400 officiers du renseignement vont traquer les fraudes de Biden !

Alors que les grands médias américains continuent de censurer les informations sur les fraudes électorales massives commises par les Démocrates lors de l’élection présidentielle du 3 novembre 2020, on apprend que plus de 400 ex-officiers et ex-responsables des services de renseignement américains viennent de former un réseau qui va enquêter sur ces fraudes massives.

 

Les officiers du renseignement se mobilisent contre les fraudes

Ce réseau est composé d’officiers du renseignement, d’analystes, d’agents de terrain déployés à l’étranger, d’officiers de police, d’officiers judiciaires, d’officiers militaires qui ont travaillé pendant des années pour le FBI, la CIA, la DIA (Defense Intelligence Agency, agence de renseignement de l’armée américaine), la NSA (National Security Agency, agence d’espionnage des communications et satellites) et d’autres agences de renseignement américaines, ainsi que de nombreux officiers du renseignement de pays étrangers.

L’un des créateurs de ce réseau, Robert Caron, ex-officier de la CIA, vient de déclarer : « La fraude a été si massive et si flagrante, malgré ce que les médias officiels ont dit, que nous devons diffuser les informations [sur cette fraude] vers le public. C’est pourquoi de plus en plus de personnes de la communauté du renseignement et des forces de l’ordre nous rejoignent, ce qui est du jamais vu. » (Note 1)

 

Les énormes fraudes révélées lors des auditions devant le Sénat de Géorgie

Le mercredi 30 décembre 2020, le Sénat de Géorgie a organisé des auditions sur les fraudes électorales commises par les Démocrates.

Pendant 5 heures, le Comité judiciaire et le Sous-comité des élections du Sénat ont entendu de nombreux témoins, qui ont fait des révélations choquantes sur les fraudes.

Voici certaines des révélations qui ont été faites par les témoins de fraudes.

1) Bulletins militaires pour Trump attribués en masse à Biden :

Dans le comté de Fulton (Atlanta), 93% des bulletins de vote par correspondance des militaires ont été attribués à Biden, alors qu’en 2016, Trump avait remporté 60% des voix des militaires et Hillary Clinton seulement 34%

Il faut savoir que les bulletins de vote par correspondance des militaires sont d’un format particulier, qui oblige les employés électoraux à les dupliquer (les recopier intégralement sur les bulletins standards qui seront scannés par les machines à voter). Or les observateurs Républicains ont été expulsés de la salle où a eu lieu cette duplication, qui s’est donc faite en secret, sans aucun contrôle, par les employés électoraux d’Atlanta qui sont des Démocrates (le Bureau des élections de cette ville est contrôlé par les Démocrates).

Le résultat, c’est que des milliers de voix de militaires pour Trump ont été attribuées à Biden lors de cette duplication, alors que l’écart actuel (et erroné) entre les deux candidats est de seulement 11.779 voix en Géorgie. (Note 2)