Bertrand, Martine ou Ségolène… le prochain secrétaire du PS ne sera pas laïque !

Publié le 30 septembre 2008 - par
Traduire la page en :

Sauf miracle, ce sera un anti-laïque qui sera aux commandes du deuxième parti de France, censé être le fer de lance de l’opposition, de gauche ! Censé, à ce titre, préserver l’héritage de la Révolution française. Censé se battre pour que le bouleversement apporté par les Lumières se poursuive. Censé veiller à ce que la religion reste dans la sphère privée, celle de la conscience. Censé veiller à ce que des rites et des superstitions ne viennent pas entacher la chose publique ni remettre en cause l’égalité homme-femme.

Las ! Enfer et damnation ! Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre…

Accusés, levez-vous.

Martine Aubry, vous êtes accusée de communautarisme au profit de la religion musulmane.
C’est bien vous qui avez osé vous opposer à la loi sur les insignes religieux à l’école.
C’est bien vous qui avez osé réserver des horaires de piscine aux femmes.
C’est bien vous qui avez permis les subventions de la communauté urbaine de Lille à l’association ARD (1), qui collabore avec la radio musulmane, Pastel FM, qui invite Tariq Ramadan, l’homme qui, à propos de la loi sur les insignes religieux à l’école, déclara que les musulmans devaient “se lever et s’opposer à ce projet” et qui demande, sans vergogne, un “moratoire” sur les lapidations … ou encore Hassan Iquioussen, ce prêcheur de l’UOIF qui accuse les juifs d’avoir été “en connivence avec Hitler” !
C’est bien vous qui avez favorisé la création du lycée musulman dans la mosquée de Lille sud dont Asmar Lasfar (UOIF) est le recteur.
C’est bien vous qui avez permis à la municipalité de Lille de suspendre la crémation de l’athée Amar Bergham que ses trois enfants majeurs, avec l’autorisation du Tribunal de Douai, avaient demandée, pour faire pièce aux injonctions religieuses du recteur du même Asmar Lasfar, qui refuse le droit de l’individu à l’apostasie. (On ose espérer que le fait que votre mari soit l’avocat de l’UOIF et d’Asmar Lasfar n’a rien à voir dans tout ça…)
C’est bien vous, aussi, qui laissez se développer des activités non-mixtes pour les jeunes dans des Centres sociaux municipaux de Lille…(2)

Je ne vous confierais pas mes enfants, Madame Aubry, alors encore moins le rôle de l’opposition de gauche face à un pouvoir qui se veut, lui aussi, communautariste.

Bertrand Delanoe, vous êtes accusé de collusion avec les intérêts religieux, aux dépens de la République laïque que vous devez représenter et défendre.
C’est bien vous qui avez baptisé une place “Jean-Paul II”.
C’est bien vous qui avez subventionné de la modique somme de 4 millions d’euros un “institut des cultures islamiques”.
C’est bien vous qui avez fait du Dalaï-Lama le citoyen d’honneur de Paris.
C’est bien vous qui avez fait financer par le contribuable parisien la “Nuit du Ramadan”.
C’est bien vous qui subventionnez des écoles juives intégristes, au grand dam de certains de vos amis de gauche au Conseil de Paris qui, de ce fait, souhaitent créer un observatoire de la laïcité à Paris ! (3). C’est un comble ! Les élus doivent se protéger des élus… C’est bien vous, aussi, qui, pendant les travaux de la mosquée intégriste de la rue de Tanger, dont vous autorisez l’extension, prêtez un gymnase qui sert de mosquée temporaire…

Je ne vous confierais pas mes enfants, Monsieur Delanoe, alors encore moins le rôle de l’opposition de gauche face à un pouvoir qui se veut, lui aussi, communautariste.

Ségolène Royal, vous êtes accusée de complaisance douteuse envers les religions, aux dépens de la laïcité et de son corollaire, la liberté d’expression.
C’est bien vous qui avez déclaré que vous ne “laisseriez pas insulter Dieu” suite à l’affaire des caricatures.
C’est bien vous qui avez osé dire que le voile était préférable au string.
C’est bien vous qui vous êtes complaisamment fait photographier en compagnie de femmes voilées pendant la campagne des présidentielles ou bien, au printemps dernier, en train de prier dans une église de Florence…
C’est bien vous, encore, qui avez osé assister à une conférence de Ayaan Hirsi Ali, monter l’embrasser à la tribune, vous faire photographier avec elle et la poignarder dans le dos le lendemain en déclarant qu’on n’avait pas le droit de tenir des propos si critiques sur une religion et que ceux d’Ayaan devaient être imputés à sa condition de femme ayant souffert dans sa chair !
C’est bien vous, aussi, qui, reniant vos promesses de campagne, avez applaudi au Traité de Lisbonne et à la Charte des Droits Fondamentaux qui risque de remettre en cause la laïcité et notamment l’interdiction des symboles religieux dans les écoles…
Enfin, c’est bien vous qui osez vous allier au maire communautariste de Lyon, Gérard Collomb, celui qui vient de s’engager à subventionner (4) l’institut français de civilisation musulmane que réclame le recteur de la grande mosquée de Lyon.

Je ne vous confierais pas mes enfants, Madame Royal, alors encore moins le rôle de l’opposition de gauche face à un pouvoir qui se veut, lui aussi, communautariste.

On pourrait imaginer un retournement de situation qui verrait la victoire d’un Benoît Hamon, qui incarne la gauche du parti, a pour lui son engagement pour le “non” au T.C.E. en 2005, ses prises de distance face à la social-démocratie proposée par les trois éléphants ci-dessus malgré son passé de Rocardien et le chemin parcouru aux côtés d’Aubry ou de Jospin. Hélas, ce n’est pas si simple et ce n’est pas mieux ! D’abord l’aile gauche du PS comprend un certain nombre de communautaristes qui ont combattu la loi de 2004 et attendent vraisemblablement l’opportunité de vendre leur ralliement à Aubry ; ensuite, Benoît Hamon a commis une erreur gravissime, il a fondé en juillet 2007, en compagnie du communautariste Noël Mamère le laboratoire d’idées (ce que ces élus français amoureux de leur langue nomment un think tank) La Forge. On consultera avec profit le programme de travail du Groupe de réflexion “Culture et libertés” (5) qui refuse la responsabilité individuelle, critique la répression et ne veut que s’attacher aux “causes économiques et sociale” de la délinquance, dans une logique libertaire qui augure bien mal du traitement réservé par les fondateurs de La forge aux revendications religieuses… Faut-il d’ailleurs rappeler que Noël Mamère fut le seul député qui reçut des délégations de voilées, qu’il ferrailla contre la loi de 2004 et qu’en 2005 il a siégé à la tribune du Congrès de l’UOIF, en compagnie d’une voilée ????

Alors, me direz-vous, plus d’espoir ? Mais si ! Le Parti Socialiste n’est pas le seul parti en France, et les Français, malgré l’omerta des medias, malgré le matraquage de l’UMPS, ont encore le choix de partis authentiquement républicains capables de les représenter et de les défendre comme le Mouvement Républicain et Citoyen de Jean-Pierre Chevènement ou Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan(6). L’opposition peut passer entre leurs mains avisées. Elle le doit. C’est la seule chance du peuple français.

Faites disparaître le Parti Socialiste du paysage et vous pourrez chanter avec moi :
“Un seul Parti vous manque et tout est repeuplé!”

Christine Tasin

(1) http://vigilance-laique.over-blog.com/categorie-787343.html

(2) https://www.ripostelaique.com/Le-palmares-anti-laique-lillois-de.html

(3) http://www.leparisien.fr/abo-paris/delanoe-trop-complaisant-avec-les-religions-29-09-2008-258822.php

http://www.leparisien.fr/abo-paris/3-meur-pour-des-creches-loubavitch-29-09-2008-258821.php

(4) http://www.leprogres.fr/infosdujour/rhone/1047444.html

(5) http://la-forge.info/2008/03/01/groupe-de-reflexion-culture-et-libertes-programme-de-travail/#more-118

(6) http://www.dailymotion.com/video/k3YagjU9ZRBcTgMvY9

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi