1

5G : oui, les ondes hertziennes en excès sont dangereuses ! 

« 5G : oui, les ondes hertziennes en excès sont dangereuses ! »

Arrêtez de croire ce que racontent l’État et les industriels « bienveillants » si soucieux de votre santé…
Tout comme pour le Coronavirus et les vaccins, on vous ment sans arrêt, parce que derrière les beaux discours officiels, ô combien lénifiants, se profile le spectre hideux de l’argent, du profit et des bénéfices colossaux que certains se font sur votre dos, sur votre santé et sur votre naïveté !
Et chez ces gens-là, croyez-moi, plus ils ont d’argent et plus ils se déshumanisent, au point de ne plus rien avoir à foutre de la santé et de la vie de leurs amis, de leurs familles, de leurs conjoints, de leurs enfants et de leurs petits-enfants…

Oui, les ondes hertziennes sont dangereuses pour l’homme à des niveaux excessifs.
La question qui est souvent posée actuellement est celle de la dangerosité de la 5G.

Nous allons voir ça, en partant des tout débuts de la radio, la « TSF », comme on disait autrefois (Transmission Sans Fil).

Pour illustrer la façon dont les ondes hertziennes se propagent dans l’atmosphère, quelques petites définitions imagées simples.

Tout d’abord, il faut comprendre que lorsqu’on émet des ondes hertziennes, des ondes radiophoniques, mais aussi télévisuelles, satellites, téléphones portables, radars, etc., bien souvent, à part pour les transmissions satellites et les radars, les ondes qui sont émises par une antenne sont le plus souvent émises de façon sphérique dans toutes les directions possibles correspondant au nombre maximum de rayons virtuels d’une sphère rejoignant sa surface.  

Une onde, c’est ce que vous voyez à la surface d’une étendue d’eau bien plane lorsque vous y jetez un petit caillou.
Au point d’impact du caillou se forme une soudaine variation de pression qui se propage sous la forme de petites vagues circulaires concentriques jusqu’à son amortissement naturel.
Cette propagation est une succession circulaire de points hauts positifs et de points bas négatifs, alternativement.
Les ondes dans l’eau sont des ondes physiques ou mécaniques visibles.
Si la pierre jetée est grosse, les ondes seront plus marquées en vagues hautes positives et en creux négatifs et iront plus loin.

Il y a aussi un autre type d’ondes qui sont perceptibles à l’homme et aux animaux, ce sont les ondes sonores, les sons, les bruits.
Dans ce cas, c’est notre oreille qui reçoit ces ondes et les transforme en signaux électriques positifs et négatifs qui sont convertis par notre cerveau en informations exploitables.

Une onde est donc la propagation naturelle omnidirectionnelle alternant des niveaux positifs et des niveaux négatifs d’un événement particulier, mécanique, sonore, électrique ou nucléaire.

En électricité et électronique, l’homme est capable d’émettre des ondes électriques à partir d’un appareil générateur (émetteur) et d’une antenne et ces ondes peuvent être reçues et converties en signaux électriques utilisables par une autre antenne et un autre appareil convertisseur (récepteur).
C’est le domaine des ondes « hertziennes », du nom du physicien allemand Heinrich Hertz.

Tout appareil de radiocommunication utilise des ondes hertziennes.
Si une antenne émet sphériquement, un faisceau d’onde directionnel (antenne parabolique) sera unidirectionnel. C’est-à-dire qu’il ira tout droit et ne prendra pas de virages.

Les ondes hertziennes ont la propriété de traverser certains corps et pas d’autres.
Les obstacles en métal (notamment reliés à la terre) stoppent les ondes hertziennes, mais aussi les reliefs terrestres.
Par contre, le bois, le carton, le tissu et les corps mous comme les tissus vivants laissent pénétrer et passer les ondes.

Cela dit, tout dépend aussi de la puissance de ces ondes, dépendant de la puissance de leur émetteur.
Plus l’onde est puissante et plus elle ira loin et mieux elle traversera des matières. Les ondes de certains radars de l’aviation civile ou militaire sont tellement puissantes que parfois des oiseaux sont tués en passant trop près devant l’antenne radar. Leur cerveau subit un choc électrique et thermique fatal.
On peut donc dire que les ondes électromagnétiques (hertziennes) sont potentiellement dangereuses en fonction de leur puissance, mais aussi en fonction de leur multiplicité et de la durée d’exposition.

Quelles ondes nous entourent, aujourd’hui, et nous enveloppent littéralement d’un véritable « brouillard » hertzien ?

On peut répertorier la radio, la télévision, les radars civils et militaires, tous les émetteurs-récepteurs terrestres innombrables (CB, etc.), marins (bateaux) et aériens (avions et hélicoptères).
Mais aujourd’hui de nouvelles formes de communications hertziennes sont apparues, les téléphones portables et leurs tours relais très puissantes, les satellites géostationnaires de toutes sortes et innombrables, qui sont positionnés dans le ciel à 36 000 kilomètres et qui émettent sur toute la surface de la Terre, et puis tous les appareils Wi-Fi et BueTooth qui sont entrés dans nos vies et dans nos maisons (Box) et dans tous les lieux publics.
Alors, avec la 3G, la 4G et maintenant la 5G, cela ne cesse d’augmenter.
Sans oublier des types d’ondes à des fréquences très élevées comme les rayons gamma (émis par des substances radioactives), les rayons X utilisés en radiologie également dangereuses pour les tissus et les ondes ultraviolettes, même naturelles (soleil), qui peuvent provoquer des brûlures et des cancers superficiels (peau) en dégradant l’ADN des cellules.
Et bien sûr les fours à micro-ondes qui contribuent à nuire à notre santé, même de façon insensible.

« Les méfaits des ondes radio-électriques reconnus par la NASA en 1981 »

https://www.robindestoits.org/Les-mefaits-des-ondes-radio-electriques-reconnus-par-la-NASA-en-1981-La-Maison-du-21e-Siecle-Avril-2014_a2204.html

Cet article dit notamment que :
« Ce rapport recense les effets physiologiques des radiofréquences sur les humains dans des densités de puissances faibles et dites athermiques (sans échauffement des tissus).
Aujourd’hui encore, en France, nos autorités et les acteurs de la téléphonie mobile réfutent qu’il puisse y avoir des effets physiologiques en dehors des densités de puissances dites thermiques. 
»
Ce qui est mensonger !
Il y a beaucoup d’argent en jeu…

« D’autre part, ce document voulait contribuer à éliminer une confusion mondiale concernant les limites d’expositions à ces radiofréquences micro-ondes. Ce fut en vain car aujourd’hui encore, les limites d’exposition sont basées sur les effets thermiques d’une irradiation unique de 6 minutes qui ne devait pas compromettre la vie d’un sujet sain, alors que nous sommes irradiés en permanence 24 sur 24 et 7/7, y compris nourrissons, enfants, femmes enceintes, personnes malades et âgées. »

« Les manifestations cliniques énoncées sont : bradycardie, hypertension, perturbation du processus endocrinien, hyperactivité de la glande thyroïde, épuisement du système nerveux central, sensibilité diminuée de l’odorat, augmentation de l’histamine sanguin, perturbation du processus endocrinien, avec plaintes de fatigabilité augmentée, maux de tête périodiques ou constants, irritabilité extrême, somnolence au travail. En plus de certains effets déjà recensés, on trouve en outre : dysfonctionnements du système nerveux central végétatif, pathologies liées à la thermorégulation, modifications cardiovasculaires, élévation du cholestérol, gastrites et ulcères, désordres électroencéphalographiques, hypotension, hypertension, maladie des micro-ondes (EHS), élévation de la glycémie à jeun, etc.
Il y a aussi tout un panel d’effets sur la formule sanguine : diminution des érythrocytes, des leucocytes, augmentation des lymphocytes, des thrombocytes, etc.
Le déclin de la qualité du sperme qui fait beaucoup parler de lui est aussi évoqué dans les termes suivants : une diminution de la fonction sexuelle et de la spermatogenèse ainsi que des modifications de la chimie des protéines sanguines et des changements chromosomiques des leucocytes.

Danger de mort subite du nourrisson, effets neurasthéniques, fertilité mâle diminuée, et promotion du cancer sont répertoriés. »

À ce sujet, l’OMS a menti, comme à son habitude, lorsque des intérêts économiques et industriels supérieurs sont en jeu :
« En 2018, l’OMS déclare qu’un « grand nombre d’études ont été menées depuis deux décennies afin de savoir si la téléphonie mobile crée un risque potentiel pour la santé. À ce jour, aucun effet nuisible sur la santé causé par l’usage d’un téléphone mobile n’a été démontré. » Les impacts sur le très long terme de l’exposition au rayonnement électromagnétique issus des appareils modernes restent encore relativement méconnus. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_des_rayonnements_%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques_sur_la_sant%C3%A9
C’est vraiment se foutre du monde !

On en est vraiment arrivé à un niveau de saturation en ondes électromagnétiques qui commence à devenir inquiétant.
Si on pouvait rendre visibles les ondes électromagnétiques comme on pourrait teinter de l’eau ou de l’air avec des colorants, si on pouvait donner une couleur gris clair à chaque gamme de fréquence d’ondes, on se rendrait compte, aujourd’hui, que notre atmosphère est tellement saturée en ondes qu’elle en deviendrait gris foncé, opaque et peut-être même toute noire, selon les endroits.
Une sorte de « nuit hertzienne… ! »
C’est amusant, mais c’est une réalité.

Cela représente beaucoup d’ondes hertziennes qui nous touchent et nous traversent et peuvent nous occasionner, à la longue, des dommages cérébraux potentiels.
C’est un domaine nouveau de la santé qui n’a pas encore vraiment été pris en compte.

Depuis la découverte des ondes électromagnétiques et de leur usage pour communiquer d’un point à un autre, de nouvelles inventions et de nouvelles utilisations des ondes hertziennes se sont multipliées pour répondre à la croissance sans cesse plus grande des besoins de l’humanité.
Humanité elle-même en croissance permanente.

Donc, ce qui était supportable au début ne l’est plus aujourd’hui.
Le problème, c’est que les ondes électromagnétiques ne sont pas visibles et que le grand public n’a aucune idée de leur présence ni de leur densité.
Mais comme je l’expliquais plus haut, nous baignons pourtant tous dans cette sorte de « brouillard » ou « nuit hertzienne. »

Les avertissements scientifiques et médicaux sincères semblent assez filtrés et censurés sur le web par les lobbys technologiques de communications très puissants, dans la mesure où il n’existe pas encore de preuves massives et pénalement condamnables de la dangerosité des ondes hertziennes sur l’organisme humain.
Mais on sait que comme toutes choses dangereuses les débuts sont softs et ce n’est que plus tard que l’on prend conscience de l’étendue des dégâts et des vies détruites.
Il est donc recommandé de rester prudent et de ne pas inutilement s’exposer à de trop longues ni trop fréquentes doses d’irradiation à des ondes électromagnétiques, notamment tout ce qui touche à la téléphonie portable dont l’antenne est très proche de notre cerveau.
On sait aussi que beaucoup de personnes se sont plaintes, après l’installation à côté de chez elles de tours relais de téléphonie mobile, de sensations désagréables et de souffrances diverses les ayant parfois conduites à déménager.
Et je ne pense pas que ces personnes étaient toutes paranoïaques ou hypocondriaques…

Par ailleurs, on voit que les organismes de santé publique, dont on sait aujourd’hui, avec la crise sanitaire du Coronavirus, qu’elles ne sont pas du tout fiables et qu’il n’est plus possible de leur faire confiance (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire), car elles prennent les dossiers un par un en assurant que chaque cas n’est pas dangereux.
« Santé : l’Anses affirme que la 5G ne présente pas de danger »  https://www.lelynx.fr/mutuelle-sante/medecine/maladie/anses-5g-danger/
Mais le problème c’est que ce sont des milliers de dossiers et donc de cas de sources d’ondes électromagnétiques invisibles, polluantes et dangereuses qui s’additionnent et se superposent pour constituer cette fameuse « nuit hertzienne » dont je parlais plus haut.

De nombreux lanceurs d’alerte scientifiques sont déjà sur le pont pour dénoncer les dangers potentiels de la 5G.
« Plus de 170 scientifiques et médecins de 37 pays demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G – cinquième génération de téléphonie mobile – jusqu’à ce que des études d’impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché. »
https://www.alerte.ch/fr/information/info-generale/203-scientifiques-et-m%C3%A9decins-alertent-sur-les-effets-de-la-5g.html

On le sait, la 5G conduira à une augmentation générale massive de l’exposition aux ondes à laquelle personne ne pourra se soustraire.
Les dangers de l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences ont déjà été démontrées depuis longtemps.
Sur ce dernier point, le « EU 5G Appeal » assure s’appuyer « sur de nombreuses études scientifiques récentes qui ont démontré que ces champs électromagnétiques affectent les organismes vivants à des niveaux d’exposition bien en dessous des valeurs limites internationales ». Et d’assurer que « ces effets accroissent le risque de cancer (le stress cellulaire augmente l’apparition de dommages génétiques), de changements structurels et fonctionnels du système reproductif, de déficits d’apprentissage et de mémoire, de désordres neurologiques et d’impacts négatifs sur le bien-être. »
« La 5G est-elle dangereuse pour la santé ? »
https://blog.ariase.com/mobile/dossiers/5g-sante-danger

« Danger sur les ondes hertziennes : La révolution Wifi est-elle une bombe à retardement pour la santé ? »
http://www.next-up.org/pdf/TheIndependentLaRevolutionWiFiEstElleUneBombeARetardementPourLaSante22042007.pdf

Article accusateur, mais intéressant :
« Les vrais dangers du téléphone portable »
https://inventin.lautre.net/livres/PMO-Les-vrais-dangers-du-telephone-portable.pdf

En résumé, pour moi, la téléphonie c’est beaucoup d’argent.
Et lorsque beaucoup d’argent est en jeu, le mensonge industriel, le mensonge d’État, le mensonge médiatique et la manipulation des masses ne sont jamais loin.
C’est pourquoi il est très difficile de se faire une idée de la réalité factuelle.
Ce qui doit conduire tout le monde à réfléchir et à se protéger.

Laurent Droit