1

55 % d’abrutis ont voté pour des immigrationnistes fous et des écolos tarés

Certes, Macron est battu, alors qu’il avait mis tout son poids dans cette bataille. C’est, il ne faut pas le cacher, un camouflet pour le président de la République, qui rêvait de devenir le leader mondial contre ce qu’il appelait la peste populiste.

Je sais que de nombreux compatriotes préféreront ne voir que cela, et je comprends leur joie, due en particulier aux qualités surprenantes du jeune Jordan Bardella, véritable révélation de cette élection. C’est ce qu’exprimeront dans ce numéro Jacques Guillemain et Benoît Rayski, dans deux registres différents.

Pourtant, j’avoue partager en grande partie la frustration exprimée par Pierre Cassen, dans sa vidéo du soir où notre fondateur ne cache pas sa rancœur et sa colère devant le résultat de cette élection.

Qui peut se réjouir, alors que nos compatriotes sont matraqués fiscalement, croulent sous les impôts, quand l’électricité va encore augmenter de 5,9 % au 1er juillet, après 6 mois de Gilet jaunes où Macron a été malmené comme rarement un président l’a été, que ce dernier perde à peine 2 % par rapport à son score du premier tour de l’élection présidentielle ?

Mais surtout, et c’est là la grande colère de Pierre, dans cette vidéo qui fera date, qui peut se réjouir que les écologistes dégénérés puissent atteindre un score de 13 % ? Certes, et c’est une des rares satisfactions de la soirée, Mélenchon et sa potiche Manon Aubry se prennent une belle gamelle à 6,5 %, bien loin des 19 % de la présidentielle. Bien fait pour lui, pour ses compromissions avec Obono et les islamistes. Il paie la note. Mais Glucksmann à 6,5 % se voit rembourser ses frais de campagne, et aura des députés au Parlement européen, qui vont rapporter chacun 600 000 euros par élu, pendant 5 ans. Et si on ajoute aux 3 % de Hamon (pourvu qu’il ne soit pas remboursé, ce roquet) et les 2,5 % de Brossat (au moins, lui, il ne passera pas à la caisse), on arrive quand même à plus de 30 % de nos compatriotes qui votent pour des partis qui veulent nous imposer la dictature climatique, la submersion migratoire et la soumission à l’islam. Et si on ajoute à cela les 22 % des électeurs de Macron qui, sur ces sujets, sont sur la même ligne, on arrive au résultat épouvantable de 55 %.

6 mois de Gilets jaunes, les attentats islamistes, 450 000 immigrés, soit une ville comme Toulouse, le prix de l’essence qui bat tous les records, les prix qui explosent, Macron qui insulte la France et méprise les Français, les exploits de Sibeth Ndiaye, Castaner, Belloubet… et nos compatriotes continuent à voter comme des ânes pour la majorité d’entre eux ! Nos enfants, nos parents, nos voisins se font insulter, agresser, parfois tuer, et ceux qui nous envoient à l’abattoir, les Macron, Jadot, Mélenchon, Hamon, Glucksmann, Brossat, obtiennent la majorité des voix.

Plus il y a de migrants, plus il y a de viols, plus nos anciens sont agressés dans des conditions sordides, que taisent les grands médias, mais que rappelle, entre autres, Manuel Gomez chaque jour, dans ces colonnes.

Nos gosses sont de plus en plus minoritaires dans nos écoles, ils vont le devenir encore davantage, avec tout ce que cela va impliquer pour eux, et 55 % de crétins votent pour ceux qui les mettent en danger !

Zemmour a démonté Cohn-Bendit en beauté, Jordan Bardella a ridiculisé Loiseau tout au long de la campagne, et cela ne fait que 2 % d’écart !

Et Bilal Hamon, lèche-babouches de compétition, paraît dépasser les 3 %, quand Asselineau dépasse à peine le 1 % et Philippot les 0,6 % ! C’est insupportable !

Certes, on pourrait se réjouir, ce que n’a pas fait Pierre dans sa vidéo, que le tricheur Macron, qui a monopolisé les ondes pendant le Grand Débat, comme son copain BHL, et qui a eu la mesquinerie de compter le temps de parole de Bannon dans celui du RN (via ses copains du CSA), et que cette défaite soit un camouflet pour lui. Je suis sans illusion, et n’ignore pas que dans certains bureaux de vote, trop nombreux, il y a des entourloupes, avec des bulletins manquants pour le RN, pour DLF et parfois même pour la France Insoumise.

On pourrait également se réjouir que Macron paraisse affaibli, et que le RN, avec pertinence, réclame la dissolution de l’Assemblée nationale. Mais il ne faut pas rêver…

Il faut regarder les choses en face, et voir l’essentiel, même s’il ne nous fait plaisir.

Que, dans le contexte actuel, le RN fasse 2 % de moins qu’en 2014 ne peut, au-delà de sa victoire du jour, qu’il faut savoir apprécier, réjouir nos compatriotes qui veulent sauver le pays.

Force est de le constater, même dans les urnes, la majorité des Français se comporte comme des Collabos et des Soumis, alors qu’ils ont tous les moyens de savoir que nos dirigeants sont en train de les vendre, de les trahir et de les envoyer à la mort.

55 % d’abrutis, soit 13 millions d’électeurs ! Et à peine 30 % qui votent pour la mouvance patriotique, allez près de 40 si on compte les LR !

C’est dire l’ampleur du travail qui demeure à faire…