Benoit XVI se montre très miséricordieux avec l’aile intégriste du catholicisme

Publié le 27 janvier 2009 - par
Share

Les intégristes catholiques paraissent, ces derniers temps, ne pas avoir le vent en poupe en France. Il faut reconnaître que les combats qu’ils ont menés, ces cinquante dernières années, se sont tous soldés par des échecs retentissants. La société française, y compris les catholiques, n’a pas envie qu’une lecture dogmatique de la religion s’impose aux lois de la République.

Quand les intégristes catholiques se sont opposés à la pilule, en 1967, la majorité des citoyens de ce pays, y compris les catholiques, ont pensé que c’était bien de pouvoir maîtriser les naissances, et d’avoir un enfant quand on le désirait. Pour autant, les couples qui désiraient que les naissances dépendent de la volonté d’un Dieu auquel ils croyaient pouvaient continuer à avoir autant d’enfants qu’ils le souhaitaient.

Quand ils se sont opposés au droit à l’avortement, en 1975, et se sont permis d’insulter grossièrement Simone Veil, la majorité des citoyens de ce pays, y compris les catholiques, ont pensé que c’était une avancée démocratique capitale pour le droit des femmes. Les cris des intégristes catholiques, parlant de génocide, étaient très minoritaires.

Quand ils se sont opposés à la diffusion du film de Martin Scorsese, « La tentation du Christ », en faisant des prières devant les cinémas, allant même jusqu’à en incendier un, ils se sont isolés encore davantage de la société française, très attachée au droit au blasphème.

Quand ils ont multiplié les commandos anti-IVG, dans les années 1995, sous la direction de Xavier Dor, ils n’ont réussi qu’à effrayer des femmes souvent en détresse, et à dresser contre eux la très grande majorité des citoyens de ce pays, y compris les catholiques.

Quand une association comme l’Agrif (1), dirigée par l’intégriste catholique Bernard Antony, ancien membre du Front national, a multiplié les plaintes contre le racisme anti-français amalgamant à cela la critique de la religion catholique, ils sont passés pour ce qu’ils sont : des censeurs voulant réintroduire, en France, le délit de blasphème.

Il est intéressant de noter qu’il y a quelques semaines, l’Agrif a déposé plainte contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, ce qu’elle ne faisait plus depuis une dizaine d’années. (2)

C’est dans ce contexte que la rentrée prochaine dans le giron de quatre anciens évêques traditionalistes, issus du courant de Marcel Lefebvre, est des plus intéressantes à observer (3).

La laïque que je suis pourrait, si elle voulait respecter le dogme sacré de la séparation de la sphère publique et de la sphère privée, dire que cette décision ne regarde que les catholiques, et ne pas la commenter.

Malgré tout, force est de constater que le message politique est clair. Ce ne sont pas les catholiques laïques de Golias (4), ni le subversif Jacques Gaillot, qui font leur retour, mais bien l’aile la plus droitière du catholicisme (5).

A quand le retour de l’abbé de Nantes et de ses disciples de la Contre Réforme Catholique (CRC), qui, jadis, s’excommuniaient allègrement avec les traditionalistes de Marcel Lefebvre, se traitant réciproquement d’agents du communisme, insulte cocasse venant de deux courants de l’extrême droite catholique (6)?

A une époque où, sous l’influence des islamistes de l’OCI, l’Onu tente de remettre en cause le droit à la libre critique des religions (7), cette nouvelle plainte de l’Agrif, qui devrait être jugée le 27 janvier prochain, doit alerter l’ensemble du monde laïque, et tous les citoyens attachés à la liberté d’expression.

Elle ne fait que confirmer ce que Riposte Laïque écrit depuis sa création. L’islam est le fer de lance d’une offensive contre la laïcité et la liberté d’expression, pour le plus grand profit des autres Eglises, prêtes à s’engouffrer dans la brèche.

La réintroduction des évêques traditionalistes doit être comprise ainsi : sous la direction de Benoit XVI, dans la continuité de l’œuvre de Jean-Paul II, l’église catholique entend muscler son discours contre son ennemi de toujours : la laïcité et la liberté d’expression.

Les idiots utiles qui soutiennent l’offensive de l’islam contre la laïcité ne savent donc pas qu’ils roulent, sans le savoir, pour les autres Eglises, dont l’église catholique.

Jeanne Bourdillon

(1) http://agrif.fr/

(2) http://www.rue89.com/2008/12/05/des-catholiques-integristes-attaquent-charlie-hebdo-0

(3) http://www.lemonde.fr/international/article/2009/01/22/benoit-xvi-va-reintegrer-quatre-eveques-lefebvristes_1145255_3210.html

(4) http://www.golias.fr/

(5) http://www.raslfront.org/publications/publi-pref/chap11.html

(6) http://v.i.v.free.fr/pvkto/contre-reforme.html

(7) http://www.ripostelaique.com/L-Onu-contre-les-droits-de-l-Homme.html

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.