Cohn-Bendit devrait avoir honte de ses propos xénophobes envers les Suisses

Publié le 24 février 2010 - par
Share

À travers l´Europe, les élites, politiciens, intellectuels, responsables religieux et tant d´autres, piètres défenseurs de la pensée unique et du politiquement correct, sont sortis de leurs tanières de luxe, et se sont mis à injurier les Suisses, qui ont « osé » voter pour l´interdiction des minarets musulmans sur leur territoire.

Les Suisses ont-ils voté contre les pratiques de l´Islam en pays suisse ? Non ! Ont-ils voté contre la construction de lieux du culte musulman, mosquées ou autres installations ? Non ! Alors, de quelle violation des droits humains s´agit-il, quand Madame Navi Pillay principale responsable des Nations Unies pour les questions des Droits Humains cite, indignée, la votation, en Suisse, qui a permis à 57, 7 pour cent des électeurs d´imposer chez eux, des règles du bon sens?

N´auront-ils pas le droit de vouloir préserver les caractéristiques des villes, des campagnes où ils vivent depuis des siècles, en refusant la prolifération abusive de coutumes et de symboles d´une religion qui ne cesse de montrer de l´intolérance et du mépris pour la culture occidentale ? Pour quelle raison, chaque fois que les musulmans rencontrent une certaine résistance à quelques-unes de ses pratiques religieuses chez les habitants des pays qui les ont accueillis, on les entend tout de suite crier à la violation des droits humains ? Devra-t-on accepter sans droit à les critiquer, sans droit à les désapprouver, des lois et des pratiques nées il y quatorze siècles à des milliers de kilomètres de nos pays et qui violent clairement certains droits et valeurs des êtres humains? Qu´est-ce qui porte cette ministre suisse et beaucoup d´hommes politiques et des gouvernants européens à accepter avec autant de facilité et de normalité les exigences d´un culte religieux qui est certainement le seul au monde à ne pas respecter précisément les droits et valeurs humains ? Qu´est-ce qui porte le député européen Cohn-Bendit à parler « d´égoïsme de riches » quand il se réfère au peuple suisse ? Au même temps il fait appel aux « plus riches des musulmans afin qu´ils enlèvent leur argent des banques suisses ». Voilà le genre de chantage débile, ridicule ! Selon le camarade Bendit les Suisses sont un peuple de « riches égoïstes » mais les seigneurs du pétrole pas du tout ! Or il arrive que ces derniers exploitent un bien naturel, une richesse de la planète, ce qui leur aura permis de s´enrichir et de vivre comme Crésus au long des dernières décennies. Rappelons-nous, juste avant l´explosion de la bulle boursière, ces « pas du tout riches égoïstes » ont asphyxié l´économie mondiale (leur vache à lait) avec des augmentations obscènes du prix du pétrole, ce qui a alourdi dramatiquement le budget des consommateurs et provoqué la faillite de pas mal de PME dans le monde entier.

Cohn-Bendit devrait avoir honte de ses propos xénophobes envers la Suisse. Il utilise un argument ranci, exécrable, vidé de tout sens, mais tristement diffamatoire quand il lâche sur les colonnes du journal de Genève Le Temps : « La Suisse nous a habitué à ce genre d’attitude. Je pense évidemment à la Seconde guerre mondiale. La Suisse n’a alors eu aucun problème à sacrifier ceux qui butaient contre ses frontières et demandaient l’asile ». Que pense-t-il de la France et de l´Italie avec ses persécutions des juifs, et même l´Espagne et le Portugal qui ont accepté sans scrupule la politique d´extermination mise en place par Hitler. Et qu´est-ce que les citoyens suisses d´aujourd´hui auraient-ils à voir avec ce qui s´est passé pendant la II Guerre ? C´est vraiment le genre d´affirmations qui sonnent mal dans la bouche d´un député du Parlement européen.

Micheline Calmy-Rey déshonore la place qu´elle occupe en justifiant le vote de ses concitoyens comme une réaction de défense dans un monde globalisé, de crise économique et de chômage. C´est ridicule et avilissant envers les électeurs ! Elle les traite de trouillards quand ce sont ces électeurs-là qui montrent du courage. Pendant une réunion de l´OSCE, cette dame a considéré ce vote comme un attentat contre la coexistence des différentes cultures et religions. Il mettrait en péril la sécurité du pays ! Selon elle ce vote est une provocation et pourra entraîner en réponse d´autres provocations. Nous y voilà, en plein dans la trouille des gouvernants, la peur de représailles ! Ah ! Ils doivent bien rigoler les radicaux de l´Islam, devant ce triste spectacle, la lâcheté des gouvernements européens ! La couardise de cette ministre suisse est le chant du signe de la vieille Europe des libres penseurs, des formidables éclosions de connaissances, des poètes et des artistes sans peur ! Les Cohn-Bendits, les Navi Pillay, les Micheline Calmy-Rey, les gouvernants, députés, les politiciens de tous bords, complices assumés des forces de l´ignorance, de l´intolérance nous concoctent allègrement les frontières de la future Eurabie ! Aucun d´eux ne lèvera jamais un doigt, ne prononcera jamais un mot contre les gravissimes violations des droits de la personne humaine exercées par les supporters et sbires du fondamentalisme islamiste.

Ce ne sont pas les électeurs qui se sont prononcés contre les minarets et contre l´expansion de l´islam en Suisse (Ils en ont le droit, c´est leur pays) qui pourront être accusés de violations des droits les plus élémentaires des femmes, de cautionner des régimes qui répriment férocement la liberté d´expression, des régimes qui punissent par la lapidation l´adultère, le blasphème, le meurtre, l´homosexualité, le viol et la prostitution. Ces électeurs-là ne seront jamais accusés d’approuver des lois religieuses qui punissent le voleur en lui coupant la main, qui permettent qu´un père égorge sa fille parce qu´elle est tombée amoureuse d´un non musulman, qui menacent de mort ceux qui osent critiquer ses fondements. Une religion qui, en plein XXIème siècle continue à accepter cette pratique barbare contre des fillettes, qui s´appelle excision !

On montre du doigt ces citoyens suisses à cause d´une attitude qui aurait du être prise depuis longtemps par la majorité les citoyens de ces pays de l´Europe où les provocations et la haine anti-occident des islamistes radicaux monte chaque jour d´un cran. Que font nos gouvernants quand des groupes de fanatiques, en pleine rue d´une grande ville française, insultent des jeunes filles portant des minijupes ou des amoureux en train de s´embrasser dans le metro ou dans un jardin ? Rien. Et ils ne feront rien le jour où ces extrémistes poursuivront les gens des pierres à la main, le jour où ils envahiront les piscines, les plages et s´attaqueront aux femmes qui s´exposent en topless ou en string.

En ce XXIème siècle, temps d´extraordinaires progrès dans les sciences, la santé, les connaissances, nous voilà revenus aux temps inhumains de la barbarie religieuse avec son implacable destruction de l´Homme et de la Pensée.

Des mosquées avec ou sans minarets poussent comme des champignons sur toutes les terres de cette Europe à la citoyenneté naïve et apathique. Les gouvernements des pays musulmans, permettent-ils la construction d´églises ou de synagogues sur leurs territoires ? Nos coutumes sont interdites sur le sol des musulmans, comme par exemple boire de l´alcool, manger du porc ou même faire la cour à une femme. Les travailleurs européens qui travaillent en Arabie Saoudite, dans les Emirats ou dans d´autres pays musulmans ont l´expérience de ces interdits. Parqués dans leurs ghettos, malheur à celui qui enfreindra les lois locales ! Pourquoi les occidentaux, dans les pays musulmans, doivent-ils se plier aux règles imposées par l´Islam, et eux, les musulmans, n´acceptent pas les règles, les lois laïques des pays occidentaux qui les accueillent avec du travail, des droits civiques, et les bienfaits de ses conquêtes sociales, obtenues grâce aux luttes de ses travailleurs le long de décennies contre l´exploitation et les injustices du Capital ? Dans cette Europe, véritable terre d´accueil de tant de gens venus de tous les coins de la Planète, on aura jamais vu, au sein des autres communautés, ethnies ou nationalités accueillies, cette ingratitude, cette haine contre les peuples accueillants !

Les femmes occidentales, journalistes, responsables politiques ou gouvernementales, doivent se couvrir la tête chaque fois qu´elles mettent les pieds sur le sol d´un pays musulman.

Par contre les femmes musulmanes se permettent de ne pas respecter les lois des pays occidentaux qui les ont accueillies, s´entêtant à porter les burqas et les voiles dans les écoles, (qui sont laïques) ainsi comme dans la fonction publique ! Il n´y a pas de logique ni de dignité dans cette attitude.

Que se passera-t-il le jour, pas trop lointain, où grâce au vote démocratique, les fondamentalistes de l´islam prendront les Mairies de nos viles. Ce jour-là, les budgets municipaux payés avec l´argent des contribuables partiront dans les écoles coraniques et dans la construction de mosquées avec ou sans minarets. Ce sera la fin de la culture, de l´art, des sciences, de l´éducation, de l´instruction citoyenne, de tout ce qui faisait de l´Europe la terre des Lumières et de la Connaissance.

Je conseillerais tous les Cohn-Bendit, les gouvernants européens, toutes les Navi Pillay ou Micheline Calmy-Rey de revoir les vraies notions de Droits et Valeurs Humains. Comparez-les avec les valeurs de cet Islam qui déferle sur nos pays.
Il ne s´agit pourtant pas de fermer nos frontières.
Une bonne solution ce serait trouver de vrais représentants des peuples européens pour pouvoir bâtir une Europe des citoyens, une Europe des Droits. Cette Europe-là saura accueillir tous ceux qui voudront y vivre en paix sans chercher à imposer leurs convictions aux peuples accueillants ni bâillonner la citoyenneté. On marchera alors tous ensemble vers un monde de mélanges, de races, d´ethnies, de nationalités, de coutumes, de cultures, de croyances religieuses, de philosophies. Personne ne sera le maître de personne. Nous serons tous égaux à l´intérieur du cercle de nos différences.

Le monde de demain appartiendra à tous ou à personne.
Les Européens devront pouvoir accueillir, sans restrictions, sans ségrégations, tous ceux qui cherchent du travail et à vivre avec dignité, car nous sommes tous fils de la même mère, notre Terre. Dans cette Europe, où les Droits Humains ont été conquis et institutionnalisés, nous devrons être capables de partager le travail, la connaissance, les oeuvres du génie humain, les conquêtes de la science et les biens de la nature, dans un climat de respect des valeurs religieuses, mais sans que la libre pensée se voit menacée de mort chaque fois qu´elle porte une critique sur des valeurs et coutumes d´un temps révolu. Tout cela sera possible si nous arrivons à contrer les extrémismes meurtriers et dévastateurs.

Nous devons faire comprendre aux jeunes, à tous les jeunes, qu´ aucune religion ne peut accepter que ses croyants se prennent pour des gardiens de leur dieu ou défenseurs belliqueux de prétendues susceptibilités divines. Une idée pareille est tout simplement une aberration mentale. Dieu serait en très mauvaise posture s´il avait besoin que des extrémistes usassent de la violence ou versassent du sang en son nom. Les vérités absolues et le fanatisme religieux ne font sûrement pas partie du vocabulaire divin.

Sejo Vieira

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.