4 stagiaires aide-soignantes virées : un Noir s’est plaint de racisme !

Tant que personne ne sait rien !

Chaque petit chef fait ce qui lui plaît…

Voici une histoire d’humiliation, vécue ce vendredi, qui a retenu mon attention.

D’abord le cadre :

Cela se passe au  : Greta MTI 77
30/32, boulevard Victor Hugo
77000 MELUN.

dans le très connu

Institut de Formation d’Aides-Soignants (IFAS)

La SESSION de SEPTEMBRE 2021 a commencé et les cours dispensés s’enchaînent depuis la rentrée.

Et après le cadre, parlons des hommes et des femmes…
La session regroupe tous ceux qui souhaitent évoluer dans leur chemin professionnel, reconversion de plombier ou taxi en aide-soignant, apprentissage pour les plus jeunes qui sortent du cycle scolaire avec aucun diplôme, histoire de se rattraper, car il n’est jamais trop tard pour trouver sa voie ou autre cas, suite logique d’un métier de la santé comme les ASH ou agent des services hospitaliers en charge de l’entretien et du nettoyage des chambres des patients, des parties communes, etc. qui voient en cette formation une élévation sociale et personnelle tout à fait louable.

Et si la provenance en terme d’expérience professionnelle ne connaît pas de restriction, les origines tant ethniques, sociales ou d’âge ne sont pas une barrière dans l’accès à cette formation.
Ni le sexe d’ailleurs !! Hommes ou femmes de tout âge y accèdent.
Ce qui est susceptible, on le verra, de poser bien des situations cocasses, voire hilarantes, mais n’est-ce pas le propre d’un pédagogue professionnel de dédramatiser  les situations pour les replacer dans le contexte et la culture des uns et des autres, et donc de désamorcer une situation qui peut « traumatiser »  un pauvre chou LDNA un peu sensible ?
Or, fin septembre, nous voilà dans le programme à la partie qui concerne la contraception.
Et le ou « LA » formatrice passe en revue toutes les méthodes de contraception.

Et face à la vérité de chaque corps humain, la pruderie n’a pas sa place !
On parle de sexualité, là…

Bon, si on est un homme qui poursuit ce cursus d’aide-soignant, il est probable qu’on ne soit pas sensibilisé à tous ces sujets.
Possible, n’est-ce pas ?
De plus, si on est originaire de l’Afrique noire, il est probable que la culture européenne, concernant la contraception des femmes, voire le corps des femmes, soit une matière un peu étrangère.
C’est possible, n’est-ce pas ? Pas obligatoire mais possible.
Et en cela, cette absence de culture n’est ni un crime ni un délit.

Juste une réalité pour des hommes qui sont plus habitués à copuler qu’à se sentir concernés par les besoins et les ressentis des femmes. Alors la contraception… 

À lui de bien savoir ce qu’il désire et aux recruteurs de cette formation de bien cibler le public à former avec toute l’attention nécessaire pour que tous les sujets soient traités de manière égale.    

Bien, maintenant imaginez la formatrice qui avance dans son cours arriver au chapitre des stérilets ; elle explique leurs effets et « soudainement » elle est coupée dans son propos par un homme avec un accent africain digne de Michel Leeb  et son sketch « L’Africain »

Michel Leeb « L’Africain » | Archive INA – YouTube

Et qui dit de manière tonitruante : « Et ce truc-là, on le met où ?« 

À votre avis, en 2021, à l’ère d’internet, quelle sera la réaction d’une bonne part de la population féminine, présente ?

Alors maintenant, imaginez que dans cette session vous avez des gamines de 18 ou 25 ans, qui sous l’émotion de cette tirade et son incongruité, vu le sujet, vont simplement pouffer de rire.

Normal ou pas ?
Je ne sais pas.

Enfin moi, si, je sais ; quand « on ne sait pas », on demande, avec délicatesse, si dans la salle des femmes sont présentes, pour ne pas les choquer, on demande une explication avec discernement, politesse et tact.

Et pas comme un gros beauf de mâle, habitué à baiser, qui prend un stérilet comme une clef de 12 et qui le manipule pour chercher un sens !!!! 

Elles pouffent, rient sous cape, ça se voit, ça s’entend. Aïe ! quelle erreur de savoir encore rire dans une société 1984 ! 

ET là, la machine se met en route, et pas celle qui souhaite apaiser et tranquilliser, NON, celle qui écrase et détruit.

En effet, ces 4 ou 5 jeunes femmes se sont vues convoquées à un entretien en vue de la rupture de leur formation pour faute grave !!!

Et laquelle ?

Elles ont ri quand un gros beauf a hurlé dans la salle « Et ça, ce truc, on le met où ?« 

Et rire de cette simple tirade, « très déplacée » en plus, leur vaut d’être exclues de la formation.

On croit rêver !!!

Non, non. 

Et le pire pour cette faute très très très grave :  pour faire bonne mesure, ce sont tous les stagiaires qui ont été humiliés par la directrice, qui est venue personnellement en cours effectuer la recherche des fautives en accusant chaque femme présente afin de prononcer sur-le- champ leur exclusion devant tous ! 

Un vrai 1984, mais en 2021.

Conclusion, si vous êtes en stage à Melun, interdiction de rire, d’utiliser de la pommade hydratante pour les mains (ça, c’est juste pour une autre stagiaire, une autre vexation de la directrice !) sous peine d’être viré manu militari.

Je vous vois arriver avec vos gros sabots, ce ne sont que des jeunes filles françaises de souche qui ont été virées parce que le monsieur africain a fait sa crise de persécution façon LDNA.

Légende : les Noirs ne devraient acheter qu’à des Noirs

Eh bien non, une jeune femme maghrébine, au demeurant très élégante, – non, très très élégante, j’insiste pour l’avoir vue – fait, elle aussi, partie du lot !

Blog de MISS-BEAUTE-MAGHREB – Page 2 

Son tort ? être jeune, jolie et vivante ; en plus d’être détestée par les Noirs.
Le racisme entre Noirs et Maghrébins n’est un secret pour personne. Elle paye pour cela…

Allez, les 4 filles, pour faute grave, « rires en stérilet » virées de votre formation.

1984 quand tu nous tiens.

Si vous avez d’autres témoignages concernant cet institut de formation à Melun ou si vous êtes délégué syndical en fonction contactez-moi (par Cyrano) 

URGENT, merci.

Carl Pincemin

 

image_pdf
0
0

31 Commentaires

  1. Le suprématisme noir en marche, l’africanisation de la France !
    Les stagiaires devraient introduire un recours en annulation pour insuffisance de motivation de la décision , et ou excès de pouvoir contre la direction du GRETA devant le tribunal administratif et même aussi devant un tribunal judicaire , au civil ou au pénal pour diffamation contre l’africain .

  2. Je travaille dans un organisme de formation et je peux vous dire que les stagiaires qui ont ce genre de problème peuvent se tourner vers le médiateur et obtiennent gain de cause systématiquement. Elles ne peuvent être virées sans un dossier en béton. Elles peuvent aussi porter plainte. L’organisme de formation les reprendra en leur faisant des courbettes.

  3. Décidément tous ces grands singes ne pensent vraiment qu’à leur banane! Sandrine Rousseau qui rève de déconstruire les hommes devrait commencer par déconstruire des King-Kongs de cet acabit ; comme ça elle pourra se faire la main… une main énergique et ravageuse prenant plaisir à frictionner les grosses bananes juteuses, Allez Sandrine, aie le courage de tes convictions!

  4. Les « vresponsables  » de ce centre de formation ont les clefs du boboïsme qui les rend stupides, insupportables, sans doute prétentieuses mais malheureusement de façon irréversible !!! La manipulation des esprits atteint des sommets avec ces idiotes………

  5. Ben si la directrice devais avoir une crise cardiaque ou un accident.😏.
    Onts vas pas pleurer🤣…..quand au 4 filles viré espérons qu’elle soient toute des islamos-collabos gauchiasse …..car le retour du boomerang pleine face leurs seras je l’espère utile
    (bien que j’en doute)🤗🤭

  6. Je connais bien ce MILIEU, le paramédical…C’est un véritable enfer. Donc non je ne suis pas étonnée, d’autres ce sont fait virer pour moins que ça.
    Comme une étudiante infirmière devenue la bête noire d’une directrice d’IFSI, parachutée après avoir été virée d’un autre IFSI, parce qu’elle préférait s’asseoir au premier rang de l’amphithéatre. Les deux premiers rangs étaient toujours vides, et je vous dis pas les papotages et le bruit de fonds au dernier rang, sans respect pour les intervenants. Elle s’est fait reperée pour ça, ensuite quand elle a déclarée qu’elle préférait être tranquille cette salope de dirlo s’est mise à la persécuter. En début de troisième année elle a réussi à la faire VIRER.
    SALOPE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  7. Vous ne dites pas que les stagiaires en formation professionnelle sont rémunérées et outre l’outrage et l’imbécillité, c’est une souffrance supplémentaire qu’elles subissent.

  8. Être raciste, l’assumer, et même en être fier, cela desamorcerait une fois pour toute cette habitude d’auto-flagellation.
    Parce qu’être racistes, c’est preserver les êtres que l’on aime, la culture et la beauté de notre civilisation, que nos pères ont bâtit au prix de leur sang.

  9. J’aimerais bien connaître les sources sur lesquelles se fondent l’auteur de cet article, car on n’en trouve nulle trace, même pas sur les site de « gôche » qui, pourtant devraient êtes ravis que « l’antiracisme » soit enfin mis en œuvre …

  10. la chose aurait été différente pour un « bouseux blanc » un peu lourd….
    l’humiliation aurait été la même, il l’aurait digérée, aurait appris la prudence…
    La victimisation est un faux nez pour beaucoup d’incompétence et d’orgueil mal placé.
    Tu regardes, tu apprends, et tu fermes ta grande g.

  11. Macron l’a affirmé « La France c’est avant tout sur les rives du fleuve Congo ». Cette directrice ne fait qu’appliquer la directive idéologique de La « République d’Emmanuel Macron » (L.A.R.E.M).

  12. Ce qui m’inquiète le plus , c’est que dans quelques mois , Blanche neige , sera diplomé ( forcément !)et qu’il va se retrouver dans un service hospitalier ou il n’a pas sa place , parcequ’il est trop c…..Et qu’il peut y commettre des dégats

    • En fait Blanche-Neige ne connaît pas les stérilets mais il doit connaître les excisions, les clitoridectomies ,les infibulations , coutumes africaines sur les femmes et qui sont considérées comme des actes de torture et de barbarie par l’O.M.S.et malgré tout discrètement pratiquées en France .

  13. J’ai bien une solution à proposer pour résoudre le « problème », mais je crains qu’elle ne soit pas « socialement correcte »…

  14. C’est pas le test PCR qui devrait être obligatoire, mais le test QI qui devrait être en adéquation avec chaque formation, stage, etc.
    Même égoutier, je ne ferais pas confiance. Il confondrait à coup sûr conduite d’eau et conduite de gaz.
    Vouloir associer la guerre du feu à notre ère moderne est une utopie.

  15. Bonjour
    Que les prétendantes à un stage d’aide soignante, s’inscrivent ailleurs que dans cet organisme de Melun. Faute de candidats il sera fermé, ou réservé aux stagiaires d’importation.
    Mais le cursus habituel de 2 ou 3 ans devra âtre rallongé de 5 à 10 ans pour obtenir un semblant de professionnels

    • faux un an de formation et devant le manque de candidats ates ils prennent tout le monde changer d institut l aisne pas loin chauny soissons laon mere celibataire 1220eu par mois aide soignante 1500 diplomee allez travailler en suisse pas au frankistan 3800 EU

  16. Et oui, c’est exactement avec des histoires comme celle-ci que les gens deviennent racistes.

  17. même orwell n’aurait pas imaginé ça
    vivement que monsieur Z remette un peu de sérieux

  18. Et ce, c malgré le manque croissant de soignants, après ça va brailler qu’il n’y a pas assez de soignants. Et le noir qui ne sait pas où ça va, ne doit pas connaître grand chose non plus. Je voudrais pas me faire soigner par lui, non plus. Ils ont une faible tolérance à la susceptibilité.

  19. Une fois de plus, la vérité dépasse la fiction !!! les blancs sont considérés comme racistes s’ils traitent un africain de nègre, qui est un mot français et même un nom de famille, mais par contre, lorsque les africains nous traitent de bananes pelées qu’entend-on ? « ah, ah, ah une banane pelée…oh mais que c’est drôle et tellement bien imagé, quel humour vous avez, vous les gens d’Afrique, c’est merveilleux ! » cette réponse a été lâchée par une femme blanche d’une cinquantaine d’années qui s’est faite apostrophée par une mama africaine il y a peu dans un supermarché car le chariot de la banane pelée gênait le passage du chariot de la porteuse de boubou. Enfin, d’ici peu le problème ne se posera plus, les supermarchés seront interdit aux blancs…Vivement le WHITE POWER !!!

  20. Je suis outré que les archives de l’INA n’aient pas été « déconstruites, brûlées, déboulonnées », il m’est intolérable de revoir ce sketch de Michel Leeb !.. Mais il illustrait parfaitement vos propos.
    Et ce sont ces « gens-là » qui vont nous soigner ? C’est peut-être ça le plus grave quand même.
    En fait , quoi d’étonnant, vraiment, lààà diii donnnn moon vieu, dans un pays du tiers monde comme la fronce ?

  21. Les Gens ne réfléchissent plus de Nos Jours mais réagissent émotionnellement à un fait divers sans en connaitre le contexte.

Les commentaires sont fermés.