Article sur « Les dessous du voile » paru dans le Courrier de Mantes

Publié le 9 avril 2009 - par - 444 vues
Share

Le voile islamique en question

Le voile islamique est-il un simple morceau de tissu, ou bien l’uniforme d’une offensive politico-religieuse contre la laïcité et le droit des femmes ?

En 1989 éclatait la première « affaire » d’élèves voilées dans une école publique, à Creil. Vingt ans plus tard, le nombre de voiles a progressé, en France et dans toute l’Europe. On voit même apparaître des burqas et des voiles intégraux…

Idéaux de la Révolution française

Cet ouvrage de 379 pages intitulé « Les dessous du voile » publié en mars cherche à répondre, sans la moindre complaisance, à des questions, que beaucoup veulent fuir : Pourquoi une telle complaisance des différents gouvernements, de gauche comme de droite avec le voile islamique ? Comment a-t-on pu en arriver là ? Pourquoi ce silence gêné des milieux progressistes face à ce phénomène ?

Martine Ruppé (au micro), Maryse Haslé et Pierre Cassen, à Flers, le 28 mars dernier

« Sans nier le travail d’excellents philosophes sur la laïcité, il fallait un témoignage plus concret sur la réalité de cette offensive contre la République laïque depuis vingt ans. Nous ne le faisons pas au nom de la France chrétienne mais au nom des idées de la République et de la Révolution française », expliquent les auteurs, Militants laïques, républicains, héritières de Simone de Beauvoir. « Nous le répétons tout au long du livre, critiquer cette offensive politico-religieuse, ce n’est pas du racisme, c’est défendre les idéaux de liberté d’expression, de liberté de conscience, d’égalité hommes-femmes, de séparation du religieux et du politique. » Les rédacteurs des « Dessous du voile » ont voulu faire de ce livre un outil pour « tous ceux qui sont désarmés par des discours culpabilisants ».

La première partie du livre et les trois premiers chapitres partent de l’expérience des auteurs. Des témoignages sont apportés par Maryse Haslé professeur de lettres classiques, Philippe Defrene proviseur à Vendôme, Martine Ruppé professeur d’Italien, Roland Clément professeur de sciences naturelles à Flers, Jean-Claude Santana professeur d’économie-gestion et syndicaliste à Lyon*. Un chapitre est consacré à l’exemple de la Grande-Bretagne, qui illustre la situation d’un pays qui n’a pas de tradition laïque républicaine et qui est confronté aux communautarismes.

Une part assez large de l’ouvrage revient sur la difficulté de la bataille menée pour l’adoption d’une loi contre les signes religieux à l’école, entre 2003 et 2004, et la férocité du conflit entre laïques et féministes d’un côté, et les islamistes, soutenus par une partie de la gauche de l’autre. Ce chapitre est rédigé par Pierre Cassen (photo), un militant laïque des Yvelines, qui a animé pendant plusieurs années la section départementale de l’Union des familles laïques, avant d’en démissionner il y a quelques mois. Dans le chapitre « Fallait-il faire une loi sur le voile ? », Pierre Cassen cite notamment le soutien d’élus du département tels Philippe Esnol le maire PS de Conflans, Albert Bischerour maire-adjoint vert des Mureaux, et André Sylvestre maire PS de Magnanville.

Les auteurs estiment qu’il y a un risque, en France, de se diriger vers la fin d’un modèle social républicain, dans un contexte où « les Églises reprennent du poil de la bête », et tentent d’imposer leur autorité au plus grand nombre. Le livre montre enfin comment la nécessité de la « mondialisation » marchande pousse les États à se montrer plus complaisants avec les Eglises, et comment ces derniers ont tout intérêt à abandonner la solidarité publique « coûteuse », les services publics, et à « jouer la carte religieuse ». Le livre se conclut avec un appel des auteurs à un sursaut de la communauté nationale…

Frédéric Antoine

* Les équipes enseignantes de Flers et de Lyon furent auditionnées par la commission Stasi en 2003.

• Les dessous du voile, vingt ans d’offensive islamique contre la laïcité, ouvrage collectif, éditions Riposte laïque, mars 2009.

Prix : 19 euros. Commande auprès de l’éditeur à l’ordre de Riposte laïque, Boite postale 82035, 13201 Marseille.

L’ouvrage se veut un cri d’alarme face à la montée d’un obscurantisme, dont le voile n’est que la face visible. Il appelle à la défense des principes républicains et laïques, au respect, et au renforcement, de la loi de 1905, pour préserver le vivre ensemble et la paix civile.

Paru dans Le Courrier de Mantes du 8 avril

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.