1

J’avoue : j’ai envie de gifler Sandrine et Ursula, mais aussi plein d’autres…

Il faut reconnaître que l’arrivée massive des femmes dans la politique a changé la donne. À présent, vu le nombre, il y a de plus en plus de têtes à claques.

Mais il faut reconnaître que deux d’entre elles sortent du lot : Sandrine Rousseau et Ursula Von der Leyen…

Leurs derniers exploits. Sandrine quitte le plateau de télévision, pas contente… Il faut reconnaître qu’elle a longtemps amusé les Français, mais qu’à présent, la main de beaucoup d’entre eux les démange !

Quant à Ursula Von der Leyen, quand elle ne sanctionne pas les Hongrois qui ont mal voté, quand elle ne menace pas les Italiens s’ils votent mal, quand elle n’impose pas la vaccination à toute l’Europe, sans vergogne, parce qu’elle est copine avec Pfizer, quand elle ne raconte pas qu’il faut intensifier la guerre avec la Russie, et qu’elle ne rencontre pas Greta pour culpabiliser les Européens, et qu’elle n’impose pas l’accélération de l’invasion migratoire, que fait-elle ? Ah, elle augmente de 8 % le salaire, déjà élevé, des fonctionnaires de Bruxelles.

Il faut donc être de plus en plus héroïque pour réprimer l’envie de gifle que ces deux-là suscitent, car c’est bien connu, gifler une femme, ce n’est pas bien, même si elle le mérite…




À Callac et ailleurs, notre remplacement est dans l’ordre des choses

SANS PAPIERS - AVEC PAPIERS

Comme vous le savez tous, le Grand Remplacement n’existe pas. Ce n’est qu’un mythe nauséabond relayé par les fachos d’extrême droite. Ce que vous constatez de vos propres yeux dans les rues, les transports en commun ou les supermarchés n’est qu’une aberration statistique locale.

La première phase de l’opération a consisté à nier l’évidence. Il n’y a pas plus de submersion migratoire qu’il n’y a d’explosion de l’insécurité ; il y a uniquement un sentiment d’insécurité et un sentiment d’envahissement, dus à une distorsion de la réalité imputable à un prisme idéologique qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.

Hélas, pisser sur une population en lui faisant croire qu’il pleut ne peut durer qu’un temps. La réalité a malheureusement une fâcheuse tendance à s’imposer. C’est la raison pour laquelle la deuxième phase de la propagande d’État a consisté, non plus à nier le problème migratoire, mais à le minimiser.

Des démographes et des statisticiens véreux nous ont donc expliqué, à grands coups de statistiques magouillées et de sophismes, que la France et ses 65 millions d’habitants étaient parfaitement en mesure d’intégrer les soi-disant         110 000 nouveaux venus qui, officiellement, viennent nous rejoindre chaque année. Ce raisonnement en termes de solde migratoire vise à passer sous silence que des Français de souche, éduqués, quittent la France chaque année pour le plus grand bonheur d’autres nations, alors que nous recevons en échange des analphabètes indigents, qui viendront grever encore plus nos comptes sociaux déjà en piteux état, et qui eux ne repartiront jamais.

Il s’est avéré qu’en réalité, c’est plus d’un demi-million (légaux ou illégaux) d’immigrés extra-européens qui débarquent en France chaque année. La gravité de la situation est telle, que même le gouvernement ne peut plus nier l’évidence. Leur taux de fécondité étant de 2,6 enfants par femme, contre 1,8 pour la population de souche, il devenait difficile d’écarter d’un revers de main la théorie du Grand Remplacement. C’est là sous-estimer la capacité de nuisance de certains universitaires, relayés par les médias. C’est ainsi qu’on essaya de nous faire passer la pilule en nous expliquant qu’avec seulement 0,8 enfant par femme de plus que les Européennes, il n’y avait vraiment pas de quoi s’inquiéter. Avec 20 % de la population d’origine africaine dans notre pays, ce n’est certainement pas cette surfécondité de 0,8 qui allait changer quoi que ce soit au profil de la population globale. C’est pourtant dans ce petit 0,8 que le diable se cache !

Tout d’abord vous remarquerez que ce 0,8 représente en réalité une surfécondité de 45 % par rapport à la nôtre. Vu sous cet angle, ce n’est plus tout à fait la même histoire. Si vous voulez vous faire une belle frayeur, je vous incite à aller faire vous-même des simulations démographiques sur le site de l’Institut national d’études démographiques (organisme d’État). Regardez, par exemple, l’évolution de la population française sur vingt ans avec un taux de fécondité de 1,8, puis faites la même simulation avec un taux 2,6. Le résultat devrait normalement vous donner la chaire de poule. Si vraiment vous êtes amateurs de films d’horreur, vous pouvez prolonger l’expérience avec des chiffres plus réalistes de 5 ou 6 enfants par femme. Au-delà de 7, Riposte laïque et moi-même déclinons toute responsabilité quant aux conséquences sur votre santé mentale.

Si vous aviez encore des doutes, cette simulation achèvera de vous convaincre : d’ici une trentaine d’années, nous serons minoritaires dans notre pays. Les phénomènes démographiques ne sont pas linéaires, mais exponentiels. Non seulement notre remplacement est en cours, mais il s’accélère à chaque génération. Le cerveau humain n’est pas naturellement calibré pour évaluer correctement les phénomènes qui relèvent de lois exponentielles, l’intuition ne marche pas. Il faut calculer pour prendre conscience de la réalité.

Heureusement, quelques démographes et universitaires faisant preuve d’honnêteté intellectuelle nous ont alertés sur cet état de fait, et nos dirigeants ne peuvent décemment plus les ignorer superbement. Ils sont donc passés la phase ultime : l’aveu et la justification. C’est la raison pour laquelle Macron nous parle de transition démographique.

Ce terme a très certainement été mûrement réfléchi ; une transition désigne un passage d’un état à un autre, et en ce qui nous concerne, d’une population à une autre. Par-dessus tout, le choix du mot « transition » donne un aspect inéluctable et naturel au phénomène, comme une sorte de fatalité.

Notre remplacement est dans l’ordre des choses, il serait vain d’essayer de nous y opposer, un peu comme l’entropie croissante. Le terme de « clandestin » a été remplacé par le doux euphémisme de « sans-papiers », auquel se substitue maintenant la dénomination de « migrant ». Quoi de plus naturel qu’un migrant ? Qui aurait l’idée saugrenue d’empêcher une petite hirondelle de venir d’Afrique pour nidifier en France ?

Non seulement il nous faut accueillir les envahisseurs, mais il est également de très mauvais goût d’émettre la moindre réserve. Ils viennent nous remplacer dans l’intérêt supérieur de la Nation. Nous régénérer ne suffisait plus ; pour le bien de la France il est préférable de nous anéantir. On voit même apparaître maintenant des termes économiques afin de décrire tous les bienfaits que cette immigration africaine va nous apporter. Le terme de « dividende démographique » a été employé pour décrire le résultat de l’invasion de Mayotte par des nuées de Comoriens. Cette invasion de crève-la-dalle est donc supposée être bénéfique à cette île, déjà pourtant bien misérable.

Cette fois nous y sommes ; après avoir pourri nos villes et nos banlieues, arrivées à saturation d’immigrés parasitaires, Macron va maintenant les envoyer dans nos campagnes, afin de les repeupler. Périco Légasse, l’ersatz de Jean-Pierre Coffe, trouve cette idée fabuleuse. Il préconise même de leur donner à chacun un lopin de terre afin qu’ils y cultivent des légumes bio. Les agriculteurs  et maraîchers français, qui ont les plus grandes difficultés à survivre, apprécieront. Légasse serait bien avisé de s’occuper de ses affaires, et de continuer de s’empiffrer comme un petit goret dans les restaurants dans lesquels les Français n’ont plus les moyens d’aller. C’est bien là sa seule fonction dans l’existence.

La petite bourgade de Callac et ses 2200 habitants a donc été choisie pour essuyer les plâtres de cette nouvelle folie, consistant à implanter de force des immigrés dans nos campagnes, afin de soulager les villes. Tout ceci n’est pas sans rappeler ce célèbre aphorisme d’Alphonse Allais : « On devrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur ! ». De même, Macron va installer des immigrés dans nos campagnes car l’environnement y est tellement plus sûr.

La détresse des habitants de Callac est parfaitement compréhensible. Leurs vies risquent de changer drastiquement avec l’arrivée de 500 Africains ! Cela permettra au moins de revitaliser la Caisse d’allocations familiales, le poste de gendarmerie ainsi que le guichet social de la mairie. Par contre, cela risque d’avoir de légères conséquences sur la valorisation de l’immobilier et sur les finances de la commune.

Cependant, la consultation des résultats des dernières élections présidentielles, législatives et municipales dans la commune de Callac a considérablement amoindri mon degré d’empathie pour les habitants de cette commune. En effet, chers habitants de Callac, vous avez voté massivement pour la Nupes et Macron. De même, vous avez choisi un maire divers gauche.

Aux habitants de Callac qui ont voté à gauche ou pour Macron, je n’ai qu’un seul message : si le projet Horizon d’accueil de 500 immigrés (certainement majoritairement musulmans) se réalise, j’espère que vous en souffrirez pour des dizaines d’années. Je souhaite de tout cœur qu’ils viennent vous piller, vous agresser et déféquer dans vos jardins. Vous avez voté en vous pensant immunisés contre cette invasion migratoire, et qu’elle serait à jamais réservée aux grandes villes ; vous allez maintenant goûter aux bienfaits de l’enrichissement culturel que vous avez contribué à générer.

Quant aux autres, les minoritaires, dans l’éventualité où cette catastrophe se réalise, je vous présente mes sincères condoléances.

Il vous restera toujours la possibilité de vous tourner vers la religion. Lors du siège de Paris par les Vikings dans les années 885, 886 et 887, une nouvelle prière avait été inventée, visant à implorer l’aide de Dieu : « A furore Normannorum libera nos Domine » (Libère-nous, Seigneur, de la fureur des hommes du Nord).

Peut-être est-il envisageable de l’adapter à votre situation actuelle par un « A furore Islamorum libera nos Domine » ? On ne sait jamais.

 Alain Falento

 




Pour Faure et Bompard, on peut cogner sa femme si on est de gauche

La canicule a eu des effets incroyables, j’ai deux beaux exemples à dispo qui, parce qu’ils n’ont rien à voir entre eux, en sont encore plus démonstratifs.

  • La guerre en Ukraine !

Actuellement, le Général Desportes, qui a obtenu une perm de son Ehpad fait, comme un Herr Doktor Marty, la tournée des plateaux pour nous expliquer l’évolution du conflit.

Il a bien changé. Fut un temps où il critiquait fortement les US, l’Otan, visiblement il est devenu un bon atlantiste. Le réchauffement l’a reseté !

Malgré tout, il s’embrouille un peu, en t’expliquant que l’Otan n’intervient pas tout en intervenant. Ça devient un peu confus dans son esprit, après, faut comprendre Papy Ganache, il y a longtemps qu’il n’a plus tenu un Lebel.

Ensuite, si je regarde la carte de la zone de guerre, y a un pays qui a perdu une portion de son territoire et je crois que c’est mort, c’est l’Ukraine. Bref, si l’on suit son raisonnement, Mai 40 est un triomphe français.

https://twitter.com/i/status/1573195217385267200

  • Les violences faites aux femmes, LE grand combat de la gauche !

Jusqu’à récemment, une simple dénonciation valait preuve, la parole des femmes, victimes par définition et par essence, était sacrée et oser dire le contraire faisait de vous un ignoble faf.

Depuis les déboires de certains dirigeants LFI, finalement, tout bien réfléchi, y a des torts partagés. Les savants du gauchisme, viennent de découvrir qu’il existe des gonzesses affabulatrices, provocatrices, violentes même !

En résumé, y en a, ce sont des salopes et comme dirait le prophète « Bats ta fatma, si tu sais pas pourquoi, elle le sait ».

C’est ce que laisse entendre, Faure le patron du parti des -2%, merci Hidalgogol ! On croirait entendre parler un défenseur du patriarcat le plus réactionnaire !

https://twitter.com/i/status/1572816772641787904

C’est pas fini. De son côté, son collègue LFI Bompard en profite pour nuancer. Faut le savoir, il y a une différence notable entre une gifle, une tapette quoi, et les vraies violences.

Donc, finalement, dans certaines limites, à étudier, on peut cogner sa femme. Cette évolution des gauchistes est remarquable, quasi révolutionnaire.

J’attends la nouvelle position du parti sur le viol.

Manuel Bompard sur l’affaire Quatennens : «Une gifle n’est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours»

https://www.lefigaro.fr/politique/affaire-quatennens-une-gifle-n-est-pas-egale-a-un-homme-qui-bat-sa-femme-tous-les-jours-assure-bompard-20220923

Vous avez vu ces revirements ! Je ne vois que le réchauffement, aux effets insoupçonnés,  pour expliquer ces virages idéologiques et géopolitiques. Si la température augmente encore, jusqu’où vont-ils aller ? Les gauchistes vont devenir plus faf que nous ! Quant à Papy Ganache, il va se réengager comme simple bidasse !

Oui, j’en suis désormais convaincu, il faut à tout prix réduire nos empreintes carbones, enfin les leurs…

https://youtu.be/5bHmxCF2eyg

Paul Le Poulpe

 

 

 




Poutine n’est pas entré dans cette guerre pour la perdre

“Poutine n’est pas entré dans cette guerre pour la perdre”

C’est la remarque la plus sensée que j’ai lue depuis le 24 février 2022, émanant d’un haut gradé français. Car depuis sept mois, l’Occident a totalement sous-estimé la détermination du maître du Kremlin et surtout le patriotisme russe, dont la force dans le cœur du peuple n’est plus à démontrer.

Après des mois de surenchère otanienne et de délires antirusses tous azimuts, la décision de Poutine de mobiliser 300 000 soldats supplémentaires devrait calmer les ardeurs des va-t-en-guerre qui utilisent allègrement les Ukrainiens comme chair à canon, selon la bonne vielle formule « Armons-nous et partez ! »

Les idiots d’Européens, qui s’imaginent détruire l’économie russe alors que ce pays est un grenier à blé et possède 20 % des ressources minières de la planète, vont très vite comprendre cet hiver où nous mènent ces sanctions stupides.

L’Union européenne va connaître des coupures d’électricité, pendant que les Russes chaufferont leurs appartements à 22 ou 23°. Bien joué, Bruno Le Maire ! Ces coupures d’électricité causeront sans doute des morts parmi les citoyens et notamment dans les hôpitaux dans les cas extrêmes.

Et le pire est que c’est l’Europe, après sept trains de sanctions pour « détruire l’économie russe », qui accuse Poutine de pratiquer un odieux chantage au gaz ! Mais oui, l’effet boomerang, ça existe. Il fallait y penser plus tôt !

Quant au soutien à l’Ukraine décidé par une quarantaine de nations soumises à Washington, il prend des proportions de plus en plus dangereuses, dès lors que les armes livrées à Kiev tuent de plus en plus de civils du Donbass, à l’aveugle, sans susciter la moindre émotion dans les médias occidentaux, pourtant si prompts à dénoncer les crimes de guerre russes avant toute enquête.

La Russie n’étant pas l’Irak ou l’Afghanistan et Poutine n’étant pas Saddam Hussein ou Ben Laden, il est évident que Biden s’est bien gardé d’envoyer ses légions en Ukraine.

Pour se frotter à l’Ours russe et ses 6 200 têtes nucléaires, il est plus prudent d’envoyer les Ukrainiens au casse-pipe, en leur promettant une victoire imaginaire, sans verser une seule goutte de sang américain, en dehors de celui des mercenaires et conseillers de tous horizons, venus la fleur au fusil casser du Popov au nom des valeurs occidentales.

La réalité est que Biden défend l’hégémonie des États-Unis contre la menace d’un monde multipolaire émergent. Le sort de l’Ukraine, qui s’en soucie ? Les valeurs occidentales et le droit international que défend l’Occident, c’est du pipeau. L’Amérique ne connaît qu’un droit depuis 1945 : la loi du plus fort.

Mais voilà que Poutine, très patient jusque-là face à l’ingérence occidentale, puisque l’Ukraine n’est ni dans l’Otan, ni dans l’UE, vient de siffler la fin de la récré. Et le monde entier observe.

« Si l’intégrité territoriale de notre pays est menacée, nous utiliserons bien sûr tous les moyens à notre disposition pour défendre la Russie et notre peuple. Ce n’est pas du bluff »a asséné le tsar.

Ce qui signifie que les quatre régions du Donbass, qui commencent à voter aujourd’hui pour leur rattachement à la Russie, Lougansk, Donetsk, Zaporijjia et Kherson, seront sous protection de la dissuasion nucléaire russe.

C’est le premier point.

Les Occidentaux peuvent brailler à tout-va et bêler à la violation du droit international, ce que fait Poutine c’est exactement ce qu’ont fait les Américains avec la Serbie, en l’amputant de sa province du Kosovo. L’intégrité territoriale de l’Ukraine, que revendique l’Occident, c’est un principe à géométrie variable.

Quand Xi Jinping va reprendre la 23e province chinoise de Taïwan, en revendiquant  l’intégrité territoriale de la Chine, est-ce que Biden va bêler cette fois contre ce principe défendu par Pékin et défendre le droit du peuple taïwanais à disposer de lui-même ? Taïwan, c’est un problème chinois.

Le deuxième point est le possible emploi de l’arme nucléaire tactique sur le champ de bataille.

https://www.pauljorion.com/blog/2022/09/22/il-faut-envisager-que-poutine-ne-bluffe-pas-par-alexis-toulet/

L’holocauste nucléaire suite à l’emploi d’armes nucléaires stratégiques cent fois plus puissantes que la bombe d’Hiroshima, personne n’y croit. Ce serait l’autodestruction de la planète avec 100 % de vaincus.

Mais il serait sage, côté ukrainien et occidental, d’admettre que Poutine ne bluffe pas.

L’usage d’armes nucléaires tactiques sur le champ de bataille n’a rien d’impossible, dès lors que la Russie fait face à une coalition qui veut sa défaite coûte que coûte, pour ne pas dire sa peau.

Et que ferait Biden ? Répliquerait-il avec une arme nucléaire tactique sur le Donbass ou sur le sol russe ? Je n’y crois pas.

Si l’Amérique a refusé, et elle a raison, d’envoyer ses légions en Ukraine, contrairement à ce qu’elle a fait en Irak et en Afghanistan, ce n’est pas pour affronter Poutine sur le terrain nucléaire. Ni Poutine, ni Biden ne veulent l’Apocalypse.

Cela dit, l’emploi de l’arme nucléaire tactique en Ukraine, qui serait une première depuis 1945 après 77 ans de dissuasion par la terreur, aurait un prix politique gigantesque pour la Russie. Pour en arriver à cette extrémité, il lui faudrait le soutien préalable de la Chine et de l’Inde, ce qui semble improbable.

Et d’ailleurs, Poutine possède suffisamment d’armes conventionnelles imparables et dévastatrices sans recourir au nucléaire. La menace nucléaire, c’est pour éviter que Biden s’engage davantage. Il serait prudent de ne pas acculer l’Ours russe.

Pas besoin de nucléaire contre l’Ukraine, d’autant plus qu’à ce jour l’essentiel des infrastructures ukrainiennes est demeuré intact. La destruction des infrastructures civiles et militaires, ainsi que des centres décisionnels ukrainiens, serait déjà un prix très lourd à supporter pour Kiev.

La conclusion de tout cela est que l’Occident doit maintenant œuvrer à la paix.

Étant donné que l’Ukraine ne vaut pas une escalade nucléaire et qu’il est illusoire de penser que Poutine reculera, la seule issue est la négociation… aux conditions de Poutine. 

Une partition avec les quatre régions qui veulent rejoindre Moscou et la neutralité de l’Ukraine.

C’est en mars qu’il fallait négocier sur la base des accords de Minsk.

Des dizaines de milliers de morts, des souffrances inutiles dans les deux camps, des milliards de dégâts, la ruine économique de l’Europe, la crise énergétique et alimentaire, tout cela pouvait être évité si Biden n’avait pas voulu mener sa guerre contre Poutine sur le dos de l’Ukraine.

Si l’Occident s’acharne, cette guerre pourra durer encore des mois. Mais à quel prix pour l’Ukraine et l’Europe, et à quel risque pour le monde ?

Jacques Guillemain




Fin de l’épidémie : il faut stopper toute injection et toute mesure coercitive

Comme aux USA, en France et dans de nombreux pays, la pandémie est terminée !

STOP À L’INTOXICATION SUR UNE FAUSSE NOUVELLE VAGUE ET STOP AUX INJECTIONS EXPÉRIMENTALES DANGEREUSES ET INUTILES

STOP AUX AUTRES MESURES COERCITIVES TEL LE MASQUE

Par Gérard Delépine

18 septembre 2022, le Président américain, Joe Biden, a déclaré sur CBS : « la pandémie est terminée » au grand dam des commentateurs des médias complices de la propagande terrorisante du gouvernement depuis plus de 30 mois. Les fabricants de vaccins ont immédiatement perdu 9 milliards de dollars avec la chute de 9 % de la valeur marchande de leurs actions 1 2 3 4.

Les données de l’OMS traduites en graphique par l’université John Hopkins confirment en effet que la pandémie est terminée dans le monde, aux USA ; en Europe et en France.

Et cette forte diminution de cas s’accompagne d’une forte diminution de la mortalité mondiale.

En France d’après les données de l’OMSl’évolution de l’épidémie est semblable à celle du reste du monde avec une très importante chute des contaminations depuis 8 mois :

Cette évolution très favorable de l’épidémie est confirmée par le réseau sentinelle : 5

« En semaine 2022s37, le taux d’incidence des cas de covid-19 présentant des signes respiratoires vus en consultation de médecine générale a été estimé à 25 cas pour 100 000 habitantsce qui représente 16 892 nouveaux cas de covid-19 présentant des signes respiratoires ayant consulté un médecin généraliste. »

Et la mortalité quotidienne a baissé d’autant :

Par ailleurs, les indicateurs hospitaliers continuent de baisser dans la majorité des régions. En Outre-mer, les indicateurs virologiques sont également en diminution sur l’ensemble des territoires.

Cette disparition française de l’épidémie rend encore plus scandaleuse la décision du 21 juillet 2022 de la HAS contre la levée de l’obligation vaccinale pour les professionnels des secteurs sanitaire et médico-social et les discours alarmistes des agences sanitaires et de l’académie de médecine. Mais il est vrai que ces dernières se sont comportées tout au long de cette crise comme de véritables « covid terroristes » par des prédictions apocalyptiques destinées à entretenir la peur dans la population pour qu’elle accepte des mesures antidémocratiques et des pseudo-vaccins expérimentaux inefficaces et souvent toxiques.

Quelle mauvaise nouvelle que cette fin de pandémie pour les actionnaires !

Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel est pessimiste pour son entreprise :

« la période pandémique, de l’évolution rapide du virus et de contamination planétaire presque continue, sera terminée fin 2022. En 2022, il y aura plus de vaccins sur la planète que de gens désirant se faire vacciner ou avoir un rappel ».

En Europe, la montagne de pseudo-vaccins commandés depuis le début de la crise par Ursula Von der Leyen s’élève à plus de 4 milliards de doses pour 445 millions d’habitants (près de 12 par adulte !) et transforme en petite plaisanterie la gabegie à 1 milliard d’euros de Roselyne Bachelot lors de la grippe H1N1 avec une commande 94 millions de doses dont seulement 7,8 millions ont été utilisées 6.

On peut craindre de nouvelles tentatives de nos gouvernants de nous forcer à nous faire injecter ces substances expérimentales inefficaces et dangereuses comme le présagent les « séances d’informations sur la vaccination »7 que le ministre veut imposer dans les écoles pour manipuler nos enfants et les appels à la vaccination des femmes enceintes et des personnes fragiles avec de nouveaux pseudo-vaccins bivalents 8 et pas plus testés que les précédents.

Il n’y avait aucune raison médicale objective de se faire injecter ces médicaments préventifs abusivement présentés comme « vaccins » et mis sur le marché trop rapidement alors que leurs essais n’étaient pas terminés (ils le seront peut-être en 2023).

Maintenant que ces pseudo-vaccins se sont révélés inefficaces tant pour la protection individuelle (vacciné, vous n’êtes pas protégé !) que pour la prévention de la transmission (vacciné, vous pouvez quand même contaminer vos proches) et potentiellement dangereux et que l’épidémie est terminée, il est scandaleux de continuer à promouvoir ces injections expérimentales inutiles dont la balance avantages/risques penche indiscutablement du côté des risques.





Von der Leyen menace les Italiens de sanctions s’ils élisent Giorgia Meloni

EUROPE MORTIFÈRE

Ursula « ne veut pas de cessez-le-feu », ne veut « pas chercher l’apaisement ». En revanche, nous, on veut bien ses SMS avec le PDG de Pfizer, et vite !

« La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a fait part de son opposition aux appels à un cessez-le-feu en Ukraine. » https://www.lalibre.be/international/europe/guerre-ukraine-russie/2022/09/22/ursula-von-der-leyen-soppose-aux-appels-a-un-cessez-le-feu-en-ukraine-il-y-a-beaucoup-en-jeu-pas-seulement-pour-lukraine-HLR5YSYOSZC6HCRGKGHIFFBC5E/

En prime, elle menace l’Italie. Quelle s….e, mais quelle s….e !

Au moment où, poussé par la Turquie, l’Azerbaïdjan prépare la solution finale du problème arménien. Quelle belle leçon de rayonnement français. Brigitte-Ursula : un duo efficace de fossoyeuses.

Peut être une capture d’écran de Twitter de 5 personnes, personnes debout et texte qui dit ’Ludovic de Foucaud @ludovicdf Follow Rencontre Emine Erdogan Brigitte Macron à la Maison Turque à New York 10:23 10:23P PM Sep 22, 2022 68 Reply Copy link Read 9 replies’

 

SUR LE FRONT FRANÇAIS

Zemmour invité de Pascal Praud sur trois sujets : souk chez les Insoumis, migrants dans les campagnes et école. 
https://zemmour.com/lentretien-complet-deric-zemmour-face-a-pascal-praud-sur-laffaire-quatennens-la-situation-de-lecole-et-le-projet-fou-demmanuel-macron-sur-les-migrants-video-complete/

Ravier remet cent balles sur les migrants. https://zemmour.com/stephane-ravier-sur-tv-libertes-il-ne-faut-pas-repartir-limmigration-mais-la-faire-repartir-et-vite-car-quand-nous-serons-minoritaires-il-sera-trop-tard-video-complete/

« Il faut (fou)rire cinq minutes par jour pour une bonne santé mentale » (la Faculté)

Peut être une image de 2 personnes et personnes assises

Macron n’intéresse personne, mais il fait semblant d’exister. Tribunes vides à l’Onu quand il prend la parole. Et il se présente comme un interlocuteur pour la paix, alors qu’il est le pire boute-feu au service du mondialisme et des USA.
https://francais.rt.com/international/101142-macron-souhaite-ukraine-russie-remettent-autour-table-negociations

CHRONIQUE DES DÉBÂCLES

Les LR seront toujours des planches vermoulues, même ceux qui se réclament de la vraie droite.  
http://www.lemonde.fr/politique/article/2022/09/22/les-candidats-a-la-presidence-de-lr-opposes-a-toute-alliance-avec-l-extreme-droite_6142743_823448.html

Méluche en pleine forme. Refus de répondre aux questions sur Quatennens et petite claque au journaliste de Quotidien. Bien sûr, tout le monde tombe sur les Insoumis, étant entendu qu’ils font tout ce qu’il faut pour ramasser quant à eux de vraies baffes.

Et la CGT qui ne veut pas participer à sa grande marche contre l’inaction climatique et la vie chère du 16 octobre. 
https://francais.rt.com/france/101135-cgt-prendra-pas-part-rassemblement-nupes-contre-inaction-climatique-vie-chere

Oui, paillasse, mais les musulmans commencent en général par une beigne avant de passer aux choses sérieuses. Vous êtes plus contaminés qu’un cluster de Covid.

ÉCHOS DU CLOAQUE

« “Je ne suis pas le seul enseignant de Trappes a avoir dû quitter la ville. J’ai également mon collègue de philosophie qui a dû partir du lycée suite à une menace d’élève qui lui a dit en classe « sur Allah je vais le fracasser », une menace très sérieuse. Il y a un problème à Trappes mais aussi dans toute la France, y compris à Paris, les enseignants sont très exposés“, a-t-il affirmé au micro d’Europe 1. »  

L’Afrance footballistique d’aujourd’hui. Une simple affaire tribale. On frémit tout de même un peu à la perspective de voir se reproduire ce genre d’affaire dans un milieu qui s’africanise à grande vitesse.

Lubrizol. On ne doute pas que cette catastrophe sera traitée avec la même efficacité que celle du sang contaminé… https://www.blast-info.fr/articles/2022/catastrophe-de-lubrizol-des-lendemains-enfumes-W2UACSHxStyxvmokwDrPnw

ÉDUC NAZE

Pendant que le ministre se soulage sur notre gueule, aux USA : « Le problème semble toutefois dépasser les frontières de l’Essonne. Selon une estimation réalisée par la PEEP, que le ministère de l’Éducation nationale n’a pas été en mesure de confirmer faute de données centralisées, environ 2000 élèves seraient dans cette situation à l’échelle nationale. Et Valérie Piau de conclure : « Je suis scandalisée, il y a un dysfonctionnement grave. Ça ne devrait pas être le parcours du combattant pour avoir une affectation »Essonne : des centaines de lycéens toujours sans affectation (lefigaro.fr)

Pap Ndiaye, un commentaire ? http://www.lefigaro.fr/actualite-france/abayas-qamis-les-recteurs-en-alerte-sur-les-tenues-religieuses-a-l-ecole-20220922

Du boulot pour les profs de français. Clairement, l’entourage religieux-familial de ces jeunes pintades fait parfaitement le sien.

Peut être une image de 1 personne, foulard et texte qui dit ’TikTok @2ak404 On a décidé de se révolté etm'être le voile en cours Il est temps les oukhty #hijabi #ecole #revolution #fyp #pourtoi’

GROTESQUES

Doucet, un cador ! Lyon : Grégory Doucet accepte le million d’euros de Laurent Wauquiez, mais pour installer des urinoirs inclusifs au lieu de caméras ! (lyonmag.com)

Mais qu’il se taise ! « CNews est une chaîne de haine et xénophobe », affirme Edwy Plenel, patron de Mediapart – Fdesouche

ANIMATIONS

Un aperçu du type de « jeunes » : « Cinq prévenus âgés de 19 à 23 ans comparaissaient ce mardi au tribunal correctionnel d’Évry-Courcouronnes pour ces dégradations. Deux d’entre eux sont déjà connus de la justice pour de graves délits : Hicham, 23 ans, a déjà été condamné à huit mois de prison ferme pour transport d’armes, enlèvement et vol aggravé. Ostin, 22 ans, est connu pour vol en réunion, trafic de stupéfiants, transport d’armes et vol aggravé.  « Mon fils est l’un des casseurs, ça me rend fou, témoigne le père d’un des prévenus, croisé ce mardi au tribunal. Moi aussi j’aurais pu être victime. J’ai dit à sa mère que je vais le ramener au pays. »  « Oh oui, oh oui, papa, ramène-moi au bled, si possible dans le sud profond, genre désert, caillasse et grand soleil toute l’année » Saint-Germain-lès-Arpajon (91) : Des bandes de jeunes ont défoncé une quarantaine de voitures à coups de battes et barres de fer. « Ce sont des enragés » – Fdesouche et : «Ce sont des enragés» : en Essonne, des bandes de jeunes visitent le quartier rival pour défoncer les voitures – Le Parisien

Chez Piolle, l’avenir c’est la marche à pied, revêtu d’une armure ! http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/grenoble-le-service-interrompu-sur-deux-lignes-de-tramway-a-cause-d-actes-d-incivilite-2618896.html

Enrichissement turc. Il faudrait chiffrer le nombre de gens que ce genre de drame fracasse pour le reste de leur existence. http://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/doubs-un-routier-suspecte-d-avoir-volontairement-percute-et-tue-une-cyclomotoriste-avec-son-camion-febafad2-3aa4-11ed-9b76-9edc71c5adb1

Attaque et lynchage en meute, c’est signé : http://www.sudinfo.be/id501153/article/2022-09-22/un-homme-de-31-ans-subit-une-agression-dune-rare-violence-en-pleine-rue-par-une

Enrichissement algérien : « En remontant le fil de ces ordonnances frauduleuses utilisés dans la région lyonnaise, les gendarmes parviennent à identifier des véhicules suspects régulièrement présents lors des achats de médicaments. Ils remontent alors à la source de ces achats d’opiacés et identifient finalement huit personnes installées à Lyon et originaires de la même région d’Algérie. « Ils s’étaient spécialisés dans les médicaments comme un dealer peut le faire dans la cocaïne, révèle une source proche du dossier. Ils consommaient parfois, mais avaient surtout noté l’existence d’un marché lucratif. Car c’est très rare pour un trafiquant de pouvoir obtenir une drogue gratuitement, payée par l’Assurance maladie… Très bien organisés, les membres du réseau – certains étaient chargés de fournir les ordonnances, d’autres d’acheter les médicaments, les derniers de les revendre – étaient aussi capables d’aller se fournir à l’étranger, notamment aux Pays-Bas ou en Belgique, lorsqu’ils avaient écumé de trop nombreuses pharmacies en France. Les opiacés obtenus étaient ensuite revendus à Lyon ou à Grenoble (Isère). Parmi les clients, des toxicomanes et quelques mineurs isolés en manque, mais surtout les souteneurs de ces enfants, des « gamins accrocs et souvent tenus par des hommes qui les forcent à commettre des délits pour quelques cachets », relève une source proche du dossier. »Fausses ordonnances et mineurs accros aux opiacés : un vaste trafic de médicaments démantelé – Le Parisien

Et hop, encore un clando algérien surineur, et fraîchement arrivé ! http://www.midilibre.fr/2022/09/22/un-couple-voleur-de-portables-soffre-un-periple-sanglant-dans-le-centre-ville-de-montpellier-10564375.php

Enrichissement mauritanien : Hauts-de-Seine : Samba, un chauffeur Uber mauritanien, fils de diplomate, déjà condamné pour agression sexuelle sur cliente, jugé pour avoir violé une cliente (MàJ : 15 ans de prison) – Fdesouche

Défoulements libérateurs. http://www.leparisien.fr/essonne-91/ce-sont-des-enrages-en-essonne-des-bandes-de-jeunes-visitent-le-quartier-rival-pour-defoncer-les-voitures-21-09-2022-ARPBZE3YEBAQ5PUGMUAJD3DUNI.php?utm_campaign=twitter_partage&utm_medium=social

INVASION-ISLAMISATION-DÉSINTÉGRATION

Demain au fin fond de la Lozère. Transition démographique.

Peut être une image de 3 personnes, plein air et texte qui dit ’Damien Rieu @DamienRieu 100.000 réfugiés syriens en Turquie se préparent à former une caravane pour traverser la frontière grecque. arabnews.jp 100,000 Syrian refugeesin Turkey plan to form caravan and cross border into.. Arab NewsAnger has been growing among refugees over the way they are treated, organizers said, including abho- AM 22 sept. 2022 Twitter for iPhone’

Eh oui, les « réfugiés » sont accueillis depuis longtemps déjà dans nos campagnes ! « Planté au beau milieu du bocage bourbonnais, dans l’Allier, le village d’Ygrande ne compte pas plus de 800 habitants. Mais dans les rues calmes de la commune, entre l’église romane du XIIe siècle et le musée de l’écrivain Émile Guillaumin, les locaux ont pris l’habitude de croiser des Érythréens, des Afghans, des Syriens, des Soudanais ou encore des Irakiens, tous accompagnés par la mairie et des associations locales dans leur demande d’asile en France. Depuis 2015, le maire communiste de la ville en a fait son cheval de bataille : « Il faut des places pour accueillir les réfugiés, y compris en zone rurale. Alors je me suis dit « Pourquoi pas » », résume Pierre Thomas, assurant avoir accueilli « une cinquantaine de personnes » depuis sept ans. » https://www.lexpress.fr/actualite/societe/ces-territoires-ruraux-qui-accueillent-deja-des-refugies-ce-n-etait-pas-gagne-d-avance_2180578.html

L’islam avance de façon métronomique et cela dure depuis 14 siècles. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/ecole-une-note-confidentielle-revele-une-offensive-islamiste-qui-rappelle-l-affaire-paty_2180655.html#xtor=EREC-5240

Dingue. Avec les cabines « Photomaton », faites votre demande de titre de séjour en un clic ! – Résistance Républicaine (resistancerepublicaine.com)

LA KOMMANDANTUR

L’UE n’aime les référendums que quand les citoyens votent comme il faut. https://lemediaen442.fr/lunion-europeenne-ne-respectera-pas-le-referendum-et-sanctionnera-les-ukrainiens-voulant-devenir-russes/

Collabos et stratèges. Terra Nova, c’était il y a 11 ans. Un groupe de pression financé entre autres par des grands patrons, qui conseillait au PS d’oublier les ouvriers et de se tourner vers les minorités. Pari réussi, aussi toute la gauche est  maintenant sur cette ligne, sauf parfois Roussel, qui fait semblant de s’y opposer pour mieux exister. Il n’y a plus de gauche patriote.
https://www.causeur.fr/melenchon-et-le-vote-immigre-le-triomphe-de-terra-nova-242601?

RÉSISTANCES

Motion de censure : Marine sur la bonne voie. https://francais.rt.com/france/101140-rassemblement-national-votera-motion-censure-origine-lfi

CORONADÉSASTRE

Florian Philippot. Quelle catastrophe ! En Australie pays ultra-covidiste et vaccinolâtre, mortalité record depuis 41 ans ! +18 % en un an ! L’hécatombe !

 

AUTRES FRONTS

USA : Pfff, mais puisqu’on vous dit que les Noirs sont toujours les seules victimes ! Allez, tout va bien, rentrez tranquillement chez vous.

 États-Unis : le Département de la Justice américaine publie les chiffres de la criminalité pour 2021 – Fdesouche

« Bande de salauds RL, vous avez réussi à me faire rire. On en reste là, d’accord ?! » (Allah)

Peut être une image de 2 personnes et personnes assises

Danielle Moulins et Jean Sobieski




ONU : nouvel affront pour Macron, une salle quasiment vide…

Le guignol, face aux quelques curieux qui ont vu de la lumière et sont rentrés… totalement au hasard.

 

Le méprisant Macronescu qui hait son pays au point de le dénigrer dès qu’il met un pied à l’étranger (et en plus il en a deux !) serait-il, malgré sa réélection de mai dernier, en train d’entamer « la passion d’Emmanuel », au vu de quelques signes annonciateurs d’une descente imminente… que nous sommes nombreux à espérer « aux enfers », en réponse à toutes les souffrances, physiques ou morales, qu’il inflige à la France et à tous ceux qui l’aiment, depuis son arrivée au pouvoir (ministre puis président) puisque, faut-il le rappeler aux étourdis, le monsieur avait déjà sévi avant d’emménager à l’Élysée !

https://croire.la-croix.com/Definitions/Fetes-religieuses/Passion/Qu-est-ce-que-la-Passion

Comment en effet ne pas voir un signe, par exemple dans l’accueil que lui ont fait les Algériens, (alors qu’il fait tout pour chouchouter ceux qui arrivent en France, invités ou non pour lui ce n’est pas un problème)… en août dernier, lorsqu’à Oran le bain de foule improvisé… a dû être écourté en raison d’insultes fusant dans la foule… sans que le récipiendaire semble avoir capté le sens des paroles…

Un grand moment de revanche pour les patriotes français ayant toujours en travers de la gorge nos prétendus « crimes contre l’humanité » répétés à l’envi par le pantin du N.O.M.

https://twitter.com/i/status/1563475128163266568

Dès lors, comment peut-on s’étonner que l’arrogant freluquet qui nous sert de président, à cause d’inconscients totalement sourds et aveugles à ses simagrées, vienne de s’exprimer à l’ONU devant une salle vide aux trois quarts… quand on a encore en mémoire les magouilles et montages (de LREM et médias aux ordres) rendus nécessaires pour cacher le nombre de sièges (et de rangées entières) vides, lors de son premier meeting de campagne en avril dernier.

https://ripostelaique.com/pour-son-meeting-foutriquet-est-oblige-de-sacheter-des-applaudissements.html

https://ripostelaique.com/inventaire-a-la-prevert-pour-macron-mais-sans-ratons-laveurs.html

https://www.fdesouche.com/2022/04/02/la-defense-des-centaines-et-des-centaines-de-places-vides-au-premier-meeting-de-macron/

Avouez que comparée à tous les meetings de campagne du candidat Zemmour, faisant « salle comble » (même dehors) partout où il s’est produit, et où il était loisible à chaque fois de le suivre en direct, et donc de constater l’ambiance électrique et pleine d’espoirs, le nombre des citoyens au rendez-vous et l’enthousiasme soulevé par ses diatribes… la prestation de Macron était parfaitement minable.

Il se murmure par ailleurs, que le Président Poutine refuserait dorénavant de perdre son précieux temps en répondant aux appels téléphoniques de Macron… ce qui ne m’étonnerait pas du tout, vu la haute considération que doit lui inspirer ce minable, se prenant pour un aigle bien que n’ayant absolument pas la carrure pour « jouer dans la cour des grands ».

Du coup, à la place du passionnant échange qui aurait pu être, je vous propose le remake de celui, hilarant, plagié par le comique Naïm, précisément sur les relations Poutine/Macron, au moment où en février dernier les deux hommes avaient dialogué de part et d’autre d’une table d’environ 10 mètres.  

Sûr que niveau température, on était largement en dessous des 19° autorisés… 

https://www.huffingtonpost.fr/international/article/la-table-entre-poutine-et-macron-pendant-leur-entretien-vaut-le-detour-nement_192373.html

Pour plus de détails sur l’échange entre les deux hommes, se rapporter au récit de Naïm :

https://www.youtube.com/watch?v=5vTNgxBPQ10&t=15s

Même ceux qui l’auront déjà vu auront sûrement plaisir à le revoir, tant tout ce qui peut ridiculiser le pignouf devient immédiatement un morceau de roi.

Pourtant, si j’apprécie hautement les différents soufflets qui, ici et là, discrètement ou non, sont infligés au brasseur de vent, en France ou ailleurs, il manque néanmoins un petit plus, genre « cerise sur le gâteau » pour que je sois pleinement heureuse…  Il suffirait d’un petit rien, basé sur un événement récent où précisément le pédant personnage avait le premier rôle…

Pour cela il importe de vous rappeler une des grandes pages de l’histoire (avec un petit « h ») de l’imposteur Macron… dont un épisode s’est déroulé il y a peu au Touquet, à l’initiative d’un ââârtiste (nouvelle manière) dûment suivi par un public aux anges…

Marc Rebillet – qui s’est fait connaître pendant le confinement par ses performances en peignoir – a donc insulté depuis la scène du Touquet Music Beach Emmanuel Macron. On a notamment pu entendre « Macron enculé » ou « Dégage Macron » face à une foule dansant sur la musique et dont certains ont repris en chœur les paroles insultantes.

Vous voyez l’ambiance ? En plus, « c’est pas faux ! » comme dirait l’autre…

https://twitter.com/i/status/1563828475798093824

https://www.fdesouche.com/2022/08/29/macron-encule-au-touquet-music-beach-un-artiste-insulte-et-fait-huer-macron-quelques-minutes-avant-larrivee-du-president/

Fort de son succès, l’individu a d’ailleurs remis ça quelques jours après dans le célèbre l’Olympia de Paris, pour le plus grand plaisir du public, reprenant en chœur les sublimes paroles… lesquelles doivent également faire un tabac chaque matin, sous la douche, dans les chaumières de « ceux qui ne sont rien »…

Personnellement je préfère n’être rien que… « comme Macron », mais c’est chacun ses goûts !

https://ripostelaique.com/a-lolympia-rebillet-et-son-public-remettent-ca-macron-encule.html

Donc visionnez bien la scène ; si à l’ONU, après s’être farci l’écoute des carabistouilles habituelles du zig Macron, du « en même temps » à « celles-zé-ceux » en passant par le « j’ai très envie de les emmerder »… le sélect public en liesse (enfin les quelques rares présents…) avait spontanément décidé de monter sur les sièges, dans cette grande salle où personne ne se sentait à l’étroit… pour entonner à pleine voix, ce qui indubitablement restera « l’hymne à Macron » … filmé en direct par toutes les télés du monde… c’est ça qui serait classe… !

La seule chose qui m’a décidée à abandonner ce joli rêve… c’est que j’aurais eu trop peur que cela fasse réellement mourir (pas seulement de rire) les deux présidents que j’estime bien plus que notre sagouin national, Vladimir Poutine et Donald Trump qui, eux, aiment et défendent chacun leur propre pays et leurs citoyens… malgré toutes les avanies répandues sur eux, et contrairement au fou furieux qui préside chez nous… peut-être plus pour longtemps…

L’espoir fait vivre…

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression




Silence sur la guerre du Yémen : l’ONU et la CPI discrédités

L’ONU accuse la Russie d’avoir commis des crimes de guerre. (Guerre en Ukraine: l’Onu accuse la Russie d’actions pouvant relever de crimes de guerre (huffingtonpost.fr). Nous n’avons pas les éléments suffisants pour juger, mais nous savons que c’est une escroquerie qui disqualifie définitivement l’ONU aux yeux du monde. À cela deux raisons, la guerre du Yémen, ignorée, qui détruit les villages et des enfants, dans l’indifférence générale. C’est donc là un crime contre l’humanité oublié. Quant à la Cour pénale internationale (CPI), elle est tout autant disqualifiée depuis déjà plusieurs années, parce qu’on y juge les petits chefs et jamais les grandes nations.( Pourquoi des États africains se retirent de la Cour pénale internationale (lefigaro.fr), l’Afrique ayant sonné la révolte.

Le Yémen, martyrisé par l’alliance Occidentale

Les USA ont encouragé l’Arabie saoudite à soutenir le gouvernement yéménite contre les rebelles houthistes, par ailleurs chiites. Sept ans de guerre, pas de son, pas d’image, pas de reportage, pas de polémique, pas d’émotion ; comme si des jeunes enfants yéménites mourant sous les balles n’avaient pas la même valeur que de jeunes Ukrainiens. Les médias sont simplement abjects dans leur silence et leur pratique dont personne ne doutera qu’elle porte le nom de la servilité aux directives des services américains. On deviendrait paranoïaque, complotiste ou peut-être simplement réaliste. Sinon, pourquoi se taire ? Comment expliquer ce silence de culture négationniste ? L’autre option, les médias européens sont profondément racistes et le petit Yéménite n’a pas d’intérêt, alors que le petit Ukrainien en a beaucoup. Que dire alors ? 

Des chiffres tragiques

Les hostilités commencent le 26 mars 2015, date des premiers bombardements de la coalition. Après sept ans de guerre, le bilan humain est terrifiant là encore. L’ONU estime à 377 000 le nombre de morts. La plupart, ce sont des victimes collatérales : faim, maladies, soif. L’opération Tempête Décisive réunit l’Arabie saoudite, la Jordanie, l’Égypte, les Émirats arabes unis, le Soudan, le Maroc, Bahreïn, le Qatar et le Koweït, sous l’impulsion américaine. Les principaux fournisseurs d’armes sont les USA, le Royaume-Uni et la France.

C’est une guerre qui se déroule loin des caméras et, pourtant, il s’agit de la plus grande catastrophe humanitaire en cours au monde selon l’ONU. Elle vient de publier un rapport accablant. D’ici à la fin de l’année 2021, la guerre aura fait 150 000 tués au combat et 277 000 victimes civiles dues à la famine et aux maladies. Les ONG, pour marquer les esprits, affirment qu’un enfant meurt toutes les neuf minutes. Ce sont les victimes innocentes d’une guerre absurde.

Des pratiques ethnocidaires

L’acharnement à détruire les populations civiles au Yémen pour éradiquer les rebelles n’est pas sans rappeler la destruction des villages du Rif en 1925-26 par les armées espagnoles et françaises à coup de gaz moutarde pour mettre un terme à la révolte des Rifains du Maroc, sous la houlette de Mohammed ben Abdelkrim Al-Khattabi. Dossier savamment passé sous silence lui aussi. Au Yémen, la guerre bute sur cette même réalité des contrées aux reliefs protecteurs des « résistants », d’où un enlisement et des attaques des civils.

À ce sujet, les États de cette coalition ont tout fait pour saborder le thermomètre, dont l’Arabie saoudite, en ne renouvelant pas les missions du groupe d’experts de l’ONU, mandaté dans le but d’enquêter sur les violations des droits humains et les violences. Le parallèle avec l’Ukraine est même saisissant. Les ONG recommandent de cesser les livraisons d’armes aux belligérants, de saisir la Cour pénale internationale (CPI) pour les crimes commis, de part et d’autre notons bien, de préserver les droits fondamentaux d’accès à l’approvisionnement en vivres et en santé. Cette guerre est ignorée. Rien ne se passe. Les USA sont à la manœuvre.

Et, personne ne parle des bourreaux, personne n’envisage de les juger. Les Saoudiens sont à l’abri des USA. Malgré des rapports, l’ONU et la CPI ne prennent aucune initiative, surtout la CPI. Elles sont disqualifiées aux yeux d’un monde   « libre » qui se sent persécuté par un Occident anglo-saxon impérial et prédateur.

Des Africains déjà en rupture avec la justice sélective des Occidentaux

La CPI est l’autre instrument de l’injustice de l’Occident qui ne passe plus. Depuis 2015, des pays africains quittent progressivement l’institution : Afrique du Sud, Burundi, Gambie. Le cas de l’Afrique du Sud révèle l’ampleur du malaise. Rappelons que la CPI est la première et la seule juridiction permanente et universelle créée en 1998. 122 pays sur 193 y ont adhéré. Or, les Africains y voient de nouveau l’emprise coloniale qui perdure, car des crimes, il y en a ailleurs dans le monde, même provoqués par les grandes nations. Or, la quasi-majorité des affaires sont africaines (de l’ordre de 90 %), comme par hasard : Ouganda, République démocratique du Congo, République de Centrafrique, Darfour, Kenya, Libye, Mali et Côte d’Ivoire. Les Africains accusent cette cour d’être « néocolonialiste » et de pratiquer la protection des grandes nations pourtant coupables de crimes de guerre, de génocides et de quelques autres crimes contre l’humanité.  Ainsi, l’Union africaine critique très clairement la CPI considérant qu’on y pourchasse les Africains. Les États africains ont menacé de quitter, puis ont officialisé leur décision de quitter l’institution en 2017. ( L’Afrique décide de quitter la CPI | Mediapart)

Une justice à géométrie très variable

Les institutions se défendent de cette critique, arguant de quelques dossiers ouverts contre d’autres États, mais toujours des États « faibles » : Colombie, Afghanistan, le plus souvent en contentieux avec les USA. Surprise. Rien contre les grandes nations. Jamais les institutions internationales ne se sont saisies de la guerre chimique des Américains au Viêt Nam. Ce sont les philosophes, dont Bertrand Russell, qui ont tenté d’alerter l’opinion publique internationale (Bertrand Russel, le tribunal international sur le Vietnam (institut-tribune-socialiste.fr), sans succès à l’époque. Pourtant, les preuves sont devenues accablantes, de cette quantité de napalm brûlant, martyrisant des milliers d’innocents. Silence injustifiable des institutions. Cette incurie devient une faute morale que nous reprochent de plus en plus de pays séduits par une sécession à laquelle les Chinois, les Russes les Indiens et les Brésiliens travaillent pour se libérer.

C’est donc une faute historique majeure de penser faire perdurer cet ordre colonial mondial aux bénéfices de la puissance américaine. Chirac l’avait compris, ses successeurs ont fait le choix de la servilité. À mes yeux, la tradition française exige de nous une autre posture. Villepin remplissait d’attention et d’émotion l’ONU, Macron parle dans le vide, devant quelques âmes perdues. Le divorce est profond. Il appartient donc à la France de proposer un nouveau pacte des relations internationales entre les nations. La démocratie des nations exige un tout autre projet de respect des civilisations, de coopérations et de règlements concertés des différends, très loin du mondialisme massificateur et de ses délires impériaux.

Pierre-Antoine Pontoizeau

 

 

 

 

 

 

 




LR : la droite française championne du monde de la connerie

Bertrand GUAY / AFP – STEPHANE DE SAKUTIN / AFP – L’Express – Istock

On résume la situation française. Comme le dit remarquablement François Asselineau, Macron n’obéit pas au peuple français, mais il est l’obligé d’une oligarchie.

Cela se traduit par la submersion migratoire, l’islamisation de nos pays, les clandestins imposés à nos campagnes, la terreur sanitaire, l’imposture climatique, la soumission à l’Union européenne et la guerre menée à la Russie, en surarmant l’Ukraine.

Et pendant ce temps-là, la prétendue aile dure de la droite jure de ne jamais faire alliance avec ce qu’ils appellent l’extrême droite, tandis qu’en Italie, c’est cette alliance qui va faire gagner Giorgia Meloni, Matteo Salvini et Silvio Berlusconi.

Les principaux candidats à la présidence du parti Les Républicains, Eric Ciotti et Bruno Retailleau, opposés à toute alliance avec l’extrême droite

On a vraiment une droite championne du monde de la connerie… ou de la trahison.




À Callac, souriez, vous êtes Grand-Remplacés !

Macron et sa morale à deux balles ! À Callac, il faut redistribuer les étrangers sans papiers. Macron, la gauche et les progressistes, justifient toujours leur idéologie politique au nom des Valeurs de la République ou de l’Europe et de la Morale Macronniste. Macron fait partie de ces donneurs de leçons qui se définissent eux-mêmes comme des humanistes à deux balles, les profiteurs et les promoteurs de ces valeurs et de cette idéologie morale ! La Morale Macronniste a deux caractéristiques fondamentales : elles procède du principe du deux poids, deux mesures progressistes et varie énormément dans le temps et dans l’espace !

Le parti pris de l’Europe et de Macron de soutenir le Grand Remplacement fait porter sur les villages l’entière responsabilité de la crise des migrants. C’est passer sous silence toutes les années d’immigration à marche forcée avec Hollande et Macron au mépris des habitants des territoires de la France périphérique.

Mais cette morale à deux balles de Macron, la France et les Français n’en veulent pas du tout !

Si, au nom de la morale progressiste, Macron et l’Europe décident de soutenir l’immigration à marche forcée contre les Français, comment les Français ne se sentiraient-ils pas agressé par Macron ? Pourquoi la France ne se défend-elle pas quand elle est attaquée une nouvelle fois par Macron ? À Callac, la morale n’a rien à voir avec la politique de l’Europe et de Macron pour imposer le Grand Remplacement.

C’est l’idéologie et les intérêts économiques qui sous-tendent toute la politique européenne.

Quand Callac est Grand-Remplacée et agressée. Qui s’en soucie ?

On attend que l’agression des mercenaires djihadistes, ces zélateurs champions de l’islam politique, se manifestent pour que se mobilisent les pleureuses et les bonnes âmes de l’aide humanitaire de l’Occident.

Callac est Grand-Remplacée et agressée par le simulacre de président dictateur au petit pied !

Après la chute de Macron, les territoires perdus de la France devront recouvrer leur indépendance.

C’est pourquoi, au terme d’une guerre victorieuse contre le Grand Remplacement, la France pourra retrouver son identité, celle que le parti pris progressiste de l’Europe et de Macron veut absolument changer afin d’anéantir cette ancienne nation chrétienne. Macron s’inscrit dans la lignée des idéologues progressistes GOF-LGBT dont les exactions ont précédé et accompagné la déconstruction de l’Occident chrétien.

Si l’intention générale de l’Europe et de Macron est de mettre à genoux les nations et les peuples de la vieille Europe chrétienne et de réduire les peuples en dhimmitude (soumission à l’Islam), on comprend que les Français patriotes sont devenus des Sous-Chiens, des chiens à chasser, à Callac et partout en France.

Callac, laboratoire du Grand Remplacement ? (ojim.fr) Callac est un village des Côtes d’Armor de 2200 habitants, des bretons en France. Le projet de riches mécènes est de financer l’installation de nombreux étrangers sans papiers sur ce qui préfigure une vaste politique de peuplement des campagnes françaises.

Dans la couverture de ce projet, on peut compter sur les médias collabos pour vanter les joies et la richesse du vivre-ensemble chez les autres, comme le font les squatteurs hors la loi en toute impunité, qui vont désormais concerner des territoires appauvris après les villes et les banlieues de l’immigration.

Callac, laboratoire des Diafoirus : Dans le malade imaginaire, Molière met en scène les Diafoirus père et fils, deux médecins charlatans, toujours prompts aux expérimentations les plus hasardeuses. Selon des organisateurs d’une manifestation organisée contre le projet de Grand Remplacement de Callac par des étrangers, interviewés par un journaliste du site Breizh Info : cette initiative est un véritable laboratoire breton du Grand Remplacement, qui, après avoir transformé nos grandes villes, va maintenant s’attaquer à nos villages. On connaissait déjà les nombreux échecs de l’intégration, ne parlons plus de l’assimilation, dans les banlieues de l’immigration. Nos Diafoirus veulent transplanter ces expériences malheureuses dans la France profonde. Le journal Le Télégramme se veut macronniste et dit qu’il s’agit d’une première en France, le projet permettrait d’accueillir une centaine de réfugiés à Callac et de rénover plusieurs sites vacants de la commune. Il est porté à la fois par la municipalité communiste de Callac et le fonds de dotation privé Merci. Ce dernier a été, selon son site officiel, crée en 2009 par un couple d’entrepreneurs, Marie-France et Bernard Cohen.

Cette volonté de Grand Remplacement par des extra-Européens n’est pas une première à Callac.

Dès 2017, Breizh Info révélait l’attribution de 5 logements des migrants clandestins. Le projet des riches mécènes et de la mairie communiste marque un saut quantitatif : il s’agit désormais d’accueillir une centaine de migrants, voire plus, un chiffre qui n’a pas été avancé par la mairie ou le Fonds de dotation, selon BFMTV. Les médias collabos, chevilles ouvrières du Grand Remplacement. Ce projet bénéficie d’un accueil très favorable de la part des médias collabos pour lesquels l’immigration extra-européenne n’est jamais un problème. Aujourd’hui en France, le 15 août : Dans un centre de la Bretagne vieillissant, le renouvellement de la population est crucial. Et sans transition d’annoncer : Il est prévu d’accueillir une quinzaine de familles de réfugiés politiques (70 familles d’étrangers sans papiers) dans les dix ans à venir.

Un journaliste du site Actu.fr est allé enquêter sur place. Parmi toutes les personnes interrogées dont les témoignages sont reproduits dans un article publié le 15 septembre, une seule est réticente à ce projet. La conclusion est laissée à un ancien député : C’est une véritable chance, nous sommes en train de tourner une page de notre territoire. Sans arrivées, sans nouvelles populations, je ne suis pas certain qu’on retrouvera cette vitalité que l’on attend. À la télévision, TF1 a mis ses lunettes roses pour colorer cette actualité :

« Accueil de réfugiés : comment un village breton entend faciliter l’intégration de familles« . Sur Twitter, un internaute fait un constat : Au JT de TF1, reportage sur le village de #Callac (repeuplement d’un village par des réfugiés), 95% du temps de parole donné aux gens favorables au projet. Le mot « extrême » est employé pour la droite mais pas pour la gauche. Un modèle du genre ! Sur RMC le 17 septembre, Périco Légasse, à l’instar de nombreux autres people, s’enthousiasme : Des étrangers pour repeupler (Grand Remplacer) les campagnes ? C’est une formidable idée, on peut leur allouer un lopin de terre et en faire des paysans. C’est l’avenir de notre ruralité. Un discours qui a trouvé un écho favorable au sommet de l’État. Le 15 septembre, Macron annonçait la répartition prochaine d’étrangers irréguliers dans les campagnes françaises, pour faire face à la transition démographique et améliorer leur insertion (???), signalait un article de Breizh Info.

Parmi les médias collabos qui veulent imposer un point de vue équilibré (favorable) sur le sujet, Stéphane Kovacs évoque, dans un article paru le 17 septembre dans Le Figaro, la greffe forcée de réfugiés cabre les villageois. On y apprend qu’une convention de partenariat a été signée entre le fonds Merci et le maire (DVG) (communiste) Jean-Yves Rolland. Au milieu des années 1960, Callac comptait 3 500 habitants. Mais les abattoirs ont fermé, des exploitations agricoles ont disparu, des commerces ont baissé le rideau : aujourd’hui, de nombreux jeunes sont partis travailler en ville et l’on compte 18 % de chômeurs. Mais transplanter des migrants dans un village en voie de désertification n’est peut-être pas une bonne idée.

À l’écart des médias collabos, des critiques frontales. Lors d’une soirée de gala, Marie France Cohen, la Présidente du Fonds de dotation “Merci” qui veut installer des étrangers à Callac a rendu un hommage à Cédric Herrou, le passeur compulsif de clandestins. Cédric, c’est un exemple, commente elle. Callac a de fortes chances d’être un laboratoire pour les partisans de l’éradication et de l’accueil inconditionnel de la misère du monde. Sur CNews, Bigot : traiter un problème démographique en démontrant aux Français qu’ils ont moins de valeur que des arrivants fraichement débarqués va, à coup sûr, créer un problème politique !

Pourquoi avoir attendu ce projet de Grand Remplacement, par l’implantation des étrangers, pour soulager la misère locale et déverser des dizaines, voire des centaines de milliers d’euros, voire plus ? En évoquant les espaces ruraux qui sont en train de perdre de la population, Macron a implicitement reconnu l’abandon de ces territoires isolés et abandonnés où plus personne ne veut venir soigner, investir, enseigner, commercer ou tout simplement s’établir et se reposer car il n’y a pas une seule barre pour téléphoner, pas de réseau pour se connecter, plus de clinique pour accoucher, plus de spécialiste pour diagnostiquer, plus de paysans, d’artisans ou d’industriels pour embaucher et depuis que, confinement oblige, le gouvernement les a poussés à plier boutique, plus de bistrot pour se rencontrer et se désaltérer, plus de resto pour se sustenter. La liste est longue des causes et conséquences ayant précipité l’abandon de la France périphérique.

On est loin du récit héroïque de Macron, qui veut accueillir et répartir dans les coins les plus reculés de France tous les étrangers qui recherchent les aides de l’assistance sociale en France.

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Source : À droite fièrement et Ojim

Thierry Michaud-Nérard