2,5 millions de subventions : les écolos strasbourgeois en pincent pour l’islam !

Depuis bien longtemps déjà, la véritable écologie n’est plus qu’un souvenir diffus en France. En lieu et place d’une nécessaire préoccupation quant à l’impact de l’activité humaine sur la nature – particulièrement depuis l’ère industrielle –, les écologistes sont devenus des idéologues fanatiques dont l’allure faussement sympathique ne doit pas nous tromper sur leurs intentions vénéneuses. Car ces gens-là ont un but de plus en plus affiché : en finir avec la civilisation occidentale. Et pour ce faire, ils sont prêts à signer un pacte avec tous les diables du monde !

On sait quel sort a été réservé au Tour de France par ces fanatique ; depuis la pression des élus écologistes sur la mairie socialiste de Rennes pour empêcher le départ de la course dans la commune bretonne en 2021 – qui se fera finalement à Brest –, jusqu’à la sortie du maire de Lyon, Grégory Doucet, qui décelait dans cette compétition très populaire – et pas seulement en France mais dans le monde entier – une manifestation polluante et machiste. Parce que ces gens-là (bis repetita) sont des frustrés gorgés de haine de soi – sachant qu’ils sont majoritairement blancs –, ils ne supportent aucune démonstration de joie française. Par contre, les sordides cortèges LGBT, les manifestations crasseuses et dévastatrices des antifas, les sauteries ethnico-invasives de toute sorte, ce n’est ni machiste ni polluant évidemment, et ils s’y vautrent comme un goret dans la boue…

Dernière démonstration de haine anti-France écologiste en date – et après le refus du maire de Lyon (encore lui !) de participer à la cérémonie catholique de Vœu des Échevins, tout en acceptant de poser la première pierre de la future mosquée de Gerland –, la municipalité de Strasbourg, dirigée par l’écologiste Jeanne Barseghian, envisage d’aider au financement de la nouvelle grande mosquée du quartier de la Meinau. Et ce, à hauteur de 2,563 millions ; ce qui représente 10 % du budget total. Une somme dont n’ont sûrement pas besoin les hôpitaux de la ville, pour ne citer qu’eux !

Le « principe d’une subvention » a ainsi été adopté par le conseil municipal par 42 voix contre 7. Voilà ce qu’il en coûte de laisser se dérouler des élections en pleine psychose pandémique, sachant que les élus Verts l’ont été grâce à une abstention massive lors des élections municipales de mars et juin 2020. Une démocratie qui se respecte les aurait invalidées.

 

La grande mosquée de Strasbourg sera aussi la plus grande d’Europe. Symbole majeur dans la ville qui abrite le Parlement européen ; histoire de dire qui seront les maîtres de demain si les peuples de notre continent ne se bougent pas un peu les fesses pour mettre un terme à cette invasion qui dit de plus en plus son nom !

 

Mais le plus drôle dans tout ça – on cherche l’humour où on peut ! – c’est que l’association islamique qui dirige les travaux – Millî Görüs, fondée en 1969 par l’ancien Premier ministre turc Necmettin Erbakan, un nationaliste intégriste décédé 2011 – a refusé de signer la charte des principes pour l’islam de France. Notons que cette association est télécommandée par l’actuel pouvoir turc. Le maire – moi je dis « le » même si c’est une femme ! – « aurait posé comme conditions la signature préalable de la Charte des principes pour l’islam de France ou encore des garanties sur la transparence des fonds destinés à financer le chantier, note Le Figaro ». J’attends de voir qui, de la municipalité ou de l’association islamique, cèdera le premier. Cependant, je doute que cela change grand-chose à l’islamisation de Strasbourg, dont les écologistes se font les agents objectifs.

(https://www.valeursactuelles.com/societe/strasbourg-le-conseil-municipal-finance-une-partie-de-la-mosquee-de-lassociation-islamiste-milli-gorus-129720)

 

Vous l’aurez donc compris : si vous avez le malheur d’être blanc, hétéro, de tradition catholique et que, cerise sur le gâteau, vous n’êtes pas dégenré, alors vous êtes une vision d’horreur pour les écologistes qui, sait-on jamais, pourraient être tentés, s’ils en avaient le pouvoir, d’imiter leurs « illustres » prédécesseurs allemands qui déportaient leurs opposants. Car l’écologie était une marotte des nazis.

 

Enfin, grâce à ces ennemis affichés de l’identité française que sont les écologistes, nous avons appris qu’en plus d’être « grand » Allah était vert !

 

 

image_pdf
0
0