8 mai 1945 : encore merci aux Russes

Publié le 8 mai 2015 - par - 2 172 vues
Share

Poutine

Nous sommes le 8 mai 2015, 70 ans après la capitulation nazie. Cette idéologie unique et vaincue, qui nous hante jusqu’à nos jours, dicte encore nos comportements, nos culpabilités, qui ont contribué à faire naitre un nouveau totalitarisme ; le politiquement correct.

La réplique d’un séisme, dont nous ne nous remettons toujours pas. Ajouté ce très vieux totalitarisme, associé durant cette seconde guerre mondiale aux nazis, l’islamisme,  incarné par la figure du Mufti de Jérusalem. Cet islamisme  qui s’est réveillé depuis 1928 avec les Frères musulmans, fondé par le père des prosélytes islamiques Hani et Tarik Ramadan, Hassan Al Banna et qui trouva son point culminant le 11 septembre 2001, pour ne plus s’arrêter.  Un totalitarisme politico religieux qui s’étend dangereusement sur la totalité du globe. Les démocraties devenues molles par le consumérisme, invention américaine,  devenues folles par la corruption, la concussion et la collusion,  peinent à combattre ce nouvel ennemi.

Voilà, en 2015, de nouveau, le monde partagé en deux. L’occident et l’islam. Après l’occident et le communisme. Cela étant la première réplique du séisme de la seconde guerre mondiale. Le politiquement correct,  venu lui aussi des USA et l’islam, vous l’aurez compris,  étant la seconde réplique.

Mais, revenons à 1945 et à ceux qui vinrent libérer l’Europe du mal absolu que représentait le nazisme. Une idéologie jamais connue, dans l’intitulé de laquelle se glisse le mot socialiste. Le national socialisme, qui provoqua cette seconde guerre mondiale dont on a compté les morts par millions. Ensuite, l’histoire nous le révèlera, le régime stalinien fut pire encore. Mais, jusqu’à nos jours, ce sont les nazis qui sont la représentation du mal absolu. Allez savoir pourquoi. Ils l’ont décidé ainsi, les socialistes, en manipulant les masses par tous les moyens. Ca doit venir de l’époque du parti des « 75000 fusillés » …  Nous en ressentons les effets encore aujourd’hui en troisième réplique à la seconde guerre mondiale.

Ceux qui payèrent le plus lourd tribu en Europe, par rapport à leurs populations durant ces années apocalyptiques furent la Serbie et la Grèce, dont les soldats héroïques férocement anti nazi, pro sémites pour les Serbes, freinèrent la progression de l’opération Barbarossa, destinée à conquérir l’URSS de Staline.

Ce fait de guerre, dû à la rupture du pacte germano-soviétique, fit que 80% de l’armée nazie était tournée vers l’est. Ne restait que 20% de cette redoutable armée à l’ouest. Et ce sont ces  petits 20% qu’affrontèrent les alliés. Pour alliés on désignera tout le monde occidental. USA en tête. La France s’étant couchée en 40 devant l’ennemi, par la volonté des socialistes qui installèrent Pétain qui se courbait devant l’ennemi, le même qu’il vaincu pourtant en 1914 …  C’est donc principalement grâce à l’URSS que la guerre pût être gagnée, laquelle URSS a payé le plus lourd tribu en vies humaines, bien plus que tous les alliés rassemblés et les Français couchés.  La France comptait alors à la libération le plus grand nombre de résistants de la 25ème heure.

Au passage, il est utile de rappeler, que la Serbie comme la Grèce sont orthodoxes. La Croatie en revanche, pro nazie et antisémite, dirigée par un Pavelic, qui horrifiait même les nazis par sa cruauté, est acceptée aujourd’hui dans l’UERSS… quand l’occident diabolisait les Serbes durant la guerre de Yougoslavie et que les alliés installèrent, sous la houlette du flibustier BHL, déjà « ministre des affaires étrangères » auto-proclamé, un état islamique au cœur de l’Europe ; la Bosnie Herzégovine, sans oublier l’Albanie.

Cette vérité historique rétablie, nous observons aujourd’hui des pays, alignés sur l’hégémonie déclinante US, en particulier la Pologne et l’Ukraine, qui contestent la contribution majeure de l’URSS dans la défaite des nazis. Cela en distordant à souhait l’histoire. En la falsifiant de manière honteuse contre toutes vérités historiques.  Tout le monde a put lire dernièrement les déclarations démentes des caciques Ukrainiens corrompus US, comme leurs homologues Polonais qui bouffent à tous les rateliers. L’on peut comprendre, si bien les Ukrainiens que les Polonais, qui vécurent sous le joug communiste à vouloir se venger.  Mais on ne peut le faire au détriment de l’histoire.

Quant aux Allemands de Merkel, ils pourront toujours avancer la cruauté de l’armée de Staline, qui massacrait et violait les populations civiles allemandes. Ceux là feraient mieux de se taire, vu leur passé.

Les Américains ne furent pas en reste. Un dossier, secret pendant la guerre, rendu public seulement en 2006,  révèle que les soldats américains ont réalisé 400 infractions d’ordre sexuel en Europe, dont 126 viols en Angleterre, entre 1942 et 1945. Une étude réalisée par Robert J. Lilly estime qu’un total de 14000 femmes civiles en Angleterre, en France et en Allemagne, dont 11040 pendant l’occupation de l’Allemagne, 3620 pendant la libération de la France et 2040 en Angleterre ont été violées par les G.I américains pendant toute la seconde guerre mondiale. On estime qu’il aurait eu environ 3500 viols par des militaires américains en France, entre juin 1944 et la fin de la guerre et un historien a affirmé que les violences sexuelles contre les femmes en France libérée étaient communes. Et si vous visitez le site Wikipédia, vous le verrez, aucun allié n’est épargné par les crimes de guerre. Vous verrez que les Français se sont également distingués.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_guerre_des_Alliés

C’était juste pour mettre les pendules à l’heure.

Alors que la fin de la guerre est commémorée ce jour du 8 mai 2015, dans un contexte conflictuel avec la Russie, à cause du dossier Ukrainien, monté de toutes pièces par l’administration américaine, qui ne peut se résoudre au développement considérable de la Russie comme nouvelle puissance,  cette administration américaine, ordonne à ses alliés Européens de se soumettre à ses intérêts au détriment des leurs, en prétextant un bellicisme imaginaire des Russes qui voudraient dominer le monde … C’est juste l’inverse. Les Américains refusent de se résoudre que le monde change et qu’il devient multipolaire.

Alors, ce petit rappel historique sommaire sur des événements aussi considérables, est destiné à exprimer mon regret, mes excuses à la Russie, ce grand peuple, des nôtres, à son Président, qui déclare vouloir défendre nos valeurs, pour lui dire, que nous ne partageons pas les attitudes condamnables de ce régime Français qui s’est imposé à nous, par la faute d’un système corrompu à bout de souffle. Que la Russie et son Président sachent, que des millions de Français pensent aujourd’hui à la Russie, même si elle fut, à travers le communisme, une dictature égale ou pire aux nazis. Sur les champs de batailles, ce n’est pas le sang des idéologies qui fut répandu, mais le sang d’hommes Russes, Allemands, celui des hommes des armées alliées. De la jeunesse du monde. Paul Valéry disait que la guerre se fait par des gens qui ne se connaissent pas au profit de ceux qui se connaissent.  Les « dits occidentaux » se déshonorent à humilier la Russie en pareille circonstance.

François Hollande en particulier insulte le sang versé du peu de combattants et résistants Français héroïques. En pareil moment, il faut savoir raison garder et se comporter en chef d’Etat devant l’histoire, ce qu’hélas depuis trois ans, cette figure par défaut d’une France défigurée est incapable d’incarner.

70 ans après ce cataclysme, nous sommes en train de faire face à une nouvelle catastrophe annoncée.  C’est l’islam qui nous déclare la guerre. François Hollande est en train de nous livrer à l’ennemi, en se prostituant ces derniers jours sous les bannières sunnites Qataris et Saoudiennes, celles-là qui ont financé indirectement ou directement les assassinats des caricaturistes, des juifs du supermarché kasher, des enfants juifs de Toulouse, de ceux du musée de Bruxelles, des touristes du musée de Tunis, sans oublier Théo van Gogh et tous ceux qui vivent sous la menace d’une fatwa et doivent se terrer sous haute protection policière pour avoir critiqué cet immonde obscurantisme,  au lieu de tenir sa place auprès du Président Poutine, d’honorer ses morts et de lui livrer ses Mistral.

Hollande, le nouveau Pétain ?

Sylvia Bourdon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.