1

Il est fier d’avoir rendu ses armes : Michel Noiret, un bon Français…

Si certains en doutaient encore, tout est possible, l’actualité récente vient de confirmer qu’en matière de connerie le Français est largement au-dessus des autres, c’est hors-concours, c’est ionosphérique, c’est un objet d’admiration !

Si voulez faire un bon placement, meilleur que l’or et durable y a pas mieux qu’un Français. Noël arrive et il sera difficile de trouver plus beau cadeau qui ravira la famille au pied du sapin.

Comme vous le savez Narcissius 1er Président-Maréchal-Docteur-Vie-Force-Santé a organisé une grande collecte des armes pour lutter contre la montée de la violence. Certains prétendent que c’est pour éviter une guerre civile et de se prendre une bastos.

Il semble que la moisson soit bonne, je n’en n’attendais pas moins de mes cons-citoyens. Le Français c’est ça, il râle mais dès qu’on lui donne un ordre il obéit, il devance même !

Je parle bien entendu des bons Français électeurs de Narcissius 1er, porteurs de muselière, quintuples vax, qui réduisent leur empreinte carbone, se chauffent à 19° et bouffent 5 fruits et légumes par jour, ce sont les 60 % incompressibles !

Déjà 65 000 armes et plus de 1,6 million munitions récupérées en France pour l’opération de collecte d’armes lancée par l’État

https://www.bfmtv.com/societe/deja-65-000-armes-et-plus-de-1-6-million-de-munitions-recuperees-en-france-pour-l-operation-de-collecte-d-armes-lancee-par-l-etat_VN-202211300093.html

Ils ont dû croire que c’était un téléthon pour l’Ukraine !

Ceci dit la répartition géographique de ce flot n’est pas précisée, ce serait bien d’établir la carte de France du civisme, je ne sais pas pourquoi, j’ai comme une idée !

De toute façon, ces armes ils font bien de les rendre, ils le disent eux-mêmes, ils ne s’en seraient jamais servis. Mieux, ils seraient contents si les bandes à Wesh-wesh venaient les visiter…

Attention, cette réflexion est authentique, j’invente rien ! Je ne vous ai pas menti, le Français c’est de l’exceptionnel !

« Je n’ai pas envie de les garder et puis si quelqu’un cambriole ma maison, il peut tout emporter, il peut en faire quelque chose, donc je voulais me débarrasser de ces objets »

Ma foi, l’idée est pas si débile, pour l’améliorer, faudrait diffuser les adresses de tous ces jobards, au moins les racailles bosseraient en toute sérénité.

On pourrait aussi mettre un logo sur les baraques concernées, du style « Logis de cons ». Franchement si ça peut faire baisser les tensions, faut pas hésiter.

Chaque président ouvre un musée, histoire de laisser un trace culturelle. Narcissius 1er devrait créer celui de la connerie française.

J’ai déjà trouvé le guide ! C’est de la sélection !

C’est un concentré !

https://twitter.com/F_Desouche/status/1597940457941745667

Perso, pendant que les cons s’auto désarment,  j’ai conservé mon 38 Special !

https://youtu.be/c2a7qQ3FHMc

Paul Le Poulpe




La FNAC confirme son ralliement à l’islamo-gauchisme : ça sera donc sans moi…

Fnac-halal.jpg

Rétropédalage de l’enseigne FNAC. Après avoir retiré le « jeu Antifa » de son site Internet, et à la suite d’un examen minutieux de plusieurs « experts » , la FNAC a finalement décidé de le remettre en vente, au nom de la
pluralité des opinions. Elle affirme par ailleurs que le jeu ne contient aucune trace de violence. Si les créateurs du jeu ont été prudents, n’utilisant pas les slogans antifas traditionnels appelant au meurtre tels que « Un flic, une balle. Un facho, une rafale », il faut être de mauvaise foi ou bien aveugle pour ne pas voir une apologie évidente du trouble à l’ordre public.

A
insi que le montre sur Twitter le journaliste CNews Amaury Bucco qui s’est procuré le jeu, une carte donne au joueur la recette de fabrication du « cacatov », un « cocktail molotov soft » qui est comme son nom l’indique à base d’excréments, et que le joueur est invité à lancer avec des élastiques (« pour en augmenter la portée »). Sur qui ? Pour le savoir, il faut prendre connaissance des autres cartes. On y appelle à perturber le meeting d’une femme politique « héritière du parti fondé par son père ». Il s’agit évidemment d’une référence à Marine Le Pen qui n’est pas directement mentionnée pour éviter de tomber sous le coup de la loi. On parle donc de perturber une réunion tout à fait légale.

Les jo
ueurs sont également invités à venir empêcher la séance de dédicace d’un « polémiste islamophobe ». Le jeu ne donne pas la définition du terme « islamophobie ». Sans doute revientil, selon la doctrine wokiste, aux « oppressé.e.s » de décider ce qui est « oppressif » ou non. Mais à priori, si une personne est « islamophobe », il est légitime selon les créateurs du jeu de s’en prendre à elle.

Les autres cartes sont du même tonneau
: « manif homophobe » qu’il faut empêcher, vilains fachos infiltrés dans les luttes sociales et qu’il faut expulser de la manifestationIl est vrai que les antifas sont habitués à bien pire. Par exemple, tenter de brûler des policiers dans leur voiture en 2016. Même le journal bienpensant Le Parisien avait été obligé d’évoquer une « dérive anti-flic des antifas ». L’extrême brutalité de cette mouvance anarchiste, qui revendique la destruction totale de notre société, n’est pas retranscrite dans ce jeu qui a des airs de mauvaise parodie.

Cependant, nous retiendrons que la FNAC ne trouve rien à redire à un jeu qui fait l’apologie, en particulier auprès des jeunes générations, de comportements plus que répréhensibles : perturber violemment un meeting politique, asperger des gens avec des excréments et, plus grave encore, s’en prendre à un écrivain sous prétexte d’islamophobie. Ce qui revient à donner un permis de tuer. Nous n’oublions pas que c’est en effet la même accusation d’islamophobie qui a conduit au meurtre atroce de Samuel Paty.

Dan
s de nombreux pays, le blasphème est aujourd’hui encore puni de mort. Cette vision rigoriste de l’Islam, par le jeu des flux migratoires, est désormais bien implantée en France, en Europe, dans tous les pays ouverts aux « richesses » du multiculturalisme. Certains musulmans estiment que quiconque s’en prend au dogme islamique doit en subir les conséquences. Une jeune femme, Mila, est ainsi constamment en danger pour avoir « blasphémé ». Salman Rushdie, sous le coup d’une fatwa, a encore assez récemment été victime d’une tentative d’assassinat à New York. Nous pourrions multiplier les exemples.

L
a dénonciation de l’islamophobie, concept volontairement opaque incluant toute critique de l’Islam, donne une légitimité nouvelle à ces islamistes. Au lieu de dire « sale kouffar, tu vas mourir », on dit « sale islamophobe ». Cela passe tout de suite mieux, c’est plus neutre comme terminologie. Estce un hasard si « La journée de lutte contre l’islamophobie » a été instaurée par l’ONU à l’initiative du Pakistan, cet Etat qui punit de mort le blasphème et qui figure en 8e place dans l’index des pays où les chrétiens sont les plus persécutés ?

La notion d’islamophobie arme le bras qui frappe mortellement des mécréants. Utiliser ce terme, c’est se rendre le complice de la guerre de civilisation qui nous est menée. Pour cette raison, je ne peux plus en conscience donner de l’argent à la FNAC, qui a choisi d’encourager des racailles, ennemis de notre identité et de notre liberté.

Je préfère me tourner ve
rs des commerces qui, eux, ont encore une éthique. La FNAC, ce sera sans moi désormais.

MarieAude Beautard




Le maire de Saint-Brevin est toubib, covidiste et immigrationniste : au secours !

Cela commence à bien bouger à Saint-Brevin-les-Pins, petite commune de Loire-Atlantique qui doit accueillir 120 migrants juste à côté d’une école maternelle, rien de moins. Elsa Caduc, porte-parole de l’association « Préservation Pierre Attelée », a expliqué tout cela à André Bercoff, l’un des rares journalistes à donner la parole à cette France méprisée et ignorée par les médias de propagande.

https://www.youtube.com/watch?v=mI1Yado6Z_E

Elsa Caduc a dénoncé l’attitude hautaine, arrogante et méprisante du maire de la ville, un médecin nommé Yannick Morez, qui se permet, exactement comme son homologue de Callac, Jean-Yves Rolland, d’insulter grossièrement ses opposants, les qualifiant de « racistes », et de mépriser leur aspiration au référendum, alors que le projet d’un Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile (Cada) ne figurait absolument pas dans son programme.

À Saint-Brevin, on ne veut pas de 110 migrants à côté d’une école

Révélateur de l’idéologie immigrationniste de tous les acteurs de ce scandaleux dossier, l’attitude du président de l’association Aurore, Florian Guyot, qui noie le poisson, et se félicite du brassage de population, avec des dizaines d’élèves de la nouvelle école qui ne parleront pas français, mais amèneront de l’enrichissement multiculturel, même si cela déplaît aux parents. Il a des gosses, cet homme ?

Quant à l’ineffable maire à migrants, Yannick Morez, il fait dire à la directrice de l’école – confirmera-t-elle ses propos ? – que le fait d’intégrer des enfants « au profil psychologique compliqué » serait intéressant au niveau pédagogique.

https://www.fdesouche.com/2022/11/30/laccueil-de-migrants-crispe-la-ville-de-saint-brevin-les-pins/

À Callac, la municipalité a osé parler de « laboratoire » pour justifier le projet « Horizon ». À Saint-Brevin, le maire, la directrice d’école et le président de l’association qui pilote le projet prennent ouvertement les enfants de la ville pour des cobayes. Ils se moquent du principe de précaution, seule leur idéologie compte.

Yannick Morez, sur un autre sujet, a pris ses administrés pour des cobayes, en poussant à la vaccination les patients avec un faux vaccin, pour le plus grand profit des laboratoires pharmaceutiques, Pfizer en tête, malgré les avertissements de spécialistes de renommée mondiale (ce que n’est pas Yannick Morez) comme le Professeur Perronne. Il a repris le discours de tous les médecins de plateau, alors qu’il n’a aucune compétence en immunologie, contrairement au Professeur Raoult. Ses propos sont du niveau de ceux de l’inimitable Docteur Jérôme Marty aux Grandes Gueules !

« La vaccination est la seule arme pour lutter efficacement contre ce virus. Elle ne doit pas nous faire peur et, au contraire, elle est un espoir de se débarrasser du virus et d’éviter de nombreux morts. »

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-brevin-les-pins-44250/le-maire-lance-un-appel-a-la-creation-dun-centre-de-vaccination-d746bdf6-d3d1-471a-8b89-1239b495e07d

Or, tous les gens sérieux savent à présent que les pays qui ont fortement vacciné sont ceux qui ont le plus de morts. À cause de tous les médecins qui ont poussé à la vaccination, pour ne pas déplaire au gouvernement et aux grands labos. Donc, si le maire et médecin Yannick Morez est aussi efficace sur le dossier Cada que sur le Covid, les habitants de Saint-Brevin ont raison de se méfier et d’exiger un référendum !

Par ailleurs, à Callac comme à Saint-Brevin, ce mépris des immigrationnistes forcenés, par ailleurs souvent des covidistes fous, va-t-il pouvoir durer encore longtemps ?

Je serai, quant à moi, à 10 h 30, ce dimanche 11 décembre, à Saint-Brévin-les-Pins, place de la Bresse, pour crier mon refus du Grand Remplacement.

Bernard Bayle




Le choc économique de 2023 sera sans précédent depuis 1945

Le désastre économique arrive, il y en aura pour tout le monde.

Marc Rousset nous a souvent livré ses analyses économiques, peu réjouissantes mais tristement réalistes, dans des articles de haute tenue éminemment documentés. Nous y sommes.

2023 sera l’année terrible qui va mettre la France au tapis, avec une baisse de PIB dramatique et une dette abyssale. La forte inflation entraînant une remontée des taux d’intérêt, la charge de la dette va engloutir au bas mot deux ou trois points de PIB ! Ce sera le prix à payer pour la stupide politique du « quoi qu’il en coûte » si chère à Macron, mais financée par l’emprunt perpétuel.

Avec 3 000 milliards de dettes, soit 45 000 euros par personne ou 180 000 euros pour une famille de quatre, la France partage le bonnet d’âne de l’UE avec la Grèce et l’Italie. Mais la différence est qu’avec Macron c’est la fuite en avant qui prévaut. Et ne comptons pas sur le pitre de Bercy pour tenir la barre en pleine tempête. Ce fanfaron aussi incapable qu’ignare n’a rien vu venir, croyant ne faire qu’une bouchée de l’économie russe.

Rappelons que la Russie n’a pratiquement pas de dettes et possède 20% des richesses minières de la planète. Elle est auto-suffisante en tout et peut tenir trois ans en complète autarcie. Ce qui d’ailleurs est improbable car Poutine n’a jamais été isolé, loin s’en faut. Encore une fable otanienne pour masquer le fiasco occidental qui se profile.

Après avoir porté un coup fatal à notre industrie nucléaire et donné la priorité aux énergies renouvelables, qui ne fonctionnent que selon le bon vouloir d’Éole et d’Hélios, deux fainéants notoires qui se la coulent douce 18 heures sur 24, la France est au bord de la rupture énergétique.

Le suivisme aveugle de l’Europe dans une guerre russo-américaine qui ne nous concerne pas, l’Ukraine, pays misérable, mafieux et corrompu, n’étant ni dans l’Otan ni dans l’Europe, n’a rien arrangé et a provoqué la plus grave crise énergétique depuis un demi-siècle.

Le Mozart de la finance nous joue la symphonie de la faillite depuis 2017, en nous mettant 700 milliards de dettes supplémentaires sur le dos et en saccageant EDF pour plaire aux écolos et à Bruxelles.

Conséquences de tant d’irresponsabilité :

La flambée des prix de l’énergie pousse les entreprises à baisser leur production, voire à fermer en 2023.

Tous les secteurs sont touchés, d’abord les grands noms de l’industrie œuvrant dans la métallurgie, la chimie, le verre le ciment, l’aéronautique, l’agro-alimentaire, mais aussi les petits commerçants et artisans déjà écrasés de taxes et aujourd’hui étranglés par les hausses ahurissantes des tarifs de l’électricité.

Macron a mis 13 milliards sur la table pour aider les entreprises. Une goutte d’eau pour les patrons concernés, mais une charge de plus pour un pays surendetté, le plus fiscalisé de l’OCDE, et qui roule vers la faillite.

Après avoir perdu plus d’un million d’emplois industriels depuis l’avènement de l’euro, la désindustrialisation va s’accélérer. Qui viendra investir dans un pays où l’énergie est inabordable ?

Nombreux sont les industriels qui lorgnent vers des pays où l’énergie est accessible.

Le poids de l’industrie dans le PIB est tombé à 11%. Cela va s’aggraver avec les délocalisations.

L’industrie représente 74% de nos exportations. Notre balance commerciale étant déjà largement déficitaire ( 85 milliards en 2021 et 150 milliards en 2022 ), une chute de la production industrielle va aggraver le déficit.

Le prix du mégawattheure du gaz, livrable en 2023, est passé de 35  à 120 euros en un an.

Celui du mégawattheure d’électricité est passé de 95 à 428 euros.

Un quadruplement des prix est tout simplement insupportable pour les entreprises françaises.

Une situation qui va faire le bonheur de nos concurrents asiatiques ou même européens moins touchés que nous.

Un désastre industriel et social qui va se traduire par une explosion du chômage et interdire toute réindustrialisation du pays, lequel en a pourtant bien besoin.

Au milieu de cet océan de stupidités et de mauvais choix économiques et politiques, j’avoue que j’admire Viktor Orban qui refuse de sacrifier son pays pour suivre les diktats suicidaires de Bruxelles et de Washington. Ce grand patriote ne veut pas de cette immigration de masse qui nous ruine et refuse les sanctions anti-Russes qui vont nous achever.

En menant intelligemment sa barque, Viktor Orban a obtenu de Poutine une rallonge des importations de gaz à des prix défiant toute concurrence. Voilà au moins un pays d’Europe qui n’aura pas froid cet hiver et qui ne va pas saborder son industrie.

Quant à la France, caniche de Washington et valet de Bruxelles, elle roule vers l’effondrement économique.

Jacques Guillemain




Nabil et sa mère voilée Loubna ont fait condamner la restauratrice Monique

Nabil El Allaoui devant le tribunal de Bayonne.

Comment empocher 1.300 euros rien qu’en gémissant.
Condition : avoir son portable prêt à tirer à portée de la main.

Ce n’est pas la première fois que les manigances des hôtes de l’infatué psychopathe me tapent sur les nerfs. Je me suis d’ailleurs déjà fendue d’un article, que je rappelle ici aux impertinents qui ne se sont même pas donné la peine de le lire.

Lui qui pensait offrir à sa maman une journée dont elle se souviendrait ! Aucun risque qu’elle l’oublie, avec tout le fric dont Monique  va se fendre. La justicide française a trouvé le moyen de largement consoler Loubna la masquée geignarde :
Le tribunal a condamné l’abominable restauratrice à 600 euros d’amende pour lui avoir, le jour de la Fête des mères, refusé l’entrée de son restaurant juste parce qu’elle était camouflée! Pourtant une fête pas vraiment ancrée dans les mœurs des musulmans. Pour vous dire comme Nabil et sa Oumimi veulent s’intégrer !

L’outrageuse popotière a été reconnue coupable de « discrimination fondée sur la religion ». Rendez-vous compte : elle avait exigé de la gentille moman planquée qu’elle retire son store facial le temps de s’asseoir à une table et de se régaler.
Le parquet, jugeant les propos infamants,  avait requis 600 euros d’amende à l’audience du 15 novembre. C’est hier que le jugement a été mis en délibéré. J’aimerais assez voir la tête du juge qui a proféré cette abomination. Il touche des tantièmes ?
Mais ce n’est pas tout. Loubna ne se doutait même pas du cadeau que son fifils lui avait réservé. 1.300 euros pour préjudice moral !

Pour qu’elle se fourre dans le crâne les « valeurs de la république », la gargotière doit aussi verser 1.300 euros à la cliente et à son biquet et effectuer un stage de citoyenneté. Non, mais c’est vrai ! Est-ce ainsi que l’on traite les invités du président de la République ? (Question de vous alléger la punition, Monique : vous n’allez rencontrer que des gens sympas dans ce stage, on parie ?).

Monique, n’ayant pas les moyens inépuisables de Brichel, s’est choisi un avocat moins onéreux et moins rompu. Le malheureux n’est pas arrivé à la tirer d’affaire, malgré son argument massue : « Quand on a un mélange entre culture et religion, ça donne ce genre de décision ». Maitre Tournaire n’exclut d’ailleurs pas de faire appel.
Loubna, toujours pas satisfaite, continue à gémir : « Je me suis sentie très humiliée, maintenant j’ai toujours cette crainte quand je vais dans un restaurant ». Si elle a « toujours peur » elle pourrait rester chez elle à se bourrer de méchoui et de cornes de gazelle, sans risquer qu’un mécréant entrevoie sa lingerie et tout ce qui va avec.
Avec les 1300 €, elle va pouvoir se goberger et faire la tournée des restos de la région !! Et chaque fois arborer un nouveau camouflage, en soie, en cachemire, en laine de chameau écologique. En une semaine, elle se fait 9.100 euros et peut inviter toute sa marmaille en vacances au bled.

Quant à Nabil, il s’est senti comme un sous-citoyen. Imaginez donc ! Pourtant, à le voir (photo plus haut), il a une bonne tête de français de souche édifiant bien catholique.
Me Tournaire avait plaidé la relaxe pour sa cliente, arguant d’une acceptation de l’entrée au restaurant « sous condition“, à savoir que la cliente retire son garde-fou, et non pas d’un « refus pur et simple ». Voilà !

Moi avocate normale, j’aurais demandé à Nabil si cela ne le dérangeait pas que Monique fasse frire ses patates à la graisse de porc, avant d’emmener moman dans un troquet aussi infâme. Et les clients de la table à côté ? Ils pouvaient commander des rillettes en entrée et des travers de porc grillés pour la suite ? Moman n’aurait pas été prises de nausées ? Avec son bâillon, c’eut fût désastreux…. Personnellement, j’y vois une authentique intention de provocation. Jamais Loubna n’aurait posé son fondement sur un siège à côté d’impies bouffeurs de porc.
Un aimable commentateur proposait ceci : demain, pour soutenir CONCRETEMENT cette résistante exemplaire, j’imprime le présent article, je le plie pour le rentrer dans une enveloppe et je cache un billet de 10€ dedans puis j’envoie le tout par la poste à l’adresse du restaurant. Soutenir la résistance à l’invasion mahométane, ça ne coûte que 10€ et un timbre.

Il s’appelle Laurent P. et a raison. J’espère que beaucoup de français suivront son conseil. SAUF que : si Nabil et ses frères ont vent de cette aumône, plus rien ne les empêchera d’embarquer leurs empaquetées encapsulées afin de faire la tournée des restaurateurs de France, question de les provoquer.

Anne Schubert




Callac : l’immigrationniste Laure-Line Inderbitzin encore en arrêt-maladie !

Le 14 novembre 2022, il y a donc une quinzaine de jours, j’envoyais à Riposte Laïque un article expliquant aux lecteurs, mais aussi aux habitants de Callac, qui était vraiment celle que j’appelais « l’âme damnée du maire », celle qui était sa troisième adjointe, à l’époque, Laure-Line Interbitzin, par ailleurs enseignante.

https://ripostelaique.com/callac-qui-est-vraiment-laure-line-inderbitzin-lame-damnee-du-maire-a-migrants.html

Dans cet article, je révélais ce que tout le monde sait à Callac, mais que personne n’ose dire : « D’autres affirment que Laure-Line aurait l’arrêt-maladie facile. »

On se souvient que le maire, Jean-Yves Rolland, lors du conseil municipal qui avait suivi les différents rassemblements de Callac, avait tenu à réagir à mon article, affirmant qu’il avait éclaté en sanglots en le lisant ! Pourtant, je n’avais affirmé que des évidences, des choses connues et sues dans tout Callac, et je n’avais même pas donné le nom de son compagnon, ce que j’aurais pu faire, vu que lui implante des éoliennes dans sa ville, alors que Laure-Line y impose des migrants, sans que les populations, dans les deux communes, soient consultées.

https://ripostelaique.com/a-cause-de-mon-article-sur-laure-line-le-maire-de-callac-a-eclate-en-sanglots.html

On se souvient surtout de la surprise qui avait marqué la soirée du dernier conseil municipal. Le scénario prévu était pourtant clair : suite à la démission de la première adjointe de Callac, officiellement pour raisons de santé, en fait pour désaccord profond avec la ligne politique de Jean-Yves Rolland, son âme damnée devait devenir première adjointe. Or, à la surprise générale, celle qui insulte grossièrement les patriotes qui refusent le projet Horizon à chaque rassemblement – non autorisé – de gauchistes haineux et violents, était absente. La version officielle donnée par le maire est qu’elle serait à une réunion où sa présence aurait été jugée indispensable. Bizarre autant qu’étrange…

Cette défection de dernière minute avait surpris les observateurs de la vie municipale de Callac. Mais j’ai fini par en savoir davantage. Comme pour me donner raison, Laure-Line Inderbitzin est en arrêt-maladie depuis que Riposte Laïque a publié l’article qui a fait tant pleurer le maire. J’en arriverais presque à culpabiliser.

Pourtant, elle paraissait en pleine forme, le samedi précédent, lorsqu’elle se permettait d’ironiser sur les manifestants hostiles au projet Horizon, voire de les insulter.

Et d’autre part, je l’ai trouvée en pleine forme, la dernière fois que je l’ai croisée, ce lundi, dans les rues de Callac. Mais loin de moi l’idée de contester la pertinence de son arrêt-maladie, même si cela en fait un de plus.

Martine Chapouton




Serait-ce Bulot Le Maire qui a fait arrêter le capitaine Juving-Brunet ?

SUR LE FRONT FRANÇAIS.

Quelques détails sur les raisons de l’incarcération du capitaine Juving-Brunet.  Apparemment, la Banque de France est à la manoeuvre, qui essaie de le faire passer pour un escroc, alors que pas  une des 4000 personnes qui ont envoyé des sous n’a déposé plainte.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/exclu-une-figure-des-milieux-complotistes-placee-en-detention-provisoire-dans-le-var-8865732

Bref, un coup de notre Bulot Le Maire national ?

Perpignan : l’Iranienne n’avait qu’à être voilée ! https://www.lefigaro.fr/international/menace-de-peine-de-mort-apres-sa-conversion-le-combat-d-un-couple-chretien-iranien-pour-obtenir-le-droit-d-asile-20221129

600 euros d’amende pour une restauratrice ayant refusé de servir une voilée. Un scandale, mais il y a 15 ans, Fanny Truchelut avait été bien plus lourdement condamnée. Une seule solution : interdire le voile. https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/600-euros-d-amende-pour-la-restauratrice-d-hendaye-qui-a-refuse-de-servir-une-femme-voilee-8006406

Jeu antifa : la Fnac se déballonne devant la pression de toute la gauche et de tous les médias. Redécouvrons  les bonnes vieilles boutiques de jouets, puzzles, trains électriques, instruments de musique, objets rigolos et autres produits de la culture comme on l’aime au temps de Noël. L’honneur de Libé est sauf.

https://francais.rt.com/france/102697-apres-avoir-analyse-fnac-remet-rayon-jeu-societe-polemique-antifa

Match France-Tunisie. Surveiller si les Tunisiens se comportent comme les Marocains après le match. Ils ont gagné mais plus ils gagnent, plus ils cassent. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Les-bleus-avec-camavinga-fofana-coman-et-thuram-contre-la-tunisie-un-doute-sur-mbappe/1367627

L’EUROPE EN GUERRE

L’énorme défi du gouvernement suédois. Se donner les moyens de revenir sur les permis de séjour permanents accordés par les socialauds aux migrants. Un combat qui confirme que le politique peut se donner tous les moyens pour résoudre des problèmes posés par des lois anciennes imbéciles et criminelles. A méditer pour la France.

Suède : le nouveau gouvernement cherche à transformer le permis de séjour permanent, accordé actuellement à 300.000 migrants, en permis de séjour temporaire

Sweden seeks to revoke permanent residency permits in migrant crackdown

LA VIE DES ANIMAUX EN FRANCE OCCUPÉE.

Il y a de gens qui  aiment bien torturer les animaux.

Ceux-là n’ont de différence avec les nazillons de Roehm et Heydrich que la quantité de drogue dans les globules rouges.

Petites pourritures couvertes par la complaisance d’une Gauche anencéphale, crasseuse du mental et totalement vidée de l’entre-jambes.

Terroristes entremêlés.

 

CORONARÉVOLTE

Le Rivotril pour achever les vieux. La vérité commence à sortir de l’hôpital, direction le cimetière. Honneur aux Brigades de Véran-Salomon, qui ont bien travaillé pour l’élimination des bouches inutiles. https://lemediaen442.fr/pierre-chaillot-des-brigades-dintervention-rapide-sont-allees-dans-les-ehpad-pour-injecter-le-rivotril/

Chiffres catastrophiques, les Français désertent en masse, ils ne veulent plus se faire piquer ! Borne contre-attaque et appelle au retour du masque dans les transports. https://lemediaen442.fr/seulement-36-des-plus-de-60-ans-ont-un-parcours-vaccinal-complet-et-a-peine-42-des-plus-de-80-ans/

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/nouvelle-vague-de-covid-19-elisabeth-borne-appelle-au-port-du-masque-dans-les-transports-b6111016-6ff4-11ed-9a8e-7d0229dcff58

Véran nous fait la promotion de l’application Ecowatt, la nouvelle météo de l’hiver. On attend le Salomon de l’électricité. https://francais.rt.com/france/102695-coupures-courant-hiver-veran-fait-promo-ecowatt

« J’aime pas les chiens »(Allah)

Danielle Moulins et Jean Sobieski




Condamnée à 600 euros d’amende pour avoir refusé le voile dans son resto !

Voileniquefrance.jpg

Une restauratrice a été condamnée à 600 euros d’amende pour avoir refusé une cliente musulmane voilée. Nouvelle provocation des petites soldates de l’islam, qui, avec leur voile comme uniforme, imposent partout où elles le peuvent ce vêtement de conquête dans l’espace public.

Hendaye (64) : Femme voilée refusée, une restauratrice condamnée à 600 euros d’amende (MàJ)

Il y a 16 ans, c’était Fanny Truchelut qui, dans son gîte des Vosges, avait été confrontée à une opération semblable. Sauf que là, à l’époque, l’addition avait été beaucoup plus élevée, puisqu’elle avait été condamnée en première instance à 8 500 euros d’amende et de dommages et intérêts, et à 4 mois de prison avec sursis. Une peine qui sera légèrement atténuée en appel, mais dont ne se relèvera pas la propriétaire de ce gîte.

On n’oubliera jamais le nom des trois avocats de la LDH, du Mrap et de la Licra : Tubiana, Gérard Wetzel, Grégoire Bouvier…

https://ripostelaique.com/author/Fanny-Truchelut/page/4

D’autres provocations dans les salles de sports, dans des entreprises privées ou dans des auto-écoles se sont multipliées, pour contraindre la société française à accepter cette tenue qui est une insulte pour l’ensemble des femmes françaises, et le déni du combat des femmes iraniennes.

Face à cela, que faire ? Tout simplement interdire toute visibilité de l’islam dans l’espace public, et renvoyer dans un des 57 pays musulmans toute femme qui braverait cet interdit.

Il n’y a pas d’autres solutions.




Les Ukronazis cassent les beaux jouets que l’Occident se ruine à leur offrir

Encore une info qui ne fera pas la une de nos médias gouvernementaux. À la différence du New York Times qui, bien qu’anti-russe, informe assez honnêtement sur les tribulations du Zygomyr et de son armée de bras cassés.

L’artillerie offerte à l’Ukraine par l’Occident est de plus en plus déglinguée

Dans leur hantise de la défaite inéluctable, les Ukrainiens, gorgés de propagande et de produits dopants, voient des Russes partout. Même dans les ruines. Même dans les forêts. Même dans les nuages. Ils tirent en moyenne 4 000 obus par jour, ratant la plupart du temps les forces ennemies, mais cet usage intensif finit par user les canons. Et leurs servants n’ont ni les compétences, ni les pièces détachées, ni les machines pour les réparer.

Les engagements limités remportés par l’Ukraine sont des victoires à la Pyrrhus. L’artillerie lourde fournie gracieusement par les pays de l’OTAN (au détriment de leurs contribuables) leur a permis de dresser un véritable mur de feu, bloquant provisoirement les contre-offensives russes. Et les incitant à des replis tactiques là où ils sont moins exposés, en utilisant la nature du terrain.

Tandis que les Ukronazis, selon une pratique qui leur est coutumière, se terrent dans des boyaux en comptant sur leurs obus pour empêcher leurs ennemis de s’approcher. D’où les hurlements courroucés des merdias macronesques contre les « Wagner » quand ils vont débusquer ces rats dans leurs tanières.

Et l’Occident commence à être en rupture de stock.

Depuis le début de la guerre, les USA ont offert au Zygomyr des équipements et des armes pour une valeur de l’ordre 17 milliards de dollars.

Des canons de 155 mm, des missiles de précision Himars, des véhicules blindés «Humvees», des radars et des systèmes de défense anti-drones en veux-tu en voilà. Sans parler de l’appui constant, non chiffrable, en matière de renseignements, de « conseillers » et « d’instructeurs ».

Mercredi dernier, le sénile de Washington a annoncé une nouvelle rallonge de 1,1 milliard de dollars. Sur des crédits déjà votés par les Démocrates. Pas sûr que les Républicains, désormais majoritaires à la Chambre, continuent à dilapider les dollars de l’Amérique dans ce puits sans fond.

Cet afflux a momentanément avantagé les Ukronazis sur des points d’accrochage ponctuels, sans rien produire de décisif toutefois. Et les USA et l’Europe commencent à manquer d’armes et de munitions à envoyer en Ukraine.

Il faut savoir que l’industrie d’armement américaine produit 30 000 munitions par an pour obusiers de 155 millimètres, l’arme d’artillerie lourde à longue portée préférée des Ukronazis.

Or 30 000 obus ont été tirés en deux semaines pour avancer de deux kilomètres. Une immense victoire encensée par les loufiats des médias français.

En outre, d’autres armes genre missiles démodés, en voie d’épuisement, ne sont plus produites, car leur fabrication nécessiterait une main-d’œuvre hautement qualifiée et de l’expérience. Un savoir-faire perdu car pas assez rentable, dans le secteur manufacturier américain.

L’Europe aussi a ses arsenaux presque vides. Les stocks militaires de la plupart des États membres de l’Otan ont été asséchés à plus de la moitié. Parce que leurs dirigeants, terrorisés par Poutine et décidés à en finir vite, se plient aux exigences du Zygomyr, lequel s’imagine disposer d’une créance inépuisable sur l’Occident.

Si Vlad s’énervait, les pays de l’OTAN n’auraient plus assez de répondant

Les militaires les plus réalistes mettent en évidence un problème structurel : les pays occidentaux ont produit en temps de paix des volumes d’armes de vraie guerre relativement faibles. Préférant orienter les productions vers des instruments de maintien de l’ordre, armes individuelles et véhicules blindés, destinés à intimider et écraser leur propre peuple.

Les Gilets jaunes ont été copieusement servis, et ça continue allégrement avec l’armement de la flicaille en blindés légers et armes pour commandos anti-foules en colère. On traque, on persécute et on emprisonne les opposants politiques en France. Et on n’hésiterait pas à les assassiner si la pression montait un peu. Mais contre une véritable armée, ce serait la débandade des sbires. Déjà qu’ils détalent comme des lapins devant les gangs ethniques…

En outre, les armes normalisées de l’OTAN calibre 155 mm sont fragiles

L’armée ukrainienne a reçu des dizaines d’obusiers de l’OTAN : le Caesar et le TRF1 français, le PzH2000 boche, le SpGH Zuzana slovaque, le AHS Krab polack, le FH70 rital et les M777 et le M109 étazuniens. Toutes ces armes tirent des munitions de 155 millimètres de diamètre, calibre adopté par les armées de l’Otan pour des raisons de normalisation.

Mais ces armes ont été conçues pour des « blitzkrieg », en français des conflits courts où l’on s’assure vite un avantage décisif.

Sinon dans une guerre qui s’enlise dans la durée, l’obsolescence programmée fait ses ravages. Les fabricants ont optimisé leurs profits au détriment de la solidité et de la longévité de ces matériels. Poutine le sait, et il a tout intérêt à faire traîner. Pour les avoir à l’usure au sens premier du terme.

En tirant en moyenne 4 000 obus par jour, les Ukronazis ont mis en place le plus grand barrage d’artillerie en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Seulement voilà, les Ukronazis finissent par casser leurs obusiers. Pas moins d’un tiers des quelque 350 canons de fabrication occidentale livrés à Kiev sont actuellement hors d’usage, révèle le New York Times. Un autre tiers suscite de sérieuses inquiétudes. Le seul tiers fiable est celui qui n’a pas encore servi !

La stratégie ukrainienne, consistant à tirer de très loin pour prévenir les contre-attaques russes, sans prendre de risques, met les obusiers à rude épreuve. Les charges propulsives nécessaires à cet effet doivent être plus importantes. Elles produisent beaucoup plus de chaleur et entraînent une usure accélérée des canons.

On peut ajouter qu’avec l’hiver, les écarts thermiques entre l’intérieur et l’extérieur du fût sont tels qu’il se fissure encore plus vite. Or le canon d’un obusier M777 coûte plus de 700 000 dollars. La pompe à phynances commence à hoqueter.

Toujours d’après le New York Times, le Pentagone aurait mis en place une usine de réparation en Pologne. Mais les Ricains ont tellement confiance dans les capacités de leurs vassaux ukrainiens ou polacks, qu’ils refusent de leur confier la moindre initiative. Faute de mieux, leurs culottes de peau bricolent.

Quant aux Himars, qui sont des tubes lance-missiles et donc n’ont pas ces soucis de chauffe, leur point faible est le camion qui les transporte. Une cible facile pour les drones et les missiles de croisière quand il patauge dans la boue et patine sur des sols glacés.

Et ne parlons pas du matos français !

C’est de la camelote pour faire peur à des bandes de guenilleux qui arpentent le désert sur leurs 4X4 customisés. Un obus par-ci, un obus par-là, pour montrer qu’on les surveille. Mais ces canons ne sont pas faits pour des tirs de barrage en continu. Ils se déglinguent encore plus vite que leurs équivalents américains. Et il faut près de deux ans pour en fabriquer un.

Sinon où vont aller les armes livrées au Zygomyr après la guerre ?

Les lance-missiles Stinger, les missiles Javelin, les camions porteurs et leurs Caesar suscitent la convoitise de nombreux groupes islamo-terroristes et de plusieurs États voyous comme l’Afghanistan, le Yemen ou l’Angola. Et les généreux fournisseurs n’ont pas exigé un retour de matériel, irréaliste, une fois la paix signée avec la Russie.

L’Ukraine croule sous les armes occidentales, et ce pays figurant déjà parmi les plus corrompus du monde avant l’intervention russe, on peut deviner ce qu’il adviendra des armes lourdes.

Déjà, les armes légères se retrouvent en abondance dans les Balkans, en Afrique et au Proche-Orient. Mais aussi dans les cités de non-droit où Moussa se garde bien d’exiger qu’on désarme ses coreligionnaires. Traitement de faveur. Pas comme avec les vrais Français.

Quant aux armes lourdes, les Russes en ont acheté à vil prix à des trafiquants ukrainiens, pour un dixième ou un vingtième de leur valeur sur le marché. Ou en ont obtenu gratos de déserteurs russophones mobilisés contre leur gré. Autant d’échantillons de haute technologie occidentale pour les disséquer, en connaître les points faibles et établir des contre-mesures.

Par ailleurs, il existe toujours au sein de l’armée ukrainienne des unités privées de mercenaires et de miliciens, à l’instar du régiment Azov, mis sur pied par des milliardaires ukrainiens et intégrés sur le papier à l’armée officielle.

Ces reîtres ont réussi à se faire oublier grâce au silence complice des médias occidentaux. Mais la question de la propriété et de l’usage de l’armement de ces néonazis va se poser à la fin du conflit. Qu’ils utilisent ces armes pour renforcer leur position dans les structures étatiques, ou pour les revendre, ou dans un panachage des deux.

Les apprentis sorciers feront la grimace quand ils commenceront à déguster les fruits empoisonnés de leurs inepties. Mais d’ici là, Macronescu aura pris le large avec son magot. Laissant les Français désarmés face à des djihadistes surarmés grâce à lui.

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/




Macron a fait tuer au Rivotril les vieux en truquant les chiffres du Covid

Vieuxrivotril.jpg

On en sait davantage sur l’horreur de ces établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes.

Les sordides affaires Orpea et Korian ne sont que la vitrine des pratiques dans ces mouroirs privé et publics, avec le silence complice d’une majorité de personnels et de syndicats. Il n’est que de constater leur absence de soutien aux soignants suspendus pour cause de non-vaccination par élémentaire prudence.

La cascade de mortalité et d’invalidité des cobayes injectés aux mixtures expérimentales leur donnent aujourd’hui raison.

Le statisticien Pierre Chaillot révèle factuellement et les chiffres et les manipulations opérées dans le plus grand scandale de Santé publique de la République française impliquant le pouvoir politique, le business médical, la sphère judiciaire et médiatique.

Invité à un colloque sur la critique des décisions politiques prises pendant l’affaire du coronavirus-Covid, Pierre Chaillot a présenté des éléments irréfutables qui mettent en cause tous les acteurs des gouvernements Macron de l’État.

L’entretien avec Epoch Times France en vidéo infra présente l’avantage du chapitrage précis de chacune de ses 12 parties, en plus de la transcription minutée. De quoi faciliter le travail de toutes les familles endeuillées qui décideront de demander des comptes aux criminels en blouses blanches et leurs commanditaires.

À savoir que l’autre consonance du Rivotril dans d’autres pays est le Midazolam.

En France, avec le décret Rivotril, le pouvoir politique a décidé d’exécuter les vieux atteints du Covid-19, au prétexte qu’il ne seraient pas soignables et qu’ils contamineraient les autres.

Cette horreur absolue doit non seulement aboutir devant les tribunaux, mais doit bien faire prendre conscience du principe de la fenêtre d’Overton, qui prend cet exemple terrifiant que la loi entérine in fine : toute personne de 80 ans doit être euthanasiée car elle coûte de plus en plus chère à la société.

Cette monstruosité, inacceptable au départ, est assortie de la proposition que le versement des pensions de retraites cesse à 80 ans et finit également en texte de loi (1).

On notera la perversion des politicards qui, tout en tout en légalisant la mort des innocents par l’avortement de masse et l’abattage des vieux, se ménagent une porte de sortie, dans l’exemple cité, en raison de leur implication dans la vie politique !

Des brigades ont injecté du Rivotril aux personnes âgées dans les Ehpad

(1) Comprendre la Fenêtre d’Overton

Jacques CHASSAING