Laïcité : Élisabeth Badinter veut croire à l’espérance d’une reconquête !

Dans le journal le Point N°2042 du 3 novembre Élisabeth Badinter et Richard Malka(1) sont revenus sur le procès de la crèche Baby-Loup en publiant : « Baby-Loup, l’espérance d’une reconquête », cet intitulé rendra joyeux tous ceux qui ont suivi l’affaire et qui espèrent encore en la justesse de cette bataille!
Ils reviennent sur la décision de justice (2) se réjouissant de ce qu’ils considèrent comme une victoire « de la crèche Baby-Loup, des enfants de Chanteloup-les-Vignes, et plus largement de la République ! » Ils ont raison  et OUI la décision de justice et l’article nous mettent du baume au cœur !
E Badinter et l’avocat soulignent d’abord le courage de Natalia Baleato (3) : « qui a du lutter seule (4), alors qu’elle était harcelée par les intégristes, abandonnée par les institutions de  la République et même montrée du doigt par l’une d’entre elles- la Halde, qui, jusqu’à l’arrivée de Jeannette Bougrab à sa tête, prétendait qu’interdire le voile, c’était se rendre coupable de discrimination religieuse ». Ils reviennent sur l’historique de l’abandon du combat pour défendre la laïcité. Comme E Badinter l’avait rappelé aux députés lors de son intervention à l’Assemblée Nationale à propos du port du niqab, l’article souligne que c’est depuis 1989  et l’entrée du foulard à l’école de Creil que les politiques ont trahi la laïcité en : « laissant s’imposer dans le débat public l’équation laïcité= intolérance. Le mot « stigmatisation » qui annonce souvent l’accusation de racisme, et qui a réduit au silence les intellectuels, les politiques et au-delà, toute la société française. » Ils insistent : « Qui prendrait à la légère le risque d’une telle infamie ? »    Peu à peu : « nous avons reculé et les intégristes ont avancé » constatent les auteurs.
En effet les intégristes ont avancé puisque nous voyons maintenant les tchadors, comme à Téhéran ou à Djedda envahir notre espace public et vouloir s’immiscer à l’école et sur les lieux de travail, et OUI  il faut du courage pour dire son désaccord par rapport à cette intrusion du prosélytisme religieux partout dans l’hexagone de la part de  ceux qui pensent que « chacun peut faire ce qui lui plait » !

Mes soldes à la sauce salafiste ! | Riposte Laique

Cinq ans et déjà voilée, quel avenir notre République peut-elle offrir … 

Et OUI on se voit accuser de racisme si on proteste, le véritable courage est d’être au dessus de cette accusation là et c’est souvent  difficile à vivre !
Les auteurs rappellent que la France doit honorer la promesse des Lumières et que : « nous n’avons plus d’excuses, car l’arrêt de la Cour de Versailles est une arme pour tous ceux qui, à l’image de Natalia, se bagarrent dans leur école, leur quartier, leur entreprise leur hôpital, pour honorer cette promesse ».  L’article appelle à la mobilisation des intellectuels et invite la société politique qui a :  « droite et  gauche confondues, déserté le terrain de la laïcité », il se termine par un vibrant appel : « Partis, élus, gouvernants, opposants : tout le monde doit prendre ses responsabilités ».
Élisabeth Badinter et Richard Malka  seront-ils entendus ? Lorsque j’avais attiré l’attention des responsables politiques, de la famille  dont je me sentais proche, sur la poussée intégriste que je constatais dans ma ville,   François Hollande,  Martine Aubry et Ségolène Royal,  m’avaient répondu avec le mot magique : «stigmatisation ! », ou par un vocable proche de cette idée là. Modifieront-ils leur appréciation et seront-ils plus sensibles à l’interpellation d’une femme de gauche célèbre ? Y aura-t-il des courageux en campagne et irons-nous, comme le souhaite Élisabeth Badinter,  vers l’idée d’une nécessaire et réelle reconquête de la laïcité ? François Hollande candidat de la gauche entendra-t-il aujourd’hui l’ exigence de ces deux personnes, et de bien des Français, lui qui m’avait répondu en avril 2010 à propos de la loi contre le port du niqab : «  « Le principe de laïcité est à la fois fondamental et ambigu. Évolutif, il aurait dû s’adapter aux changements profonds de la société française à travers le siècle », rappelant étrangement la notion de laïcité positive de Nicolas Sarkozy. Il ajoutait à propos de la position des féministes sur le niqab : « C’est pourquoi j’aimerais que la gauche, et particulièrement les féministes dont je soutiens le combat, comprennent l’importance de ne pas adopter de position figée et défensive sur cette  question ».  On était bien loin de ce que souhaitent les auteurs de l’article. Natalia Baleato a eu plus de courage que F Hollande elle a défendu son point de vue et aussi notre République laïque avec détermination  et elle a gagné une bataille. Pour 2012, la gauche de F Hollande reverra-t-elle sa copie et sera-t-elle  prête ( comme l’espèrent  E Badinter et  Richard Malka),  à accompagner  d’autres combattant(e)s , car ils leur rappellent   que : « la préservation de la laïcité relève de leur responsabilité historique » ? Quand Olivier Ferrand le penseur en chef du think tank Terra Nova  approuve le port du voile islamique…. Pas sûr…  Affaire à suivre !
Chantal Crabère
(1) Avocat qui a défendu la crèche Baby-Loup.
(2)La Cour d’appel de Versailles a en effet affirmé le 27 octobre que la crèche Baby-Loup avait le droit de licencier une employée qui refusait d’ôter son voile islamique .
(3) Femme chilienne ayant fui les années noires  de Pinochet qui s’est battue pour que les  intervenantes de la crèche Baby-Loup (dont elle occupait le poste de Directrice) ne portent pas le voile islamique.
(4) Riposte  laïque a dès le début soutenu la directrice de la crèche.
https://ripostelaique.com/Dans-une-creche-la-Halde-defend-le.html
https://ripostelaique.com/les-islamistes-soutenus-par-la.html

image_pdf
0
0