44 000 attaques au couteau par an en France, et l’Etat ne fait rien !

Il y a 7 ans, la France était sous le choc  : le chef d’entreprise Hervé Cornara était décapité par un islamiste et sa tête accrochée au grillage d’enceinte de son entreprise. Depuis, les attaques au couteau mortelles se sont banalisées.

« L’Etat Macron » n’a cessé de restreindre la vente et la possession des armes à feu, au motif que celles-ci seraient dangereuses. Pourtant, la plupart des meurtres commis dans notre pays sont perpétrés à l’aide d’un couteau. Les chiffres sont là, même si la presse quotidienne, toujours aux ordres d’un pouvoir aux abois, passe sous silence les nombreux égorgements de français, et lorsqu’elle le fait, passe sous silence les prénoms et noms des auteurs.

Lundi 29 août, peu de médias ont relaté cette attaque au couteau, survenue avenue Bujault, non loin du bas de la Brèche à Niort. Pourtant, dimanche, peu avant 20 heures, deux hommes sont agressés à coups de couteau par un troisième qui tente de prendre la fuite. L’un d’eux, Ammar, 49 ans, va succomber, poignardé à plusieurs reprises. Le principal suspect Abbas sera interpellé peu après par la police de Niort, encerclé par de nombreux témoins qui ont assisté à la scène.

Et nos confrères d’Ouest France distillent le charabia habituel : « ​Mis en examen pour assassinat, Abbas, 42 ans, vivait depuis plusieurs années dans les Deux-Sèvres. Il travaillait, louait un appartement, ses papiers étaient en règle. Ceux qui le connaissent ne comprennent pas…. ». Ben voyons, un brave mec, subitement déséquilibré !

Meurtres : actualités en direct – Ouest-France.fr

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/meurtres
Un autre exemple le 1 er septembre 2022 :

Essonne : un homme de 42 ans tué d’un coup de couteau, sa …

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/essonne-une-femme…
Pourtant les chiffres officiels (minorés ?) sont terribles. Chaque jour, 120 français sont attaqués au couteau dans les rues de nos villes et de nos campagnes.

120 attaques au couteau ont-elles lieu chaque jour en France

https://www.tf1info.fr/justice-faits-divers/120-attaques-au-couteau-ont-elles-lieu..
Ce chiffre est fourni par la sénatrice LR Valérie Boyer qui affirme « qu’il y a 120 attaques au couteau chaque jour en France ». « La France orange mécanique », conclut la sénatrice des Bouches-du-Rhône dans un tweet, faisant le décompte des derniers faits divers de ce type. L’élue de la République égrène les assassinats survenus sur une courte période de 48 h « Toulouse un blessé, Loriol S/Drome un mort, Metz un mort, Amiens un mort, Angers 3 morts… Ces tragédies sont classées/cachées à la rubrique faits-divers alors qu’il s’agit de faits de société ! ».

Le choc des chiffres, le poids des mots. Déjà le 7 juillet 2022, dans une question écrite au Sénat, la sénatrice LR Valérie Boyer déclare à propos de l’assassinat d’Alban Gervaise à Marseille, le 10 mai dernier : « Les résultats de la dernière étude de 2020 de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales sont édifiants. Elle estime que le nombre de victimes d’agressions à l’arme blanche monte à 44.000 entre 2015 et 2017, soit plus de 120 victimes par jour en moyenne. » Car l’état français n’a pas eu le courage de publier des chiffres plus récents, afin de ne pas affoler la population.

La sénatrice Boyer avait déjà tiré la sonnette d’alarme un an plus tôt, toujours au palais du Luxembourg, cette fois après la mort de Théo, 18 ans, poignardé à Claye-Souilly. Valérie Boyer renvoie donc à l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), organisme rattaché à l’Intérieur et dissout en 2020. Ses missions ont été reprises en partie par le service de statistiques du ministère.

Des calculs tiré de l’Insee et réalisés par « Le Figaro »

Les rapports mentionnant les armes blanches ne sont pas une vue de l’esprit, car les chiffres sont bien puisés dans les bilans du ministère de l’intérieur. Publiés une première fois en novembre 2019, ces chiffres reviennent sur les « violences physiques hors ménage » à partir des données que l’Insee produit tous les ans pour son enquête « Cadre de vie et sécurité (CVS) ». C’est ici que l’on peut lire que « chaque année entre 2015 et 2017, 1,3% des personnes de 14 ans et plus déclarent avoir été victimes de violences physiques de la part d’une personne ne vivant pas avec elles au moment des faits, soit en moyenne 653.000 personnes par an ». Parmi ces 653.000 victimes, « 18% déclarent avoir été violentées avec au moins une arme ». Et sur « ces victimes de violences armées, 37% évoquent une arme blanche ». 

Les données sont simplement transcrites en pourcentage. Le calcul, lui, a été fait par Le Figaro un article de février 2020, titré « Plus de 120 agressions à l’arme blanche ont lieu chaque jour en France », reprend l’enquête de l’ONDRP : « Sa dernière étude, (…) estime le nombre de victimes d’agressions à l’arme blanche à 44.000, soit plus de 120 victimes par jour en moyenne ! Ce chiffre correspond, en effet, à 37% des 118.000 personnes ayant déclaré, chaque année, en moyenne, avoir subi des violences physiques armées ». Ces statistiques se retrouvent citées telles quelles dans la presse, au Sénat par Valérie Boyer ou encore à l’Assemblée nationale, en 2020, par l’ex-député non-inscrit José Evrard.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 

image_pdfimage_print
15

13 Commentaires

  1. C’est normal puisque c’est macron tête de con qui organise tout ce merdier d’africains qui débarquent en masse, justement pour faire peur aux Français et ils savent qu’ils ne seront jamais sanctionnés, quoi qu’ils fassent comme crime !!!

  2. Ah oui mais pas d’amalgame, hein ? Ils ne sont pas tous comme ça…enfin quand même…
    Alors, les CONS, il tient bon votre barrage contre le Front National ?

  3. attendez que les francais patient jusqu’ici commence a répondre avec le cal 12 ou la 22 lr (vu que l’etat ne les protégent plus) …la ce gouvernement va commencer a cogiter et a se bouger le cul,si ces chameliers se croient sur d’eux et protéger quand il va y avoir un cas de défense puis deux,puis trois etc….ces saloperies de racailles y réflechiront a 2 fois .

    • Ce gouvernement de salopards et ceux qui l’ont précédé profitent de l’absence de reaction du Gaulois ordinaire…bien content de ne pas être contraint à mettre un terme à la barbarie muz.
      Ces gens sont des salauds qui profitent de la niaiserie du français de souche.
      La lâcheté personnifiée mais plus encore ils profitent du bon coeur des Français.
      Pour cela ces politicards méritent la mort.
      Ils n’ont pas plus de considération pour nous que le cheptel exposé au retour des loups.
      A mort la Gueuse !
      Point barre.

  4. Dans « la nouvelle république » du 02 septembre on peut lire le témoignage de M. Gamache, maire des Chateliers, indiquant qu’il connaissait le soudanais, auteur du double homicide de Niort et qu’il l’avait accueilli dans sa commune lors de son arrivée dans les Deux-Sèvres, comme d’habitude c’était quelqu’un de très gentil etc… et surtout il ne faut pas faire d’amalgame avec tous les envahisseurs (euh non ! Lui, il dit migrants).

  5. Tous les électeurs français sont responsables de ce qui arrive dans notre pays, par ignorance, déni, égoîsme comportemental, et surtout du fait d’une soumission aveugle aux idéologies gauchistes, perverties par le mondialisme et le communautarisme. Depuis 40 ans des élus à tous les niveaux de responsabilités (dont nos dirigeants) sont devenus les complices de l’effondrement de toutes nos valeurs civiques et républicaines, souvent par arrivisme, carriérisme et démagogie politique. L’avenir de nos descendants ne sera ni serein, ni harmonieux, mais tous ces gens n’ont aucunement l’air de s’en soucier, à commencer par les générations de bobos gauchisés qui se complaisent dans un fantasme imaginaire d’une société multi raciale et multi communautaire, ce qui est, au vu des mentalités et moeurs ethniques encore à l’oeuvre sur Terre, totalement inconcevable en ce siècle.

  6. Comment ça l’état macroniste ne fait rien ?
    Il poursuit tous les mauvais esprits qui font des recherches sur Jean Brichel ou qui appellent la députée verte Sardine Ruisseau !
    …….
    Mais non, je ne l’ai pas dit.
    Ah, si.

  7. Soyons enfin objectif: Les députés quels qu’ils soient sont tous responsables ainsi que les sénateurs, préfets, magistrats responsables et coupables de notre situation ethnico-socio-économique! Macron et ses ministres sont soit des crapules stipendiés, mais les réalités objectives doivent aussi signaler le comportement des Maires de France applatis devant le chiasseux de préfet qui ces erniers acceptent l’acompagnement de cette invasion et donc de l’effacement de notre civilisation! Cela s’appelle tout simplement un génocide par planification!

  8. Attention, répéter le mot « couteau » des journalistes contribue à culpabiliser toutes les ménagères rétives à la prohibition de cet instrument de cuisine. Tout objet utilisé pour poignarder est un poignard, « par destination » selon l’expression légale, qu’il ait été initialement fabriqué pour être un tournevis, un stylographe ou un couteau. On peut ajouter que l’épée de combat est gauloise, que le glaive de justice est romain et que le poignard d’assassinat est… tiers.

  9. Là c’est sur, pas de vaccin. Pas de geste barriere. Pas de confinements. Pas d’eborgnes. Pas de serrage de ceinture. Pas d’en même temps. TRAITRE.

  10. Taqiya à tous les niveaux ! Un véritable laxisme des autorités françaises contre ces attaques Au couteau 🔪 concocté par les terroristes islamistes qui mènent une guerre sainte voir le djihad sur notre territoire national.

Les commentaires sont fermés.