix.

Quant à ce pauvre Zelensky, il n’est pas plus qu’un pion dans cette affaire. Il était acteur, il le reste.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Florian ?

Florian Philippot : Je vous attends tous le 3 septembre ! C’est un rendez-vous important. Ne leur laissons aucun répit. Macron a délivré un discours inquiétant à Bormes-les-Mimosas le 19 août. On doit réagir.

Merci à vous pour cet entretien et bravo pour votre travail.

Propos recueillis par Pierre Cassen




Ce krach inévitable qui va tous nous rincer


Un beau matin vous vous réveillerez, comme d’habitude vous allumerez votre poste de télévision, et vous observerez une effervescence inhabituelle sur les chaînes d’information en continu. Les mêmes journalistes ignares seront toujours présents, mais vous constaterez que les militaires, les spécialistes en géopolitiques et les Ukrainiennes trop maquillées, qui s’étaient substitués aux médecins, auront eux-mêmes été remplacés par des économistes, des analystes financiers et des gérants de SICAV.

Les journalistes à tête d’abrutis, eux, après avoir été épidémiologistes, puis polémologues, seront maintenant devenus des experts du marché obligataire. Ils parleront de duration, de sensibilité, de Crédit Default Swap, de points de base, de haircut et s’exprimeront dans des unités qu’on pensait réservées à la mécanique quantique ou à l’astronomie, tant le nombre de zéros est incommensurable. De nombreux économistes se succéderont également. Les Artus, les Touati, tous sans exception viendront mentir comme des arracheurs de dents. Artus viendra, comme d’habitude, expliquer pourquoi ses prévisions étaient erronées, et Touati nous soûlera de sa logorrhée.

Dans ce cas, pas de doute, le krach obligataire de la zone euro aura débuté, et il sera probablement violent. Les 0.5% de hausse des taux de la BCE, qui n’intéressent personne (pas assez spectaculaire) auront fait leur office, et cette farce financière qu’est l’outil anti fragmentation de la BCE (qui n’est autre qu’un programme d’achat de dette) aura échoué. Les dettes des pays du Sud auront été attaquées, celle de la France également, les taux d’emprunt de ces pays auront probablement augmenté de 3 à 4% en une journée. Macron apparaîtra le soir même à la télévision, à 20 heures précise, pour nous informer que nous sommes en guerre contre les taux d’intérêt.

A ce stade, il y a encore une possibilité que vous ne vous sentiez pas réellement concernés. Comme le disait le grand économiste François Mitterrand : « Dans la lutte contre le chômage, on a tout essayé ». Avec la dette c’est un peu la même chose. On entend chaque année que le déficit augmente, qu’il est de 170 milliards cette année, que la dette se mesure en trillions. Et alors ? Il en est ainsi depuis des décennies et il n’y a pas de raisons de s’affoler ; ça passera, comme d’habitude. Excepté que cette fois cela ne passera pas. Les investisseurs ont perdu confiance et ils se retirent en catastrophe, entraînant ainsi les taux d’emprunt à la hausse. Pourquoi aujourd’hui plutôt qu’hier ? c’est comme se demander pourquoi le volcan est entré en éruption ou pourquoi le tremblement de terre a eu lieu à telle date et pas à une autre. Notre capacité de calcul ne permet pas de le prévoir, voilà tout.

Très rapidement, les banques vont se retrouver en très grande difficulté, la valeur des portefeuilles obligataires va s’effondrer et la charge de la dette de l’état va exploser à des niveaux stratosphériques tels que même l’impôt ne suffira plus à payer les intérêts.
C’est à ce moment précis que vous vous inquiéterez pour votre assurance vie. Depuis toujours, l’Etat vous a fait un cadeau en vous offrant une fiscalité attrayante sur ce placement, dans l’unique objectif de drainer l’épargne massivement vers la dette d’Etat française. Depuis des années déjà, vous avez vu les rendements de ce placement dévisser pour atteindre le voisinage de zéro, ne compensant même pas l’inflation, mais au moins c’était garanti par l’Etat. Et maintenant on vous explique sur BFM que, non seulement vous allez encaisser des pertes bien supérieures à la hausse nominale des taux à cause de cette satanée sensibilité des portefeuilles obligataires dont votre conseiller bancaire ne vous a jamais parlé, mais qu’en plus la parole de l’Etat a autant de valeur que celle d’un général malien !

Il n’est pas nécessaire de vous précipiter à la banque afin de liquider votre assurance vie, le gouvernement a déjà utilisé la Loi Sapin-2 pour la bloquer pour une durée indéterminée. Vous n’avez pas pris la peine, pendant toutes ces années, de vous renseigner sur les directives européennes qui sont votées et vous ne savez donc pas que tous vos avoirs sont saisissables en toute légalité par l’Etat en cas de nécessité.

Pire encore, vous apprenez au fil de l’eau que les encours des comptes courants sont menacés en cas de faillite de la banque. Pas la peine de vous ruer vers le distributeur de billets, votre compte est déjà bloqué et vos retraits limités dans un premier temps à 200 euros par semaine. Si cette dernière est réellement au bord de la faillite, vos avoirs seront convertis en actions de cette même banque. L’arsenal juridique a été voté il y a bien longtemps au Parlement Européen.

Vous vous sentez probablement floué et même indigné. Cet argent c’est le vôtre, vous avez payé des impôts, il vous appartient ! En réalité, cet argent n’existe pas, le monde fiduciaire dans lequel nous vivons vous a entretenu dans l’idée que ce nombre que vous voyez sur votre relevé de compte correspond à quelque chose de tangible, alors que ce n’est qu’une écriture comptable. Votre argent, votre banque ne l’a pas, ou ne l’a plus.

Les biftons que vous gardez précieusement en cas de coup dur, personne ne vous les enlèvera, ils sont à vous. Prenez une loupe et regardez bien ce qui est écrit sur ces billets de banque : « BCE ». Vous n’êtes nullement propriétaire de ces billets, vous en avez tout juste l’usufruit, que l’on peut vous retirer à chaque instant, en les décrétant non valides et en les remplaçant par d’autres coupures. Ces billets ne sont d’ailleurs que des créances sur une banque centrale, qui elle-même ne vaut plus grand-chose.

Que ce soit gelé, c’est une chose, mais vous avez entendu dire que les encours inférieurs à cent mille euros sont garantis par un le Fonds de Garantie des Dépôts (FGDR), et il se trouve que vous avez pris bien soin de répartir votre argent sur de nombreux comptes. Malheureusement, l’état et votre banque ont omis de vous informer que ce fond n’a été abondé que de 6 milliards depuis sa création. Un peu léger pour garantir 2.6 Trillions d’euros.

Qu’ils bloquent les comptes à vue et les assurances vies, d’accord, mais vous restez quand même le propriétaire des actions que vous avez achetées. La banque n’en est que le dépositaire, sa faillite ne devrait donc en aucun cas avoir de conséquences sur votre pleine propriété à l’égard de ces titres. La société Vinci viendrait-elle à faire faillite, cela ne signifierait pas que vous auriez perdu la propriété du véhicule que vous auriez garé dans un de ses parking. Hélas, une fois de plus, vous n’avez probablement pas lu les petites lignes lors de l’ouverture de votre PEA. En effet, votre banque a engagé vos actions dans des opérations de prêt emprunt de titre, elles ne sont donc plus là, elles non plus.

Après vous être envoyé un ou deux whiskys dans le cornet, il vous faut faire face à la réalité. Soit la BCE se met à racheter massivement notre dette sur les marchés pour faire baisser les taux, et dans ce cas l’euro s’effondrera par rapport au dollar, ce qui engendrera de l’hyperinflation, soit elle se refuse à le faire et ce sera le défaut pour la France ; de Charybde en Scylla. Mais dans tous les cas de figure, l’état prélèvera au moins 10% de vos fonds, juste pour survivre un an de plus. La technique est déjà éprouvée, elle a été testée avec succès à Chypre en 2012. A l’époque tout le monde s’en foutait car ce sont majoritairement des détenteurs de compte russes qui s’étaient fait spolier.

Il ne vous reste donc plus qu’à retourner sur votre canapé et à regarder chaque soir à 20h précise un croque-mort, l’équivalent financier de Jérôme Salomon, qui viendra commenter l’état de la dette de la France.
On a généralement tendance à dire que l’état français et la Commission Européenne sont longs à la détente et obsédés par le juridisme, mais quand il s’agira de bloquer vos actifs et de vous spolier, je puis vous assurer que cela ira très vite et que vous n’aurez pas le temps de vous retourner. L’Europe est tellement à cheval sur les principes, qu’elle s’assied dessus quand bon lui semble. Pas la peine de résister. Comme dirait Moussa Darmanin, ça va bien se passer.
Comment en est-on arrivé là ? tout ceci était-il prévisible ?

Non seulement c’était prévisible, mais c’était même prévu. La gabegie financière a réellement commencé avec Mitterrand, en 1981, et tous ceux qui ont suivi, sans exception, ont fait vivre notre pays d’expédients financiers pendant les 40 années qui suivirent. L’euro n’a fait qu’aggraver la situation en nous permettant d’emprunter sans limite, à un taux beaucoup trop faible par rapport à la réalité de nos comptes publics, et tout le monde a fait semblant de croire qu’il en serait ainsi pour toujours.

Mais la pire des trahisons fut commise le 3 janvier 1973 et la fameuse Loi sur la Direction et l’Administration de la Banque de France. Depuis ce jour funeste, il est gravé dans le marbre que notre pays est contraint de s’endetter sur les marchés financiers par l’intermédiaire des banques privées et de livrer ainsi notre dette aux investisseurs étrangers ; or, en matière de dette, la nature de celui qui la détient est encore plus importante que le montant de cette dernière, et emprunter auprès des retraités français n’aura pas les mêmes conséquences qu’être redevable envers des fonds de pension américains.

Nous évoquions dans un article précédent la notion de haute trahison concernant les différents dirigeants qui se sont succédés, et qui ont œuvré à la destruction de notre industrie nucléaire civile.
Mais alors, comment allons-nous qualifier le fait de nous avoir sciemment endettés jusqu’à la fin des temps, hypothéquant l’avenir des quatre prochaines générations et d’avoir ouvert la porte à la mise sous tutelle de la France par le FMI, la Commission Européenne, la BCE ou les géants américains de la gestion d’actifs ?

Alain Falento




Le malade mental Macron veut nous faire payer le prix de ses conneries

macronfrancedetruite.jpg

NOUS SOMMES GOUVERNÉS PAR UN MALADE MENTAL.

Macron obéit à Biden et nous promet un futur pour le moins aléatoire. 

Guerre en Ukraine : selon Macron, les Français doivent « accepter de payer le prix de la liberté »

Quelles sont ces « valeurs » dont il se fait le hérault, quand la guerre que nous mène l’Islam est la seule et authentique raison de se battre pour elles ? 

Il nous parle de notre descendance. Pourquoi pas la sienne, et celle de ses collègues de désastre ? La majorité d’entre eux n’a pas d’enfants. La nôtre, bien réelle, est, pour eux, juste de la viande en troupeaux dociles.

Et puis en quoi , par quelle menace terrestre, aérienne ou stratosphérique, la Russie menace-t-elle notre liberté, quand nous disposons de tout ce qu’il faut pour en écarter le danger ?

Pour quelle raison Tolstoï, Dostoievski, Prokofiev, Pouchkine, Tourgueniev, Pasternak, Soljenistine, Chostakovitch, des milliers d’autres, deviendraient-ils subitement des monstres à éliminer d’urgence de nos mémoires communes avec celle de leur soeur russe ?

La vérité : Biden a quant lui très peur d’une victoire russe, donc d’une nouvelle débâcle de l’OTAN, avant les élections de novembre. Une énorme raclée de plus, après l’Afghanistan, la Somalie, le Vietnam… Le peuple américain serait furieux. Le vieillard sénile qu’agite l’état profond US tient donc Zelensky à bouts de bras. Mais c’est reculer pour mieux sauter. https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-le-pentagone-annonce-une-nouvelle-aide-militaire-de-775-millions-de-dollars-20220819

Poutine s’amuse avec Macron, quand les gens de Davos utilisent notre pinocchio-Choupinet pour mener à bien leur sublime et définitive opération consistant à nous mettre en esclavage numérique.

Nous sommes désormais dans une tenaille infernale, qui serre un peu plus chaque jour ses mâchoires. https://francais.rt.com/international/100410-poutine-met-garde-macron-risque-catastrophe-envergure-zaporojie

Français, par pitié pour votre patrie, sortez de ce cercle mortel qui mène tout droit au mauvais choix de guerre. Laissez les pantins subventionnés par la finance internationale se démener dans les vestiaires de l’Histoire.

Fermez le placard et jetez la clé. Regardez l’état lamentable de votre pays. Réagissez, pour la France, en France !

Nous ne devons à aucun prix faire la guerre à la Russie.

Emmanuel Macron, qui nous hait de toute sa fibre robotisée, nous conduit au pire, quand le chaos s’est d’ores et déjà installé sur notre sol. 

« Usque tandem Catilicron, abutere patientiam nostram » ?

https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-le-pentagone-annonce-une-nouvelle-aide-militaire-de-775-millions-de-dollars-20220819
Orban est le seul chef d’Etat européen qui défend les intérêts du continent. Le seul qui protège son peuple, et a passé des accords avec les Russes. Le seul qui a fait un mur contre l’invasion migratoire, et le seul qui a organisé un référendum sur l’immigration. Absolument légitimé par les Hongrois. Nous sommes quant à nous gouvernés par des fossoyeurs. https://francais.rt.com/international/100405-ukraine-orban-denonce-choix-occidentaux-origine-degats-immenses-pour-europe
ANIMATIONS CANICULAIRES.
Surineur africain retrouvé en Espagne : Metz : un homme de 22 ans poignardé à mort en pleine rue, alors qu’il se promenait avec des amis (Màj : Le meurtrier a fui en Espagne où il voulait rejoindre l’Afrique, il a été interpellé) – Fdesouche
Chez Piolle, la routine en deux roues : Grenoble : un jeune de 17 ans fonce à scooter sur un policier pour échapper à un contrôle et chute, laissant apparaître des produits stupéfiants, il a été interpellé – Fdesouche
Vénissieux version Insoumis. Deux bons petits gars, agressés sauvagement par la police raciste. Ben voyons.

Taha Bouhafs du côté des racailles, sans surprise. Les deux agents en garde à vue, mais apparemment soutenus par Darmanin.

https://twitter.com/T_Bouhafs/status/1560559083836538880?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1560559083836538880%7Ctwgr%5E5ad111c148e72d2abfb11ad25a7c506c8f86934b%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.fdesouche.com%2F2022%2F08%2F19%2Fvenissieux-69-un-mort-et-un-blesse-grave-suite-a-un-refus-dobtemperer-lors-du-controle-dun-vehicule-vole%2F

« Pour Taha : aucune mort d’un jeune Français drogué, détruit, annihilé, ne dispense de descendre comme des chiens ceux qui l’ont conduit au cimetière. Ta gueuse, Bouhafs, rentre au bled et fais-toi oublier ! » 

Les propriétaires squattés, cela continue, malgré les belles déclarations de ministres. https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2022/08/18/hautes-alpes-leur-maison-dans-la-cite-vauban-squattee-plus-de-sept-mois

Chez les Russes, impossible, tout simplement. Le squatt, c’est le wokisme avant l’heure, c’est l’inversion accusatoire, c’est le voleur qui profite de la loi, parce que nos dirigeants méprisent la propriété… sauf la leur. https://ripostelaique.com/en-russie-il-ny-a-pas-de-squatter-cest-impossible-inenvisageable.html

La prison, c’est pas la solution. Les juges du Yéti remettent donc en liberté un chauffard multi-récidiviste qui a blessé dans sa fuite un policier.  https://www.fdesouche.com/2022/08/19/justice-refus-dobtemperer-course-poursuite-la-remise-en-liberte-du-chauffard-multirecidiviste-surprend-meme-son-avocat/

Agen, enrichissement par clandos. Un Agenais violemment agressé au couteau par deux clandestins de 23 et 30 ans pour une histoire de cigarette, le tribunal les condamnes à trois ans de prison – Fdesouche

Paris d’hidalgo, enrichissement africain : « Sale blanc ! » : agression raciste dans le métro à Paris, une plainte déposée – Valeurs actuelles

GROTESQUES

Woke à Montreuil : Les bibliothèques de Montreuil, un service public, expose en pleine rue des illustrations sur le genre qui « remplace » le sexe, et échange les chromosomes des femmes et des hommes – Fdesouche

EN LA FRANCE DE CHOUPINET

Après les restaurants, les cafés, les hôtels, les vendanges, on ne trouve plus de chauffeurs pour conduire les gosses à l’école. http://www.leparisien.fr/faits-divers/refus-dobtemperer-course-poursuite-lincroyable-remise-en-liberte-du-chauffard-multirecidiviste-19-08-2022-PQV3WCOCXZBVXBFCDCEJQC2IXA.php

CORONAMAGOUILLES.
Herr Doktor Marty, qui réclamait l’interdiction de ces panneaux, a dû fêter l’événement. Un nouveau robot pour votre piscine, cher Docteur ? https://resistancerepublicaine.com/2022/08/19/panneaux-anti-piquouses-de-toulouse-linterdiction-par-macron-vient-de-tomber/

Elle est prometteuse, la nouvelle Delfraissy ! Il est vrai qu’il y a 100.000 doses à écouler, pour commencer. Ça fait des sommes, tout ça, et la maison de vacances, ça coûte cher. J’ai toutefois le vague sentiment que les Français attendront d’être vraiment menacés pour courir à nouveau vers les vaccinodromes. Ma foi, ils auront raison. Ils ont retrouvé le plaisir de s’embrasser et de fêter les beaux jours, un peu partout en France. Sans autre risque qu’une grippe. Quant à la variole du singe, il reste toute de même une bonne soixantaine-sixaine de millions de Français et autres qui ne portent pas la jaquette flottante. https://www.francesoir.fr/politique-france/il-y-encore-trop-de-personnes-non-vaccinees-denonce-l-immunologue-brigitte-autran

https://francais.rt.com/france/100413-100-000-doses-vaccins-contre-variole-singe-livrees-franc

« Il va tout de même falloir que j’intègre Davos. Ça traine, ça traine… » (Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski

 




Macron mise sur Brigitte Autran, une fidèle avocate de l’industrie vaccinale

Après la dissolution du comité scientifique dont certains membres ont récemment exprimé quelques remords de leur action passée[1], le président Macron élève Brigitte Autran, professeur d’immunologie à La Pitié-Salpêtrière.  au rang de présidente du comité de l’évaluation des risques sanitaires liés aux virus, et des conséquences du réchauffement climatique sur la santé.

Allons-nous regretter Delfraissy ?

Brigitte Autran est intimement liée à l’industrie pharmaceutique et tout particulièrement à l’industrie vaccinale. Tomberons-nous  de Charybde en Scylla ? [2]

Brigitte Autran est une représentante zélée de l’industrie vaccinale

Ses articles glorifient constamment les vaccins et recherchent les moyens de faire reculer « l’hésitation vaccinale »[3] [4] sans jamais citer le manque de transparence, ni les mensonges d’état, ni les liens d’intérêts entre décideurs et les firmes pharmaceutiques, ni les échecs et les complications de vastes campagnes antérieures de vaccination (comme après grippe).

Ses 405 publications référencées sur PubMed traitent essentiellement du Sida et aucune ne parle de la balance avantages/risques ou des complications des vaccins. Pourtant la catastrophe vaccinale du Dengvaxia aux Philippines[5] ou l’échec des vaccins supposés prévenir le cancer (vaccin contre l’hépatite[6] ou anti HPV[7] [8] [9])justifieraient des analyses poussées.

Ses liens avec le lobby vaccinal (selon le terme du Sénat) sont officiels, anciens,  étroits, structurels et permanents.

Elle a fondé et dirigé COREVAC ( consortium de recherches vaccinales) dont les principaux partenaires sont le LEEM, ( syndicat français des industries pharmaceutiques), l’INSERM (partenaire de la Fondation de B&M Gates), mais aussi l’EVI (European Vaccine Initiative)  au sein de laquelle on retrouve l’Institut Pasteur, l’INSERM, GSK, la Commission Européenne, l’Agence Européenne des Médicaments, AstraZeneca, Abbott, Janssen, Novavax, l’OMS et, évidemment, Pfizer.

Elle a été rémunérée par la BANQUE PUBLIQUE D’INVESTISSEMENTS (BPI-FRANCE)  comme experte des vaccins SARS et par  JANSSEN France.[10]

On ne lui reproche pas sa religion provaccin effrénée qui reflète l’engagement de toute sa vie, mais pourra-t-elle vraiment évaluer objectivement la balance avantages / risques des vaccins, d’autant que son appartenance au Comité de stratégie vaccinale contre la COVID-19 ne lui permet pas d’avoir une position impartiale.

Comment pourrait-elle être en même temps juge et partie ?

  1. Autran s’est déclarée satisfaite de la gestion catastrophique de la crise H1N1 

Lors de la grippe H1N1 présentée comme une « peste » par Roselyne Bachelot et les médias, B. Autran a participé activement au Comité de lutte contre la grippe (CLCG) et la pandémie 2009 qui a piloté l’action désastreuse du gouvernement.

La campagne H1N1 des autorités a été jugée « hyperactive et anxiogène » par le député socialiste et médecin Jean-Marie Le Guen, qualifiée d’« échec global » par la commission d’enquête parlementaire créée le 24 février 2010, « d’inutilement ruineuse » par le  rapport d’enquête du Sénat[11] qui a souligné « le poids des lobbys et l’acceptation par les décideurs politiques et administratifs de contrats commerciaux trop contraignants »( en faveur des labos.)

94 millions de doses de vaccins ont été commandées pour 7 millions de Français inutilement vaccinés. Au total, la politique anti H1N1 pilotée par le CLCG a couté au moins 1,5 milliard d’euros, sans être d’aucune utilité sur l’épidémie et nous a transformé en risée de l’Europe.

Et heureusement que peu de compatriotes se sont vaccinés, sinon nous aurions déploré beaucoup plus de victimes de complications post vaccinales graves (dont les narcolepsies) et plus de 200 victimes attendent toujours d’être indemnisées[12] près de 13 ans après leur drame. Complications d’autant moins acceptées que la « grippette » ne justifiait aucunement le risque de vaccins expérimentaux.

Grippette (terme employé par l’ancien ministre et urologue Bernard  Debré) a fait  au total 312 morts en France, soit vingt fois moins qu’une grippe ordinaire.

  1. Autran n’a avoué que très timidement sa responsabilité[13]: « Quels que soient les défauts de son expertise délivrée dans un contexte d’urgence, qui était un exercice difficile, la CLCG a rempli son rôle auprès des  autorités sanitaires ».  Comité responsable mais pas coupable, n’a pas eu l’ombre d’un regret d’avoir dessaisi les médecins de terrain de leurs fonctions, affolé inutilement la population et recommandé une vaccination inutile et dangereuse. Et aucune leçon n’a été  tirée de cet échec…

« Omicron résiste au vaccin. Vaccinez-vous quand même pour vous en protéger ! » 

La première déclaration publique  de B. Autran est très démonstrative de son crédo vaccinal sans modération :

« Encore trop de personnes non vaccinées ». Elle ne  mentionne que les enfants ne risquent quasiment rien du covid et ne le transmettent pas. [14]

Comment peut-elle encore prôner la vaccination contre Omicron qui prédomine très largement en France, alors qu’elle a elle-même constaté et reconnu par écrit dans une célèbre revue à comité de lecture [15] l’inefficacité des injections anti-covid à prévenir la contamination et la transmission d’Omicron.

 Pourquoi Brigitte Autran ne tient-elle pas compte des données acquises de la science en prétendant que la politique zéro variole du singe est un objectif atteignable ?

Lors de son interview au Parisien elle affirme qu’« une stratégie zéro Monkeypox est possible, contrairement à celle du zéro Covid ».

Comment cette immunologiste peut-elle penser  qu’il est possible d’éradiquer une zoonose ( épidémie qui se transmet de l’animal à l’homme et vice versa) comme vient pourtant de nous le rappeler le Covid. La stratégie du zéro covid par confinements et pseudo vaccins s’est soldé par un échec dans tous les pays qui l’ont pratiquée.

Il n’y a guère plus que la Chine pour entretenir encore cette fiction délétère qui l’a conduite dans une impasse sanitaire et économique causant des malheurs profonds pour sa population [16] [17] [18].

Le seul virus que les vaccins ont aidé à éliminer est la variole, la vraie, dont il n’existait aucun réservoir animalier. Pour tous les autres virus, même ceux pour lesquels il existe de vrais vaccins efficaces, on a dû apprendre à « vivre avec ».

Pour la variole du singe, il existe de nombreux refuges animaliers connus : primates mais aussi rongeurs (écureuils, rats de Gambie, rats de Hongrie, chiens de prairie), et encore les antilopes, les gazelles et même les chiens[19]. Pour obtenir une éradication du virus il faudrait disposer d’un vaccin efficace à 100% chez l’homme et faire disparaître toutes les espèces animales réservoirs. Mirage (cauchemar) inimaginable !

  1. Autran sait tout cela vraisemblablement. Cette attitude pro « zéro variole du singe » traduit-elle une volonté de tenter à nouveau d’imposer des restrictions de liberté pour forcer la population à accepter un nouveau vaccin, sans même un seul essai sur la forme humaine de la variole du singe ?

Mr Delfraissy avait au moins  reconnu l’échec de la stratégie zéro covid [20] [21] et appelé dès février 2021 à « sortir de la politique de la peur » et de la coercition pour une approche plus respectueuse de la science et des droits des citoyen. La déclaration de B. Autran  est inquiétante à cet égard.

Brigitte Autran préfèrerait-elle  un vaccin expérimental aux précautions d’hygiène ? Pourquoi n’en parle-t-elle pas ?

Au 20 aout 2022 le respect des précautions d’hygiène constitue la meilleure prévention de la variole du singe pour les groupes à risques définis par la Haute autorité de Santé [22]: « les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans qui sont multipartenaires, les personnes en situation de prostitution, les professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle » qui rassemblent 99% des malades recensés actuellement en France.

Brigitte Autran imagine « l’instauration immédiate d’une task force d’expertise scientifique » en vue de mettre en place des « recommandations rapides  mais ne semble pas avoir rappelé aux personnes menacées les règles d’hygiène individuelles qui constituent la meilleure approche d’après Heymann, expert de l’OMS[23]. «En faisant attention si les partenaires sexuels ont des lésions génitales » « demandez à vos partenaires sexuels s’ils ont une éruption cutanée ou d’autres symptômes compatibles avec le monkeypox. »  « Évitez tout contact peau à peau avec une personne qui présente une éruption cutanée ou d’autres symptômes liés à la variole du singe » « éviter de partager son lit avec un étranger tant que l’épidémie dure » «  Ne jamais toucher les pustules de votre partenaire ». 

Mais fidèle à ses croyances, B. Autran prône des vaccins qui n’ont pourtant pas été l’objet d’essais démontrant leur efficacité contre la variole du singe chez l’homme.

Aux États-Unis, le vaccin antivariolique de deuxième génération ACAM2000 a été autorisé par la Food and Drug Administration (FDA) et acheté pour le Strategic National Stockpile (SNS) pour être utilisé lors d’une urgence impliquant la variole. La vaccination avec ACAM2000 est également recommandée pour certains personnels de laboratoire et de soins.

Mais ces vaccins de deuxième génération ne sont pas dénués de risque

« risque documenté de myocardite après la réception des vaccins ACAM2000… et du risque inconnu de myocardite après JYNNEOS[24],  « la prévalence incertaine de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) ou d’autres formes d’immunosuppression dans les zones d’endémie du monkeypox présente un risque de complications vaccinales graves, notamment l’eczéma vaccinatum [25] et la vaccine évolutive ,cette dernière étant un effet indésirable événement au cours duquel la réplication incontrôlée du virus de la vaccine entraîne généralement la mort [26].

IMVAMUNE est un vaccin antivariolique de troisième génération qui a été testé chez des personnes infectées par le VIH et chez des personnes atteintes de dermatite atopique lors de six essais cliniques publiés qui ont démontré sa sécurité et l’immunogénicité dans ces maladies. Contre le monkeypox l’efficacité d’Imvamune a été démontrée par plusieurs études sur des animaux, mais n’a jamais été l’objet d’essais randomisés chez l’homme. Dans cette indication il reste donc expérimental, même si les agences en ont autorisé sa mise sur le marché et si elles le recommandent.

Injecter un vaccin qui n’a pas été testé constitue un essai thérapeutique non organisé, non surveillé de manière adéquate, sur une population mal informée dont le consentement est extorqué par une propagande terrorisante alors qu’en Occident la maladie est pratiquement toujours bénigne. Aucun mort en France sur plus de 2600 cas répertoriés.

Le respect strict des mesures d’hygiène rappelées précédemment reste clairement le rempart le moins risqué contre la contagion.

  1. Autran serait-elle une nouvelle pythie des scénarios catastrophes ?

Depuis mars 2020, les décisions politiques ont été basées sur des simulations mathématiques biaisées, véritables scénarios de science-fiction catastrophe[27] [28], pour justifier des politiques antidémocratiques et pour imposer la pseudo vaccination de toute la population, alors qu’au maximum seuls les plus de 65 ans auraient pu en bénéficier (si elle avait été efficace et sans dangers).

Depuis lors, toutes les études scientifiques qui ont analysé les faits constatés ont démontré que ces prophéties étaient totalement fausses et que les souffrances imposées inutilement aux peuples n’ont servi qu’à enrichir les plus riches[29] et à multiplier les milliardaires[30] tandis que les classes moyennes s’appauvrissaient[31] et que les plus précaires sombraient dans la famine[32].

  1. Autran reprend les recettes de février 2020 en nous annonçant une nouvelle vague « elle prévient d’ores et déjà que la crise du Covid-19 n’est pas terminée : il faut s’attendre à un nouveau pic à la rentrée» et s’érige ainsi en nouvelle prophète du futur.

Mais qui peut encore croire aux prophéties médicales alors qu’elles se sont lourdement trompées tout au long de cette crise ?

Nous devons nous mobiliser dès maintenant et nous préparer à de nouveaux combats pour la défense de nos libertés, car la nomination de Brigitte Autran montre la volonté du président de poursuivre sa politique délétère pour continuer l’exercice autoritaire du pouvoir au service des milliardaires.

Dr Gérard Delépine

[1] https://nouveau-monde.ca/le-bal-des-morts-de-trouille-ouvert-par-delfraissy/

[2] Tomber de Charybde en Scylla : aller d’un danger à un danger encore plus grand, tomber de mal en pis, éviter un danger pour tomber dans un autre selon le récit de l’odyssée  https://www.laculturegenerale.com/tomber-de-charybde-en-scylla-definition-origine-signification-expression/

[3] Dutilleul A, Morel J, Schilte C, Launay O; les participants à la table ronde « Sujet d’actualité (1) » des Ateliers de Giens XXXIV. Comment améliorer l’acceptabilité vaccinale (évaluation, pharmacovigilance, communication, santé publique, obligation vaccinale, peurs et croyances). Therapie. 2019 Feb;74(1):119-129..

[4] Autran B, Combadière B, Launay O, Legrand R, Locht C, Tangy F, Verger P, Garçon N. Séance bi-académique de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie des Sciences: « Confiance et défiance vis-à-vis des vaccins ». Bull Acad Natl Med. 2017 Jan-Mar;201(1):259-272..

[5] https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/analyse-d-une-catastrophe-217699

[6] La vaccination contre l’hépatite a partout été suivie d’une augmentation importante de l’incidence du cancer du foi

[7] Foi, propagande et tsunami de fake news publicitaires concernant vaccins anti HPV et cancer du col de l’utérus https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/foi-propagande-et-tsunami-de-fake-216501

[8] https://www.mondialisation.ca/paradoxe-les-vaccins-anti-hpv-semblent-augmenter-le-risque-de-cancer-du-col-de-luterus-chez-les-vaccinees/5668394

[9] Paradoxe: les vaccins anti HPV semblent augmenter le risque de cancer du col de l’utérus chez les vaccinées

[10] https://lemediaen442.fr/corruption-le-comite-de-brigitte-autran-remplace-le-conseil-de-jean-francois-delfraissy

[11] https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/grippe-h1n1-quand-la-france-s-etait-trop-preparee-a-une-pandemie-183984

[12] https://www.liberation.fr/france/2020/11/24/effets-secondaires-du-vaccin-h1n1-les-indemnisations-trainent_1806453/

[13] Manuguerra JC, Mosnier A, Autran B, Fleury M, Veyssier P, Patey O, Weil-Olivier C, Beytout J, Bensoussan JL, Nicand E. Comité de lutte contre la grippe et la pandémie 2009 : retour d’expérience [Presse Med. 2012 Sep;41(9 Pt 1):783-92.

[14] « Les enfants sacrifiés du covid » N et G Delépine Ed Fauves 2022

[15] Alidjinou et al Immunogenicity of BNT162b2 vaccine booster against SARS-CoV-2 Delta and Omicron variants in nursing home residents: A prospective observational study in older adults aged from 68 to 98 years. Lancet Reg Health Eur. 2022 Jun;17:100385. https://www.thelancet.com/journals/lanepe/article/PIIS2666-7762(22)00078-3/fulltext

[16] Xi Jinping face à l’échec de la stratégie « zéro Covid » https://www.lemonde.fr/international/article/2022/04/27/xi-jinping-aux-prises-avec-le-covid-19-a-quelques-mois-du-congres-du-parti-communiste-chinois_6123824_3210.html

[17] https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/10/09/l-australie-et-la-nouvelle-zelande-actent-l-echec-du-zero-covid_6097738_3244.html

[18] La politique zéro Covid de la Chine «n’est pas soutenable», selon le patron de l’OMS  Le Figaro avec AFP

10/05/2022 https://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-politique-zero-covid-de-la-chine-n-est-pas-soutenable-selon-le-patron-de-l-oms-20220510

[19] https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(22)01487-8/fulltext

[20] Laetitia Atlani-Duault, Bruno Lina, Franck Chauvin, Jean-François Delfraissy, Denis Malvy Immune evasion means we need a new COVID-19 social contract Lancet Published:February 18, 2021DOI: https://doi.org/10.1016/S2468-2667(21)00036-0

[21] https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/mais-qu-est-ce-qu-on-a-fait-jean-fran%C3%A7ois-delfraissy-sans-filtre-sur-la-gestion-de-la-covid-19/ar-AA1086Uu

[22] Monkeypox : une vaccination préventive proposée aux personnes les plus à risque d’exposition

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Mis en ligne le 08 juil. 20228 juillet 2022 https://has-sante.fr/jcms/p_3351443/fr/monkeypox-une-vaccination-preventive-proposee-aux-personnes-les-plus-a-risque-d-exposition

[23] https://nypost.com/2022/05/23/who-expert-david-heymann-says-monkeypox-outbreak-came-from-sex-at-european-raves/

[24] https://www.cdc.gov/vaccines/acip/recs/grade/JYNNEOS-orthopoxvirus-primary-pq1-2.html

[25] Reed JL, Scott DE, Bray M. Eczema vaccinatum. Clin Infect Dis. 2012 Mar; 54(6):832-40. doi: 10.1093/cid/cir952. Epub 2012 Jan 30.PMID : 22291103. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22291103

[26] Bray M, Wright ME. Progressive vaccinia. Clin Infect Dis. 2003 Mar 15; 36(6):766-74. doi: 10.1086/374244. Epub 2003 Feb 20. PMID : 12627361. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12627361/))

[27] https://economiematin.fr/news-rapport-confinement-ferguson-secret-critique-decision-politique-delepine

[28] Le débat interdit  par A Bilheran et V . Pavan 2022 éditions Trédaniel

[29] La fortune des 10 plus riches a doublé avec le Covid, le reste du monde s’est appauvri https://www.europe1.fr/international/la-fortune-des-10-plus-riches-a-double-avec-le-covid-le-reste-du-monde-sest-appauvri-4088274

[30] La crise sanitaire a fait bondir le nombre de milliardaires en 2020 https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/la-crise-sanitaire-a-fait-bondir-le-nombre-de-milliardaires-en-2020-1348163

[31] «La crise accélère le déclassement des classes moyennes» https://www.lefigaro.fr/vox/societe/la-crise-accelere-le-declassement-des-classes-moyennes-20200428

[32] ONU Les effets de la COVID-19 aggravent la faim chez les plus vulnérables, alerte l‘ONU https://www.un.org/fr/coronavirus/articles/hunger-worsening-for-vulnerable-population




Propagande : Macron accueilli comme le Messie à Bormes-les- Mimosas !

Jésus : « Laissez venir à moi les petits enfants » Bible – Luc 18:16

Ce matin j’entendais les commentaires exaltés et béats des gauchistes satisfaits de radio France Bleu Provence à propos de la visite (hier 19 août) du salopard Macron à Bormes-les-Mimosas dans le cadre de l’anniversaire de la libération de la ville.
https://www.sudouest.fr/politique/emmanuel-macron/var-de-retour-de-vacances-emmanuel-macron-en-commemoration-a-bormes-les-mimosas-11985024.php
Le truc habituel du Président, chaque année.

Évidemment, encore un coup de propagande du culte de la personnalité de ce personnage perpétuellement et uniquement en campagne entre deux élections pour tenter de se maintenir à flot dans une France qui le rejette chaque jour un peu plus.
Avec un public trié sur le volet par LREM et totalement fanatisé, y compris les enfants. Affligeant !
« Macron est si gentil, il est si beau et qu’est-ce qu’il cause bien dans le poste… »
On aurait cru voir et entendre arriver Jésus-Christ en personne et il ne manquait que la descente des langues de feu du St Esprit sur chaque personne du public pour que ce soit parfait…
« Var : de retour de vacances, Emmanuel Macron en commémoration à Bormes-les-Mimosas »
https://www.sudouest.fr/politique/emmanuel-macron/var-de-retour-de-vacances-emmanuel-macron-en-commemoration-a-bormes-les-mimosas-11985024.php

« En même temps », comme dirait cet abruti, les Français doivent se préparer à payer le prix de ses con…ies et de son incapacité à gérer quoi que ce soit et aussi de ses multiples et innombrables trahisons…
« Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron appelle les Français à accepter de « payer le prix de la liberté » »
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/guerre-en-ukraine-emmanuel-macron-appelle-les-francais-a-accepter-de-payer-le-prix-de-la-liberte_5317093.html

Voir aussi :
« À Bormes-les-Mimosas, Emmanuel Macron appelle les Français à « résister aux incertitudes »
(Incertitudes dont il est à l’origine, le plus souvent, avec la peur qu’il instille savamment dans l’esprit des Français les plus crédules et les plus fragiles intellectuellement, dans le but de les soumettre et de les manipuler dans son seul intérêt…
https://www.lejdd.fr/Politique/a-bormes-les-mimosas-emmanuel-macron-appelle-les-francais-a-resister-aux-incertitudes-4129186

Également :

« De Bormes-les-Mimosas, Macron dénonce « l’attaque brutale » lancée par Poutine en Ukraine »
Le Président français Emmanuel Macron a dénoncé vendredi « l’attaque brutale » de la Russie qui a lancé une invasion en Ukraine depuis le 24 février. 
Tout son programme est là, faire peur aux Français et les préparer à des années de cauchemar entièrement préparées et mises en application par lui, sans la moindre justification ni raison explicable…
 https://www.parismatch.com/Actu/Politique/De-Bormes-les-Mimosas-Macron-denonce-l-attaque-brutale-lancee-par-Poutine-en-Ukraine-1821802
Cela dit, un embrasement général de l’Europe est à prévoir, car ils font tout pour ça.

Dans le même temps, Benoît Payan, maire de Marseille (non élu du peuple), et 7 autres maires de villes de France gauchistes – et donc imbéciles – veulent porter assistance à Zelenski, le dictateur et traître nazi et destructeur de l’Ukraine.
« Guerre en Ukraine : Benoît Payan, le maire de Marseille, a rencontré Volodymyr Zelensky à Kiev » (De quoi je me mêle ???)
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/guerre-en-ukraine-benoit-payan-le-maire-de-marseille-a-rencontre-volodymyr-zelensky-a-kiev_5316559.html

On se demande qui est le Président, en France…

Sachez que l’argent ira à ce dictateur (qui a déjà des comptes mirobolants dans des paradis fiscaux off shore), mais sûrement pas au peuple ukrainien. Rappelons que Benoît Payan est devenu maire de Marseille à la suite d’une sombre manipulation électorale ourdie dans le dos des électeurs qui, croyant élire une écologiste (Michèle Rubirola, EELV), se sont fait avoir quand celle-ci a décidé au bout de six mois qu’elle était fatiguée et a laissé son siège de maire à Benoît Payan, après un conseil municipal gagné d’avance… On sent bien le caractère mafieux traditionnel et folklorique de cette ville où j’ai grandi…
« Le socialiste Benoît Payan élu maire de Marseille, il remplace Michèle Rubirola »
https://www.francebleu.fr/infos/politique/suivez-l-election-du-maire-de-marseille-1608311901

On sent bien, de la part de tous ces élus, alors qu’ils sont incapables de régler le moindre problème dans leur ville, cette passion dévorante et cet amour inconditionnel pour un pays qui ne nous est rien, qu’ils ne connaissaient pas avant, et qui a élu lui-même le dirigeant qui l’a conduit à sa ruine.
Le problème entre la Russie et l’Ukraine est un problème qui ne nous concerne pas et que les deux pays engagés dans cette guerre doivent régler eux-mêmes.
Quand on est un peu intelligent et que l’on aime son pays et son peuple, on ne se mêle pas des guerres des autres.
Mais Macron, l’UE, l’OTAN, les USA et autres ne sont pas intelligents (ça se saurait !!) et ont sans doute beaucoup à gagner à déclarer la guerre à la Russie.
D’ailleurs, les USA aux abois sur tous les fronts annoncent une aide en armement à l’Ukraine, contre la Russie, d’un montant de 775 millions de dollars qui comprend notamment des missiles supersoniques, des systèmes de canons mobiles, des drones et des obus.
Aujourd’hui, plus que jamais, les USA sont les ennemis de la paix partout dans le monde…
« Guerre en Ukraine : le Pentagone annonce de nouvelles armes destinées à la contre-offensive de Kiev »
https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-le-pentagone-annonce-une-nouvelle-aide-militaire-de-775-millions-de-dollars-20220819

C’est le retour de bâton qui sera dur…

La France n’a pas à se mêler de tous les conflits qu’il peut y avoir dans le monde entre des pays qui sont en désaccord.
Elle n’a même pas été fichue de régler quoi que ce soit en Afrique…
La France a déjà beaucoup de mal à se gérer toute seule à cause de l’incompétence, de la malhonnêteté, de la corruption et de la trahison de ses propres élites…

Comme je l’ai déjà dit et répété dans mes articles, donner de l’argent et des armes à l’Ukraine est de la plus grande stupidité et irresponsabilité politique, car cela ne fait qu’amplifier et durer le conflit, augmenter les violences et meurtrir le peuple ukrainien qui souffre et qui n’a pas besoin qu’on vienne jeter de l’huile sur son feu.

Aider l’Ukraine, si elle le demande, ce sera peut-être, dans un premier temps accueillir ses réfugiés, puis, plus tard, l’aider éventuellement à se reconstruire. Mais nous n’en avons pas les moyens !
L’UE nous pique déjà tout notre pognon pour en faire… (on ne sait pas !)
Nous devons déjà loger et nourrir 500 000 immigrés arabo-africains musulmans à peine sortis de la préhistoire de plus, chaque année, qui ne travailleront jamais de leur vie, dans un pays où le parc de logements est déjà totalement insuffisant, vétuste et dangereux.

Laurent DROIT