700.000 mariages forcés en 10 ans, mais Belkacem et Fourest préfèrent défendre le mariage homo

Alors que le Haut Conseil à l’Intégration tire depuis dix ans la sonnette d’alarme à propos des mariages forcés, qui concerneraient 70 000 jeunes femmes (soit un quart des mariages en France), la ministre des droits de la femme, Mme Vallaud Belkacem vient de recevoir un rapport officiel sur ces maltraitances.

L’article publié par l’express, tout en ne parlant jamais de l’islam ou des musulmans, explique ceci :

Dans un rapport remis au gouvernement le 8 juillet, cet organisme indépendant émet quinze recommandations qui concernent ces mariages, la polygamie et les répudiations que subissent en particulier les femmes issues de l’immigration du Maghreb, d’Afrique Subsaharienne et de Turquie.

Il est clair que les personnes concernées proviennent en immense majorité des pays appliquant en partie la charia et où seul l’avis du tuteur compte devant l’imam. Cette union étant bien souvent la seule à être reconnue par les autorités. Cela va en totale contradiction avec la prise de position de la ministre franco marocaine pour laquelle il ne fallait pas stigmatiser les musulmans et dont les mariages forcés concerneraient en partie les catholiques :

«Le mariage forcé ne concerne pas que les sociétés musulmanes, il peut concerner des sociétés catholiques. Il faut arrêter la stigmatisation.»

En dix ans, donc, plus de 700 000 jeunes femmes auront été victimes de mariages forcés. Ce chiffre incroyable mais qui ne semble pas contesté aurait du pousser Mme Vallaud Belkacem à mettre en priorité absolue la lutte contre ce fléau. Au lieu de cela, le rapport est remis pendant l’été alors même que la majorité des familles sont parties au pays pour faire le ramadan et en profiter pour marier leurs filles.

La ministre des droits des femmes, avec la ministre de la justice, ont passé les derniers mois à défendre le mariage pour tous, qui concerne quelques centaines de cas par an, soit cent fois moins que les mariages forcés.

La priorité a donc été donnée pour que quelques homosexuels puissent se marier alors que des milliers de femmes voyaient leur avenir s’assombrir avec l’obligation de partager le reste de leur vie et de leur intimité avec un inconnu. Et le gouvernement aura joué finement en attendant les vacances pour ne pas se mettre à dos les musulmans qui utilisent de telles pratiques. Cette position est logique quand on sait que 93% des votes musulmans partent pour cette gauche protectrice.

Le gouvernement hiérarchise donc les personnes en France : les homosexuels passent avant les africaines, les arabes ou les turcs. Cela confirme une fois de plus le racisme de la gauche.

Voilà déjà dix ans que ces pratiques sont révélées officiellement et les féministes auront été très discrètes là-dessus, y compris les Fourest et ses femens girls, plus occupées à vomir sur l’église et à organiser des kiss ‘in devant les cathédrales pour défendre l’homosexualité.

Pensées émues pour ces gamines parties cet été et qui reviendront mariées à des bledards au nom de l’honneur de la famille. Gamines qui passeront au travers des « recommandations » adressées à une ministre franco marocaine qui connait bien le sujet mais dont les préoccupations sont autres. Des dizaines de milliers de jeunes femmes auront été sacrifiées volontairement cet été pour satisfaire le lobby homosexuel.

Sébastien Langlois

image_pdfimage_print