Jean-Yves Macaire : Sur l'islam, j'ai écrit à un procureur et à un préfet, cela me vaut deux procès

Riposte Laïque : Tu es un lecteur de Riposte Laïque, et même parfois un contributeur. Peux-tu te présenter, et expliquer dans quelles circonstances tu as pris conscience de la réalité de l’islam, et du danger que ce dogme représente pour la France ?

Jean-Yves Macaire : Alors que j’étais responsable de la production d’une petite PME, j’ai été confronté directement à l’islam à l’époque, où les femmes musulmanes ont commencé à se voiler dans les rues, quand un de mes usineurs, musulman, a du jour au lendemain décrété vouloir faire ses prières à l’usine et demandé des horaires adaptés pour le Ramadan.

Plus tard, victime d’une embolie pulmonaire, incapable de reprendre mon travail j’ai été mis en invalidité à 52 ans. Mis sur la touche, un peu désœuvré et ayant du temps libre j’ai décidé d’étudier sérieusement l’islam pour essayer de comprendre  – Pourquoi les caricatures de Mahomet avait produit un tel tollé mondial dans le monde musulman ?

– Comment il était possible qu’en France, qu’après avoir écrit dans le Figaro un article intitulé ‘’Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?’’ Redeker devienne le mécréant français à abattre et reçoive de la part de musulmans vivant en France, de nombreuses menaces de mort par la poste, sur son téléphone portable et sur sa messagerie internet ?

– Pourquoi les femmes musulmanes s’étaient mises à porter le voile islamique en France alors qu’il y a quelques années auparavant elles l’avaient facilement abandonné en quittant le Maghreb.

– et surtout … pourquoi nos élus laissaient la France s’islamiser, certains y participant même activement et servilement.

Je n’avais, à l’époque, absolument aucun à priori sur l’islam… je voulais juste comprendre.

Pendant 3 ans, à 4 ou 5 heurs par jour, j’ai étudié l’islam. J’ai fureté sur les sites islamistes, j’ai lu le coran, j’ai traduit et lu les hadiths sur des sites américains comme : www.usc.edu/dept/MSA/fundamentals/hadithsunnah/.

Au vu de tout ce que j’ai découvert sur l’islam, j’ai pensé que je me devais d’informer le plus grand nombre de mes concitoyens et que le meilleur moyen était d’écrire un livre (écrit à 95%).

Riposte Laïque : Tu es poursuivi devant les tribunaux par le procureur de Strasbourg, M. Delorme, et par le Préfet de Lyon, M. Carenco. Peux-tu expliquer à nos lecteurs les raisons de ces procédures ?

Jean-Yves Macaire : Après mon accident, ayant du temps libre, j’ai pris l’habitude d’écrire à nos ‘’élites’’ pour exprimer mes encouragements, ma satisfaction mais le plus souvent mon désaccord, mon indignation à des députés, des préfets, des ministres, des politiciens, des journalistes, des juges, des procureurs et même souvent au Président de la République quand j’estime qu’ils agissent mal avec un parti-pris peu compatible avec la neutralité ou l’objectivité qui doit être la leur ou qu’ils trahissent les valeurs sur lesquelles la France s’est construite… 

J’ai du envoyer en 10 ans plus de 200 lettres et c’est la première fois que l’on porte plainte contre moi. 

Ce qu’ils me reprochent :

M. Delorme, le procureur adjoint, n’a pas aimé que je lui écrive, en privé, ce que je pensais de son attitude, et ce qu’elle me rappelait. Pour moi, ce qu’il a fait est très grave… comme  procureur de la République, dans l’affaire du coran brulé, il a transformé sciemment un blasphème, non punissable par la loi, en incitation à la haine raciale.

Delorme a réhabilité en quelque sorte le délit de blasphème, disparu depuis la Révolution française !

L’interdiction de la marche des cochons par le préfet Carenco a été la goutte d’eau qui, chez moi, a fait déborder le vase après 2 autres interventions plus que critiquables de sa part.

Je juge leurs réactions disproportionnées,  ce qui me les rend suspectes, de ce fait : pourquoi porter plainte, au lieu de jeter la lettre à la poubelle.  Aurais-je visé juste ? Ou bien auraient-ils l’orgueil de se croire infaillibles et ne tolèreraient-ils pas la moindre critique ?

Riposte Laïque : Considères-tu, avec le recul, que tu as eu tort de leur écrire si vivement ?

Jean-Yves Macaire : Non aucun regret. Mes lettres sont vives comme peuvent l’être des lettres de quelqu’un en colère… mais à aucun moment je n’ai été grossier envers eux. Tous les deux me reprochent d’avoir voulu porter atteinte à leurs dignités et aux respects dus à leurs rangs. Si j’avais voulu le faire, je l’aurais fait par le biais de lettres anonymes où je les aurais traités de tous les noms…

Riposte Laïque : Que risques-tu ? Que t’inspire le fait qu’un homme comme toi se retrouve devant la Justice ?

Jean-Yves Macaire : Ce que je risque ? Honnêtement je n’en sais rien mais après avoir constaté, par exemple, que Zemmour a été envoyé devant les tribunaux pour avoir dit la vérité j’ai une confiance limitée dans la justice de mon pays. En fait, je m’attends à tout.

George Orwell, mort en 1950 à Londres, disait : « Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre. » 

Donc pour moi, si la France est encore une démocratie et un pays libre, si la liberté d’expression y existe encore… les juges devraient normalement me relaxer dans les 2 cas.

Le fait de me retrouver devant la justice m’inspire plusieurs choses :

– La première c’est que le courrier ça marche … apparemment ça fait mal à celui qui le reçoit…ça m’a valu deux procès !

– La deuxième, c’est qu’il ne faut pas y aller seul. Mais si une ‘’élite’’ reçoit 1000 ou 2000 fois la même lettre …croyez moi…ça marche et ça laisse des traces.

– La troisième c’est que la liberté des Français est en danger et que s’ils veulent rester libres, ils ont intérêt à se bouger. Lire Riposte Laïque c’est bien mais ça ne suffit pas… il faut inonder les boites à lettres de nos ‘’élites’’ qui se comportent mal pour leurs dire ce que l’on pense … et si on ne peut plus le faire avec des lettres nominatives il faut le faire avec des lettres anonymes.

– La quatrième c’est que j’ai vraiment une piètre opinion et plus aucune confiance dans nos soi-disant ‘’élites’’ qui sont en dessous de tout, qui n’écoutent plus leur peuple et qui portent plainte très facilement pour pas grand-chose …principalement contre ceux qui refusent l’islamisation de la France.

Riposte Laïque : As-tu eu du mal à trouver un avocat ? Ces plaintes te coûtent-elle cher ? Comment peut-on t’aider ?

Jean-Yves Macaire : Trouver un avocat n’est pas le problème, le problème c’est le prix. Pour venir vous défendre, c’est-à-dire préparer un texte pour votre défense et passer le temps du procès au tribunal, certains avocats vous demandent 1500 euros hors TVA soit environ plus de 1700 euros ! Pour être bien défendu mieux vaut être riche car pour avoir un avocat commis d’office il faut vraiment avoir des très, très faibles ressources.

Comment m’aider ? On verra cela quand mes procès seront jugés…en attendant vous pouvez toujours faire comme moi, et écrire aux élites avec lesquelles vous n’êtes pas d’accord. Mais sachez qu’en signant, vous vous exposez parfois dangereusement…

Propos recueillis par Pierre Cassen

image_pdfimage_print