3 salopards islamisés de moins, chapeau bas devant le GIGN et le RAID

Publié le 10 janvier 2015 - par - 1 547 vues
Traduire la page en :

gign-raidJe ne suis pas favorable à la peine de mort, par éthique. Mais quand il s’agit de bêtes, de monstres assoiffées de sang, se repaissant de la souffrance d’autrui comme celles qui ont tiré froidement sur des hommes et des femmes qui n’ont eu pour seul tort que de croiser par hasard le chemin de ces salopards… bon débarras.

Je ne comprends pas pourquoi les autorités les considèreraient comme des hommes comme les autres. J’aimerais que leurs restes soient enterrés dans une peau de porc dans une fosse commune surtout pas tournée du côté de la Mecque et que ceux qui seraient tentés de suivre leur exemple sachent que si le paradis d’Allah leur est promis, ce sera en tenue de cochon.

Mais ne consacrons pas plus de temps à ces ordures islamistes. Pas de compréhension, pas de pardon. Pas de rémission.

Non, les vrais héros du jour, ce sont ces soldats de la République, l’élite des tireurs, l’élite des stratèges, capables de tuer des monstres retranchés avec des otages et que au moins certains des otages échappent au triste sort à eux promis par leurs bourreaux.

Bravo messieurs, chapeau bas pour le tir de précision, pour le travail de repérage, la coordination, l’oubli de soi, les risques pris, au nom de la France.

Et tout ça sans doute pour un salaire de misère comparé à celui de stars de la chanson ou du foot-ball…

Ce soir les patriotes ont le cœur gros parce que, en quelques semaines, près de 20 personnes qui ne demandaient rien à personne sont mortes au nom de l’islam.

Ce soir les patriotes ont le cœur gros parce que, dans la situation critique où nous sommes, nous n’avons pour tout Surcouf qu’un capitaine de pédalo indécis, médiocre, qui pactise avec l’ennemi.

Mais ce soir les patriotes ont, malgré tout, chaud au cœur, et sont fiers d’être français, comme les héros du Raid et du Gign.

Qu’ils soient infiniment remerciés. Pour tout.

Christine Tasin

Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi