3 jours après sa sortie de prison, il viole son ex-compagne : bravo le juge !

Créteil (Val-de-Marne) – Créteil est en train de devenir une zone de non-droit, c’est en tout cas l’avis de certains élus.

Le quartier de la Lévrière est exposé à une violence quotidienne. Des règlements de comptes se succèdent et, si les forces de l’ordre interviennent, ce sont des émeutes qui éclatent.

Les élus, pour une fois, sont presque unanimes.

Thierry Hebbrecht (Les Républicains) réclame des mesures d’urgence pour assurer enfin la sécurité des Cristoliens et maintenir l’ordre républicain.

Gaëtan Marzo (Rassemblement national) s’est même rendu sur place et demande, une nouvelle fois, la création d’une police municipale.

Le maire socialiste de Créteil, Laurent Cathala, qui s’y est toujours opposé, vient d’annoncer l’arrivée d’une police de sécurité du quotidien (c’est tout comme !) et l’extension de la vidéosurveillance.

La conseillère régionale de la France Insoumise, Yasmine Berzalmat, demande que les moyens humains et l’équipement nécessaire soient fournis aux forces de l’ordre du secteur afin que cette situation intolérable cesse.

Tous ces élus font appel au préfet du Val-de-Marne pour, enfin, rétablir la sécurité à Créteil et surtout dans le quartier de la Lévrière où, rappelons-le, face aux agressions, ce sont les riverains, et notamment les « Chinois », qui organisent des patrouilles.

Pourquoi ne s’adressent-ils pas directement au « sinistre » de l’Intérieur, Gérard Collomb, pour que, tout comme à Grenoble, il demande aux voyous, aux délinquants, aux dealers, à la racaille de bien vouloir « faire un effort » pour soulager les forces de l’ordre !

Montargis (Loiret) – Alors qu’il était sorti de prison le 10 août, après une incarcération de 19 mois, en liberté conditionnelle avec interdiction de se présenter au domicile de son ex-compagne, cet individu âgé de 40 ans, dont le casier judiciaire est rempli d’une vingtaine de condamnations, se précipite le lundi 13 chez son ancienne compagne, la viole et agresse ses enfants, âgés de 6 et 9 ans.

Il est mis en examen pour viols et violences aggravées et retourne dans sa cellule.

Paris (20e arrondissement) – Interpellé pour un contrôle d’identité, Parc de Belleville, cet individu sort un couteau et menace le policier qui n’hésite pas à faire usage de son arme de service et l’atteint à un bras.

Placé en garde à vue.

Villevaudé (Seine-et-Marne) – Le chef de la police municipale est violemment agressé par au moins deux individus alors qu’il se trouvait dans son jardin, sans uniforme et qu’il n’était pas en service.

Les deux individus sont arrivés par-derrière, dans son dos, et l’ont roué de coups, avant qu’il ne perde connaissance.

Transporté à l’hôpital, il souffre d’un bras et du nez fracturés.

Rien n’a été volé dans son domicile.

Vengeance ou simple agression avant un vol ? Nous le saurons très bientôt puisque le commissariat de Chelles s’est vu confier l’enquête.

En Espagne, à Saragosse – Dans la matinée du 20 août, à environ 70 km/h, une voiture monte sur le trottoir et percute plusieurs personnes puis prend la fuite.

Trois blessés, un couple marié et un homme de 45 ans, conduits vers les hôpitaux de proximité.

Le pire a été évité puisque, toute proche, se situait la terrasse d’un bar pleine de clients.

Le conducteur et son passager ont été arrêtés. Tous deux se trouvaient sous l’effet de la drogue et de l’alcool.

Lundi 20 août, vers 6 h du matin, un individu armé d’un couteau s’attaque au commissariat de Cornella de Llobregat, une petite ville proche de Barcelone.

Il s’agit d’un ressortissant algérien, Abdoulahab Tarib (en Espagne, les identités et les origines ne sont pas dissimulées !), âgé de 29 ans.

Il sonne longuement à la sonnette de l’entrée, puis se précipite sur la policière dans l’intention évidente de la tuer, tout en hurlant « Allah akbar ».

Elle tire la première et l’abat.

Dans un premier temps, on laisse planer le doute, « il ne s’agit peut-être pas d’un attentat islamiste ! » mais le commissaire Rafaël Comes, de la police catalane « Les Mossos », est affirmatif : « Il s’agit bien d’un attentat terroriste ! »

La femme de Tarib, une Espagnole prénommée Lucia, est longuement interrogée.

Elle reconnaît avoir épousé Abdoulahab pour qu’il puisse vivre en Espagne et elle affirme qu’il souhaitait mourir pour éviter la honte de son homosexualité, interdite par la religion musulmane.

Voilà qui est chose faite !

Tous ces assassinats, ces agressions, cette violence que nous relatons depuis des années aboutissent à quoi ? Je vous le donne en mille ! À des questions que se posent les magistrats (bien sûr) et les avocats (évidemment) au sujet des 450 terroristes qui vont être remis en liberté d’ici fin 2019.

On s’inquiète de savoir quel va être leur comportement dès leur remise en liberté !

On estime que les conditions drastiques de leur incarcération risquent, selon eux, de compromettre leur réinsertion.

Qui peut imaginer une seule seconde qu’un seul de ces terroristes soit susceptible de se réinsérer ?

Même le procureur de la République de Paris, François Molins, y va de sa petite analyse, il s’inquiète de l’impact de la détention sur ces individus condamnés pour un acte terroriste : « On court le risque majeur qui est celui de voir sortir de prison, à l’issue de leur peine [à l’issue de leur peine « réduite », ne l’oublions pas !], des gens qui ne seront pas du tout repentis, qui risquent même d’être plus endurcis par leur séjour en prison. »

Il paraît, selon magistrats et avocats, « que les effets psychologiques très lourds de l’isolement les poussent à des actes irréfléchis ».

Rassurez-vous, messieurs les magistrats et avocats (des terroristes), il est préférable que ces effets de l’isolement s’appliquent sur 450 terroristes plutôt que sur quelques milliers de radicalisés en plus, qu’ils auraient pu endoctriner… s’ils n’avaient pas été isolés.

Nous aurons, hélas, l’occasion de constater, au cours des prochaines années, que pas un seul de ces terroristes n’aura eu l’intention de se « réinsérer » lors de sa remise en liberté.

Magistrats et avocats, vous n’en supporterez pas les conséquences mais les surveillants des prisons, les policiers, les gendarmes et des centaines de citoyens de notre pays paieront le prix de ces remises en liberté de terroristes jamais repentis !

Manuel Gomez

image_pdfimage_print

21 Commentaires

  1. pffff,les juges,les journalistes, ils sont tous plus ou moins soit corrompus ou soit leur idées politiques ont prit le dessus sur leur impartialité a leur fonction,a virer !

  2. « Violer, c’est quand on veut pas… mais moi, je voulais ! » Coluche

  3. Nous avons aboli la guillotine, alors le juge on le fait violer avant de le licencier sans droit à retraite.
    ça créera des emplois de « bourreau violeur » et combattra la chômage et éduquera les remplisseurs du murs des cons.

    • Violer le juge, ça me rappelle une chanson de Brassens « gare au gorille »….

  4. Qu’ils aillent se « réinsérer » dans leurs pays d’origine, et s’ils sont français, dans le pays d’origine de leur père, puis de leur mère, puis de leur grand-père, puis de leur grand-mère, Pour les français sans origine afros, on ouvre un camp spécial, mais il ne doit pas encore en avoir beaucoup… enfin, pour le moment, mais ça vient progressivement, le grand ménage devient urgent et les doigts d’lhom dans le cul, on les emmerde !

  5. Pour Villevaudé, nous avons été abusés par la première déclaration de l’intéressé, qui a fini par reconnaître que ses blessures étaient consécutives à une scène de vie privée.

  6. Yasmine Benzelmat, et non Yasmine Berzalmat, n’est pas conseillère régionale de la France Insoumise, mais élue conseillère régionale sous l’étiquette FN, et maintenant passée chez Debout la France.

  7. Espagne : Elle tire la première et l’abat. Mais elle n’est pas mise en garde à vue ni en examen, il n’y a pas d’enquête de l’IGPN locale. Fermez le ban, affaire classée !
    En France, c’est tout le contraire puisqu’il n’y a pas de terroristes, seulement des déséquilibrés.
    Point essentiel en France : les magistrats font leur beurre (prime au mérite) sur la récidive : prime pour travaux supplémentaires, servie aux magistrats connaissant un surcroît d’activité.

  8. J’entends sur Europe qu’un incendie s’est déclaré à Nice (St Roch) hier soir. Une femme est morte. 6 blessés.Les pompiers ont été gênés pour intervenir et on dû appeler la police. Un rassemblement de crapules a créé des difficultés et leur ont volé une radio et un casque ! Idiots total. Et que l’on nous parle de pédagogie pour éduquer de tels parasites immondes.

    • adressez vous a estrosi,le maire qui fait construire des mosquees a nice,salafiste et toujours pareil, des veaux de francais elisent celui qui les detruits

  9. « Pourquoi ne s’adressent-ils pas directement au « sinistre » de l’Intérieur, Gérard Collomb » c’est pas celui qui ne voit rien, n’entends rien et qui n’est au courant de rien !

  10. laurent « cathala » ; encore un à qui il lui incombe même pas l’once d’une reconnaissance du ventre, alors que la France frontiarisée lui a permis de sauver sa peau face à « l’affreux fascisme franquiste ».

  11. Terroristes réinséres, pour cela il faudrait qu’ils
    aient Été insérés… Comme si c’était possible.

  12. Mais c’est pas grave tout çà ! Les touristes originaires de cette belle région n’ont pas manqué leurs vacances, j’espère : ils sont allés voir Manu et Bribri à Brégançon ? Pour ne plus être des « gens de rien » ?

  13. lorsque que ces juges et autres zotorités seront (bientot) victimes….

  14. La détention opprime, parfois jusqu’au suicide ! (hélas, souvent des innocents stressés).
    La liberté régénère les pulsions interdites, rendues inutiles en prison.
    Combien de meurtres en perspectives ?
    « Bonne nuit, les petits Magistrats ! » »

  15. Ces juges sont des coupables . Donc ils devront payer tôt ou tard. Le p,us tôt sera le mieux. Allez, taïaut !

  16. Quel dommage qu’il n’est pas violé le juge…Mais Brassens n’est plus là.

Les commentaires sont fermés.