23 membres du gouvernement Castex occupaient des logements gratuits!

La seule contrepartie, c’est que le logement soit déclaré comme avantage en nature aux impôts… On connaît la différence entre le prix d’un logement payé au parc privé et le prix estimé par les impôts…

C’est autant de logements qui ne sont pas disponibles pour le Français moyen qui, faute de pouvoir se loger à Paris, est obligé de courir en banlieue… et de devoir se bourrer des heures de transport, interdit d’entrer dans Paris.

Tout ça a un petit air de déjà vu… 1789 ça leur dit rien ?

23 des 42 membres du gouvernement Caste occupent des logements de fonction aux frais de la République, révèle Capital.fr

Le nombre de ministres occupant un logement de fonction aux frais de la République a connu une hausse de 45% entre mai 2019 et septembre 2020. La révélation, faite par le média Capital.fr, risque de susciter une vive polémique en France où de nombreux citoyens n’ont cessé de dénoncer le train de vie des élus de la République.

En tout cas, d’après Capital.fr, 23 des 42 membres du gouvernement de Jean Castex résident dans des logements de fonction alors que seuls 16 sur 29 ministres avaient ce privilège sous Edouard Philippe. “Cela représente une hausse de 45%”, relève la source qui cité la députée LREM Aude Bono-Vandorme, auteure de plusieurs questions au gouvernement, ainsi que d’une note sur le sujet dont Capital a pris connaissance.

L’intégralité des logements de fonction sont situés dans des immeubles domaniaux, qui eux-mêmes se trouvent quasi-exclusivement dans l’enceinte des ministères. “La taille des logements attribués à chaque membre du gouvernement dépend de l’offre disponible dans les ministères”, précise également Matignon.

[…]

Dans le détail, les logements de fonction sont presque équitablement répartis entre les femmes (11) et les hommes (12) du gouvernement, relève la députée Aude Bono-Vandorme. L’ordre protocolaire étant pris en compte dans l’attribution des appartements – tout comme la situation familiale et le fait d’être, ou non, propriétaire à Paris –

[…]

https://www.capital.fr/economie-politique/le-nombre-de-ministres-occupant-un-logement-de-fonction-a-augmente-1414260

Mais, détail très important à souligner : les ministres ne sont pas logés à titre gracieux sans aucune condition. Sur ce point précis, Capital.fr précise : “s’ils sont logés à titre gratuit, les ministres ont l’obligation de déclarer l’avantage en nature correspondant à la valeur locative du logement qu’ils occupent dans leur déclaration de revenus. Ils doivent également s’acquitter de la taxe d’habitation et de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.”

Parmi les ministres concernés, figure Jean Castex qui vit dans un 186 mètres carrés Rue de Varenne. Et il n’est pas le seul. A en croire une note, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili occupe un appartement de 167 m2, tandis que Marlène Schiappa, ministre délégué à la citoyenneté se “contente” de 127 m2. Curieusement, c’est le ministre délégué en charge des Comptes publics, Olivier Dussopt, qui habite le plus grand logement de fonction du gouvernement (210 m2). “Il a déménagé entre 2019 et 2020, car, au premier mai 2019, il avait un logement de 58 m2”, souligne l’auteure de la note.

Dans le gouvernement Castex, 6 ministres n’occupent pas de logement de fonction. “Il s’agit de Bruno Le Maire (n°4 dans l’ordre protocolaire), Florence Parly (n°5), Elisabeth Borne (n°7), Roselyne Bachelot (n°10), Julien Denormandie (n°14) et Amélie de Montchalin (n°15)”, indique la source. Et d’ajouter : “les ministres qui ne disposent pas d’un logement de fonction ou qui ne sont pas propriétaires d’un pied à terre à Paris logent dans le parc privé et assument le loyer sur leurs deniers propres”.
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : « Covid-19 ; le monde d’après sera une dictature ». Contact : cheikhdieng05@gmail.com

https://lecourrier-du-soir.com/exclusif-23-membres-du-gouvernement-castex-occupent-des-logements-de-fonction-totalement-gratuits/

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/05/16/23-membres-du-gouvernement-castex-occupent-des-logements-de-fonction-gratuits/

image_pdfimage_print
16

14 Commentaires

  1. Gratuit oui comme tous les maires de France, et ce qu’ils ont piquée madame, ta de quoi acheter le psg

    • Pas comme tous les maires, Lucca ! Sur les 36 000 communes (encore une autre absurdité), l’immense majorité des maires n’ont pas de logement de fonction…
      L’article parlait des membres du gouvernement, et effectivement nul besoin d’avoir cet avantage quand on est payé royalement ! Pour moi les quatre ministres qui devraient pouvoir en bénéficier sont : le 1er ministre, la défense, l’intérieur et les affaires étrangères.

      • Lorsque je parle de logement de fonction je parles davantage, ils ne paient rien ni flotte ni jus ni élec ni gaz rien, nada. Et pis ils ont la salle communale la salle polyvalente la salle des fêtes et même la salle de vote comme logement de faction ahahahaha

  2. m’enfin vous voudriez qu »ils couchent sous les ponts ? et ainsi s’approprient les endroits encore libres pour les sdf français! quelle envieuse cette ch tasin !

  3. Pourquoi voudriez-vous qu’ils payent ?
    C’est réservé à la plèbe.

    • Exact, et pourtant c’est cette plèbe qui est intéressante et grande, à condition de ne pas lui imposer de politique de french droite

  4. Ca s’appelle un logement de fonction, Madame.
    Cela existe pour tous les postes un tant soit peu élevés, que ce soit dans le privé ou dans le public.
    A vouloir faire feu de tout bois……

    • Et un logement de fonction pour ministre se mesure en Gaymard (nouvelle unité de mesure découverte sour le règne de Jacquouille la Fripouille) !

    • Leurs émoluments ne leurs permettraient-ils pas de se loger dignement à coût raisonnable en banlieue sans doute ?
      Logement de fonction dévoyé de son utilité première, qui était de permettre d’être présent sur des amplitudes horaires importantes, comme par exemple, ce vieux monsieur que j’ai connu il y a bien longtemps et qui était chef de gare dans une ville de province, de même pour les directeurs d’école, qui outre leur fonction éducative, géraient l’intendance, le bâtiment par lui-même et ce qui y était afférant.
      Aujourd’hui, le logement de fonction est une prime déguisée.

    • Élevé ? Ahahahaha ahahahaha, il n’y a aucun poste élevé, tu loges tu payes. Le seul poste élevé est celui de la personne qui changera tout cela

  5. Eh pas des studios : 210 m3 / 167 m3 / 127 m3 / 28 m3 pour le plus petit, au prix ou sont les loyers à Paris, ça fait un sacré paquet de pognon à notre charge. Une escroquerie de plus sous le règne de Macron !

  6. Ben pourquoi ils se gêneraient…personne ne dit rien et les veaux continuent à voter pour eux….

  7. Le principe d’un logement de fonction pour une personne travaillant au service de l’État, cela ne me choque pas. En revanche, pourquoi ont-ils besoin de 160 m2, lorsque la plupart des Parisiens vivent dans un appartement de moins de 60 m2 ? Ah, mais attention, ces gens-là ont des besoins spécifiques… ! Avec tous ces privilèges on comprend leur haine de « l’extrême droite » qui aurait mis un grand coup de pied dans cette fourmilière…

  8. Ces privilèges dignes de l’héritage historique de la France, auraient du être aboli depuis longtemps, qu’ils ait un logement sur Paris est compréhensible pour leur travail, mais qu’ils n’aient rien à payer est une hérésie, quand on voit ce que doivent payer les citoyens pour se loger. De plus la plupart de ces ministres et hauts fonctionnaires ont des propriétés ou des biens immobiliers personnels. Cela semble un détail, mais à notre époque et vu ce qu’ils gagnent c’est scandaleux. Comme le sont leurs émoluments et privilèges à vie quand ils ne sont plus en fonction, alors même que les personnes âgées sont « saignées » à blanc dans les EHPAD.

Les commentaires sont fermés.