3 ans de prison ferme pour 50 policiers égyptiens ayant fait grève

Publié le 4 août 2017 - par - 5 commentaires - 618 vues
Share

En Egypte, le policier français Sébastien Jallamion aurait sans doute été promu et ceux qui l’ont dénoncé emprisonnés, à l’image des policiers égyptiens qui ont osé faire grève et qui écopent de 3 ans de prison ferme (pour chacun des 50 policiers égyptiens ayant fait grève).

Diffusée par l’AFP, l’information nous est confirmée téléphoniquement par Ehab Badawy, l’ambassadeur d’Egypte à Paris, joint par téléphone ce 4 août 2017. Selon le diplomate, « un tribunal égyptien a bien condamné cinquante policiers à trois ans de prison pour avoir fait grève, comme l’a par ailleurs indiqué le journal gouvernemental Al-Ahram. »
Chaque policier a également été condamné à payer une amende de 6.000 livres égyptiennes (près de 300 euros) par un tribunal du Sud-Sinaï, dans l’est du pays, a souligné l’ambassadeur d’Egypte, avant de préciser : « Notre pays refuse que son territoire devienne un chaos comme certains pays d’Europe, et nous attendons toujours que la France donne suite à nos demandes d’extradition concernant plusieurs terroristes égyptiens réfugiés en France. » (lire aussi http://lesobservateurs.ch/2014/11/18/gruzelle/ ).

« Les policiers avaient observé une grève en janvier pour protester contre la réduction du nombre de leurs jours de vacances et auraient « menacé de violence » leurs supérieurs » selon le quotidien égyptien Al-Ahram. Les policiers égyptiens avaient observé plusieurs grèves et organisé des manifestations après la chute en 2011 du régime du président Hosni Moubarak, emporté par une révolte populaire dans le sillage du Printemps arabe.

L’Egypte est sans pitié pour les islamistes intégristes

Les autorités ont fait preuve de peu de tolérance pour les protestations depuis le renversement par l’armée en 2013 du successeur de Hosni Moubarak, l’islamiste Mohamed Morsi. Ce coup d’Etat, validé ensuite par les urnes, visait à sauver la République Egyptienne de la « mainmise islamiste intégriste » sur les institutions de la République. Les services de sécurité ont mis à l’écart tous les policiers et fonctionnaires soupçonnés de sympathie avec les islamistes intégristes. Ceux qui ont survécu à la purge se sont réfugiés en France ou ont créé des groupes terroristes en Egypte. D’où la montée en puissance des groupes jihadistes dans la péninsule du Sinaï, région sensible où les 50 policiers avaient osé faire grève.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411
 Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/exclusif-coup-de-balai-au-siege-de-la-police-parisienne-falcone-vire.html

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html
http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html
http://ripostelaique.com/conditions-de-travail-prehistorique-a-grotte-chauvet.html
http://ripostelaique.com/france-quil-manque-plus-a-nos-politiques.html
http://ripostelaique.com/valence-quatre-spahis-protegeaient-mosquee-attaques-voiture-folle.html
http://ripostelaique.com/tantonville-les-migrants-arrivent-dans-le-chateau-cazeneuve-a-gagne.html

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
boudry

Les premiers terroristes sont les politiques qu’ils soient Français ou Européens !!

dufaitrez

« L’Egypte est sans pitié pour les islamistes intégristes » ?
On aimerait voir !

Fefe

En France, l’Etat garde les terroristes pour ne pas qu’ils se fassent tués dans leur propre pays. Quelle honte, vous avez raison. Et de plus, comme les terroristes sont au courant de cette générosité, ils viennent se réfugier en France, ben voyons !
Et après ça, « on » nous dira qu’il n’y a pas volonté de faire disparaître les Français. Bande de salopards vous les muzz et l’Etat français.

Vent d\'Est, Vent d\'Ouest

@ Fefe
« […] Bande de salopards vous les muzz et l’État français ». Non pas « l’État français », mais « l’État de Macron », bien en marche doucement mais sûrement, si ce n’est déjà fait, vers la dictature et les privations en tous genres envers les Français, sous couvert de la « démocrassie » proclamée et assumée.

patphil

« la France ne donne pas suite à nos demandes d’extradition concernant plusieurs terroristes égyptiens réfugiés en France. »
quelle honte! ils attendent que ces gens là bombent quelques cafés ou égorgent un prêtre?