1

7 février à Rungis : le Général Martinez, Karim Ouchikh et Renaud Camus seront présents…

7fevrierPlus les jours passent, plus les agressions musulmanes se multiplient en France et dans les pays européens, et plus l’initiative européenne de Tommy Robinson et Pegida, relayée en France par Christine Tasin et Pierre Cassen, paraît judicieuse.

Nos amis ont souhaité que les rassemblements se déroulent d’abord localement, là où des forces ont les moyens de tenir des rassemblements. A Montpellier, nous faisons confiance à Richard Roudier, à la Ligue du Midi et à tous les patriotes pour tenir le haut du pavé, ils en ont l’habitude.

A Bordeaux, les traditions sont différentes, mais François Jay, responsable local du Siel, est déterminé à réussir le 6 février, le rassemblement que la préfecture a interdit le 27 novembre 2015 contre l’invasion migratoire.

A Saint-Brieuc, les militants de Résistance républicaine ont tissé des liens avec différentes mouvances locales, qui ont apprécié d’avoir été soutenu par Christine Tasin chaque fois qu’ils ont fait appel à elle. Nous connaissons la combativité de nos camarades bretons et n’avons aucune inquiétude quant à leur prochaine mobilisation.

Comme toujours, c’est à Paris que cela est plus difficile. Christine et Pierre ont expliqué dans un texte leur frustration de ne pas avoir appelé à une manifestation, convaincus d’abord que ce régime l’interdirait profitant de l’état d’urgence, mais qu’il le ferait au dernier moment. Qu’il ne se passe rien à Paris, alors que dans nombre de pays européens la résistance se lève  (pour l’instant Tommy Robinson annonce des initiatives dans une quinzaine de pays),  n’aurait pas été concevable.

http://ripostelaique.com/7-fevrier-pourquoi-nous-avons-choisi-un-rassemblement-a-rungis-et-pas-une-manif-a-paris.html

Comme l’écrivent Pierre et Christine, si d’autres forces se sentent capables d’organiser un rassemblement, voire un manifestation de rue à Paris, le 6 février, nous n’en prendrons pas ombrage, au contraire, et soutiendrons l’initiative. Mais nous préférons assurer le coup pour le 7 février, à Rungis, espace Jean Monnet, lieu où nous avions organisé, l’an passé, le 15 mars, « les Assises pour la liberté d’expression ».

Les faits donnent dramatiquement raison aux organisateurs des journées « SAUVONS NOTRE PAYS, SAUVONS NOTRE CULTURE, SAUVONS NOTRE FUTUR » contre l’invasion migratoire, contre l’islamisation et contre le terrorisme », comme l’illustrent les différentes affichettes mises en place pour cette initiative.

Après Charlie, après le Bataclan, après les viols de masse de la Saint-Sylvestre, les faits confirment ce que nous écrivons depuis bientôt dix ans, même si, comme l’expliquait judicieusement Elisseievna, ce régime fait tout pour que Riposte Laïque et ceux qui mènent ce combat ne puissent expliquer cette vérité aux Français.

http://ripostelaique.com/pourquoi-cette-gauche-veut-elle-empecher-riposte-laique-de-dire-la-verite-sur-lislam.html

Les bobos continuent à pérorer entre eux, sur les plateaux, comme le montre cette vidéo où, à la 22e minute, devant l’ineffable Fourest et la sociologue gauchiste Fassin, la féministe Valérie Toranian se lâche : « le rêve ce serait que cela soit l’extrême droite qui ait fait ces violences contre les femmes ».

Exactement comme lors des assassinats de Toulouse et Montauban, où, pendant 48 heures, ils ont tous agité la piste de l’extrême droite, avant de devoir admettre la vérité : l’assassin s’appelait Mohamed Merah, et c’était un soldat d’Allah. Affolé, Askolovitch glapit, après les événements allemands : « On dirait un scenario d’extrême-droite ».

Pour ces collabos grassement payés par le système, le problème n’est pas la sécurité de nos compatriotes, après les crimes de Charlie et du Bataclan. Ils s’en foutent. Le danger, ce n’est pas le viol de masse des femmes européennes et que leurs droits régressent tant que leur vie devienne un enfer comme dans les pays musulmans. Ils s’en foutent. Le danger, c’est que soit remise en cause la submersion migratoire, l’islamisation de l’Europe décidée par des instances supranationales complices de la finance mondialisée… Le danger pour ces « féministes » et homosexualistes « genrés », c’est que le peuple se tourne massivement vers « l’extrême-droite » (entendez : ceux qui défendent le peuple, le mode de vie, la culture, la civilisation européennes) pour être protégés contre ce tsunami migratoire musulman qui les met en danger de mort.

Ri7askolovitch-fourest

CazeneuveR2D2alacasseLa réaction d’une Clémentine Autain osant évoquer les viols des vainqueurs du nazisme pour dédouaner ceux des soldats d’Allah, le fait que Cazeneuve a tout fait pour nier la réalité des viols allemands jusqu’au bout, qu’un Mélenchon se bat de toutes ses forces pour que les assassins musulmans restent français montrent l’ampleur de la trahison de la gauche, à côté de laquelle celle des collabos des années 1940 est de la petite bière.

Pour réussir l’initiative du 7 février, à Rungis, il faut donc d’abord que ceux qui aiment la France et ne se résignent pas à sa disparition programmée, viennent le plus nombreux possible. Il faut, en outre, que les personnalités qui pèsent dans ce combat prennent leurs responsabilités, et répondent présent à notre invitation. Aujourd’hui, certaines « pointures » contactées hésitent encore, bien qu’affirmant leur accord avec le thème de la journée et le combat mené par Riposte Laïque et Résistance Républicaine. Nous avons encore un peu plus de deux semaines pour les convaincre.

Et puis il y a ceux qui nous ont dit « oui », tout de suite. Parmi eux, le fidèle des fidèles, Renaud Camus, qui, par esprit rassembleur et unitaire, se rend toujours disponible quand des amoureux de la France l’invitent. L’écrivain, inventeur du concept du Grand Remplacement, nous fera l’honneur d’être présent.

250px-renaud_camus_2007Nous sommes également ravis de la participation de Karim Ouchikh, pour plusieurs raisons. D’abord, il fut l’un de nos avocats avant que ses engagements politiques et professionnels nous obligent à le soulager de cette tâche. Mais surtout, Karim, à présent président du Siel et conseiller régional de l’Ile-de-France, a eu le mérite d’organiser avec son parti politique, deux rassemblements exemplaires en 2015. Le premier devant l’ambassade d’Allemagne, le second devant l’ambassade de Hongrie. La suite de cet engagement ne pouvait donc que se trouver à Rungis, le 7 février.

KarimOuchikh3Mais pour le moment, la grande nouveauté de ce rassemblement sera la présence d’un militaire de renom, le général Antoine Martinez. Déjà auteur d’un essai, en 2012, intitulé « Droit d’expression d’un citoyen pas ordinaire », ce haut militaire a soulevé, dans une longue interview accordée à Riposte Laïque, les questions essentielles : « Il faut des mesures radicales de désislamisation de notre pays ». Il avait (à partir de 15 minutes) longuement répondu aux questions de Martial Bild, sur TV-Libertés.

http://ripostelaique.com/il-faut-des-mesures-radicales-de-desislamisation-de-notre-pays.html

La présence d’un tel général était donc indispensable à cette initiative. Les patriotes seront  ravis de faire sa connaissance ce dimanche 7 février, et de vérifier que son discours passe aussi bien à l’oral qu’à l’écrit.

Des contacts ont lieu également avec des associations calaisiennes, que nous avons bon espoir de faire venir, ainsi qu’avec la mouvance catholique qui soutient les chrétiens d’Orient exterminés par les musulmans.

Lors de l’apéro saucisson pinard, de 12 heures à 14 heures, vous pourrez conversez librement, dans une ambiance amicale, avec les intervenants et les organisateurs.

Nous vous informerons régulièrement de l’évolution de cette journée. Nous espérons que d’autres villes se joindront à cette initiative, et surtout que d’autres personnalités de premier plan viendront encore la renforcer.

Notre pays le vaut bien…