Au nom de la liberté, en souvenir de Sohane Benziane et de Theo Van Gogh

Publié le 10 mai 2010 - par
Share

Cher Riposte Laique. Merci pour votre excellent travail et désole pour mon mauvais Français. J’ai eu le plaisir de pouvoir travailler et vivre en France pendant quelques années, et j’y suis toujours le débat politique. Je suis d’origine Néerlandaise et j’habite Amsterdam. Comme en France, ici la gauche est en train de détruire la liberté si chèrement acquis. Révolté, et dans le but de confronter la gauche Européenne avec cela, j’ai écrit un petit mot en trois langues intitulé ‘Merci pour la Liberté’. A mon grand plaisir et étonnement, peut-être par ce qu’ils ne se sont pas rendu compte du message ‘sous entendu’, le plus grand parti gauche travailliste du Pays-Bas, le PvdA a publié la parti Néerlandophone.

Vous trouverez la version renouvelé ci-joint. Si vous êtes d’accord avec le contenu, pourriez-vous la publier ?

Merci, Bert, Amsterdam

Aspirant à la liberté, n‟ayant plus à mourir sur les bûchers comme au Moyen Âge. Aujourd‟hui pouvant aimer et jouir librement, tout en restant vulnérable. N‟ayant pas à être vierge. N‟ayant pas à cacher mes cheveux, ma figure, ou mon corps. N‟étant pas ‘une pute’ quand je m’habille comme je veux. N‟ayant pas à me marier de force. N‟ayant pas à subir le mariage raciste, exigeant que les partenaires soient de la même ethnie. N‟ayant pas à rester à la maison. N‟ayant pas à subir une religion “congénitale” mais étant libre de rechercher la mienne. N‟ayant pas à diviser l‟humanité entre fidèles ou infidèles, voir frères ou non frères. N‟ayant pas à vivre pour un quelconque Au Delà, mais pour être libre à présent. N‟ayant pas à diviser la terre en endroits saints ou non saints. N‟ayant pas à commettre des crimes d‟honneur. N‟ayant pas à subir l‟excision. N‟ayant pas à être supprimée si je suis un fétus de sexe féminin. N‟étant ni Impur, ni Intouchable. N‟étant pas menacé si je suis gay, lesbienne, ou simplement différent. N‟étant pas dominé par la fierté masculine, l‟honneur, la religion, la tradition, la loi familiale, mes frères ou “Les Frères” aux entrées centrales ou dans le quartier, ou par n‟importe quelle civilisation de communauté étouffante. N‟ayant pas à éviter la tentation, mais libre de l‟être et d‟en découvrir la source.
Pouvant être seul. Différent. Indéfini. Étant libre de lire ou écrire tous les livres, tous les journaux. Libre de raisonner. Choisir. Voter. Critiquer. Caricaturer. Admirer l‟art non censuré. Ayant le libre choix entre la surconsommation‟occidentale‟‟ bruyante ou la modestie silencieuse.

Cette liberté, je la dédie à tous ceux qui l‟ont écrite et à tous ceux tombés pour elle en Europe, y compris les Américains. La liberté, dont j‟ai hérité gratuitement, comme ca…

Bert

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.