Au secours ! Alain Lipietz, candidat à la députation dans les Yvelines !

Publié le 7 septembre 2009 - par
Share

Les 11 et 18 octobre prochains, dans la 12e circonscription des Yvelines, les électeurs sont appelés aux urnes, le député sortant, Jacques Masdeu-Arus (UMP) ayant été déclaré inéligible, avec un autre homme fort des Yvelines, l’ancien ministre Pierre Bédier, pour de graves malversations financières.

Dans cette circonscription, le terrain paraît favorable à la gauche. La droite, discréditée par les ennuis judiciaires de Masdeu-Arus, paraît profondément divisée dans une guerre de succession féroce. La gauche, dans ce contexte, à gagné, l’an passé, la mairie de Poissy, grâce au socialiste Frédérick Bernard, et la mairie de Carrières, grâce au Radical Eddie Ait.

Frédérick Bernard, nouveau maire de Poissy, paraissait donc le mieux placé pour être l’homme de gauche qui, arrivé en tête au premier tour, aurait vu l’ensemble des autres forces se désister pour lui, et gagner la députation.

Mais les Verts, dopés par leur succès aux dernières européennes, ont maintenant des ambitions qu’ils ne cachent plus : remplacer un PS déclinant, partout où cela est possible, et se faire les pivots d’un axe Verts-PS-Modem. C’est dans cet esprit qu’ils ont parachuté Alain Lipietz, dans cette circonscription où les disciples de Cohn Bendit sont habitués à faire de bons scores.

Les lecteurs de Riposte Laïque savent que notre journal n’a pas une tendresse particulière pour ce courant politique. Mais nous faisons la part des choses, et reconnaissons que dans ce parti, il y a de vrais laïques, avec lesquels il est possible de travailler, dans les Yvelines comme ailleurs.

Tout le contraire d’Alain Lipietz, dont il serait utile que les électeurs connaissent la vraie carte de visite, au-delà de ce que dit le site Wikipédia. (1)

Il faut savoir que ce militant, issu des courants maoïstes des années 1970, a toujours manifesté, à l’instar de beaucoup de franges de l’extrême gauche, une haine viscérale pour tout ce qui s’apparente à l’Etat, à la Nation, à la République, et a toujours eu les yeux de Chimène pour tout ce qui combat ces symboles.

Pressenti comme candidat aux présidentielles chez les Verts, suite à des élections démocratiques internes, il sera au cœur d’un de ces psychodrames dans lesquelles les écologistes sont inégalables. Il demandera, en 2001, l’amnistie des nationalistes corses, qui s’étaient illustrés, quelques années auparavant, en assassinant froidement un Préfet de la République (2). Des révélations sur les liens passés entre Alain Lipietz et quelques groupuscules autonomistes auront raison du vote démocratique des militants verts, et finalement, après de grotesques épisodes, Noël Mamère sera désigné pour représenter les écologistes aux présidentielles de 2002.

Sensible aux thèses des plastiqueurs autonomistes et ethnicistes corses, Alain Lipietz ne pouvait rester insensible à la juste cause des jeunes filles voilées, forcément victimes du « racisme républicain » des laïques !

Il s’illustrera donc, comme beaucoup de ses camarades verts, dans un touchant plaidoyer pour les sœurs Levy, filles de l’avocat du Mrap, qui essayaient d’imposer, avec l’aide de Mouloud Aounit et des islamistes, des tenues afghanes au lycée Henri-Wallon d’Aubervilliers (3).

Elu député européen, il s’illustrera en proposant une journée pro-hijab dans toute l’Europe, et en cherchant à convaincre le Parlement européen de faire annuler la loi contre les signes religieux à l’école, votée par les parlementaires français, le 15 mars 2004 (4).

Sa haine obsessionnelle de la République lui fera poursuivre devant les tribunaux la première entreprise publique française, la SNCF, jugée à ses yeux coupable d’avoir transporté son père dans un camp, en 1944 ! (5) Le militant Vert et sa famille avaient même osé accuser la SNCF de « crime contre l’Humanité », attribuant à l’entreprise d’Etat une responsabilité qui n’était absolument pas la sienne, comme le démontrera, en historien, notre ami Guylain Chevrier, dans un texte repris par le journal communiste « Le Patriote » (6).

Partisan acharné du oui au traité constitutionnel européen, en 2005, Alain Lipietz ne peut donc que partager l’orientation de Bruxelles, sur la privatisation des services publics, et la vision du nouveau gourou des Verts, Dany Cohn Bendit : « Des services comme le téléphone, la poste, l’électricité, n’ont pas de raisons de rester dans les mains de l’Etat ».

Nous attendons avec impatience qu’il développe cette orientation, lors de sa campagne législative.

De même, Alain Lipietz a toujours été un précurseur de la taxe Carbone, puisqu’il y a dix ans, il faisait partie de ceux qui réclamaient l’augmentation du prix de l’essence, pour « sauver la planète ». Nul doute qu’il se retrouve aujourd’hui dans les propos de la porte-parole des Verts, Cécile Duflot, qui réclame encore plus de taxe Carbone, donc davantage de pressions sociales pour les plus démunis, ceux qui, contrairement aux bobos parisiens qui votent Vert, n’ont pas les moyens de vivre dans les centre-ville (7).

S’il avait été député, Alain Lipietz aurait soutenu sans hésiter la proposition de ses trois collègues verts, qui réclamaient, précédant la Halde, que la nationalité française ne soit plus obligatoire pour travailler dans la fonction publique (8).

Bien évidemment, on le retrouve dans tous les discours qui vont contre l’intérêt du peuple. La France, grâce à EDF et à sa politique nucléaire, a le kwh le moins cher d’Europe, ce qui profite essentiellement aux classes populaires. Bien évidemment, Lipietz et les Verts défendent des éoliennes, gérées par des entreprises privées, contre le service public d’EDF (9).

Sa haine du modèle français issu de la Résistance ne pouvait en faire qu’un apologiste de l’Europe libérale des régions, contre laquelle le peuple a voté en 2005.

Il y a une continuité dans l’action militante d’Alain Lipietz.

Haine de l’identité française, mais fascination de l’identité régionale, et ses régionalistes ecthnicistes, qui cherchent à détricoter notre modèle républicain, en faisant éclater en mille morceaux la République une et indivisible.

Haine des laïques et des Républicains, mais fascination pour les islamistes, qui cherchent à détricoter notre modèle laïque, et imposent un voile qui insulte les combats des femmes du monde entier.

Haine de toute idée d’Etat-Nation, de souveraineté populaire, mais fascination pour l’Europe fédérale des commissaires de Bruxelles.

Electeurs des Yvelines, ne faites surtout pas d’Alain Lipietz le cinquième député vert !

Lucette Jeanpierre

(1) [http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Lipietz->http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Lipietz]

(2) [http://tf1.lci.fr/infos/france/2001/0,,806043,00-corse-lipietz-bouscule-jospin-.html->http://tf1.lci.fr/infos/france/2001/0,,806043,00-corse-lipietz-bouscule-jospin-.html

(3) [http://lipietz.net/spip.php?article1123->http://lipietz.net/spip.php?article1123]

(4) [http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=814->http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=814]

(5) [http://lipietz.net/spip.php?rubrique75->http://lipietz.net/spip.php?rubrique75]

(6) [http://www.le-patriote.info/spip.php?article495->http://www.le-patriote.info/spip.php?article495]

(7) [http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/08/29/taxe-carbone-cecile-duflot-s-en-prend-a-la-demagogue-royal_1233422_823448.html->http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/08/29/taxe-carbone-cecile-duflot-s-en-prend-a-la-demagogue-royal_1233422_823448.html

(8) http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion1070.asp

(9) [http://www.lejdd.fr/Ecologie/Actualite/Vent-debout-contre-les-eoliennes-123460/->http://www.lejdd.fr/Ecologie/Actualite/Vent-debout-contre-les-eoliennes-123460/]

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.