500 000 euros pour la tête d’un flic : comme au Mexique ou en Colombie!

A quand les cartels de drogue surarmés, affrontant la police et l’armée comme en Amérique Centrale ou en Colombie ? Patience, ça vient.

A Savigny-le-Temple, en Seine-et-Marne, c’est un tableau de primes que les dealers ont exposé dans un hall d’immeuble, pour encourager le meurtre de policiers. Une barbarie et une sauvagerie  qui en disent long sur l’avenir de la France... Le « face-à-face » de Gérard Collomb n’est plus très loin !

Décapiter un policier = 500 000 euros

Violer une policière = 500 000 euros

Lui enfoncer une barre de fer dans l’utérus = 300 000 euros

Raffaler la police à la kalachnikov = 100 000 euros

Jet d’une boule pétanque sur un policier = 200 euros

Voilà le brillant résultat de 40 années de renoncement et de soumission aux racailles, 40 années de lâchetés et de trahisons.

Rien de bien nouveau dans ce pays qui n’est plus gouverné. Mais tout empire et s’accélère.

Dans cette France de plus en plus pourrie par l’immigration, totalement abandonnée par un Président aussi lâche que démissionnaire, la haine anti-flics n’a plus plus de limite.

On se souvient que Macron, à peine arrivé à l’Elysée, s’était empressé de renforcer sa protection personnelle, appuyant les 77 membres du GSPR avec 50 policiers supplémentaires. Le peuple et les policiers de terrain, quant à eux, peuvent attendre.

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-dispositif-de-securite-de-l-elysee-bientot-renforce_1950607.html

Les racailles, protégées par une justice qui n’ose plus condamner, font la loi et en sont à promettre des primes au tueurs de flics et aux  violeurs de policières. Pourquoi se gêner ? L’Etat est de leur côté.

Le laxisme des juges est tel qu’on se demande s’ils ne sont pas menacés de représailles. La question est posée, tant l’absence de peines dissuasives reste incompréhensible.

Darmanin était récemment davantage bouleversé par trois tags sur une mosquée à Rennes, que par ces menaces de mort contre les forces de l’ordre qui nous protègent.

La peau d’un flic, en France, ça ne vaut plus rien. Ce qui importe aux politiques, c’est d’éviter les émeutes de type 2005. Ne surtout pas attiser la colère des malfrats. On ne contrôle plus, on ne poursuit plus… ou si peu.

Les policiers français sont les plus agressés de toute l’UE parce que les plus paralysés par des lois iniques et criminelles, qui leur interdisent de se défendre.

A la moindre interpellation un peu musclée d’un individu récalcitrant qui refuse de se faire contrôler, les policiers sont systématiquement mis sur le banc des accusés. Justice et IGS étant souvent du côté des malfrats.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/02/22/les-faits-de-violence-a-l-encontre-de-la-police-nationale-ont-plus-que-double-en-vingt-ans_6070753_3224.html

L’Etat se montre incapable d’assurer l’anonymat des policiers, de protéger l’adresse des familles. La peur n’a jamais été dans le camp des malfrats, mais plutôt chez les familles de policiers et chez les enfants, qui ne peuvent plus dire que leur père ou leur mère est dans la police.

Dans les cités, servir l’Etat est un déshonneur, une trahison, car la France est l’ennemie. On court vers la désintégration de la nation.

On assiste à un effondrement total de la République, trop poltronne pour mettre au pas les caïds, pour anéantir les réseaux de trafiquants et pour restaurer partout l’ordre et la loi.

Ne comptons pas sur Macron. C’est un faible qui n’a rien d’un Zemmour.

Dans la plupart des pays du monde, les racailles changent de trottoir quand elles voient un flic. Mais en France, on met un contrat sur la tête des policiers. C’est pire qu’au Mexique.

Dans les cages d’escalier transformées en centre de deal, les habitants doivent dévoiler leur identité pour entrer chez eux.

C’est ça la France de Macron, c’est ça la mondialisation heureuse, c’est ça l’immigration richesse pour la France, c’est ça le « vivre ensemble ».

C’est la destruction totale du quotidien des habitants qui vivent dans la peur permanente. Le pire étant pour les filles, privées de liberté pour ne pas être harcelées voire violées.

Toutes ces banlieues d’Île-de-France étaient des paradis dans les années 60. Je les ai bien connues. HLM neuves et modernes, centres commerciaux au rdc des immeubles, jardins fleuris, complexes sportifs et sécurité totale.

L’immigration extra-européenne et la capitulation de l’Etat les ont transformées en bande de Gaza. Mais personne ne se pose la question de savoir qui saccage ascenseurs et cages d’escaliers.

Qui a fait fuir les innombrables commerces d’antan ? le Saint Esprit ?

Ce sont des millions de vies de natifs que l’immigration incontrôlée a détruites. Certains ont pu fuir l’ensauvagement, d’autres pas.

Et face à ce désastre qui va tout emporter, au lieu d’employer la force et d’appliquer enfin des peines dissuasives, on entend encore des discours de gauche de plus en plus ahurissants.

« Plus de mixité sociale pour gagner en quiétude »

« Réfection des cages d’escaliers et pose de digicodes »

« Cameras de vidéosurveillance plus nombreuses »

Vous l’avez compris, si on met à prix la tête des policiers, c’est encore et toujours la faute de la société.

Vivement Zemmour !!!

Quand les policiers seront autorisés à faire leur job sans entraves, quand les juges seront contraints d’appliquer les peines plancher dissuasives, quand les familles perdront tout leur social dès les premières incartades de leur rejeton à l’école, quand l’Etat aura saisi toutes les voitures de luxe à 100 000 ou 150 000 euros dans les cités, alors tout ira mieux comme par miracle.

Mais pour cela, en 2022, il faut écarter sans ménagement tous les politiques responsables de la destruction de la France, de droite comme de gauche. Tous sont coupables.

Marine a eu sa chance en 2017, elle s’est pitoyablement vautrée. C’est fini, elle est hors jeu.

Place à un homme d’Etat de la trempe d’un De Gaulle, un patriote intelligent et courageux qui n’a qu’une ambition : sauver le pays du naufrage identitaire et sécuritaire. Eric Zemmour est l’homme dont la France a besoin. Il y a urgence.

Car aujourd’hui, les caïds réclament la tête des policiers, mais demain ce sera la tête des élus, comme en Amérique du Sud.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
20

19 Commentaires

  1. le pouvoir, si prompt à mettre en examen des réfractaires, regarde ça en fronçant un peu le sourcil et puis basta

  2. Deux chiffres sont très parlants dans les tarifs proposés, c’est la comparaison entre le prix pour la décapitation d’un seul policier ( ou le viol d’une policière ) et le raffalage à la Kalach d’une nombre indéterminé d’entre eux, éventuellement nombreux. C’est dire si le côté islamique de la démarche est criant car la valeur attribuée à ce qui a un caractère rituel, dans la mise à mort ou la récolte du butin, est immensément supérieure à celle donnée à l’action de loin la plus efficace d’un point de vue tactique. Et là, c’est sûrement très différent de ce qui se passe dans les cartels mexicains, où on privilégie certainement l’efficacité au symbole. Ce seul tableau permet ainsi de conclure qu’on n’est pas juste dans un commerce maffieux, mais dans un jihad à découvert.

    • Parfaitement d’accord avec vous. Nous avons à lutter contre une population hostile porteuse d’une culture tribale, clanique, archaïque et barbare selon nos valeurs. La tribu et ses valeurs ( pensons au principe de l’honneur du mâle et à la condition féminine ) sont leurs seules règles de vie. Cette population non seulement rejette, mais combat le principe d’égalité des citoyens devant la loi. Elle ne reconnaît ni le concept d’État ni le principe de citoyenneté.
      La police est vue comme un gang ennemi qui viole leur territoire et doit en payer le prix.
      Bienvenue en Afrique.

  3. Certains me diront que les chiens enragés doivent être mis en cage, moi j’affirme qu’ils doivent être purement et simplement abattus.

  4. Il faut surtout remercier la judéo-maconnerie , les promoteurs de l’humanisterie droit de l’hommiste égalitariste universaliste , toute la classe politique alternativement aux manettes depuis 50 ans qui n’a qu’un mot à la gueule , les ´´ valeurs de la république ´´, la cause de notre effondrement. Des illusionnés qui ont une vision erronée et idéalisée jusqu’à l’absurde de la réalité de la vie sur terre .

  5. Les menaces de mort, les incitations au meurtre de masse des policiers, ce n’est pas « Sous » Zemmour, sous Lepen ou sous tel tartempion à venir!
    Ces appels au meurtre récompensés par une prime de mafieux islamisés sont émis, placardés sous le règne du pouvoir personnel de Jupiter-macron.
    Et qu’a-t-il fait? Qu’ont fait ses darmanin et ses castaner?
    Cette situation de guerre civile nécessite l’état d’urgence, des pouvoirs renforcés à la police et la gendarmerie, le droit de perquisition 24h/24 sans « l’autorisation » de la djustice, le droit d’interpellation, de garde à vue prolongée et d’interrogatoire…

    De cop2xx bidon en démission face à l’angleterre qui assassine nos pêcheurs, de la soumission, au NATO et les 76 milliards de commandes de sous marins annulés, au ronds de jambe à biden à davos, que fait macron pour contenir l’islamo-gauchisme qui ne se cache même plus?

    Sa campagne électorale permanent l’occupe tellement que lui et ses ministricules n’ont pas une minute à consacrer aux Français. Qu’ils votent pour lui en 2022 et après, il nous rasera gratis!

  6. Si le pouvoir et l’autorité policière continuent à déchoir à cette allure, nous allons être obligés de vivre à la manière des westerns d’autrefois, c’est à dire se ballader avec un flingue à la ceinture….On ne pourra plus compter sur la sécurité des forces de l’ordre qui eux-même ne sont plus en sécurité..

  7. « Faut qu’on »; « Y’a qu’à »…40 ans que j’entend les mêmes discours ! De Droite comme de Gauche, ce qui est génial, c’est que, quand ils sont dans l’opposition, les politiciens..pardon : les professionnels de la politique…encore pardon : ceux qui ne mentent jamais au Peuple, mais se contentent juste de lui dire ce qu’il veut entendre..là, c’est mieux…Bref, ces gens-là ont toujours la réponse ou la solution à TOUS nos maux. Mais quand ils sont au Pouvoir, ben…RIEN ! NADA ! QUE DALLE (comme chez Gerflor) ! Et là, encore des réponses toutes faites : »Oui, c’est pas de notre faute; tout ça, c’est à cause du Gouvernement précédant » OU « Il y a eu un contexte défavorable qui nous a empêchés de mener à bien notre programme…Mais, si vous revotez pour nous, alors là… »…
    Heureusement que ces gens-là ont les électeurs-métronomes sur lesquels ils peuvent compter depuis 75 ans : un coup à Gauche, puis un coup à Droite, et on recommence dans l’autre sens : »Salauds de Gauchistes ! Vous nous avez baisés ! Ben puisque c’est ça, la prochaine fois, je voterai à Droite ! ». Puis après : »Salauds de Droite ! Vous nous avez baisés ! Ben puisque c’est ça, la prochaine fois, je voterai à Gauche; na ! »…
    Quand on est CON, on est CON ! Et le bon sens voudrait que l’on ne donne pas le droit de vote à des CONS !

  8. L’incroyable faiblesse de la justice ne peut s’expliquer que de trois façons :
    (1) Les menaces : « on sait où tu habites, on sait à quelle école vont tes enfants »
    (2) La corruption : un verdict indulgent leur rapportera une enveloppe bien garnie ou quelques nuits avec la cousine mineure de l’inculpé.
    (3) L’idéologie gauchiste : les délinquants sont les malheureuses victimes d’une société injuste etc.
    Un tribunal militaire serait à l’abri de ces trois faiblesses.

  9. Avec un gouvernement de corrompus et de mis en examen, sans parler de la fausse déclaration de patrimoine du gamin de l’Elysée, à quoi pouvait-on s’attendre… Mais ceux qui ont massacré le candidat Fillon en 2017, ici même, ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes.

  10. La COP30-12, des délires de camés qui sont même pas capables de gérer un stock de masques pendant une pandémie, maintenant ils veulent contraindre le climat à rester sous 1,5 avant 2100… Les fous sont au pouvoir ! La camisole de force pour les cinglés de l’Elysée, vite, en urgence !

    • Incapable de prévoir le temps à 8 jours.
      Voila qu’ils veulent influer sur le climat.

  11. Ce qui m’étonne, c’est qu’il n’y a que 2 fautes d’orthographe : pas d’accent circonflexe à « tête » et le verbe « raffaler », qui par ailleurs n’existe pas, qui ne demande qu’un seul F ; et j’aurais mis un S à la fin de « prime ». Aurait-on affaire à des premiers de la classe ?…

  12. laissons faire ZEMMOUR ET MLP ! laissons les agir car le temps joue pour nous . si ces abrutis criminels avaient une once d intelligence , ils comprendraient qu ils scient la branche sur laquelle ils sont assis . mais non ils continuent et amplifient les attaques et destructions . ils continuent a repandre l insecurite , la haine et les troubles divers et varies . CE SONT LES MEILLEURS AMBASSADEURS DES PATRIOTES ….

  13. la mise à prix des policiers ( dans un premier temps ), se faisait djà en algérie , et en métropole pendant la guerre d’algérie , c’est une méthode héritée et copiée sur le FLN;et lorsque je vois les faits divers avec les attaques au couteau en bande , sans motif , et pour des résultats nuls , si ce n’est que de casser du kouffar, je me demande si ces bandes , elles aussi ne seraient pas payées , soit sur les trafics , soit sur des fonds étrangers….la réponse de l’OAS était de dézinguer une partie de la population choisie :Au milieu de la matinée , on comptait les coiffeurs ,ou les bouchers, ou les balayeurs abattus , et on se disait , tiens , aujourd’hui c’est le jour des coiffeurs !PEUR CONTRE PEUR !

Les commentaires sont fermés.