1

35 tirés au sort pour le vaccin : un vrai croche-pied à la démocratie

On avait déjà, en 2018, eu une centaine de citoyens tirés au sort pour « le grand débat ». On croyait que ce grand débat n’avait strictement rien donné. Erreur élémentaire mon cher Watson ! Il avait donné, dans sa grande clairvoyance… l’idée de nouveaux tirages au sort. Le serpent qui se mord la queue. Encore fallait-il y penser, dans un monde qui ne pense plus.

Puis on a eu droit à une convention « citoyenne » sur le climat, de 150 personnes. On ne sait pas trop ce qu’il en est sorti, sinon les inévitables contorsions et génuflexions en direction des écolos-rois. Car chez Platon revisité ce ne sont plus les philosophes qui sont rois, mais les écolos.

Rien de sérieux ne peut se faire en France sans le terme « citoyen ». Tout devient citoyen. Sondage citoyen, conférence citoyenne, manif citoyenne, marche blanche citoyenne, même la nouvelle cuisine se doit d’être citoyenne. Cela permet de mélanger les torchons et les serviettes.

C’est comme le mot « société civile » utilisé à toutes les sauces conformistes : on se demande ce que serait une société qui ne serait pas civile ? Une société militaire peut-être ? Comment avons-nous pu si longtemps nous passer de cet adjectif, de nos jours omniprésent, à tel point qu’une société ne semble pas pouvoir exister sans  lui ?

Donc un collectif de 35 citoyens va être tiré au sort pour plancher sur la crise sanitaire. Cela formera un « collectif de citoyens », – on se demande ce qu’ils seraient s’ils n’étaient pas citoyens – « représentant tous les territoires », – depuis Deleuze la mode est de réduire la France à des territoires. Cela évoque des déserts arides et caillouteux. Chargé de « se prononcer sur la stratégie vaccinale en France ». Stratégie ? Ah oui, on est en guerre.

Certainement ce collectif sera dans le même temps citoyen et civil. Écolo, aussi, selon la tyrannie actuelle. Reste à savoir de quoi il sera capable. De tout, certainement.

ttps://www.bvoltaire.fr/emmanuelle-menard-les-35-citoyens-pour-la-campagne-vaccinale-cest-la-nouvelle-marotte-du-gouvernement-des-quon-ne-sait-plus-quoi-faire-on-tire-au-sort/?

Il sera capable de tout puisqu’il semble devoir prendre une place majeure dans notre paysage politique et se substituer à la démocratie. Démocratie qui est un système bâtard, malade, un pis-aller qu’il faut quand même accompagner, selon Tocqueville. Mais on n’a pas su, jusqu’à aujourd’hui, inventer mieux.

L’Assemblée nationale, en tant qu’incarnation de la nation, élue au suffrage universel, pour l’essentiel n’est plus qu’une chambre d’enregistrement voire une annexe du pouvoir élyséen, depuis l’alignement du mandat des parlementaires sur celui du chef de l’État. 

Quant à la démocratie directe, le référendum est voué aux gémonies depuis la victoire du non en 2005.

Il ne semble plus rester comme possibilité pour gouverner la France que le tirage au sort. Mais que représenteront ces 35 individus non élus et sans compétence définie autre que celle du hasard ? Quelle différence avec le jet de pièce de monnaie en l’air ? Pile tu perds, face je gagne. Quels obscurs bégaiements en novlangue inclusive en sortiront ? On ne va pas tarder à le savoir.

Ce tirage au sort hérité des Grecs n’a même pas le ciment unificateur d’une croyance intime aux dieux inspirateurs. C’est donc une France livrée au hasard, un retour au néant, un aller simple vers la société nihiliste annoncée par Nietzsche.

Nietzsche en effet avait déjà annoncé cet individualisme forcené, cet égoïsme, cette soumission aux diktats majoritaires, cette résignation au pire qui nous caractérisent. Il avait annoncé l’inversion des valeurs.

Avec le tirage au sort, le gouvernement se défausse de ses pouvoirs, et l’Assemblée est dessaisie de ce pour quoi elle est faite. Bref, les théâtres sont fermés mais c’est guignol tous les jours. Pire, c’est une révolution vers le grand n’importe quoi.

Comment sera désigné ce collectif ? « Ces citoyens devront être représentatifs de la société, et donc dépeindre toutes les opinions des Français sur le vaccin, des plus méfiants aux plus convaincus. Le tirage au sort sera aussi guidé par des critères d’âge, de genre, de région, de niveau de diplôme, des catégories socioprofessionnelles, des types d’habitation », a expliqué le Conseil économique et social (CESE).

Cela paraît tout à fait contradictoire avec le principe du tirage au sort. On ne voit pas comment un tirage au sort pourra assurer tous ces critères, dans le même temps, sans être un peu manipulé.

Enfin on espère qu’il y aura des représentants de la diversité, de la racaille, de bi, cis, trans etc., sous peine de générer des émeutes en forme de Black Lives Matter.

Ce collectif rendra ses résultats à l’été 2021. Aura-t-on à ce moment- là encore besoin d’un vaccin ? Personne ne semble se poser la question.

On apprend ce matin que le gouvernement a fait appel en secret à un cabinet de conseil américain pour l’aider dans sa stratégie vaccinale. Confirmation que les 35 citoyens, c’est de l’enfumage. La réalité est encore pire : ce sont les USA qui vont décider de ce qu’on fait chez nous.

Le gouvernement a fait appel en secret à un cabinet de conseil américain pour l’aider dans sa stratégie vaccinale | Valeurs actuelles

En tout cas, si par hasard et par chance j’étais désignée pour ce collectif, je jure solennellement que, bien que partisan des vaccins en temps normal, je ne me soumettrai pas à la mode vaccinale décidée par Big Pharma dans notre dos ni à tous ses avatars défiant le bon sens le plus élémentaire et défiant la santé des Français.

Sophie Durand