Adresse à tous les Frères du GODF à l'occasion du convent de Vichy 2010 (fin)

Première partie, parue dans le numéro 158 :
http://www.ripostelaique.com/Adresse-a-tous-les-Freres-du-GODF.html

DEUXIEME PARTIE : Les Francs-maçons du GODF se doivent d’agir pour éliminer les 3 tumeurs cancéreuses qui le gangrènent jusqu’à la moelle

D’abord comprendre l’action anti républicaine et antilaique de ces 3 groupes au sein du GODF
1/ Les trotskystes de La Libre Pensée
La vieille Fédération Nationale de La Libre Pensée a été complètement investie il y une vingtaine d’années par l’organisation trotskyste dite lambertiste (qui s’appelle maintenant Parti Ouvrier Indépendant, POI, après s’être appelée Parti des Travailleurs, OCI, etc.) et qui pratique l’entrisme dans différentes organisations de gauche dont Force Ouvrière. Suivant l’organisation investie et à investir, leurs militants peuvent faire passer certains mots d’ordre qui leur paraissent prioritaires. La Libre Pensée leur sert d’organisation paravent pour investir le milieu des organisations laïques par un discours violemment anticlérical, parfois d’expressions désuètes, en chargeant jusqu’à l’outrance le Vatican de tous les maux. Mais ces prises de positions publiques ont un but tout autre : celui d’empêcher tout autre approche du combat laïque, notamment celui qui s’oppose à l’offensive islamique.
Car leur priorité est de combattre le capitalisme des USA par tous les moyens ; et comme les pays islamiques ont globalement un discours et une pratique anti-USA, il n’est pas question pour eux de les gêner d’une manière quelconque quand ils essayent d’imposer les lois islamiques que ce soit dans les pays musulmans ou en Europe. Ils sont les rares dans l’extrême gauche française à soutenir sans état d’âme le régime des mollahs en Iran.
Ils sont entrer en masse au GODF depuis les années 70, grâce au Grand Maître Fred Zeller, et se sont vite attachés à prendre en main la Commission Permanente de la Laïcité du GODF surtout par des militants qui n’apparaissent pas encartés chez eux mais qui sont en fait d’authentiques membres de leur mouvement, soit aussi par des militants extérieurs qui les suivent bêtement, ceux que Lénine appelait les « idiots utiles ».
Ils ont été furieux des positions de notre Grand Maître et de notre Conseil de l’Ordre en faveur de l’interdiction dans l’espace public du port du voile islamique à la Commission parlementaire du député Gérin en septembre 2009, et qui a pronocé la condamnation sans équivoque du projet de rapport de l’ONU dit de Durban 2, en mars 2009. Ils voudraient donc aider à mettre en place au sein du GODF une équipe dirigeante beaucoup moins combattante contre l’offensive islamique, d’où la participation à la diabolisation au sein du GODF de tous ceux qui veulent combattre cette offensive islamique liberticide. Et leur disponibilité est connue pour s’allier au sein du GODF, comme ailleurs, avec n’importe quel groupe même non progressiste pour arriver à leurs fins, au prétexte toujours d’une certaine idée de la démocratie interne, par exemple par le vote de motions interdisant au GODF d’initier des femmes.
2/ La nébuleuse de l’UFAL (Union des Familles Laïques) dirigé par Bernard Teper, et ses satellites comme Mohamed Sifaoui et Caroline Fourest
Cette nébuleuse dont les responsables sont étroitement liés entre eux dans leurs actions, ont pour caractéristique d’avoir lutté contre les tenants de l’islamisme politique terroriste, voire pour la loi d’interdiction du voile islamique dans les écoles de mars 2004.
Mais ceux qui les soutenaient et les fréquentaient se sont aperçus au bout d’un certain nombre d’années que ce n’était pas l’idéal laïque qui les motivait mais un réel opportunisme politique en faveur de leurs aspirations propres de carrières diverses. Et cet opportunisme les a fait se ranger au fur et mesure dans le soutien affiché aux organisations musulmanes modérées qui pouvaient leur apporter des avantages (électoraux, argent, carrière, etc.).
Un de nous trois est un ancien adhérent de l’UFAL jusqu’à une date récente, et il a vu son président tour à tour soutenir l’interdiction des caricatures de Mahomet avant d’être désavoué par son CA, organiser une réunion publique commune à Sens sur la laïcité avec le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, en approuvant sa vision communautariste, et utiliser ensuite des méthodes diffamatoires dignes des grand procès staliniens pour éliminer un à un ses adversaires authentiquement laïques ; il a réussit par cette pratique à faire passer l’UFAL de 4000 membres à moins de 2000 en 3 ans.
Nous avons su que pendant cette période le secrétaire général de l’UFAL avait été convoqué par le procureur pour des propos attentant à la dignité d’un militant d’origine juive et qu’un militant d’origine maghrébine avait été stigmatisé par un mail présidentiel amplement diffusé à l’intérieur comme à l’extérieur de l’association comme étant par ses origines (maghrébines) susceptible de mieux savoir dissimuler ! Des pratiques que nous estimons tout simplement indignes ! Des procès au Tribunal de Grand Instance et aux prud’hommes perdus par la direction sont venus confirmés le manque d’éthique de cette direction.
Caroline Fourest, brillante journaliste se spécialisant dans la lutte contre les intégrismes, mais favorable à plusieurs dispositions du rapport Machelon, s’est retrouvée un jour comme par hasard membre d’une organisation (la fondation Anna Lindh), financée par les états méditerranéens donc par des pays islamiques (qui se disent modérés en luttant contre le terrorisme), soi-disant pour resserrer l’amitié entre les peuples des 2 cotés de la Méditerranée, mais qui s’est révélée en fait une machine de guerre pour introduire dans les pays européens des privilèges statutaires pour l’Islam et pour diaboliser Israël. C’est ce que le chercheur Paul Landau et une journaliste égyptienne ont décrit comme la pieuvre d’Eurabia.
Mohamed Sifaoui, s’est exilé en France après avoir échappé de justesse à un attentat à l’explosif qui a détruit son bureau de journaliste à Alger en tuant son meilleur ami dans les années noires du terrorisme en Algérie, et s’est mis aussitôt à fréquenter les organisations laïques en France (surtout l’UFAL).
Seulement il était connu par les réseaux laïques de l’Algérie comme un pourfendeur violent de la laïcité dans ses articles de journaliste en Algérie, en affichant son intégrisme religieux (ce qu’il fait toujours d’ailleurs). Exilé volontaire en France, il est accusé par ces réseaux laïques algériens de travailler pour la sécurité militaire algérienne contre le GIA et le FIS (ce qui reste évidemment une rumeur non vérifiable), et en France il s’est fait surtout connaître par ses articles stigmatisant la communauté asiatique de Paris (comme susceptible d’organiser des trafics illégaux).
http://www.ripostelaique.com/Quel-est-donc-ce-journaliste.html
Cette nébuleuse a la caractéristique d’avoir récupérer dans son sein des gens venus de l’extrême droite (cf article de Xavier Ternisien, du journal Le Monde, de 2004).
D’anciens militants d’extrême droite se recyclent dans une association familiale laïque
(…) M. Monzat affirme qu’un « petit groupe d’anciens militants d’extrême droite a infiltré l’UFAL et essayé d’infléchir son discours dans un sens nettement antimusulman, identitaire et nationaliste ». Nicolas Pomiès, secrétaire national de l’UFAL chargé de la communication et militant de l’association Attac en Seine-et-Marne, ferait partie de ce groupe.
Christian Bouchet, ancien secrétaire général du groupe d’extrême droite Unité radicale, raconte sur son site que M. Pomiès a été « parmi les responsables d’une revue franco-belge qui flirtait avec le racisme anti-arabe, le néonazisme et le révisionnisme. On a connu aussi cet étrange militant laïque proche de l’Eglise druidique des Gaules et de la Wicca -une organisation sataniste -« .
« ERREURS DE JEUNESSE »
La revue interne du mouvement d’extrême droite Nouvelle Résistance, dont Le Monde s’est procuré une copie, fait état, dans son numéro 37 en août 1996, de l’exclusion de trois militants pour « activité fractionniste ». Les trois membres cités, Nicolas Pomiès, Frédéric Van Wierst et Frédéric Crépaldi, se retrouvent dans l’UFAL, les deux derniers étant responsables, l’un dans l’Orne, l’autre dans la Manche. M. Monzat décrit Nouvelle Résistance comme « une organisation nationaliste révolutionnaire, héritière de l’extrême droite contestataire ». En 1992, Frédéric Van Wierst avait déjà été exclu du mouvement Ecolo-J d’Antoine Waechter pour entrisme. Parmi les membres de l’UFAL, figurait aussi Philippe Pissier, admirateur et traducteur du mage sataniste Aleister Crowley, inspirateur d’une partie de l’extrême droite néopaïenne. Il aurait démissionné récemment.
Bernard Teper, président de l’UFAL, reconnaît que, « effectivement, deux de nos militants ont participé à des courants d’extrême droite. Lorsqu’ils nous ont rencontrés, ils ont joué cartes sur table : ils nous l’ont avoué. On a le droit d’avoir fait des erreurs de jeunesse. Quand à Respublica, ce n’est pas une publication de l’UFAL, même si je suis membre de son comité de rédaction ».
Xavier Ternisien
ARTICLE PARU DANS L’EDITION DU 17.11.04

Toute cette nébuleuse s’est retrouvée en accord pour refuser de soutenir l’interdiction du port du voile islamique dans l’espace public (notamment à l’Université) et pour refuser de condamner le rapport préparatoire de Durban 2 rédigé par des états islamiques, donc en opposition totale avec le GODF. Cette nébuleuse a pourtant un privilège énorme : elle est bien en cour au sein de la Commission Permanente de la laïcité du GODF et de son Grand Officier !.
3/ Les divers islamogauchistes issus du MRAP, de la LDH et de SOS-Racisme
Il s’agit là de la dérive idéologique de toute une frange des organisations de gauche de défenseurs des droits de l’homme. Au nom également de l’excuse sociale et de la réparation que la société française devrait aux enfants d’immigrés post coloniaux, il s’est petit à petit imposé l’idée d’accepter toutes les revendications communautaristes des populations issues des pays musulmans. Très vite, les organisations islamiques ont compris l’intérêt qu’ils avaient à instrumentaliser ces organisations parfois au passé prestigieux pour avancer dans leurs revendications communautaristes. L’entrisme de quelques sympathisants gauchistes proislamiques (surtout au MRAP d’ailleurs) ont suffit à changer la nature de ces organisations. Entre 2004 et 2006, des vagues complètes de départ de militants authentiquement laïques aussi bien à la LDH qu’au MRAP (plus du tiers de leurs effectifs respectifs) ont scellé cette transformation en organisations islamogauchistes
Quant à SOS-Racisme, organisation créée et favorisée par le PS au départ, elle s’en est est progressivement détachée pour être désormais elle aussi sous la coupe de militants islamogauchistes Ces organisations sont devenues, au cours de la dernière décennie, des groupuscules (à peine 2000 adhérents effectifs pour la LDH et le MRAP, moins de 1000 adhérents pour SOS-Racisme) mais ayant une écoute impériale et totalitaire dans les médias et les partis de gauche Elles sont subventionnées d’une manière éhontée par les pouvoirs publics et les collectivités territoriales (plus de 600.000 euros annuels pour chacune : vous avez bien lu ; plus de 600.000 euros chacune). Ces subventions royales leur permettent, grâce à nos impôts, de nourrir plusieurs dizaines de permanents chargés de diffuser leur propagande islamogauchiste qui devient la source du totalitarisme d’une pensée unique de nos élites (avec un bémol : la LDH continue à faire un travail souvent remarquable pour défendre les libertés individuelles quand ses militants travaillent hors champ d’action de ses islamogauchistes).
Rappelons succinctement quelques thèmes de cette propagande :
 la République française doit systématiquement réparation aux enfants d’immigrés victimes d’une exploitation coloniale et postcoloniale
 ces enfants d’immigrés et les immigrés récents eux-même originaires des anciennes colonies françaises sont excusables quand ils commettent des délits voire des crimes, à cause des conditions sociales dans lesquelles ils sont soumis : c’est l’excuse sociale (lire les communiqués de la LDH et du MRAP au sujet des bandits grenoblois !)
 les forces de l’ordre de notre République (police, gendarmerie) sont systématiquement stigmatisées quand les voyous (mais seulement ceux issus de l’immigration) sont atteints par des tirs lors de leur braquage, lors de leurs caillassage des bus, des pompiers, et des forces de l’ordre, et même quand les délinquants se tuent par mégarde en se cachant dans un transformateur électrique ou en traversant une rivière à la nage.
 Les immigrés ou issus de l’immigration musulmanes ont droit à des aménagements dans la société laïque au regard de leur foi musulmane affichée (cantine hallal à l’école, dans les administrations, salles de prière dans les entreprises,, prières acceptées sur la voie publique, port du voile islamique dans les établissements publics, les commerces, les gîtes ruraux (affaire Fanny TRUCHELUT du gîte rural des Vosges), aménagement du travail lors du Ramadan, etc….
 Et pour finir, l’islamophobie est assimilée à du racisme !!!,alors que l’islamophobie n’est que le rejet de l’Islam en tant que religion liberticide.
 Le conflit palestino-israélien est alors instrumentalisée par ces organisations au profit exclusif des organisations islamiques qui crient leur haine des juifs dans les manifestations en faveur de la Palestine (à croire que responsables et militants sont sourds quand ces nazis verts-gris participent ostensiblement à ces manifestations et hurlent leur appels au meutre !.. Ils sont également aveugles puisse qu’ils ne lisent pas la Charte du HAMAS dans laquelle il est explicitement noté l’appel à tuer les juifs, les communistes et les francs-maçons, et la condamnation de la révolution française de 1789, source pour eux de tous les maux). Ce qui est grave c’est le soutien de certains francs-maçons , ( encore d’autres idiots utiles) à ce genre de manifestations quand les islamistes initiateurs sont membres d’organisations appelant à l’élimination des francs-maçons !
L’antisémitisme est alors soigneusement dissimulé pour ces islamogauchistes sous le vocable d’antisionisme. Ils se sont opposés, évidemment, aux positions du GODF concernant l’interdiction du voile islamique dans l’espace public et le rejet de l’avant projet de Durban 2 rédigé par les pays islamiques.

TROISIEME PARTIE : Comprendre le dénigrement et la diffamation du journal électronique « Riposte Laïque », organisée par ces groupes travaillant pour toutes les formes d’Islam, modérée ou radicale

Riposte Laïque est un journal électronique créé en 2007 à la suite du départ de la presque totalité du comité de rédaction du journal Respublica fondé par Bernard Teper (de l’UFAL), face à son refus de soutenir Fanny Truchelut, propriétaire d’un gîte dans les Vosges, en butte à la haine d’une islamiste responsable du mouvement « les Indigènes de la République », qui s’était vue demandée de retirer son voile islamique provocateur dans les parties communes du gîte, et après l’épisode des caricatures de Mahomet qui avait vu Bernard Teper soutenir leur interdiction !
Riposte Laïque a vu son Comité de rédaction évolué au cours des années, mais a toujours été composé au trois quart au moins de militants de gauche (PS, PG, Mouvement des citoyens, CGT, FO, sutout) et avec toujours des francs-maçons qui se sont dévoilés (GO, DH, GLFF). Aucun membre ayant un passé d’extrême droite n’a jamais été reconnu dans ses rangs, alors que l’UFAL a cette particularité peu glorieuse d’en avoir toujours dans sa direction (cf article du journal Le Monde de 2004).
La particularité de Riposte Laïque est de publier en majorité des articles de ses lecteurs, seul l’éditorial de Cyrano signe la ligne éditoriale. Le succès de ce journal qui publie les articles de ses lecteurs est devenu considérable :
30 000 abonnés à ce jour avec désormais plus d’une centaine de miliers de visites (plus de 100 000) du site par semaine pour lire le numéro hebdomadaire. Le ton est vite donné : c’est l’appel à la Résistance contre toutes les attaques antilaiques des organisations religieuses qu’elles soient chrétiennes, islamiques ou autres. Mais l’aggravation de l’offensive islamique ces dernières années, la complaisance envers elle des médias et de la classe politique de droite ou de gauche a fait de Riposte Laïque l’organe de la résistance en priorité à cette offensive islamique, ce qui heute certains esprits timorés et soumis.
Les 3 tumeurs cancéreuses qui gangrènent le GODF ont vite compris l’intérêt qu’ils avaient à le faire diaboliser : les trotskystes du POI et de la Libre Pensée pour continuer à défendre les régimes islamiques qui combattent les USA, les islamogauchistes du MRAP, de la LDH et de SOS-Racisme par idéologie de réparation postcoloniale des populations immigrés, et la nébuleuse UFAL et ses acolytes à cause de la révélation par le site de leurs carrières politico-professionnelles diverses liées au service des organisations et pays musulmans modérés.
C’est cette dernière nébuleuse sans éthique ni moralité, qui est la plus acharnée contre Riposte Laïque. Elle utilise les réseaux journalistiques de Caroline Fourest et de Mohamed Sifaoui, et ceux acquis de l’ex- entreprise de communication de Bernard Teper (le Crayon Noir) pour inonder quotidiennement journalistes et organes de presse de propos diffamatoires et de dénigrement sur Riposte Laïque. Et comme les journalistes, en règle général, ne vérifient pas leurs sources ni les documents qui vont avec, ils ont réussi à faire diffuser l’idée que Riposte Laïque est d’extrême droite et véhicule des idées racistes !
Qui peut douter que si Riposte Laïque avait diffusé un tant soit peu des idées racistes, ces organisations islamogauchistes ne se seraient pas précipitées pour déposer plainte ? Si elles ne le font pas, c’est tout simplement qu’il n’y en a jamais eu de diffusion d’idées ni de propos racistes !!
Sauf si évidemment on assimile l’islamophobie (qui est une dénonciation d’une religion à cause de son caractère antihumaniste) à du racisme !
Pourtant c’est ce qu’à fait Jean-Pierre Weisselberg dans un compte-rendu de sa Commission Permanente de Laïcité de mai 2010. Il en a même rajouté en faisant publier que Riposte Laïque était antisémite ! C’est ce qui a motivé notre colère et notre résolution de dénoncer l’action de cette commission, puisque que quelques semaines auparavant, 2 d’entre nous avaient participé à une conférence du rédacteur en chef de Riposte Laïque au sein de loges B’NAI B’RITH à Paris. Il y a parfois des responsables du GODF qui manquent pour le moins de discernement et de connaissances !
Reste l’affaire de l’appel à l’apéro saucisson-pinard du 18 juin à la rue Myrha par Riposte Laïque et une habitante du quartier. Savez-vous que les milices islamiques des mosquées terrorisent la population depuis des mois, dont les femmes maghrébines qui ne sont pas voilées ? Pourquoi les journalistes n’ont pas recueillis les témoignages des boucheries traditionnelles qui ont du, toutes, à cause de pressions menaçantes, fermer leur commerce (sauf une à la périphérie du quartier), parce qu’elles vendaient du porc ? Il est temps que la République reconquiert l’espace public le vendredi après-midi dans ce quartier, espace public volontairement occupé par des milliers de musulmans fanatiques venus exprès de toute la région Ile de France (lire les immatriculations des voitures aux alentours qui les amènent), donc pour une action éminemment politique. Il est invraisemblable que Jean-Pierre Weisselberg soit entré dans le jeu de faire dire par un délégué laïcité que c’était un simple débordement de quelques dizaines de personne en prière dans la rue car ils ne trouvaient pas de place au sein de la mosquée !
Ci joint les principales vidéos consultées par plus de 1.000.000 personnes dans le monde entier.
http://www.ripostelaique.com/Nos-videos-les-plus-spectaculaires,4849.html
Le seul reproche que nous faisons à Riposte Laïque et à l’association Résistance Républicaine de Christine Tasin (ex MRC et ex DLR) qui ont appelé à cet apéro saucisson-pinard, c’est d’avoir accepté à leurs cotés pour ce faire l’organisation « les Identitaires ».
Les journalistes devraient d’abord se renseigner sur le fond : « Les Identitaires » ne sont pas, comme ils l’ont répété à longueur d’articles et de reportages qui leur a été soufflé par la nébuleuse UFAL-Fourest-Sifaoui, ce qui est convenu d’appeler une organisation d’extrême droite fasciste (pas d’appel au fascisme, ni à l’antisémitisme, ni au racisme, ni au totalitarisme) et si un des dirigeants est un ancien membre d’une organisation fasciste, il est piquant de faire remarquer que c’était la même organisation fasciste en question dont a fait partie un responsable toujours actif actuellement au sein de la direction de l’UFAL (cf toujours article du journal Le Monde de 2004). On ne peut pas accuser quelqu’un de son passé pour le cataloguer. Sinon, on peut tout à fait accuser l’UFAL d’extrême-droite !!!
Non, si en temps que francs-maçons, nous nous dénonçons cette organisation « Les Identitaires », c’est à cause uniquement de son idéologie antirépublicaine en faveur du régionalisme. Ce qui est important, mais ce n’est quand même pas la même chose. Mais cette situation de compromission ne serait pas survenue si toutes les organisations républicaines, GODF compris, avaient participé massivement à cette manifestation de défense des valeurs républicaines contre l’offensive islamique dans un quartier de Paris. Et non faire comme le maire de Dijon un apéro hallal payé par la mairie, donc la dîme de certification hallal payée par les impôts de tous les dijonnais !!!
UN REVEIL DU PROJET REPUBLICAIN EST NECESSAIRE DESORMAIS AU GODF
Nous nous trouvons dans des situations analogues à celles connues au moment de l’affaire Dreyfus et au moment de l’installation du régime de Vichy. Cette situation analogue est celle du matraquage de l’opinion public par les bienséants de la pensée unique en utilisant les médias et les institution bien en cour
Ce n’est qu’en 1898, que le GODF, à la suite des révélations du colonel Picquart faites en 1896 sur les faux documents fabriqués et attribués à DREYFUS, a pris la défense du capitaine Dreyfus, alors que le GODF suivait jusqu’alors les bienpensants de l’élite de la société qui défendait l’armée.
Ce n’est qu’en 1943 environ, que les Résistants et la France Libre auront réellement le soutien de la majorité des français, qui jusqu’alors suivaient la propagande de Vichy prônant la soumission au nazisme C’est donc en 2010 au convent de Vichy que le GODF doit rejeter la propagande de la pensée unique véhiculée par toutes les tumeurs cancéreuses antilaiques et antirépublicaines qui le gangrènent et par toutes les organisations qui se soumettent à cette pensée unique.
Que des commissions d’enquêtes réellement iindépendante à l’intérieur du GODF recueillant les documents de toutes les parties en cause, même celles extérieures aux GODF, soient créées pour connaître les véritables natures de l’UFAL et de Riposte Laïque ; (on évaluera alors la différence de moralité !) ; que ces commissions d’enquête créées appliquent réellement le principe du contradictoire pour leurs rapports et non les méthodes staliniennes chères à la Commission Permanente de la Laïcité !!! La recherche de la vérité n’admet aucune entrave, dit-on au GODF ; alors appliquons cette maxime.
Et , à partir de cette maxime,Le GODF doit retrouver ses valeurs de combat en faveur de la République et de la Laïcité

CONCLUSION : La nécessité pour le GODF de faire le ménage au convent de Vichy de septembre 2010 pour retrouver ses vraies valeurs républicaines et laïques

Francs-maçons du GODF, il est fondamental de se battre pour ce qui en vaut la peine. Ne nous laissons pas embarquer dans des débats et des luttes surréalistes sur la mixité dans notre obédience. La mutation du GODF en obédience dont certaines loges admettent l’initiation des femmes est désormais acquise. irrévocablement ; la justice profane ne peut désormais que repousser tout recours qui remettrait en cause la décision de la Cour Suprême de Justice maçonnique, quel que soit le vote ultérieur de motions.
Si beaucoup d’entre nous regrettent la transformation du GODF en loges masculines, féminines ou mixtes car ils veulent rester travailler entre frères, qu’ils sachent que la situation nouvelle ne changera rien au fait qu’ils pourront toujours rester travailler dans des loges exclusivement masculines
Et si certains ont une telle nostalgie de la situation antérieure qui les empêche de comprendre la situation nouvelle, ils peuvent toujours faire comme le 2 Grands Commandeurs des hauts grades du rite écossais du GODF qui se sont succédés dans les année 90 (Claude Saliceti et Pierre Chapuis), lesquels, ne pouvant faire admettre au GODF la nécessité de revenir à l’obligation d’invoquer le Grand Architecte de l’Univers, ont quitter le GODF pour aller prier à la GLNF d’obédience anglaise et américaine.
Il y a mieux à faire pour le GODF que de se déchirer sur cette question, c’est de prendre l’initiative de créer une authentique résistance républicaine laïque sur un projet basé sur le Programme du Conseil National de la Résistance : c’est urgent et fondamental. Aussi , il serait bon de refuser au convent par des motions d’ordre toutes les tentatives de motions cherchant à revenir sur les décisions de la CSJM d’admettre la liberté des loges d’initier des femmes . Il serait bon aussi de refuser la ratification des candidats au Conseil de l’Ordre qui auraient l’intention de soutenir tout projet qui tenterait de remettre en cause cette décision La défense de la République laïque est et doit rester la seule priorité du GODF.
Que cette adresse soit diffusée massivement à tous les francs-maçons du GODF, en particulier et surtout à tous les délégués au convent !!!
Jean DUVALIT, Michel CREPERES, Salomon EDZOT, francs-maçons du GODF

image_pdf
0
0