A Bordeaux, seulement 70 Français manifestent leur solidarité aux Allemandes violées

20160206_150214

Nous étions environ soixante-dix personnes, dont une dizaine de femmes. à manifester à Bordeaux à l’initiative du SIEL et de son représentant local François Jay, devant le consulat d’Allemagne en soutien aux centaines de femmes violées le 31 décembre à Cologne par des hordes de déserteurs clandestins.

20160206_145113

Soixante-dix seulement à nous être déplacés pour exprimer notre refus de voir les droits des femmes régresser. Mais pas la moindre association féministe à l’horizon. C’est bientôt la fin des soldes, que voulez-vous, elles ne peuvent pas être partout…

Autrement dit, que des centaines de femmes – qui pourraient être leurs propres filles – se soient fait violer par des masses importées aux mœurs improbables laissent les Français, les femmes, les « Charlie » et les gauchistes convaincus d’être dans le camp du Bien parfaitement indifférents, ou tout au moins très occupés ailleurs. Les clandestins peuvent donc très légitimement considérer cette absence de réaction et de poigne comme un encouragement à continuer.

L’Europe est molle, les hommes ne défendent pas les femmes, allons-y, servons-nous sans payer, pillons les pays européens de leurs femelles puisque personne ne dit rien !

Comme l’a dit François Jay dans son discours, « on nous a déclaré la guerre mais personne ne le dit ».

C’est qu’il ne faudrait pas que les « Charlie » d’Europe voient la réalité des choses, il ne faudrait pas qu’ils se lèvent contre l’enfer que sera leur futur.

20160206_150221

A Cologne, alors qu’on nous explique que tout va très bien dans le meilleur des mondes, on a violé dans l’indifférence générale, pour ne pas dire dans le déni rigolard. Des viols commis par les « enrichissantes » personnes que Merkel et ses amis nous importent sciemment, et à nos frais en plus, pour nous remplacer, sans jamais nous demander, comme le feraient de véritables démocrates, si nous étions d’accord, tout en nous expliquant que ces vagues massives d’obsédés contiendraient de prometteurs profils d’ingénieurs, et en traitant les partis qui s’alarment de ces viols de « populistes », d’une moue dégoûtée, comme si la référence au peuple dont ils se réclament était un gros mot.

 

Ces actes sont intolérables, ceux qui permettent qu’ils arrivent dans nos pays sont aussi coupables que les clandestins violeurs eux-mêmes. Quand on démantèle des réseaux de malfrats, on essaie toujours de connaître les chefs pour les faire tomber. Là, nous les connaissons, nous avons leurs noms. Et nous les laissons faire, tétanisés par la peur, le je-m’en-foutisme, l’individualisme, la propagande gauchiste, la terreur que d’autres nous cataloguent de racistes.

Ah la réputation de racistes ! L’arme fatale ! C’est à cause de cette arme-là, braquée sur notre raison, que 1 400 enfants ont pu être violés à Rotherham par des Pakistanais, c’est à cause de cette arme-là, braquée sur notre discernement, que des centaines d’Allemandes ont vu en quelques instants des milliers de mains pénétrer leurs parties intimes, c’est à cause de cette arme-là, braquée sur notre instinct de survie que les Calaisiens en Colère se sont désolidarisés de Pegida pourtant créé pour protéger des gens qui vivent la même chose qu’eux et pour dénoncer l’aberration d’un système d’oppression, d’un régime corrompu, d’une dictature politique et médiatique qui tue nos peuples en faisant croire, comble de cynisme, qu’elle lutterait contre des dirigeants jugés peu recommandables, afin de protéger d’autres peuples que les siens. Mais qui sont les dirigeants peu recommandables ? Al Assad ou Hollande ? Poutine ou Merkel ? Qui va partout semer les guerres, en incitant les hommes à déserter en laissant femmes et enfants pour venir chez nous violer les Européennes, en prétendant le plus sérieusement du monde que ce serait un bienfait inespéré pour nous ?

Qui ?

Et qui participe avec un zèle sournois et sadique à accuser ceux qui s’efforcent de protester contre la grande finance destructrice promotrice de tout cela en avançant ses pions en toute discrétion ? Les gauchistes antifas bien sûr, les anarchistes, les pseudo écolos marchant pieds nus et mangeant des graines pour faire croire qu’ils sont proches de la terre mais qui massacrent sans état d’âme à coups de déchets non recyclables le bocage landais, les glandeurs, ceux qui ne veulent pas travailler par esprit soi-disant rebelle mais qui veulent bien qu’on ponctionne chaque mois les travailleurs pour profiter de leur argent sans rien faire avec un poil dans la main démesurément long, les accusant, une fois leur RSA perçu, d’être des égoïstes pour leur refus d’une immigration de masse, d’être des salauds de droite.

Ces crétins qui, décidément, n’ont d’écologique que leur abyssale bêtise, roulent en réalité pour le système, pour le mondialisme le plus inhumain qui soit, pour la destruction de la diversité de peuples multimillénaires tout en pleurant, c’est un comble, sur la disparition des ours blancs. C’est dire s’ils sont bêtes à manger du foin. Ils favorisent à coups de slogans et de violences, à coups de peinture et de vitres brisées la disparition de pans entiers de l’humanité, de pans entiers de cultures et de valeurs, se prétendent « citoyens du monde » mais agissent pour l’éradication des peuples au bénéfice des lobbies financiers satisfaits. Ils usent et abusent d’une intimidation agressive et moralisatrice pour faire pleurer votre fibre culpabilisée sur les pauvres petits enfants de partout (pourvu qu’ils ne soient pas d’Europe) ou sur les pauvres Indiens disparus alors que rien ne les différencie eux-mêmes des cow-boys qui les ont décimés. Pauvres taches !

Ils ne condamnent pas les viols des femmes, ils ne condamnent rien de ce que font leurs petits protégés. Pire même, ils les excitent à commettre le pire, à venir attaquer les gens dans leur propre maison.

Cela en fait des ennemis… des assassins… des violeurs… des dictateurs… des génocidaires…

Mais à Bordeaux, nous n’étions que soixante-dix à dénoncer tout cela…

20160206_150242

Caroline Alamachère

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. Je fais partie de ces poltrons. J’ai voté FN pour la 1ère fois aux dernières élections. Je n’approuve pas la politique migratoire actuelle. Mais je n’ai pas participé à la manifestation car je travaille dans un service public,entourée de bobos. Vivant seule, je ne peux compter que sur mon travail pour avoir des revenus.

  2. Lancez une manif « SOLIDARITÉ AVEC LES VIOLEURS » et vous aurez 100.000 personnes. Les Français ont aujourd’hui majoritairement la haine de la France. Mais ce sont toujours les minorités qui font les révolutions, et les révolutions se font toujours dans la violence. Toute manif pacifique est de la roupie de sansonnet.

  3. à saint brieuc il y avait plus de gendarmes en tenue émeute que de manifestants.
    les français ont oublié l’essentiel de leurs aînés, le bon sens
    et c’est ce qui fera disparaître la civilisation européenne.
    70 à 80% des français sondés se disent opposés à l’invasion
    mais 62% se disent n’ayant et ne voteront jamais pour le FRONT NATIONAL
    j’ai une question : combien de français sondés se disent favorables aux suicide assisté, réponse : 62%…cqfd

  4. a ce que j’ai compris, il y a eu peu de monde. mais ne soyons pas pessimiste, a mon avis, l’interdiction de l’état, la diffamation faite aux Patriotes, etc… beaucoup n’en pense pas moins et se sentent menacé et classifié de différente manière. les Patriotes, ne se voile pas la face !!! comme d’autres…

  5. 2 ème :
    La solidarité n’existe pas… on aide sa famille, ses proches et personne d’autres. Avant l’invasion migratoire qui a débuté dans les années 60 un français de souche était un ETRANGER pour un autre français de souche (c’est toujours le cas d’ailleurs). C’est cette réalité que nous sommes tous en train de (re) découvrir, hébété. Nous sommes tout simplement en train de comprendre que le « Grand Peuple de France » ne recouvre aucune réalité concrète. Pour que les hommes individuellement acceptent de servir de chair à canon, il fallait bien créer un sentiment d’appartenance à un groupe, une nation une patrie… Allons z’enfants…

  6. 1er partie :
    Les seuls et uniques coupables de ce qui se produit sous nos yeux, sont les français eux-mêmes.
    Bien sûr il y a Merkel, Holland… mais vous savez comme moi que ce sont des marionnettes tenues par les USA et qu’ils sont interchangeables.
    Voilà la triste réalité de notre condition humaine : peur, lâcheté, égoïsme, indifférence, cupidité…
    70 années de paix et de confort nous ont donné l’illusion d’une cohésion au sein de notre peuple mais ce n’était qu’un mirage.

  7. Je m’étais dit : « Finis les commentaires stériles »… Mais je ne peux résister sous forme de questions.
    Où sont passés les veilleurs hétéros « familles pipi-caca-messe-bénitier-couches culottes » qui nous ont fait croire au « meilleur d’une mobilisation réussie » lors de la « Manif pour tous » ? La cause nationale et la défense des femmes seraient-elles éloignées de leur nombrilisme « famille » ?
    Ce Pays devient une honte ! J’ai honte ! Il devient de plus en plus évident que la France n’est qu’un ramassis d’égoïstes et de profiteurs… Où sont les Français ? Combien sommes-nous, encore, à aimer ce Pays qui n’en peut plus ?
    Un Général traité comme un délinquant dans l’indifférence de ses pairs et des politiques ?!!!… Honte ! Honte ! Honte à eux tous… Je préfère ne rien dire sur les « journaleux » propagandistes d’Etat, mon vocabulaire d’injures n’y suffirait pas.
    Petit coup de gueule du matin… Pour la santé !!

    • Allons, allons compagnon Gaulois Ruthène, Madame Alamachère aurait mieux fait de venir à Rungis, « nous » étions six cents patriotes et les interventions étaient exceptionnelles. A Calais,même les Calaisiens sont restés la « tête dans le sable » et ont lâchement laissé un brave Général se faire agresser par la Milice gouvernementale!
      Chez nous compagnon, Marion Maréchal et Maître Collard se sont indignés sur le sort réservé au Général Piquemal et les interpellés (au nombre d’une vingtaine). C’est l’essentiel, nous pouvons être fier d’appartenir à cette famille, elle nous permet chaque matin au moment du rasage de ce dire que dans le fond, nous ne sommes si mauvais et que nous valons bien mieux que certains qui s’autoproclament en permanence « Républicains-démocrates »!
      Nul besoin de perdre son temps en vaines questions, dans votre commentaires vous avez aussi donné les réponses!
      Un salut fraternel du vieux frontiste

      • Bonsoir Romanin et merci.
        Cela fait chaud au coeur de vous lire. Je veux encore croire au sursaut mais, bon sang, que c’est dur ! Merci à tous ceux qui ont pu participer. Je suis fier de vous rejoindre et aider, au quotidien, à la défense des idées auprès des amis, des relations, des voisins… Il y a du boulot !
        Que vive le Front National !
        Très fraternellement.

        • Merci à vous compagnon d’ agir et de rester à l’écoute, pensez à vous rendre sur l’article de Monsieur Gruzelle pour signer la pétition concernant notre valeureux Général Piquemal, pétition qui sera directement adressée au secrétariat de la présidence(si je n’ai pas beaucoup de respect pour l’homme, il me faut respecter ceux qui l’ont fait élire, c’est un des principes de la démocratie). Pour avoir aussi connu, subit, je garde un profond respect pour le militaire et les hommes de terrain. Pour ceux qui s’engagent et ne reculent pas devant l’adversité.
          Amitiés sincères

    • Ruthène? donc de Gallicie? La partie celte de l’est de l’Empire Austro-Hongrois? Je me trompe?

      • Bonjour « Esope »,
        Vous vous trompez…
        Ruthène (ou Rutène) de la tribu qui vivait sur les terres Aveyronnaises d’aujourd’hui. Raison pour laquelle les habitants de Rodez portent le nom de Ruthénois…
        Amicalement,

  8. aprés la stigmatisation mitterandienne (sos racisme etc), la lacheté du francais s’est agrandie et même lors des elections « il » n’a pas le courage de se déplacer. Vous rajouter la trahison des médias qui casse de la droite à tout va et « oublie » de nous informer des scandales de la gauche (dernièrement 12 communistes et gens de gauche condamnés pour abus de bien etc) ils se sont mis leur code déontologique là ou je pense. Bref, il n’y a plus de FRANCE telle qu’elle a existé avec certes ses erreurs mais avec un peu de grandeur quand même.

  9. La vérité c’est que les media ont tout fait pour que la manif de Bordeaux passe inaperçue. Il faut lire sud-ouest pour savoir à quel lavage de cerveau systématique il soumet ses lecteurs. Mais,il n’y a pas que ça. A Bordeaux la politique a horreur des extrêmes et Juppé parvient à faire passer son pote Oubrou pour un modéré. La politique municipale en est le reflet. Autant la rive droite est bien desservie par le tram,autant Gradignan est laissé de côté. Plus ridicule encore:le rocher de Palmer à Cenon,centre culturel qui devait répondre aux désirs des gens du coin. Eh bien,il est fréquenté presqu’exclusivement par des gens de la rive droite. Je crois que Juppé n’est pas un mauvais maire,mais étant à la tête d’une ville riche du sud du pays il a de la chance. Je ne suis pas sûr qu’il ferait un bon maire à Lens ou Montbéliard.

    • la ville de Bordeaux a une dette de 285 millions d’euros, et moins d’un actif sur deux travaille et donc contribue.

      Promenez vous place des capucins, dans le quartier st-michel, cours de l’yser, cours de la marne, derrière le quartier de la gare, cours de la somme, de l’argonne, aristide Bryand, la rue sainte-catherine, le nouveau quartier ginko, le quartier bacalan, le quartier du bassin à flots, etc, et osez me dire encore uène fois que Bordeaux est une ville riche.

      Bordeaux est une des villes les plus envahies de France et le cancer s’étend, il est des rues ou vous serez le seul blanc.

      Sans compter les hordes de punks à chiens « anti-fas », les sdf polonais, bulgares, roumains, allemands (oui même eux nous envoient leur merde).

      Bordeaux est une ville pauvre et envahie qui s’enfonce inexorablement, coulée par une immigration de masse qui vit des allocs et des projets insensés qui coutent des millions et ne rapportent rien.

    • Quant aux bordelais eux-mêmes se sont soit des bourgeois qui vivent dans leurs ghettos, soient des bobos frêles et sans conscience politiques, soit des gauchistes de merde qui vivent des aides et soutiennent l’invasion de leur pays.

      Cette ville sombrera comme Marseille, Lyon ou les villes de la seine saint Denis.

      Bon courage si vous vivez là-bas.

  10. Ce qui prouve par A+B que les Français sont des moutons prêts à se faire tondre, du moment qu’on ne leur enlève pas leur smartphone et leurs tablettes

  11. Les Français sont versatile et velléitaires, dixit Mr Chevallier prof d’Histoire au Lycée en 1956……
    Vous avez vu vos « conspatriotes en 1939/40 voler au secours de la Pologne?
    Ils n’ont pas changé d’un iota!
    Toujours aussi con cernés et courageux!
    Maintenant, personnellement, je pense que la Manif est une belle connerie franchouillarde sans efficacité ni signification sauf à mobiliser deux millions de bourgeois comme l’école libre sous Mitterrand….
    Une manif c’est « La Bastille » ou rien…Depuis la Bastille c’est Rien…

  12. Dans ma grande naïveté je pensais que tant que les envahisseurs mahométans ne touchaient pas à leurs mères, soeurs, femmes, filles, les français lobotomisés ne bougeraient pas … mais je n’avais pas envisagé le pire ; ils ne bougeront peut-être jamais ! … Et dans cet inacceptable scénario je ne donne plus cher pour la survie du si grand peuple que fut le notre.

  13. Jabbat le Hutt souhaitait le droit de vote aux étrangers. Ca c’est traduit en droit de viol aux immigrés. C’est la simple continuité du printemps arabe… en Europe. Ce gouvernement cumule les trahisons.

Les commentaires sont fermés.