Ces catholiques qui jouent l’islam contre la République !

Publié le 24 janvier 2011 - par - 453 vues
Share

Chers amis de Riposte Laïque,

Tout d’abord mes Meilleurs Voeux à toute l’équipe, et bon courage pour les combats à venir !

Une grande espérance est née avec les Assises Internationales sur l’Islamisation du 18 décembre 2010, auxquelles j’ai eu le bonheur d’assister.

Cependant nos ennemis ne désarment pas, j’ai pu m’en rendre compte en me disputant sur « Le Post.fr » avec certaines personnes de la mouvance « gauchoboboislamocompatible », dont une certaine Sylvie japhet, particulièrement remontée contre notre site, et admiratrice inconditionnelle de notre bonne amie Caroline Fourest. Par contre j’ai eu un échange intéressant avec Cihangir / Coguz qui a publié un post : »Message d’un musulman à d’autres musulmans »dans lequel il dénonce les pratiques communautaristes de certains de ses coreligionnaires et proclame son attachement à la laïcité. A noter qu’il refuse pour lui-même la qualification de musulman « modéré »dont je l’affublais, jugeant que les extrémistes de l’islam ne sont pas des vrais musulmans, mais la déformation wahhabbiste du sunnisme . Opinion qui ne convaincra certainement pas beaucoup de monde à Rl, puisque la plupart d’entre nous font l’équivalence entre l’islam et l’islamisme…Cependant on aimerait des musulmans comme ce Cihangir être invités plus souvent à la télévision, à la place de Frère Tariq et consorts…

Voici donc nos adversaires « classiques »: l’UMPS, les médias, les Associations « anti-racistes », complices des islamistes radicaux .
Et puis d’autres se révèlent peu à peu, venant pour la plupart de cette extrême-droite à laquelle Riposte Laïque est censée appartenir, selon nos joyeux journalistes de France 4 ou d’ailleurs.

Je viens d’entendre ce soir mardi 18 janvier 2011 la presque intégralité sur Radio-Courtoisie du Libre Journal de la Nuit des Enjeux Actuels présenté par Arnaud Guyot-Jeannin: « Amalgames et confusions sur l’Islam », avec une intervention par téléphone du prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, et comme invités le Père Michel Lelong, Christian Brosio, et Pierre Le Vigan. C’était manifestement la mouvance catholique et royaliste qui s’exprimait et tenait un discours fort différent de celui qu’on entend généralement sur cette radio à propos de l’islam. Mais Radio Courtoisie se veut la radio de toutes les droites, et certains patrons d’émission, hostiles à l’islamisation, avaient invité Sylvie François, Radu Stoenescu, Christine Tasin , Myriam Picard, Jacques Myard, etc.

Dans l’émission de ce soir, il s’agissait de dénoncer le climat « d’islamophobie en France », instrumentalisé selon eux par des associations laïcardes ou de « néo-cons » aux ordres des américains ou des israéliens, de rappeler la politique de bon voisinage entre la France et les pays musulmans, depuis les Croisades où de valeureux adversaires auraient pu s’apprécier (Beaudouin de Jérusalem vs Saladin, puis plus tard Saint Louis impressionnant les musulmans), en passant par François 1er, etc, bref vantant la politique arabe de la France. Le prince de Bourbon-Parme regrettait la loi sur la Burqa et assurait d’accord avec Guyot-Jeannin que le voile non-intégral était un voile de dignité, que c’était la même tenue que les françaises d’il y a un siècle, laissant entendre que les européennes actuelles ne sont donc pas décentes ! On s’inquiétait que l’interdiction de la burqa ne finisse par se retourner contre les voiles des religieuses…

Il y aurait danger à ce que les jeunes musulmans perdent leurs liens avec l’islam qui serait le meilleur rempart contre la délinquance, on rappelait que ce n’était pas la police qui avait mis fin aux émeutes de 2005, mais le prêche d’un imam recommandant aux petits jeunes de retourner à la mosquée. D’ailleurs il en faudrait plus, des mosquées, justement.

Le père Lelong faisait une énumération de toutes les citations de « tolérance » contenues dans le Coran, rappelait que les musulmans respectaient la Vierge Marie et Jésus, relativisait les violences faites aux Chrétiens d’Orient en le plaçant dans le contexte du ressentiment arabe envers les israéliens et les américains, expliquait que tous les livres sacrés contiennent des passages violents, et déplorait l’attitude de Marine Le Pen stigmatisant l’islam au contraire de son père. Tous ces chrétiens tradis me semblaient diablement attirés par la religion d’amour, de tolérance et de paix, d’ailleurs je me demandais pourquoi ils ne se convertissaient pas ! Et en même temps tout ce beau monde si tolérant fustigeait l’immigration de masse, prônait le « chacun chez soi » tout en admettant la difficulté de renvoyer des millions d’immigrés chez eux, donc il fallait s’accommoder de leurs coutumes et religions !

Les auditeurs de Radio-Courtoisie, habitués à d’autres discours, ont d’ailleurs massivement exprimé leur désapprobation des propos tenus. Quelqu’un a demandé au bon père Lelong s’il avait lu « Le prix à payer », le livre de Joseph Fadelle, ce musulman converti au christianisme et qui depuis vit caché, mais le religieux a « oublié » d’y répondre. Je me demande ce qu’il penserait du discours de solidarité avec les Coptes tenu par notre valeureuse Myriam Picard.

Eh oui, si seulement nous n’avions à souffrir que des attaques de la gauche compassionnelle…mais certaines franges du judaïsme et du christianisme semblent plus redouter la laïcité que l’islam et sont prêts à faire cause commune avec les islamistes contre la République. Nous l’avons déjà vu lors de l’affaire des Caricatures, nous l’avons vu avec l’affaire de la burqa, (rappelons-nous Monseigneur Vingt-Trois disant que s’il fallait s’occuper de la façon dont les femmes s’habillent, il fallait aussi s’occuper de la façon dont les femmes se déshabillent ! Marrant tous ces religieux détachés du monde et qui voient des femmes nues partout), l’affaire de la campagne d’affiches contre l’abattage hallal et casher censurée par l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) de Dominique Baudis (les sites islamistes se sont dernièrement réjouis d’avoir pu compter sur les juifs intégristes pour les soutenir), etc.

Sur Justin-TV, où sont diffusées les vidéos des Assises du 18 Décembre, une internaute avait proclamé fièrement que la France était la Fille aînée de l’Eglise, je lui ai répondu que notre pays était plutôt maintenant la Fille aînée de la République, ce dont elle s’est fort offusquée…Nous n’en avons pas fini avec les obscurantismes, qui, quand ils y voient leur intéret, concluent des alliances de circonstances dans l’espoir de faire la peau à notre Marianne, cette « gueuse » que nous entendons tout de même défendre !

Pascal Lacomté

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.