8 mars : c’est aux hommes qu’il faut rendre hommage !

Journée de la femme, en France ? Quelle connerie, c’est aux hommes qu’il faut rendre hommage !

Illustration : hommage à l’homme de ma vie

Marre de cette connerie qui dure depuis des lustres, en France, pays civilisé, occidental où la femme a les mêmes droits et devoirs que l’homme. C’est dans notre constitution, dans notre mode de vie, dans les rapports entre hommes et femmes.

C’est à hurler !

Et pourquoi pas la journée des vaches sacrées, des chiens écrasés, des enculeurs de mouche, pendant qu’ils y sont ?  Je devrais dire « pendant qu’elles y sont ». Tout ce cirque c’est leur faute, aux pseudo- féministes enragées, castratrices, haineuses.

Je les hais.

Nom de Zeus, ça fait plus de 2 000 ans que la femme est chantée, louée, protégée… par des mâles qui font la guerre pour elle et ses enfants, par des mâles qui font les travaux les plus durs physiquement pour elle, lui laissant les choses plus faciles physiquement comme la maison et les enfants et il faudrait une journée réservée à ces petites chéries protégées ? Merde alors !

Nom de Zeus, ça fait plus de 2 000 ans que la femme, dans notre civilisation, est devenue l’emblème de cette civilisation et qu’elle a largement participé à la créer, à la faire vivre. À Rome il y a Jules César, Auguste, Hadrien… mais il y a aussi Cléopâtre, il y a aussi Lesbie, il y a aussi Agrippine qui a fait de son Néron de fils un empereur, fou, mais un empereur tout de même. Et Clovis, le premier roi de ce qui ne s’appelait pas encore la France, n’a-t-il pas fait siens nos langue, religion, mode de vie, coutumes pour complaire à sa tendre épouse Clotilde (certes tout cela était aussi son intérêt politique mais Clotilde a été un sacré aiguillon). On pourrait encore évoquer la mère de Saint-Louis, Catherine de Médicis à la main de fer, Christine de Pisan  qui a largement concouru à imposer aux hommes l’amour courtois, la nécessité de séduire pour obtenir (mais Catulle savait déjà faire pour sa Lesbie, et il n’était pas le seul ; quand Marc-Antoine, après l’assassinat de César, séduit la divine Cléopâtre, ce n’est pas avec des manières de butor !).

Et je ne parle pas des Louise Michel, des Beauvoir, des Olympe de Gouges, des Madame de Staël, des Madame du Châtelet (compagne de Voltaire) qui traduisait Newton… Et toutes ces femmes chefs d’entreprises qui jonglent avec les milliards, elles existent, et elles peuvent le faire ! Elles ont le droit de le faire.

Il y a beau temps que, dans notre civilisation, avec ou sans droit de vote, la femme joue un rôle majeur et fait le monde, fait la France, avec les hommes.

Il n’y a aucune raison de lui dédier une journée, comme si elle était une moins que rien. Je me sens discriminée et méprisée à chaque fois que l’on me parle de la « journée de la femme ».

Certes, il y  a toujours eu, ici ou là, de l’exploitation de la femme, des mauvais traitements… mais ce sont des faits d’individus isolés, pas des faits de société et en tout cas depuis plus de 200 ans, la loi protège la femme qui, en moins d’un siècle, a acquis TOUS les autres droits, de vote, de travailler, d’avoir son indépendance financière, même d’avoir et élever seule ses enfants…

Et le pire c’est qu’à présent elle a des droits supérieurs aux hommes, en pleine violation de la DDDHC de 1789 !

La parité ? Une discrimination des hommes. Pourquoi faudrait-il à tout prix que les femmes soient imposées en tant que femmes sur des listes électorales ? Si elles veulent faire de la politique, c’est à elles de bosser, plus que les hommes s’il le faut pour montrer leur valeur, leur compétence. Et alors ? Qu’elles bossent ! Des nullités et des nuisibles comme Duflot, comme Schiappa, comme Belkacem… se trouvent propulsées à des postes sans rapport avec leurs capacités intellectuelles et leur engagement pour la France, uniquement parce qu’elles sont nées femmes ! Quelle dégénérescence, quelle catastrophe !  19 intervenants le 17 mars, à nos assises, dont seulement 2 femmes ? Et alors, si les femmes n’ont pas choisi de s’investir dans notre mouvement, dans des activités intellectuelles ou militantes, n’ont pas percé, c’est leur problème. Pas d’état d’âme, aucun. Et Schiappa peut bien aboyer, je m’en branle. Et oui, on a aussi conquis le droit de prendre et utiliser des expressions typiquement masculines !

Pendant ce temps, les mêmes garces, fières de postes acquis parce que femmes et non pas parce que le méritant, travaillent à la destruction de notre modèle si doux pour les femmes en imposant le voile et les coutumes barbares de l’islam chez nous. Et barbares avant tout pour les femmes. C’est en pays islamique qu’il faut lutter, c’est pour le traitement de la femme en pays musulman qu’il faut lutter. Et pour cela la première chose, bande de salopes et d’incapables, il faut interdire, au pays d’Olympe de Gouges, l’islam misogyne, violent, barbare, polygame et qui excise. Mais elles s’en gardent bien, les traîtresses à la cause des femmes.

Et elles se pavanent, petits fours et champagne à la main, en parlant à l’infini de prétendus harcèlements sexuels avec des voilées payées pour imposer l’islam chez nous. Et avec des hommes de pouvoir complices, évidemment.

À dégueuler.

Alors oui, s’il doit y avoir une journée consacrée à un sexe, c’est aux hommes, ne vous déplaise. Parce que supporter les castratrices, les chipoteuses, les hystéro-dingues, les dominatrices, les emmerdeuses (rien à voir avec les emmerderesses chères à Brassens), les folles et notamment les nuisibles du gouvernement actuel et de la plupart des gouvernements précédents – pensez à Taubira, à Dati…- ben il faut le faire.

Ces salopes sont en train de faire peur aux hommes, au point que la dernière mode c’est d’aller chercher une petite Ukrainienne, une petite Africaine bien docile, qui ne transforme pas votre quotidien en enfer…

Ces salopes sont en train de transformer nos hommes en lopettes, à tel point que nos filles commencent à regarder, fascinées, ce qui , dans leur inconscient, ressemble à de vrais hommes, des machos musulmans.

Oui, j’accuse les féministes qui, depuis 30 ans, mènent une lutte d’extinction de notre monde, de notre civilisation, de nos hommes.

Oui, je dis bravo aux hommes qui résistent à tout cet environnement destiné à les tuer, à les priver de couilles.

Parce que, dans notre civilisation, malgré tout cela, la plupart des hommes sont adorables, prévenants, courtois, faisant l’amour comme au temps de Chrétien de Troyes, partageant les tâches de la maison. D’ailleurs, moi ça ne me choque pas si d’un commun accord la femme s’occupe de la cuisine et monsieur du jardin. Pourvu que chacun y trouve son compte… Et si quelqu’un n’y trouve pas son compte, on discute, on négocie. Et s’il n’y a pas moyen, pas besoin de Schiappa, le divorce existe, bordel !

Alors vive les hommes, les vrais. Messieurs, je vous aime. Qu’est-ce qu’on s’emmerderait sans vous !

Mais faites un petit effort, envoyez promener les prétendues féministes, ne vous soumettez pas à leurs diktats, à leurs lubies. Question de vie et de mort pour notre civilisation.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/08/journee-de-la-femme-en-france-quelle-connerie-cest-aux-hommes-quil-faut-rendre-hommage/

image_pdf
0
0

94 Commentaires

  1. « La violence n’a pas de sexe. Les femmes aussi savent être violentes et, quand elles le peuvent, elles utilisent tout autant que les hommes les outils du pouvoir. Si on en doutait, il suffirait de se souvenir des photos de la soldate américaine Lynndie England tenant en laisse un prisonnier américain. D’autres faits divers nous décrivent des femmes perverses qui, sans scrupule, s’associent à leur conjoint pour maltraiter leurs enfants ». Extrait du chapitre : les femmes violentes. (Femmes sous emprise, les ressorts de la violence dans le couple, de Marie-France Hirigoyen).

    • Oui Carole, on nous répète toute l’année qu’environ 130 femmes sont tuées par leur conjoint. Pourquoi cache-t-on qu’environ 30 hommes sont tués par leur femme ? Et surtout qu’environ 700 enfants meurent sous les coups d’un de leurs parents, et majoritairement par la mère !!! Pourquoi s’apitoyer uniquement sur les femmes à longueur d’année ? La mort d’un enfant c’est pourtant beaucoup plus dramatique que celle d’un adulte !!!

      • Oui, pourquoi « seulement les femmes » ? Le livre cité ci-dessus évoque également les violences faites aux hommes. Il existe un mot qui désigne le meurtre d’un être humain : homicide. Il existe aussi des mots pour désigner un meurtre quand il existe un lien entre le meurtrier et sa victime : père, mère, enfant et quand il s’agit d’un roi. La féministe Schiappa a voulu ajouter à la liste un mot supplémentaire pour désigner le meurtre d’un être humain de sexe féminin, comme s’il s’agissait d’un fait différent d’un homicide, pour des raisons qui demeurent inexplicables.

        • Carole, pour une raison inexplicable ? La raison que j’avance, c’est ce que je ressens en découvrant ce mot; si elles l’ont inventé, ce n’est pas anodin, c’est dans un but, conscient ou inconscient. Dès que j’ai vu ce mot, j’ai ressenti immédiatement que pour elles, une femme assassinée, c’est plus grave qu’un homme assassiné, voilà le sens de ce néologisme. De même qu’Ockrent déclarait qu’une femme violée, c’est plus grave qu’un homme tué.

          • Je suis d’accord avec vous « à la poubelle ». Ce néologisme a très certainement le sens que vous lui donnez.
            Et c’est inacceptable ! Considérer que le meurtre d’un être humain peut être – plus – ou moins – grave – que celui d’un autre être humain en raison d’une différence quelle qu’elle soit (ici, de sexe) c’est carrément du racisme ! C’est en tout cas le contraire de la justice.

  2. La République française a été fondée sur la méritocratie et non sur la marité qui est une catastrophe économique, donc sociale à long terme. Qu’est devenue cette société des Amazones?

  3. Bravo Christine, voilà un article qui me plaît, que de vérités, on peut très-bien avoir une forte personnalité, et pour autant être très femme, oui on a besoin d’hommes ayant des coui…, et ces folles les ont castrés. Encore bravo, j’envoie aux copines.

    • Ce n’est pas grave Alain. Le but c’est de caser le mot Islam quelque soit la thématique de l’article ;-))

  4. je suis tout à fait d’accord avec « l’esprit dans LA lettre  » de Christine , j’étais féministe avant, quand il y avait des droits à acquérir .Aujourd’hui ce n’est plus le même esprit en effet , pas les mêmes combats , elles ne sont pas fichu de se battre contre le voile en France, et ne me déplace plus ; Néanmoins, avant, j’ai eu l’occasion d’écrire à Mme Daty au sujet des pensions alimentaires non payées par les pères ..pas de réponse , mais j’ai toujours pensé que cela perdurait ..surprise ; un député je crois , en a parlé cette semaine, ce qui fait que Mme Daty peut se targuer de n’avoir rien fait, et de Larem de faire des votes pour son parti ..le principal est que des femmes n’élèvent plus leurs enfants seules financièrement , et ne demandent à l’Etat de le faire

    • Limonero, comme toujours la propagande misandrie médiatique : ah ces salauds de pères qui ne paient pas la pension ! LA LOI PERMET DE TOUT PRENDRE AU PÈRE QUAND IL S’AGIT D’UNE PENSION ALIMENTAIRE, EN LUI LAISSANT UNIQUEMENT LE MONTANT DU RSA ( 500 euros ). AU BOUT DE 2 MOIS DE PENSIONS PAYÉES INCOMPLÈTEMENT IL RISQUE LA PRISON !!! LA CAF À LE DROIT DE PRÉLEVER AUTORITAIREMENT ET INDÉFINIMENT LA PENSION SUR SON SALAIRE .

  5. « Des nullités et des nuisibles comme Duflot, comme Schiappa, comme Belkacem… se trouvent propulsées à des postes sans rapport avec leurs capacités intellectuelles et leur engagement pour la France, uniquement parce qu’elles sont nées femmes !  » Comme je suis d’accord avec vous, Christine ! Mais à l’heure actuelle des femmes – principalement – qui haïssent les hommes s’échinent à construire d’eux une image détestable, oubliant tout le reste …

  6. merci Pierre, vingt ans que ça dur et voilà comment on divise les gens……ça vous rappelle rien,et je peux vous assurer que la guerre homme /femme a fait son chemin, chez bcp de femmes et aussi chez les hommes…que du malheur

  7. Merci Christine pour cet article plein de bon sens français. Je suis également une femme, et cette journée de la femme m’énerve au plus haut point. Nous sommes égales en droit avec les hommes, pourquoi faire une journée pour les femmes ? Je plains les hommes, des femmes deviennent infréquentables pour les hommes, par leur agressivité, leurs revendications incessantes, comme les cpf, c’est contagieux.
    Nous avons besoin des hommes et ils ont besoin des femmes.
    Lorsqu’une majorité d’hommes iront chercher des épouses soumises en Afrique, il n’y aura plus de civilisation ni de culture françaises.

  8. QUEL ARTICLE ! IL FALLAIT LE FAIRE…

    Infiniment plus près des réalités, de la vérité, plus intelligent, plus humain, que toutes les inepties décadentes, les monstruosités mensongères mortifères sous lesquelles le Système nous ensevelit et nous avilit.

    Soyons honnêtes, ça explose, l’heure n’est pas au pinaillage face à ce texte qui montre la voie.

    Chapeau bas, Christine TASIN !

  9. Dans toutes les communes de France il y a un monument dédié exclusivement aux hommes : Le monument aux morts !
    Là, personne ne parle du manque de parité …

    • je ne contredis pas mais apporte une autre idée : les femmes s’occupaient des enfants, et aussi des champs, étaient enrolées dans les industries pour palier les déficits en hommes partis à la guerre ..c’est ainsi qu’un maire a fait faire un monument pour les femmes qui ont contribué à l’effort de guerre, il me semble que ce n’est pas faux !

      • C’est sûr que mon constat (plus qu’une idée) dérange, pendant que les hommes se faisaient tuer (en millions souvent dans des conditions atroces), il parait pour le moins normal que les femmes ne se tournent pas les pouces en même temps comme dirait l’autre …
        Enfant, j’ai connu des femmes qui avaient vécu cette époque très dure, elles avaient une autre mentalité et une personnalité bien plus affirmée que les bobos(es) pusillanimes d’aujourd’hui qui revendiquent les droits sans les devoirs.
        Les femmes ont les hommes qu’elles méritent (et réciproquement d’ailleurs).
        .

  10. Bien que le pensant, je n’aurais jamais osé l’écrire ! Une Femme qui dit ça ? Chapeau bas.
    Je fête les Femmes tous les jours, épouse, mère, ascendantes, comme les « normales » le font à l’inverse.
    La Parité est la pire des choses ! On sait où ça commence, on ne sait pas….
    Une seule règle ! La Compétence !

  11. Bravo pour cet article dont je partage entièrement le point de vue.

  12. Bravo Christine
    Cette journée de la femme est une fumisterie de plus
    J ai ete élevée ave 8 frères alors les chouineuses, pleurnicheuses en tout genre, leur mentalité, j aime pas
    Ce ne sont plus des femmes, mais des castratices, elles veulent des hommes beaux intelligents, belle situation qui s occupent descenfants et fassent les courses et qui souent à leur petits soins
    Elles se prennent pour quk ces petasses!
    Je n est pas d amies, je préfère les amis, le mentalité de l Homme me va beaucoup

    • Très vrai, j’ai plus de copains hommes pour dialogues, sorties etc, et peu de copines femmes depuis très jeune.Rejoindre la discussion…

  13. Le droit de vote en 1944 (10 ans après la Turquie, 26 ans après l’Azerbaïdjan), l’impossibilité de travailler et d’ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation du mari jusqu’en 65, ce sont des fantasmes ? D’accord, c’était pire en Afghanistan, sur la Côte des Pirates, dans le Darfour…

    • Certes, mais les femmes en France, maintenant, ont les mêmes droits que les hommes. C’était juste qu’elles les obtiennent, et c’est fait!!!! Ces nouvelles pseudo-féministes ne sont que des emmerdeuses et surtout des impostures.

      • Tout à fait ! Des emmerdeuses et des « imposteurs » (il est temps de trouver un féminin pour ce dernier mot). Beaucoup de lesbiennes, aussi, parmi elles, il faut bien le dire …

    • pascal, allez vivre en Turquie avec les musulmanes voilées, puisque votre raisonnement biaisé vous y conduit !

  14. Chere inculte, le 8 Mars est une journee internationale de Lutte pour les droits des femmes. L’ origine de cette journee, c’ est la grande militante socialiste, Clara Zetkin, que nous la devons. Le 8 Mars est aussi a l’origine de la revolution de fevrier, en Russie, grace aux femmes. Alors oui, ce n’ est pas seulement une journee, mais tous les jours que femmes et hommes doivent lutter cote a cote, contre l’ exploitation, contre les inégalités, et surtout contre ce qui les produit : le capitalisme. Vive les femmes qui luttent pour se liberer du poids de leurs chaines, et vive le 8 Mars.

    • Absolument Alain. Vive les femmes qui luttent aussi pour d’autres dans le monde qui n’ont même pas la chance de pouvoir s’exprimer.

    • Alain Carrasco, vous nous débitez de la pensée formatée, vous qui traitez les autres qui pensent vraiment, qui prennent la peine de réfléchir, d' »incultes ». … Une journée, cela ne veut rien dire, c’est juste ridicule. Il est encore des femmes – et ce doit être un combat continuel – pour les droits desquelles il faut lutter, sans discrimination, même positive. Mais justement, il semblerait que celles et ceux qui le clament le plus fort soutiennent bizarrement des faits qui s’y opposent. Et le combat à mener n’est pas un combat CONTRE les hommes mais un combat pour les droits femmes, ce qui n’est pas la même chose..

        • Hey Carol (merci Chuck !), j’aime tes textes, avec ou sans rectif. Et j’aime l’auteur, avec ou sans soutif !

      • La journee International des droits de la femme est precisement cela, et pas un combat contre les hommes. Quant a Christine Tasin, elle raconte n’ importe quoi, jusqu’ a dire que Saint Louis etait le fils de Catherine de Medicis…

        • J’imagine que Christine, en femme cultivée; sait bien que Blanche de Castille est la mère de Saint-Louis. Peut-être a-t-elle écrit son nom, puis celui de Catherine de Médicis, les deux étant en effet des femmes de caractère. Il arrive qu’en reprenant un texte, on efface malencontreusement un mot, ici celui de Blanche de Castille. Sinon je maintiens que le combat actuel des néo-féministes est bien devenu un combat contre les hommes – blancs – qui sont quasiment désignés comme l’ennemi à abattre par ces femmes-là plus victimaires que jamais.

    • Hi!Hi! Carrasco ! »le poids de leurs chaînes ».Ha ha !
      En France les femmes sont des bagnards avec des grosses chaînes en métal !!! Libérons-les de leurs chaînes, ou plutôt de leurs chaînettes en or et autres bijoux que nous les hommes leur avons offerts.

  15. Apres Mme Schubert et son attaque sur le physique d’une ministre, voilà la diatribe encore plus vulgaire de Mme Tasin. Ca parle de salope, de couilles, vraiment la classe. Pour au final un article aussi caricatural que les « féministes radicales » qu’elle veut dénoncer. Pendant ce temps, nous sommes à la 30eme femme tué depuis le début de l’année par son mari. RIP Julie Douib. Et l’ecart des salaires pour le même poste est toujours de 30% en faveur des hommes. Mais vaut mieux parler de couilles et de salopes, ca fait avancer le débat.

    • Bien dit Batigoal. C Tasin est en pilotage automatique. Elle ne pense pas. Elle n’exprime que de l’émotion et sort les mêmes salamalecs contre les femmes surtout au final, qui font office de doxa pour plusieurs cretins, en confondant journée internationale de la femme et St Valentin.

      • C’est Batigoal qui est en pilotage automatique, qui récite son texte. L’exposé de Christine est, lui clairement exposé, mûrement réfléchi et ses arguments sont parfaitement évidents.. Une journée, si la situation est grave, c’est ridicule. c’est aussi assez méprisant pour les femmes. Tout cela ne ressemble à rien, n’apporte rien, que la division et la haine, des gens incompétents au pouvoir car choisis pour leur sexe uniquement, une hostilité grandissante entre femmes et hommes (et femmes /femmes aussi, d’ailleurs, toutes les femmes ne partageant pas l’hostilité misandre des néo-féministes.)

    • « Ecart de salaire » ne veut rien dire mais a niveau de competence egal,salaire egal, a travail identique, salaire identique. C est le cas deja dans toute la fonction publique et au- dela.,malgre les jeremiades qui ne visent qu a instaurer partoit une :parite » qui n est rien d autre quede la didcrimination positive, c est a dire un privilege du fait d une appartenance ( ici a un sexe). Mais c est aussi injuste et nocif que tout autre discrimination..
      Une femme qui a juste travaille pour obtrnir un salaire egal a cemui de yous ses pars…et pair-ed.

    • Batigoal : Il y a bien sûr, comme le souligne d’ailleurs Christine « des cas de maltraitance mais ce sont des faits d’individus isolés, pas des faits de société ». Or, ces prétendues féministes animées par leur haine des hommes en font une généralité, s’en servant pour construire une image d’eux détestable , oubliant tout ce dont eux aussi sont victimes car ils n’ont pas toujours le beau rôle dans la vie comme elles aiment à le faire croire.. Ces femmes divisent, leur rôle est néfaste . Elles ont transformé une cause juste, les droits des femmes en guerre des sexes.

    • Qu’il y ait encore tant de femmes tuées par leur conjoint est dû au fait qu’il y a des femmes « sous emprise », qui délibérément restent avec leur tourmenteur. Lire à ce sujet l’excellent « Femmes SOUS EMPRISE – les ressorts de la violence dans le couple » de Marie-France Hirigoyen. Cela prouve aussi l’inefficacité des « néo-féministes » puisqu’elles n’ont toujours pas réussi, malgré leur buzz et depuis le temps , à stopper cette horreur. A croire que cela les arrange au fond, un prétexte leur permettant de continuer leur guerre contre les hommes, qu’elles font tous passer pour des prédateurs alors que ceux-ci ne sont qu’une minorité.

    • Batigoal, répondre aux cons ça les instruit. Je te signale qu’une féministe radicale à créé un site intitulé « Les couilles sur la table ». Les 30% d’écart de salaire, c’est un mensonge énorme.

    • vulgarité (et dangerosité ) des féministes extrémistes, comme celle qui créa le SCUM, société pour couper les couilles aux hommes (Valérie Solange je crois).

  16. Je suis une femme mais j’ai toujours eu horreur des féministes ; qu’est-ce qu’elles ont a toujours envier les hommes ? Elles leur en veulent de ne pas en être elles-mêmes ?!!! A 62 ans, je ne me suis jamais sentie inférieure à un homme ! Que les féministes (femmes, car il y a aussi des féministes hommes) retournent à leurs casseroles !

    • Pussycat, je n’aime pas les féministes actuelles, des misandres haineuses qui n’ont plus rien à voir avec les pionnières du féminisme, celles qui ont donné aux femmes les droits qui étaient jusque-là uniquement accordés aux hommes. (vote, compte en banque, etc). . Moi non plus je ne me suis jamais sentie inférieure et mes relations avec les hommes ne m’ont jamais donné d’eux cette image odieuse qu’elles essaient de nous fourguer. Elles ont été, ces relations, aussi bonnes, si ce n’est meilleures, que mes relations avec les femmes. Il y a de mauvais hommes, certes mais il y a aussi de mauvaises femmes.

  17. Bravo Christine, ce genre de manif est tout simplement de la castration psychologique.
    J’ai discuté avec une femme charmante (avec tout le respect elle devait avoir 15 ans de + que moi) qui était du même avis que nous elle a terminé avec ces mots:
    respect mutuel et chacun à sa place .
    Il y a une quarantaine d’année, dans un western j’ai entendu:
    Avant l’amour la femme est un objet d’art,
    Pendant l’amour, un ange de miséricorde,
    Après l’amour un havre de paix.
    Je trouve ça magnifique mais, personnellement cela se limitait à la première, les deux suivantes n’ont toujours été que de la fiction.
    Je craint qu’avec ces idioties de journées de la femme etc, etc, cela ne fera que s’amplifier.
    Bravo pour votre article Christine.

  18. Elles étaient aussi à Verdun pour soigner les poilus qui tombaient par milliers et également sur le front en 40, dans le maquis en Indochine au combat jusqu’à Dien Bien Phu. Nombreuses ont été les femmes internées comme leurs égaux les hommes dans les camps nazis et Japonais. Ce poison de la parité imposée par des lois, cette pensée haineuse envers les hommes portée par des femmes et des hommes biologiquement inadaptés est une atteinte à la liberté et à l’égalité. L’éducation est la seule voie apte à adoucir les relations hommes-femmes en luttant contre la bêtise mais ce forcing en cours est aberrant, insupportable en montrant du doigt des hommes honnêtes qui n’ont rien demandé d’autre qu’on leur fiche la paix en leur laissant toute la responsabilité humaine de commander à la maison.

    • Petite remarque : à Verdun et ailleurs dans les tranchée de la guerre de 14, je préfèrerais subir le sort des femmes qui soignaient les poilus que celui de ces derniers qui furent obligés de charger les mitrailleuses allemandes sans protection, etc.

      • Arthur 68 à raison.Toi Carrasco tu dénies les faits, la réalité de la guerre. C’est toi qui délires

  19. « On pourrait encore évoquer la mère de Saint-Louis, Catherine de Médicis à la main de fer, « .. ? Tu veux dire plutôt Blanche de Castille non ?:)
    Et merci pour ce feu d’artifice !! Tu as mis en forme mes pensées quotidiennes !).. Et vive les vraies Femmes.

      • @Alain Carrasco. Cela vous réjouit semble-t-il ! A moins d’être vraiment un cancre, tout le monde sait qui était la mère de Louis IX, alias Saint Louis. Christine Tasin n’est certainement pas un cancre ! C’est juste le genre d’erreur qui peut survenir quand on reprend une phrase, un texte et qu’un mot est effacé malencontreusement. Vous ne faites jamais d’ erreur dans votre texte, vous ? Coquilles, fautes d’orthographe ou autres ? J’ai de bonnes raisons de penser que si …

  20. Article à côté de la plaque, sans côté les clichés sur la virilité.

      • Oui, et le delire du genre « du coup les hommes preferent se trouver une petite Africaine ou une petite Ukrainienne, plus docile… ( Ah bon?) » Ou encore « du coup les femmes regardent de plus en plus les musulmans, qui passent pour plus virils »… Mais elle carbure a quoi, mme Tasin, pour proferer de telles enormites?

        • Tout cela n’est pas faux … Et Christine Tasin n’a pas tout dit ! Qui sait, le but de « certaines » de ces féministes pourrait être de détourner carrément les femmes des hommes et les convertir à « leur » religion 😉

  21.  » Ces salopes sont en train de transformer nos hommes en lopettes, à tel point que nos filles commencent à regarder, fascinées, ce qui , dans leur inconscient, ressemble à de vrais hommes, des machos musulmans.  »
    Finement observé.
    Pour le reste, coup de chapeau pour ce coup de gueule salutaire: loin d’une parité aussi débile que desséchante, la femme n’est pas l’égale de l’homme, elle est BEAUCOUP plus, sa muse, son introspection, sa conscience, son incompréhension parfois, sa quête éternelle toujours. Et à vouloir être l’égale de l’homme, elle a elle aussi beaucoup à perdre, à commencer par sa féminité.

    • Quand je vois le comportement au volant de certaines femmes, je ne peux m’empêcher de dire à mon épouse ‘Elles deviennent aussi con que les hommes’.
      Et savez vous ? Elle m’approuve !

    • dissident
      Je vous suis.
      SAUF pour votre « elle est BEAUCOUP plus… ».
      Là vous tombez dans l’excès inverse… Vous voulez en faire trop…
      Vous IDEALISEZ la Femme… Cela relève de la poésie…
      La Femme n’est pas l’égale de l’Homme et réciproquement.
      Homme et Femme sont différents, point final comme disait l’autre.
      Après on peut évidemment parler de l’égalité devant la loi, de l’égalité en droit, mais ça c’est autre chose.

      • D’accord avec vous Martin. Quant à l’égalité devant la loi, demandez aux pères divorcés, ils vous répondront, sauf ceux qui se sont suicidés.

  22. Faire une journée pour les enculeurs ,euses de mouche serait d’une pingrerie sans nom car ils ,elles sont tellement nombreux, euses, que ce sont des années entières qu’il faudrait leur consacrer .
    Quand les femmes revendiquent haut et fort le droit d’être des hommes comme les autres,
    on pense qu’elles essaient de montrer qu’elles ont le même cerveau que les hommes .
    Que nenni ,on s’aperçoit que pour la journée des femmes ,on offre des fleurs à celles qui sont sur les plateaux et les hommes se mettent du rouge à lèvres .
    Quant aux étudiantes ,elles se fichent d’accéder aux postes à responsabilité ,leur revendications portent sur leurs serviettes hygiéniques !!!
    Le féminisme aura été l’obligation faite aux femmes d’entrer en conflit permanent avec les

    • l’obligation permanente d’entrer en conflit avec les hommes ,tous les hommes ,fils,mari,collègue ,depuis le matin ,qui va faire le café à qui va coucher les enfants .
      Autrement dit ,le bide .

    • Les hommes qui se mettent du rouge à lèvres pour montrer leur solidarité ! MDR ! Heureusement que le ridicule ne tue pas. Les pauvres …

  23. ola ..christine je t’adore…..en stage en 1980 à l’école normale en formation ,je revendiquais déjà mon statut de femme ,somme toute heureuse et contente d’avoir un compagnon viril aidant et aidant , mais j’étais déjà la seule devant ces instits grognardes gémissantes et féministes mangeant des « omelettes « !ceci ne m ’empêchait pas de soutenir la cause féministe « juste » ! mais actuellement ,marre de toutes ces follasses , moches ,ignorantes et gueulantes ! une journée pour les « cons » c’est pour quand ????merci cricri et vive le yin et le yan !

  24. Quelle bouffée d’oxygène de lire votre brillant article Christine .. Tout comme vous j’en
    ais plus que marre de toutes ces « pseudos  » féministes à deux balles qui sur tous les plateaux de propagande osent nous déverser leur immense connerie , j’adore votre conclusion et l’hommage fait à nos hommes qui le mérite bien et pas seulement un jour dans l’année
    Par ce commentaire je tenais à féliciter le talent de Pierre Cassen pour toutes ses vidéos que je m’empresse d’écouter chaque jour (et faire suivre)

    j

  25. Je me demandais si j’étais la seule à haïr ces ayatollas du féminisme, ces femmes qui se victimisent sans cesse pour la parité, alors qu’elles vivent de nos impôts, en militant dans des associations ou dans des partis politiques. Elles tapent sur les hommes blancs hétérosexuels qui n’ont pas attendu ces harpies pour respecter les femmes, alors qu’il y a beaucoup à dire sur les autres ethnies. Quand je lis ou entend « parité », ça me fait bondir et me fait penser à « discrimination positive », et ça je ne l’accepte pas.

  26. C’est dans la droite ligne d’ indifférentiation des sexes à la mode de LGBTQIIWXYZT..,le pire est de faire l’apologie des femmes ayant réussi dans un métier « à priori » masculin, tels que pompier, armée, parachutiste, pilote de rallye.. alors que chaque sexe a ses qualités et défauts « intrinsèques »… on essaye de faire comme lors de la catastrophe d’Apollo 13, à savoir faire rentrer un carré dans un moule rond (et n’y voyez aucune blague grivoise, c’est effectivement ce qu’ils ont essayé de faire !)

  27. Oui Christine vous êtes superbe..je ne vous avais pas abordé à Ryngis il y a deux ans tant votre prestance auréolée d’un splendide sourire m’avait intimidé..et le regrette un peu d’ailleur ,toujours est il que vous lire presque chaque matin est pour moi toujours un privilège.Oui nous vous aimons comme cela aurait été depuis mille ans

  28. merci Christine de cette ode au vrai mâle, vous êtes une femme courageuse, libre , vraie et a la sensualité affirmée, vous êtes une femme française avec tout ce que cela implique de noblesse , de force et de sincérité .
    dans le marigo,ou nous nous débattons vous représentez le rivage
    force et honneur

  29. Merci Christine, ça fait du bien de lire ça de temps en temps. Saviez-vous qu’il existe effectivement une journée internationale des droits des hommes? C’est le 19 novembre, mais bien sur, les médias opèrent un black-out complet et délibéré sur cette journée. Récemment, l’ONU a décidé que le 19 novembre serait la journée internationale des chiottes, OUI ! Chers amis masculins, les chiottes valent plus que nos vies !
    Pour ce mouvement féministe haineux, Christine, je vous recommande de vous intéresser à la controverse sur le film Captain Marvel qui vient de sortir, l’actrice principale, Brie Larson, n’a cessé de cracher sa haine du mâle blanc; maintenant, le film est en train de bider, et ils osent blâmer les « trolls » et « l’extrême-droite », l’expression « get woke, go broke » est vraie.

    • Et si vous n’avez pas peur de vous frotter à des pavés en anglais, je laisse ça là, pour tous ceux qui seraient intéressés, et j’encourage surtout les hommes à lire ceci, et à le partager, pour que tous prennent conscience que le véritable sexisme aujourd’hui est exclusivement à l’encontre des hommes: http://www.realsexism.com/

      Je vous recommande également les chaines Youtube de deux français, Virgine Vota et Alexis Fontana, qui luttent du mieux qu’ils peuvent pour éveiller les consciences, et pas seulement sur la misandrie ambiante.
      Je laisse les liens vers leurs chaînes aussi:
      –> Virginie Vota: https://www.youtube.com/channel/UCFPTO55xxHqFqkzRZHu4kcw
      –> Alexis Fontana: https://www.youtube.com/channel/UCoUymjC2BXspKoraaEzlisw

      • Bartabac, realsexism, la longue liste des éléments sexistes défavorisant les hommes écrite en anglais se traduit facilement. Les sites de Virginie Vota et d’Alexis sont excellents. Tout comme les sites Aimeles, La cause des hommes, Joakim Brasseur, Ralf, Paternet, l’Observateur, le Groupe d’étude des sexismes, La cause des garçons, Néo-Masculins, Fragrans feminae, Mos majorum, etc.

    • Brie Larson…
      Dur de porter un nom de fromage !
      Pas étonnant qu’ elle en fasse tout un plat.

  30. Ah ! Christine, quelle chance a, ce Pierre de vous avoir !
    Je vous suis depuis pas mal de temps et je rigole, vous n’êtes pas de gauche, ça ne veut plus rien dire, vous avez du bon sens c’est tout ! Et Pierre pareil !
    Vive la France et ses femmes
    Un ultradroitiste !

    • Christine est ou était de gauche ainsi que l’homme de sa vie (ancien syndicaliste), Qui s’assemblent se ressemblent !
      Changer de veste, je ne pense pas !
      La droite n’a pas le monopole de l’amour de la France !

      • Surtout pas la droite. De Gaulle disait des Français que c’étaient des petits bourgeois décadents dont il n’y avait pas grand chose à espérer

  31. Hé bien là, comme homme respectueux des femmes et de ma condition d’homme prêt à défendre ma femme au prix de mon sang ; hé bien là, je disais, je ne l’ai pas vu venir et je m’en réjouis.
    Je vous aime aussi chère Christine

  32. Super, j’ai pensé la même chose ce matin !
    Ouf, ça fait du bien.

Les commentaires sont fermés.