500 euros aux fainéants de moins de 25 ans et les restos sans personnel !

Retenez-moi, je vais tout casser…

Le département (socialiste, naturellement) de Loire Atlantique pleure sur les pauvres jeunes de 18 à 25 ans (qui n’ont pas droit au RSA, puisque celui-ci est réservé aux plus de 25 ans), et veut leur filer 500 euros mensuels. Ce qui revient à verser le RSA à partir de 18 ans à des gens dans la force de l’âge… capables de travailler, tout bonnement.

Travailler ? Vous n’y pensez pas, quelle horreur ! Salauds de patrons ! Les cochons de contribuables qui payent, eux, vont débourser 2 millions d’euros pour engraisser les fainéants… tout va très bien Madame la Marquise !

 

 

D’un coût de 2 millions d’euros en 2022 pour l’institution, «cette aide permettra aux jeunes en difficulté de faire face à leurs besoins et d’avoir un accompagnement sur-mesure pour l’accès au logement, à l’emploi ou encore à la santé», a souligné Michel Ménard, président du Département de Loire-Atlantique. […]

Selon les chiffres fournis par l’institution, le taux de chômage atteint 22,3% chez les 15-24 ans dans le département où plus de 16.000 jeunes de moins de 25 ans sont inscrits à Pôle Emploi. Près de 3.000 jeunes de moins de 25 ans ont poussé les portes du Secours Populaire de Loire-Atlantique en 2021. D’autres départements, comme la Gironde, expérimentent également des revenus de base assez similaires à destination des jeunes. […]

https://www.fdesouche.com/2022/06/27/le-departement-ps-de-loire-atlantique-va-experimenter-un-revenu-jeune-pour-les-18-24-ans-en-difficulte/

Pendant ce temps, dans tous les lieux de vacances (mais pas que), à la mer ou à la montagne, les patrons de restaurants et hôtels s’arrachent les cheveux. Ils ne trouvent personne pour travailler… ils sont obligés, en pleine saison, de fermer un ou 2 jours par semaine, ou le soir… pour ne pas crever d’épuisement, pour garder du temps pour faire les courses, les comptes… accessoirement pour voir entre 2 portes leurs parents, leurs enfants.

C’est une catastrophe. En pleine saison, il y a de la demande et ils ne peuvent pas fournir faute de travailleurs.

Et pendant ce temps, les couillons de Loire Atlantique vont payer des fainéants pour se rouler les pouces.Elle est pas belle la vie ?

Sont beaux les socialauds. Nous font disparaître sous le coup de l’invasion migratoire, occupent nos centres de vacances avec des clandestins et créent une génération de glandus qui, non contents de ne pas faire d’études, de ne pas avoir envie de travailler, de ne pas avoir envie de participer à la construction et au fonctionnement de notre pays, de notre société, vont avoir les moyens de glander, de jeter leurs canettes sur la plage et de se droguer consciencieusement.

C’est quand la révolution ? Elle doit commencer par en faire baver les tarés qui ont mis les socialauds au pouvoir en Loire Atlantique. Qu’ils crèvent de faim et de froid en admirant depuis leurs fenêtres ceux qu’ils entretiennent faire la loi dans la rue.

Christine Tasin

https://resistancerepublicaine.com/2022/06/28/foutage-de-gueule-500-euros-aux-faineants-de-moins-de-25-ans-et-les-restos-sans-personnel/

image_pdfimage_print
10

13 Commentaires

  1. Ces gens là se plaignent toujours , ils ont pourtant des emplois réservés comme vigiles , ils rient tout le temps parce qu’ils sont détestés par ces pays racistes que sont les nations européennes qui les accueillent , ils crèvent de faim même si ils ont 15 kilos de trop et surtout ils voudraient partir mais les Blancs les retiennent pour les réduire en esclavage . Regardons ces migrants faméliques et tristes qui arrivent en Espagne … Ils ont de faux téléphones portables que les journalistes les obligent à montrer lors de séances de photos .

  2. c’est pas avec les NUPES que ça va s’arranger …
    n’est ce pas ?

  3. la dette sera payée non seulement par nos petits enfants mais maintenant par nos arrières petits enfants, mais macron s’en contrefiche il n’a pas de descendants

    • Non, les petits-enfants ne paieront rien du tout. Et vous savez pourquoi? Eh ben parce qu’ils seront éliminés, trucidés, génocidés. Vous rigolerez peut être mais c’est ça qui va leur arriver.

  4. 500 euros mensuels, c’est dingue! Nos retraités ont un peu plus et se débrouillent avec en assumant leurs charges! Nous allons devenir aigris, râleurs, vindicatifs…

  5. Quelle fougue; quelle rage, chère Christine ! Les pauvres ! Il faut les comprendre : ils n’ont pas les codes; ils cosent pas ben le franchèche; et si Allah leur dit qu’il ne faut pas travailler pour les méchants blancs hétéros chrétiens racistes fascistes nazis, ils sont bien obligés de lui obéir…
    Cela dit, ils savent compter : vols de voitures; vente de drogue; cambriolages et vols à la tire = 2000 euros par jour. Travailler dans un restaurant = 1400 euros…par mois.
    Moi, j’ai une autre solution pour eux : puisque l’on est en été, pourquoi pas un petit séjour dans des camps ? Sauf que ceux auxquels je pense ne sont pas faits pour y passer des vacances…

  6. 2 000 000€ pour l’année ça fait 333 jeunes (seulement 🤔) à 500€ par mois.
    Comment sont-ils sélectionnés ?
    😎

  7. Notre société est corrompue par l’idéologie « socialiste » de plus en plus poussée à l’extrême. Les trafics, la délinquance, les addictions, la paresse chronique d’une certaine jeunesse, souvent liée à la dépendance chronique aux aides, à la déliquescence cognitive, à l’absence et au rejet de l’éducation aux règles et normes sociales et culturelles occidentales. Le tout perpétuellement plombé par l’arrivée de nouveaux arrivants issus de cultures tribales et archaîques que notre système de société est devenue incapable d’assimiler. Mai quel idiot peut encore croire que le futur de notre pays sera heureux durant les 30 prochaines années ?

  8. La restauration , c’est un vrai métier ,pénible et difficile , ou l’on ne plaisante pas avec la qualité , l’hygiène , les horaires , le travail….Il est déjà difficile de trouver du personnel français compétent et voulant bien travailler , alors avec des exogènes qui ne connaissent ni les techniques , ni le comportement en salle comme en cuisine , et ceux qui ne veulent ni obéir à une « CHEFFE « femme , ni toucher du porc …Mes deux filles après avoir travaillé dans tous types de restos ,du FAST FOOD au gastro, et dans tous les postes sont propriétaires de leurs établissements , je sais à quoi elles sont confronrtées, et le rythme de travail .En outre , beaucoup parmi les ressortissants éxotiques sont inaptes médicaux au travail en cuisine car porteurs de germes !

  9. Expérience personnelle :
    depuis près de 30 ans j’ai mangé dans des restos ou des brasseries. A Paris et ailleurs. Pour le boulot comme pour le plaisir.
    J’ai même connu un chinois qui employait un arabe dans sa cuisine rue d’Amsterdam !!!
    Depuis près de 30 ans je vois le plus souvent des africains et autres officier dans les cuisines.

    Rien de nouveau chez les professionnels du graillon…

Les commentaires sont fermés.