Après Obama, Tariq Ramadan essaie de nous vendre l’adhésion de la Turquie en Europe

Publié le 20 avril 2009 - par - 1 128 vues
Traduire la page en :

Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir nous caser absolument la Turquie dans l’Union européenne ? Après le président des Etats-Unis, dont on se demande de quoi il se mêlait (1), c’est l’inévitable idole des altermondialistes, Tariq Ramadan qui, dans une tribune publiée par le journal « Le Monde » essaie de nous vendre ce projet. (2)

Une semaine auparavant, notre prédicateur était au Bourget, au congrès de l’UOIF, proche en France des Frères Musulmans. Il y a longuement discuté avec les duettistes Dieudonné et Soral, venus y lancer leur campagne européenne “anti-sioniste” (3).

On avait vu Le Pen honorer de sa présence une fête marquant les 30 ans de la révolution islamique iranienne. On voit un nouvel exemple d’une frange de l’extrême droite s’allier ouvertement avec les militants les plus radicaux de l’islam, unis dans la lutte contre le sionisme, souvent cache-sexe d’un antisémitisme dont les lois françaises empêchent une expression libérée.

Donc, une fois les congratulations effectuées avec les supporters du Hamas Dieudonné-Soral, notre prédicateur a droit à sa tribune dans le journal « Le Monde ». Vive la liberté d’expression en occident, que son frère avait utilisé, dans ce même journal, en 2002, pour nous expliquer que ceux qui condamnaient la lapidation des femmes avaient une vision occidentale des rapports hommes-femmes, et que le sida était une punition divine.

Avec Tariq, qui raconte volontiers qu’avec Hani, ils sont les deux faces d’un même miroir, on ne peut pas craindre ce risque de dérapage. Il faut bien se tenir à table, quand on écrit dans le journal de référence de la bien-pensance française.

Donc, nous avons droit à un argumentaire sans surprise du prédicateur : l’avenir de l’Europe, c’est la Turquie !

Il est intéressant de se souvenir que l’idole des altermondialistes défendaient le « non » au TCE en 2005. Certains naïfs ont cru sincèrement que c’était pour les mêmes raisons qu’eux. Ils n’ont pas compris que cela était une habile répartition des rôles : l’UOIF défendait le oui, pendant que Ramadan défendait le non, ce qui lui permettait d’être invité à des colloques par les bénêts compassionnels de gauche et d’extrême gauche, et d’y vendre son discours communautariste, au bénéfice de sa religion, contre une République laïque que les gauchistes exècrent.

Donc, au fait, pourquoi, selon Tariq Ramadan, faudrait-il accepter la Turquie au sein d’une Europe qui ne marche déjà pas avec 27 pays ?

Au-delà des grandes explications géo-politiques, et des querelles géographiques, il joue sur deux points. Il pointe du doigt ce qu’il appelle une Europe frileuse, « judéo-chrétienne », étroite, et qui ose avoir peur de l’islam !

On se demande bien pourquoi l’Europe aurait peur de l’islam, quand on écoute les propos pacifique du premier ministre turc, Erdogan, prononcés en 1998 : « Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. »

On se demande pourquoi l’Europe devrait se méfier de l’islam quand on entend Kadhafi prononcer ces paroles (4) : “Nous avons 50 millions de musulmans en Europe. Il y a des signes qui attestent qu’Allah nous accordera une grande victoire en Europe, sans épée, sans conquête. Les 50 millions de musulmans d’Europe feront de cette dernière un continent musulman. Allah mobilise la Turquie, nation musulmane, et va permettre son entrée dans l’Union Européenne. Il y aura alors 100 millions de musulmans en Europe. L’Albanie est dans l’Union européenne, c’est un pays musulman. La Bosnie est dans l’Union européenne, c’est un pays musulman. 50% de ses citoyens sont musulmans. L’Europe est dans une fâcheuse posture. Et il en est de même de l’Amérique. Elles [les nations occidentales] devraient accepter de devenir musulmanes avec le temps ou bien de déclarer la guerre aux musulmans.”

Mais notre prédicateur croit trouver la formule magique : le coup du besoin de main d’œuvre !

« Les pays européens font face à un problème profond et durable de main-d’oeuvre pour l’avenir : les chiffres sont impressionnants, et certains spécialistes, dans des rapports internes de l’UE, n’hésitent pas à parler d’un marché de l’emploi européen nécessitant pas moins de 15 millions de travailleurs dans les vingt prochaines années. L’Europe a besoin d’immigration. Au lieu de fermer les yeux et de se protéger avec des politiques d’immigration fermées (qui vont jusqu’à criminaliser les immigrés et les sans-papiers), l’Europe serait bien inspirée de penser à une régulation réaliste et raisonnable, et la Turquie, en ce sens, devrait être un allié de taille, compte tenu de ses ressources humaines. »

Nous avions compris qu’après la crise financière, et le chômage de masse qui explosait dans tous les pays européens (100.000 chômeurs de plus par mois en France), la question cruciale allait être de maintenir le travail de tous ceux qui en avaient déjà un dans les pays européens, et d’indemniser correctement les millions de chômeurs qui allaient s’ajouter aux 20 millions de chômeurs déjà rencensés (5). Allant dans le sens de la volonté des patrons, l’ancien opposant au traité européen, l’ancien adversaire de la circulaire Bolkenstein, dit aux patrons européens : « prenez la Turquie, et vous aurez de la main d’œuvre moins chère, malgré le chômage de masse qui existe dans vos pays ».

Dans « Les dessous du voile », dans le chapitre 9, intitulé « immigration, islam, voile, un processus instrumentalisé », Robert Albarèdes démonte tous les arguments que Tariq Ramadan met en avant, pour accélérer l’islamisation de l’Europe qu’il appelle de ses vœux, pour le plus grand profit du système capitaliste.

Au fait, quel est le président de la République, en France, qui s’est fait élire en promettant un référendum pour l’entrée de la Turquie, et qui, une fois élu, dans l’ombre, a tout fait pour rendre cette adhésion possible, en contournant l’avis du peuple (6) ?

Lucette Jeanpierre

(1) https://www.ripostelaique.com/Turquie-dans-l-Europe-De-quoi-se,2137.html

(2) http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/04/16/barack-obama-a-raison-la-turquie-est-europeenne-par-tariq-ramadan_1181547_3232.html

(3) http://www.rue89.com/2009/04/20/au-bourget-tariq-ramadan-a-apporte-sa-caution-a-soral-et-a-dieudonne

(4) http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2007/12/13/1865-kadhafi-l-europe-sera-musulmane-ou-devra-declarer-la-guerre-au-musulmans

(5)Media_and_public_information/Press_releases/lang–fr/WCMS_101465/index.htm

(6) http://www.observatoiredeleurope.com/Comment-la-France-prepare-l-adhesion-de-la-Turquie_a1135.html

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi