Affaire Ribery : un footballeur qui prie avant son match peut-il « aller aux putes » après ?

Publié le 20 avril 2010 - par - 3 668 vues
Share

Les lecteurs de Riposte Laïque savent que nous avons une dent contre les prières musulmanes de Franck Ribery – qui se fait appeler « Bilal » depuis sa conversion à l’islam – qu’il effectue avant les matches de football, en club ou en équipe de France. (1)

Or, voilà donc notre Ribery national au coeur d’une tourmente : il est accusé d’avoir eu des relations coupables avec une mineure marocaine, dans une boite branchée – certes recensée halal (2) – des Champs-Elysées, le « Zaman Café ». Il risque d’être inculpé de complicité de proxénétisme, ce qui, pour un international, et un croyant, fait désordre.

Mais d’abord, ne tombons pas dans le puritanisme anglo-saxon, qui a consisté à retirer le grade de capitaine de l’équipe de football à John Terry, surpris en flagrant délit d’adultère. Nous sommes en France, et la vie privée des joueurs de football comme des hommes politiques ne nous regarde pas, nous leur demandons seulement de bien faire le travail pour lequel ils sont payés.

Mais serait-il vraiment possible que le plus pieux des joueurs français soit allé régulièrement « aux putes », comme on dit trivialement, même si, en l’occasion, c’est dans un lieu chic, fréquenté par le show biz parisien et les sportifs, et pas dans un sordide hôtel de pauvres ? Nous avons peine à y croire, tant la foi de Franck Ribery parait sincère, comme l’atteste ce voyage qu’il a spécialement effectué à La Mecque. (3)

« C’est l’islam qui me donne ma force sur le terrain » a affirmé « Frère Bilal », lors d’un entretien accordé à une revue musulmane. (4) « Le plus important est que ma famille se sente bien et en bonne santé. Tout le monde sait que je suis marié à une femme française de confession musulmane, Wahiba, et que mes deux filles, Hiziya, 3 ans, et Shahinez, 7 mois, portent des prénoms arabes. Je m’appelle Bilal et je suis musulman, et c’est très bien accepté ! Quand je fais ma prière au club, mes partenaires respectent cela. Quand je suis arrivé ici, le club a vraiment fait des efforts incroyables : par exemple, tous les jours, la viande halal m’est proposée aux repas. Avec Zizou, à la Coupe du monde, on parlait aussi de l’Algérie. Il était content que j’y aille et j’étais moi-même touché qu’il ait pu se rendre dans le pays des siens peu de temps après moi ».

Pas étonnant, après de tels propos, que « Frère Bilal » soit le seul joueur français, avec Anelka, autre musulman affiché, à ne pas être sifflé, au Stade de France, quand notre équipe nationale rencontre le Maroc ou la Tunisie.

Certes, pour avoir lu le dernier livre du champion du monde 1998 Emmanuel Petit, nous savions que des réseaux de prostitution de luxe, autour des internationaux français, existaient. Mais nous pensions, dans toute notre candeur, que seuls les mécréants les fréquentaient. Nous avons donc peine à croire qu’un joueur si pieux, si imprégné de l’esprit du Coran, ait pu avoir eu des relations coupables, hors mariage, avec une mineure d’un pays musulman, quand sa religion prône aux femmes de porter le voile pour qu’elles ne suscitent pas de concupiscence chez les hommes, et les condamne à mort en cas de rapports sexuels adultères…

Mais il y a plus grave. Regardons en effet les autres interlocuteurs de cette affaire. Le deuxième joueur français auditionné s’appelle Sydney Govou. Certes, il a déjà été pris en flagrant délit de boisson à plusieurs reprises, perdant son grade de capitaine, à Lyon, cette année, suite à une nouvelle incartade. Pour l’anecdote, les supporters caennais, plein d’humour, chantaient, l’an passé, chaque fois qu’il touchait un ballon : « Il est des nooootres, il se saoule la gueule comme les autres ». Autre anecdote, Sydney Govou avait été surpris, l’an dernier, à la veille d’un match, dans l’hôtel où étaient descendus les Lyonnais, dans une soirée organisée par Sylvain Wiltord, international lyonnais, où des professionnelles officiaient… sans doute pour détendre les guerriers avant l’effort.

Le nom du proxénète a été livré au public : Abou, ancienne vedette des jeux télévisés… (5)

Plus inquiétant encore, deux autres noms sont cités : Hatem Ben Arfa et Karim Benzema (6). Si Benzema est, à notre connaissance, fort discret quant à la question religieuse – bien que très lié à Ribery – Hatem Ben Arfa, qui a passé une bonne partie de l’année sur le banc de touche marseillais, y a été plusieurs fois observé par des caméras en train de se livrer à des prières musulmanes peu discrètes. Quant à Benzema, il avait avoué ne pas avoir donné le maximum, lors d’un match où il jouait pour les Bleus, ce qui laisse perplexe quant à son investissement dans l’équipe nationale.

Signalons que Karim Djaziri, l’agent de Benzema « dément toute implication ». (7) Comme les avocats de Ribéry et Govou.

On prononce aussi le nom de Samir Nasri – qui lui aussi se réclame de l’islam – parmi d’autres auditionnés possibles. Il ne manquerait plus que le capitaine Thierry Henry, très contesté et pas titulaire dans son club, Barcelone, soit à son tour cité !

Les « Indigènes de la République », qui ont décidé de lutter contre la négrophobie, en sus de l’islamophobie, y verront sans doute l’illustration de leurs thèses sur le racisme de notre Etat colonial. Il est bien évident que ce dossier alimente le discours d’Eric Zemmour, qui a osé affirmer que les délinquants étaient presque tous noirs ou arabes, ce qui lui vaut quelques procès. Or, dans cette affaire, que constate-t-on ? La même chose ! Ne faut-il pas craindre une nouvelle sortie tonitruante de Georges Frêche, sur ce qui est en train de devenir une scandale national ?

Pendant ce temps, les journaux étrangers se gaussent des malheurs de notre « Bilal ». (8)

On attend donc la suite du feuilleton, et Domenech doit faire brûler des cierges pour que d’autres noms ne sortent pas. Certains pensent qu’il lui sera impossible dans ce contexte, d’emmener Ribery à la prochaine Coupe du Monde. Il y a un hic à ce scénario : ses contrats publicitaires et celui d’autres internationaux sont bien trop importants pour que le sélectionneur ne les laisse à Paris. Personne n’a oublié l’épisode Zidane, quand, en 2006, de manière impardonnable, pour un capitaine, il avait donné un coup de boule à Materazzi, laissant ses équipiers évoluer à dix.

Le journal « L’Equipe », sans doute pris d’une sympathique indignation, avait, dans sa chronique, écrit que l’acte de Zidane était une faute grave et indigne de son statut de capitaine. Rappel à l’ordre, dès le lendemain, de tous les milieux publicitaires : il avait signé des contrats jusqu’en 2017, il fallait donc sauver le soldat Zizou. Le journal sportif avait dû, piteusement, présenté ses excuses. Donc pas d’inquiétude, à notre avis, sauf blessure, Ribery sera bien en Afrique du Sud, en juin prochain…

Il n’est pas certain que cet épisode améliore l’image d’une équipe de France que les amateurs de football voient comme un groupe de milliardaires blasés, prétentieux, égocentriques, sans aucun amour de leur maillot, de leur pays, de leur hymne national, où l’individualisme remplace toute valeur collective et solidaire. Une équipe ennuyeuse à voir jouer. Une équipe où les choix de Domenech de mettre aussi spectaculairement en avant la diversité ressemblent à des critères davantage politiques que sportifs, ce qu’avait d’ailleurs signalé Eric Zemmour sur un plateau de télévision. Une équipe dont la qualification n’a pas été glorieuse (main de Thierry Henry), et qui souffre de la comparaison, dans l’amour des Français, avec l’équipe nationale de handball ou de rugby.

En attendant, nous guetterons avec impatience les prochains matches de « Frère Bilal ». Un dirigeant lui dira-t-il enfin que ses prières prosélytes, avant le coup d’envoi, n’ont pas leur place sur un stade, et qu’en outre, dans ce nouveau contexte, elles risquent de faire rire le monde entier…

Pierre Cassen

(1) http://www.ripostelaique.com/Les-prieres-de-Ribery-ont-elles.html

[http://www.ripostelaique.com/Qui-explique-a-Franck-Ribery-qu-un.html->http://www.ripostelaique.com/Qui-explique-a-Franck-Ribery-qu-un.html

(2) [http://www.123-hallal.com/resto.php?id=286&nom=Caf%E9%20Zaman->http://www.123-hallal.com/resto.php?id=286&nom=Caf%E9%20Zaman]

(3) [http://www.mejliss.com/archive/index.php/t-435587.html->http://www.mejliss.com/archive/index.php/t-435587.html

(4) [http://www.saphirnews.com/Ribery,-revelation-de-l-annee_a3715.html->http://www.saphirnews.com/Ribery,-revelation-de-l-annee_a3715.html

(5) [bleus-et-proxenetisme-abou-l-homme-du-scandale.html->http://www.lepost.fr/article/2010/04/19/2038740_bleus-et-proxenetisme-abou-l-homme-du-scandale.html

(6) [proxenetisme-benzema-et-ben-arfa-entendus->http://www.actustar.com/Actualites/34152/proxenetisme-benzema-et-ben-arfa-entendus]

(7) [Lagent-de-Benzema-dement-toute-implication-190435174.html?c=0->http://www.le10sport.com/L-info-du-10/Lagent-de-Benzema-dement-toute-implication-190435174.html?c=0]

(8) [scandalo-a-luci-rosse-con-ribery-e-govou->http://calciofrancese.gazzetta.it/post/22583839/scandalo-a-luci-rosse-con-ribery-e-govou ]

[sex-skandal-um-frankreich-stars/franck-ribery-von-polizei-als-zeuge-vernommen.html->http://www.bild.de/BILD/sport/fussball-wm-2010-suedafrika/2010/04/19/sex-skandal-um-frankreich-stars/franck-ribery-von-polizei-als-zeuge-vernommen.html

[Blues-target-in-child-vice-quiz.html->http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/2938422/Blues-target-in-child-vice-quiz.html

[scandalo_prostituzione_minorile_in_francia_coinvolti_govou_ribery.html->http://sport.sky.it/sport/calcio_estero/2010/04/19/scandalo_prostituzione_minorile_in_francia_coinvolti_govou_ribery.html

[http://www.gazetaesportiva.net/nota/2010/04/19/632078.html->http://www.gazetaesportiva.net/nota/2010/04/19/632078.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.