A propos de « Pas de fachos dans nos quartiers… pas de quartier pour les fachos »

Publié le 27 décembre 2010 - par - 777 vues
Share

Cet ensemble remarquable de mots d’ordre, marqué au coin de la plus délicate élégance littéraire, formait le texte, entourant une croix gammée abattue, d’ une affichette signée d’une organisation d’extrême gauche, collée à proximité de l’Espace Charenton où se sont tenues « les Assises sur l’islamisation de nos pays ».

Comment je le sais? Tout simplement parce que je l’ai vu puisque j’y ai participé. Je suis monté exprès – dans le sud on dit qu’on « monte » à Paris-.

Les quelques dizaines de manifestants, dont la député PS du XIIème, venus manifester leur opposition à cette initiative en réponse à l’appel de tout ou presque le panel des partis dits de gauche et des associations se présentant comme anti-racistes pour percevoir les subventions, s’étaient regroupés notamment derrière une banderole rouge reprenant la première partie du programme ainsi qu’ on peut le voir sur la photo : http://www.europe1.fr/Politique/Assises-contre-l-islamisation-les-anti-dans-la-rue-343745/

Pas de fachos dans nos quartiers injonction adressée aux participants des assises; diable!

Pendant ma longue carrière de professeur d’histoire- géo-éducation civique, je me suis toujours appliqué à faire comprendre à mes élèves ce que sont les organisations fascistes, leur mode de fonctionnement, leurs objectifs et comment elles les mettent en application lorsqu’elles arrivent au pouvoir: en bref- doctrine et endoctrinement, totalitarisation de la pensée autour du chef,du guide, qui dit le dogme, fanatisation et embrigadement en priorité de la jeunesse, usage de signes de reconnaissance l’uniforme,l’emblème,les slogans repris collectivement, dénonciation des constitutions démocratiques des Etats,rejet des libertés et droits individuels, du multipartisme et plus particulièrement des partis ouvriers, des organisations syndicales indépendantes, intimidation et musèlement de la population et du mouvement ouvrier par l’organisation de milices instaurant la crainte et l’utilisation de tout moyen de blocage de la liberté d’expression afin de recevoir reconnaissance morale et financement de la part du « grand capital ».

On sait ce qu’il en est arrivé avec le Franco, Salazar, Mussolini, Hitler, Pétain… et plus récemment avec les Ayatollahs ou les Talibans, entre autres.

On notera que les régimes staliniens ont produit les mêmes résultats. Je suis tombé il y a quelques jours sur une interview de Mr Laurent, nouveau secrétaire du Parti Communiste Français. A la question du journaliste de savoir si le régime chinois était un dictature, Mr laurent, après une bref moment de réflexion, répondit que certes il y avait le parti unique, mais que le régime chinois n’était pas une dictature. Comment peut-on encore tenir un tel discours vingt ans après la disparition de l’Union Soviètique et des « démocraties populaires » que les populations ont jeté dans les poubelles de l’histoire où elles ont retrouvé les régimes fascistes défunts.

Cela me rappelle monsieur Mélanchon prenant parti pour le régime chinois dans l’affaire du Tibet,

Donc « pas de fachos dans nos quartiers » hurlait la banderole des courageux anti-fascistes- effectivement il fallait braver un temps froid et neigeux- à notre adresse.

Qu’ils soient rassurés, je n’ai entendu aucun élément qui puisse être caractérisé de facho;

j’ai en revanche entendu, et presque de manière redondante, nécessité de défendre les institutions démocratiques- quelle magnifique défense et illustration du système politique suisse nous a été présentée par monsieur Fréysinger-, les libertés individuelles- la salle scandant le mot « liberté » à la fin de l’intervention du député allemand-les droits de l’homme, l’égalité, le féminisme, la laïcité.

Endoctrinement?Tout le contraire avec par exemple la demande à la France de redonner à l’enseignement laïque et républicain toute sa place, demande formulée par le représentant de l’Association des Kabyles de France.

Volonté de parti unique?De l’intervention du professeur de philo « marxiste » à celle du futur candidat « identitaire » aux prochaines élections présidentielles, en passant par celle du candidat de « l’in nocence » un large éventail d’orientations politiques s’est exprimé.

Liquidation des syndicats indépendant quand à la tribune s’est exprimé un syndicaliste Force Ouvrière?

Des milices terrifiantes? quelques grands gaillards à l’entrée pour organiser, quelque gardes du corps pour protéger ces orateurs déjà agressés et menacés de mort, genre de ce qui aurait pu éviter à Théo Van Ghog d’être assassiné par un musulman pour son film « submission »
(quoi? il ne faut pas le dire? On a le droit de dire qu’il a été assassiné… mais pas, pas, par un musulman… sinon c’est facho…

Ah oui, comme je ne dis pas qu’il a été assassiné par un chrétien, un juif, un bouddhiste, un agnostique, je stigmatise en fait une partie de la population et je risque de subir les foudres du mrap, de la halde, du cran, de sos racisme, de la licra,du pire, du npa, du pa, du pcf, de attac, de la flp…d’accord, je vois! Je passe donc sous silence le fait que Théo van Ghog a été assassiné par un musulman, puisqu’il vaut mieux ne pas dire qu’il a été assassiné par un musulman! Ou alors on peut le dire en tout petit peut-être: Théo van Ghog a été assassiné en représaille à son film submission, écrit avec Ayaan Hirsi Ali par un musulman.)

Rien de facho, donc.

Ah si!, le saucisson-pinard!

La quasi-totalité des quelques articles qui ont consacré quelques lignes à cet évènement l’ont lourdement relevé, à la coupure de mi-journée était proposé un en-cas saucisson pinard. Pour les courageux journalistes anti-fascistes qui ont repris à l’unisson la dépêche AFP, c’est vraiment le pire acte facho!

J’ai essayé d’en prendre un, saucisson ou rillettes, mais il y avait vraiment beaucoup de monde.

Alors j’ai bravé le froid et la neige jusqu’ à la brasserie du coin. A ma demande d’un sandwich, le patron me propose « saucisson sec ou rillettes ? » ! – il ne sait pas le pauvre- Je choisis saucisson sec, j’aime moins les rillettes. Et tu sais quoi? Je l’accompagne avec un ballon de rouge. Le top!

Cela dit, il y avait bien des fachos ce 18 décembre. A côté de la brasserie, à la sortie du métro.

http://www.youtube.com/watch?v=fweA0-Xf8e8.

Observez la jeune fille fortement voilée qui nous explique que son drapeau, un morceau de tissus avec des écrits en arabe, j’imagine un extrait du Coran, flottera bientôt sur l’Elysée.A une autre époque des groupes portaient en brassard un symbole religieux qu’ils souhaitaient voir, et qu’ils ont vu flotter comme emblème national.

Le responsable de ce groupe, au crane rasé, porte l’uniforme: calotte, barbe, robe longue. Il se fait appeler « Abou Hamza »du nom de guerre du dirigeant d’Al Quaïda en Iraq liquidé en avril 2010.

Ces fachos se sont déjà fait connaître dans des actions publiques:

http://www.dailymotion.com/video/xewia4_coran-brule-loi-niqab-action-limoge_news

Observez la gestuelle à partir de 2’35, le système de slogan à 6’39 puis à 12’43: le meneur crie un mot « takbir »(?), les membres du groupe crient en réponse une autre expression « allahou akbar », cela répété 3 fois de suite. Cela ne vous rappelle rien? http://video.google.com/videoplay?docid=-8255364608362046288#

Observez l’action de perturbation du centre ville et de provocation par le hurlement de phrases en arabe à partir de 10’15; observez à partir de 11’39 la réaction, on l’apprend par la suite, d’une dame d’un certain âge, aussitôt prise à partie par le groupe et insultée sous les quolibets, » on dirait un tableau de Van Gogh » (décidément il n’y en a que pour les Van Gogh dans cet article), réaction présentée comme un acte d’islamophobie; observez l’appel aux jeunes à partir de 14’45 présentés comme mieux à même d’agir comme le faisait Mahomet que les plus vieux beaucoup trop respectueux et craintifs.

Notez ce commentaire relevé sur le site de ce groupe facho et riche d’enseignements.

 » Rami dit :

20 décembre 2010 à 18 h 07 min

« Salamoualaycoum ouaramatoulah ouabaracatouh,
Pourquoi les femmes ne pourraient-elle pas se joindre aux mouvements? Une manif’ n’a rien de dangereux en France (du moins aujourd’hui encore), et les têtes voilées font autant d’effet sur les Français que les longues barbes, les pancartes en arabes et les Allahoucbar scandés militairement.
A défaut de se faire aimer, il faut se faire craindre. »

Les assises s’achevèrent par la » Marseillaise », notre hymne national mais aussi l’expression de la volonté d’émancipation et de libération dont se sont saisis par delà les français, les russes par ex au lendemain de la révolution d’Octobre, ou les espagnols lors de la proclamation de la Seconde République.

J’ai régulièrement appris la Marseillaise à mes élèves. » L’Internationale » aussi, qui fait partie de notre patrimoine et qu’il est bon de chanter ne serait-ce que le 1er Mai.

Le groupe de facho d’Abou hamza ne chante pas la Marseillaise.

Vous non plus peut-être, jeunes gens à la banderole rouge, par principe internationaliste ou parce que vous la trouvez bourgeoisement ringarde.

En revanche, vous devez entonner l’Internationale, lors de meetings ou de congrès. Mais dite-vous bien que le groupe facho de la sortie du métro d’à côté ne vous rejoindra jamais.

Vous les voyer chanter : » Il n’est pas de sauveurs suprêmes, ni dieu, ni césar, ni tribun »!

Votre banderole annonce « pas de fachos dans nos quartiers » et pourtant ils y sont, comme dans les centres ville d’ailleurs.

Il est clair que les fascistes doivent être réduits à l’impuissance avant qu’ils ne détruisent notre démocratie et nos libertés, celles-là mêmes qui vous permettent de militer pour votre idéal socialiste – rappelez-vous des dizaines de milliers de militants du parti toudeh et des organisations de gauche exécutés par le régime des mollahs qu’ils avaient choisi de soutenir-

Alors je vous laisse le mot de la fin: »pas de quartier pour les fachos »

Jean Théron

Nota bene “ Le prix Nobel de Littérature 2010, l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, a déclaré samedi au Chili que le fondamentalisme islamique avait remplacé le communisme comme principal ennemi de la démocratie.

« La culture de la liberté continue d’avoir des ennemis, et des ennemis extrêmement dangereux: le communisme a été remplacé par le fondamentalisme islamique comme principal ennemi de la culture de la démocratie dans le monde actuel », a estimé l’écrivain au cours d’une intervention qui clôturait un forum international organisé à Santiago sur les politiques publiques.”

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.