78 % des Français hostiles au voile à l’université : la ministre Fioraso tape en touche !

Publié le 10 août 2013 - par - 2 305 vues
Share

Suite au rapport alarmant du Haut conseil à l’intégration (HCI) qui devait rester confidentiel et dont nous vous avons donné les principaux constats, le gouvernement s’est empressé de refiler le bébé à l’Observatoire de la laïcité dont la fonction est d’enterrer tous les problèmes d’atteinte à la laïcité.

Jean-Louis Bianco, président du comité Théodule qu’est devenu cet observatoire qui est chargé de ne rien observer, avait donné le ton : circulez, il n’y a rien à voir.

On a eu la confirmation de cette ligne du gouvernement par la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, dans une interview à France-Inter ce vendredi. Ecoutez ce super bottage en touche qui se passe de tout commentaire : http://www.franceinter.fr/depeche-voile-luniversite-cest-le-lieu-de-toutes-les-cultures

Donc pour la ministre de tutelle, c’est « un sujet qui n’en est pas un », et « on invente des problèmes là où il n’y en a pas ».

Les rédacteurs du rapport du HCI seraient tous des menteurs ?

Bien sûr que non. Geneviève Fioraso et tous les membres du gouvernement savent très bien tout ce que nous savons. Ils en savent même sans doute davantage, puisqu’ils ont des informations remontant des services que nous n’avons pas. Mais ils jouent la politique de l’autruche : pas de vagues, pas d’emmerdes. Et tant pis pour toutes les victimes de l’islamisation, en l’occurrence les enseignants du supérieur et les étudiants.

Ces mensonges d’Etat ne trompent plus les Français. Un sondage de l’Ifop pour le Figaro vient de révéler que 78% de nos compatriotes sont opposés « au port du voile ou du foulard islamique dans les salles de cours des universités ». Seuls 4% y sont favorables, et 18% y sont indifférents.

La stratégie du gouvernement socialiste est évidemment double : ne pas donner du grain à moudre à l’UMP et surtout au Front national, et ne pas fâcher l’électorat musulman nouvelle cible électorale du Parti socialiste.

Mais la ministre de l’Enseignement supérieur et ses collègues devraient lire le sondage de l’Ifop jusqu’au bout : 70% des sympathisants du P.S. sont également opposés au voile islamique à l’université ! Ils ne sont que 6% à y être favorables, et il y a 24% d’indifférents chez eux.

Il n’est donc pas du tout sûr que flatter l’électorat musulman est un bon calcul pour le Parti socialiste. Les Français de gauche lui feront payer tôt ou tard son islamo-collaboration et sa trahison de nos valeurs républicaines et laïques. Et le plus tôt sera le mieux pour être débarrassé de cette bande de menteurs patentés qui abandonnent de plus en plus de pans de notre pays à un islam conquérant.

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.