1

48 % des sympathisants du RN se disent prêts à voter Zemmour !

Zemmour président ? Oui ! Ce patriote sincère a pour lui le peuple qui pense comme lui, bien plus puissant que n’importe quel appareil politique. Et c’est bien là ce qui fait trembler la concurrence, qui n’a que mépris pour les classes populaires, pour tous ceux qui ne sont rien.

Zemmour contre BHL : l'un veut sauver la France, l'autre veut sa mort ! - Riposte LaïqueRiposte Laïque

L’hypothèse Zemmour pour 2022, utopie pour beaucoup depuis des mois, est devenue soudain  réalité. Valeurs Actuelles, qui fut le premier à évoquer le sujet en février 2021, revient sur le phénomène Zemmour qui pourrait bien balayer les équipes d’incapables qui ont détruit le pays.

Médias, réseaux sociaux et sites internet, tous reconnaissent que le projet de notre essayiste patriote prend forme.

Et tous ceux qui ricanaient il y a six mois face à cette éventualité, commencent à s’inquiéter et vont bientôt rire jaune.

Il va tout siphonner, aussi bien chez LR qu’au RN et plus encore.

Car le programme Zemmour, c’est ce qu’attendent 70 % des Français qui ne supportent plus l’inaction de l’establishment, incapable de stopper le tsunami migratoire qui menace la cohésion nationale, incapable de réduire la fracture identitaire, laquelle sème les germes du chaos racial de demain, ce face-à-face qu’évoquait Gérard Collomb.

RN, LREM, LR, PS et autres partis complices ont tous enfourché le cheval de la mondialisation, se résignant à la disparition de la France des Trente Glorieuses, que tous ces bons à rien ont saccagée, oubliant nos siècles de grandeur.

Leur credo : partager notre pays avec toute la misère du monde, quitte à mettre en grand danger notre civilisation occidentale qui a tout inventé du monde moderne. Nous sommes gouvernés par des fous, il n’y a pas d’autre mot pour expliquer leurs délires destructeurs.

« Quarante années qui, depuis la mort du général de Gaulle, ont défait la France », écrivait Zemmour dans son livre Le Suicide français.

Nous avons déjà évoqué la métamorphose du candidat Zemmour, qui se glisse peu à peu dans le moule présidentiel. Nous avons parlé de ses soutiens, de sa stratégie, de ses déplacements, des sondages prometteurs etc.

Candidature Zemmour : une grande épopée patriotique s’annonce

Toute la galaxie Zemmour s’active, tandis que l’homme providentiel que tous les patriotes attendent depuis si longtemps accélère le mouvement en multipliant les déclarations.

« Il faut interdire le voile aux mères accompagnatrices, je l’interdirai(s) même dans l’espace public ». Un conditionnel que je mets au futur, car selon moi, Zemmour est le seul candidat, patriote sincère, capable de sauver notre France millénaire.

Il n’y a rien à attendre d’un Macron, le bonimenteur qui se dit européen avant d’être français, des Républicains qui ont toujours trahi leur électorat, de Marine qui vire encore plus à gauche et des islamo-gauchistes qui défilent dans les rues de Paris au cri de « Allahu akbar ».

En demandant aux Français de signer la tribune des généraux, Zemmour affirme clairement ses convictions à 180° de l’establishment vendu aux mondialistes.

« Je suis toujours aux côtés de ceux qui sonnent l’alarme, dès lors qu’il s’agit de l’avenir de la France. »

Son programme, c’est celui du bon sens que droite et gauche ont toujours refusé d’appliquer. En voici une esquisse :

Suppression du regroupement familial

Abolition de la naturalisation par mariage

Abolition du droit d’asile

Abolition du droit du sol

Suppression des allocations familiales aux étrangers

Et inutile de hurler au racisme. La droite et le centre parlaient ainsi en 1990, avant de retourner leur veste pour épouser les thèses mondialistes et immigrationnistes de l’UE.

Les adversaires sont dans son collimateur.

« Il n’y a plus de différence aujourd’hui entre le discours de Marine Le Pen et celui d’Emmanuel Macron ou de Xavier Bertrand », affirme Zemmour.

« Marine Le Pen est de gauche. Tous ses réflexes sont de gauche. Elle l’est beaucoup plus que certaines personnes au PS », disait-il en 2017.

Et Jacques Bompard, fidèle soutien du journaliste, enfonce le clou :

« La ligne de normalisation totale de Marine Le Pen est suicidaire ».

Sondages

Comme rappelé dans un précédent article, un sondage Ifop crédite Zemmour de 5,5 % d’intentions de vote, c’est davantage que Dupont-Aignan, avant toute déclaration de candidature.

Un autre sondage Ifop lui accorde un potentiel électoral de 18 %. C’est 5 points de plus depuis février 2021. La dynamique est bien là !

Patriotes de tous bords, Zemmour nous offre la révolution, tandis que l’establishment nous propose la fuite en avant vers la destruction de la nation au nom du mondialisme.

Zemmour, c’est l’espoir face à la résignation

C’est l’action face au renoncement permanent

C’est la rupture totale avec la culture de l’échec

C’est le courage face à la lâcheté des élus

C’est la France d’abord face à la grande braderie de notre souveraineté

C’est le sursaut salvateur face au tsunami migratoire qui disloque la nation

C’est la continuité de notre fabuleuse Histoire de France face au naufrage identitaire

C’est un « non » au chaos racial qui se profile si rien ne change

L’électeur patriote préférera toujours le discours offensif d’un Zemmour à celui de cette droite molle et versatile ou à celui de Marine, la girouette qui a abandonné sciemment les fondamentaux du parti créé par son père.

Quand 70 % des électeurs rejettent l’offre politique de 2017, Zemmour reste le seul à incarner le renouveau, s’inquiète un ministre.

Il aura évidemment la police et l’armée de son côté. Son soutien à la tribune des généraux et sa participation à la marche de soutien aux policiers, en compagnie de Philippe de Villiers et de Jean Messiha, ont fait le buzz.

Le prochain livre de Zemmour sera un tremplin pour 2022. Le seul candidat alternatif, c’est lui !

Au RN, on essaie de se rassurer et d’afficher la sérénité. Mais en coulisses, « on surveille Zemmour comme le lait sur le feu ».

Marine a peur et aurait demandé à son père de dissuader l’essayiste de se lancer dans la course.

Elle a raison. 48 % des sympathisants RN seraient prêts à voter Zemmour.

Ménard, qui démolit Marine depuis 4 ans, la soutient massivement aujourd’hui. Encore une girouette qui veut écrire l’histoire.

Ménard ne jure plus que par Marine, après l’avoir démolie 4 ans !

Les ex-marinistes, quant à eux, n’ont pas oublié le naufrage de Marine en 2017. Et chez les jeunes de « Génération Z », qui se défoncent pour lancer leur champion, on n’est pas tendre. Ça tire à boulets rouges sur celle qui a enterré le FN pour épouser les thèses mondialistes.

« Marine Le Pen n’est pas compétente, elle l’a prouvé en 2017 lors du débat catastrophique du second tour. Je n’ai aucune confiance en elle ».

« Elle a trahi sur trop de points. Elle ne veut plus quitter l’espace Schengen, ni même sortir de la Cour européenne des droits de l’homme qui nous interdit d’expulser les fichés S étrangers. Elle dit que l’islam est compatible avec la République ».

« Arriviste, électoraliste, elle n’assume plus ses convictions, elle se chiraquise ».

On le voit, Marine est déjà grillée. Au RN, c’est l’épuration permanente de tous ceux qui ne courbent pas l’échine devant celle qui pense détenir la science infuse. Les identitaires ont tous été balayés ou écartés des instances dirigeantes.

Dès la rentrée, après quatre années de déceptions et d’ennui, au cours desquelles  Macron a montré son mépris le plus absolu pour le patriotisme, notre nouveau chevalier de l’identité française devrait enflammer la campagne de 2022.

Pas un seul patriote soucieux de l’avenir de la France ne devra manquer à l’appel. Marine, il faut l’oublier. L’avenir, c’est Zemmour.

Un remake de 2017 signerait le terminus pour nos 2 000 ans d’Histoire et nos 1 500 ans de chrétienté.

Est-ce donc cet avenir infernal que souhaitent les Français pour leurs enfants ? Est-ce donc une société en proie au chaos racial qu’ils veulent leur léguer ?

Voilà quarante ans que nos élus bradent la France et la saccagent. Stop aux délires mondialistes qui nous détruisent.

Il est encore temps de sauver le fabuleux héritage que nous ont légué nos ancêtres, qui se sont battus pour notre liberté, depuis Vercingétorix jusqu’à de Gaulle.

Les peuples sont toujours responsables de leur destin. Question de courage et de volonté.

Du moins s’il n’y a aucune fraude électorale. Car après ce qu’on a vu aux États-Unis, cette terrible machination pour voler la victoire à Donald Trump, le candidat anti-système, le pire est à craindre en 2022. Les mondialistes ne lâcheront pas facilement leur fromage.

Les machines à voter, on peut aussi les manipuler en France…

Et on ne compte plus les articles dénonçant la fraude de 2017 pour catapulter Macron vers l’Élysée. Vrai ou faux, après les déconvenues de Trump, plus rien ne m’étonne.

L’ arrivée par fraudes graves de Macron à l’Élysée en 2017

Jacques Guillemain